Libye : vers une intervention militaire française

 |   |  268  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A Paris, un sommet international se déroulera pour décider d'une action commune, samedi dans l'après-midi. Il se tiendra sous l'égide de la France et de la Grande-Bretagne, les pays les plus en pointe dans cette initiative.

Malgré la déclaration de cessez-le feu, les troupes soutenant le colonel Kadhafi ont déclenché une offensive violente sur la ville de Benghazi, tenue par les insurgés depuis plusieurs semaines, selon l'agence Reteurs et les images diffusées par la chaîne de télévision Al Jezeera. Des bombardements aériens sont en cours, et les troupes du colonel seraient aux portes de la ville.
 

Les insurgés, qui tiennent encore la ville, reprochent maintenant à la communauté internationale sa lenteur. L'un des chefs de l'insurrection a prévenu qu'il allait se produire une catastrophe si l'aide internationale tardait encore.
Vendredi soir, Barack Obama avait adressé un ultimatum a Kadhafi en lui enjoignant de se soumettre aux résolutions de l'ONU, afin de laisser intervenir l'aide internationale. Le président américain a toutefois indiqué implicitement que les Etats-Unis n'interviendraient pas eux-mêmes, laissant le champs à leurs alliés européens et arabes pour faire respecter la zone d'interdiction aérienne au-dessus du pays.
 

A Paris, un sommet international se déroulera pour décider d'une action commune, samedi dans l'après-midi. Il se tiendra sous l'égide de la France et de la Grande-Bretagne, les pays les plus en pointe dans cette initiative. Hillary Clinton, le secrétaire d'Etat américain, y participera, ainsi que des leaders des pays arabes et le secrétaire général de l'ONU, le Coréen Ban Kimoon. Parallèlement, la coalition militaire s'organise, dans la perspective d'une intervention qui semble à la fois proche et inévitable, compte tenu de la nouvelle provocation du chef de l'état libyen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :