4G : Orange Cameroun accusé de publicité mensongère

 |   |  327  mots
Jusqu'à présent, Orange Cameroun n'a pas souhaité faire de commentaires.
Jusqu'à présent, Orange Cameroun n'a pas souhaité faire de commentaires. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
La filiale du leader français des télécoms est dans le collimateur d’une association de consommateur. Celle-ci estime que l’opérateur a menti sur la réalité de son offre mobile lors d’une campagne publicitaire.

La filiale camerounaise du groupe Orange est visée par une plainte déposée au Cameroun par une association de consommateurs auprès du régulateur local des télécommunications pour "publicité mensongère" sur l'offre de la 4G, a appris l'AFP jeudi auprès de l'auteur de la procédure. "La Fédération camerounaise des consommateurs (FCC) a porté plainte contre Orange Cameroun pour publicité mensongère", a affirmé Alphonse Ayissi Abena, président de la FCC.

"Depuis le mois de juin 2016, la  société Orange Cameroun a lancé une campagne publicitaire via les 'mass média" avec pour slogan 'profiter de l'internet partout', une publicité vantant une couverture 3G et 4G du pays de 100%", souligne la FCC dans sa plainte dont l'AFP a obtenu copie. Cette campagne est un "mensonge historique", a dénoncé Alphonse Ayissi Abena. "Officiellement au Cameroun, aucun opérateur ne dispose de fréquence 4G pour lui permettre une utilisation optimale de la 4G", a concédé Patrice Mpoudi, chef de la cellule de la protection du consommateur à l'ART.

Polémique et "demande d'explication"

Orange Cameroun n'a pas souhaité faire de commentaires. "Plusieurs consommateurs des villes et des campagnes se sont fiés à cette publicité (d'Orange) et ont souscrit (...) aux services de cette entreprise", souligne la FCC dans sa plainte. "Mais nous avons constaté ultérieurement que ces services n'offraient pas les avantages que la publicité permettaient d'espérer", précise-t-elle. L'ART a assuré qu'elle allait adresser "une demande d'explication" à l'opérateur incriminé, évoquant la possibilité de prendre des sanctions contre lui si les accusations de la FCC s'avéraient fondées, selon Alphonse Ayissi Abena.

Une autre société de téléphonie opérant dans le pays, MTN Cameroon, filiale du groupe sud-africain MTN, a également annoncé le lancement de la 4G, proposant notamment des puces spéciales. Cette annonce, couplée à celle d'Orange Cameroun, a suscité une grosse polémique dans le pays.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/09/2016 à 15:14 :
"dans le collimateur d’une association de consommateur." consommateurs ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :