Ouvrez votre boulangerie en franchise

 |   |  738  mots
Exemple d'une boulangerie franchisée : La Mie Câline
Exemple d'une boulangerie franchisée : La Mie Câline (Crédits : L'Observatoire de la Franchise)
Lancer son activité en franchise est une formidable opportunité pour démarrer sur des bases solides. Le secteur de la boulangerie ne déroge pas à la règle, puisque ce système permet de résister avec force aux assauts concurrentiels de la grande distribution. Raisons principales du succès : des concepts qui ont déjà fait leurs preuves et des coûts réduits grâce à la mutualisation.

Une notoriété, l'expérience, et une histoire. Trois fondamentaux qui font d'une franchise une garantie indéniable de sécurité pour tout entrepreneur. Et un avantage particulièrement intéressant pour le secteur de la boulangerie, le métier requérant technicité et savoir-faire. Ici, l'artisan franchisé exploite un concept clé en main tout en exerçant son métier sans se soucier des activités annexes. Exit le casse-tête de la promotion, du marketing et de la communication, puisque tout est géré par la marque. Ainsi, le boulanger franchisé se déleste de toute contrainte et n'a d'yeux que pour ce qu'il sait faire le mieux au monde : concevoir pains et autres spécialités avec passion.

Créer sa boulangerie en franchise : ce qu'il faut savoir

Ouvrir une franchise de boulangerie requiert avant tout d'avoir la fibre du métier. Inutile de se lancer à corps perdu dans la conception du pain si l'envie n'y est pas. Et pour cause : l'activité demande flexibilité des horaires et rigueur quotidienne. Mais ce n'est pas tout ! L'esprit d'entreprise est également un atout incontestable pour réussir dans une franchise. Si vous êtes travailleur, si vous avez l'âme d'un commerçant et si les contacts humains vous passionnent, vous correspondez en tout point à ce que recherchent les franchiseurs. Aussi, si votre profil englobe tous ces critères, il vous suffit désormais de débusquer l'enseigne de boulangerie qui vous correspond pour vous lancer. Pour ce faire, prenez le temps de passer l'offre au peigne fin. Une fois l'heureuse élue désignée, à vous la formation initiale avant de vous lancer définitivement. Dernier prérequis : trouver l'emplacement idéal pour votre boutique. Le réseau du franchiseur vous facilitera la tâche via une équipe de collaborateurs spécialisés dans la chasse aux locaux. Une garantie de plus pour débuter son activité dans les plus brefs délais et dans des conditions optimales.

Pourquoi opter pour la franchise ?

Sécurité de création d'entreprise, enseigne reconnue, outils marketing fournis... Les avantages d'un établissement franchisé sont multiples. Et non négligeables, lorsque l'on sait que le secteur de la grande distribution met à mal le marché de la boulangerie avec une concurrence à toute épreuve. Ici, la franchise permet d'entrer aisément dans la compétition, puisqu'il suffit simplement d'ouvrir un terminal de cuisson pour débuter. Un concept ultra-simplifié dont peu d'établissements indépendants peuvent se targuer. Soulignons tout de même que l'avantage a un coût. En effet, l'entrepreneur franchisé devra honorer un apport personnel de 80 000 à 120 000 euros pour un investissement global qui oscille entre 280 000 et 400 000 euros. Soit en moyenne 30% de la valeur initiale de son projet.

Quel profil pour être boulanger franchisé ?

Chef d'entreprise et esprit commerçant. Tel est le duo gagnant pour mettre toutes les chances de son côté afin de réussir dans le métier de boulanger franchisé. Ce dernier doit être doté d'un esprit créatif pour proposer des produits originaux de qualité et créer un univers unique au sein même de sa boutique.
Le goût du travail et de la gestion d'une petite équipe sont également primordiaux. Ce n'est pas un secret : le métier de boulanger requiert un très grand nombre d'heures de labeur. On comprend donc pourquoi les réseaux franchisés en boulangerie préfèrent recruter les couples.

L'embarras du choix

Nombreux sont les réseaux de boulangeries franchisées. Une chance si vous souhaitez faire le grand saut. Parmi les plus célèbres, nous retiendrons

- Boréa voit le jour grâce à David Borreani et Laurent Remond qui remettent au goût du jour une recette ancestrale. L'enseigne émerge en 2007, puis développe son réseau de franchises en 2012 pour compter désormais 8 points de vente.

- La Mie Câline adopte une toute autre stratégie puisqu'elle est constituée d'un réseau de terminal de cuisson. Créée en 1985, la franchise - qui propose également de la restauration rapide - s'implante dans des villes de plus de 10 000 habitants. Forte de son succès de 30 ans en 2015, La Mie Câline compte désormais plus de 200 points de vente.

- Le réseau Fischer naît en 1913, mais vient tout juste d'adopter le système de franchise. Il se développe en Europe avec 60 points de vente en France, au Luxembourg et en Allemagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2017 à 14:18 :
Attention un terminal de cuisson n'est pas une boulangerie!
Votre article est un faute grave!!!!
a écrit le 27/02/2017 à 5:31 :
Pourquoi faire d'une franchise alors que des fonds de commerces de boulangeries a vendre sont si simples a trouver sur les offres de ventes ? Faut etre maso d'accepter d'autres contraintes de productivites qui tomberont fatalement dans d'autres mains que les votres. Si on prend le risque de monter sa boite, on n'a pas besoin de se rajouter des chaines. CQFD.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :