Entrepreneurs et sportifs partagent leur Niaque avec Bpifrance !

 |   |  470  mots
Ouverture des Rencontres de la Niaque 2017
Ouverture des Rencontres de la Niaque 2017 (Crédits : DR)
La troisième édition des Rencontres de la Niaque organisée par Bpifrance, dont la Tribune est partenaire, s’est tenue le mercredi 18 janvier aux Docks de Paris. Sur le thème « Spécial champions » et devant plus de 4000 spectateurs, sportifs de haut niveau, dirigeants de club et entrepreneurs sont venus partager leur vision de la « niaque ».

Parrainées par Sébastien Chabal, ex-rugbyman français, et Victoria Ravva, ancienne championne de volleyball évoluant à l'AS Cannes, Les Rencontres de la Niaque 2017 étaient le lieu de rencontre privilégié entre sportifs, entrepreneurs et partenaires. Après l'ouverture de cet après-midi plénière par Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance, et Patrice Bégay, Directeur de la communication et Directeur du réseau Bpifrance Excellence, plus de 120 speakers se sont succédés, par trio ou seul en scène. Une seule contrainte : 1 minute de temps de parole par intervenant. Football, basketball, natation, rugby, handball,... les plus grands représentants du sport français étaient présents.

Des témoignages variés

Face au nombre important d'intervenants, chacun se devait de se démarquer. Les représentants du Metz Handball ont par exemple choisi de conclure leur prestation en chantant. Guillaume de Monpalet, Directeur Général d'Adidas, a lui misé sur l'humour en déclarant : « Si comme moi vous aviez le plus beau métier du monde, alors vous aussi vous auriez la Niaque ! ». D'autres témoignages se voulaient plus personnels comme celui de Franck Leboeuf, champion du monde de football en 1998, évoquant la difficulté pour un ancien sportif de devenir un acteur reconnu par ses pairs, ou encore Michaël Jeremiasz, porte-drapeau français aux derniers Jeux Paralympiques, faisant part de la niaque qui lui a permis de devenir médaillé d'or de tennis seulement quatre ans après un accident de ski qui l'a rendu paraplégique. A noter également la présence de Guy Roux, ancien entraîneur de l'AJ Auxerre, de la journaliste Christine Kelly, d'Alain Béral, Vice-président de KFC France et président de la Ligue National de Basket, de l'escrimeuse Sarah Daninthe ou encore du rugbyman Frédéric Michalak. Tous réunis derrière un seul mot d'ordre, résumé par le nageur François Gilot : « La Niaque, c'est positiver dans toutes les situations, victoires comme échecs ».

Le sport, un moyen d'entreprendre

Conclues par une session de networking qui a permis au public, majoritairement composé d'entrepreneurs, de rencontrer les speakers, Les Rencontres de la Niaque avaient aussi pour objectif de faire le lien entre sport et business ; de mettre en lumière l'apport mutuel des clubs et de leurs partenaires en terme d'économie. Pour preuve, les nombreuses entreprises réunies aux Dock de Paris, et dont l'accompagnement des équipes sportives va bien au-delà du simple sponsoring, la visibilité des uns servant celle des autres.  En témoigne l'intervention de Franck Mesnel, ancien rugbyman professionnel devenu co-fondateur de la marque Eden Park, pour qui « Pour réussir, chacun a un rôle précis, des compétences, des droits, et des devoirs. »

Revivez l'événement en intégralité : http://live.bpifrance.fr/Les-Rencontres-de-la-Niaque-2017-Special-Champions

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :