Où l'on découvre que la forte hausse de la TVA va impacter beaucoup de secteurs

 |   |  689  mots
Cécile Duflot, ministre de l'Equipement et du logement, s'insurge contre la hausse de la TVA votée mardi soirCopyright Reuters
Cécile Duflot, ministre de l'Equipement et du logement, s'insurge contre la hausse de la TVA votée mardi soirCopyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La ministre du Logement et de l'Equipement, Cecile Duflot est montée au créneau pour contester le passage de 7 à 10% de la TVA sur le logement social, votée, entre autres, par les députés. D'autres secteurs, tels que celui des transports pourraient aussi réagir

En dépit de réticences réaffirmées le matin même au cours de la réunion de leur groupe, les députés PS ont voté mardi soir le crédit d'impôt compétitivité (CICE), assorti d'amendements aux conséquences marginales. Pour qu'elles restent sur un pied d'égalité avec le privé, les associations, qui n'ont pas droit au crédit d'impôt, bénéficieront d'un triplement de leur abattement sur la taxe sur les salaires, pour un coût global de 300 millions. Et les employeurs ne pourront pas utiliser le CICE pour augmenter les dividendes ou les rémunérations des dirigeants. Une pratique de toutes façons impossible à contrôler, l'employeur pouvant augmenter les bénéfices distribués en mettant en avant l'augmentation de ceux-ci.

Les députés ont adopté la hausse de TVA
L'amendement gouvernemental créant le CICE prévoit aussi l'augmentation du taux intermédiaire et du taux normal de TVA, afin de financer le crédit d'impôt. Deux hausses votées par des députés qui avaient fait campagne contre la TVA sociale de Nicolas Sarkozy.
Le gouvernement a bien sûr minimisé ses hausses, qui interviendront le premier janvier 2014. Elle ne sera que de 0,4 point concernant le taux normal, qui passera de 19,6% à 20%, souligne-t-il, et, à l'entendre le passage du taux intermédiaire de 7 à 10% concernerait surtout la restauration et les travaux dans les logements.

Cécile Duflot inquiète
En réalité, bien d'autres secteurs seront impactés. Les premières réactions l'ont montré, qui vont s'accompagner de demandes dérogations. Ainsi, la ministre du Logement, Cécile Duflot, s'est inquiétée ce mercredi sur RMC de l'impact du relèvement de 3 points du taux intermédiaire de TVA (celui-ci aura quasiment doublé entre le 31 décembre 2011 et le 31 décembre 2013, passant de 5,5% à 10%). Ce relèvement concerne aussi bien la construction neuve de logements que les opérations de rénovation, ce qui aura des conséquences financières importantes pour le mouvement HLM au moment où paradoxalement le gouvernement lui demande d'augmenter de 50% par an le nombre de constructions de logements sociaux neufs et d'accélerer la rénovation thermique des logements anciens.
Le gouvernement a fixé comme objectif de construire 150.000 nouveaux logements sociaux par an sur un total de 500.000, promesse de campagne de François Hollande. « Pour pouvoir tenir cet engagement, il faut que nous ayons les moyens: les moyens de l'Etat, les moyens d'Action Logement (l'ancien 1% Logement, NDLR), il faut que les bailleurs sociaux se mobilisent » souligne Cécile Duflot. Dans ce contexte, la hausse de la TVA « serait une difficulté très lourde », affirme la ministre. « Tout le monde le sait, et ce serait mentir que ne pas vous le dire aujourd'hui, que l'augmentation de la TVA aura des conséquences douloureuses sur cet objectif », insiste la ministre. « J'espère que ce ne sera pas le cas. C'est plus qu'un espoir », a-t-elle encore dit.

Les transports impactés...
On peut imaginer que d'autres secteurs concernés vont faire entendre leurs voix. Ainsi, la TVA sur les transports va aussi augmenter notablement, passant de 7 à 10%. Les millions d'usager des transports en commun paieront donc plus, de même que les entreprises qui pourraient être appelées à devoir payer encore plus au titre du versement transport. Le groupement des autorités responsables de transport, le Gart, a estimé que la facture pourrait atteindre jusqu'à 150 millions d'euros.

... de même que les sandwichs ou les cantines scolaires
Autres biens concernés par la future TVA, à 10% : l'hôtellerie-restauration, bien sûr, mais aussi l'alimentation consommée sur place ou les produits consommables immédiatement (sandwichs, quiches, salades) , les cantines scolaires en délégation de service public, et tous les médicaments non remboursés. Sans oublier les travaux dans les logements anciens.
Par ailleurs, si des biens comme l'eau restent taxés à 5,5%, les services liés à l'entretien des réseaux de distribution et d'assainissement, effectivement facturés aux consommateurs, verront leur TVA passer à 10%. De même que la collecte et le tri des déchets, qui sont in fine facturés aux particuliers.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2013 à 14:29 :
Ya des choses qui m'énervent ! Notre gouvernement actuel (Hollande / Ayrault, précision pour l'histoire ) ont décidé de passer la TVA sur les places de cinéma à 5 %, comme les produits de première nécessité. Le reste passe à 10% (ex, travaux d'artisans) ou 20% ( ex, voiture).
Il est clair qu'il est bien plus nécessaire d'aller au cinéma que de s'acheter un véhicule pour aller au travail ou d'appeler un plombier pour remettre l'eau chaude.
En allant au cinéma, nous allons pouvoir engraisser (hihihi) des Gérard Depardieux qui claqueront leur fric chez Poutine !
C'est vrai que les bobo socialistes n'ont pas de soucis de fin de mois et qu'ils peuvent se culturer, eux.
ça défoule !
a écrit le 13/08/2013 à 19:01 :
la TVA se paie sur tout carburants ,edf ,gdf, vetements ,alors ne dite pas que cela va simplement etre subit pas les plus riches ,une chose est sur la france en marre des annonces hebdomadaire 'augmentations et taxes en tout genre ,a bientot en 2014 et 2017!!
a écrit le 28/02/2013 à 15:50 :
AH ben oui , tondre à mort les riches ça rapporte pas beaucoup , par ici les autres autrement plus nombreux
a écrit le 28/02/2013 à 8:37 :
Personne n'ignore que le gouvernement cherche actuellement (désespérément) 6 milliards d'euros de recettes supplémentaires... Idéalement sans toucher aux impôts. De nombreuses voies sont envisagées (dont la suppression du quotient familial pour les enfants étudiants).

Dernières en date selon nos confrères d'Europe 1 : la taxation du livret A. Une vieille idée qui refait régulièrement surface lorsque l'argent vient à manquer. Il faut dire qu'avec un encours de 258 milliards d'euros, le livret A représente un joli pactole, encore vierge de toute taxation.

En fin d'année dernière encore, le ministre des Finances avait écarté cette voie. Mais le besoin est aujourd'hui plus pressant et pourrait amener le gouvernement à plier.

La solution envisagée consiste à taxer uniquement les plus riches, comprendre ceux dont l'encours sur le livret dépasse l'ancien plafond (15 300 euros). Les intérêts générés par les montants placés au-delà seraient soumis aux prélèvements sociaux (15,5 %). De là à penser que le relèvement du plafond était un cadeau empoisonné, il n'y a qu'un pas.
a écrit le 07/12/2012 à 12:31 :
pour rétablir les vérités fondamentales que certains idéologues ci dessous occultent : la dette c'est l'état, les collectivités locales, la sécurité sociale, c'est bien uniquement le public et par ceux qui ne savent que dépenser sans jamais regarder les organisations en place, l'efficacité des dépenses.. cf les 1600 commissions théodules qui ne servent plus à rien, etc etc, voir rapport cour des comptes études OCDE... On la dépense publique et les effectifs les plus élevés d'europe, donc il est très facile de réduire sans toucher au citoyen, et d'investir pour aider les PME. C'est la particularité de la france d'avoir cette capacité d'autofinancement par rapport à ceux qui sont déjà au taquet. Donc plutôt qu'étouffer les ménages et entreprises par l'impôt, il est infiniment plus porteur de baisser de 30 à 40% les dépenses publiques et donc les charges pour les ménages et les entreprises. ensuite il faut du courage,mais ce que fait n'importe quelle PME ou ménage pour s'adapter.
a écrit le 07/12/2012 à 12:23 :
s'il y en a qui découvrent qu'on est en train de sacrifier les classes moyennes pour ne pas toucher à tout le monde politique, administratif, syndical qui vit très bien, gaspille à tour de bras, et nous impose toujours plus de sacrifice et de dette, ils est temps qu'ils se réveillent parce qu'on est au bord du gouffre !
a écrit le 06/12/2012 à 16:53 :
Une fois n'est pas coutume ; attendons la suite , !!!
a écrit le 06/12/2012 à 12:13 :
Mais pour qui, Cécile Duflot veut-elle construire autant de logements sociaux ?
Réponse de le 06/12/2012 à 12:32 :
Mais pour les socios voyons, maintenant qu'ils sont bouté hors de Suisse, pauvre cahuezac
a écrit le 06/12/2012 à 10:48 :
....Com d'ab"! rien de nouveau sous le soleil! que ce soit, la droite, la droite, le milieu, et que sait je ( la politique, me dégoutant , mais de plus en plus ! ), ce sont toujours les mêmes qui patissent, faudrait voir, changer un peu la manoeuvre " , non ? ! il serait grand temps !
Réponse de le 06/12/2012 à 12:51 :
C'est très bien titi excellent commentaire....mais on attend avec ta fourche pour changer vraiment les choses, tu peux le faire un peu de courage l union fait la force......;)
a écrit le 06/12/2012 à 10:25 :
Et vogue au gré du flot... Cette femme ne semble vraiment n'avoir rien à faire au sein du gouvernement. Ah oui, j'oubliais ! Le problème n'est pas de gouverner, mais de se maintenir au pouvoir. Pendant ce temps le pays s'enfonce dans la crise.
a écrit le 06/12/2012 à 7:38 :
la difficulté de revenir sur le taux normal de tva de 19.6 est évident. En appliquant un taux réduit, l'état a remis en cause avec ce dernier ce qui était appliqué de manière habituel ce qui est le cas pour les ventes alimentaires à emportées et la restauration collective qui était avant la réforme de la tva dans la restauration à 5.5 (restaurant d'entreprise ou scolaire). S'il me parait normal d'appliquer un taux de 19.6 sur la partie matériel et fourniture dans le btp et la restauration (restaurant classique), hélas personne semble-t-il ne pense à faire appliquer le taux réduit sur la main d??uvre. Les élus auraient eu l'occasion de moduler les taux en appliquant le taux normal sur toutes les marchandises et tous les biens d'équipement (hors secteur du luxe où un taux majoré aurait pu être créé) et un taux réduit sur la main d??uvre et l'alimentaire de base. Mais voilà, l'état des finances est tel que travailler sur une véritable réforme de la fiscalité en la simplifiant et en faisant en sorte qu'elle ne pénalise pas la main d'oeuvre et n'encourage pas le travail dissimulé est trop difficile pour nos gouvernants qu'il soit de droite ou de gauche
Réponse de le 06/12/2012 à 8:46 :
Ben non. C'est pas possible de créer un taux majoré de TVA, soit un nouveau taux. L'UE l'interdit. Mais vous croiriez vous chez vous encore ?
a écrit le 06/12/2012 à 6:51 :
Il n'y a aucune grandeur à accroître les impôts, c'est seulement la marque d'une immense médiocrité.
Réponse de le 06/12/2012 à 7:36 :
Le problème, c'est qu'on leur a appris qu'une hausse d'impôts s'accompagner d'un retour à la croissance... Et oui, nos dirigeants vivent dans des mythes !
Réponse de le 06/12/2012 à 13:49 :
@bastien et Lola; il n'y a peut être peas de grandeur à accroître les impôts mais ce n'est pas forcément une immense médiocrité mais simplement l'application dune volonté politique demandée par le peuple cela peut être cela la démocratie que les libéraux que vous êtes piétinent (bien que là je vous le concède le peuple ne demandait peut être pas ce genre d'augmentation d'impôt mais globalement le peuple demandait une augmentation de l'impôt des plus aisés) Si hausse d'impôt ne signifie pas forcément retour à la croissance baisse d'impôt ne le signifie pas forcément non plus sinon Georges Bush n'aurait pas laissé une telle situation à Obama.C'est juste un débat d'idée libéralisme contre étatisme chacun jugera les français ont semble-t-il demander un peu plus d'état que les libéraux respecte la volonté populaire plutôt que de nier le suffrage des urnes. c'est vrai que libéraux et urnes cela ne va pas très bien ensemble cf l'UMP!
a écrit le 06/12/2012 à 0:32 :
Quand va-t-on commencer à réduire les dépenses publiques de manière importante plutôt que d'étouffer un a un tous les secteurs de l'économie par des prélèvements.

N'importe quel blaireau sait économiser 10% des dépenses publiques en 2 ans sans impacter, bien au contraire le service public rendu.

MAIS JE SAIS....C'EST TABOU alors j'attends.
Réponse de le 06/12/2012 à 13:48 :
Pourquoi réduire les dépenses publiques ? Le déficit de la France ne vient pas de ses dépenses publiques. Le saviez-vous ? Si le Trésor avait emprunté à la Banque de France la même somme que celle qu'il a emprunté aux banksters, ceci à cause de Giscard en 1973 et du traité de Maastricht en 1992, la dette serait ridicule, de l'ordre de quelques pour-cents. Pourquoi avoir donné aux banques privées le privilège exorbitant d'inventer la monnaie "française" et de la prêter au Trésor ? Certains auraient-ils eu à y gagner ? Pas la France en tout cas. Si vus aviez la moindre idée de comment est créée la dette, vous auriez autre chose à faire que d'attaquer les dépenses publiques.
"Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. ? Henry Ford
"J?ai peur que les citoyens ordinaires n?apprécient pas qu?on leur explique que les banques peuvent et ne se gênent pas pour créer et détruire de l?argent, mais également qu?en contrôlant le crédit des nations, elles dirigent les politiques des gouvernements et tiennent le destin des peuples au creux de leurs mains. ? R.
McKenna, à l?époque Directeur de la Midland Bank, Londres
Réponse de le 06/12/2012 à 15:06 :
C'est faux, on ne peut pas emprunter à la banque de France sans s'endetter car il y a des taux d?intérêts aussi, comme dans le privé.
Réponse de le 07/12/2012 à 12:37 :
parce que la dépense publique est inutile et inefficace et tue l'emploi de façon massive. Si vous êtes à découvert,que vous voulez changer votre voiture pour une plus belle avec un emprunt de plus, mais que vous avez la chaudière qui vient de lâcher, est ce que vous faites un emprunt de plus ou est ce que vous réduisez les dépenses improductives ?????? simple bon sens, mais les politiques et la gauche n'en n'ont pas et tuent l'économie par toujours plus de dépense inefficace, jamais réformer, et taxer pour combler la trésorerie, suicidaire. Il faut faire comme en suéde, supprimer toute la fonction publique et sous traiter, et ils ont de meilleures prestations sociales que nous en dépensant moins
a écrit le 05/12/2012 à 23:25 :
pardon "on N'écrit pas...." Moi aussi g mi mais o fôtes
a écrit le 05/12/2012 à 23:16 :
la hausse de la tva est équitable,car c'est appliqué à beaucoup de gens.
et franchement quand on n'a pas grand chose à acheter,il y'a vraiment peu à rajouter.cela se voit surtout sur des grosses sommes.bref !! quand aux restaurants ou aux travaux sur l'ancien, à d'autre !!!!
en effet,quand on veut faire effectuer certains travaux ,les entrepreneurs sont débordés et en général,ils ne peuvent satisfaire le client rapidement ,quand aux restaurants,soit ils sont complet et les gens se bousculent ,l'etat perdant de l'argent ou alors il y'a pas grand monde et ce n'est pas 3 pour cent de plus ou de moins qui inciteront les gens à sortir.
franchement,il n'y a pas de questions à se poser,l'etat à besoin d'argent et une hausse de 3 ou 5 points de tva rapportera beaucoup plus à l'etat qu'une mesure demagogique visant des gens gagnant plus d'un million d'euros,ce qui rapportera peanuts.
j'espere qu'un jour,on aura enfin des politiciens qui penseront aux pays et non à satisfaire la jalousie de l'un ou l'autre par rapport à une categorie sociale.
bref ! on peut toujours rever.
Réponse de le 06/12/2012 à 9:46 :
Soyons simple: responsabilisons nos élus.
Le budget doit etre ern déficit de 3% du PIB en 2013. C'est ce qui a été promis par la majorité ainsi que par le président et son premier ministre. Bien, alors prenons les au mot: si l'objectif n'est pas atteint alors dissolvons l'assemblée de manière à rendre la parole aux citoyens. Si les électeurs jugent que l'objectif non atteint est du à des raisons valables alors la majorité sera reconduite sinon elle sera battu et nous aurons un nouveau gouvernement.
Cette méthode devrait s'appliquer aux grands objectif de chaque législature. Je vous promets que chaque député aurait la plus grande prudence à voter des textes démagogiques qui servent souvent à remercier son coeur d'électorat (du moins en début de législature).
Réponse de le 28/02/2013 à 14:17 :
la tva est le seul impôt juste et équitable pour tous, seul défaut il est mal utilisé.
De 0,4% à 1% ça n'a rien de gênant et ça laissera des ressources au gouvernement qui en a bien besoin.
Quand aux sociétés d'hlm, elles n'ont qu'à revendre ce qu'elles ont construit il y a 30 ans, ça fera du cash pour du neuf, et comme le prix en francs constant de la construction à baissé, ils ne perdront pas d'argent.Un exemple simple, ou j'habitais avant la maison avec son terrain et 4 logements leur avait coûté 20000 francs ils ne peineraient pas à revendre entre 20000 et 30000 euro.
a écrit le 05/12/2012 à 21:22 :
C'est quoi ces gens bidons qui ne comprennent rien, cela fait des mois que c'est décidé et elle se réveille aujourd'hui c'est une gourde où quoi?
a écrit le 05/12/2012 à 18:53 :
Le CICE est une bonne chose. Cela aurait pu être plus simple et plus puissant... mais enfin, nous commençons à baisser nos coûts de 'production'.
Il faudra faire encore de lourds efforts mais c'est un premier pas.
Bien sûr, comme nous mangeons notre pain balnc depuis des années, il faut compenser ce pas!

Or, une grande proportion de nos achats, est importée! Donc augmenter la TVA est une bonne décision puisqu'elle impacte tous les produits (importés ou non) et qu'en plus, elle est aussi payée par les touristes (pour leur consommation sur place). C'est en ce sens d'ailleurs, que la baisse de TVA pour la restauration était une aberration.
Ok il y a quelques effets de bord... mais comme le logement social a un coût de financement très bas grâce au taux, je ne pense pas que cela soit un frein.
(Je crois savoir que c'est plutôt le manque de terrain, le frein).
a écrit le 05/12/2012 à 18:19 :
i i i il est mou rigolo , mes ont en prend plein le dos,
Réponse de le 05/12/2012 à 21:59 :
Savez vous écrire ? Connaissez vous la grammaire ?
Réponse de le 05/12/2012 à 23:22 :
la grand-mère de qui ???
Réponse de le 05/12/2012 à 23:24 :
On écrit pas "grammaire" mais "grand-mére" ;-)
a écrit le 05/12/2012 à 18:16 :
une augmentation de TVA indolore , c' est quoi ? En bonne verte ,Dufflot cherche à se faire reluire sur le dos du PS !
Réponse de le 05/12/2012 à 18:32 :
Se faire reluire sur le dos du PS, on croit rêver. Faut-il en rire ou en pleurer ? J'en collectionne une par jour. C'est bon, à 18h30 c'est pas si mal. Je vais me faire un p'tit blanc pour fêter ça. Tout de même, fallait oser... Merci.
Réponse de le 05/12/2012 à 19:33 :
A mon avis duflot doit se sentir bien seule et cela m'etonnerai que jean marc ayrault lui apporte beaucoup de soutien apres le pataques de notre dame des landes
a écrit le 05/12/2012 à 18:11 :
Liberté, Égalité, Fraternité est la devise de la République française, la TVA est un bel exemple d'égalité. Si vous faite construire ou si vous possédez un Yacht, vous êtes exonérés de TVA, 0%, vous pouvez remplir vos réservoirs de carburant en France avec une TVA de 0 %, alors Cécile Duflot doit demander 0 % pour les logements sociaux. Je rêve bien sûr, l'argent appel l'argent et il n'est plus là où on en a besoin. 20 % des gens détiennent 80 % des richesses mondiales et le nombre de possédant diminue, ainsi va notre bon vieux système capitaliste.
Réponse de le 05/12/2012 à 18:57 :
Mais depuis 20 ans le système capitaliste a divisé par 2 le nombre de pauvres sur la terre, ce qu'en 80 ans le système communiste n'avait pas réussi à faire, malgré les promesses.
Réponse de le 05/12/2012 à 21:33 :
oui odillon c est vrai ! les populations des pays emergents vivent mieux !!la pauvreté ,le manque de nourriture reculent partout ,bien qu il reste encore des choses à faire et ceci grace au capitallisme liberal qui a reussi à donner du travail à ces pays!!tout n est pas rose mais nous avançons doucement !!et c est pas ces ex -communistes qui vont nous demontrer le contraire !!leur bilan est accablant
Réponse de le 05/12/2012 à 22:20 :
"Le capitalisme libéral" ... Rien de tel n'existe Monsieur, les libertés sont inhérentes au capitalisme, seul système connu pouvant apporter libertés individuelles, abondance de biens et tout ce qui va de pair
Réponse de le 06/12/2012 à 1:19 :
Le communisme véritable selon Marx n'a jamais été appliqué nul part, l'URSS s'est servi d'une doctrine pour imposer une dictature qui n'avait plus rien a voir avec le marxisme, donc vos arguments ne tiennent pas. De plus, la Chine est toujours officiellement communiste il me semble et pourtant ils sont en forte croissance, mais cet exemple ne doit pas vous satisfaire (je précise que je ne suis absolument pas communiste). Et pendant que vous vous extasiez devant la pauvreté qui recule dans les pays émergents (pour la partie émergée de l'iceberg uniquement), la pauvreté grandit dans les pays "riches". Alors "abondance de biens" quand il y a 15% de pauvres en Europe ou aux Etats-Unis, c'est très relatif...
Quant a la comparaison libéralisme et capitalisme, non ils ne vont pas forcément de pair, ce sont même deux choses bien distinctes.
Réponse de le 06/12/2012 à 6:00 :
La fronde a-t-il parlé de communisme ? Pourquoi attaquez-vous directement sur ce sujet ? Pour faire l'éloge du capitalisme ? Vous êtes payés pour ça ou vous y croyez vraiment ? Faudrait vous cultiver sur le sujet au lieu d'ânonner des vérité assénées dans les écoles de commerce (pour les plus instruits) ou à la télé pour la masse (notez bien que je n'ai pas écrit "les masses", mais ne croyez-vous pas que le capitalisme conditionne les masses comme le communisme a pu le faire ? Je ne suis pas communiste...).

"Quand un tissu de mensonges bien emballé a été vendu progressivement aux masses pendant des générations, la vérité paraîtra complètement absurde et son représentant un fou furieux". ? Dresde James.
a écrit le 05/12/2012 à 18:01 :
On voit bien qu'elle en est réduite à la prière (voir photo). Sainte UE, toi qui nous veux du bien, mais qui ne m'autorise pas à avoir mon taux de TVA pour mes logements, aide-moi à mentir encore.
Montebourg ne disait-il pas la même chose il y a trois jours : Sainte UE, toi qui nous veux du bien, mais qui ne m'autoriseras pas à nationaliser pour revendre à mes repreneurs, aide-moi à mentir encore.
Pas de problème, répond l'UE, pour ça je te donne les pleins pouvoirs. Vas-y encore et encore, c'est pas un problème, quand tu seras grillé, je n'aurais qu'à mettre un coup de pied dans l'arbre des politiciens français, des comme toi, il en tombera mille.
a écrit le 05/12/2012 à 17:47 :
Finalement, le CICE, petite main, verra tous ses "avantages" repris par la grosse main balourde des députés de gauche, sous forme de baisse de la demande impactant l'activité et de nouveaux impôts. Seuls gagnants, l'imprimerie du JO et tous ceux qui vivent de la complexité française.
a écrit le 05/12/2012 à 17:47 :
pas faux
a écrit le 05/12/2012 à 17:46 :
Comme d'habitude les socialistes font et après ils réfléchissent aux conséquences !
Tout cela était écrit, quand je penses que la majorité des profs sont socialistes et qu'ils sont le savoir de mes enfants, plus le temps passe et plus je prends peur....
a écrit le 05/12/2012 à 17:46 :
"IMPACTER" : d'où vient ce verbe barbare ???!!! Les journalistes ne savent plus écrire en français ???!!!
Réponse de le 05/12/2012 à 23:26 :
impacter (verbe transitif) : Avoir un impact, une incidence, généralement négatifs, sur...se répercuter sur ... (DEFINITION LAROUSSE)
a écrit le 05/12/2012 à 17:44 :
Ces hausses de TVA ne concernent que des secteurs d' activité établis en France et ne toucheront pas les importations de produits étrangers comme une TVA ciblée sur ces importations , dite TVA sociale , aurait pu le faire.
Réponse de le 05/12/2012 à 19:04 :
Sauf que cette TVA dite sociale aurait été appliquée sur tous les produits, pas seulement les importations (ce qui serait d'ailleurs difficile aux vues des dispositions européennes). Or rien ne dit que les entreprises francaises auraient baissé pour autant le prix de leurs produits, donc le surcout aurait été imposé sur le porte-feuille des francais.
Réponse de le 05/12/2012 à 23:30 :
@Loic : les importations sont essentiellement taxées à 19.6% dont le taux passe à 20% .. le taux de TVA qui passe de 5.5 à 7 puis à 10% touche la production locale (transport, restauration, hôtellerie, cantines, rénovation BTP, ...) ... la TVA sociale prévue par l'ancien gouvernement ne touchait QUE le taux à 19.6 (et donc les importations) et pas le taux réduit ( principalement créateur d'emploi et de produit de 1ère nécessité !!)
Réponse de le 06/12/2012 à 1:05 :
Le taux réduit a été augmenté pour des raisons différentes du taux a 19,6%. Exemple simple, les restaurateurs n'ont pas tenu leurs engagements d'embauches et de baisse des prix grâce au taux réduit, donc le taux remonte, c'est logique et juste. Dans les autres exemples que vous donnez, il n'y a là aussi que très peu de création d'emplois grâce a un taux réduit. Chaque domaine est différent et devrait être débattu séparément, cependant avec un taux de 21,6% et un taux à 5,5%, c'est en gros la majorité qui paye pour une minorité privilégiée voire malhonnête (cf affaire des fast food profitant d'un TVA à 5,5% sans différenciation sur place / a emporter).
a écrit le 05/12/2012 à 17:38 :













un fremissement du mecontentement se generalise....aujourd hui grande manifestation du monde agricole en region MORLAIX--LANDERNEAU


a écrit le 05/12/2012 à 17:38 :
Pendant ce temps de plus en plus d'industrie délocalisent en Pologne. A cette allure ce pays, appartenant quasiment au Tiers-Monde il y a encore peu, dépassera la France. Les subventions européennes sont tombées sur ce pays qui a attiré les investisseurs grâce à une main-d'oeuvre à vile prix. Peut-on continuer ainsi avec cette Europe qui permet à certains industriels de biens e remplir les poches ? Il est vrai que la France n'a entrepris à ce jour aucune réforme de fond et se croit encore à la belle époque des "30 Glorieuses". Elle ouvre un nouveau musée dans une ancienne région industrielle ce qui ne fera sans doute pas baisser le déficit commercial.
Réponse de le 05/12/2012 à 18:41 :
Je trouve le système très à propos au contraire. Il est nécessaire d'optimiser pour subvenir aux besoins des population (au niveau mondial), le système punit ceux qui ne souhaitent faire aucun effort.
Réponse de le 06/12/2012 à 0:06 :
@Gilles1: c'est pas parce que les gens sont gouvernés par des blaireaux qu'il faut les assimiler au tiers-monde. Si tu connaissais un peu l'Europe de l'Est, tu saurais que faute d'autre chose, ils ont reçu un enseignement supérieur...et c'est pour cela d'ailleurs qu'ils peuvent nous remplacer au pied levé :-) et pour tes loisirs, essaie d'apprendre une langue slave :-)
a écrit le 05/12/2012 à 17:31 :
Il est injuste que certains secteurs paient une taxe de 5% tandis que d'autres 19%. Il faudrait dans ce pays une seule taxe de 20% pour tous, et basta, on n'en parle plus, ça simplifie tout et fini le casse tête administratif du qui paye quoi et des critères flous...
Réponse de le 05/12/2012 à 17:41 :
@inégalité: on devrait en effet arrêter toutes ces niches et avoir un taux égal pour tout et pour tous. La seule exception à un taux 0% que je vois, ce sont les produits alimentaires de toute première nécessité (lait, pain, pâtes, riz, etc.)
Réponse de le 05/12/2012 à 17:49 :
si vous commencez avec des exceptions, tt le monde veut la sienne ( avec de bonnes raisons, certes) .... a 80 cents le paquet de 500 gr de pates, c'est pas la tva qui ft la difference en finb de mois... pour le pain, c'est pas la tva non plus vu que sur le ht, ils margent a 80%
Réponse de le 05/12/2012 à 18:52 :
@patrick b ou le surdoué de la fisca; un taux mais exception pour........, puis un autre pour...... 3 taux, tiens comme aujourd'hui.
Réponse de le 05/12/2012 à 19:23 :
@churchill: pour quelqu'un qui prend un nom aussi connu, tu devrais savoir que ma proposition existe déjà dans les pays anglosaxons et que 1) ce n'est pas une niche et 2) tout le monde peut en bénéficier en ne mangeant que des produits de base.
Réponse de le 05/12/2012 à 21:15 :
@surdoué: qui parle de 3 taux ? et qui dit comme aujourd'hui ? le taux zéro pour les produits de base existe-t-il ? faudrait apprendre à lire avant de commenter, non ? je ne mange personnellement pas des produits de base, mais je comprends que d'autres le fasse pour des raisons économiques. On a aussi le droit de penser que les autres puissent exister et que ce genre de situation ne leur est pas réservée, non :-)
a écrit le 05/12/2012 à 17:30 :
elle est 'pour les impots', mais seulement ceux qui ne la concernent pas
a écrit le 05/12/2012 à 17:22 :
par contre un repas au fouquets ou restau 4 étoiles ne paiera que 7 alors que nous sommes dans des produits de luxe la restauration devrait rester 10 %sur le repas du jour (repas ouvrier mais, au dessus de 10 euros il devrait etre à 20 allez comprendre le socialisme à la française
a écrit le 05/12/2012 à 17:12 :
on marche sur la tete.
Réponse de le 05/12/2012 à 17:27 :
vous avez raison, si désormais ce sont les verts qui réclament des cadeaux fiscaux pour les investisseurs immobilers alors lemonde est à l'envers
a écrit le 05/12/2012 à 17:00 :
C'est bien, en 2013 et à fortiori en 2014 on va découvrir que la forte hausse de l'incompétence de nos dirigeants à gravement impacté l'économie française mais on s'en fou puisque les français sont des veaux qui n'entravent rien en économie alors on leur expliquera que c'est le méchant capitalisme qui ravine leur quotidien et on sera paré pour la soviétisation du système avec en point d'orgue la migration vers l'utopie communiste, rêve encore innachevé sur les rives duquel on croisera rapidement la Corée du Nord mais qui elle naviguera en sens inverse.
a écrit le 05/12/2012 à 16:57 :
La hausse de la petite TVA est un crime économique. Elle ne pourrait se comprendre que modestement et dans le cas d'une compensation par la baisse de la grande TVA. Mon point de vue est connu : Passer la grande à 18 % par la hausse de la petite à 8 % puis la baisser encore tous les 18 mois d'un point pour atteindre une TVA générale à 8 % sur 15 ans environ. Une relance de l'économie et la suppression d'une stupidité.
a écrit le 05/12/2012 à 16:57 :
Ils ont fait la bêtise d'augmenter le taux de 7% au lieu d'augmenter le taux e 19,6%. Les secteurs touchés vont avoir de gros problèmes, l'augmentation est énorme. Il vaudrait mieux augmenter de 1,5% le taux de 5 et de 1,5% le taux de 19,6%, ça aurait été moins problématique pour la croissance et l'emploi...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :