La politique de santé version François Hollande

François Hollande a présenté jeudi ses priorités en matière de politique de santé, qui passera notamment par de nouveaux plans cancer et Alzheimer et la défense de l'hôpital public.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le candidat socialiste à l'élection présidentielle a basé ses priorités sur des valeurs différentes de celles régissant à ses yeux la loi Hôpital patients santé territoires (HPST) mise en place en 2009 par l'actuel gouvernement.

"La santé comme progrès, condition de la justice, vecteur de croissance, enjeu démocratique, je ne reconnais pas ces valeurs dans la politique menée depuis cinq ans", a-t-il déclaré à la Faculté de médecine de Paris-Descartes.

"Il n'y a aucun courage à affaiblir le soutien aux plus fragiles, à renchérir l'accès aux soins, à comprimer les moyens de l'hôpital public sans effet sur le rééquilibrage des comptes sociaux, et pourtant nous en sommes là", a-t-il dit devant plusieurs centaines de personnes réunies dans un amphithéâtre.

Il a présenté la philosophie de son projet sans détailler comment il entendait résorber le déficit de l'assurance-maladie, qui a dépassé en 2009 dix milliards d'euros.

"Deux millions d'emplois publics comme privés sont liés à la santé, donc il faut sortir de la vieille image datée, jaunie, que la santé serait une charge, un coût, un fardeau", a-t-il dit, prônant un renforcement du régime obligatoire et un "débat sur la place et le rôle des organismes complémentaires".

Le candidat, qui avait visité plus tôt dans l'après-midi les urgences pédiatriques du centre hospitalier Robert Debré, a pris la défense de l'hôpital public.

"L'hôpital public n'est pas une entreprise", a ajouté le candidat, désireux de "mettre fin aux convergences tarifaires entre le public et le privé".

PLANS CANCER ET ALZHEIMER

François Hollande souhaite reconduire les plans Alzheimer et cancer, en mettant pour ce dernier l'accent contre le tabagisme et les assurances et les crédits accordés aux anciens malades.

Par ailleurs, une "partie significative" des 60.000 postes qu'il compte créer en cinq ans dans l'Education nationale iront "vers la prévention et la médecine scolaire".

"Dès la prochaine rentrée", une politique sera mise en place pour les enfants et les adolescents, notamment contre l'obésité, qui fera l'objet d'une "conférence sur l'alimentation".

Le candidat a reporté à plus tard la présentation de son plan sur la dépendance tout en prononçant en faveur du maintien à domicile, quand cela est possible.

"Tant que nous pouvons maintenir la personne à domicile c'est mieux", a-t-il dit. "C'est ce qui coûte le moins et permet de prendre en compte la dignité".

La santé mentale fera quant à elle l'objet d'une loi pour garantir l'accessibilité des soins et renforcer le dépistage.

Prenant pour principe que "personne ne doit vivre à plus de 30 minutes d'un lieu de soin", François Hollande a plaidé pour l'amélioration de la médecine de proximité.

Pour lutter contre les "déserts médicaux", il a prôné un relèvement du numerus clausus (nombre d'étudiants admis en deuxième année de médecine) et la généralisation des stages en cabinet de ville.

Les jeunes médecins seront encouragés à s'installer dans des zones difficiles par des incitations financières, la contractualisation de leur carrière et un accompagnement dans leurs démarches administratives.

François Hollande a également plaidé pour une "meilleure maîtrise des prix" des médicaments. "Cherchons des médicaments plus sûrs, moins nombreux, moins prescrits", a-t-il dit.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 42
à écrit le 09/02/2012 à 18:28
Signaler
peut on m'expliquer pourquoi l'Alsace est exedentaire et qui plus est ils ont un meilleur remboursement, cherchez l'erreur!

à écrit le 06/02/2012 à 22:53
Signaler
Curieux qu'on ne parle toujours pas de régulariser les dettes de l'Etat envers la Sécu. Toujours de nouvelles taxes qui ne dépassent pas le budget général. Encore bizard de taxer un produit et en limiter la consommation pour financer autre chose.

à écrit le 06/02/2012 à 9:38
Signaler
pour obliger les médecins à s'installer tout simplement,il suffit d'interdire de faire des remplacements au delà de deux ans. au bout de deux ans,le médecin trouve un boulot salarié ou s'installe et puis c'est tout! et quand il y a aura trop de con...

à écrit le 04/02/2012 à 11:20
Signaler
Et pourtant ... Tout absolument tout a été fait pour asphyxier les régimes d'assurance sociale et les retraites (cf: les rapports de la cour des comptes) et maintenant "ON" s'étonne des résultats et "ON" va tout privatiser à l'américaine. Les respons...

le 05/02/2012 à 16:47
Signaler
Privatisé à l'américaine, le système de santé reviendrait moins cher. On diabolise le système de santé américain pour son manque ou son absence de couverture. La réalité est différente, les américains ont choisi de ne pas obliger à s'assurer pour sa ...

à écrit le 04/02/2012 à 10:35
Signaler
Tout ce que sait faire Hollande, c'est flatter l'opinion publique en s'éloignant le plus possible des réalités économiques et financières. Les français connaissent la fable du corbeau et du renard.

à écrit le 03/02/2012 à 22:01
Signaler
Pathétique Hollande, avec ses petits plans d'étatiste obtus... Comme si le planisme avait jamais réussi à produire autre chose que la pénurie, la perte de chance et la baisse de la qualité des soins que nous pouvons constater tous les jours. Pensez à...

à écrit le 03/02/2012 à 18:43
Signaler
Misérabilisme et grand travaux! Qu'on est loin des problèmes quotidiens de la Santé. Ces problèmes sont simples: 1) Quelques bureaucrates idiots ont jugés intelligent que l'on pouvait réduire les dépenses de santé en réduisant l'offre, c'est à dire l...

le 05/03/2012 à 21:57
Signaler
Hummmm, pas sûr qu'il n'y ait pas suffisamment de médecins. Le problème n'est-il pas plutôt leurs implantations ? Ceci dit, s'il n'y a aucune incitation ou contrainte, je comprends qu'un médecin préfère s'installer à Nice plutôt qu'à Vierzon...

à écrit le 03/02/2012 à 18:43
Signaler
2) pour baisser les coûts de la sécurité sociale, l'Etat a laissé se dévaluer l'acte médical. Les professions médicales exercées libérales ont compensé cette baisse en travaillant davantage. Le sacerdoce que représente aujourd'hui cette charge de tra...

à écrit le 03/02/2012 à 18:43
Signaler
3) La sécurité sociale rembourse de moins en moins bien les soins. Il est aujourd'hui nécessaire de compléter son assurance santé par une mutuelle pour être correctement couvert en cas d'hospitalisation. C'est une situation anormale, l'assurance sant...

à écrit le 03/02/2012 à 18:42
Signaler
4) il n'y a pas de contrôle de gestion sur les caisses d'assurances maladies. Leurs coûts sont malheureusement mal estimés. Il est vraisemblable que les frais de fonctionnement constituent une part très importante du budget. S'il est politiquement ma...

le 03/02/2012 à 19:08
Signaler
Pourquoi serait il mal vu de relever le numerus clausus ?

le 04/02/2012 à 11:07
Signaler
Non seulement il faut relever les numerus clausus, mais surtout il est déjà trop tard. J'ai écrit qu'il était mal vu politiquement de relever les numerus clausus parce que nos décideurs politiques considèrent qu'il faut tarir l'offre de soin pour dim...

à écrit le 03/02/2012 à 18:42
Signaler
5) Les 35h ont désorganisé la gestion des infirmières dans les hôpitaux et cliniques et le problème n'est toujours pas résolu.

à écrit le 03/02/2012 à 17:30
Signaler
Pas de plan "allergie"... à la farine ?

à écrit le 03/02/2012 à 17:14
Signaler
Ce n'est pas un "bonus" qu'il faut pour éviter les "déserts médicaux", mais un malus lorsqu'un seuil (population/médecins) est atteint.... M. Hollande, ces gens là, dont j'ai beaucoup de respect, vivent grâce à nos cotisations, cette profession n'est...

à écrit le 03/02/2012 à 16:15
Signaler
si hollande passe il va ramener tambour battant tous nos bidasses d'afghanistan ,une belle economie!! il y a longtemps que notre huluberlu national aurait du le faire!!!et ces millards gaspilles on aurait pu les investir dans la sante et l'educatio...

le 03/02/2012 à 18:57
Signaler
En 1940 si les américains, les canadiens n'étaient pas venus à la rescousse, que serions nous devenus ? Les français ne voient jamais plus loin que le bout de leur nez ! Tout ce qui est bien pour eux, n'est pas bien pour les autres

le 03/02/2012 à 19:52
Signaler
encore une fois on s apercoit que des qu il y a un probleme à regler type cote d ivoire type afghanistan une petite partie des français baissent les bras !!!on a deja connu cela pendant l occupation !!!encore heureux que les resistants et les militai...

à écrit le 03/02/2012 à 15:27
Signaler
Je voudrais savoir ce que Hollande a prévu pur les hopitaux psychiatrique et s'il a pensé à réserver une place pour lui ?

le 04/02/2012 à 16:59
Signaler
Non il a réservé pour Sarko et Le pen!

à écrit le 03/02/2012 à 15:13
Signaler
c est pas le ps qui critiquait dernierement la non mise en route du plan dépendance du gouvernement????et lui il nous l annonçe quand????donc il va mettre l accent contre le tabagisme!!!amis fumeurs traduire vous allez payer vos cigarettes beaucoup p...

le 03/02/2012 à 15:36
Signaler
Vous avez bien lu? "reporte la présentation du plan dépendance". Ce n'est pas de la réforme elle même qu'il s'agit, c'est de sa présentation qui interviendra pus tard dans la campagne. Pour la taxe sur les sodas, c'est déjà fait! Et pour les cigarett...

le 03/02/2012 à 18:55
Signaler
reporte la présentation du plan dépendance!!!donc j attends les bonnes nouvelles!!!lla lutte contre le tabagisme???c est quoi??l augmentation du prix des cigarettes??c est cà le programme !!il faut avoué qu il n y a rien de nouveau et que les fumeurs...

à écrit le 03/02/2012 à 12:36
Signaler
Faisons un petit bilan des propositions. 60 000 postes supplémentaires dans l'éducation nationale a effectif constants dans la fonction publique. Ces postes seront donc supprimés quelque part mais où ? Réponses: défense nationale: NON Santé:NON Servi...

à écrit le 03/02/2012 à 12:34
Signaler
L'AME et la CMU seront renforcée pendant que les cotisants devront de plus en plus payer. On connaît la chanson. Pas un mot sur la libéralisation de la distribution des médicaments. C'est là aussi qu'il y a des économies à faire. A force de taxer l'i...

à écrit le 03/02/2012 à 12:09
Signaler
Jean-François Poletti, associé conseil secteur Assurance, en charge de l'activité auprès des acteurs de protection sociale qui est l'un des auteurs de l'enquête "Les Français et la santé" réalisée par Deloitte Center for Health Solutions répond aux...

à écrit le 03/02/2012 à 12:00
Signaler
Les pistes pour faire des économies au niveau de la Sécurité Sociale ne manquent pas pour qui veut privilégier l'intérêt général à celui de tel ou tel "lobby". Par exemple, -Introduire une vraie concurrence au niveau de l'optique qui est un poste d...

à écrit le 03/02/2012 à 11:15
Signaler
Toujours aussi démagogique... C'est encore du discours de camelot ! Pas de plan cohérent et concerté avec les intéressés et les professionnels qui doivent pourtant avoir un avis sur la chose... Pas de logique de financement, pas de début de réfexion ...

à écrit le 03/02/2012 à 9:49
Signaler
Pas un mot sur les 35 heures à l'hopital. Tout son programme n'est fait que de phrases, rarement de chiffres. Les quelques-uns qu'il étale relèvent de paris risqués.

à écrit le 03/02/2012 à 9:25
Signaler
j'ai aimé quand on nous a promi des monts et merveilles. Avec Hollande ce qui est bien, c'est que ce qu'il promets, on voit déjà que c'est pourri! les postes qui qont à créer dans la santé sont en priorité dans les hopitaux et pas dans les ecoles! ç...

à écrit le 03/02/2012 à 9:08
Signaler
Et lui,c'est le cancer de la France !

à écrit le 03/02/2012 à 9:03
Signaler
Quand compte-t-il remettre à plat la CMU pour un grand nettoyage ? Tout nouvel arrivant sur le sol Français, clandestins sans papiers, citoyens démunis de l'Europe, parasites de tout-poils peut allègrement en profiter et ceux qui y ont légalement dro...

le 03/02/2012 à 13:33
Signaler
je en sais pas comment fonctionne la cmu mais je sais que toutes les assoss qui se battent contre la misère soignent pour les 3/4 des gens sans papiers.. quand je pense que des français pauvres avec travail precaire n'y ont ^pas droit.. y'a comme un ...

le 03/02/2012 à 15:09
Signaler
@ bancopasillico Beurk ! Beau discours d'extrême droite ! Les méritants d'abord ! Les autres ont s'en fout ! Ce n'est pas avec ce genre de discours qu'on va s'en sortir ... Non !

à écrit le 03/02/2012 à 8:37
Signaler
Le PS va meme venir a bout du cancer et d' Alzeimer Ah les politiques quels bonimenteurs.

à écrit le 03/02/2012 à 7:30
Signaler
Mr Sarkozy : doublement de la taxe sur les mutuelles en 2012, de 3.5% a 7%, les salaries cotisant pour une mutuelle sont en effet des nantis ... Enough said, vivement les elections pour degager Mister Taxman

le 03/02/2012 à 9:12
Signaler
Au fou qu'on libère de Hollande !

le 03/02/2012 à 10:47
Signaler
Je vous rassure, ni Hollande, ni Sarkozy, des alternatives existent, et on est de plus en plus a la penser.

à écrit le 03/02/2012 à 0:24
Signaler
avec quelle argent compte t il faire tout ce qu'il - je ferai je ferai je ferai !!!! rien

le 03/02/2012 à 6:15
Signaler
Mais avec l'argent du contribuable, celà ne peut se faire autrement cqfd, c'était avant qu'il fallait anticiper, mais il est vrai que pour accèder au pouvoir il est bon de faire des promesses qui ne seront pas tenues, le coup des RTT à l'hôpital = 60...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.