La "Une" de Charlie Hebdo dérange à droite comme à gauche

 |   |  565  mots
Le dessinateur Riss rappelle dans un éditorial que l'attaque contre Charlie Hebdo, qui avait fait 12 morts, était justifiée par les caricatures de Mahomet publiées par l'hebdomadaire en 2006.
Le dessinateur Riss rappelle dans un éditorial que l'attaque contre Charlie Hebdo, qui avait fait 12 morts, était justifiée par les caricatures de Mahomet publiées par l'hebdomadaire en 2006. (Crédits : BENOIT TESSIER)
Le journal satirique publie un numéro à 1 million d'exemplaires, mercredi. Celui-ci met en scène, en couverture, un dieu muni d'une kalachnikov.

Publié le 04/01/2016 à 13:29. Mis à jour le 05/01/2016 à 14:17.

Jeudi 7 janvier, un bien triste anniversaire sera commémoré, celui de l'attentat contre "Charlie Hebdo" qui avait fait 12 morts, dont huit membres de la rédaction du journal satirique, une année plus tôt. La couverture (la "une") au ton acerbe, est signée par le dessinateur et directeur de la publication Riis. "Un an après, l'assassin court toujours" est-il titré. Le dessin en manchette montre un dieu barbu à la mine patibulaire, couvert de sang et portant une kalachnikov en bandoulière.

"C'est l'éternité qui nous est tombée dessus, comme la foudre"

Dans un éditorial, le dessinateur Riss rappelle que les terroristes avaient justifié l'attaque contre Charlie Hebdo, qui avait fait 12 morts, par les caricatures de Mahomet publiées par l'hebdomadaire en 2006.

"En 2006, quand Charlie publia les caricatures de Mahomet, personne ne pensait sérieusement qu'un jour tout ça finirait dans la violence. Il n'était pas pensable qu'au XXIe siècle, en France, une religion tue des journalistes. [..] La vérité, c'est que, dès cette époque, beaucoup espéraient qu'un jour quelqu'un viendrait nous remettre à nos places", écrit-il

Et d'ajouter: "Mais un croyant, surtout fanatique, n'oublie jamais l'affront fait à sa foi, car il a derrière lui et devant lui l'éternité. C'est ce qu'on avait oublié à Charlie. C'est l'éternité qui nous est tombée dessus, comme la foudre."

L'hebdomadaire sera tiré à près de 1 million d'exemplaires pour l'occasion.

La une de Charlie Hebdo dérange à droite et à gauche

Plusieurs politiques se sont dits bousculés par cette une.

Du côté du parti "Les Républicains", Isabelle Balkany a tweeté "Je ne suis plus Charlie...".

Invité sur Europe 1, mardi, Alain Juppé a, quant à lui, lancé: "Je me suis senti Charlie, évidemment lorsqu'on a assassiné des journalistes de la rédaction. Ma solidarité a été profonde et sincère. Mais quand j'ouvre 'Charlie Hebdo' je ne suis pas toujours Charlie". "Elle ne me fait pas rire", a-t-il ajouté au sujet de la une.

Rachida Dati, ancienne ministre de la Justice, a également critiqué l'hebdomadaire satirique: "Certaines couvertures ont pu me heurter, je ne le regarde pas et je ne l'achète pas."

Du côté du Parti socialiste, Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement a réagi à l'édito de Riss avec embarras: Charlie Hebdo "n'est pas un Journal officiel. [...] (Cet éditorial) n'engage en rien la République ni la laïcité."

___

Une semaine d'hommages

Une série d'hommages seront rendus par le chef de l'Etat:

> Mardi 5 janvier 2016, François Hollande doit participer au dévoilement de trois plaques à la mémoire des victimes des attaques contre l'hebdomadaire satirique et contre un commerce de produits cacher.

> Samedi 9 janvier 2016, le président de la République dévoilera une autre plaque en souvenir d'une policière tuée il y a un an à Montrouge (Hauts-de-Seine) par Amedy Coulibaly, l'auteur de la prise d'otages dans le magasin Hyper Cacher le 9 janvier 2015.

> Dimanche 10 janvier, le chef de l'Etat assistera à l'hommage rendu place de la République, dans le centre de Paris, aux victimes des attaques islamistes de janvier et de novembre 2015. Plus d'un millier de personnes, rescapés et membres des familles des victimes, ont également été invitées à cette cérémonie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/01/2016 à 22:28 :
Que des crapules comme les Balkany se soit proclamés "Chalie", ça a du se faire retourner dans leurs tombes les journalistes assassinés .....
Quant à l'opinion d'une pétasse comme Rachida Dati ....
a écrit le 07/01/2016 à 14:58 :
Charlie-Hebdo, La Légion d'Honneur à titre posthume pour RISS bientôt sur vos écrans !?!?!?
Combien va t-il falloir mettre de moyens policiers supplémentaires pour continuer à protéger ce petit rongeur de patience qu'est RISS, Laurent Sourisseau, directeur de publication à Charlie-hebdo ???
Les prophètes ne lui suffisaient plus...Il veut un tirage important de son misérable et mourant petit "brûlot"...
N'ayant pas les "talents", par ailleurs absolument contestables, de ses prédécesseurs, il veut faire le "buzz" et s'en prendre directement à DIEU dans le dernier tirage de Charlie-hebdo....
La France est en état d'urgence, les effectifs de Police et de l'Armée, sollicités à 100 %, en surchauffe et peut-être bientôt à la limite de la rupture ( dés le prochain attentat ?? ) ont d'autres chats à fouetter... et le modeste rongeur, "victime volontaire" d'une forme mortelle de musophobie (phobie des souris) risque de se retrouver seul face à son destin ....et à ses prédateurs !!!
http://saintdenislabauneump.blogspot.fr/
Réponse de le 08/01/2016 à 16:24 :
Bôf... en France il arrive que des cathos protestent, à tort où à raison, il est relativement rare qu'ils assassinent. Comme le disait Guéant, toutes les civilisations ne se valent pas.
a écrit le 07/01/2016 à 7:44 :
Charlie est toujours Charlie et fait grincer les dents dans les chaumières.
Je repense à l'analyse caustique de Nietzsche : Dieu n'existe pas, c'est l'homme qui l'a créé... à son image.
Comprenne qui veut !
Sincèrement.
a écrit le 06/01/2016 à 20:28 :
Allons bon ? Voilà que je SUIS ENCORE UNE FOIS "sous réserve"?
D'autres post écris bien après le mien sont publié EUX ?
Décide dément monsieur le modé (ou madame d'ailleurs ?)
VOUS NE M'APPRÉCIEZ PAS ? Pourtant je n'écris RIEN qui "dépasse" votre charte ? Ce serait donc le résultat d'une antipathie sélective ?
a écrit le 06/01/2016 à 11:37 :
Si cette une choque c'est qu'elle tape juste. Et encore, Charlie n'a pas grand chose à craindre des cathos qu'il ne s'est jamais privé de caricaturer... cette une aurait pu être un peu plus ciblée, les assassins du 7/11 n'ont pas agi au nom du dieu bafoué des chrétiens...
a écrit le 06/01/2016 à 7:51 :
Avant le 11/01, l'hebdo allait de Val en pis, et glissait vers la faillite. Après les manifs post attentats, aidé par les politicards et la récup massive jesuischarlie, remontée artificielle mais défavorable pour son image de (faux) rebelle : affaire Siné par exemple. Donc, cette couv anti-catho, genre ni dieu ni maitre. Ça choque ? c'est gagné ! Beurk .
a écrit le 06/01/2016 à 2:49 :
D'abord, il ne s'agit que de la couverture. Personne n'a encore lu l'intérieur. Et puis, Charlie n'a jamais été publié pour plaire aux politiques ni aux religieux, non ? Enfin, le fait que cela dérange à gauche comme à droite serait plutôt bon signe pour Charlie...
a écrit le 05/01/2016 à 23:39 :
Charlie reste fidèle à ce qu il a toujours été, un journal satirique qui n hésite pas à dénoncer la bêtises des sectes et religion.... et maintenant nos politiques font leur mijorees ? ?? Non mais ils ont oublé que le peuple été descendu dans la rue pour défendre la liberté de expression et la laïcité face aux fous de dieu?
a écrit le 05/01/2016 à 23:25 :
Et donc, notre président rejoint la bassesse de la domination des peuples par la religion. Il se soumet, comme d'hab. Saint Coluche, priez pour lui...
a écrit le 05/01/2016 à 23:03 :
Ce journal cherche à choquer et salir. Je plains ces gens. Lamentable et tellement prévisible... Ils cherchent de l'argent bien sûr, ces "humanistes" de gauche.... Ils sont lassants.
Réponse de le 06/01/2016 à 14:35 :
Monsieur, la satire, l'irrévérence, la provocation, la bande dessinée fait depuis plusieurs siècles partie de la tradition Française, et un dessin synthétisant une opinion a plus de force qu'un long discours et permet le débat avec ceux que cela choque..
Accepteriez vous un débat, en y apportant vos propres convictions avec un laïque anticlérical ?
a écrit le 05/01/2016 à 20:05 :
Les commentaires montrent que ce dessin n'est qu'un prétexte pour s'entre-déchirer. Le Dieu dessinés est bien gaulois, porte une coiffure très symbolique en triangle de maçon, avec l’œil de la république totalitaire d'Orwell. Bravo Riss. Nos politicards se fourvoient un fois de plus.
a écrit le 05/01/2016 à 20:03 :
On ne sait plus trop à quoi joue charlie hebdo.. à faire du fric sur leur attaque ou à essayer d'élever le débat, ce qui devrait être leur objectif. Au lieu de cela, ils se vautrent dans la vulgarité et la facilité... je n'ai jamais acheté ce canard, et c'est pas demain la veille que donnerai mon argent à ces imposteurs !
a écrit le 05/01/2016 à 18:58 :
Bravo a Charlie. La liberte d'expression n'est pas geometrie variable, que ce soit de bon gout ou pas.
Etre Charlie signifie ne pas faire de compromis avec ses principes mais cela ne parle pas a ces messieurs les politiques qui retournent leurs vestes toutes les 10 minutes pour un oui ou pour un non en fonction du dernier barometre d'opinion TNO-Sofres. Pour les autres, rien a faire. Qu'ils pleurnichent tranquillement.
Charlie embetent bien tout le monde et c'est son role. Longue vie a Charlie.
Réponse de le 05/01/2016 à 20:06 :
Je n'aime pas Charlie, je ne l'achète jamais, ça ne me fait pas rire et je n'ai qu'une tendresse très relative pour les provocateurs.

Pourtant, il faut que des journaux tels que celui-ci vivent parce que ça prouve qu'on est encore dans une démocratie. Et il est important que ceux qui testent les limites de la liberté n'en soient pas empêchés par la violence et le crime.

Donc je suis Charlie, parce qu'en bon voltairien, je n'aime pas ce que dit Charlie mais je me bats pour qu'ils puissent le dire, et tant pis si c'est parfois dérangeant pour mon confort intellectuel.
Réponse de le 05/01/2016 à 23:30 :
J'aime Charlie car il est le dernier rempart contre la propagande des sectes et puissants soit, la victoire de l'esprit contre le pouvoir. Pour la Démocratie, il faudra encore quelques milliers d'années, hors gros pépin avant, pour voir apparaitre des embryons significatifs.
a écrit le 05/01/2016 à 17:23 :
Dessiner ce dieu assassin sous les traits de celui des chrétiens est franchement malhonnête alors que ceux-ci ne sont nullement responsables des tueries de janvier 2015 mais il est plus facile et sans risque de taper sur les cathos hein....
Je n'ai pas été, je ne suis pas et je ne serai jamais Charlie je trouve ce journal vulgaire et j'ai honte qu'il représente d'une certaine façon la France dans le monde.
Réponse de le 05/01/2016 à 19:58 :
Si vous avez des idées sur le vrai visage de Dieu, la forme de ses oreilles, ses mensurations et la couleur de ses yeux , alors n'hésitez pas à nous en faire part...

Pour ce qui est des chrétiens, ils ont eu largement leur part de tueries dans l'histoire du monde et le premier ennemi de Charlie sur le sol français ce sont les cathos intégristes.
Réponse de le 08/01/2016 à 16:32 :
@@FDS : les croisades et l'inquisition, c'est de l'histoire maintenant ancienne. Ces pages sombres de l'histoire du christianisme sont refermées depuis plusieurs siècles. Tout comme il ne serait pas juste d'imputer aux allemands d'aujourd'hui les crimes du nazisme, il ne serait pas juste d'imputer aux chrétiens, même intégristes, d'aujourd'hui les crimes de l'inquisition et des croisades. Aucun journaliste de Charlie Hebdo, bien que ce journal ait copieusement et vigoureusement épinglé les chrétiens et le christianisme bien plus souvent que l'islam et Mahomet, n'est jamais tombé sous les balles d'un intégriste chrétien. Et ça ne se produira sans doute jamais.
a écrit le 05/01/2016 à 14:46 :
Etrange comme ceux qui défendent la liberté d'expression oublient de laisser visible des commentaires qu'ils ne partagent pas..
a écrit le 05/01/2016 à 14:38 :
Leur passion pour la provocation les empêche d'apprendre quoi que ce soit de leurs propres expériences : "Qui sème le vent, récolte la tempête"...
Réponse de le 05/01/2016 à 16:39 :
Il faudrait donc se taire face aux religions. Les laisser se répandre impunément..?? Je dis : NON!
Réponse de le 05/01/2016 à 20:11 :
ah si !! ils ont appris , maintenant ils évitent de caricaturer Mahomet , il utulise une figure plus "judéo-chrétienne" , en fait ils tremblent de peur.
Réponse de le 08/01/2016 à 16:43 :
@letroll : j'ai peur que vous n'ayez finalement raison. Parce que les caricatures de Charlie, pour parfois blessante qu'elles soient, avaient toujours un fond véridique, et le fond de vérité des caricatures de Mahomet c'est qu'en son sein l'islam tolère une extrême violence politique, qu'il s'agisse de régimes politiques (Iran, Arabie Saoudite), de mouvements djihadistes,.... On n'a pas le droit de dire que "ce n'est pas ça l'islam", parce que c'est refuser de regarder ce qui dans le réel est dérangeant. La vérité c'est que c'est ça AUSSI l'islam. Aux musulmans qui ne se reconnaissent pas dans le salafisme, le djihadisme, le wahabbisme, d'avoir le courage de le dire haut et fort... En la matière, qui ne dit mot approuve.
a écrit le 05/01/2016 à 13:00 :
Ils avaient pas titré "tout est pardonné " il y a un an...
Réponse de le 08/01/2016 à 16:44 :
Cette "une" d'il y a un an m'avait paru bien ambigüe...
a écrit le 04/01/2016 à 16:38 :
Anarchistes ils ont été récupéré par les socialos et porté aux nues de la stupidité! Quelle fin ridicule .... Les pauvres, martyres mais pas pour leur cause
a écrit le 04/01/2016 à 16:25 :
Croyez-vous que Dieu, est provocateur,je vous réponds non, Dieu n'est pas un marchand d'armes, ni un provocateur, il est simplement le bon Berger des nations, ceux qui sont dangereux. C'est ce qui fabrique la provocation de la haine , cela fabrique des fanatiques , prenant l'exemple, de tous les dictateurs, les guerres sont fabriquées, par la haine, la jalousie, l'argent, mais aussi par le pouvoir, chaque homme doit prendre sa responsabilité, au moment ou on devient adulte ,il m'a fallu un grave problèmes De santé, pour rencontré Dieu. À l'âge de 44 ans, alors que je ne croyais à aucune religion, c'est dans le visage des malades, dans les centres anticancéreux ,que Dieu s'est manifesté, il s'est jamais manifesté, avec une arme, dans la main , et pourtant Dieu est présent Dans chacun d'entre nous ,À condition De savoir L'écouter dans le silence, Et de ne pas provoquée la haine, Bien sûr il faut dire la vérité,
Réponse de le 05/01/2016 à 11:59 :
La religion c'est comme la drogue ou l'alcool, un échappatoire pour ne pas affronter la réalité.
Je n'ai pas trouvé votre Berger, sans doute parce que je ne suis pas un mouton!
kf
Réponse de le 05/01/2016 à 16:35 :
"il m'a fallu un grave problèmes De santé, pour rencontré Dieu".

Donc , tu ne serais pas tombé malade ....
a écrit le 04/01/2016 à 14:22 :
Clair que l'Humanité ne sera adulte que lorsqu'elle aura compris que la religion est l'opium du peuple (ndlr : citation pas de moi.). Peut-être serait-il temps de se demander pourquoi une religion nous hait tant... Ils n'aiment pas les drones et les bombardements..??
a écrit le 04/01/2016 à 14:09 :
Ça va être difficile de défendre la liberté de la presse et d'internet tant les forces
obscures venant de pays totalitaires sont puissantes. Illettrisme, fanatisme formant
un cocktail extrêmement dangereux pour les démocraties. D'autant plus que ces
idéologies mortifères se répandent à l'intérieur de nos frontières et un peu partout
en occident.
Réponse de le 04/01/2016 à 14:27 :
Sûr, BA, qu'écrire "vive le catholicisme" te démangeait... ;-)
Réponse de le 08/01/2016 à 16:50 :
@yvan : christianisme et bouddhisme peuvent difficilement être considérés aujourd'hui comme des idéologies mortifères...
a écrit le 04/01/2016 à 14:00 :
C'est encore de la provocation. Ce n'est pas une manière très intelligente de calmer
Les esprits. Ceci n'est pas de la liberté de parole, mais de l'agressivité mal placée à l'égard de leur prophète. Nous savons pourtant qu'ils sont hyper susceptible. Notre gouvernement à trouver pour sa part intelligent de décorer de la légion d'honneur ces anarchistes provocateur pour les encourager à continuer.
Réponse de le 08/01/2016 à 16:54 :
Un dessin n'a jamais tué personne. Le terrorisme, si. La question posée par les caricatures de Charlie, à savoir que dans l'islam existent des comportements ultra-violents, reste entière.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :