Annonce immobilière raciste : l'arbre qui cache Laforêt ?

 |   |  752  mots
(Crédits : capture d'écran twitter)
Un tweet dénonçant une pratique discriminatoire dans la mise en location d'un appartement à Levallois-Perret a été relayée par France Info le mardi 27 décembre. Depuis, les réactions s'enchaînent pour dénoncer cette pratique, qui n'est peut-être pas si rare que ça dans l'immobilier...

Le réseau d'agence immobilière Laforêt a annoncé mercredi 28 décembre avoir suspendu son contrat de franchise avec une agence située aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, après qu'une fiche de location clairement discriminatoire ait été rendue publique. Retour sur les faits.

Le 25 novembre dernier, un internaute poste une photo sur Twitter, on y voit la fiche descriptive d'un bien immobilier mis en location, où la partie "commentaires" est entourée en rouge. Et pour cause, y est écrit : "ATTENTION IMPORTANT POUR LA SÉLECTION DES LOCATAIRES : Nationalité française obligatoire, pas de noir. Immeuble avec des policiers uniquement." L'internaute mentionne dans son tweet Laforêt, ainsi que SOS Racisme et le Défenseur des droits, les interpellant sur la légalité d'un tel critère.

Les personnes mentionnées ne réagiront pourtant qu'un mois plus tard, après que France Info a relayé le tweet de l'internaute le mardi 27 décembre. Le Défenseur des droits annonce dans la foulée à l'AFP s'être auto-saisi de l'affaire, afin d'enquêter auprès de l'agence et de la propriétaire. Le lendemain, trois associations de lutte contre le racisme et les discriminations entament des procédures judiciaires. Le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) a ainsi annoncé sur son site internet avoir "lancé la première action de groupe contre les discriminations", se servant ainsi du texte de loi autorisant ce type d'action adopté le 18 novembre dernier (dont le Cran est à l'origine). De son côté, la Licra a déclaré avoir saisi le Parquet de Paris et vouloir se porter partie civile. La Maison Des Potes-Maison de l'Egalité est allé jusqu'à porter plainte directement contre l'agence immobilière.

L'agence et la propriétaire de l'appartement se renvoient la patate chaude

Interrogé par France Info, Laurent Balestra, responsable de l'agence immobilière Laforêt des Lilas, a déclaré mardi que l'aspect incontestablement discriminatoire de la fiche venait d'une "injonction de la propriétaire qui est raciste". La mention aurait ensuite été laissé dans la description par une agent "naïve et mal formée". Il a ensuite rappelé que l'agence était située aux Lilas et selon lui, "dans le 93, on ne peut pas se permettre ça [d'être raciste]". Cette formule, au mieux maladroite, n'a pas manqué de faire réagir un élu Front de Gauche de Saint Denis, Madjid Messaoudene (voir le tweet ci-dessous). "Lorsque les propriétaires sont racistes, je donne comme directive à mes employés de ne pas prendre les dossiers", a tenu à ajouter le directeur de l'agence. La propriétaire de l'appartement situé à Levallois-Perret serait donc une brebis raciste égarée qui aurait réussi à passer entre les mailles du filet ?

Cette dernière a également donné son point de vue, toujours sur France Info, clamant n'être "absolument pas raciste" et ne pas pratiquer de discrimination car elle avait "trois locataires maghrébins dans cet immeuble et une locataire noire". Il n'est pas précisé s'ils sont tous policiers, comme le mentionnait la fiche descriptive. Cette phrase malencontreuse viendrait donc, selon elle, de l'agence seule, avec qui elle aurait d'ailleurs stoppé tout collaboration depuis le 31 octobre : "je n'étais pas satisfaite de leur travail", ajoute-t-elle. Surprenant quand on sait que la photo de la fiche technique a été publiée près d'un mois après cette date...

Un cas isolé ?

Cette affaire soulève, à juste titre, l'indignation à plusieurs points de vue : discrimination, distinction entre "nationalité française" et "noir", voire même impossibilité de faire cohabiter des policiers avec des Noirs ou des gens d'autres nationalités... Elle est surtout probablement révélatrice d'une pratique pas si rare que ça. En rappelant que que son agence refuse systématiquement les propriétaires racistes, Laurent Balestra sous-entend que la demande a déjà dû lui être faite plusieurs fois. Pour les associations antiracistes, en tout cas, cette affaire est la preuve d'une pratique qu'elles dénoncent depuis de nombreuses années. "Ce n'est pas si souvent qu'on affaire à des cas de flagrant délit comme celui-là", rappelle le porte-parole de la Licra, car "d'ordinaire, les cas de discrimination sont difficiles à prouver".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/01/2017 à 9:29 :
Chacun garni. son poulailler. Comme il veut !!!
a écrit le 31/12/2016 à 14:23 :
Monsieur Cazeneuve:
quand les mineurs isolés refusés par UK vont-ils être enfin expulsés?
quand allez vous expulser les roms de la porte de la chapelle?
a écrit le 31/12/2016 à 10:54 :
Enfin un article qui met en évidence le point "immeuble avec des policiers" non mais mdr, c'est quoi cette histoire, non mais genre, c'est la police de l'Afrique du sud du temps de l'apartheid dans leurs esprits ou quoi !?

Par contre pour le point "naïve et mal formée" je n'ai toujours pas vu d'article dessus, genre c'est une justification ? Le gérant l'a embauchée, elle n'est pas apparue comme ça dans son agence, c'était à lui que lui revenait la formation, on marche sur la tête, aucun sens des responsabilités de sa part... Par contre, on sait qui est la conseillère, on peut retrouver la photo de l'équipe au complet avec leurs noms, c'est quelqu'un qui est elle-même issue de l'immigration, lol, n'importe quoi ce dossier, mais ça ne m'étonne pas, déjà pour le dossier sur la discrimination des musulmans, on sait déjà que les musulmanes ne sont jamais discriminées sauf port du voile, par contre les musulmans oui et même quand c'est des musulmanes qui embauchent, il y'a discrimination... C'est navrant, à croire que les conseillère Pole emploi, intérim, immobilier sont toutes atteintes de "naiveté", mais comme le disait le sénateur qui avait fait un rapport sur l’immigration avant la crise dans le BTP, "il ressort que ceux qui sont à la base de la discrimination et des préjugés, sont bien souvent ceux qui serait toucher par celle-ci s'il était à la place des candidats"... Pauvre humanité... Pour garder son job les gens sont prêt à faire n'importe quoi sans se poser de questions...
a écrit le 31/12/2016 à 9:25 :
Je ne suis pas choqué...sauf sur la formulation
Quand on vit dans un immeuble on vit en communauté car en France on ne parle pas d integration mais de communautarisme.... il faut s'adapter aux autres coutumes.
Que tous les bien-pensants vivent 2 mois avec des africains avec 10 enfants en dessus et en dessous (idem avec des maghrebins) et...on en reparle :-)
Noir ne veut rien dire .... africain aurait peut etre été plus juste... et encore bruyant, cuisine odorante etc....car certains africains sont europeennisé... etc etc
J ai vecu aux USA et les noirs americains ne supportent pas les africains... question de couleur de peau....non facon d'
a écrit le 30/12/2016 à 19:32 :
Le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN). Pourquoi des associations de noirs ? Les blancs y seraient interdits ?
Si c'est pas du racisme, anti-blancs, qu'est-ce que c'est ? Et la prefecture de police admet ce type d'association raciste ?
Réponse de le 31/12/2016 à 7:38 :
Dans ce pays le racisme n' est pas un phénomène a double sens : les ayatollahs de la pensée formatée y veillent !
Réponse de le 31/12/2016 à 11:18 :
Qui vous dit que les blancs sont interdits au CRAN ? Votre subconscient ? Qui vous guide d'ailleurs le reste de votre raisonnement : le CRAN ferait du racisme anti-blanc... Vous êtes typique du raciste honteux ...
a écrit le 30/12/2016 à 18:19 :
Pour avoir été successivement locataire puis propriétaire-loueur, je sais que ce ne sont pas les lois qui peuvent régler les conditions de location. Un propriétaire a besoin de louer vite et il ne doit pas se tromper sur le choix de son futur locataire au risque d'en payer les conséquences. C'est d'ailleurs à cause de ces "conséquences" possibles que des centaines de milliers d'appartements ne sont pas (plus) mis à la location. La discrimination raciale n'est souvent qu'une discrimination financière, une discrimination de la misère. Faisons que les pauvres soient moins pauvres, que tous puissent payer régulièrement un loyer et le problème sera résolu.
Réponse de le 31/12/2016 à 2:07 :
Faisons aussi que les loyers deviennent moins cher!
Des propriétaires préfèrent ne pas loués que loués à des prix raisonnables et donc pas étonnant que tout le monde se ruent vers les HLM et que certains ont attendus 10ans ou plus pour en avoir un.

L'effort doit être fait par TOUS.
Réponse de le 01/01/2017 à 19:53 :
Je me demande ce que le brave naïf moyen entend par « prix raisonnables » des loyers. Dans son esprit l’intégralité de ce qu’il paye chaque mois va dans la poche du propriétaire et contribue à lui payer ses croisières dans le Pacifique. Dans la réalité il faut en déduire les charges que le propriétaire a acquittées et qu’il doit ensuite réclamer au locataire. Viennent ensuite les honoraires du syndic, les travaux de réparation et d’entretien, les impayés, soit de la part du locataire, soit de la part d’autres copropriétaires (et les copropriétaires honnêtes doivent se substituer à eux), la taxe foncière (et on ne doit pas oublier que le peu qui reste s’ajoutera pour le calcul de l’impôt sur le revenu). Ceci bien sûr à supposer que l’appartement soit sans cesse occupé car après le départ d’un locataire il peut s’écouler des mois avant qu’un autre locataire solvable soit trouvé. Ma femme ayant hérité un studio de ses parents, loué vers 550 € par mois, c’est à peine si nous en avons tiré 90 € par mois et nous nous nous sommes empressés de le revendre dès que nous avons pu.
a écrit le 30/12/2016 à 17:11 :
mais ne seraient ce pas le CRAN, SOS racisme, MRAP et autres groupuscules subventionnés qui feraient dans la discrimination. CRAN à la fin signe ostentatoire le N un tantinet raciste, non? pourquoi cette exclusivité ?
Réponse de le 31/12/2016 à 11:21 :
Votre proposition finalement c'est d'agresser ... sans aucun élément d'argumentation.
a écrit le 30/12/2016 à 16:55 :
C'est surtout le problème de l'agence d'avoir écrit une telle c.... Après le proprio sélectionnant le locataire qu'il veut, il peut très bien refuser les candidats locataires "divers" sans avoir de compte à rendre à qui que ce soit.
Réponse de le 31/12/2016 à 11:24 :
"sans avoir de compte à rendre " : pas sûr ! Si le comportement raciste est manifeste, il peut avoir des comptes à rendre à la justice , heureusement. Ne croyez pas que le fait d'être propriétaire vous affranchit des lois.
Réponse de le 01/01/2017 à 8:59 :
@Labo : être locataire n'affranchit pas des lois non plus (enfin, ne devrait pas affranchir des lois...) ; les hommes naissent libres et égaux en droits : il ne suffit pas d'afficher une couleur de peau pour prétendre avoir davantage de droits que les autres, en principe. Si les Français sont si racistes, que font encore en France toutes leurs victimes ? Arrêtons de nous autoflageller : nous ne sommes pas pires que les autres, loin s'en faut...Il fait bon vivre en France.
Réponse de le 01/01/2017 à 9:34 :
Dans ce pays les lois abusives sont faites. Pour être contournées. !!!
a écrit le 30/12/2016 à 13:07 :
Au fait, comment peut-on autoriser les sites de rencontres communautaristes qui font de la publicité à la télévision et s'indigner en même temps de cette annonce immobilière ?
Réponse de le 31/12/2016 à 11:25 :
Vous n'avez rien compris à ce qu'est le racisme : les racistes sont souvent très bêtes !
Réponse de le 01/01/2017 à 9:07 :
@Labo : c'est bien ça : l'enfer c'est les autres. Oeillères et préjugés, chacun est convaincu d'avoir raison, davantage que les autres, au point de vouloir leur imposer leurs principes et leur mode de vie. Au Moyen-Age, on brûlait même les corps pour sauver les âmes. On a un peu progressé depuis ? L'invective et l'insulte sont encore à fleur de peau... La loi est la même pour tous. Même pour les Savonarole qui s'improvisent justicier.
a écrit le 30/12/2016 à 11:28 :
De la part des propriétaires c'est un racisme social qui est solidement ancré, la peur de ne pas être payé, la peur de retrouver les lieux dévastés (ce n'est pas rare) et ils partent du principe pas si faux que cela que les plus pauvres sont les immigrés, ensuite c'est plus facile de se référer à la couleur de la peau que de réfléchir.

