La victoire de Macron peut-elle relancer l’Union européenne ?

 |   |  126  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, la victoire de Macron peut-elle relancer l’Union européenne ?

 « Si on est timidement Européen, on a déjà perdu » déclarait Emmanuel Macron lors de sa campagne, qui se voulait un des seuls candidats à représenter un avenir européen.

Après plusieurs scrutins prometteurs pour l'Europe, en Autriche ou aux Pays-Bas, la France s'est aussi exprimée pour une relance de l'Union assumée. Emmanuel Macron croit à une Europe sociale, veut concrétiser l'Union et remettre la France au centre de la scène, faire valoir les intérêts et les valeurs des Européens. Alors, sa victoire peut-elle relancer l'Union européenne ?

Pour en débattre avec nous, Marion Gaillard, historienne et spécialiste des questions européennes, Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles et Jacques Généreux, économiste.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2017 à 4:02 :
Vu l'ambiance dans les rangs, c'est pas gagne.
a écrit le 13/05/2017 à 19:29 :
Tout cela est bien beau mais qu'il s'occupe déjà de la France! les Européens ne vont pas attendre les Français pour continuer à se développer. La proximité géographie, l'Union de ces Etats, leurs cultures et histoires font que nous sommes plus ou moins intimement lié à nos chers voisins mais tout de même, c'est le président de la France élu par les Français alors arrêtons de croire que notre avenir passe par plus d'Europe ou je ne sais quoi. tachons déjà d'activer les leviers franco-français permettant d'améliorer la situatuion de notre pays, ça sera bien.
a écrit le 13/05/2017 à 16:06 :
Relancer l'union européenne? Mais cela a t il un sens? C'est un dogme rien de plus et le relancer c'est toujours manipuler les "moyens" pour atteindre le "but" que d'autres ont déterminé (à votre place)!
a écrit le 13/05/2017 à 11:08 :
Espérons que M.Macron pourra passer le message à ses partenaires européens (en particulier l'Allemagne) que la protection militaire (en particulier nucléaire) apportée et financée par la France au reste de la CEE est une contribution en nature qui doit être prise en compte par compensation sur la dette publique française. Il n'y a aucune raison que seule la France engage des dépenses militaires au bénéfice de tous sans avoir de retour de ses partenaires qui en profitent pour augmenter leur prospérité interne et nous faire la morale.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :