Christine Lagarde restera-t-elle au FMI ? La presse étrangère s'interroge

 |   |  706  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La presse étrangère s'inquiète du sort de la directrice du Fonds monétaire international auditionnée depuis ce jeudi matin à la Cour de Justice de la République. Il est bien sûr également question du précédent Dominique Strauss-Kahn, ainsi que des effets d'une éventuelle condamnation sur l'image de la France. Revue de presse.

 Une directrice du FMI française, ancienne ministre de l?Economie, qui a des ennuis avec la justice ? Voilà qui ne pouvait bien sûr échapper à la presse étrangère. Aussi, l?audition de Christine Lagarde par la Cour de Justice de la République, qui a débuté ce jeudi 23 mai bénéficie-t-elle déjà d?une large couverture médiatique internationale. L?interrogation principale concerne l?avenir de l?ancienne ministre de l?Economie à la tête du FMI alors qu?une mise en examen la placerait dans une position fragile, même si aucune règle juridique ne l?obligerait à quitter ses fonctions. Un problème abordé sous toutes les coutures.

  • Que va faire le FMI ?

Pour l?instant, neutralité et confiance sont toujours de mise au FMI. Outre-Atlantique, le Wall Street Journal cite un porte-parole de l?organisation, Gerry Rice. ?Comme nous l?avons dit auparavant, il ne serait pas approprié de commenter une affaire qui est actuellement entre les mains de la justice (?) Cependant, le conseil d?administration a été informé de cette affaire - dont ses derniers développements ? et continue d?exprimer sa confiance dans la capacité de la directrice générale à accomplir son travail?, indique-t-il.

  • Christine Lagarde sera-t-elle lâchée par le gouvernement actuel ?

L?autre problème soulevé par de nombreux médias étrangers est surtout de nature politique. Il concerne le soutien de Paris à la directrice du FMI. De Tijd aux Pays-Bas mais aussi El Pais en Espagne soulignent ainsi que, pour l?heure, François Hollande ne désavoue pas Christine Lagarde qui a d?ailleurs effectué une visite discrète à l?Elysée au mois de mars. Toutefois, une mise en examen pourrait changer la donne, comme le rappellent les titres économiques espagnols l'Expansión et El Economista.  Un désaveu éventuel qu?a confirmé Najat Vallaud-Belkacem, la porte parole du gouvernement ce jeudi.

  • Le précédent DSK

Etant donné le poste de Christine Lagarde et sa nationalité, le rappel de l?affaire DSK est aisé. Nombre de journaux étrangers évoquent ainsi le cas de son prédécesseur déchu pour une toute autre affaire.
?Une inculpation fragiliserait considérablement la position de celle qui a succédé en juillet 2011 à la tête du FMI à son compatriote Dominique Strauss-Kahn, contraint à la démission après une accusation de viol à New York?, estime ainsi Le Soir en Belgique.

  • L?image de la France et de ses représentants politiques

En termes d?image, le FMI ne serait pas le seul à en prendre un coup. C?est la France elle-même qui risquerait d?en prendre un. Outre-Atlantique, le Washington Post relie d?ailleurs le cas DSK, celui de Christine Lagarde et l?image de la France. Après avoir rappelé que Christine Lagarde a succédé à ?un autre ministre de l?Economie français rattrapé par plusieurs scandales sexuels?, le quotidien signale que ?plusieurs représentants politiques ont exprimé leur craintes d?une autre tâche sur l?image de la France?.

Le quotidien britannique The Guardian va plus loin. Il intègre étrangement le suivi de cette affaire à sa couverture quotidienne de la crise dans la zone euro. Surtout, pour la correspondante du Guardian à Paris, Angelique Chrisafis, l?affaire risque d?entacher l?image des représentants politiques et économiques français. Elle évoque ainsi ?l?étrange couple Christine Lagarde et Bernard Tapie? ainsi qu? ?un versement public de plusieurs millions d?euros qui pourrait exposer les rapports malsains entre les policiens français et le monde des affaires?.

  • Les liens avec Nicolas Sarkozy

Enfin, certains titres citent le nom de l?ancien président de la République. ?La question sous-jacente, c?est de savoir si elle a agi à la demande de l?ancien président Nicolas Sarkozy, qui l?a nommée, ou de son chef de cabinet, Claude Guéant, dans ce qui équivaudrait à une faveur politique au bénéfice de Tapie?, écrit ainsi le Washington Post.

Pour aller plus loin :
>> DIRECT Affaire Tapie: la place de Lagarde au FMI dans la balance

>> L'affaire Tapie-Lagarde en 7 rebondissements

>> Lagarde, Tapie, Richard... ce qu'ils risquent dans le cadre de l'affaire Adidas

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2013 à 17:59 :
@lou . il ne semble pas qu'elle se croit au-dessus des lois ni qu'elle soit méprisante. elle a peut-être tout simplement pensé que c'était la moins mauvaise solution .attendons d'y voir plus clair
Réponse de le 25/05/2013 à 20:11 :
Justement si et c'est, ce qui lui est reproché. Après le jugement, B.T. ne devait recevoir qu'un franc symbolique, or le fait de convoquer un tribunal privé pour répondre à l'appel déposé par B.T., sous prétexte que l'affaire trainait en longueur, c'est vouloir se mettre au-dessus des lois qui régissent tous les citoyens, c'est se distinguer en se sachant protégée. Par ailleurs,elle n'avait pas fait appel, en tant que représente de l?État, à la décision de ce tribunal et pour cause, elle l'avait convoqué! La ficelle est trop grosse...Je le regrette pour cette femme qui restera, quoiqu'il arrive une femme brillante, et je regrette surtout que l'on se soit servi d'elle...
a écrit le 25/05/2013 à 16:50 :
Ce qui m'inquiète le plus, c'est la lenteur de la justice lorsqu'il s'agit d'affaires en liens directs avec des politiques! Christine Lagarde a sans doute cru bien faire dans son optique "Américaine" en favorisant l'arbitrage privé. Cet aspect démontre certaines compétences peut-être mais prouvent surtout un mépris certain, surtout lorsque l'on sait que beaucoup avaient tenté de l'en dissuader.de l'en dissuader. Cette partie est la plus dérangeante. Être au-dessus des lois est un délit. Les calculs faits pour s'orienter sur cette voie, laissent supposer certains calculs établis sur la ré-élection du commanditaire (supposé) , Sarkozy via Guéant. C'est évidement ce lien précis avec "the boss", qui rappelle la nomination de DSK par le même Sarkozy, qui sèmera le doute au FMI. Elle n'atteindra pas la fin de son mandat.
a écrit le 25/05/2013 à 11:47 :
elle n'est pas mise en examen et c'est tant mieux. le pays a besoin d'avancer positivement . Christine Lagarde est très estimée autant à droite qu'à gauche. elle est une femme d'avenir. c'est absolument certain.
a écrit le 24/05/2013 à 10:46 :
Ce poste réservé par tradition à un Européen , je pense que nous ne reverrons pas avant très longtemps un représentant de la France ! Les autres gouvernements européens ne seront pas prêt de donner leur accord .
a écrit le 24/05/2013 à 10:14 :
les journalistes étrangers se moquent pas mal de savoir si C Lagarde va pouvoir rester ou pas. ils essaient simplement de créer des problèmes pour faire le buzzzzz et donc du blé.
arrêtons de broder autour de ce problème. la procédure utilisée l'a été pour beaucoup d'autres cas et comme par hasard on nous en remet une couche. ça commence à bien faire tout ça. le temps est précieux et on n'a pas de temps à perdre en économie. il est clair qu'on nous mène en bateau avec cette histoire et pendant ce temps on fait du surplace.cela intéresse beaucoup de gens de nous faire patiner dans la semoule isn'it
a écrit le 24/05/2013 à 9:36 :
Depuis déjà quelques années, j'ai mal pour mon pays que j'aime tant, de par l'attitude de certains de nos dirigeants et médias, etc. Ne voyons-nous pas que nous sommes la risée de beaucoup de pays (proches et éloignés). Sommes-nous conscients de cette situation et que nous agaçons tout le monde. Sommes-nous conscients que cela nous dessert au niveau international. Sommes-nous conscients que nous français par nos dires et nos actions, nous passons pour un peuple versatile en qui on ne peut faire confiance. Puis on s'étonne que nous avons des difficultés de vendre nos produits, nos idées dans ces mêmes pays proches et éloignés. Ne voyez-vous pas que ces mêmes pays flattent nos défauts pour mieux nous exploiter. Etre respecté, c'est également ne pas faire de tempêtes dans un verre d'eau.
a écrit le 24/05/2013 à 8:05 :
La France devrait être suspendue de postes de leaders pendant un moment tant qu'elle fasse le ménage chez elle et rebâtie un sens moral...
a écrit le 24/05/2013 à 7:43 :
Christine, il y a trot de gens qui veulent votre place et surtout que la France commence à agacer pas mal de pays.
Réponse de le 24/05/2013 à 8:09 :
Vous voulez sa place ? Va falloir vous accrocher...
a écrit le 23/05/2013 à 20:03 :
Décidément la France fait particulièrement fort. Après Strauss-Kahn, la miss Lagarde.
a écrit le 23/05/2013 à 19:47 :
Comparons : Nicolas Sarkozy a promu au FMI un adversaire socialiste, dans l'intérêt de la France.
Le gouvernement socialiste actuel, par justice interposée ("indépendante", bien entendu ; Mme Lagarde était elle sur le mur des cons ?), cherche à éliminer un représentant français dans une instance internationale.
Le tout, en ranimant une affaire vieille de 20 ans (20% des français d'aujourd'hui n'était pas nés, Internet n'existait pas !).
Je n'ai vraiment vraiment vraiment pas de sympathie pour M Tapie, mais il y a un moment où il faut savoir tourner la page.
Réponse de le 24/05/2013 à 8:12 :
Si Bernard Tapie avait fermé sa grande bouche depuis qu' il nous a pris 45 millions de dommages et intérêts pour préjudice "moral" (rien qu'associer "moral" et "Tapie", ça fait bizarre) on en parlerait plus et on aurait tourné la page. Mais depuis 2007 ce monsieur se répand dans les médias sur tout et n'importe quoi et se permet de donner des leçons à tout le monde, y compris à ses anciens copains socialos.
a écrit le 23/05/2013 à 18:56 :
La chasse aux sorcières des socialistes continue. Enfin l'affaire Tapie a duré une vingtaine d'années. Il est même devenu comédien pour survivre à ses coups durs. C'est l'Etat Ogre qui veut la peau d'un individu. En bouclant cette affaire, c'est le fait d'illustrer que l'Etat à travers les maldonnes du Crédit lyonnais, a payé pour sa responsabilité. C'est de montrer que l'individu existe. Les socialistes veulent mettre tout le poids dans le collectif pour évincer l'individu, en s'arrogeant tous les droits, et point de responsabilités. La dictature socialiste à l'oeuvre. L'image de la France au niveau du FMI, les socialistes s'en foutent puisque ce n'est l'un des leurs.
Réponse de le 23/05/2013 à 20:02 :
Plus que la dictature socialiste, c'est la dictature des fonctionnaires.
Cela rappelle la situation de l'empire Incas que Pizarro a démantelé avec juste 180 hommes décidés. Le conquistador va arriver!
Réponse de le 23/05/2013 à 20:33 :
Bien entendu, c'est la faute aux socialistes. L'avis du Directeur de l'APE qui était opposé à la procédure d'arbitrage, les faux en écriture du cabinet du Ministre, le soutien de Tapie à Sarkozy, tout cela c'est un coup des socialistes. La Justice aussi, est sous la coupe de Socialistes. D'ailleurs, si le Parquet poursuit un élu socialiste à Marseille et demande un non lieu contre un ancien ministre UMP, c'est encore une manipulation pour faire croire qu'il n'y en a aucune, non ? C'est vous qui parlez de chasse aux sorcières ?
Réponse de le 23/05/2013 à 20:35 :
bien sur que la justice est manipulé si elle enquete sur des responsables de droite puisqu'ils sont innocent et integre par nature. Par contre, quand la justice enquete sur cahuzac ou condamne a 1 an de prison ferme une elue ps des bouches du rhone, là c'est bien. De plus, pourquoi enqueter sur une affaire qui ne concerne que quelques centaines de millions d'euros plus un tout petit prejudice morale d'a peine 45 millions d'euros ??? et puis enfin, si un president de droite veut donner un coup de main à un de ses soutiens politique, il en a bien le droit apres tout, meme avec l'argent de nos impots.
Réponse de le 23/05/2013 à 22:08 :
@Les Autres, et A bas la dictature socialiste, la dictature commence avec la pensée qui consiste à tout égaliser, en rasant les nuances. D'une part, la députée socialiste condamnée à un an de prison ferme, qui va faire appel d'ailleurs, a été jugée sur des faits de corruption à son bénéfice personnel, à ne pas confondre avec le cas Tapie où l'Etat (sous la gouvernance socialiste) via le Crédit lyonnais a lourdé Tapie dans la vente d'Adidas, un litige de vingt ans. J'ai compris que Lagarde a consulté des instances expertes concernant cette affaire, donc une affaire n'a rien à faire avec une autre. Par contre Aubry est soudainement mise hors cause pour l'affaire de l'amiante. Alors Servier aussi devrait aussi être mis hors de cause, la différence c'est que l'une est fonctionnaire d'Etat, socialiste de surcroit, donc les préjudices ne s'évaluant pas à des millions mais à des vies humaines et la santé publique. Quant à Lagarde, je ne vois pas en quoi elle a personnellement bénéficié du cas Tapie, sauf qu'il a laissé tomber les nombreux procès concernant cette affaire.
Alors oui deux poids deux mesures, une certaine justice qui ne devrait pas trop se targuer d'indépendance.
Réponse de le 23/05/2013 à 23:20 :
Lisez donc l'article du monde sur le retournement spectaculaire dans l'affaire Woerth qui devait être mis en examen et qui a mystérieusement bénéficié d'un non lieu
Réponse de le 24/05/2013 à 9:10 :
@Woerth, à la différence que la droite ne se targue pas d'être transparente, ni ne joue la vierge farouche moralisante d'une hypocrisie bonne pour les populations formatées à avoir des oeillères. Je préfère qu'on ne raconte pas des bobards sur la marchandise, surtout qu'elle impose sa fonctionnalité à tout le pays!
a écrit le 23/05/2013 à 18:32 :
Il ne faut pas tout mélanger en disant que tous les hommes politiques sont pourris. La procédure suivie par Madame Lagarde était parfaitement légale. Cette affaire n'a rien à voir avec la justice, qui une fois de plus ne s'honore pas en cette occasion. Il ne s'agit que d'un règlement de compte politique.
a écrit le 23/05/2013 à 18:10 :
et vas y que je te monte une mayonnaise avec Lagarde maintenant.Ras la casquette de cette information tronquée et manipulatrice.
a écrit le 23/05/2013 à 17:57 :
Au delà de C. LAGARDE, F Hollande par justice 'indépendante" interposée veut absolument atteindre N SARKOZY. Mais ce que n'a pas compris Hollande et ces comparses, c'est que l'éventuelle sorite du FMI de C Lagarde affaiblirait la France une seconde fois après le cas DSK, mais qu'elle engendrerait de facto la nomination d'un autre directeur à la tête du FMI, et ce ne serait plus un français, voire un non européen.....et que la politique de soutien du FMI ne serait certainement plus aussi accomodante à l'égard des pays de la zone Euro ou de l'Europe tout court.......mais cela notre président actuel n'en a cure...lui il a décide tout seul et avec ses petits bras de sauver l'Europe....rien moins que cela....à suivre
Réponse de le 23/05/2013 à 18:23 :
Il est inacceptable que d'honnêtes citoyens puissent être inquiétés par des manants.
a écrit le 23/05/2013 à 17:26 :
Ce que ne comprennent pas les journalistes étrangers, c'est qu'en France lorsqu'on appartient à cette caste, on est intouchable! On vend des tableaux de peintres inconnus sans les déclarer. On organise des arbitrages pour filer de l'argent public à un pote. On est ministre du budget avec un compte en Suisse. C'est quoi le problème?
a écrit le 23/05/2013 à 16:33 :
Les représentants politiques m'écoeurent... ça fait 40 ans que les hommes politiques censés représenter le peuple font le spectacle de la débacle. Même pas honte comme dirait mon voisin ! et après on demande aux Français de prendre de l'intérêt à la politique !!!! Au lieu de servir LA FRANCE , ils se servent de la France et l'émiette de jour en jour....
a écrit le 23/05/2013 à 16:27 :
Lagarde à vue
http://www.lejournaldepersonne.com/2013/05/lagarde-a-vue/ ?

Personne: vous allez sans doute être mise en examen tout à l'heure
Lagarde: peut être bien que oui... peut être bien que non
Personne : on dirait que le verdict populaire vous indiffère ?
a écrit le 23/05/2013 à 16:16 :
les socialistes mettent une zone pas possible en ciblant lagarde puis jouent double jeu en feignant de la protéger. ils sont pris dans une spirale infernale. lagarde n'est absolument pas en difficulté au FMI. Elle tiendra sa place au FMI et est promise à un très très grand avenir en France.tant mieux.
a écrit le 23/05/2013 à 16:09 :
Flanby ;démonte le pré carré de nicolas 1". 2017, c'est pour bientot .
a écrit le 23/05/2013 à 15:42 :
Sauf à être un inconditionnel de clan, difficile de défendre une population de politiciens français, qui depuis autant d'années et de décennies ont affiché une telle suffisance méprisante pour une éthique sinon une morale tellement contredites par une légalité ou une conformité bien trouble. Pas étonnant que la jeunesse soit de plus en plus délinquante au vu d'élites tellement perverties. Inutile et dérisoire de gémir sur le pessimisme des Français !
a écrit le 23/05/2013 à 15:23 :
Le CL a acquis (à travers une société écran, portage caché) le bien (Adidas) pour lequel son client BT lui avait donné mandat de vente. Il a fait une plus-value de 79 millions sur le dos de son client. Le CL a aquis sous le prête nom Altus (filiale de CL) le portefeuille d'obligations de la compagnie d'assurance californienne en faillite Executive Life en transgressant la loi américaine qui interdisait cette acquisition à une banque. Plus value 4 milliards. Ces affaires se ressemblent. Les américains comprennent vite.
Réponse de le 23/05/2013 à 16:46 :
Les français ont payé 771 millions d'indemnités en 2003 pour la fraude sur Exécutive Life. L'indemnité pour BT est toujours en cours. Que dire de l'administration française?
a écrit le 23/05/2013 à 15:17 :
TO BE OR NOT TO BE
a écrit le 23/05/2013 à 15:07 :
Deux soucis. Pas trop confiance en la justice en général. Et en plus un re procès sur le fond qui reste un risque financier.
a écrit le 23/05/2013 à 14:52 :
Dire "François Hollande ne désavoue pas Christine Lagarde" est carrément naïf et hypocrite ! Ce qui compte, ce sont les actes. Et là, visiblement, une torpille irrattrapable a été lancée... avec l'assentiment du Président ! Qui pourrait croire le contraire ?...
Réponse de le 23/05/2013 à 15:10 :
Il arrive que les missiles éclatent en vol!
a écrit le 23/05/2013 à 14:48 :
Une grande partie du mal est DÉJÀ fait ! Autant terminer le travail de sape au point où on en est...
a écrit le 23/05/2013 à 14:45 :
pauvre France
pauvre France de notre élite qui nous gouvernent et qui nous méprisent
a écrit le 23/05/2013 à 14:39 :
Dans tous les cas la FRANCE est perdante. Soit elle absout C LAGARDE et la cour de "JUSTICE" se discrédite et mérite sa propre suppression. Soit CL est mise en examen et la FRANCE est discréditée au plan international.
a écrit le 23/05/2013 à 14:36 :
tous pourris oui mais pour l instant tous plein d argent,ma fille travail a l étranger elle aime son pays.mais franchement elle n a pas envie de revenir
Réponse de le 23/05/2013 à 16:16 :
Moi c'est pareil. J'adore mon pays mais quel désastre ! Cela fait peine à voir. Et l'avenir s'annonce encore bien pire.
a écrit le 23/05/2013 à 14:16 :
parfois j ai honte d etre français et cette classe politique : " TOUS POURRIS ÇA SUFFIT "
a écrit le 23/05/2013 à 14:13 :
DSK, Cahuzac Lagarde,Woerth Gueant , je crois qu'on peut penser qu'on est des gros pigeons depuis 30 ans. On laisse du temps a hollande mais en 2017 ce sera pas la marine qui sera a l'honneur mais ce sera les fourches !!! Il y en a qui ferait mieux de se faire petit car ça gronde !!
a écrit le 23/05/2013 à 14:08 :
....... pour se tirer des balles dans le pied!!!!!!!!!!!!! qu'il fait bon d'etre francais a l'etranger........... nous sommes au monde ce que les belges furent a la france........
Réponse de le 23/05/2013 à 15:54 :
oui quelle image de la France pour le monde entier
a écrit le 23/05/2013 à 13:51 :
Ce serait dommage, non pas que je fusse de partie, mais cette affaire Tapie démarre bien
avec les nationalisations de Tonton. A quant le procés de celui qui a endetté le C L ? et
qui posséde toujours un chateau dans la Somme ? La réponse est : Tapie avait-il subi un
préjudice ? Si oui je ne vois pas où est la malversation. Peut-être que lesc indemnités ont été surestimées ? le gros probléme avec la justice française est trop lente. D'ailleurs
Ségoléne lors de son voyage en Chine en 2007, elle a dit que la Justice Chinoise etait plus
rapide que la nôtre. Dans cette affaire, si je repartais dans la terre des ancetres, nul doute
que je serais un fidéle d Elsaa frei. Car tout ces réglements de compte me donnent la
nausée
a écrit le 23/05/2013 à 13:45 :
la France s'enterre elle même...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :