Outre-mer, l'aide au développement a progressé en 2012

L'Agence française de développement vient de rendre public son action pour l'Outre-mer. Ce sont près de 1,5 milliard d'euros qui ont été engagés en 2012 pour soutenir des initiatives émanant tant des entreprises privées que des collectivités locales

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)



L?Agence Française de Développement s'adresse un satisfecit pour son action dans les territoires d'Outre-mer en 2012. De fait, L?année passée a marqué un véritable changement d?échelle pour l?Agence Française de Développement (AFD) dans les Outre-mer : ses autorisations d?engagement ont atteint 1,48 milliard d?euros, un niveau d?activité historique ; soit une progression de 24 % par rapport à 2011..

 

 

Implantée dans 9 collectivités et départements d?Outre-mer, l?AFD finance et accompagne les acteurs publics et privés dans leurs projets de développement local. Son action s?inscrit dans les objectifs fixés par le Conseil interministériel de l?Outre-mer.

Secteur privé : des financements multipliés par deux en 2012

 

Les financements de l?AFD en faveur du secteur privé ultramarin ont été multipliés par 2 en 2012 pour atteindre un montant inégalé d?1 milliard d?euros. Ces financements, directs ou indirects, en prêts ou en garanties, long-terme ou court-terme, ont permis d?aider 1.800 entreprises. Pour contribuer au développement de l?activité de crédit aux entreprises, l?AFD a créé en 2012 une facilité globale de refinancement de 300 millions d?euros à taux de marché, en faveur des établissements financiers dans les Outre-mer. Ce nouvel outil doit favoriser l?investissement privé et in fine la création d?emplois.

 

Pour dynamiser l?offre de crédit, l?AFD propose de garantir les banques contre les risques d?investissement des petites entreprises. En 2012, elle a permis de catalyser plus de 1.400 crédits à l?investissement pour un montant total de 230 millions d?euros.

 

Représentante d?Oséo dans les DOM, l?AFD accompagne les entreprises à tous les stades de leur existence. Le dispositif a ainsi permis d?apporter 312 millions de financements complémentaires en 2012.

 

L?AFD avec l?aide de PROPARCO, sa filiale secteur privé, vient renforcer les fonds propres des entreprises, au travers de la création de structures de capital-investissement. En outre, au travers de son partenariat avec l?ADIE, l?AFD encourage depuis 10 ans l?implantation d?organismes de microfinance en Outre-mer. Fin 2012, l?AFD a ainsi octroyé une ligne de financement à l?ADIE d?un montant de 5 millions d'euros qui permettra de refinancer environ 3. 000 microcrédits sur la période 2012-2014.

 

 

L?AFD et secteur public: : près d?un demi-milliard d?engagement en 2012

 

Collectivités territoriales, hôpitaux, sociétés d?économie mixtes, syndicats intercommunaux? En 2012, les engagements financiers de l?Agence en faveur du secteur public local ont atteints 467 millions d?euros, dont près des trois quarts relèvent de prêts bonifiés. Ceux-ci ont connu une hausse de 6% en un an. Dans un contexte de ralentissement de l?offre de financement des investissements par les banques commerciales, les ressources de l?AFD ont permis en 2012 au secteur public local ultramarin de mener à bien ses programmes d?investissement annuels en répondant à hauteur de 40% à ses demandes d?emprunt.

 

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 20/03/2013 à 19:48
Signaler
Parler d'aide au développement lorsqu'il s"agit des territoires d'outre mer est un abus de langage. Que les Dom-tom bénéficient d'une aide spécifique semble logique, mais la confondre avec celle destinée aux pays étrangers, comme en Afrique, est une...

à écrit le 20/03/2013 à 14:06
Signaler
La plus grande aide possible pour les dom, supprimer l'octroi de mer, et garantir la continuïté territoriale, ils sont assez grands pour se débrouiller seuls. Mais il faut cesser de plomber leur économie artificiellement.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.