Pouvoir d'achat : une baisse quasi continue depuis 2008

 |   |  533  mots
Le pouvoir d'achat par ménage baisse sous l'effet de la récession Copyright Reuters
Le pouvoir d'achat par ménage a diminué presque continument depuis 2008, calcule l'Insee. La baisse cumulée atteint 1,1%. Il faut dire que le PIB par habitant, mesuré en euros constants, sera, selon toute vraisemblance, encore inférieur en 2012 à son niveau de ...2007

C'est totalement inédit depuis que l'Insee établit des statistiques (les séries commencent en 1949). Selon toute probabilité, le PIB par habitant, mesuré en euros constants, sera, en 2012, encore inférieur à son niveau de 2007. Ce pourrait être encore le cas en 2013. Six ans de non croissance de la richesse nationale... tôt ou tard, cette situation devait se faire sentir sur le pouvoir d'achat des Français.

De fait, l'Insee a revu à la baisse l'évolution du pouvoir d'achat ces dernières années. Et les statisticiens battent en brèche le discours de Nicolas Sarkozy sur l'évolution positive des revenus, en France. Certes, la masse du revenu distribué n'a pas baissé, même pendant la crise. Mais, si l'on veut établir des comparaisons internationales un tant soit peu fiables, il faut prendre en compte le nombre de personnes qui auront à se partager le gâteau du revenu disponible. Un pouvoir d'achat globalement stagnant au niveau macro-économique n'a pas les mêmes conséquences si la population est stable ou celle-ci augmente. On sait, par exemple, que la population allemande tend à diminuer, alors qu'elle augmente en France année après année.

Une baisse quasi continue depuis 2008

Si l'on considère le pouvoir d'achat par ménage, il apparaît que celui-ci a diminué presque tous les ans depuis 2008, selon les calculs de l'Insee. Après avoir baissé de 0,6% en 2008,  il a reculé de 0,2% en 2010, et de 0,5% en 2011. Seule exception : une hausse de 0,2% en 2009. Curieux, quand on sait que c'est une année de forte récession (la chute du PIB a été révisée à -3,1%). En fait, cela s'explique par la diminution des prix de l'énergie cette année là, justement sous l'effet de la récession mondiale. Du coup, les prix à la consommation n'ont quasiment pas augmenté. Sur la période 2008-2011, le pouvoir d'achat par ménage a ainsi diminué de 1,1%. Du jamais vu ? Un fort recul des revenus est intervenu au début des années 80, quand le gouvernement socialiste avait décidé de bloquer les salaires. Ainsi, le pouvoir d'achat avait diminué en 1983, en 1984 (fortement, -2,4%) et en 1985. Soit, une baisse cumulée de 4,2% sur trois ans.

Stagnation salariale en 2011

Si l'on retient le critère du pouvoir d'achat par unité de consommation (qui prend en compte la taille de chaque ménage), le bilan apparaît moins dégradé. Une baisse est enregistrée en 2008, un léger recul en 2011 (-0,1%) et une petite hausse en 2009 et 2010. Mais quel est le bon indicateur ? Celui du ménage correspond bien à la réalité quotidienne des dépenses courantes comme à celles des dépenses d'équipement. Le nombre de ménages augmente plus vite que la population, en raison, bien sûr, des séparations. La baisse du pouvoir d'achat par ménage, en 2011, est corrélée avec une stabilité du salaire moyen par tête (c'est-à-dire la rémunération complète des salariés, y compris les primes et heures supplémentaires) et une série de hausses d'impôts : l'Insee confirme que les prélèvements obligatoires ont augmenté de 1,4 point en 2011, cette hausse visant surtout les ménages.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2012 à 12:56 :
Mais alors l'Insee aurait changé d'algorithme chaque année nous disant que le pouvoir d'achat était de toujours+ et aujourd'hui bing, ceuss qui se plaignaient avaient donc raison. moi j'attendais la réalisation de la promesse du président Sarkosy qui souhaitait aider les plus pauvres créant l'indice du panier type de produits de première nécessité +eau, gaz, électricité et peut être le loyer! Le nouveau n'en a pas parlé alors!
Réponse de le 21/06/2012 à 15:25 :

la premiere dame represente elle bien la FRANCE.?...les precedentes la representaient dignement!
a écrit le 21/06/2012 à 11:50 :
Je conseille à tous les citoyens Français de lire l'excellent livre intitulé '' Le coq gaulois ne chante plus...il est en RTT''. Ce livre est très très instructif, vous y découvrirai la partie cachée de l'iceberg ''France''. Ce pays est très riche et seul un cercle restreint de privilégiés bien informés qui connaissent son fonctionnement ne s'en plaignent pas . Le pouvoir d'achat n'est pas en baisse pour tout le monde.
a écrit le 21/06/2012 à 11:39 :
on ne voit pas beaucoup nos habituels trolls de droite thuriféraires du libéralisme créateur de richesse pour tous, UMP c'est les meilleurs, Sarkozy the best, y pas d'autre solution, tous les monde fait comme ça y faut faire pareil, faut qu tu t'y fasses, etc.. etc.. LOL
a écrit le 21/06/2012 à 11:33 :
On va finir par se les geler avec la hausse infinie de l'énergie. Y a un moment ou ça craque de partout aussi je fais une réclamation au soleil "dis quand reviendra tu"?
a écrit le 21/06/2012 à 11:22 :
Je ne crois pas que l'OCDE et l'INSEE prenent en compte les produits technologiques tels que l'iphone dont vous faite référence. Il me semble que c'est un ''panier'' type de produits de première nécéssité... Sinon rien qu'avec la hausse constante des loyersou encore de l'essence, le résultat serait courru d'avance.
De plus, au message de Vérité, il ne me semble pas que les 35h y soient pour quelque chose (le fait d'avoir plus de temps libre ne vous oblige pas à consommer...) au contraire, puisque tous le monde fait des heures sup défiscalisées, même si c'est une dérive, le patron a donc un coup de production qui baisse et il devrait donc vendre des produits moins chers qui mécaniquement nous donneraient plus de pouvoir d'achat... (un peu avocat du diable je le sais)
a écrit le 21/06/2012 à 11:03 :
C'est à cause de la gauche bien sûr. La preuve, quand c'était Sarkosy, le pouvoir d'achat augmentait, depuis qu'il y a la gauche, ça fait 5 ans qu'il diminue
Réponse de le 21/06/2012 à 11:27 :

CE N EST PAS UNE POLITIQUE DE GAUCHE VOYONS...


LA GAUCHE NE S IMPLIQUE PAS DANS CE GOUVERNEMENT ET A BIEN RAISON ..
Réponse de le 21/06/2012 à 11:40 :
Berne : je crois que c'était ironique... n'est ce pas Yurf
a écrit le 21/06/2012 à 10:35 :
Zut alors, on m'avait promis quegrace à la droite libérale avec NS et tout les autres, tout irait pour le mieux dans le meilleur des monde. l'UMP nous aurait donc enfumé ?!? pas possible ça doit être un coup de melenchon LOL
a écrit le 21/06/2012 à 9:31 :

Donc application des textes relatifs au pouvoir d achats de tous !!! ou politique de l AUTRUCHE...
a écrit le 21/06/2012 à 9:26 :
Il faut relativiser: si le pouvoir d'achat des français à baisse, celui des fonctionnaires à-un peu-augmente par le jeu de l'automaticité et des primes. Et ce n'est pas Hollande qui va réformer cela!
Réponse de le 21/06/2012 à 14:43 :
Arrêtez votre intox. Quant on sait pas on ferme sa gu.....lle.
Réponse de le 21/06/2012 à 16:51 :
Pas mieux...
Bouchy à la reine ??? c'est prémédité ?
a écrit le 21/06/2012 à 9:19 :
L'INSEE redeviendrait-elle crédible après 5 ans d'enfumage à la mode Lagarde ou Baroin. ce que chacun ressent et qui était nié réapparait bizarre!
a écrit le 21/06/2012 à 9:18 :
Ce n'est pas le pouvoir d'achat qui a baissé MAIS les priorités des français qui ont changé. Aujourd'hui la technologie l'emporte haut la main sur l'essentiel, le vital. Les français vivent moins bien mais ils sont sur-équipés de gadget ..... pour la frime !! Apprenez à calculer le coût total de vos crédits, conseil d'amie !!
Réponse de le 21/06/2012 à 9:46 :
Moi je dirais pour certains français c'est le logement qui les plombe.
Réponse de le 21/06/2012 à 10:40 :
D'accord avec Sabrina et j'ajoute que c'est justement cette course au sur-équipement (des crédits conso. pour certain) qui empêche de prendre un VRAI crédit immobilier .... ça fait vraiment pas sérieux devant un banquier, non ??
Réponse de le 21/06/2012 à 10:59 :
VRAI credit immobilier ?
s endetter pour payer quelque chose de surevalue d au moins 20 % (voire de 50 %)
Franchement meme si la personne est une fan de gadget electronique, c est pas ca qui va plomber son buget a hauteur de l immobilier (un iphone c est max 200 ?)
Réponse de le 21/06/2012 à 17:09 :
1er poste de dépense : logement
2ème : bouffe

Déjà si on pouvait inverser 1 & 2 ça ferait bcp de bien à bcp de monde.
a écrit le 21/06/2012 à 9:12 :
"Un pouvoir d'achat globalement stagnant au niveau macro-économique n'a pas les mêmes conséquences si la population est stable ou celle-ci augmente. On sait, par exemple, que la population allemande tend à diminuer, alors qu'elle augmente en France année après année." : tiens, tiens, la forte natalité en France par rapport à la plupart des pays "occidentaux" n'aurait pas que des avantages ... Encore un point de vue embryonnaire à l'heure actuelle mais dont on n'a pas fini de parler dans les années à venir ??
a écrit le 21/06/2012 à 8:36 :
Bien vu villeroy, le mot omerta est juste. En fait le pouvoir d'achat a commencer à baisser bien avant 2008 ( à partir de 1983 en monnaie constante) et les pouvoirs publics ainsi que les médias omettent bien d'en parler. Par la suite l'instauration des 35 heures n'a rien arrangé. Malheureusement la descente aux enfers va continuer.
a écrit le 21/06/2012 à 7:03 :
Pouvoir d'achat: une baisse quasi continue depuis 2008...
NON c'est depuis 1981
a écrit le 20/06/2012 à 21:47 :
Toutes des "révélations" de l'INSEE, post période électorale, en disent long sur l'omerta pratiquée dans la statistique publique. Pas surprenant que les entreprises se soient détournées des analyses de cet institut, tardives, orientées, souvent non pertinentes, pour s'en remettre à des études privées plus fiables, indépendantes, disponibles à temps et pouvant contribuer à la prise de décisions. Alors, s'il y a des économies à faire dans la dépense publique, suivez mon regard.
a écrit le 20/06/2012 à 21:43 :
yy
Réponse de le 21/06/2012 à 14:41 :
zz bien d'accord avec vous.
a écrit le 20/06/2012 à 21:43 :
si vous inclurez les sans-papier dans vos calculs pour expliquer la hausse de la population, c'est faux;

et la plupart des économistes retiennent le critère du pouvoir d'achat par unité de consommation. Si vous vous attacher à l'autre déf pour casser du Sarko c'est votre choix.

En comparaison avec les autre pays européens la France a très bien résisté; ce que votre article ne montre pas

L'INSEE vient aussi de d'affirmer que la crise a couté en moyenne 104 milliard par ans ; or nos merveilleux journaleux explique l'endettement sous Sarkozy par la politique de ce dernier- ....
a écrit le 20/06/2012 à 20:26 :
Flute! Je ne vais pas pouvoir acheter un Iphone. Les temps sont trop difficiles!
Je m'achèterai des pates à la place... + de 600? de pates.
a écrit le 20/06/2012 à 19:59 :
Enfin, la reconnaissance de baisse du pouvoir d?achat. Monsieur + (NS) nous aurait donc finalement menti durant ces 5 ans ? Nos salaires stagnent et tout coûte plus cher. La France s'appauvrit, ça c'est une réalité pour encore de nombreuses années.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :