Le Conseil national du numérique démissionne (presque) en bloc

 |   |  521  mots
Fleur Pellerin Copyright Reuters
Fleur Pellerin Copyright Reuters (Crédits : dr)
Après le parachutage de Jean-Baptiste Soufron au poste de secrétaire général du CNN, ses membres ont «remis leur mandat au gouvernement». Une façon polie de se retirer. Seul l'ex-président Gilles Babinet a tenu à rester.

Fleur Pellerin voulait-elle se débarrasser de l'héritage de Nicolas Sarkozy? Quel qu'en ait été l'objectif originel, le résultat est visiblement au dessus de toute attente. Il aura fallu un petit communiqué d'apparence anodin - l'annonce de la nomination du nouveau secrétaire général du conseil national du numérique (CNN) - pour faire démissionner la quasi-totalité du Conseil créé il y a un peu plus d'un an par l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy.

Ne pas injurier l'avenir

Jeudi soir, après l'annonce du parachutage de Jean-Baptiste Soufron, ex-conseiller de Fleur Pellerin,au CNN en remplacement de Benoit Tabaka parti chez Google, l'ensemble des membres du collège ont «décidé de remettre leur mandat à la disposition du président de la république et du gouvernement». Visiblement soucieux de ne pas jeter de l'huile sur le feu, encore moins d'injurier l'avenir, le Conseil n'a pas voulu employer le mot «démission».... à l'exception de Marie-Laure Sauty de Chalon (Auféminin), qui a reconnu sur Twitter (en anglais et sans langue de bois) que "les membres du CNN démissionnaient tous ensemble". Un certain nombre d'entre eux pourrait être repris lors d'une nouvelle configuration. C'est en tout cas ce qu'on laissait entendre jeudi soir au sein du ministère, reconnaissant que cette «remise de mandat» en bloc facilitait la nouvelle mission de Jean-Baptiste Soufron. «Il est plus facile de reconfigurer le CNN s'il n'y a plus les membres actuels». Dans la journée, les membres du collège avaient été stupéfaits d'apprendre par voie de communiqué qu'on leur imposait leur secrétaire général. De fait, selon le règlement intérieur du CNN que la Tribune s'est procuré, ce choix appartenait au président et à ses vice-présidents. 

Gilles Babinet contre "une décision aussi extrême sans même une conversation avec Fleur Pellerin"

Un seul a tenu a conserver son mandat: l'ex-président du CNN Gilles Babinet. Officiellement, en raison de sa « mission de «digital champion» auprès de la commission européenne (qui) doit être préservée dans l'intérêt du numérique», indique le communiqué. Fleur Pellerin l'a en effet désigné pour représenter la voix de la France en Europe, dans le cadre de l'action menée par Neelie Kroes. En réalité, les deux missions ne semblent pas liées. A aucun moment, le communiqué de presse annonçant cette nomination ne fait état de cette qualité pour s'exprimer au nom de la France, mettant plutôt en avant l'expérience d'entrepreneur de Gilles Babinet. Ce dernier avait très déçu en avril dernier de ne pas avoir été réélu président du CNN. Mais le résultat du scrutin du collège présenté comme démocratique - où il avait obtenu 5 voix, contre 8 pour Patrick Bertrand, selon nos informations - avait été sans appel. "Je n'ai pas démissionné car il me semblait tout à fait anormal de prendre une décision aussi extrême sans même une conversation avec Fleur Pellerin", indique à la Tribune, Gilles Babinet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2012 à 15:45 :
Certains appellent cela les comités théodules. On a déjà vu Camdessus déposer un rapport sur la croissance, on en a toujours pas. Et on nous publie dans la presse que le Canada depuis la crise a créé 1 bon million d'emplois. Chez nous vous prenez les thèses en recherche, vous trouvez la plupart sans activité ou bien en cdd perpétuel. A quoi cela sert-il d'envoyer les gens à l'école pendant des années si c'est pour ne rien en faire? Est-ce ainsi qu'on compte payer les retraites?
a écrit le 08/07/2012 à 10:33 :
Les politiques ont une très grande méconnaissance de l'économie numérique, et le nouveau ministre ne fait pas exception. Comme les choses tournent à l'heure actuelle, le Conseil numérique va devenir une organisme pantin qui va conseiller au ministre de prendre les décisions qui lui auront été soufflé par le ministre lui-même. Ce n'est pas de la république bananière, c'est de la république socialiste!
a écrit le 07/07/2012 à 15:27 :
Ca ser à quoi ce conseil ? Encore un fromage de la république payé par le contribuable ?
a écrit le 06/07/2012 à 13:38 :
Bénévoles!! ha ha!! du lobbying oui!! lobbying ça veut dire qu'il tente de diriger les débats pour faire avancer seulement leurs intérêts et pas l?intérêt général du pays FRANCE!!
http://www.atlantico.fr/decryptage/conseil-national-numerique-lance-decrie-85842.html

Pléthore de chefs d'entreprises écrivait le SOUFRRON!!ha ha!!!

