Trump : son ex-conseiller Michael Flynn a touché des milliers de dollars de la Russie

 |   |  869  mots
L’ancien général Mickael Flynn est au centre d’une polémique pour avoir évoqué avec des diplomates russes les sanctions visant Moscou, alors qu’il n’avait encore aucune fonction officielle.
L’ancien général Mickael Flynn est au centre d’une polémique pour avoir évoqué avec des diplomates russes les sanctions visant Moscou, alors qu’il n’avait encore aucune fonction officielle. (Crédits : © Carlos Barria / Reuters)
L'ancien conseiller à la sécurité de Donald Trump Michael Flynn a été payé environ 35.000 dollars par un groupe audiovisuel financé par la Russie et proche du gouvernement. A cela s'ajoutent d'autres sommes issues des firmes russes alors que M. Flynn a été directeur du renseignement militaire américain. Ces dernières révélations apportent des précisions sur les collusions entre les proches de Trump et la Russie.

Les connexions entre la Russie et les proches de Trump se précisent. L'ancien conseiller à la sécurité nationale du président américain Michael Flynn a été payé entre 50.000 dollars et 70.000 dollars selon différentes sources par des compagnies russes peu de temps avant qu'il devienne conseiller du candidat Trump à la primaire des Republicains. Les documents dévoilés au Congrès et consultés par le Wall Street Journal mettent en évidence les intérêts économiques que pouvaient entretenir l'équipe du milliardaire avec la Russie. Ces révélations interviennent seulement quelques semaines après sa démission.

mickael flynn

Stephen Bannon, nommé haut conseiller et chef de la stratégie de Donald et Trump et ancien directeur du site Breitbart News en compagnie de Mickael Flynn en février dernier à Palm Beach en Floride. Crédits : Carlos Barria/Reuters.

>> Lire aussi :  Le conseiller de Trump à la Sécurité nationale démissionne

La propagande russe au centre d'un scandale

Le comité d'élus de la Chambre des représentants en charge de la surveillance et des réformes a rendu publics les documents qu'il a récupérés lors de son enquête sur M. Flynn. Ce corpus dévoile le rôle trouble joué par la chaîne Russia Today, financée par le Kremlin et désigné par le renseignement américain "comme une branche de propagande du gouvernement russe". Le média aurait financé des séjours dans des hôtels luxueux pour M.Flynn et son fils pendant leur déplacement à Moscou. Selon les documents divulgués, il aurait touché 33.750 dollars de la télévision russe.

En août 2014, Mickael Flynn alors directeur du renseignement militaire américain avait déjà été congédié par l'administration Obama. Le militaire avait également participé à une soirée d'anniversaire de la chaîne de télévision Russia Today. Il était placé à côté du président russe comme le rapporte Associated Press.

Les liens entre M. Flynn et la Russie ne s'arrêtent pas là. Il a également été payé 11.250 dollars par la compagnie aérienne russe Volga-Dnepr. Selon le New-York Times, la compagnie de transport serait impliquée dans une affaire de corruption concernant des officiels russes qui travaillaient pour les Nations-Unies. Enfin, il fut également payé 11.250 dollars par la filiale américaine de la grande société russe Kapersky Lab, spécialisée dans la sécurité des systèmes d'information et la vente d'antivirus. Kapersky a répondu dans un communiqué que M.Flynn avait été payé pour des interventions lors d'un forum sur la cybersécurité en 2015 à Wahsington. Elle a ajouté :

"En tant que société privée, Kapersky Lab n'a pas de liens directs avec n'importe quel gouvernement, mais la société est fière de collaborer avec les autorités de plusieurs pays, ainsi que pour des agences internationales qui luttent contre le cybercrime".

Mais là encore, la nationalité de cette société peut encore alimenter la polémique sur le rôle de la Russie dans les différentes attaques informatiques menées ces dernières années contre des élus du camp démocrate.

Des paiements non-conformes ?

Le représentant démocrate du Maryland Elijah Cummings a déclaré que les sommes versées par Russia Today à M.Flynn violaient l'article sur la Constitution américaine. L'élu a d'ailleurs envoyé un courrier à Donald Trump, au secrétaire à la Défense James Mattis et au directeur du FBI James Comey dans lequel il affirme que M.Flynn a "violé la Constitution en acceptant des dizaines de milliers de dollars de la part d'un ennemi mondial qui a attaqué" les Etats-Unis.

Selon AP, Elijah Cummings fait allusion aux déclarations des agences de renseignement qui ont conclu que la Russie était bien à l'origine de cyberattaques contre le Parti démocrate dans la période qui a précédé le scrutin présidentiel.

Enfin, le département de la Défense interdit à ses officiers et officiers à la retraite de toucher de l'argent de gouvernement étranger. Ce qui remet fortement en cause la conformité des paiements remis à M. Flynn.

>> Lire aussi : Donald Trump minimise le rapport de la CIA et du FBI sur le piratage russe

Lobbying pro-turc

Mickael Flynn a également déclaré avoir touché 530.000 dollars de la Turquie entre août et novembre 2016. Il aurait perçu cette somme au titre d'activités de lobbying pour la Turquie alors qu'il conseillait dans le même temps M.Trump sur les questions de la sécurité.

Après toutes ces découvertes, plusieurs élus démocrates ont demandé à la Maison blanche "si le général Flynn a[vait] déclaré l'ensemble de ses communications avec des agents russes, des agents turcs, ou tout autre agent étranger, ainsi que tout paiement étranger".

D'autres précisions et révélations pourraient apparaître dans les prochaines semaines. En effet, des membres du FBI et des commissions parlementaires enquêtent actuellement sur le rôle de la Russie dans la campagne américaine.

Lire aussi >> Le ministre de la Justice de Trump a menti sur ses relations avec la Russie (lui aussi)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2017 à 18:21 :
Trump n'est pas un ange,mais ceux qui le critiquent semble croire que la bande Clinton était le ciel sur terre.
a écrit le 19/03/2017 à 11:45 :
S'il fallait aussi licencier tous les diplomates qui entretiennent des relations avec la Russie, mais aussi tous les dirigeants d'entreprises et consultants qui font de même, il ne resterait sans doute plus que ceux qui entretiennent des relations avec le Mexique, l'Arabie Saoudite ou la Chine ? Par ailleurs, on devrait aussi interdire aux fonctionnaires d'être élus députés et de voter les lois de Finances de l'Etat (ils en bénéficient directement) mais aussi de voter les lois relatives au statut de la fonction publique. Et là il n'y aurait plus personne au parlement français...Tout le monde ne peut pas se faire financer par des consultations à des mutuelles étudiantes ou des Conseils Généraux, chèrement payées d'ailleurs ... La chasse aux sorcières doit cesser avant que ce nouveau maccarthysme ne dégénère franchement.
a écrit le 19/03/2017 à 9:24 :
A pare cela l'on nous explique qu'il n'y a pas connivence entre l'équipe Trump et les lobbys de l'armement, la puissance russe et les groupes de pression pro- turques.... Ils faut quant même se rendre compte du réarmement massif des USA ( qui ete deja extrêmement) et la mise en place d'un systeme de puissance créateur de tentions poli que et economique... Que ce soit en mer de Chine, ou avec les relation europenne.... Personnellement je crois que la politique Americain risque de ce terminer par une guerre plus ou moins prononcé, les pauvres Americain aurons le choix de travailler dans les arceneaux ou aller mourir sur les champs de bataille....
a écrit le 18/03/2017 à 18:40 :
un ex-conseiller à lé sécurité nationale, ex-directeur au renseignement militaire payé par les russes et par les turques, rien que ça.

Une taupe à ciel ouvert en quelque sorte, un agent double officiel, un traitre déclaré aux impôts?

Ce qui m’effraie c'est que ça ne semble émouvoir personne aux USA. On a quasiment trainé Mme Clinton en justice pour avoir utilisé du matériel jugé non fiable et on emprisonne des gens toutes les semaines aux USA pour "atteinte à la sécurité de l'état" et Mr Flyn est encore en liberté?
Réponse de le 19/03/2017 à 9:29 :
Il faut dire que le gouvernement a changer et les liberter personnel ( au USA) aussi.... Il y a deja une pression importante sur les médias américain.... L'absence de reaction médiatique, et un facteur important de la mise en place d'un certain systeme dictatorial....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :