La chute de la production industrielle annonce la baisse du PIB fin 2012

La production industrielle a chuté de 1,8% au cours du quatrième trimestre 2012, annonce l'Insee. Elle augure mal du PIB de la fin 2012: l'Insee devrait annoncer jeudi une baisse de celui-ci pour le quatrième trimestre . Elle risque d'être plus forte que celle du deuxième trimestre (-0,1%)

2 mn

Copyright Reuters

La production industrielle en France est restée quasiment inchangée en décembre par rapport au mois précédent, reculant de 0,1% après avoir rebondi de 0,5% en novembre, a annoncé lundi l'Insee. Dans la seule industrie manufacturière (hors énergie et mines), la production est également presque stable, avec une légère progression de 0,1%, pareille à celle de novembre.

La production du quatrième trimestre 2012 a fortement baissé dans l'ensemble de l'industrie, perdant 1,8% par rapport au trimestre précédent, et de façon plus marquée encore dans l'industrie manufacturière (-2,5%), précise l'Insee. Ces mauvais chiffres sont annonciateurs d'une baisse du PIB au cours de ce même quatrième trimestre. Celle-ci risque d'être plus significative que celle du deuxième trimestre 2012 (-0,1%). Sur l'ensemble de 2012, la production industrielle a reculé de 2,2%.

 Chute dans l'auto

Sur ce dernier trimestre, la production a chuté de 5,5% dans les matériels de transport (dont l'automobile) et dans le raffinage (-9,1%). Elle a nettement reculé dans les équipements électriques, électroniques, informatiques, machines (-2,3%) et les autres produits industriels (-2,6%) En revanche, elle a augmenté légèrement dans les industries agricoles et alimentaires (+0,8%). Et par rapport au dernier trimestre de l'année précédente, la production manufacturière s'est repliée de 3,9% au quatrième trimestre 2012.

Sur le mois de décembre, elle a augmenté de manière sensible (+1,9%) dans le secteur agricole et agroalimentaire. "Cette hausse s'explique en grande partie par une forte augmentation de la production de bière avant l'augmentation de la taxation de ce produit à compter du 1er janvier 2013", explique l'institut. La production est en légère hausse en décembre dans les "autres produits industriels" (+0,3%). Elle augmente notamment dans la chimie (+4,1%), dans la métallurgie et les produits métalliques (+1,5%), dans le caoutchouc, plastique et minéraux non métalliques (+1,5%) ainsi que dans le bois, papier et imprimerie (+2,9 %).

Elle baisse dans les autres industries manufacturières, y compris la réparation et installation (-5,6%), dans le textile, habillement, cuir et chaussure (-3,5%) ainsi que dans la pharmacie (-0,5%). En décembre, la production a reculé dans les matériels de transport (-1,3%) et a chuté de 6,8% dans les autres matériels de transport mais a nettement augmenté dans l'automobile (+4,5%). Elle a baissé dans les équipements électriques (-2,6%) mais augmenté en revanche dans les produits informatiques, électroniques et optiques (+1,5%).

 

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 12/02/2013 à 10:57
Signaler
Tout nos problÚmes sont due à l'incompétence de nos politiciens et nos syndicats anti patrons et riches, c'est argent qui fait tourner les affaires et l'industrie, a condition que ces investisseur soit français, s'ils ont étranges cela devient i...

à écrit le 11/02/2013 à 23:27
Signaler
A force de bousiller l'industrie automobile à coups de tva, malus, tipp et radars de tous poil, il est certain qu'on récolte dans le PIB ce qu'on a semé dans les taxes ...

à écrit le 11/02/2013 à 16:16
Signaler
je pense que vous êtes foncièrement pessimistes: alors que l'indice de croissance du dernier trimestre 2012 n'est pas encore connu, et qu'il ne devrait pas être bon....Christian NOYER, gouverneur de la banque de France, a déjà prévu, alors que nous n...

à écrit le 11/02/2013 à 16:08
Signaler
La France est en récession depuis maintenant 1 an 1/2 : l'INSEE a annoncé 6 trimestres de stagnation ou de baisse, sachant que les dépenses étatiques sotn comptabilisées dans le calcul du PIB, et qu'elles ne fotn qu'augmenter en valeur absolue, il y ...

le 11/02/2013 à 19:47
Signaler
Vous pouvez retourner le problème dans tous les sens , accuser le public, le privé, la croissance à plus de 3% par an, c'est terminé. Ce sera comme dans la chanson, "Un année bonne et l'autre non"...autour de zéro. On va faire comment? On s'adaptera ...

à écrit le 11/02/2013 à 15:23
Signaler
Quand on voit le désastre en Europe du sud, la question qu?il faut poser au sujet de politiques face au succès Allemand, c?est : sont-ils BETES ou bien MALFAISANTS, ou bien les deux à la fois?

à écrit le 11/02/2013 à 15:17
Signaler
Pendant que les uns font bombance dans les palais avec des primes en millions, on laisse la population à la rue, combien déjà de mal logés ? Des millions justement? En quoi mettre l?Etat en faillite, dévaster le secteur productif, baisser le niveau d...

le 11/02/2013 à 19:49
Signaler
T'as rien compris Hugo, le système est mort parce que la croissance ne reviendra pas. Rendez-vous dans 5 ans.

à écrit le 11/02/2013 à 14:42
Signaler
Vous n'avez rien compris !!! Notre bon président a trouvé la solution miracle : Interdiction des licenciements boursiers. Donc nous gardons nos ouvriers qui vont produire, produire, produire, produire et ainsi faire remonter notre PIB. Vraiment trop ...

le 11/02/2013 à 15:30
Signaler
@boboss: effectivement, je n'avais pas encore lu cette nouvelle. Ainsi, nos employés et ouvriers vont enfin redresser cette France, gravement atteinte de ces "licenciements boursiers" (encore un nouveau concept qui décrit l'injustice dont sont victim...

à écrit le 11/02/2013 à 14:37
Signaler
La France est maintenant en récession, que les politiques le veuille ou non. Elle est ou la croissance, à la sauce hollandaise ???? Voici annoncé la fin des mensonges du gouvernement socialiste.

le 11/02/2013 à 19:56
Signaler
$arkozy de Nagy Bocsa et Hollande ont tort tous les deux, pour la bonne raison que la croissance ne reviendra pas. Pourquoi? Parce que nous avons pillé la planète, ses ressources, exploités ses habitants et il faut bien un jour payer la facture.

à écrit le 11/02/2013 à 13:10
Signaler
on n'est pas surpris de cette forte réduction, mais les médias n 'ont jamais intégrées cette réduction, on nous a annoncé tous les mois la réduction des ventes d'automobile, la réduction des mises en chantier d'immeuble, ........ personne n'a tiré l...

à écrit le 11/02/2013 à 12:47
Signaler
La production industrielle est aussi inférieure au niveau atteint l?année précédente (-3,9 %). Et ce n'est pas fini, la dégringolade continue. Vaseline et couleuvres vont être 2 denrées prisées dans les mois qui vont suivent.

à écrit le 11/02/2013 à 12:29
Signaler
Pas de soucis l'euro est toujours la pour nous sauver. Vous verrez que nous mourrons guéris.

à écrit le 11/02/2013 à 12:11
Signaler
les chutes de l'industrie automobile et de ses industries connexes vont s'ajouter à la forte chute du bâtiment et aux effets plus généraux de la hausse de l'Euro et de celle des impôts . Les débuts 2013 risquent d'être très difficiles ...

le 11/02/2013 à 12:26
Signaler
La difference entre la chute de l automobile et la chute de l immobilier est que cette derniere est voulue via une taxation extrement lourde de l immobilier (pv isf etc) .

le 11/02/2013 à 16:38
Signaler
L'immobilier est victime de ses abus, L'immobilier est une bulle qui va exploer ou imploser, peu importe le mot, le résultat sera le même ... faites vite, vendez à moins 25% -40% ou vous perdrez tout !!!

à écrit le 11/02/2013 à 11:42
Signaler
c'est surement le chiffre que personne ne peut vérifier ! est-il manipulé pour le faire tangenter avec les préisions de la même veine ? je pense que oui .. dès lors il ne veut pas dire grand chose pour notre quotidien de mortels ! je n'attends pas l'...

à écrit le 11/02/2013 à 11:29
Signaler
Disez le plus clairement, si l'INSEE annonce une baisse du PIB, cela voudrait dire qu'il y aura eu une 2eme baisse consécutive du PIB / trimestre et cela s'appelle une récession. Que va publier l'insee alors ce jeudi? D'abord annoncer un chiffre qui ...

à écrit le 11/02/2013 à 11:26
Signaler
Pour retrouvr une croissance de la production indsutrielle, il faudrait financer les besoins de capitaux en fonds propres des nouvelles industries innovantes ... Mais c'est le contraire qui se produit depuis le début des années 2000, tout est fait po...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.