La liste des 18 membres actuellement pressentis pour composer le CNN a été dévoilée en fin de semaine dernière :

Gilles Babinet, entrepreneur et investisseur (CaptainDash, MXP4, Eyeka) fondateur de Musiwave.
Patrick Bertrand, Directeur Général de la CEGID, président de l?AFDEL.
Jean-Baptiste Descroix-Vernier, PDG-fondateur de Rentabiliweb.
Giuseppe De Martino, Directeur Juridique de Dailymotion.com, vice-président de l?ASIC.
Frank Esser, PDG de SFR, président de la Fédération Française des Télécoms.
Emmanuel Forest : Directeur Général Délégué de Bouygues Telecom.
Gabrielle Gauthey, Directrice des relations institutionnelles d?Alcatel-LucentAlcatel-Lucent
Pierre Louette, Directeur Exécutif d?Orange
Daniel Marhely, cofondateur de Deezer.com.
Alexandre Malsch, fondateur de Melty.fr.
François Monboisse, Responsable du développement et des nouvelles technologies de Fnac.com, et président de la FEVAD.
Xavier Niel, fondateur de Free.
Jean-Pierre Remy, PDG de PagesJaunes.fr.
Marie-Laure Sauty de Chalons, PDG d?AuFéminin.com.
Marc Simoncini, fondateur de Meetic.com, et Jaina Capital
Jérôme Stioui, fondateur de Directinet.
Bruno Vanryb, PDG d?Avanquest Software, Président du Collège Éditeurs de logiciels du Syntec Numérique.
Nicolas Voisin, fondateur d?OWNI.
a écrit le 06/07/2012 à 13:34 :
Allez lire cet article de souffron....on nous prend, nous les habitants de cette belle france, pour des idiots!!
"Conseil national du numérique : dur dur de réguler Internet" http://www.atlantico.fr/decryptage/conseil-national-numerique-lance-decrie-85842.html écrit par souffon en 2011!!
a écrit le 06/07/2012 à 11:52 :
Le CNN est effectivement benevole
a écrit le 06/07/2012 à 9:40 :
Avant de parler de lobby et de copains "grassement payés", on se renseigne!
Tous les membres du CNN sont bénévoles!
http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Conseil_national_du_numérique#_
Réponse de le 06/07/2012 à 13:40 :
des bénévoles ...chef d'entreprises!! ha ha
http://www.atlantico.fr/decryptage/conseil-national-numerique-lance-decrie-85842.html
En 2011, l?idée d?instituer un Conseil national du numérique sonne doucement surannée. Les esprits créatifs et libertaires de l?Internet sont bien peu enclins à accepter quelques conseils que ce soit. Et une révolution aussi transfrontière par nature que celle du numérique aura bien du mal à s?accommoder de la vocation nationale d?un tel organe. Mais c?est la tradition française qui s?exprime en faisant le plein de Conseils : Constitutionnel, d'État, d?Analyse Économique, de la Société, d?Orientation des Retraites? sans parler des différents comités et autres commissariats qui peuvent exister par ailleurs.

C?est donc notre façon républicaine de fonctionner, avec ses avantages et ses inconvénients, et que le ?CNN? verra le jour ce mercredi 27 avril. Évoqué dans le plan numérique 2012 puis appuyé par Nicolas Sarkozy, il a fait l?objet d?un rapport de Pierre Kosciusko-Morizet remis en février dernier. Composé de différents acteurs d?Internet, il aura pour mission d?assister la politique numérique du gouvernement autour de toutes les questions qui concernent l?économie numérique. Il sera consulté en amont et en aval sur les projets de textes de lois, de décrets.
Pléthore de chefs d'entreprises

La liste des 18 membres actuellement pressentis pour composer le CNN a été dévoilée en fin de semaine dernière :

Gilles Babinet, entrepreneur et investisseur (CaptainDash, MXP4, Eyeka) fondateur de Musiwave.
Patrick Bertrand, Directeur Général de la CEGID, président de l?AFDEL.
Jean-Baptiste Descroix-Vernier, PDG-fondateur de Rentabiliweb.
Giuseppe De Martino, Directeur Juridique de Dailymotion.com, vice-président de l?ASIC.
Frank Esser, PDG de SFR, président de la Fédération Française des Télécoms.
Emmanuel Forest : Directeur Général Délégué de Bouygues Telecom.
Gabrielle Gauthey, Directrice des relations institutionnelles d?Alcatel-LucentAlcatel-Lucent
Pierre Louette, Directeur Exécutif d?Orange
Daniel Marhely, cofondateur de Deezer.com.
Alexandre Malsch, fondateur de Melty.fr.
François Monboisse, Responsable du développement et des nouvelles technologies de Fnac.com, et président de la FEVAD.
Xavier Niel, fondateur de Free.
Jean-Pierre Remy, PDG de PagesJaunes.fr.
Marie-Laure Sauty de Chalons, PDG d?AuFéminin.com.
Marc Simoncini, fondateur de Meetic.com, et Jaina Capital
Jérôme Stioui, fondateur de Directinet.
Bruno Vanryb, PDG d?Avanquest Software, Président du Collège Éditeurs de logiciels du Syntec Numérique.
Nicolas Voisin, fondateur d?OWNI.

Une composition décriée écrivait SOUFFFFFRON!!

Toi aussi..renseigne toi avant d'imposer tes idées...


Réponse de le 07/07/2012 à 18:35 :
On c'est ce que c'est le bénévolat dans ce pays. Personne ne fait rien pour rien. Que l'on arrête avec cette hypocrisie !
a écrit le 06/07/2012 à 8:43 :
Mais a quoi serve tous ces pseudo boulots grassement payes pour copains en temps de crise...C est faire injure aux classes moyennes qui trinquent comme toujours.
En France mieux vaut etre pauvre ou tres riche ou politique
Réponse de le 06/07/2012 à 9:45 :
Pour info, les membres du CNN font du bénévolat pur et dur.
Réponse de le 06/07/2012 à 13:18 :
le bénévolat "pur et dur" n'existe pas monsieur! Dans cette sphère là, on ne donne pas ....on se place...! la vie pour eux est comme un échiquier...il suffit de se placer...

Réponse de le 06/07/2012 à 15:32 :
@Guillaume oui car j'avais directement posé la question à des membres SAUF que les frais sont remboursés donc un coût pour le contribuable pour une efficcacité nulle car comme disait de Gaulle les comités "Théodule" la France au niveau national est d'environ 700 dont le plus médiatque et le plus inutile le CSE dont les milliers de membres anciens syndicalistes, amis déchus exemple des Hauts de Seine il a même et cela est risible la donneuse de leçon inutile du mouvement patronal éthique, celui où siège avec une chauffeur le sieur M. Ferry et au niveau régional plus de 1700 comités. La France est la mère des républiques bananières ce n'est pas pour rien, aussi ne pas se moquer des pays africains nos clônes et pour cause nous les avons formés.
a écrit le 06/07/2012 à 6:17 :
Chasse aux sorcieres ?,
Réponse de le 06/07/2012 à 8:04 :
Chasse aux incompétents et chasse au gaspillage d'argent public surtout. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit surtout d'un lobby.
a écrit le 06/07/2012 à 4:46 :
Ce n'est pas grave car on connait par avance les résulttas des machins mis en place par les politiques , tout d'abord caser des amis, dans certains cas pas pour le CNN faire bénéficier d'une rente encore des amis etc etc l'essentiel c'est de savoir que tous ses machins n'aboutissent à rien sauf un coût pour le contribuable corvéable à merci pardon à la merci des petits politiciens sans envergure et bien souvent incapable de gérer une entreprise, raison essentielle de leur implication politique autrement quel métier pour eux??? AUCUN trop incapable sauf dans le blabla et dans le mensonge permanent autant à droite qu'à gauche.
a écrit le 06/07/2012 à 0:23 :
Ce n'est pas la chute qui est grave, c'est l'atterrissage...
a écrit le 05/07/2012 à 23:17 :
La fabuleuse carrière de JB Soufron: viré au bout d'un mois au ministère de F.Pellerin, il se retrouve parachuté au CNN où tous les membres démissionnent pour ne pas avoir à travailler avec lui.
Réponse de le 06/07/2012 à 13:46 :
et pour cause que les mecs du CNN n'en veulent pas...il leur tirait dessus en 2011...peut être avait il de bonnes raisons...
Lire http://www.atlantico.fr/decryptage/conseil-national-numerique-lance-decrie-85842.html

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :