La loi Travail "est faite pour les jeunes" (El Khomri)

 |   |  298  mots
Nous n'avons pas tout essayé pour lutter contre le chômage et notre modèle social est menacé par l'immobilisme, a par ailleurs déclaré la ministre.
"Nous n'avons pas tout essayé pour lutter contre le chômage" et "notre modèle social est menacé par l'immobilisme", a par ailleurs déclaré la ministre. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
La ministre du Travail a assuré qu'elle n'avait "pas le sentiment de trahir la gauche" avec sa réforme "faite pour que les jeunes puissent entrer plus facilement sur le marché du travail en étant en CDI".

Face à "la désinformation et la manipulationTravail, Myriam El Khomri veut défendre son projet de loi. La ministre du Travail juge ainsi "absurde" que les jeunes, aujourd'hui premières "victimes de l'hyper-précarité", puissent "avoir peur" de son projet de réforme du travail fait, selon elle, pour mieux les protéger.

"C'est absurde que les jeunes aient peur de cette loi. Ce sont eux les victimes de cette hyper-précarité, de ces CDD, de ces stages [...] Cette loi est faite pour que les jeunes [...] puissent entrer plus facilement sur le marché du travail en étant en CDI", a-t-elle déclaré, soulignant qu'"aujourd'hui, le système ne protège pas les jeunes".

     | Lire Macron : "Le modèle ne sera plus le CDI à vie dans la même entreprise"

Elle n'a pas l'impression de tourner à le dos à ses convictions

Myram El Khomri a assuré qu'elle n'avait "pas le sentiment de trahir la gauche" avec sa réforme, ajoutant: "Ce projet de loi fait avancer notre pays sans tourner le dos à mes convictions."

Évoquant le report au 24 mars de la présentation en conseil des ministres, elle a assuré que ces quinze jours allaient permettre "de trouver le point de juste équilibre, sans dénaturer cette loi". Elle n'a pas précisé les amendements envisagés, rappelant que la concertation se poursuivait avec les syndicats et le patronat. Elle-même continue de recevoir les partenaires sociaux cette semaine, avant le Premier ministre Manuel Valls en début de semaine prochaine.

"Nous n'avons pas tout essayé pour lutter contre le chômage" et "notre modèle social est menacé par l'immobilisme", a par ailleurs déclaré la ministre, reprenant le terme utilisé deux jours auparavant par le président de la République François Hollande.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2016 à 17:33 :
On va pouvoir virer les plus de 40 ans pour pas cher.
Pourquoi ne pas laisser le cdi inchangé pour ces derniers.
REtrouver du travail qd on est senior est difficile voir impossible en France.
Il n y aura pas de baisse du chômage avec cette loi.juste des vases communicants au profit des jeunes
a écrit le 07/03/2016 à 9:13 :
Commentaire à l'eau tiède sinon c'est sensuré par la tribune. Moi j'ai choisi Twitter là on pet s'exprimer. Texte qui n'apparaîtra pas.
a écrit le 05/03/2016 à 1:57 :
Pour une fois qu'une ? elles n est pas aux dépenses social elle fait une loi elle comic men ??
a écrit le 04/03/2016 à 8:09 :
Le problème est d'organiser le non-travail; le répartir et trouver un financement.
a écrit le 03/03/2016 à 19:35 :
Les jeunes vont lui montrer si cette loi est bonne pour eux.....
Réponse de le 04/03/2016 à 21:46 :
Elle a tout de même raison, elle ne trahi pas ces convictions... Après tous Hollande et la Hollandie font depuis le début une politique de l'UMP. En tout cas ils ont toujours suivi la même ligne même si ils ne veulent pas l'admettre (ex: Sarko à reculer l'âge de départ à la retraite, Hollande à retardé l'âge max pour bénéficier d'une retraite pleine; je suis surement très bête mais pour moi dans les deux cas sa revient à faire travailler plus longtemps et les deux ont cachés pour moins toucher à la retraite)
a écrit le 03/03/2016 à 17:46 :
On avait bien compris que le 49/3 c était pas son idèe . Notre compassion lui était acquise .Et patatras elle en remet une couche .
Quel qu un à du lui faire croire que son avenir allait être brillant !
a écrit le 03/03/2016 à 17:31 :
Alors myriam, ça va, pas trop marre d'être à la botte de valls, macron, et gattaz? Un peu d'amour propre. Démissionne.
a écrit le 03/03/2016 à 16:40 :
On en reparle le 09 Mars apres la mobilisation pour la journée de greve.
Valls a réussi a sortir les jeunes dans la rue, et je sens que cette génération va apprécier.
pas vous les rentiers ?
a écrit le 03/03/2016 à 14:32 :
Son projet de loi propose t'il de limiter le recours au CDD et stage? Non au contraire elle protège même l'employeur hors la loi en lui permettant de calculer le risque et de le provisionner au besoin. De plus je doute que faciliter le licenciement fasse gonfler le carnet de commande et permette de créer des emplois. Par contre de la précarité et donc du ralentissement économique on en doute pas un instant.
Réponse de le 03/03/2016 à 16:02 :
Surtout que les fonctionnaires sont de fait épargnés puisqu'ils ont un CDI à vie et des avantages que les privés n'ont pas ( Supplément familial, calcul de la retraite, CE payé par le client).
Au privé la précarité, au public les avantages ?
En quoi fragiliser le CDI du privé va t'il changer quelque chose aux CDD ? Pourquoi ne pas plutôt abroger la directive détachement des travailleurs, limiter les CDD dans les métiers de la culture (de plus en plus pratiques jusqu'à l'abus) ? Quid de l'intérim ? Faut il le supprimer, lui qui fonctionne avec une majorité de contrats CDD ? Cette réforme Khomry n'amènera aucun bénéfice au regard de l'objectif affiché, à savoir la limitation du CDD.
Réponse de le 04/03/2016 à 21:49 :
Si seulement on était réellement en CDI à vie... Jusqu'à preuve du contraire ils n'ont pas rencontré beaucoup de difficulté pour virer tous ces fonctionnaire les 10 dernières années...
a écrit le 03/03/2016 à 14:09 :
El Khormry a raison sur un point. Les jeunes sont aujourd'hui les grands délaissés des lois du travail. Leurs chances de décrocher un CDI diminuent, les stages sont non rémunérés... Reste qu'ils ne vont probablement pas la soutenir, car ils aspirent à un CDI "comme papa" car tout le système est basé la-dessus (ex. financement dans les banques...). Aussi, et même si l'époque du tout-CDI est de plus en plus révolue, la Loi sera rejetée et les difficultés actuelles iront en s'aggravant pour les jeunes et la société.
Réponse de le 03/03/2016 à 17:38 :
Les CDI représentent 87% de l'emploi (Insee). Mais généralement, avant d'atteindre ce statut, on effectue quelques CDD et on a une période d'essai (éventuellement renouvelable) avant d'avoir ce statut. Il est "logique" que 85% des emplois proposés commencent par un CDD afin de voir les compétences pour ensuite proposer un CDI. En général, on ne fait pas l'inverse.
a écrit le 03/03/2016 à 14:07 :
Devenir l'esclave de son patron, bel avenir que nous promet là cet énième gouvernement de droite.

Un peu de décence svp nous ne sommes qu'une "foule sentimentale" à laquelle la classe dirigeante parle comme à des chiens et en plus faudrait qu'on les remercie de la laisse qu'ils nous obligent à porter et qu'ils raccourcissent un peu plus tous les jours.

Liberté et démocratie ont-ils encore un sens pour tout ces profiteurs de leur propre système ?

Allez chercher du travail sans l'aide de votre réseau madame et ensuite peut-être que vous comprendrez, merci.
Réponse de le 04/03/2016 à 21:52 :
Vous devriez mieux lire cette loi. Elle est bien pire et propose aux entreprises qui délocalise tous les outils pour le faire gratuitement ou ) moindre cout au pire ! Cette loi propose plus la fin de l'emploi dans notre pays que l'esclavage.
a écrit le 03/03/2016 à 14:02 :
Tous ses lois pour rien .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :