Montebourg sur la compétitivité : "Je propose du donnant-donnant"

 |   |  268  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Invité sur France Info ce lundi matin, le ministre du Redressement productif relance une idée du candidat Hollande : abaisser les charges patronales et salariales à condition que cela serve à réaliser des investissements dans l'entreprise.

"Je propose un donnant-donnant, une baisse des charges, mais en contrepartie, vous investissez dans l'entreprise, et c'est plutôt dans l'industrie", a déclaré Arnaud Montebourg ce lundi matin, en plein débat sur la compétitivité des entreprises. Le ministre rappelle l'une des 60 propositions du candidat Hollande, qui s'engageait : "Je favoriserai la production et l'emploi en France en orientant les ?nancements, les aides publiques et les allégements ?scaux vers les entreprises qui investiront sur notre territoire (...) Une distinction sera faite entre les béné?ces réinvestis et ceux distribués aux actionnaires".

Le gouvernement propose de concentrer les baisses de charges sur les bas salaires, ceux qui représentent jusqu'à 2,5 ou 3 fois le salaire minimum. Arnaud Montebourg a rappelé que les baisses de charge avaient commencé avec le gouvernement Barre dans les années 1970 et avaient continué depuis sous la gauche comme sous la droite. "Qu'est-ce que ça a produit comme effet ? Aucun. C'est toujours la même recette, on baisse les charges sans contrepartie", a-t-il dit.

Le ministre du Redressement productif avait fait trois propositions pour favoriser la production française, via une interview accordée au Parisien Magazine : créer des rayons dédiés au Made in France dans les supermarchés, autoriser la mention Made in France sur les emballages et limiter les importations de smartphones chinois.

Louis Gallois doit rendre public le 5 novembre un rapport très attendu sur la compétitivité. Selon plusieurs médias, il pourrait proposer 30 milliards d'allégements de charges patronales et
salariales sur deux ou trois ans.

» Rapport Gallois: la pression s'accentue sur le gouvernement

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2012 à 9:22 :
"limiter les importations de smartphones chinois" et vendre des smartphone Made in France ? Qui les fabriquent ? A quoi il ressemble ? Une miniature ultraportable avec écran cathodique de 20 pouces ? Ou alors le stock invendu de Be-bop ?
a écrit le 22/10/2012 à 19:08 :
il a été tellement ridicule sur la une du parisien, déguisé en petit marin, que même son collègue B.Hamon, n'a pu s'empêcher sur le plateau du Petit Journal de Canal plus, de croire à une supercherie ridicule, une photo-montage mal faite !!! c'est dire ...
a écrit le 22/10/2012 à 16:21 :
ce comédien ne comprend toujours rien à l'économie. L'entreprise n'investie pas seulement parce qu'il y a une baisse des charges mais quand il y a des commandes à satisfaire.
a écrit le 22/10/2012 à 15:36 :
Mon Dieu, mais qu'il est drôle! Chaque semaine une nouveauté! Après le look JP Gautier, la voiturette électrique, maintenant, le Made in France!
Il est formidable.
Le dressement reproductif est pour bientôt.
a écrit le 22/10/2012 à 15:01 :
Ça y est! Lui aussi y va de sa petite idée perso sans en avoir parlé au premier ministre. Ça sent le recadrage et la cacophonie à suivre. On se croirait dans une cour d'école. Tout cela prêterait à sourire si on n'était pas dans une telle situation économique. On a vraiment affaire à une bande de branquignoles!
a écrit le 22/10/2012 à 14:34 :
J'aime beaucoup l'image de Notre Ministre du redressement productif : "ainsi font, font, font, les petites marionnettes, ainsi, font, font, font...trois p'tits tours et puis s'en vont !!" ... Bon lui, c'est quand qu'il s'en va ???
a écrit le 22/10/2012 à 14:03 :
Usines à gaz perdant- perdant en perspectives, avec beaucoup de galimatias en prime. Le vrai donnant- donnant c'est la réduction des dépenses publiques; Trêve de balivernes.
a écrit le 22/10/2012 à 13:55 :
Il n'a rien compris : pas compris que c'est l'économique, et non le politique, qui peut dicter ses conditions!
Les portes sont toujours ouvertes pour les délocalisations ou départs vers l'étranger.
Réponse de le 22/10/2012 à 16:02 :
c'est vraiment pas malin d'utiliser l'ordi du bureau et pendant les heures de travail pour poster sur internet.bon c'est la mairie de nimes,on comprend mieux
a écrit le 22/10/2012 à 13:53 :
Toujours la même démagogie ce montebourg et hollande : il y a longtemps que le petit actionnaire n'en achête plus des actions entre les risques de marché,les manipulations , delits d'initiés et surtout une fiscalité de plus en plus confisquatoire et la certitude que ces gens nous aménent à la faillite économique.Seules les entrprises, les assuranes ou les caisses de retraites en ont encore,lorsque ces actifs auront disparus faudra t'il diminuer les retraites ?
a écrit le 22/10/2012 à 13:46 :
Les contribuables aussi voudraient bien du "donnant-donnant""Mr Montebourg !!!
Votre salaire de ministre contre des résultats ......et là j'ai bien peur que vous ne soyez
pas payé de si tôt ..............
Réponse de le 22/10/2012 à 13:57 :
"mdr" Mais avant, il serait justifié et les français d'en bas attendent que tous les parlementaires et exMinistres de l'UMP remboursent leurs 10 ans de gabegies et de stupidité qui ont précipité la France dans le bazar la chianlie la misère et ont endetté la France de 1 800 Milliards d'euros.
Réponse de le 23/10/2012 à 10:03 :
Petit rectificatif: ex ministre UMP et PS et 30 ans de gabegie, il faut être honnête de temps en temps!!!!!
a écrit le 22/10/2012 à 13:04 :
Si Montebourg veut réduire la quantité de smartphone importés de chine ... il suffit de réduire les allocations de rentrée scolaire et autres primes de noel !!
a écrit le 22/10/2012 à 12:19 :
Dans toute negociation, la premiere question qui vient a l'esprit, c'est "qui est en position dominant ?" ... le reste c'est pour les bisounours.
a écrit le 22/10/2012 à 12:09 :
Pas de donnant -donnant pour un gouvernement qui ne fait aucun effort de réduction des dépenses de l' état, qui augmente le nombre de fonctionnaires, qui assomment les contribuables, les entreprises, les soi-disant riches à 4000 euros par mois, les retraités qui paient des impôts. Son échec politique et économique va être retentissant et inéluctable.
a écrit le 22/10/2012 à 11:43 :
il n'y aura pas de donnant donnant avec un gouvernement qui taxe les entrepreneurs et qui ne s'attaque pas aux régimes spéciaux.perso je réduis la voilure et je bride toute consommation.tout le monde devrait le faire.on verra bien si ça les fait dégager
Réponse de le 22/10/2012 à 13:07 :
je penser changer de voiture l année derniere ben c est fini bercy me fait les poches
a écrit le 22/10/2012 à 11:40 :
Montebourg a raison, baisser les charges sociales en échanges d'investissements productifs ... et limiter ces baisses decharges à 3 fois le SMIC, , ET DéPLAFONNER les charges sociales pour que les hauts salaires contribuent, les cadres et les ingénieurs n'ont qu'à réduire leurs prétentions démusurées, injustifiables dans bien des cas, beaucoup trop de cas
Réponse de le 22/10/2012 à 13:06 :
Votre jalousie vous égare : qu'est-ce que ça peut vous faire si quelqu'un touche un bon salaire, puisque ça ne sort pas de votre poche ???!!
Réponse de le 22/10/2012 à 13:30 :
Montebourg a raison sur ce sujet, mais je suis en total désaccord avec ce que vous dites ensuite. Etant moi-meme ingénieur, je peux vous dire que nos prétentions ne sont pas démesurées, sachant qu'excepté quelques uns, le salaire des ingénieurs n'a quasi pas évolué depuis 20 ans. Si vous pensez qu'il est mieux de sous-payé nos ingénieurs au risque de les voir partir ailleurs...
Réponse de le 22/10/2012 à 13:54 :
Le plafonnement de l'assiette des cotisations sociales sur les salaires a généré des effets PERVERS qui aboutissent à de GRAVES déséquilibres ET DéFiCiTS des caisses d'assurance chômage et de l'assurance maladie. DONC oui il faut il faut DéPLAFONNER l'assiette de calcul des cotisations sur les salaires, les employeurs SERONT LIBRES et pourront toujours réduire la base des salaires les plus élevés, en particulier les salaires des cadres qui ne travaillent pas mais qui jouent un piètre rôle de comédiens dans les grands groupes industriels et dans l'administration... CAc'ESTsIsIMPLEffiCACE.
Réponse de le 22/10/2012 à 15:39 :
Montebourg a raison, et Hollande a raison, il y a trop de riches dans ce pays.
Allez ouste, dehors tous ceux qui sont au dessus de 4000?/mois.
Non mais, tous ces riches qui sucent le sang des pauvres fonctionnaires!!
Réponse de le 22/10/2012 à 16:03 :
6 mois apres l'élection, il va falloir digérer cette défaite électorale a un moment!! mais il y a un article sur les fonctionnaires datant d'aujourd'hui, allez vous défouler un peu, vous aimez ca taper sur les fonctionnaires!!
Réponse de le 22/10/2012 à 16:05 :
@miloo :si imposer les riches peut me permettre de consolider ma petite retraite (2000euros)je dis banco!y'a qu'a leur prendre l'argent trop facilement gagné.un peu de justice sociale ne fera pas de mal
Réponse de le 23/10/2012 à 10:42 :
@retraité RATP : désolé de vous décevoir cher retraité (parti à quel age?50,52,55), mais l'attaque des riches et classes moyennes supérieures, c'était pour le SYMBOLE.
Vous n'avez pas bien écouté notre cher présiflan!
Ca ne rapportera pas un rond au budget.
Non, ce qui rapportera au budget, et on sera bien obligés d'y passer, c'est la réduction des dépenses de l'état, avec à la clé, le départ d'un paquet de fonctionnaires (hé oui loic), et l'arrêt d'un paquet de transferts sociaux.
Ce pays a rêvé pendant 40 ans, mais la réalité le rattrape.
Quant aux riches, petits ou grands, ils sont partis ou en train de partir.
a écrit le 22/10/2012 à 11:36 :
je le vois bien comme bonimenteur sur une foire ... !
a écrit le 22/10/2012 à 11:35 :
Oui JEFF vous avez soulevé le problème : les entreprises françaises vont-elles jouer le jeu???
Pouvons nous avoir confiance en elles??
Réponse de le 22/10/2012 à 13:13 :
Les entreprises ne jouent pas : "it is not a game, Mr President !!" Les entreprises constatent une situation et prennent leurs décisions en conséquence ! Elles ne sont pas là pour jouer un jeu, faire plaisir, ni même embaucher ou investir : tout ça ne sont que des décisions au vu de l'interêt de l'entreprise et de ses propriétaires ! Demandez-vous plutôt : "LES ENTREPRISES PEUVENT-ELLES AVOIR CONFIANCE DANS CE GOUVERNEMENT ?" ... et là, c'est moins sur !! Exemple parmi tant d'autres : Risque de hausse du taux de TVA pour le secteur de la restauration, alors que la baisse avait exigée en contrepartie une mutuelle santé pour tous, une (certe petite) baisse de prix (en tout cas, comparativement à l'inflation en général et surtout au secteur de l'alimentaire en particulier, un effort a été fait), une hausse de la grille des salaires, une prime annuelle à tous les salariés, une réduction du temps de travail, une augmentation du nombre de jours fériés chômés ... et 2 ans après on veut revenir là-dessus : tout le secteur est en Stand-by question embauche et investissement... seuls les fermetures et les licenciements continuent ... Mais est-ce les entreprises qui ne jouent pas le jeu, ...ou le gouvernement inconséquent ??!!!
Réponse de le 22/10/2012 à 14:58 :
Plus que l'attitude du gouvernement, c'est la situation économique qui paralyse les entreprises: la consommation plonge partout en Europe avec la hausse du chômage et l'austérité. Le marché est déprimé, donc les entreprises ne produisent plus et n'investissent plus. C'est la froide réalité économique. Pas la peine de fantasmer sur un hypothétique désamour gouvernemental pour les entrepreneurs.
Réponse de le 22/10/2012 à 19:12 :
'Et pourtant, l'année 2012 n'avait pas si mal commencé. « Sur les 18 400 emplois créés par toute l'économie française dans les six premiers mois, 14 500 l'ont été dans notre secteur. Des emplois à plus de 80% en CDI et à temps plein ! » rappelle Didier Chenet en ajoutant : « Nous ne voulons pas de subventions. Ce que nous voulons, c'est une réglementation stable et équitable pour tous »' ... citation du Congrès du Synhorcat, syndicat professionnel de la restauration !!! ... ebn oui : faut arrêter de nier la réalité, et regarder la vérité en face , parce que ce gouvernement va droit dans le mur ... et en plus, il appuie sur l'accélérateur !
a écrit le 22/10/2012 à 11:30 :
Les chiffres du commerce extérieur concenant la Chine que Montebourg a également présenter lors de cet interview sont absolument incorrects.
L'Allemagne n'est pas déficitaire dans son commerce 2012 avec la Chine; C'est la Chine qui importe d'avantage de produits allemands qu'elle exporte en Allemagne.
Le solde de la balance commerciale sera très probablement également bien plus excédentaire pour l'Allemagne en 2012 que pour la Chine. Donc brandir la menace "chinoise" est incohérent quand un autre pays membre profite énormement du marché chinois.
ll n'ira nulle part avec son instinct proctectionniste et ses bras sont liés (fort heureusement par les traités européens)
La meilleure parade serait de toute façon d'augmenter la compétitivité des entreprises françaises. Il a également évoqué d'une manière surprenante le rapport "gallois" sur la compétitivité qui doit sortir le 5/11/12.
Il n'est pas que d'un autre monde, mais déjà en avance de son temps.
a écrit le 22/10/2012 à 11:21 :
Ou est l'argent? il n'y en a pas ....mis à part taxer plus les contribuables...
Les politiques doivent arreter de se prendre l'argent public pour octroyer telle ou telle aide, c'est de la politique bidon. En revanche, baisser les charges sociales et fiscales oui 100% oui. Mais pour cela il faut reduire la depense publique de 30 à 50 milliards par an
a écrit le 22/10/2012 à 11:12 :
Une taxation écologique qui taxe les produits venant de loin ok. Mais pas de taxation genre hausse de la CSG ou une TVA sociale. En plus on est même pas certain que les entreprises françaises joueront le jeu: baisser le cout de leur produits proportionnellement à la baisse du travail. C'est pourtant l'objectif, permettre aux entreprises tricolores de vendre moins cher et gagner en parts de marché.
Réponse de le 22/10/2012 à 13:17 :
Vu les revirements PERMANENTS de la politique fiscale en France (je vous incite à faire un investissement, et si ça marche, je vous allume de taxes !!), il est probable que les entreprises vont hésiter avant d'avoir confiance : si c'est pour que, une fois les prix baissés, le gouvernement décide d'un blocage des prix ou d'une conn..ie du même type ...!
a écrit le 22/10/2012 à 10:53 :
Donnant donnant pour ce gouvernement ca veux dire "win -win" ou "perdant - perdant"?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :