Sapin démine (à nouveau) les chiffres du chômage : cette "bataille ne se gagne pas en un mois"

 |   |  244  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Avant la publication des chiffres du chômage attendus en hausse pour le 20e mois consécutif, le ministre du Travail a défendu la cause du gouvernement en appelant à la patience.

Comme il en a pris l'habitude, Michel Sapin a préparé le terrain. Intervenant ce vendredi matin sur Europe 1, le ministre du Travail a anticipé l'annonce en fin de journée par Pôle Emploi d'un probable 20e mois consécutif de hausse du chômage en France. " La bataille contre le chômage ne se gagne pas en un mois, elle se gagne sur la durée", a-t-il pointé, en référence à la promesse du chef de l'Etat d'inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année.

La situation est mauvaise "depuis 19 mois"

Michel Sapin a également rappelé que la hausse régulière du nombre de demandeurs d'emploi avait démarré bien avant l'arrivée de François Hollande à l'Elysée. "Aujourd'hui, la situation est mauvaise, elle l'est non pas depuis 6 ou 9 mois, elle l'est depuis 19 mois. Donc ça fait des mois et des mois, bien avant que nous arrivions, que la machine à fabriquer du chômage est lancée", a-t-il assuré.

Un "navire lancé à pleine vitesse"

Au cours des mois précédents, le ministre du Travail a plusieurs fois pris les devants en annonçant avant l'heure la tendance des chiffres officiels. En septembre, il prévenait  que le chiffre de 3 millions de chômeurs serait dépassé, en octobre que le "navire" du chômage était "lancé à pleine vitesse", en novembre que les chiffres seraient "mauvais", et en décembre, il promettait une "mobilisation maximale".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2013 à 20:21 :
on a perdu la bataille de l'emploi,on gagne la guerre des mots
a écrit le 25/01/2013 à 19:37 :
Plus que 4 ans et 2 mois à les supporter...Courage.
a écrit le 25/01/2013 à 17:53 :
En fait, j'ai saisi : c'est le ministre du chômage. Chaque mois, il est un peu meilleur !
a écrit le 25/01/2013 à 17:52 :
Quant on pense qu'ils n'avaient que ça à la bouche quand ils étaient dans l'opposition
a écrit le 25/01/2013 à 17:50 :
Vous croyez qu'ils vont tenir combien de temps à ce rythme. Bien sûr, il y aura la fumisterie des emplois d'avenir qui servira à dégonfler artificiellement les chiffres en créant des "découpeurs de brumes au couteau" ou des "entraîneurs de molécules d'ambiance" mais d'après-vous, sérieusement, vous les croyez capables de sortir les mêmes âneries durant quatre ans pour masquer leur incurie ?
a écrit le 25/01/2013 à 17:49 :
Oui effectivement, tous les gouvernements de droite ou de gauche depuis 40 ans, nous promettent une baisse du chômage et de la précarité qui n'a jamais eu lieu, bien au contraire, malgré le maquillage des chiffres réels. Il ne peut pas baisser dans les conditions actuelles: mondialisation, délocalisation, concurrence déloyale des pays à bas coût social, le tout orchestré par les multinationales et les financiers. les PME subissent et essaient de survivre comme elles peuvent ,dans cet environnement défavorable. "Le navire du chômage est lancé à pleine vitesse" ...Bientôt le Titanic ?
a écrit le 25/01/2013 à 17:41 :
On entend la rengaine depuis plus de 30 ans, alors il devrait dire que la "bataille ne se gagne pas en un siècle" :-) je sais, s'il parlait d'un siècle, il pourrait plus se faire mousser tous les matins dans les médias, parce que l'important pour les politiques, c'est quand même d'occuper le terrain :-)
a écrit le 25/01/2013 à 16:06 :
De la bonne gouvernance. Et si l?on compare la France et l?Allemagne, on constate facilement nos difficultés. Nous avons un taux de chômage officiel double, des salaires plus faibles, par exemple la moitié pour l?enseignement et nous avons 90 milliards de déficit public qu?ils n?ont pas? notre niveau de vie est menacé. Pire encore, la compétitivité qui fait que nous perdons nombre d?emplois régulièrement ! Et c?est pas fini, il faut parler export : quand les allemands font rentrer 170 milliards, nous en perdons 70 plus 30 pour la balance financière. Et pire, nous avons maintenant un début de fuite de capital? Alors est-ce là du bon travail ou bien du mauvais travail ?
a écrit le 25/01/2013 à 15:44 :
Il y croit dur comme du chene, Michel aux previsions concernant le chomage dans un an. Il va etre specialiste en deminage dans un an. La mission !! tous les mois donner les mauvais chiffres du chomage sur les ondes.
a écrit le 25/01/2013 à 15:43 :
A fond dans le chômage et la servitude pour les salariés ! Quelques remarques, toujours la même antienne : nous avons des tas de qualifications que nous refusons d?employer. Aujourd?hui pire qu?avant c?est le tiers des masters qui sont sur le carreau. On parle emplois ? On fait de la récession? On n?a même pas les 3 points d?investissement du traité de Lisbonne. On critique l?euro fort pour la question de l?industrie ? Pourquoi avons-nous sous investi et sommes nous sous-compétitifs. On nous a publié les classements d?innovation et de compétitivité, c?est mauvais. Nous avons fait une politique de monnaie forte qui monte les prix à l?export, en ayant une industrie à forte main d??uvre, voyez comme la productivité a considérablement ralenti. C?est une erreur.
a écrit le 25/01/2013 à 14:45 :
La politique du PS ne fait qu empirer la situation avec la hausse du cout du travail et du capital et l absence de réforme de structure.Mais il a raison ca ne date pas d hier
La France est le seul des pays développés a ne s etre jamais remis de la seconde crise pétrolière , le chomage de masse est structurel a ce modèle francais fait de rentes et de bloquages
a écrit le 25/01/2013 à 14:41 :
Il y à quand même de l'embauche, mais les annonces récurentes que je remarque correspondent pour la majorité à des métiers relativement manuels qui nécessitent une formation dédiée complémentaire de 6 mois à un an comme on le fait en Afpa. Exemple récent ,electrobobineur, chauffeur routier, mécanicienne en confection, technicien de maintenance dans l'agriculture, et j'en oublie plein, améliorer les rapports entre entreprises et centres de formation serait un plus.
a écrit le 25/01/2013 à 14:35 :
Ce gouvernement s'est mobilisé immédiatement pour le Mali en envoyant armée et commando. Pour le chômage, ce n'est pas la même urgence. On commence à fortement taxer les entrepreneurs "commandos". Ils pensent que c'est comme cela qu'ils vont motiver leur troupe française ? De toute façon, les mesures actuelles ne changeront pas la tendance haussière du chômage. Il faudra attendre 2014 après les élections municipales, le changement de gouvernement, pour peut être avoir l'espoir d'une remise à plat du système. Et ce n'est pas en baissant le temps de travail comme le filou larrouturou préconise. Au contraire, augmentation du temps de travail comme en Allemagne (40 heures travaillées, 35 heures payées) et suppression des charges sociales ...
a écrit le 25/01/2013 à 14:34 :
M. Sapin, c'est un peu tard pour avoir les boules. Ca ne suffit plus de dire "on gagnera plus tard".
a écrit le 25/01/2013 à 14:29 :
Le ministre répètera 60 fois cette formule magique ""bataille ne se gagne pas en un mois"" et passera ainsi un quinquennat tranquille, au chaud.
a écrit le 25/01/2013 à 14:12 :
on va finir 2013 à genoux dans le meilleur des cas... Franchement, j'ai peur pour 2014 !
a écrit le 25/01/2013 à 13:15 :
Même au sein du PS les critiques fusent sur l'action du gvt.

Voir le dernier bouquin co-écrit par M. ROCARD et P. LARROUTUROU, qui préconisent depuis plusieurs années 15 solutions permettant de créer 2 MILLIONS d'emplois CDI sans ruiner l'état ni les entreprises :

"La Gauche n'a plus le droit à l'erreur - chômage, précarité, crise financière : Arrêtez les rustines !"

tout est dans le titre...
a écrit le 25/01/2013 à 12:54 :
On constate que la politique mise en place par le gouvernement socialiste depuis 8 mois a donné d'excellents résultats dans accélération du chomage. Le pire est a venir. Ils tiendront pas très longtemps.
Réponse de le 25/01/2013 à 14:16 :
http://www.easybourse.com/bourse/france/article/24942/la-recession-guette-la-france-en-2013-selon-coface.html
a écrit le 25/01/2013 à 12:32 :
...Et en 8 fois 1 mois c'est pas possible non plus !!! reste donc encore quelques mois pour donner raison à des promesses dans le vide que j'ai heureusement pas votées.
a écrit le 25/01/2013 à 12:31 :
Origines, formation

Michel Sapin est le fils de Claude Sapin, cadre supérieur, et de Claude Garteiser. Étudiant au lycée Henri-IV, Michel Sapin milite au sein des Comités d'action lycéens, groupe d'ultra gauche animé par le trotskiste Maurice Najman. Il entre à l'École normale supérieure en 1974, dans la section lettres, puis à l'ENA en 1978, promotion Voltaire (qui compte aussi François Hollande, Ségolène Royal et Dominique de Villepin).

À sa sortie de l'ENA, il choisit comme affectation le tribunal administratif de Paris.
bref ! Il n'a jamais vendu une savonnette de sa vie !
a écrit le 25/01/2013 à 12:18 :
Sapin va pouvoir "déminer" pendant 5 ans encore, car avec la politique menée contre les entrepreneurs et en aidant pas les petites et moyennes entreprises et l' artisanat le chômage continuera d' augmenter sans arrêt pour atteindre 13% fin 2013, puis 15% mi-2014, 20% en fin 2015. Merci à tous ces dirigeants politiques nuls et ne connaissant rien à l' économie réelle !!!!
Réponse de le 25/01/2013 à 12:33 :
+10000000000000000000000000000 !
a écrit le 25/01/2013 à 12:10 :
Un "navire lancé à pleine vitesse"... qui va heurter et le démolir le quai !
Réponse de le 25/01/2013 à 13:11 :
non, comme c'est le titanic, et que l'orchestre joue sur le pont, il va couler... mais c'est bien aussi ;-)
a écrit le 25/01/2013 à 11:28 :
Nous sommes dans la continuité, les casseurs de créations d'entreprises innovantes sonttoujours installés dans leurs Palais de verre, très paisiblement, et très très bien payés, ils s'occupent d'organiser leur communication, leur publicité, leurs vacances ... Nous sommes dans la continuité, il n'y a aucun changement, sont toujours confortablement installés chez oseo Innovation ex Anvar et ses pléthoriques dépendances ...les flingueurs de créations d'emplois ... le temps passe, les destructions d'emplois anciens s'accentuents, les flinguages d'emplois nouveaux prospèrent et persistent ... Hollande Ayrault Sapin Moscovici ...vont s'écraser très très lourdement contre le mur du chômage, de la pauvreté, de la misère qui vont engendrer la violence et de la révolte des français auxquels il raconte des histoires dans la continuité des histoires récontées par Sarkozy Raffarin Fillon Wauquiez Pécresse Estrosi Accoyer ... Valls le protugias de service enverra les forces de l'ordre pour mater et massacrer la rébellion de la France d'en bas comme en Egypte en Tunisie en Syrie ...
a écrit le 25/01/2013 à 11:11 :
L'important , c'est que M. Sapin et ses amis gardent leurs privilèges...
a écrit le 25/01/2013 à 11:00 :
la ou il a raison c'est que la situation de la france est aussi un heritage des politiques passées depuis la derniere guerre mondiale: la france fait trop porter tous les efforts sur le travail. Avec peu de retraités et de chomeurs ça fonctionne mais actuellement c'est un sacré boulet pour l'economie française. La ou il a tord, par ommission c'est qu'il oublie les premieres mesures et déclarations des premiers mois qui ont eu un effet catastrophique sur le moral des entrepreneurs et des investisseurs: il faudra beaucoup d'effort pour corriger le tire, et peut etre meme attendre un nouveau president.
Réponse de le 25/01/2013 à 11:21 :
C'est la faute au front populaire !
Réponse de le 25/01/2013 à 12:23 :
Réponse à pc : là ou Sapin a tort c' est qu' il oublie qu' il était ministre sous Mitterrand, coupable de la retraite à 60 ans et de l' embauche de milliers de fonctionnaires, et ce sont bien les socialistes qui ont voté les 35 heures qui coûtent une grande partie des chômeurs d' aujourd'hui et des blocages de salaires pour les salaires les plus bas.
Réponse de le 25/01/2013 à 13:54 :
bien résumé !
a écrit le 25/01/2013 à 10:36 :
Ca sent le sapin...
a écrit le 25/01/2013 à 10:14 :
vu le nombre de chomeurs attendus en fin d'annee ( 350 000 selon l'unedic, de memoire) et vu que ca n'ira pas mieux en 2014, il a raison de prendre les devants!
a écrit le 25/01/2013 à 10:13 :
On nous avait dit que la suppression des heures sup exonérées allait créer des emplois ;)

Tant qu'il y a une politique anti TPE en France, rien ne changera.
Réponse de le 25/01/2013 à 10:48 :
Les TPE ne sont pas l'avenir de la France. Les PME/PMI de plus de 100 salariés sont les seules entreprises qu'il faut privilégier. Elles seules créent de l'emploi.
Réponse de le 25/01/2013 à 11:10 :
Pour avoir des PME de 100 salariés et plus, il faut que le système le permette. Or les lois actuelles sur le travail, les CE etc... découragent totalement la croissance des TPE. Je suis gérant fondateur d'une TPE et je préfère rester où je suis. Si j'étais en Allemagne, j'aurais déjà franchi le cap vers la PME.
a écrit le 25/01/2013 à 10:06 :
Michel... t'es sur que ce n'est toujours pas la faute de Nicolas ????
Réponse de le 25/01/2013 à 11:22 :
C'est la faute à Giscard, Chirac et Sarkozy réunis, bien sûr !
a écrit le 25/01/2013 à 10:05 :
Plus de charges et de cotisations sociales en 2013
Hausse de l?assiette de calcul des cotisations sociales : fin de l?abattement de 10 %
100 % des rémunérations brutes des gérants seront désormais prises en compte pour le calcul des
cotisations sociales des TNS. Jusqu?en 2012, un abattement de 10 % était appliqué.
Cela signifie qu?à niveau de rémunération équivalent, le montant des cotisations sociales va
augmenter jusqu?à plus de 10 %.

a écrit le 25/01/2013 à 10:04 :
Sapin appele à la patience. Montebourg aurait sauvé 43 000 emplois, il n'est pas au courant de cet exploit?
Les français doivent avoir effectivement de la patience. Outre-rhin, la population sait par exemple que le dernier trimestre en termes de croissance du PIB a été très mauvais - 05 %; ils savent que la croissance de 2012 a été donc très molle à hauteur de + 0.7 %. En France, nous savons que les chiffres du 3eme trimestre ont été spectaculairement baissés de +0.2 % ( à première estimation idem avec l'Allemagne, cocorico) à -0.1 % (c'est trop injuste!). La bdf a publié qu'elle pensait que la récession est arrivée. Mais officiellement, nous ne le savons TOUJOURS PAS!
Combien de temps, allons-nous devoir attendre pour savoir que la "croissance" 2012 sur l'année entière a été (probablement) négative? A partir de quel moment cela pourrait être confirmé, car tradition française oblige, le prochain chiffre du 4eme trimestre devrait être révisé finalement à la baisse, comme ce fut le cas pour le 3eme, le 2eme, etc..innombrables d'autres trimestres; il y a une erreur systématique? elle se corrige!).) Dans 6 mois, à la fin de l'année 2013, les français sauront la "vrai" croissance du PIB 2012? Patience, entre temps le chômage augmentera chaque mois...
Réponse de le 25/01/2013 à 10:18 :
tt le monde sait que la france sera en recession en 2013, ne serait ce qu'a cause de l'investissement qui va aller au tas ( c'est le temps que les mesures qui ont pris effet en septembre soient a leur rythme de croisiere)... et tt le monde connait la suite pour les prochaines annees ( et si vous ne la connaissez pas encore - car comme vs le dites, 'il faut que les experts comprennent- , discutez avec des chefs d'entreprises francaises de toutes tailles...... ;-))) )
Réponse de le 25/01/2013 à 11:11 :
"ne serait ce qu'a cause de l'investissement qui va aller au tas".... il est déjà au tas !!!!!!!!!
Réponse de le 27/02/2015 à 15:20 :
Ce sera plus dur en Finlande...
a écrit le 25/01/2013 à 10:03 :
" La bataille contre le chômage ne se gagne pas en un mois, elle se gagne sur la durée"?? pour nos chers politiques UMPS et autres pas de souci financièrement ils ne sont pas à 10 ou 12 mois près
a écrit le 25/01/2013 à 9:54 :
Vu les mesures fiscales prises par le gouvernement .... la bataille sent le "sapin" d'avance !
a écrit le 25/01/2013 à 9:51 :
Un constat : avec le "petit Sapin", ce n'est pas le père noël tous les jours, ni tous les mois d'ailleurs, et ce n'est pas avec les fameux "contrats d'avenir" qui concernent le secteur non marchand et les contrats de générations....." qui présentent un gros effet d'aubaine....que la courbe du chômage va s'inverser.......mais il vaut mieux parler du mariage pour tous ou faire la guerre au mali.......cela détourne les français de leurs problèmes récurrents au quotidien....à tout le moins ceux qui ne sont pas fonctionnaires d'état ou territoraux
a écrit le 25/01/2013 à 9:47 :
Pauvre Sapin il pourra rester là 20 ans c'est pas lui qui va remettre la France au travail !!
Réponse de le 25/01/2013 à 10:07 :
il tombe de haut le sapin son arrogance est a la baisse apres avoir si bien souffle sur les braises.TRESdifficile de maitriser l incendie ...
Réponse de le 28/02/2015 à 20:12 :
surement ces foutus quatari qui font du repérage pour acheter un quartier parisien

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :