La Tribune

Facebook va verser 20 millions de dollars à des "amis" mécontents aux Etats-Unis

latribune.fr  |   -  265  mots
Facebook va devoir payer 20 millions de dollars aux internautes américains qui le poursuivaient via une class action pour l'utilisation abusive de l'onglet "sponsored stories". Plus de 600.000 personnes ont porté plainte contre la multinationale, l'accusant d'avoir fait de la publicité "sur leur dos" sur le réseau social. Un juge du district de San Francisco a entériné, lundi 26 août, l'accord financier passé entre les deux parties.

La note n'est pas aussi salée qu'elle en a l'air. Facebook va devoir payer 20 millions de dollars (14,9 millions d'euros) à des utilisateurs mécontents. Un juge du district de San Francisco a approuvé, lundi 26 août, l'accord financier passé entre le réseau social et les quelques 614.000 internautes qui le poursuivaient via une class action (un recours collectif). En plus du remboursement de leurs frais d'avocat, ils vont ainsi recevoir 15 dollars (11,20 euros) chacun.

Ces utilisateurs accusent la multinationale de recourir de manière abusive à l'utilisation des "sponsored stories" (histoires sponsorisées). Cet onglet permet aux marques de faire de la pub "sur votre dos" à vos amis sur le réseau social. Il suffit que vous "aimiez" une enseigne pour que vos contacts recoivent un message les informant de vos préférences et les encourageant à "aimer" la marque à leur tour.

234 millions de dollars de revenus publicitaires

Les internautes reprochent à Facebook de ne pas solliciter leur accord avant de publier de telles informations. En réalité, le réseau social ne veut pas se passer d'une jolie manne financière. Entre janvier 2011 et août 2012, les "sponsored stories" lui ont permis de récolter 234 millions de dollars (174 millions d'euros) de recettes publicitaires. Une somme rendant presque dérisoire les 20 millions de dollars de dommages et intérêts qui seront versés aux plaignants.

En plus de son amende, Facebook, qui compte plus de 1,1 milliard d'utilisateurs actifs chaque mois, s'est engagé à renforcer le contrôle des "sponsored stories". Mais le réseau social pourra encore continuer à partager ces fameuses publicités auprès de ses membres.

 

Réagir

Commentaires

Arow  a écrit le 28/08/2013 à 15:26 :

"En plus du remboursement de leurs frais d'avocat, ils vont ainsi recevoir 15 dollars (11,20 euros) chacun."

En clair: eux qui se sont engraissé dans l'histoire ce sont les avocats. Voilà pourquoi les class actions rebutent autant en Europe. C'est quand même assez impressionnant que la majorité de la somme n'aille pas au justiciable!!!!!