La popularité de l’Europe remonte chez les Français

 |   |  479  mots
53 % des Français considèrent que l'appartenance à l'Union est une bonne chose.
53 % des Français considèrent que l'appartenance à l'Union est une bonne chose. (Crédits : Reuters/ Fabrizio Bensch)
Les Européens, et plus particulièrement les Français, sont davantage favorables au projet européen qu’il y a un an, d’après la dernière enquête Eurobaromètre.

Le Brexit, l'élection de Donald Trump aux États-Unis ou encore l'instabilité continue au Moyen-Orient ont renforcé le sentiment pro-européen, selon la dernière enquête de l'Eurobaromètre, intitulée «À deux ans des élections européennes de 2019».

Un soutien accru pour l'UE

Dans la foulée des récents rebondissements politiques, le soutien des Européens pour l'UE s'est accru. En effet, 57 % des sondés déclarent avoir une opinion positive de l'Union, soit 4 points supplémentaires par rapport au sondage de septembre 2016.

Côté français, si l'Europe a fortement divisé au cours de la campagne présidentielle, les Français affirment tout de même leur attachement à l'UE. 53 % d'entre eux considèrent que l'appartenance à l'Union est une bonne chose, soit 5 points de plus qu'il y a un an.

A l'inverse, le nombre de personnes sondées ayant une opinion négative de l'Europe a légèrement baissé, passant de 17% à 14 %.

Une tendance qui se confirmera, ou non, lors du second tour qui oppose un candidat pro-européen, Emmanuel Macron, à la candidate eurosceptique, Marine Le Pen.

Lire aussi: Europe : la stratégie d'Emmanuel Macron est-elle la bonne ?

Face aux problèmes globaux, une réponse européenne plutôt que nationale ?

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, s'est félicité de ces résultats, qu'il a qualifiés de «très encourageants» pour la première fois «depuis le début de la crise en 2007».

«[Ces résultats] démontrent que les citoyens européens attendent de l'UE qu'elle réponde d'une même voix à leurs très vives craintes face aux récents bouleversements internationaux qui ont rendu le monde plus incertain et dangereux», a-t-il ajouté.

Pour répondre aux problèmes globaux, comme l'élection de Trump ou l'influence grandissante de la Russie, 73 % des sondés, et 72 % des Français interrogés disent préférer une réponse commune à une réponse nationale.

En tête des priorités pour l'Union européenne mentionnées par les habitants de l'Hexagone figurent la lutte contre le chômage (84 %), suivie par la protection de l'environnement (83 %), la lutte contre le terrorisme (82 %) et la lutte contre la fraude fiscale (79 %).

La crise et les inégalités sociales prioritaires pour les Français

Si l'action au niveau européen demeure capitale, les Européens estiment également être entendus au niveau national, puisqu'ils sont six sur dix à considérer que leur voix compte dans leur propre pays.

Toutefois, une majorité d'Européens, dont 94 % des Français interrogés, déplorent les inégalités criantes entre les différentes catégories sociales. Un facteur qui pousse les citoyens à douter de la possibilité d'une résolution rapide de la crise.

___

Par Emilie Buffet, Euractiv.fr

(Article publié le 28 avril 2017)

___

>> Retrouvez toutes les actualités et débats qui animent l'Union Européenne sur Euractiv.fr

Euractiv

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2017 à 18:10 :
C'est nouveau , cela !!!! sortez de votre tour d'ivoire....
a écrit le 02/05/2017 à 17:02 :
L'Europe et l'Euro ont eu depuis leur création un apport immensément positif pour la France et les Pays qui y ont adhéré. Il s'agit maintenant de passer à une phase 2 pour gommer les difficultés qui sont apparues, notamment après la crise de 2008-2009.
a écrit le 02/05/2017 à 16:16 :
Normal, l'Union européenne comme l'euro nous ont apporté beaucoup de stabilité ce qui n'était pas du tout le cas avant. Il est étonnant qu'à force d'entendre les partis politiques et en particulier le FN financé par le Kremlin, critiquer l'Union européenne que des gens croient que les causes de leurs problèmes sont cette Union européenne alors qu'elle ne vote que 20% des lois, les 80% étant des lois établies par les "Nations". Nous sommes dans une Europe des Nations mais c'est l'Europe qui est pris pour bouc émissaire. Avant c'était l'inverse. Les gens étaient lassés de l'incompétence des différents gouvernements et voulaient intégrer l'Union européenne. Réapprenez l'histoire avant de vous laisser manipuler par Marine le Pen dont la culture est voisine de zéro et qui en est réduite à faire des copiés-collés de discours ou des mises en scène avec des membres du FN pour faire croire à des ouvriers la soutenant à Amiens ou en Véndée, ouvriers dont elle n'a que faire et à qui elle a promis de nationaliser leur unité de sèches-linge ce qui n'est évidemment pas possible et c'est se moquer du monde d'avoir une candidate aussi lamentable et une dynastie le Pen qui empoisonne la vie des français depuis plus de 60 ans.
a écrit le 02/05/2017 à 16:12 :
les francais ont trouve le moyen le plus rapide de reosudre le pb des inegalites; ils mettent tt le monde pauvre....... c'est tres bien vu, car un ca peut etre fait tres repidement, deux y a rien de plus egalitaristes que deux clochards, alors qu'entre 2 milliardaires les inegalites seront criantes!
vive la pauperisation massive, comme le souhaitait lenine dans ses ecrits
Réponse de le 03/05/2017 à 0:06 :
Taux de pauvreté 2016 ( source OCDE ) :
Russie : 29 %
USA : 19 %
Allemagne 17 %
UK : 17%
France : 14%
a écrit le 02/05/2017 à 15:43 :
C'est une plaisanterie, dites? Comment la cause des problèmes pourrait être la solution? L'UE n'est qu'une simple zone administrative qui a pour objet la convergence en prenant comme base la plus simple; le moins disant social, pourquoi croyez vous que nous sommes 28? Ou plutôt 27 avec le réveil de la G.B.!
Réponse de le 02/05/2017 à 16:21 :
C'est bien une zone administrative au pouvoirs limités ne votant que 20% des lois,, elle n'est donc pas responsable de nos problèmes comme vous l'avez bien vu, ce sont bel et bien les Nations le problème d'où l'erreur de jugement de Marine le Pen et du FN. Et la GB n'étant pourtant pas dans l'euro voit déjà sa monnaie chuter de 18% alors que le Brexit n'a pas eu lieu, çà dérape lentement mais sûrement et ceux qui voulaient le Brexit sont aux abonnés absents vus les problèmes qui s'accroissent. Trump aussi devait être un formidable président, au bout de 100 jours il est au plus bas dans l'opinion des américains. Le Pen il lui faudrait moins de temps que çà pour dégringoler dans l'opinion de ses votants.
Réponse de le 02/05/2017 à 16:29 :
C'est à cause du Royaume-Uni que la limite haute de la durée hebdomadaire de travail a été fixée à 48h et pas moins. La Grande Bretagne n'est sûrement pas sortie de l'UE pour cause de moins-disant social !
a écrit le 02/05/2017 à 15:16 :
cf. article du WSJ d'hier sur le déclin de la classe moyenne aux US alors qu'elle a augmenté dans certains pays européens, dont la France : http://www.marketwatch.com/story/americas-middle-class-is-shrinking-yet-thriving-in-many-other-european-countries-2017-04-24

Morgan Stanley disait en 2015 que les inégalités de revenus ont très peu progressé en France sur 30 ans, alors qu'elles ont augmenté dans la plupart des pays développés, en particulier en Suède/NZ/USA.
a écrit le 02/05/2017 à 14:31 :
"Toutefois, une majorité d'Européens, dont 94 % des Français interrogés, déplorent les inégalités criantes entre les différentes catégories sociales. "

Et c'est pas ce fait là qui vous donne envie de faire un article ? Plutôt que de vous focaliser sur l'avis des gens sur l'UE qui peut varier du jour au lendemain selon leur humeur du moment ou bien selon les questions posées.

94% des français contre les inégalités, si ça c'est pas un énième aveu majeur de volonté farouche de changer de système je ne sais pas ce que c'est.

Mais bon avec notre oligarchie en place depuis des millénaires on est pas prêt de quitter cette désastreuse société pyramidale qui du coup nous mène vers le chaos.
Réponse de le 02/05/2017 à 16:26 :
Et je suis même sûr que près de 100% des européens et des français sont contre la pluie pendant les week ends prolongés. Les inégalités sont consubstantielles de l'efficacité économique parce que le seule manière de les réduire vraiment est l'alignement par le bas, ce qui n'incite guère à l'effort et au dépassement.
Réponse de le 02/05/2017 à 16:41 :
"Les inégalités sont consubstantielles de l'efficacité économique parce que le seule manière de les réduire vraiment est l'alignement par le bas"

Et alors faire descendre les milliardaires et les millionnaires afin que tous les autres montent en quoi cela vous gène t'il ?

es vous si riche que ça ? Vu le temps que vous passez à pourchasser ceux qui ne pensent pas comme vous sur les forums c'est une possibilité en effet.
Réponse de le 03/05/2017 à 9:39 :
A la fin du compte, les français font le tri entre la démagogie et le réalisme. Tout le monde a conscience qu'il faut réformer l'UE, la rendre plus proche, plus protectrice, plus compréhensible, mais non pas jeter le bébé avec l'eau du bain... C'est ce que vous dit ce sondage... Point barre...
Maintenant, vous faites un mauvais procès à Bruno bd dont les propos ne sont pas agressifs, ni même polémique... Un blog est fait pour échanger, non pas pour adresser des anathèmes !!!
Réponse de le 03/05/2017 à 11:36 :
"dont 94 % des Français interrogés, déplorent les inégalités criantes entre les différentes catégories sociales"

donc pour vous cela voudrait dire que 94% des français voudraient plus d'égalité en europe en fait ?

Cela me convient aussi parfaitement et ne change en rien mon commentaire.

Comme d'habitude vous lisez ce que vous voulez bien lire vous hein...

Jamais je ne lis vos commentaires, merci de faire de même ou en silence, un minimum d'amour propre svp, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :