La distribution de crédit aux PME atteint un plus bas historique

Le montant des crédits accordés en décembre a été encore plus faible que pendant la récession de 2008-2009, selon les statistiques de la Banque de France

2 mn

Christian Noyer, gouverneur de la Banque de FranceCopyright Reuters
Christian Noyer, gouverneur de la Banque de FranceCopyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Le discours des banquiers est bien rodé: les établissements de crédit contribuent autant qu'ils le peuvent au financement de l'économie. Les communiqués annonçant les résultats des banques cette semaine l'ont souligné une fois de plus. Les responsables d'entreprises, notamment les PME ne partagent pas nécessairement cette analyse qui soulignent l'existence de nombreux refus de crédits. Faux, arguent les banquiers, si les prêts ralentissent, c'est parce qu'en temps de crise, la demande est moins forte.
Ce qui est sûr, c'est que la distribution de crédits n'a jamais été aussi faible. La situation est pire que celle constatée au cours de la récession déclenchée à l'automne 2008 par la faillite de Lehman Brothers, qui avait déclenché un blocage mondial du crédit et donc une chute de l'activité économique. 

Moins de crédits qu'en décembre 2008

Ce ne sont pas les représentants des PME qui le disent, mais la Banque de France. Selon ses calculs, les nouveaux prêts de moins d'un million d'euros accordés aux sociétés non financières se sont élevés au total à 5,4 milliards d'euros au mois de décembre, soit moins qu'en décembre 2008, au plus fort de la récession (ils avaient alors été de 5,6 milliards).

Si l'on considère les crédits plus importants, au-delà d'un million d'euros, logiquement accordés à de plus grandes entreprises, la tendance est moins nette, puisque le montant des crédits accordés est légèrement supérieur à celui de décembre 2008. Mais c'est la faiblesse qui prédomine. Si la tendance se poursuit, voir s'accentue, ce sera là un signe supplémentaire de crise économique. Il ne sera plus question de croissance zéro mais de francje récession, après, déjà, une baisse du PIB au troisième trimestre (-0,3%).

 

Le crédit aux entreprises

Montant global des nouveaux prêts aux entreprises, en milliards d'euros, prêts de de moins d'un million d'euros. Source : Banque de france


 

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 17/02/2013 à 23:53
Signaler
Les 1000 milliards d'aides aux banques par la BCE avaient pour but de faire redémarrer le crédit... On peut dire que c'est une belle réussite; bravo la BCE, bravo M. Draghi, et bravo aux banques qui ont si bien utilisé ces 1000 milliards !!!

le 18/02/2013 à 3:21
Signaler
Vision lapidaire et limitee. Renseignez vous, essayez de comprendre et ensuite eventuellement exprimez vous. Vous n'avez sans doute pas remarque que nous traversons une crise economique et qu'une des consequences est le ralentissement de l'activite e...

le 18/02/2013 à 10:45
Signaler
Puisque vous savez, expliquez nous pourquoi les banques ont eu ce problème de liquidité.

à écrit le 17/02/2013 à 19:06
Signaler
Le tissus économique français n'est plus compétitif, les patrons délocalisent et s'en vont on n'en ferait pour moins, les coûts du travail trop hautes, une fiscalité vorace une bureaucratie digne des anciens pays communistes des employés grognons qui...

à écrit le 17/02/2013 à 18:54
Signaler
entre bale 3 et le nombre de faillites qui va exploser, ils sont prudents, et a juste titre, vu qu'ils vont certainement egalement devoir provisionner pour l'immobilier!

à écrit le 17/02/2013 à 13:14
Signaler
chef d'entreprise également, je suis ahuri des gabgis de l'etat. un exemple simple. je reçois tous les mois un courrier de l'INSEE me demandant de répondre à l'enquete obligatoire de mes volumes de production. reponse avant le 9 du mois suivant. et s...

le 17/02/2013 à 15:19
Signaler
Vous visez juste. Un des gros problème en France est la lourdeur de la paperasse infligée aux entrepreneurs. C'est simplement ahurissant! A croire que l'Etat considère que les entreprises se limitent aux seuls géants du CAC 40 qui ont des armées de j...

le 17/02/2013 à 17:10
Signaler
laissons les entrepreneurs gagne de l argent et il y aura un effet cascade; quand tu gagne de l argent tu en dépense, quand on veut te le volée par l impot et taxe en tous genre voire par le contrôle fiscal , plus les menaces sur les retraites . la ...

le 17/02/2013 à 18:51
Signaler
Très juste. C'est de la faute de l'état si les banques ne donnent plus de crédits.

le 17/02/2013 à 18:53
Signaler
' en theorie', vous devez faire bcp de chsoes... en pratique, si vous ne les faites pas, on ne voit pas ce qui va se passer derriere, hormis rien.... et quand personne ne fait rien, ft trouver des solutions qui facilitent la vie de tt le monde...

à écrit le 17/02/2013 à 12:06
Signaler
Ce n'est pas surprenant . ...Pour les quelques ...PME qui ont besoin de Crédit ....malgré ce que disent les banquiers ...leurs conditions sont beaucoup plus dures ! Par contre pour la majorité des PME , ce gouvernement nous a tellement montré du do...

le 17/02/2013 à 16:29
Signaler
C'est juste ce que vous dites, et PLUS : des entreprises disparaissent ... et celles qui pourraient naître sont flinguées par Oseo ex Anvar ... alors dans ces condtions, Ayrault HOLLANDE finiront comme Sarkozy FILLON, éjectés pour toujours ... les so...

le 18/02/2013 à 10:48
Signaler
C'est si vrai qu'on se demande parfois si ce n'est pas une volonté délibérée.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.