Plus on possède et plus on est possédé nous a déjà averti Nietzsche.
Réponse de le 31/12/2016 à 0:44 :
@citoyen blasé: je dirais plutôt que la culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale. Tout ce qui ne plait pas de nos jours ets qualifié de raciste. N'est-il pas juste que le propriétaire s'assure d'être payé ? Son logement ne lui a pas été donné et il a droit d'en jouir à sa convenance. Bon, si quelqu'un peut me loger gratos, je ne le traiterais pas de raciste, sauf si bien entendu il ne fournit pas la bouffe aussi :-)
Réponse de le 31/12/2016 à 18:29 :
pasdetrick: Mon commentaire s'acharne à expliquer le comportement humain afin d'éviter les raisonnements binaires qui font le lit de votre "pensée" qui du coup ne ressemble qu'à un dogme sans intérêt.

Je parle de racisme social êtes vous capable de comprendre ce que j'ai écris au moins ? Sinon n'hésitez pas à me poser des questions il vaut mieux plutôt que de nous démontrer que vous ne comprenez rien du tout et c'est désespérant.

Vous devriez trouver des amis, pour ma part je n'en cherche pas je suis servi et depuis longtemps.

Merci de continuer à publier des commentaires que je ne lis pas et oubliez moi.
Réponse de le 31/12/2016 à 20:27 :
@citoyen blasé: le racisme social est encore un de ces néologismes bobos qui ne veulent rien dire. Pourquoi pas le boudin aux pommes social et revanchard pendant qu'on y est :-)
Réponse de le 01/01/2017 à 11:19 :
pasdetric: je vous ai répondu alors que vous trolliez, mais bon comme j'ai toujours espoir en l'humanité je fais des efforts.

"néologismes bobos"

Vous pouvez m'expliquer ce que sont les "néologismes bobos" svp ? Etant donné que cette expression sort tout droit de votre esprit obsessionnel il y a de fortes chances que seul vous sachiez de quoi vous parlez.

Je note qu'en cette fin d'année et donc période de fêtes vous vous répandez encore plus sur les forums ce qui veut dire que vous êtes seul et c'est franchement triste.

Quand je vous répond et vous conseille notamment de vivre avec les gens et d'arrêter les obsessions ce n'est pas pour vous casser ou pour vous montrer que j'ai un bien meilleur niveau de réflexion que vous, c'est pour vous parce que franchement là vous faites carrément pitiez.

Vivez mon ami arrêtez vos obsessions, vraiment.
a écrit le 30/12/2016 à 11:25 :
Magnifique ERREUR de cible. Pourquoi avoir à mon avis volontairement TRONQUE le texte. Lisez comme moi : "Immeuble avec des policiers uniquement...". De là à en déduire certaines choses déjà dénoncées par Coluche en son temps, il n'y a qu'un pas. Que je franchis en confirmant qu'il vaut mieux, par les temps présents, se protéger des "gardiens de la paix".
a écrit le 30/12/2016 à 11:11 :
Dans ce cas là, la ségrégation positive peut être assimilé a de la discrimination!
a écrit le 30/12/2016 à 11:06 :
De toute façon, il faut établir un dossier qui est communiqué au propriétaire, celui-ci peut l'accepter ou le refuser. C'est la même chose pour un employeur , le CV anonyme permet
de franchir une première étape et c’est tout. Ceci étant dit, ce type d'affichage rappel celui des années 60 en Afrique du sud, "plage interdite aux noirs et aux chiens" on comprend que cela puisse choquer.
Réponse de le 31/12/2016 à 8:44 :
Oui en théorie....
Je loue un appartement sur lequel je paie un crédit. N'étant pas sur place (j'ai loué cet appartement car j'ai du quitter mon emploi sur place), je ne peux pas gérer.
Alors non seulement l'agence n'a pas été foutue de louer l'appartement rapidement (tout refait, loyer en dessous du prix du marché) car ils s'en foutent. 1 an pour le louer en baissant le loyer qui était déjà bas et dans un quartier tranquille en plus.
Mais en plus je n'ai jamais eu accès à l'état des lieux et au dossier des locataires. Cela ne me regardait pas selon eux car ils étaient gestionnaires. Au bout de quelques mois, premières réparations sur les prises électriques sont ils se sont plaints; certaines cassées.
Le pb est que j'ai fais refaire toute l'électricité avant de mettre en location y compris les prises....et l'agence avait la facture de 4000 euros comme preuve entre les mains mais "ils ne souvenaient plus de l'avoir"
Ensuite d'autres choses hallucinantes comme un mitigeur cassé en 2... et la aussi l'agence prend fait et cause pour le locataire sans même se demander comment on peut casser la poignée d'un mitigeur. Il est évident qu'ils ont fait tomber un poids dessus ou alors ils l'ont fait exprès car il n'est pas à leur goût ! Le mitigeur a 4 ans et sa poignée intacte.
Etc etc....
Ne m'en sortant plus entre le crédit les charges d'un côté et le loyer de l'autre je dois vendre.
Et bien c'est maintenant que je découvre qui sont les locataires qui ont des faibles revenus; ils ne peuvent donc pas acheter et je dois attendre la fin du bail pour vendre.
Et la meilleure: je n'ai pas de compétence en immobilier mais je sais certaines choses; lorsque j'ai annoncé mon souhait de vendre l'agence m'a demandé si j'avais un acheteur:
Alors 1/ le locataire est de tout de façon prioritaire et 2/ il est protégé durant tout le bail er je dois attendre la fin de celui ci pour vendre s'il ne veut pas acheter.
L'agence ne savait ni le premier ni le second point !!!!! Et ils ont pignon sur rue en plus ...
Dans 2 ans je vais certainement récupérer une ruine au vu des locataires qui cassent tout en expliquant que c'est la vétusté même si je peux prouver que c'est faux par des factures ...
Moi je comprends les propriétaires ayant payé leur crédit qui ne louent pas
Moi je n'ai pas le choix
Réponse de le 31/12/2016 à 10:57 :
""celui des années 60 en Afrique du sud, "plage interdite aux noirs et aux chiens"""

du temps de ben ali, y'avait les même pancartes : "plage interdite aux tunisiens et aux chiens", heureusement que béni n'a pas eu de soutien de MaM pour rester au pouvoir...
a écrit le 30/12/2016 à 11:04 :
ancien cadre de l'administration de biens j'ai toujours fait respecté les souhaits des propriétaires/investisseurs dans les critères de location de leurs biens. Mais bien sûr à cette époque il n'y avait pas d'affichage obligatoire ni en vente ni en location, et je me suis toujours abstenu d'écrire quoi que ce soit pouvant être discriminant; le dire et le faire, mais pas l'écrire .
a écrit le 30/12/2016 à 10:31 :
Éclaircir la situation avant tout: En buvant mon petit noir ce matin, je tombe sur cette pige écrite noir sur blanc. Elle relate un problème de rédaction d’annonce faite par une salariée d’agence (espérons qu’elle ne travaille pas au noir) qui contient un texte discriminatoire. A partir de là, beaucoup de commentaires voient la vie en noir, dépeigne la société en noir, d’autre broient du noir, d’autres noircissent la réalité, alors que rien n’est ni noir, ni blanc dans notre monde.
a écrit le 30/12/2016 à 10:01 :
Tout est fait en France pour protéger le locataire au détriment du propriétaire et après on s'étonne qu'il y a des milliers d'appartements vacants. Raciste ou pas raciste c'est simple à comprendre.
Réponse de le 30/12/2016 à 14:45 :
Cela c'est une belle ânerie comme le taux réel des impayés en France; Voici une petite étude sur le sujet : https://www.toutsurmesfinances.com/immobilier/quels-facteurs-augmentent-le-risque-d-impayes-de-loyer.html.
Il faut considérer aussi que les lois Pinel et autres sont faites pour favoriser l''achat de logements qui sont destinés à la location, et ceci au frais du contribuable. Combien de personnes qui n'ont pas les moyens d'acheter un bien bénéficient-elles de ce type de loi?
Pour conclure, les investisseurs devraient réfléchir à l'achat d'un immeuble de plusieurs appartements au lieu d'acheter des biens en copro., et réfléchir également au fait que l'immobilier est un placement qui paralyse le développement économique du pays en privant les entreprises de financement.
Réponse de le 31/12/2016 à 11:37 :
Raisonnement typique d'un raciste : le fait d'interdire la location a un noir protégerait le propriétaire ... Mon pauvre monsieur : vous en êtes !
a écrit le 30/12/2016 à 9:12 :
Autrement, cela ne choque personne que certaines auto écoles dans notre pays soit réservées aux femmes !!! Cela s adresse sûrement à une clientèle dont la religion prône cela. On attend les réactions indignées des associations bien pensantes..
Réponse de le 30/12/2016 à 10:55 :
Certaines salles de sport aussi. Et alors ? Les écoles non-mixtes se développent fortement aux Etats-Unis ou dans les établissements privés en France. Cela n'est pas forcément un fait religieux.
Réponse de le 31/12/2016 à 23:17 :
1/ 1er fait social : Avant 1975, en France, les écoles publiques étaient séparées entre garçons et filles, et tout le monde trouvait ça normal !! (mixité obligatoire en 1975 en France). Et c'était pas à cause de la religion, mais de la mentalité française des années 50 60 70 ...... 2/ 2eme fait social : beaucoup de femmes de 2016 2017 en ont plus que marre que des hommes viennent à la piscine et aux salles de gym pour pouvoir mater leurs fesses. Elles ont le droit à leur intimité ou ce n'est pas un droit dans le pays de la liberté égalité fraternité ? ....Ne ramenez pas la religion ou les origines ethniques dans ces problèmes sociaux. C'est trop trop facile et ça cache les vrais problématiques.
Réponse de le 01/01/2017 à 10:28 :
@Réponse de école publique etc, etc : arrêtez de voir des pervers partout. Ne faites plus semblant de croire à vos fariboles pseudo anti-sexistes. Cultivez une éthique sportive (la piscine, ça aide, c'est comme les plages pendant l'été, ça libère !). Vous verrez, décomplexé, vous serez plus heureux !
a écrit le 30/12/2016 à 8:57 :
C'est une agence immobilière de la ville des Lilas qui a publié cette annonce. Pourquoi stigmatiser Levallois alors que le propriétaire du bien mis en location et à l'origine de la clause incriminée réside aux Lilas, c'est-à-dire dans une ville de Seine-Saint-Denis ?
Réponse de le 30/12/2016 à 16:51 :
Parce que dans l'imaginaire du gauchiste de base, Levallois=Balkany=quasiment Al Capone. Peu importe si les Levalloisiens le réélisent systématiquement depuis des décennies malgré la batterie de casseroles qu'il traîne.
Réponse de le 31/12/2016 à 11:40 :
Contester Balkany, c'est être gauchiste de base... C'est la meilleure. Les policiers qui enquêtent, les juges, les agents des impots, les huissiers qui vont venir saisir... sont donc tous des gauchistes de base...
Réponse de le 01/01/2017 à 10:33 :
@Lili : quel est le rapport entre cette annonce immobilière publiée en Seine-Saint-Denis aux Lilas et les poursuites judiciaires contre Balkany ? On va bientôt lui reprocher la grippe aviaire, la pollution atmosphérique et le conflit en Syrie !
a écrit le 30/12/2016 à 8:33 :
Ils ne savaient pas que notre liberté de pensée est limité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :