Nicolas Sarkozy annonce une aide exceptionnelle aux chômeurs en fin de droits

Ce jeudi, le chef de l'Etat a annoncé un accord de principe pour une aide financière exceptionnelle aux chômeurs en fin de droits. Co-financée par l'Etat et l'assurance chômage, cette aide serait d'un montant proche de celui de l'allocation spécifique de solidarité (ASS).

Le président de la république, Nicolas Sarkozy, en visite ce jeudi à l'agence Pôle Emploi de Gonesse, dans le Val d'Oise, a annoncé un accord de principe pour une aide exceptionnelle aux chômeurs arrivant au terme de leurs droits à l'indemnisation chômage.

Les chômeurs en fin de droits seront 1 million à fin 2010 et 400.000 d'entre eux n'auront aucune ressource, a estimé Pôle Emploi. Le président a précisé ce jeudi que la future aide financière concernera 360.000 chômeurs. Elle sera co-financée par l'Etat et l'assurance chômage et son montant se rapprochera de celui de l'allocation spécifique de solidarité ou ASS (456 euros à taux plein). Ce dispositif représenterait un budget d'environ 220 millions d'euros.

Nicolas Sarkozy a précisé également que les bénéficiaires de cette aide ne pourront pas refuser en échange le contrat aidé ou la formation qui leur seront proposés.

Cette aide fait encore l'objet de négociations entre les partenaires sociaux et le gouvernement, qui devaient être finalisées dans l'après-midi. Une réunion est prévue à 17 heures à Bercy avec notamment le secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez.

"Avancée considérable"

Ce jeudi matin sur France Info, le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, s'est réjoui de la probable mise en place d'une allocation spécifique pour les chômeurs en fin de droit, en soulignant qu'il s'agissait d'"une avancée considérable" et d'une première en France. "Cela fait maintenant plusieurs semaines que l'on en débat, j'ai grand espoir que ce soir on aboutisse", a-t-il déclaré.

Une partie des personnes concernées par le dispositif en préparation "seront en formation et en échange auront une rémunération, d'autres seront dans des stages, dans des entreprises ou dans le secteur non-marchand", a souligné François Chérèque. Pour les autres, le dirigeant syndical a souligné que le montant de cette allocation serait "à peu près le niveau du RSA".

A la mi-février, Laurent Wauquiez avait affirmé que l'Etat et l'Unedic allaient allouer ensemble "plusieurs centaines de millions d'euros" pour ces chômeurs. Fixée initialement à fin mars, la date butoir pour des mesures concrètes avait ensuite été repoussée, faute d'accord. Le journal Le Monde avait cependant annoncé que le gouvernement et les partenaires sociaux avaient  convenus d'un effort de 860 millions d'euros supplémentaires pour ces chômeurs en fin de droits, soit un plan global de 1,6 milliard d'euros. L'information n'avait pas été confirmée par le gouvernement.

Pôle Emploi en souffrance

Le président doit également faire ce jeudi, lors de son déplacement dans le Val d'Oise, un "point d'étape sur la mise en place de Pôle emploi" avec ses agents. Pôle Emploi n'en finit pas en effet de panser les plaies de la fusion ANPE-Assedic et de se réorganiser pour faire face à la montée du nombre de chômeurs.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 19/05/2010 à 6:59
Signaler
bonjour , certains chomeurs veulent pas retrouver du travail , et ce qui travail a mi temps on pas le droits aux aides ,,faudrait_ils rester a rien faire pour en profité de l etat !!! je trouve injustes , k il y a que pour les fégnants !!!!!!!!

à écrit le 26/04/2010 à 8:24
Signaler
ça fait plus d'1 an que je suis au chômage et à chaque fois que je demande 1 formation il n y a rien parait il à me proposer !!!!! 456 c'est mieux que 0 mais sous quelles conditions pourra t on les percevoir? si on compte les revenus du conjoint com...

à écrit le 20/04/2010 à 2:29
Signaler
et les autres qui travaille pour une bouché de pain ,quelles sont leurs droits,nous sommes des esclaves de SARKOetSA CHANTEUSE à DE sous

à écrit le 16/04/2010 à 18:45
Signaler
j'étais en fin de droit debut decembre 2009, aujourd'hui je suis en contrat aidé ,est-ce que j'aurais droit a cette aide merci

à écrit le 15/04/2010 à 10:33
Signaler
facile de distribuer l argent public pour acheter des suffrages mais cela ne suffit plus il faut laisser M AUBRY elle a reponse a tout surtout ne pas perdre de temps toute la france est mecontente VOIR LA SUITE ????????

à écrit le 15/04/2010 à 10:00
Signaler
A quand une aide pour les gens qui se font chier à se lever tous les matins pour aller bosser pour payer des impôts de plus en plus importants, pour se payer un studio minable, qui ont du mal à s'acheter à manger, qui ne peuvent pas sortir parce que ...

à écrit le 15/04/2010 à 9:53
Signaler
la françe un pays riche ?????????????????????????????????

à écrit le 15/04/2010 à 9:40
Signaler
Halte à la charité débilitante...de vraies solutions...çà suffit de replatrer...INCOMPETENTS TROP GRASSEMENTS PAYES AVEC NOTRE SUEUR !

à écrit le 15/04/2010 à 9:19
Signaler
Qu'en sera t-il des gens comme moi qui n'ont droit qu'à l'ASS avec un montant minoré parce que leur mari travaille ? Celle-ci sera remonté à 456 euros au lieu de 200 et quelques actuellement ou bien resterons nous ainsi alors que d'autres toucheront ...

à écrit le 15/04/2010 à 9:15
Signaler
Combien gagne M. Chereque pour considérer 456 ? comme "une avancée considérable" ? au fait que représente-t-il en % des 65 millions de français. Lamentable !!!

à écrit le 15/04/2010 à 9:04
Signaler
Les temps sont très durs... Bon courage à vous tous qui êtes au chômage et qui ne vous endormez pas sur vos lauriers. Jack

à écrit le 15/04/2010 à 8:55
Signaler
bravo Sarko, je crois que je vais m'inscrire au chômage

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.