2011, année noire pour l'économie française

 |   |  493  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Perspective de récession, chômage record, triple A chancelant: l'ambiance tranche avec les espoirs nés après la publication des chiffres en début d'année... Et 2012 ne s'annonce pas sous de meilleurs auspices.

Avec près de 1% de croissance sur les trois premiers mois de l'année, la France commence à parler de la crise au passé.

La reprise dopera la confiance, la consommation et l'investissement, espère-t-on. Le chômage reculera et les déficits se réduiront sans trop de douleur.

Mais l'horizon s'assombrit subitement.

Dès le deuxième trimestre, l'économie passe dans le rouge. La croissance rebondit au troisième trimestre mais elle devrait à nouveau plonger au quatrième, selon l'Insee.

L'Institut de la statistique prévoit que la contraction se poursuivra au premier trimestre 2012, ce qui marquerait un passage en récession, un terme employé après deux trimestres consécutifs de baisse.

"Le paysage conjoncturel français a subi à l'automne 2011 un retournement d'autant plus marqué que l'année avait commencé sur une note très dynamique", souligne Natacha Valla, économiste chez Goldman Sachs. "Dans un premier temps, la confiance des entreprises a été portée par une très belle performance de croissance au premier trimestre. Cela a permis à l'investissement de décoller."

"Malheureusement, la crise de la zone euro a tellement traîné en longueur qu'un phénomène de repli devrait devenir de plus en plus sensible aussi bien au niveau des ménages que des entreprises", ajoute l'économiste, qui prévoit une contraction de l'économie française en 2012.

ANNÉE DE TOUS LES DANGERS

Le ralentissement économique l'an prochain rendra encore plus difficile le redressement des finances publiques promis par les autorités françaises.

La France prévoit de ramener le déficit public d'environ 5,7% du produit intérieur brut fin 2011 à 4,5% fin 2012, dernière étape avant un retour à la limite de 3% du pacte européen de stabilité et de croissance, en 2013.

Le candidat socialiste à l'élection présidentielle, François Hollande, que les sondages donnent favori, s'est engagé à respecter les engagements pris par l'actuel gouvernement.

Le respect de la trajectoire de réduction des déficits est devenu encore plus crucial depuis que les principales agences de notation ont souligné la fragilité de la note triple A qu'elles donnent à la dette publique française.

Cette note maximale, qui permet au pays d'emprunter à des taux avantageux pour financer son déficit et refinancer sa dette, pourrait être bientôt abaissée par une ou plusieurs de ces agences.

Les taux d'emprunt de la France restent modérés en cette fin d'année mais le rendement des obligations françaises est monté à mesure que les craintes de contagion de la crise des dettes de la zone euro s'accentuaient. Et l'écart avec l'Allemagne s'est nettement creusé.

En cette fin 2011, le nombre de demandeurs d'emploi est à son plus haut niveau depuis 1999. Le chômage devrait encore augmenter en 2012, selon l'Insee et l'OCDE.

Le déficit commercial de la France par rapport au reste du monde devrait quant à lui atteindre le montant record de 75 milliards d'euros fin 2011, illustrant les défis pesant sur l'économie française.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2011 à 9:03 :
Moi aussi j'engueule ma table quand je cogne mon orteil contre elle ....

Un point de situation sur les responsables
- les veaux et les mammouths (absents)
- quelques hommes et femmes politiques de tout bord
- les écoles de commerce
- les banques


La terminologie des commentaires
- a un côté années 30.
- traduits en alllemand, ils feraient fureur... "le peuple français", la critique des partis.... Rappelons qu'à l'époque les allemands populistes critiquaient vivement la dette énorme imposée par le Traité de Versailles....
- j'aimerais bien lire le Grec pour lire les commentaires de presse locaux : serait -ils différents des nôtres ?


Ont raison les visionnaires qui a défaut de faire commentent et anticipent les échecs. Jamais perdants !
a écrit le 25/12/2011 à 20:04 :
Bastien, vous vous faites l'avocat du diable en disant des choses sur le FN et les pots de vin donné à des pays étrangers, libre à vous, le droit de vôte et de penser de chacun est la seul chose qui nous restent, vous avez exprimez vos réponses c'est tout à fait vôtre droit, je ne vous demande même pas pour qui vous allez vôté.
a écrit le 25/12/2011 à 15:32 :
une idée:virons l'UMP et le PS en 2012,et votons pour Bayrou ou le FN,voir Mélanchon,suivant nos idées.Cette caste nous a ruiné,alors on les vire définitivement.
a écrit le 25/12/2011 à 14:02 :
si les PME ne s'unissent pas, les politiques d'où qu'ils sortent ne peuvent RIEN faire !!!
pour la simple et bonne raison qu'ils sont TOUS incompétents !!!
une seule solution : créer de la richesse !!!!!
on arrête tous les impôts TOUT DE SUITE
on n'emprunte plus 1 centimes
on commence à rembourser dans 2 ans !!!
c'est une forme de défaut, mais c'est aussi recréer de la croissance qui permet à terme à ce pays de rembourser ses dettes !!
en faisant confiance à nos PME, c'est à nous que nous faisons confiance : à notre capacités à créer, fabriquer et vendre des produits et des services performants
francefra@aol.com
a écrit le 25/12/2011 à 10:49 :
Là ou je rejoins le contenu de cet article ce sont les atermoiements des différents gouvernements en Europe à tenter de résoudre cette crise de la dette qui est aussi une crise de confiance dans les états pour aboutir à pratiquement le même scénario de départ six mois plus tard(entre juin et décembre 2011). Effectivement, un tel train de sénateur a fini par faire douter tout le monde, entreprises et ménages, ces derniers préférant quand ils le peuvent mettre de coté et ne pas se lancer dans des dépenses surtout avec la montée incessante du chomage. 2012 ne pourra être difficilement pire que la seconde moitié de 2011.
a écrit le 25/12/2011 à 10:30 :
Les élus à tous les niveaux ont faillis. C'est bien le constat qui s'impose. La question plus importante est de savoir, comment la France pourra-t-elle s'en sortir. A mon avis, le besoin en reformes est pharamineux: réforme de l'Etat, de la fiscalité, du droit du travail..., mais aussi un revirement de la politique économique en mettant p.ex. l'accent sur les PME/PMI et en démantelant les grandes entreprises étatiques. Cependant, il n'y a pas de politicien en vue qui puisse y parvenir. Et c'est cela qui constitue le véritable malheur. Le patient est profondement malade, et il n'y a pas de medecin. Il faut donc que le malade se guerisse de lui-même.
Réponse de le 25/12/2011 à 10:52 :
c'est surtout une réforme sur la fiscalité qui doit être à l'ordre du jour !! : l'arrêt total des impôts peut relancer l'économie immédiatement.
en fait c'est même la seule solution qui peut provoquer une flash !!
les banques seront d'accord pour n'avoir aucun remboursement avant 2 ans, sous condition de ne plus emprunter un sou à partir de maintenant !
il faut une union des PME pour lancer cette opération !!
francefra@aol.com
a écrit le 25/12/2011 à 9:31 :
On a les résultats politiques, sociaux et économiques que l'on mérite!.
Lorsque l'on met au pouvoir des nuls en économie et des amateurs en politique, faut pas s'attendre à des miracles!.
a écrit le 24/12/2011 à 18:14 :
Quand je vois l'équipe, Fillon, Sarkozy, Bertrand et Baroin, ca fait vraiment petits bourgeois de petites écoles de commerce de province. Les photos d'équipe me font peur!

Si on ajoute à cela Châtel (qui ne sait pas faire une règle de trois) et Morano (qui écoute Carlos Goshn renault), Lefebvre (qui lit Zadig et Voltaire) on a atteint le sommet de l'incompétence!

Quant à Pécresse, elle est peut-être la seule à avoir de bonnes bases en économie, mais toute son intelligence est centrée autour de son brushing.

Bref, y'a plus personne à droite? Il y a quand même des compétences, mais ou sont-elles?



Réponse de le 25/12/2011 à 9:03 :
Dans notre ...
Et ?commence ?iquer
Réponse de le 25/12/2011 à 10:03 :
Courage Hollande est un superman, mieux que dans le plus grand cabaret du monde de patrick Sebastien, il va nous arranger tout ça en moins de deux et ses colistiers ont tous de bonnes bouilles qui respirent l?intelligence, n?est ce pas ? Bien entendu l?année 20111 n? est noire que pour la France, dans les autres pays développés tout va bien, n?est ce pas la Tribune ?
a écrit le 24/12/2011 à 17:48 :
je viens d'entendre dupont aignant sur bfm a la tv et bien a la place de sarko et de son equipe je ferais profil bas sarko ferait bien de remballer ses sourires narquois et ses tremoussements,quant aux prix de ses suites dans ses deplacements ce n'est pas sa carte bleue qui chauffe il y des pauvres cons qui payent
Réponse de le 24/12/2011 à 19:13 :
Si Sarko fait plus que Dupont Aignan en 212 c'est la demonstration scientifique que les français sont des veaux: ils meriteront un chomage à 30% et le pouvoir d'achat du bangladesh
Réponse de le 25/12/2011 à 7:06 :
Le Général avait bien dit que les FRANCAIS étaient des veaux!
Réponse de le 25/12/2011 à 9:24 :
ce n'est pas parce que ont lucide que ont ai des veaux ,nous par rapport à vous ont a la téte sur les épaules ce qui n'est pas votre cas
cela fait 1684 j que la france est retenue en otage par sarko et sa clic de bons à rien
a écrit le 24/12/2011 à 16:56 :
Sarko n'est pas bon , c'est clair mais il n'est pas le seul ... Quand on voit le casting de gauche mâtiné de vert on se dit que si c'est le reflet du pays il y a du souci à se faire . Bayrou ferait il le poids ? C'est tout ce qu'il nous reste .
Réponse de le 25/12/2011 à 10:06 :
Oui c'est vrai, Sarko est fini, ses mensonges et ses promesses n'intéressent plus personne. Mais il faut bien se rappeler qu'il y a des Parlementaires qui ont l'étiquette UMP, ces paillassons devront être aussi remplacés purement et simplement par une grande vague de changement. Leur déroute sera totale, aucun n'aura une seule chance, le peuple français n'acceptera pas de les revoir aux affaires, et s'ils changent de veste pour se travestir, il faudra bien les laisser avec leurs maquillages vulgaires.
a écrit le 24/12/2011 à 16:26 :
Le prblème c'est Fillon qui s'est avéré brouillon, approximatif, sans vision au delà du bout des ses chaussures de luxe. Il faut faire le point sur tout ce que Fillon n'a pas fait avec ses piètres Ministres étudiants stagaires attardés, limites gamins mal élevés comme Wauquiez, sur tout ce que Fillon a échoué, bref sur le désastre des gouvernements Fillon. Les Parlementaires impotents débauchés par l'UMP vont le payer cash, ceux de l'UMP ex RPR vont se caser à coup de magouilles dans des niches pour compenser leurs pertes aux prochaines législatives.
a écrit le 24/12/2011 à 16:01 :
Comme disent les antiSarko, il n'y a qu'en France que tout va mal.
a écrit le 24/12/2011 à 15:38 :
Pour nos élus et gouvernants, c'est "business as usual". Aucun n'a vraiment envisagé de tailler dans la dépense publique, de réformer ou supprimer les mammouths qui entravent tout développement, de simplifier notre pays qui meurt à feu vif de sa cécité et complexité.
Réponse de le 24/12/2011 à 17:24 :
Avant de saigner le mammouth, il faudrait peut-être s'interroger sur les 49 milliards d'euros que nous avons donnés aux autre pays européens, non ? Ce sont eux qui nous ont coûté la retraite à 60 ans, des taxes, des plans de rigueur allégés, des déremboursements ... Le mammouth n'y est pour rien, pauvre bête !
a écrit le 24/12/2011 à 15:25 :
Ce n'est pas possible... Ces grands politiqies, ces instruits de toutes sortes, ces guichetiers nous auraient amenés à une telle faillite. ?
a écrit le 24/12/2011 à 15:25 :
Ce n'est pas possible... Ces grands politiqies, ces instruits de toutes sortes, ces guichetiers nous auraient amenés à une telle faillite. ?
Réponse de le 24/12/2011 à 17:26 :
Oui, c'est ça qui est drôle. Ce sont les mêmes qui sortent que le Front National n'a aucune qualité économique alors que, dès 2002, ce parti écrivait dans "Français d'abord" les différentes étapes de l'explosion économique de l'euro quasiment à l'année près tandis que nos pépites n'ont rien vu venir depuis tout ce temps, eux qui sont si férus en cette matière. Etrange non ?
a écrit le 24/12/2011 à 15:15 :
dur, dur l'argumentaire pour les futurs candidats du Président:les communicants ( qui tiennent lieu en haut lieu de penseurs)sont au travail pour présenter un tableau à la Potemkine, et la manip des chiffres c'est vieux comme l'UMP maintenant qu'il n'y plus de gosplan.
a écrit le 24/12/2011 à 14:35 :
La France a des problèmes parce qu'elle est endettée. Et que veut faire le gouvernement en 2012 ? Encore emprunter 178 milliards d'euros ! C'est de la folie car on n'arrive déjà pas à rembourser le capital de la dette de 1715 milliards d'euros et on peine à rembourser les intérêts de la dette en 2011 qui représentent 50 milliards d'euros soit la collecte annuelle des impôts sur le revenu. STOP à l'endettement et à la dépendance des marchés ! Le gouvernement n'a toujours pas compris qu'il faut économiser sur tout, même sur les frais d'hôtel de Nicolas Sarkozy lors des G8 et des G20 où il prend des suites à 37 000 euros, la nuit ! Et offre des suites du même acabit aux hôtes étrangers afin que la France se montre à la hauteur,comme il dit. Malheureusement, le problème est que des suites d'hôtel à 37 000 euros ne sont plus à la hauteur des moyens de la France et il faut que Nicolas et sa clique le comprennent !
Réponse de le 24/12/2011 à 18:53 :
ce que les gouvernements n'osent pas dire et pas faire , c'est tout simplement un défaut coordonné de la dette, au niveau européen
a écrit le 24/12/2011 à 13:47 :
Il faut avouer que ce gouvernement fait fort depuis que Mr Sarkozy est au pouvoir. Jamais notre économie n'a été aussi malade et notre ministre Fillon semble ravi de la situation car il se vante d'avoir remis la france sur les rails... ah bon? Pib en berne, voire en chute libre depuis 2007.... et bien avant sous le gouvernement Chirac. Chômage en hausse régulière, balance commerciale dans le rouge vif depuis plus de 15 ans non stop, pnb par habitant juste dans la moyenne de l'EU alors que nous étions dans les 5 premiers voilà 20 ans... et tout va bien dans le meilleur des mondes...Jamais les habitants de ce pays n'ont été aussi déprimé....bref, volià une bande d'incompétents qui se maintient au pouvoir mais en 2012..... ah j'oubliai presque... radars tous les 2 km, malus auto, TIPP en hausse, impôts pour les nantis en, baisse, salaires de misère et pourtant déficit budgétaire record.... NOn, en 2012, quel que soit l'élu, Hollande, Bayrou, cela ne sera jamais pire! Alors vivement 2012!
Réponse de le 24/12/2011 à 15:27 :
Hélas, il nous faudra choisir entre la peste et le choléra...
Réponse de le 24/12/2011 à 16:42 :
Au lieu de tirer sur l ambulance, regardons devant nous. Ayons le courage de faire le travail. Faisons les r?rmes n?ssaires. Le pr?dent actuel a fait de son mieux. Maintenant c est ?haque fran?s d arr?r de r?r de vouloir son petit confort et de r?lement prendre des mesures.
Réponse de le 24/12/2011 à 22:47 :
15 années de droite au pouvoir ! l'ultra libéralisme et les bulles prouvent l'échec de ces politiques ! faut autre chose ! après la bulle internet on a crée de la richesse virtuelle via la hausse de l'immobilier et ça ne marche plus !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :