SNCF et RATP : des retraites qui se mettent au régime fort doucement

 |   |  971  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Les régimes spéciaux de retraite si décriés seront-ils concernés par la future réforme ? Les régimes de la SNCF et de la RATP, réformés en 2008, continuent, au grand dam de certains, d'être particulièrement avantageux : possibilités de départs anticipés, un calcul de la pension basé sur les six derniers mois de salaire, etc. Problème, en raison d'un ratio démographique défavorable, ils sont déficitaires, obligeant l'Etat à leur verser une subvention d'équilibre qui s'élèvera à 4 milliards d'euros en 2013.

« Ils » déchainent les passions ; « ils » sont montrés du doigt ; « ils » sont voués aux gémonies. « Ils », ce sont les nombreux régimes spéciaux de retraite qui concernent tant les salariés de la SNCF, de la RATP, que ceux des entreprises électriques et gazières. Mais aussi l'Opéra de Paris, la Comédie-Française ou encore... les clercs et employés de notaires. Seront-ils concernés par la future réforme des retraites ? La question est sensible et la réponse...explosive. La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a déjà précisé dimanche 9 juin que tout le monde devra faire des efforts.  Et la ministre délégué aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, est allée dans le même sens ce lundi 10 juin.

Mais, politiquement, le terrain est miné. Les syndicats ont en effet déjà fait savoir qu'ils seraient prêts à descendre dans la rue si le gouvernement touchait au calcul des pensions dans la fonction publique et aux régimes spéciaux. Il faudra attendre vendredi 14 juin et les recommandations de la commission d'experts présidée par Yannick Moreau, pour savoir qui sera réellement concerné. En attendant, quelques précisions sur les régimes spéciaux de la SNCF et de la RATP.

Quelques convergences avec le régime général...

La gestion des pensions de retraite des agents de la RATP relève, depuis le 1er janvier 2006, de la caisse de retraites du personnel de la RATP (CRPRATP). Celle du régime spécial de retraite de la SNCF est assurée, depuis le 30 juin 2007, par la caisse de prévoyance et de retraite du personnel de la SNCF (CPRPSNCF). Dans les deux cas, ce n'est pas très connu, ces caisses constituent des organismes de sécurité sociale de droit privé, distincts de l'entreprise, et dotés d'une personnalité morale.

Dans le cadre de la réforme des régimes spéciaux de retraite adoptée en 2008, les régimes de la SNCF et de la RATP se sont vu appliquer par décret les principes de la réforme mise en ?uvre à compter de 2003 dans la fonction publique (hausse de la durée d'assurance requise pour un départ à la retraite au taux plein, instauration de barèmes de décote et de surcote et indexation du montant des pensions sur l'évolution des prix et non plus sur les traitements). Mais selon un calendrier spécifique : la plupart des mesures seront pleinement applicables qu'à compter de 2017. Ainsi, la durée de cotisation pour obtenir une retraite à taux plein, passera progressivement de 37,5 à 41,5 années (166 trimestres) à l'horizon 2017.

... mais encore de grandes différences sur le calcul de la pension et son montant

Il en va de même pour le taux de cotisation des salariés. Avant la réforme de 2008, ce taux était de 7,85% à la SNCF, il sera progressivement porté à 8,12% en 2017 et à 10,55% (soit le taux actuel pour le régime général)... en 2026. Pour la RATP, ce taux est déjà de 12%. Quant à l'âgé légal minimum pour partir à la retraite, il a aussi été relevé de deux ans, mais simplement à compter de... 2017.

Cette année là, les « roulants » (nés à compter de 1972) des deux entreprises pourront partir à la retraite à 52 ans (au lieu de 50 ans). Pour les autres personnels (nés à compter de 1967), l'âge minimum sera porté de 55 à 57 ans.... En 2011, selon Conseil d'orientation des retraites (COR) , l'âge moyen de la retraite atteignait 54,4 ans à la RATP et 55,1 ans à la SNCF. A comparer à l'âge de 62 ans, en moyenne, enregistré dans le régime général.

A noter aussi que, comme dans la fonction publique, le calcul du montant de la pension est basé sur les six derniers mois de rémunération (contre la moyenne des 25 meilleures années dans le privé). Résultat, toujours selon le COR, alors que la pension des cadres du privé plafonnera à 22.500 euros en 2050 (14.152 pour les non-cadres), elle atteindrait 40.000 euros à la SNCF et entre 28.000 et 31.000 à la RATP. Un écart qui s'explique aussi par le fait que, pour faire accepter aux agents la réforme de 2008, ils ont bénéficié d'échelons d'ancienneté supplémentaires dans la grille des salaires et de majoration des traitements en fin de carrière, ce qui a eu pour conséquence d'augmenter le salaire de référence pour le calcul de la retraite.

Des régimes déficitaires soutenus par l'Etat

Des régimes spéciaux qui demeurent intéressants pour leurs bénéficiaires donc, même si, sur certain points, la convergence avec le régime général est en cours. Mais, c'est aussi la situation financière de ces régimes qui est souvent dénoncée, obligeant à une intervention de l'Etat. A la SNCF, au total, les cotisations (1,88 milliard d'euros en 2011) couvrent environ 36 % des charges de pensions (5,15 milliards d'euros en 2011), le ratio cotisants/retraités étant devenu inférieur à 56 % en 2010.

Il y a environ 160.000 cheminots actifs pour 280.000 retraités. A la RATP, en 2011, le produit des cotisations sociales (434 millions d'euros) couvrait environ 46 % des charges de prestations vieillesse (937 millions d'euros), le ratio cotisants/retraités s'établissant à 91 %. Environ 43.600 agents travaillent à la Régie pour 48.000 retraités. Et, compte tenu de la dégradation continue de leurs ratios démographiques, les deux régimes ont bénéficié en 2012 d'une subvention d'équilibre de l'Etat en hausse de 5,3 % pour le régime de la SNCF (3,36 milliards d'euros) et de 4,9 % pour le régime de la RATP (552 millions d'euros) par rapport à 2011. En 2013, les subventions d'équilibre seront respectivement de 3,4 milliards d'euros et de 614,6 millions d'euros.

C'est cet appel à l'Etat en comblement de financement des déficits de ces régimes spéciaux qui « passe » de moins en moins bien en cette période de disette.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2014 à 22:50 :
si on parle de régime avantageux il faut commencer par réformer les députés ,sénateurs et les présidents qui ont le traitement le plus favorable et qui décident de raboter les salaires et les pensions des Français. A titre d'info les députés touchent des enveloppes de 100 000 Euros par an...... et ce n'est pas le seul avantage les sénateurs peuvent touchés une pension au bout de cinq ans d'exercice(et si on regarde la valeur de leurs pensions vous tomberiez dans les pommes......) et nous entre pauvres on discute de qui touchera moins alors que les catégories cités ci dessus n'ont même pas été réformées........Scandaleux a cette vitesse seule une vrai révolution permettra peut être de rétablir l'égalité quant à la démocratie il y a longtemps que vous l'avez oubliée....
a écrit le 02/09/2014 à 17:33 :
On parle des régimes spéciaux, hé bien parlons des régimes de la politique, qui nous dirigent aujourd'hui, la retraite du Président de la République, celle des Ministres, des Députés et Sénateurs et de tous les Maires et Conseillers régionaux et généraux, cette castre est intouchable, attention Messieurs vous risquez un jour de vous réveillez avec la guillotine autour de la tête, le peuple va se révolter et en premier lieu les Cheminots, à bon entendeur, salut.
a écrit le 07/01/2014 à 21:21 :
"Des régimes déficitaires soutenus par l'Etat"
...Ce n'est pas l'Etat qui comble le déficit chronique de ces caisses de retraites....C'est tous les salariés de france par le biais de la compensation interégimes !!!
a écrit le 01/11/2013 à 8:49 :
Je suis chemi,ot et fiere de l'etre
on veut equilibre les regimes on veut supprimer les avantages je dit chiche je ne veut plus travailler les samedis et les dimanches ainsi que les jour feriers je veut la cinquieme semaine de congés payers je veut que mes cotisation ouvriere egaux que ceux du public ci je doit travailler les week end je veut qu'ils sont payes comme le public alors on fais koi
Réponse de le 31/01/2014 à 16:36 :
bjr jai juste une question svp aider moi jaimerai savoir si la ratp et la sncf font partit de la fonction publique merci de minformer
a écrit le 28/08/2013 à 19:08 :
Il faudrait aussi comparer les énormes avantages fiscaux des journalistes avant de taper sur le cheminot lampiste.
On paye sur TF1 60000 euros par mois, un speaker au sourire niais pour lire sur un télé-prompteur le journal officiel de l'Elysee et qui sous prétexte qu'il aurait sa carte de journaliste va déclarer que 30000 euros au fisc.




Réponse de le 04/09/2013 à 12:29 :
Le coût de la SNCF et de ses avantages, ainsi que le coût social de ses grèves et des ses dysfonctionnements est depuis 30 ans de plusieurs centaines de milliards. La SNCF est l'une des maladies les plus graves de la France.
a écrit le 27/08/2013 à 15:57 :
FAUX les conducteurs sont concernés a partir de nés en 1967 et les autres personnels a partir de nés en 1962 En outre une décote s applique pour ceux qui partiront avant l age de 57ANS ET DEMIS ces départs anticipés avaient pour but de compenser le fait de travailler les samedis dimanches et fètes de jour comme de nuit Moi par exemple j ai passé toutes les fétes de fin d année sur mon quota de congés et non de jour fériés
a écrit le 02/07/2013 à 11:21 :
http://www.invs.sante.fr/publications/2008/mortalite_ratp/index.html
a écrit le 20/06/2013 à 19:45 :
Au passage je remercie "La Tribune" d'avoir publié l'intégralité de mes messages & réponses. Ainsi que ceux qui ont bien voulu lire et débattre sans être forcément insultants. Je sais bien que je ne peux convaincre à moi seul ceux qui ont une idée déjà toute faite et bien ancrée, mais au moins on aura pû en parler.

Contrairement à ce que beaucoup semble penser, je travaille tous les jours avec des gens normaux qui pour la grande majorité font leur boulot. Et si on échappe pas à quelques c... je me dis qu'on est un échantillon représentatif de la société, et que uniforme oblige, on généralise souvent. C'est probablement humain comme réaction. En espérant avoir donné quelques infos à ceux qui en voulaient...
a écrit le 14/06/2013 à 11:00 :
ras le bol d etre stigmatisé,j ai commencé à travailler à 15 ans et 10 mois dans le privé et je suis entré à la sncf en 1978 ;35 ans de service en 3x8 sncf et j y suis encore pour ne pas subir ces pressions morales et je ne dois rien à personne ; que chacun prenne ses responsabilité et accepte de travailler un peu plus longtemps et tout ira bien mais pas question de faire tous ces efforts si c est pour en plus touché au calcul pour baisser les pensions;bref travaillé plus longtemps oui ,mais baissé les pensions non ,ni les majorations pour 3 enfants c est bien monsieur Mitterand qui a voulu cette politique de la famille avec le 3 eme enfant en 1981 alors un peu de continuité dans dans vos actes messieurs les politiques et avant de toucher aux retraites ,réglez donc les problèmes de récupérations fiscales de toutes les listes de noms qui vont etre mise au grand jour ,enfin on peut toujours espérer!merci
Réponse de le 16/06/2013 à 10:04 :
ok, mais tous ensemble ,Messieurs des régimes spéciaux.
Réponse de le 19/02/2016 à 17:02 :
et ben moi aussi j'ai commencé à travailler en apprentissage à 14 ans en
electricité batiment . Avec mon salaire d'ouvrier , marié , je n'ai eu qu'un fils et sans aucune aide ni alocation ( 1 enfant=luxe!) , je lui ai fait faire des études jusqu'à plus de 30 ans , il est maintenant directeur de recherches au cnrs . Alors , Messieurs "travailleurs" de l'état qui encore jeunes proffitez de retraites accompagnées d'avantages de ce (dont vous ne faites plus partie ) , de voyages à des orix ridicules , ne payez ni electricité ou gaz et j'en oublie surement.
forcément , il serait bien que pour la solidarité envers vos semblables ,vous acceptiez que vos statu soient remis en cause .
a écrit le 12/06/2013 à 21:30 :
J'ai relevé une grosse erreur dans votre publication. Je suis né en 1962, roulant à la SNCF et pour ne pas subir l'effet de la décôte je ne pourrais partir qu'à 52 ans. La réforme concerne ces agents nés à partir de 1960. Et en tant que journaliste j'aimerais savoir quel est votre régime et quels sont vos avantages et quel est votre rythme de travail ? Quand on aborde un sujet aussi sérieux et sensible il est bon de s'informer à 100% et pas approximativement... On oublie aussi de citer la responsabilité des gouvernements qui n'ont pas sû endiguer la hausse incessante du chômage et que cette responsabilité ils la font peser sur les Français mais eux tout ce qu'ils ont à perdre c'est un peu de prestige et surtout beaucoup de pouvoir même si on sait à quoi leur sert ce pouvoir. s'en mettre au max dans les poches tant qu'ils le peuvent parce qu'ils savent qu'ils sautent aux élections suivantes.
Réponse de le 12/06/2013 à 22:04 :
Les journalistes sont dans le régime général pour eux c'est plutôt au niveau des impôts que l'avantage est grand par exemple un journaliste qui gagne 25000 Euros ne déclarera que 17350 Euros il peut enlever 7650 Euros de ses revenue après ceci est il normal ou pas ? Chacun son idée !
Réponse de le 12/06/2013 à 23:08 :
je paye 7500 euros d'impôts par an pour un revenu de 3800 euros en moyenne par mois, célibataire en fin de carrière sinon traitement brut sans primes 2300 euros (les primes je ne les ai que si je travaille et elle n'entrent qu'en partie dans le calcul de ma retraite) pour la responsabilité que j'ai 120.000 km par an en moyenne je ne pense pas être un nanti parce que la responsabilité qui est la mienne doit être rémunérée à sa juste valeur et c'est pour cela que je dois maintenir régulièrement mes connaissances afin d'être au top sachant qu'une erreur humaine peut couter très cher. Je suis aussi accompagné périodiquement par mon encadrement pour vérifier mes connaissances et que j'applique bien la règlementation qui évolue sans arrêt. J'ai aussi acquis les règlementations pour circuler en Belgique, dans le tunnel sous la manche et en Angleterre . 9 mois de formation dont 3 mois d'anglais intensif . A 40 ans c'est pas comme à 15 ans pour apprendre et tout ça avec 30% de mon salaire amputé pendant 1 an puisque je ne roulais pas donc pas de primes . Quand j'ai débuté à 20 ans mes amis sortaient le week end, prenaient leurs congés juillet ou août (moi c'est un roulement de 4 périodes de juin à septembre donc juillet ou août tous les 4 ans, Noël ou Nouvel an c'est pareil et jamais eu les deux fêtes) Je bossais de nuit en horaires décalés et pour moins de 4500 Francs par mois. Aujourd'hui je ne me plains pas mais j'ai bossé dur pour en arriver où je suis. Je ne suis pas resté pépère dans mon coin parce que j'avais la volonté d'avoir une vie meilleure et de pouvoir profiter d'une retraite plus tôt. Mes amis de l'époque me disent aujourd'hui à quel point j'ai de la chance parce qu'ils n'ont pas su évoluer. J'ai surtout eu la chance de faire un métier que j'aimais et dont je rêvais quand j'étais môme. Maintenant, travailler plus longtemps pour moi c'est comme si j'avais placé de l'argent et qu'au moment de le toucher on me dise on a rien à me donner net qu'il faudra payer encore quelques années comme si j'étais responsable des choix des différentes politiques depuis 40 ans. Je devrais dire oui merci et fermer ma gueule ? Eh bien non je ne suis pas d'accord et je le dis. Libre à ceux qui acceptent sans broncher moi je ne suis pas de ceux là. Oui on vous fait croire que vous devez travailler plus et plus longtemps mais comme vous ne réagissez pas ça risque de continuer. On vous fait porter le chapeau et vous vous dites que vous n'avez pas le choix . Parfois même vous vous dites que vous comprenez ce sacrifice, que c'est normal... Moi, je veux que l'on m'explique pourquoi on prend toujours l'argent là où il est le plus facile à prendre alors que 50 milliards sont détournés du fisc chaque année sans que personne ici ne semble trouver cela anormal et sans que l'état se donne les moyens d'arrêter ce délit. Alors Merde aux râleurs et aux Caliméros. Que ça vous plaise où non, je me battrais pour garder ce pourquoi j'ai fait le choix de ce boulot. Et même si je le fais pour rien je serais au moins fier d'avoir tenté de relever la tête pendant que les autres courbent le dos...
a écrit le 12/06/2013 à 14:17 :
C'est toujours le mêmes nantis qui défendent leurs acquis. on dirait la noblesse en 1789. Les fonctionnaires français écrasent les pauvres pour pouvoir garder leur avantages. J'ai l'espoir qu'un jour il y aura une révolution et que les gens arrêtent e prendre le train .... comme ça quand la SNCF fera faillite, ils leur restera que yeux pour pleurer....
Réponse de le 02/02/2016 à 23:55 :
Alex, votre culture me choque, car les nantis de la SNCF ne sont hélas pas fonctionnaires. Et non ! ils sont assimilés, peut-être souhaitez vous que l'on vous explique la différence ? Du bon pour les fonctionnaires, chouette, mais pas eux, ils sont assimilés. Du mauvais pour les fonctionnaires, Si, Si les assimilés le deviennent. C'est plus claire maintenant ! encore un détail, nous les nantis de la SNCF, serions heureux de vous compter parmi nous, alors pourquoi ne pas venir? Question peut-être qui dérange.
a écrit le 12/06/2013 à 14:06 :
C'est étrange! Les gouvernements et les syndicats de ce pays acceptent les réformes pour équilibrer les régimes du privé mais ne font rien pour réformer et équilibrer ces régimes. Pour la SNCF c'est tout de même une subvention de 14,3K? par retraité, plus que la retraite moyenne du secteur privé! Vous avez entendu Juste et équitable?? Même mes cotisattions salariés sont inférieures à celles du privé!
Pour l'ensemble des régimes spéciaux le contribuable paie 10 Milliards! Si on rajoute les surcoût, ou subventions déguisées des régimes publics on arrive à 50 Milliards par an, 50% du déficit et 25% de la dette accumulée depuis 2000. Nos gouvernants sont-ils responsables ou sont-ils juges et parties (en conflit d'intérêt). Un dirigeant responsable fait abstraction de son intérêt personnel mais ce n'est pas le cas de nos gouvernants ni des syndicats qui nous sont censés nous représentés et tous bénéficiaires des régimes spéciaux ou des régimes publics! Quand ces régimes auront-ils des caisses autonomes comme pour le régime général?
Réponse de le 12/06/2013 à 20:05 :
Le régime général est autonome et a l'équilibre ? Depuis quand ? Le FSV et le régime général totalise a eux deux un déficit de 13 Milliards pour cette année donc sans l'état pas de retraite non plus . Pour les régimes spéciaux attention de ne pas tout mélanger l'article parle de la RATP et SNCF 4 Milliard de déficit maintenant les régimes spéciaux les plus déficitaires vous pouvez faire toutes les réformes que vous voulez vous ne pourrez pas les équilibrer c'est le régime des mineurs 14000 cotisant pour 350000 retraité ou ayant droit et celui des agriculteurs . Maintenant opposez vous les uns aux autres amusez vous pendant ce temps un régime spécial n'a pas été réformé n'a fait aucun effort et pourtant sans l'état il ne pourrait pas être a l'équilibre c'est celui de nos députés et sénateur ils doivent bien rigoler de vous voir vous déchirer entre vous
Réponse de le 12/06/2013 à 20:50 :
14 + 7 ca fait 21 milliards de deficits annuels donc tu peux embistrouiller dans tous les sens mais les retraités doivent prendre un coup de rabot, les régimes de retraites doivent être alignés et il faut cotiser jusqu'à 64 ans ... Le problème est simple : 65 milliards/an de retraites des fonctionnaires, 170 pour le privé et 21 milliards de deficit. Pour l'equilibre, c'est baisse des pensions de 10% et pour pérenniser, c'est 64 ans pour la retraite. @++
Réponse de le 12/06/2013 à 21:56 :
C'est une solution il y en a d'autre dans les années 70 pour 100 de PIB 73 allait au salaire et 27 au bénéfices des entreprises en 2010 58 vont aux salaires et 42 aux bénéfices . Vous allez me dire que des bénéfices les entreprises en ont besoin pour réinvestir et créer de l'activité et vous avez tout a fait raison le seul problème c'est que sur les 15 points de PIB perdue presque 10 sont des bénéfices non réinvesti donc pour moi hors de question de récupérer les 5 a 6 points réinvesti bien que dans les années 70 ça n'empêchait les entreprises d'investir ! Par contre d'après le rapport du COR pour financer toutes les retraites j'ai bien dit toutes les retraites il faudrait consacrer entre 5 et 6 point de plus du PIB donc si au niveau des salaires on récupérait ses 9 point perdue les régimes des retraites serait sauver et financer pas comme avec la énième réforme qui chacune était censé financé nos régimes hors on en est a la 4eme réforme en 20 oui une réforme tous les 5 ans en moyenne et notre système n'est ni financé ni sauvé . C'est une solution il y en a d'autre il y a même la possibilité de mixer des solutions maintenant je voudrai juste que l'on évite de se taper dessus et que l'on demande a ceux qui nous réforme d'aligner au minimum leur régime sur le meilleur des régimes avant des nous proposer des solutions ! Il serait bien aussi que l'on nous propose plusieurs solution réellement financé et que l'on puisse choisir et non pas subir . @++
Réponse de le 12/06/2013 à 22:05 :
Une foi de plus vôtre calcul ne tient pas compte du montant des cotisations retenues qui diffèrent aussi selon les catégories.
Si c'était si simple, le problème serait réglé depuis longtemps
a écrit le 12/06/2013 à 13:39 :
http://www.atlantico.fr/decryptage/anne-hidalgo-53-ans-retraitee-depuis-juillet-2011-serge-federbusch-686927.html François Hollande a été catégorique jeudi dernier sur France 2 : l'allongement de la durée de la vie implique des efforts de toutes et tous et notamment que le temps passé au travail pour faire valoir ses droits à la retraite soit allongé... C'est beau, c'est juste, c'est responsable ! Mais enfin il y a des petit(e)s malin(e)s qui ont su dégainer plus vite... Ainsi Anne la Dauphine a-t-elle fait ses valises à tout juste 52 ans pour jouir d'une retraite bien méritée. Elle peut donc cumuler sa pension avec ses indemnités d'élue et, si elle devenait - ce qu'à Paris ne plaise - maire de la ville, elle se ferait une jolie pelote ! Ah, le Journal officiel ! Peu de gens le lisent et ils ont tort. Car, on y trouve de temps à autres des pépites comme celle-ci, perdue dans l'édition du 5 février 2011 et que nul n'a remarqué : "Par arrêté du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé en date du 27 janvier 2011, Mme Anne HIDALGO, directrice du travail, est radiée des cadres et admise à faire valoir ses droits à la retraite, à sa demande, à compter du 1er juillet 2011." Cette avisée personne étant née le 19 juin 1959, elle avait donc à peine 52 ans quand elle a bénéficié de cette agréable disposition. Plus finement encore, ayant dépassé de peu les 50 ans au 1er janvier 2011, elle a pu bénéficier d'une pension calculée sur la base de la législation en vigueur avant la loi du 9 novembre 2010, fort généreuse. Le tout est assurément légal même si on peut constater avec amusement que cette Anne calculatrice s'est empressée de sauter dans le train avant qu'il ne soit trop tard. Bien joué ! On notera quand même que ces dispositions ont été abrogées car ruineuses pour l'Etat et totalement injustes au regard du sort des femmes travaillant dans le privé. De plus, elle vont permettre à ladite Anne, inspectrice d'un travail qu'elle aura bien vite quitté, de jouir le reste de sa vie durant d'un cumul retraite + indemnités d'élue tout à fait sympathique. Que ce dispositif ait été conçu pour des femmes qui, du fait de leurs maternités, n'ont qu'une carrière " hachée " et des droits réduits ne l'a sans doute pas émue. Bah ... un fagot de plus sur le déficit budgétaire, qu'importe ! Toutes celles et tous ceux qui n'ont pas ou n'ont plus droit à pareilles largesses sauront lui pardonner sans le moindre sentiment d'envie. Comment disent-ils déjà ? La République E-XEM-PLAIRE !!!!!
a écrit le 12/06/2013 à 13:35 :
C'est dans l'air France 5
Fonctionnaires le test des retraites
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/videos/39088
a écrit le 12/06/2013 à 13:30 :
3 milliard d'Euros pris à la Caisse Nationale d' Assurances Vieillesse (CNAV) pour financer les pensions des agents EDF-GDF !
Une fois encore, on pille les retraites du privé au profit des agents publics, de quoi s?agit-il ?
En 2005, les pensions des agents EDF étaient mises à la charge de la CNAV. Compte tenu d?un rapport cotisants/retraités désastreux, EDF-GDF devait payer chaque année une compensation financière. «Opération neutre pour la CNAV ! » avait-on juré la main sur le c?ur.

Le problème, c?est que le compte n?y est pas :
5 ans après, il manque 1,3 milliard dans la caisse de retraite du privé. C?est ce que révèle la Cour des comptes dans son dernier rapport sur la Sécurité Sociale.

Ce pillage est d?autant plus scandaleux que l?intégration du régime EDF-GDF n?a en aucun cas remis en cause les avantages exorbitants des agents publics des industries électriques et gazières :
- Départ à 55 voire 50 ans pour les agents dits «actifs » (57 et 52 ans après la dernière réforme, mais pas avant? 2023).
- Des pensions représentant 75 % du dernier salaire, garanties à 100 %
- Des avantages « maison » en pagaille... (ils ne paient que 10 % de leur consommation d'électricité ou de gaz).

Examiner votre facture d'électricité ou de gaz :
Le comble, c?est que ces avantages extravagants sont déjà payés par le contribuable à travers la taxe "CTA" (dite Contribution Tarifaire d'Acheminement) taxe spécialement créée à cet effet, que nous retrouvons sur notre facture.


a écrit le 12/06/2013 à 11:07 :
quand je lis que certain pense que les caisses de retraites de la RATP et de la SNCF sont en équilibre sans l'aide de l'état je me dis qu'ils ont pas du avoir une bonne moyenne en math. car comment ces régimes peuvent être à l'équilibre étant donné le nombre de cotisant par rapport au nombre de retraité
Réponse de le 12/06/2013 à 12:36 :
Se renseigner sur le montant des cotisations vous aiderai a ponderer vôtre jugement...
a écrit le 12/06/2013 à 9:36 :
Les fonctionnaires et leur régime spéciale de retraite avant l'âge de 60 ans, effectivement c'est tout doucement qu'ils vont être au même régime que dans le privé. Fonctionnaires en pleine forme qui partent à la retraite dans la cinquantaine, et en face vous avez des travailleurs du privé comme un ami qui a plus de 60 ans, avec un diabète plus il a fait un infarctus, et qui ne peut pas prendre sa retraite (refusée), et pourtant il a travaillé à 18 ans et il a plus de point qu'il ne faut. C'est ce que l'on nomme en France Egalité et Fraternité de la République
a écrit le 12/06/2013 à 9:03 :
bientot le départ pour moi, marre de payer pour les cassos, les fonks et es politiques, qui n'apportent aucune valeur! perso je bosse jusqu'à SEPTEMBRE pour payer l'état, et je ne compte pas la tva dans mon calcul!
tout ceux qui montent des boites, creent de la valeur en ont marre, il restera les ouvriers, les techniciens, et les petits cadres pour payer, mais jusqu'à quand? jusqu'à la révolution.
a écrit le 12/06/2013 à 7:09 :
ne pas oublier que la sncf cotisa à 33% de leurs salaire ,et pendant que l'on se bat entre nous avec l'aide des médias,les cotes offshores , les cadeaux aux patronats suffiraient à rembourser les dettes de la France et le reste aussi
a écrit le 12/06/2013 à 6:35 :
Mais oui, mais oui... une nouvelle fois la rue et les grèves pour ne rien changer ou si peu. Si vraiment les roulants ne sont pas contents de leur sort, qu'ils aillent conduire des camions dans le privé...
C'est inimaginable ces blocages malhonnêtes !
Réponse de le 12/06/2013 à 10:22 :
Vous parlez de ceux qui ont obtenu le 1/5e ?...
Réponse de le 12/06/2013 à 11:14 :
Tof,c'est quand que tu bosse!.
Réponse de le 12/06/2013 à 12:39 :
Excusez moi, désolé d'avoir mardi et mercredi de repos.
Mais je vois ou vous voulez en venir, jamais bien entendu puisque je suis fonctionnaire...
a écrit le 11/06/2013 à 22:02 :
la retraite des fonctionnaires est basée sur leur indice et non sur le salaire total!
le maximum est de 75% de l'indice
un privé qui aura gagné pendant ces meilleures années le plafond de la sécu soit environ 3000 euros par mois et qui a cotisé pendant les 42,5 ans pourra toucher environ la moitié en retraite de base c'est à dire 1500 euros mais ce salarié touchera aussi une retraite complémentaire et à ce niveau là les retraites complémentaire sont supérieures à la retraite sécu
donc un travailleur du public, même en utilisant son salaire des 6 derniers mois ne gagnera pas plus qu'un du privé à salaire égal . sans oublier qu'a formation égale le privé gagne pendant une vie de travail plus que le public! donc cette histoire d'égalité est une fumisterie
Réponse de le 11/06/2013 à 22:45 :
Fournissez donc vous sources au lieu d'intoxiquer les gens. Voici un lien qui raconte le contraire de ce que vous dîtes : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-fonctionnaires-sont-ils-vraiment-si-bien-payes_356601.html
Réponse de le 11/06/2013 à 23:48 :
Lien que vous n'avez pas lu entièrement manifestement...
Ici on parle de la RATP et de la SNCF. Cherchez donc à quelle catégorie d'agents chargés d'une mission de service publique dans l'article en question.
Comparez ce qu'il est possible de comparer. Sinon à ce compte là, on fait dire ce qu'on veux aux chiffres.
Réponse de le 12/06/2013 à 0:06 :
Cher Tof, vous perdez votre temps et vos journees de repos, je viens de vous lire, le roman d'une journee... On veut juste de la liberte et de la justice sur ce site, on ne veut plus de ces castes de fonctionaires et de syndicalistes privilegies. Moi perso je me batterai jusqu'au bout pour que la fonction publique ou assimillee se limite a la securite et l'organisation du marche le plus libre possible avec le plus possible de concurence. Vous savez ce qu'un ami m'a appris il y a peu ? Son fils a reussi a rentrer a la SNCF par piston d'un syndicaliste, la condition etant d'adherer immediatement a ce syndicat...On se croirait sous Staline...C'est ca les syndicats francais en majorite...et j'ai d'autres exemples qui me degoutent vraiment de ce millieu.
Réponse de le 12/06/2013 à 1:54 :
Je ne suis pas agent SNCF. J'ai aussi donné ma position sur les syndicats.
Je n'ai perdu ma journée que parce qu'il n'est pas possible de faire entendre raison.
Pourtant, c'est pas faute d'avoir tenté d'expliquer les modes de financements.
Une deniere fois, qu'on nous laisse cotiser pour nous mêmes et l'on pourra comparer quel système fonctionne le mieux. La RATP est en capacité de s'autofinancer.
Réponse de le 12/06/2013 à 6:05 :
@TOF:merci de rappeler que nous sommes autofinancés!notre système est meme quasiment excédentaire si l'état verse la contribution due!transmis aux régimes spéciaux du privé avec leurs 25 meilleures années!lol!
Réponse de le 12/06/2013 à 15:56 :
si vous cherchez vous trouverez, le régime des retraites de la SNCF coute à l?État chaque année environ 4 milliards de euros.. et celui-ci va en augmentant. Je ne sais pas pour RATP, mais la SNCF, c'est un régime ou les cotisants le cotisent que pour 45 % des prestations...
a écrit le 11/06/2013 à 20:37 :
Je suis parti refaire ma vie ailleurs, car j'en avais ras le bol de payer pour les autres, quand tout ceux qui entreprennent, créent des richesses, auront quitter ce pays il ne restera plus personne pour payer leur retraites anticipées (dont le coût est assumé par tout les français) et là la récrée sera finie
Réponse de le 11/06/2013 à 20:45 :
Faites face à la réalité sans pour autant nous faire part de vos rêves. Votre adresse IP est en France.
Réponse de le 11/06/2013 à 23:30 :
levez le masque cher ami anonymous et retournez le nez dans votre PC cher geekos. Que faites vous sur un site de gens normaux
a écrit le 11/06/2013 à 20:00 :
Privé arreter de travailler pour ces priviligiés du public qui profitent a fond de vos cotisations et impots ,on verra dans un an si leurs avantages seront toujours la! Quelle fumisterie dans ce pays!
Réponse de le 11/06/2013 à 22:02 :
Je vois bien la tribune jeter un pavé dans la marre et relayer la haine du public contre le privé que l'état aime utiliser pour arriver à ses fins et ça marche à tous les coups surtout avec des français râleurs qui au lieu de regarder sans rien faire ses acquis partir en fumé préfèrent critiquer les autres!A savoir la SNCF et la RATP on leur propre SECU et caisse de retraite et pour le moment ils sont à l'équilibre.Ne vous inquiétez pas l'état va bien vite les mettre dans le même sac pour ramener un peu d'argent frais dans les caisses du privé.
Au lieu de regarder et critiquer les autres, regardez plutôt les gens qui vous dirigent et vous prennent pour des vaches à lait. Ceux là, ils rigolent et réussissent leur coup à chaque fois en détournant votre attention de la réalité en faisant relayer par les journaux à leur botte cette antique bataille du privé contre le public.Vos dirrigeants cumulent des mandats et ils ont le droit à 5ans de chômage à taux plein et à la retraite cumulée de tout ça au bout d'un seul mandat.il y a dans le tas des eurodéputés qui vont pointer à Bruxelle pour toucher leur 468? d'indemnité la valise à la main et prennent l'avion dans l'autre sens dans la foulé.
Ca choque personne ça!!!
Continuez votre animosité envers votre prochain qui pourrait être votre fils ou fille que vous serez soulagé qu'ils puissent décrocher un emploi!
Cela fait peine à voir quand on voit aujourd'hui le nombre de gens victimes du dumping social que l?ultralibéralisme Français et Européen nous impose et qu'on puisse critiquer ceux qui peuvent encore s'en sortir.
et pour infos il y a pas que les mecs de sncf ou ratp ou hôpitaux qui partent plus tôt j'en connais un sacré paquet autour de moi qui étaient partis en préretraite et cela avec l'aide de l'état et ils bossaient bien dans le privé pourtant!!!


Réveillez vous! quand il y aura plus personne à critiquer autour de vous, vous serez tout seul
a écrit le 11/06/2013 à 19:26 :
une verite que personnen osse dire c est que les regimes speciaux tue la retraite par repartition car les fontionnaires partent en retraite plus tot est mieux renumeres si des reformes ne sont pas faite pour egalisse les retraites de tous.. NOS ENFANT N AURONS PLUS DE RETRAITE alors chaqu un doit faire des efforts et acceptes de perdre un peu pour le bien de tous
a écrit le 11/06/2013 à 19:03 :
J'ai lu que la RATP avec ses bénéfices devrait financer le déficit de sa caisse de retraite ! Pourquoi pas mais les 13 Milliards de déficit des caisse de retraite du régime général ne pourrait il pas être financé par les 53 Milliards de bénéfices des entreprise du CAC 40 ça éviterait que mes impôts les finance après tout ce qui est valable pour l'un est valable pour l'autre
Réponse de le 11/06/2013 à 20:10 :
Je n'en ai pas parlé, parce que je répondais au sujet de mon entreprise.
Je suis tout à fait d'accord pour le régime général...
Réponse de le 12/06/2013 à 12:42 :
Le CAC40 ne nous appartient plus. Ils sont déjà bien gentils de te financer ton RMI en payant 8% d'impots. C'est effrayant ce que le franchouillard est ignare.
Réponse de le 12/06/2013 à 22:21 :
Le CAC 40 n'est composé que d'entreprise ayant leur siège social en France . Merci pour mon RMI mais je n'ai jamais touché le RMI . Quand au 8% D'impôt je ne sais pas d'ou tu sors ce chiffre ? Total n'a par exemple payé aucun impôts sur les bénéfices en 2009, 2010 cette société a même reçu de l'argent de l'état en crédit d'impôts sûrement due au fait qu'ils n'ont pas fait de bénéfices ! Bon visiblement avec la réforme du calcul de leur impôts cela devrait changer tant mieux car pour un patron de PME comme moi ça fait mal de voir ceux que l'état me fait payer comme impôts sur les bénéfices quand je voie leur bénéfices et le fait qu'ils ne payent rien !
Réponse de le 12/06/2013 à 22:49 :
Et tu vas leur demander comment de payer 35% d?impôts ? Ils vont rien payer du tout. Tu peux compter sur les escrocs au gouvernement ou les précédents (si ils reviennent) par contre, pour te faire casquer, toi, par contre... 8% c'est montant moyen d'IS au CAC et AFEP. Tu savais que y compris EDF dont l?état est ultra majoritaire passait par les Pays-Bas ?
Réponse de le 13/06/2013 à 22:17 :
Et ils vont continuer à vous prendre pour des c...
Pour faire plaisir aux commissaires Européens, les gouvernements pécédents (et à suivre) ont fait un petit tour de passe-passe. Je m'explique: En séparant la production du réseau ont crée une entreprise privée qui gagne de l'argent (pourtant créée avec des fonds publics) et on laisse l'infrastructure à la charge du contribuable (qui lui ne rapporte pas un copeck, mais coûte cher à l'entretien). Des exemples ? A foison... Orange rachetée par FT, puis FT devient autonome, FT (le réseau et sa dette payée par les contribuables) EDF ? on fait ERDF qui paye ?... SNCF ? RFF je continue ?...
Toutes les institutions et / ou entreprises de nécessité publique ont servies à crée des boites privées qui brassent un max de pognon dont vous ne verrez jamais la couleur. Par contre on rembourse ce qu'il reste à payer des emprunts colossaux pour les différentes infrastructures. Privatisation ? Je rajouterai bien piège à c..
Dans les faits, peu importe comment ils prendront le pognon, mais ils le prendront. Par différents mécanismes, et bien arrosé de sémantique juridique pour noyer le poisson.
Un dernier exemple qui touche la RATP, le STIF (Syndicat des Transport d'Ile de France) a tout simplement décidé de reprendre le matériel roulant bus. Il est propriétaire juridique du matériel (et donc il donne les moyens a qui il veut après appel d'offre, la concurrence n'existe même pas dans les faits) alors que la RATP est propriétaire économique du matériel (c'est bien elle qui rembourse le matériel. La moitié du parc à moins de deux ans 2300 bus à environ 180k unité).
Vous voyez, tout ça c'est que de l'écriture. Et quand on aura calmé le populo en mettant a genoux les vilains fonctionnaires, la notion de service public fera place au "public utility" de la constitution. Un peu comme le "droit à chercher un logement" au lieu de "droit au logement", ou bien le "droit de chercher du travail" au lieu de droit au travail.
On va pas s'éloigner du sujet, mais une chose est sûre. De justice il n'y en aura point. Sauf bien sûr quand on sera tous à genoux.
a écrit le 11/06/2013 à 18:00 :
merci Mr de la SNCF et RATP maintenant je sais que ces mes impots qui paient vos retraites alors SVP arrete de pleurer sur vos avantages qui ne sont plus d'actualite avec la rigueur que subiste les français!!
a écrit le 11/06/2013 à 17:59 :
LIBERTE, EGALIRE, Fraternité.... oui, les fonctionnaires diffusent l?égalité a condition que ça leur rapporte. Je connais des gens qui on travaillé 35 ans a la chaine et qui ont aujourd'hui 600 euros de retraite. Mais ça les graisseurs fonctionnaires ils s?enfoutent...
Réponse de le 11/06/2013 à 18:31 :
Les "graisseurs fonctionnaires" je sais pas ce que c'est, mais ils s'en foutent pas...
Ils aident leur parents avec leur retraite de mer...
Réponse de le 12/06/2013 à 16:25 :
oui leur retraite de mer... surement supérieure a une retraite de 600 euros pour quelqu'un qui lui a travaille 35 ans a la chaine...
Réponse de le 13/06/2013 à 22:54 :
Qui vous permet de penser que mes parents sont aussi d'ancien agents ?
Et puis arrêtez de toujours ressortir comme exemple les gens qui travaillent à la chaine, vous savez ce que ça rapporte à la retraite d'avoir encadré toute une vie des gens qu'on enferme quand ils ont perdu l'esprit ? Ou de se faire poignarder par un qui avait juste envie de rigoler ? 679.41e puisque ça vous intéresse. Alors ouais je les aides.
Il y a plein de boulot, fatigants, usants ou pourri tout simplement, la liste exhaustive me semble difficile à tenir en quelques lignes. Mais je connais aussi un max de gens franchement payés à rien foutre et pas nécessairement dans la fonction publique et je les prend pas comme bouclier quand j'ai pas un argument à proposer.
Je le redis encore une fois, je suis prêt a financer ma retraite par le biais de la RATP uniquement, elle le peut largement. Mais allez savoir pourquoi, on nous l'interdit !
J'attend avec impatience qu'on nous dise: financez vôtre système si ça vous chante.
Mais je vois d'ici certain qui dirons: "ah bravo la solidarité".
a écrit le 11/06/2013 à 17:53 :
Moi je parie sur une faillite de l?État en 2017, et vous?....
Réponse de le 12/06/2013 à 9:18 :
Mais il est déja en faillite!, l'euro et l'Europe vont tomber comme un fruit mur, et devinez qui va ramasser la mise?.
a écrit le 11/06/2013 à 17:06 :
Le public est trop assistés et privilégiés. La situation est trop inégalitaire avec le privé aucun pays au monde a un différentiel aussi important. A réformer fonction publique et collectivités territoriales pour cause de surendettement et de faillite...
Réponse de le 11/06/2013 à 17:15 :
assisté de quoi???
Réponse de le 11/06/2013 à 17:57 :
"Les syndicats ont en effet déjà fait savoir qu'ils seraient prêts à descendre dans la rue si le gouvernement touchait au calcul des pensions dans la fonction publique et aux régimes spéciaux." ??
LA FRANCE DESCENDRA DANS LA RUE SI LE GOUVERNEMENT N'Y TOUCHE PAS !!!
Réponse de le 11/06/2013 à 23:34 :
Merci Monsieur "courage" je descendrai avec vous. Trop longtemps que nous sommes humilies par ces regimes speciaux.
a écrit le 11/06/2013 à 16:58 :
5,3 millions de fonctionnaires amènent notre pays à marche forcé à la faillite. Hollande et son gouvernement de majorette ne contrôle plus la dépense publique d'ici quelques semaines un dérapage de 20% sera annoncé. Ainsi vogue la France vers son déclin.
Réponse de le 11/06/2013 à 17:08 :
Allez on reprend...
On en est où avec l'emprunt Giscard ?...
Beaucoup on prévenu, dont Mr Rocard; il y a bien longtemps...
a écrit le 11/06/2013 à 16:49 :
Dans la rue avec la CGT , c'est défendre la retraite des fonctionnaires !!!!!.. Ne vous trompez pas de banderoles !!!!!!...
Réponse de le 11/06/2013 à 17:06 :
Super...
Intelligent.

Réponse de le 11/06/2013 à 21:37 :
Normal, c'ert la CGT
Réponse de le 04/09/2016 à 9:44 :
Libéralisation du siècle qu'ils disaient... pour 40 MEuros de CA!!!! Mdr
a écrit le 11/06/2013 à 16:21 :
Fillon et Sarkozy nous avaient assuré que le problème des retraites "régimes spéciaux" avaient été réglé en 2008. Il semble que là aussi ils aient menti.
Si le gouvernement actuel veut traiter du problème des retraites, je trouve malhonnête d'opposer les uns aux autres les salariés des différents régimes.
Mais surtout, il faut rechercher tous les employeurs qui "optimisent" leurs cotisations sociales tout comme ils "optimisent" leurs contributions fiscales: si toutes les cotisation tombaient comme il faut (comme les impôts) nos régimes de retraites ne poseraient pas tant de problème.
Réponse de le 11/06/2013 à 16:41 :
Et non pour une fois ils ont pas menti.
le 1/5e n'existe plus, ni dans l'armée ni chez les flics, ni à la RATP, ni à la SNCF.
Ils ont juste eu la correction d'échelonner. jusqu'en DEC 2009.
Il reste le mode de calcul, qui de toutes façons n'a plus de sens puisque toute l'EPIC RATP par exemple disparait en gardent le nom RATPdev. Les employés sont en CDI (2) depuis.
Je veux bien que l'on cotise pour nous mêmes. uniquement. ça m'arrange.
a écrit le 11/06/2013 à 16:07 :
A c'est plus facile de demander aux patrons, entreprises, aux banques... de mettre la main à la poche mais quand il s'agit de participer à l'effort national, la faut surtout pas toucher aux avantages. On ne peut simplement plus payer ces retraites et d'autres avantages, on avait déjà pas l'argent pour les payer alors l'Etat empreintait mais la dette est trop forte pour continuer ainsi.
Réponse de le 11/06/2013 à 16:23 :
La définition du mot "solidarité" est : "lien social relevant de la dépendance mutuelle"... On voit bien qu'elle ne fonctionne que dans un sens aujourd'hui. Alors que de simples ajustements pratiquement indolores remettraient le pays sur les rails. Une partie minoritaire de la population empêche l'autre d'avancer et de se moderniser. C'est presque beau!
Réponse de le 11/06/2013 à 16:27 :
c'est pas sérieux là ?...
de 2000 à 2005 les agents ont accepté un gel des salaires pour embaucher.
Là c'est PSA Aulney qui est reclassé chez nous.
de 50 c'est passé à 55 puis 57.5 avec 70% du salaire hors prime des 6 derniers mois. puis 60 ans. Une fois de plus vous généralisez, tous les patrons ? non ! certainement pas. Toutes les entreprises ? non plus ! Donc vous admettez qu'on ne peux pas aligner tout le monde de la même façon en fonction des secteurs/ taille/ etc...
Le 1/5e qui permettait justement de partir plus tôt est aboli depuis 2009.
Quand aux banques, ne feignez pas d'ignorer desquelles je parle. On ne parle pas de ceux qui prêtent aux petites entreprises mais bien de celles qu'on a maintes fois renflouées pour payer certains patron voyous !!

Des échelles de salaires supplémentaires ont été crées pour diluer la masse salariale.
I
Réponse de le 11/06/2013 à 16:58 :
Tof, pour votre info, les banques renflouées en 2008 ou 09 de 20 milliards par l'Etat ont rendu 23 milliards 6 mois plus tard. Mais la rancune est tenace pour ceux qui ne connaissent pas le milieu.
Réponse de le 11/06/2013 à 16:59 :
@le fond:

Solidarité ? J'aide ma mère qui fait des ménages pour finir ses fin de mois, j'aide mon frangin qui bosse à temps partiel comme serveur (malgré son master), j'aide ma frangine qui peux pas bosser sans bagnole (infirmière) et qui ne peut pas s'en payer une.
je paie mes impôts sans broncher 291e/mois pour 2240e/mois.
Mon loyer 1060e / 28m² (et non pas dans Paris ni à Neuilly ou autre banlieue chic)
Tous les matins je sais que certains se lèvent pour bosser pour la moitié de ce que je gagne.
J'aide mes proches comme je le peux, j'ai conscience d'avoir plus de chance qu'eux. je n'insulte personne.
Je ne parle pas de ce que je donne par ailleurs, sinon on va encore me taxer de faire du Victor Hugo.
Solidarité ?
je roule dans une voiture française depuis toujours.
encore plus à raison par les temps qui courent.
C'est même mon premier critère de choix et si parfois il y a pourtant mieux ailleurs je le fais quand même pour ces raisons là.
Pensez ce que vous voulez, le fait d'en vouloir à ceux qui ont mieux au motif que d'autres ont moins, poussez le donc un peu plus loin que les agents du service publique. D'autres nous coûtent beaucoup mais c'est pas politiquement correct.
Réponse de le 11/06/2013 à 17:06 :
encore une fois vous confondez traiders et employés de banques.
Réponse de le 11/06/2013 à 17:10 :
@Hmhm

non non non trop facile celle là...
Vous voyez très bien de quelle banque je parle... ça date pas de 2008, c'est trop facile ça.
aucune rancune envers ceux qui ont joué le jeu. Que ce soit PSA Renault, la BNP etc...
En revanche, LCL s'appelle comme ça pour tomber dans l'oubli collectif....
Et ça marche...
Réponse de le 11/06/2013 à 17:17 :
Lorsque vous aurez renoncé à un régime de retraite qui n'est plus acceptable, ni accepté par les 4/5 de vos compatriotes, nous nous occuperons ensemble de supprimer d'autres gaspillages insensés : le nombre d'élus et de strates locales.
Réponse de le 11/06/2013 à 17:29 :
De la même façon que vous confondez les employés de la RATP avec les politiques qui la manipule
Réponse de le 11/06/2013 à 17:50 :
Je ne confond pas. A chaque problème sa réponse. Nous nous occuperons des autres gaspillages avec, ou sans les employés de la RATP.
Réponse de le 11/06/2013 à 18:18 :
c'est tellement mieux de foutre les gens à crédit (à la consommation)
Ou d'être partenaire d'une équipe de foot...
Ou l'hôpital qui se fout de la charité.
Autant je peux comprendre beaucoup de gens sur leur situation, bien moins plaisante que la mienne, mais recevoir des leçons d'un banquier, on croit rêver...
Me parlez pas de ceux que l'on jette en pâture au guichet, mais plutôt des gens qui s'amusent sur des tableaux Excel en oubliant que derrière les chiffres y'a des gens et que pour faire joli dans son tableau il joue avec l'argent des travailleurs.
a écrit le 11/06/2013 à 15:08 :
Et si au lieu de déblatérer vous posiez des questions ? J'attend, je répondrais à tout ce que je pourrai.
Mais jouez donc le jeu et livrez moi vôtre "statut" et vôtre secteur d'activité. L'es conditions de travail c'est mon taff, on va essayer d'être objectif. J'attend
Réponse de le 11/06/2013 à 15:18 :
Temps partiel cdi : employé de banque.
Alors heureux?
Je pense avoir ma retraite vers 75ans environ...
Vive la france.
Réponse de le 11/06/2013 à 15:18 :
Alors, pour ma part, fondateur et chef d'une entreprise de 17 salariés, qui bosse plus de 13h par jour (WE compris, c'est plus marrant), qui a pris une semaine de vacances l'été dernier et 3 jour à Noël, qui s'agace de ne pas voir ses collaborateurs arriver à l'heure à cause du train, du rer ou du métro, qui s'étonne qu'aux heures de pointe il n'y ait qu'un métro toutes les 8 minutes sur la ligne 10, un toutes les 5 minutes sur la ligne 2, qu'un train toutes les 22 minutes sur la ligne C du RER (toutes lignes traversant Paris). Qui s'alarme de voir les cotisations grimper en flèche et les futures pensions de ses salariés emprunter une courbe inverse. Et qui enrage de voir qu'un pan entier de notre population (1/5e de la population active, prêt de 5 millions d'actifs), se regarde le nombril en s'agrippant à des avantages indus tout en nous rabâchant les oreilles de vieilles sornettes égalitaires. Manifestement, certains sont plus égaux que d'autres. Sur ce, vous m'amusez, mais j'ai du boulot.
Réponse de le 11/06/2013 à 15:28 :
Et, petite précision: 2500?, c'est ce que gagne - péniblement - un ouvrier du bâtiment en fin de carrière. Qui a la vie la plus dure, vraiment? Et lui, il a la sécurité de l'emploi? On ne s'intéresse pas trop, tiens, à la pénibilité de son quotidien et de son travail, dans le froid, sous la pluie, à 7h du matin, et souvent le samedi (lui aussi!).
Réponse de le 11/06/2013 à 16:02 :
Oui ça me va,
C'est plus constructif.
@tiens petit curieux: vôtre situation je la connais bien, ma femme est dans la même situation, en ce qui me concerne ma retraite c'est 62 soit 12 de plus que la même personne au même poste il y a 10 ans. Les banques gagnent-elle si peu d'argent pour payer ses employés de la sorte ? Est-ce à cause du régime de retraite de la RATP que vous êtes en CDI ? Ok je n'envie pas vôtre situation. Ni celle de ma femme. Mais quand j'ai commencé à bosser (Darty) j'était aussi à temps partiel et c'est mes parents qui me logeaient. Je me rappelle très bien d'où je viens. J'ai choisi d'aller à Paris malgré que je n'aime pas cette ville et que je n'y connais personne, parce que la RATP se comporte bien avec ses employés.
Pour les petites entreprises, j'ai travaillé pour une entreprise de sac de remplissage d'engrais. Mon patron avait 11 salariés et je bossais effectivement beaucoup plus pour pas grand chose. Alors ? Vous justifiez par vos propos le fait qu'on ne peux pas être tous sur un même régime car cela étrangle les petits et ne fait ni chaud ni froid aux autres. Les charges sociales que vous payez représentent bien plus pour vous que pour des grandes boites. Ainsi, ces disparités justifient à elle seules différent modes (régimes) de fonctionnement.
@tof 15:28 vous êtes donc favorable a un système plus équitable ? Donc un régime spécial qui reconnait la pénibilité des ces gens là. Moi ça me va.
Je préfère tirer les gens vers le haut que vers le bas.
Réponse de le 11/06/2013 à 16:14 :
Oui, et bien à force de vouloir "tirer les gens vers le haut", ils sont tous au chômage. L'argent, cela ne pousse pas sur les arbres. Alors, même si je m'attends au couplet sur les méchants patrons qui gardent tout le fric pour eux, je tiens à préciser que si cela était le cas, le méchant patron, il aurait encore plus de salariés pour être encore plus riche. Les projections du COR sont sur la table. Rien d'équivalent en termes de traitement entre le privé et les régimes "spéciaux" de la RATP et de la SNCF. Nous n'avons 1) plus les moyens de financer les régimes de base et 2) encore moins les moyens de financer les régimes "exceptionnels". Alors, à moins de vouloir hausser massivement les cotisations patronales afin de "tirer tout le monde vers le haut", et rajouter 1 million de chômeurs en plus, ben il va falloir que la solidarité fonctionne désormais dans les deux sens : les plus favorisés aident les autres, les régimes spéciaux sont ramenés aux régimes communs à tous les salariés. Et vos 2500 euros en fin de carrière, je serais bien content de les gagner.
Réponse de le 11/06/2013 à 16:21 :
@tof
Le système de retraite RATP sera déficitaire de 550 millions d'euros cette année. Sachez que je ne suis pas prêt à financer ce déficit même indirectement par de la dette supplémentaire.
A choisir, je préfère mettre 550 millions de dette dans l'emploi de jeunes qualifiés en supprimant les charges des entreprises les embauchant. Je fais le pari que ces emplois produiront de la valeur à moyen terme, ce qui remboursera la dette de 550 millions !
L'argent de l'état, donc le mien sera mieux employé.
Réponse de le 11/06/2013 à 16:30 :
et oui et bien moi je ne vis pas chez papa maman et jai un enfant a charge avec 325e par mois et c'est pas les 125e de rsa qui nous font vivre.Autant faire comme certains glandus qui touchent 1000e sans travailler et auront autant de retraite que ceux qui se demenent à trouiver un job convenable et qui cotise pour rien !
Réponse de le 11/06/2013 à 16:36 :
J'ai jamais prétendu, moi, que les "méchants patrons" était la cause. Je dis que les causes sont multiples.
Comment faites vous pour vous battre a armes égales devant la concurrence des emplois du plan Schroeder ? à 700 euros / mois forcément.
Un effort de patriotisme ? ok pourquoi je vois autant de voiture Allemande dans la rue ? Sans doute sont elles moins chères? ou alors Elle préservent l'emploi en France ?
Laisser en pâture à Mittal les hauts fourneaux ?
Je ne prétend pas, moi, que les patrons, les banques les ceci les cela sont responsables.
Faire un effort ça passe aussi par là.
Pour finir, l'argent pousse pas sur les arbres, mais à qui profite l'euro ?
sur 27 pays, combien partage la monnaie ?
et ils ont le droit de présider l'UE autant que les autres...
Les polonais (que je côtoie à la RATP) sont très heureux...
Continuez de penser que nous sommes responsables de vos maux. Quand vous serez calmés en rongeant le nonos qu'on va vous servir sur un plateau dans pas longtemps. Vous reviendrez bien vite à la réalité.
Réponse de le 11/06/2013 à 17:05 :
LA RATP à fait 830 millions d'euros de bénéfice cette année... pour 4.3 milliards de CA
Moi je propose de régler le problème, il restera même de l'argent...

J'aimerai que la décision soit celle ci pour clore le débat. Mais les politiques préfèrent sans doute nous voir nous taper sur la g....
Réponse de le 11/06/2013 à 17:22 :
La réalité est que ce pays est encalminé par sa propre faute depuis 30 ans. Prébendes, clientélisme, accroissement ahurissant du nombre de fonctionnaires (ODAC+FPE+CT+FPH), et, forcément, une assiette de matraquage fiscal et social qui va s'amenuisant. Saviez-vous que l'URSAFF a flingué un effort fait par Bercy en matière de taxation des brevets? Bercy avait octroyé un taux ultra-compétitif pour l'exploitation des brevets en France. C'était sans compter sur l'URSAFF qui y a rajouté unilatéralement l'ensemble de ses cotisations. Moralité, taxation totale de 38% aujourd'hui. Pour faire quoi? Subventionner divers "systèmes" que l'on ne veut pas remettre à plat. La France a des problèmes dont elle est seule coupable et seule comptable. Son défaut de compétitivité, c'est à elle seule qu'elle le doit. Nos systèmes fonctionneraient admirablement bien - et sans les changer - s'ils étaient véritablement solidaires et équitables. Mais tant qu'1/5e de la population prendra le reste en otage, ce pays continuera sa descente aux enfers. Et cela vaut aussi pour les retraités, et leur alignement sur la CSG de droit commun! Comment voulez-vous qu'une entreprise investisse quand il faut qu'elle multiplie par DEUX le salaire brut qu'elle verse à ses salariés? Les gens ont complètement perdu la notion de ce que coûte les prestations auxquelles ils ont droit. 1 million de fonctionnaires de moins (la simplification promise permettrait de réduire la voilure sans que cela ne se ressente - je dois par exemple remplir 12 déclarations fiscales et sociales par mois pour la seule société, sans compter les feuilles de payes et autres joyeusetés propres à chaque salariés), une véritable remise à plat des 4 risques sociaux pour un traitement vraiment égal entre actifs, que diable! tout est possible si l'on évite de beugler à l'égorgement dès que le mot "réforme" est prononcé. Un chef d'entreprise a pour mission d'analyser froidement les problèmes, de recueillir les avis, et de faire au mieux. Ce type de comportement, il est bien malheureux qu'il ne soit pas plus partagé!
Réponse de le 11/06/2013 à 18:59 :
Vous omettez de dire que nombre d'entreprise privée sont subventionnées elles aussi.
Mais là ça ne vous choque pas...
Veolia, très largement représentée dans le transport (qu'elle abandonne pourtant) en a largement profité....
Je passe sur nombre "d'aides d'état" apportées à d'autres.
Et c'est pour cette raison, que ça ne règlera rien d'aligner la RATP ou la SNCF. Mais puisqu'il semble qu'il faille cela pour apaiser les colères. Alors allons-y et voyons ce que ça donne. Parlons-en dans quelques années pour voir...
En attendant, il faudra plus se plaindre... Si rien ne change, voir si le problème s'aggrave.
Réponse de le 11/06/2013 à 21:09 :
Ouais, enfin il faut voir ce que l'on appelle "subvention" à destination des entreprises. C'est marrant, quand même, ce tropisme : une certaines personnes, une "baisse d'impôt" est une "niche fiscale". En ce qui concerne les entreprises : plus faible taux de résultat depuis 45 ans (je rappelle que les dividendes sont versés APRES IS et donc APRES constatation du résultat d'une entreprise, qui est la base de l'IS). Donc, ce n'est pas de la faute des dividendes. Mais du coût de tout ce que l'on rajoute jour après jour aux entreprises. Les drôles aux manettes en ce moment peuvent vous expliquer la messe - façon de parler, il n'empêche que les entreprises françaises sont imposées, tous prélèvements confondus, à 20 points au dessus de la moyenne européenne (on oublie volontiers la CFE, la CVAE, et autres joyeusetés - 48 taxes cette année pour ma petite PME). Alors, ces "subventions" ne servent qu'à une seule chose : aider les entreprises qui le peuvent encore à investir. Parce 99% d'entres elles ne le peuvent plus, ce qui explique une impossibilité de monter en gamme, ce qui explique des marges de plus en plus faible, etc. Alors OUI, tous ces prélèvements, ça suffit. Et là, j'estime qu'ils sont indus. 38000 euros de réversion pour un cadre de la RATP en 2050 contre 22000 euros pour un cadre du privé le même salaire mais cotisé plus longtemps, oui, c'est ahurissant (chiffres du COR, qu'ils ont bien essayé de justifier - minimiser!
a écrit le 11/06/2013 à 14:33 :
Nous sommes dans une société qui a perdu les pédales, le sens du progrès et le respect de la vie. On déplore encore un suicide sur lieu de travail pour cause de harcèlement, cette fois-ci une enseignante. Pour la question des retraites, les salariés précaires devraient manifester. C est une société fondée sur des valeurs de mort, de paupérisme et de maltraitance. Un vrai goulag avec des entreprises usines à gaz.
a écrit le 11/06/2013 à 14:29 :
les régime des retraites français est un véritable scandale.pourquoi prendre les 25 meilleures années alors qu'un cotisant cotise 40 ans?comment voulez vous équilibrer les régimes après cela?
Réponse de le 11/06/2013 à 22:59 :
L'équation n'est pas là surtout : Taux de cotisation fixe, on redistribue ce que l'on reçoit. S'il en manque, vous vous débrouillez entre retraité pour que l'effort soit équitablement réparti. Là vous reportez la charge sur les actifs en jouant sur un biais de la démocratie au suffrage universel : La majorité dicte les lois, les minorités payent.
a écrit le 11/06/2013 à 14:09 :
Courage. La mise à niveau sur plusieurs années des différences entre privé et public uniront les gens sur ce problème qui touche nos vies. Soulignons qu'à chaque nouvelle modification concernant les retraites privés du coté public le soutien n'est pas venu. Les syndicats apparaissent incompétents et anti démocrates.
a écrit le 11/06/2013 à 14:02 :
Régimes spéciaux c'est trop. l'état réglerait l'addition mais avec non impôts! Ces régimes sont anti démocratiques aujourd'hui. En 1946?Les syndicats se divisent comme la population. Vive l'unité. Tous sous la toise surtout en période difficile.
Réponse de le 11/06/2013 à 14:30 :
L'état règle ce qu'il doit !
Je le répète il IMPOSE le tarif !!!! Connaissez vous des entreprises philanthropes ????
Et les agents paies aussi des impôts ! figurez vous....
arrêtez donc de lorgner sur les autres. Combien entretenez vous de gens qui foutent rien ?
regardez ce que coûte à l'assurance maladie les arrêts de complaisances ! Quels moyen de vérification existent ? Connaissez vous les SECUREX ?
Mettons tout à niveau je suis bien d'accord. une retraite complémentaire déjà et des salaires comme dans le privé ça nous arrange !!!!
Réponse de le 11/06/2013 à 14:53 :
Ben voyons, les mêmes salaires que dans le privé... Chiche : plus d'emploi à vie, plus d'avantages comme les logements d'agents à prix préférentiels... On aligne à 100% alors! Et la retraite aussi!
Réponse de le 11/06/2013 à 15:04 :
logement = 1% patronal comme dans le privé
emploi à vie = que faites vous ?
un machiniste = 1500? primes comprise en entrant 2500? après 26 ans (on embauche)
Réponse de le 11/06/2013 à 23:46 :
Je suis desole cher Tof mais 2500 en fin de carriere pour un machiniste c'est beaucoup trop. Selon moi c'est le SMIC en rentrant et 1500 max en sortie. C'est un Job que tout le monde est capable de faire. 2500 c'est un scandale, c'est autant qu un cadre !
Réponse de le 12/06/2013 à 12:49 :
2500 euro le salaire d'un cadre c'est une insulte à l'intelligence de ceux qui lisent ici...

Il y a plus compliqué j'en conviens. De là a penser que c'est à la portée de tous, c'est ignorer les exigences demandées.
a écrit le 11/06/2013 à 13:41 :
Appel à la manif! Après la "manif pour tous" menée par quelques uns sur un sujet archaïque et sans grand intérêt, "les retraites pour tous", menée par le privé contre le public. On ne peut pas continuer à tolérer qu'une caste vive sur la bête mieux que les autres, en ayant 1) les prérogatives de décision (80% des politiques sont des fonctionnaires 2) de police et 3) de blocage si 1 et 2 ne fonctionnent pas pour mater la population. ON EN A MARRE DE VOUS! Alors, même régime, pour tous!
Réponse de le 11/06/2013 à 14:20 :
Etions dans le public. Révoltons nous contre ces gros et petits qui se foutent toujours en grèves et dans les syndicats. Ca va Peter, préparez vous à vous retrouvez au fond des mines du nord et au charbon , la prime vous servira à quelque chose..Idem pour EDF.
Réponse de le 11/06/2013 à 14:37 :
Oh que je l'aime celle ci !!!!!

La prime de charbon était donnée pour se chauffer l'hiver dans les habitations. Rien à voir avec la manipulation du charbon dans une motrice ignorant que vous êtes !!!
Le nom à été gardé par les agents pour mémoire de ce qui existait avant !
Quand la SNCF à été crée les motrices étaient diesel ou éléctrique !
C'est pas croyable de lire de inepties pareilles !!! Encore un qui est né avant son père !
Quand vous dites ça va péter, au lieu de vous tourner vers des gens qui bossent quand même ! même si c'est pas assez pour vous ! regardez donc en même temps ceux qui sont entretenus par vos prélèvements sociaux !!!!
Vos menaces sont aussi vaines que vôtre propos. Que faites vous dans la vie courageux "guerrier" des temps modernes.
Moi j'attend avec délectation le moment ou vous vous rendrez compte qu'on vous a manipulés. J'aimerai voir vôtre tronche quand vous paierez vôtre électricité 4 à 5 fois plus chère par exemple.
A vôtre tour préparez vous....
Réponse de le 12/06/2013 à 22:30 :
Pauvre Tof. quoi que tu dises tu auras tort... Aujourd'hui les gens courbent le dos parce qu'ils sont sous les crédits renouvelables pour s'acheter la dernière play station, le dernier portable à la mode sans parler de la voiture. Ils s'endettent sur 30 ans pour s'acheter une maison qu'ils payeront 4 fois et ils font des gosses pour continuer de la payer alors faire grève ??? impossible ce serait la déroute. Oui ils leur faut tout et tout de suite et ce prix ils le payent chez en étant à la merci des décideurs. On trouve tout à fait normal de voir des entreprises faire des bénéfices énormes mettre des milliers de gens à la porte sans que personne ne bouge. Moi dans deux ans je ne sais pas où je serais ni ce que je ferais. Mais je n'envierai jamais un salarié qui se bat pour sesacquis que je ne trouve pas injuste. Les congés payés et la sécu sont aussi des acquis qui vont disparaître parce que les gens se laissent faire. Je ne connais pas le travail que font les autres sauf le mien à la chaîne depuis 20 ans alors je ne peux juger que ce que je connais et pas ce dont j'ai entendu parler. J'ai appris le boulot sur le terrain, je n'ai pas non plus cherché à évoluer alors que si je m'en étais donné la peine aujourd'hui je serais peut être dans une meilleure position sociale. Beaucoup ici à les lire se plaignent mais ils ont certainement subi sans broncher les différentes étapes qui fait qu'aujourd'hui ils envient les autres de qui ont dit qu'ils sont "nantis" . Je n'envie pas notre pays qui divise et on sait que diviser c'est mieux régner. ça fait plus de 40 ans que les différents pouvoirs politiques n'ont fait que diviser ce pays à force d'inégalités et ils ne se sont jamais souciés du bien être des Français mais uniquement de leurs bien être personnels. en 2014 Peugeot Aulnay fermera ses portes dans l'indifférence complète. quand je lis "Privatisons la RATP, la SNCF l'EDF" je ressens un écoeurement complet . la France est devenu un pays de moutons, de chialeurs, de lâches, de jaloux. Honte à ceux qui ont tenu des propos aussi virulents pensant se défouler pace qu'ils vivent une vie maussade. Y a pas de secret. pour réussir aujourd'hui il faut être le meilleur, visiblement la majorité se contente de la médiocrité... Bonne chance à ceux qui se battent et à ceux qui auront le courage de sa battre à l'avenir. Même si le mien n'est pas brillant je me battrais encore et encore. jamais je ne serai à genoux comme tant d'autres...
a écrit le 11/06/2013 à 13:35 :
Arrêtez de critiquer et surtout mélanger tout le monde. On peut pas parler d'un cheminot comme d'un employé de l'opéra ou bien d'un notaire ou ancien mineur. C'est tellement facil pour les médias de dire les cheminots en cachant les autres, c'est pour mieux tout supprimer.
Mais pendant qu'un notaite va gentiement travailler ses heures de bureaux et va gonfler les chiffres donnés sur les retraites des fonctionnaires ou régimes spéciaux, car en tant que contôleur de train je gagne bien moins qu'un notaire et en retraire on a pas du tout ce qui a été annoncé à la télé.
Et en plus vous qui critiquez sans cesse, vous avez bien 52 week-end de 2 jjours par an et bien souvent les samedi et dimanche. Vous ne travaillerez certainement pas les jours fériés et encore moins être seul loin de chez vous les soirs de noêl et nouvel an au boulot loin de vos proches.
Et pour courronner le tout, ils sont en train de dire que nous avons trop de repos doubles, car et oui nous ne les avons pas forcément les samedis et dimanches nos repos, loin de là, il faudrait avoir que 26 repos double dans l'année. Mais bien sur vous vous en moquez des autres de savoir qu'ils ont des conditions de travail médiocre, du moment que vous avez un train qui vous emmèen au travail ou en sortie ou vacances. Alors arrêtez de croire aux anneries qui vous est donné aux infos avant de dire au scandale et de mettre tout le monde dans le sac en premier lieu les cheminots
Réponse de le 11/06/2013 à 14:17 :
Une solution, si c'est si pénible : la démission! Venez faire un tour dans le privé, on verra bien ce que vous en pensez. Chiche, tenir 10mn sans vouloir faire grève?!
Réponse de le 11/06/2013 à 14:25 :
" du moment que vous avez un train qui vous emmèen au travail"
Justement, les conditions se dégradent et les suppressions sauvages / retards s'accentuent. A quoi servent les contrôleurs au juste ? Ils ne savent jamais rien sur rien, d'ailleurs ils se montrent en général dans les gentils wagons de travailleurs. Bref, SNCF/RATP il faut réformer d'urgence. C' est trop cher pour le service rendu.
Réponse de le 11/06/2013 à 14:39 :
oh oui !
demandez vous pourquoi on vous supprime des trains et des bus... C'est que le début, faut que ça devienne rentable. Vous allez pleurer je vous le garanti
Réponse de le 11/06/2013 à 14:45 :
vivement la privatisation !!!! encore moins de service et des tarifs en rapport avec le service !!!! cherchez un peu avec la compagnie Thello !!!!!!!!!
Réponse de le 11/06/2013 à 14:54 :
De joie, oui, nous pleurerons, quand nous vous aurons alignés sur le privé!
Réponse de le 11/06/2013 à 15:01 :
non tout court, vous n'aurez rien de plus....
voir moins encore quand on aura trouvé un autre coupable. Réjouissez vous tant que vous voulez.
Réponse de le 11/06/2013 à 15:28 :
Euh, je parle en Ile de France, de la ligne qui dessert La Défense. Si le RER A n'est pas rentable, alors la France entière n'est pas rentable... Pour moi, il y a déjà un pb dit d'interconnexion à Nanterre que SNCF/RATP se renvoit dos à dos depuis la nuit des temps... Balayez devant votre porte svp.
Je ne prends surement pas le train pour mes vacances, pas folle la guêpe. Et me moque pas mal, qu'il y ait des trains en Corrèze (par exemple)
Réponse de le 11/06/2013 à 15:34 :
Ha la menace, sans nous point de salue.
Vous vous voyez trop beau mon cher. Sans vous, ça ira au moins aussi bien.
Réponse de le 11/06/2013 à 16:11 :
La matériel roulant n'appartient ni la RATP, ni à la SNCF, ni à l'état.
En revanche, bon nombre de fonds de pension outre atlantique sont alimentés par des parts dans chacune de ces rames vétustes.
Je vous rappelle accessoirement que le PDG de ces entreprises est nommé arbitrairement par l'état. tirez en les conclusions qui s'impose.
Je prend le temps de répondre. Je ne me vois pas beau comme vous dites. Et personne n'est irremplaçable. Vous non plus...
Sachez que vos élus, paient le transport au kilomètre. Les voyageurs ne sont pas pris en compte dans leurs calculs et ça ! ça se sent !
Réponse de le 11/06/2013 à 17:14 :
Très bien Tof, le ton se radoucit, moi aussi donc. Je ne comprends pas depuis le temps que vous faites grève pour soit-disant défendre le service public, les conditions n'ont fait qu'empirer. Admettez que vous n'avez jamais roulé que pour vos avantages, vous moquant éperdument du reste. Vos grèves inopinées à chaque agression de contrôleur, là où le client peut se faire poignarder sans que ça vous émeuve. Dernièrement, l'appel de Mailly à la grève si on touche aux avantages acquis. Vos régimes de retraite sont scandaleux, les aligner ne réglera peut-être pas le pb des retraites mais il y aura au moins un peu plus de justice. Sur cette base plus saine, les efforts pourront être demandés.

PS : J'ai déjà tiré les conclusions depuis bien longtemps en ne votant plus entre autre.
Réponse de le 11/06/2013 à 18:03 :
La plupart des agressions que j'ai subit ce sont produites en prenant la défense de voyageurs.
Sachez toutefois que c'est interdit de quitter son poste de conduite. pas de prise en charge des blessures si vous le quittez. Mon arcade s'en ai remise, mais pas moi. Mais je ne regrette rien.
Les jours de grève ou je suis sorti quand même, je faisais du 267, si cela vous parle puisqu'il passait près du RER préfecture... Les gens ont toujours été sympas dans l'ensemble. Je prenais ce que je pouvais sur le trottoir. Je n'ai pas toujours été d'accord avec les grèves. Certaines sont honteuses je trouve. Mais je ne veux pas tomber dans l'inverse non plus.
Je ne "roule pas que pour moi" sinon je ne prendrais pas la défense de gens dont je ne fait plus partie. Les insulter ne sert à rien. La plupart sont des gens biens.
On leur brandit toujours leur avantages au nez en faisant fi du reste, c'est ça qui m'agace.
Un peu de justice ? Je suis pour.
J'ai été élevé par un pompier de Paris. Oui il avait la sécurité de l'emploi... Pas de la vie. et il était payé le strict minimum.
Qu'on me présente un plan, complet qui, par métier, corps de métiers mettent en évidence la pénibilité de certains. Et oui je reconnais que d'autres doivent passer avant nous.
En revanche, je ne supporte pas qu'on jugent des gens dont finalement on ne connais qu'une petite partie du problème.
Ce qui est scandaleux c'est pas le régimes de retraite, c'est le fait d'en faire payer le prix aux autres. Et je l'ai déjà dit, je suis pour que la RATP s'autofinance, elle le peut...
Pour les autres, je ne maitrise pas aujourd'hui tous leurs chiffres alors je me garde de m'étaler dessus.
Mais avouez que quand on parle "de contrôleur aux cheveux gras" ou autre sarcasme du genre y'a de quoi se vexer.
Oui, il y a des cons chez nous, on ne fait pas exception, il y en a partout. Seulement quand on en voit un, uniforme oblige, on fout tout le monde dans le même sac.
Et pour finir, c'est frustrant quand vous observez les modes de financements et que vous savez très bien à quoi ça mène. Mais qu'on vous y oblige.
PS: bien que voter soit un devoir, j'en suis comme vous arrivé à m'abstenir.
a écrit le 11/06/2013 à 13:20 :
il faut vraiment tout remettre à plat, il est anormale qu'un agent sncf soit bien plus protégé qu'un ouvrier qui a passé 45 ans à faire les 3*8 à la chaîne et qui se retrouve avec des séquelles due à l'amiante, un dos fracassé, et une vie décalé
a écrit le 11/06/2013 à 13:18 :
C'est marrant personne ne parle de son propre régime. Le connaissez vous si bien que ça ?...
Réponse de le 11/06/2013 à 13:42 :
C'est peut-être parce que 1) nous, on a du boulot, et 2) parce que dans le privé, une retraite, on n'en aura pas. Mais qu'on nous taxe encore plus pour qu'une petite bande puisse en avoir une, et très tôt de surcroit, ben ça agace!
a écrit le 11/06/2013 à 13:16 :
HONTEUX LES METTRE COMME LES AUTRES 62ANS
a écrit le 11/06/2013 à 12:59 :
Le temos où la solidarité consiste à puiser tant qu'on peut dans le système est fini. Il est juste de se demander qui porte le plus de charges et qui n'en porte pas assez. On se rendra compte que le système "Dieu pour tous et chacun pour soi" a des limites parce que l'Etat n'est pas Dieu dans sa prodigalité sans limites, c'est l'apport et l'effort de chacun. Contribuer c'est aussi se responsabiliser, on verra vite que la notion de liberté se résumera vite à la vision existentialiste du 20ème siècle "l'enfer c'est les autres", ce chaque autre qu'on considère comme responsable parce que les limites entre soi et les autres sont vite empiétées. Il y a de sérieuses remises en question de la notion de liberté à envisager.
a écrit le 11/06/2013 à 12:40 :
En matière de retraite, 75% de la population ne fait pas confiance au gouvernement pour rétablir l équité sur l actuel système féodal qui spolie les salariés. Alors que la fonction publique manifeste pour ne pas réformer, les salariés taillables et corvéables à merci devraient défendre leur maigre retraite à venir? Ils font le hold-up comme d habitude. On fonctionne sur l injustice, la prime à la paresse. Et la jeunesse en détresse qui n a même pas droit au travail !
Réponse de le 11/06/2013 à 12:52 :
On embauche 1600 opérateurs en 2013. Mais j'en vois 90% ressortir en disant: "ça va pas non"
a écrit le 11/06/2013 à 12:15 :
Il existe des gens qui ne font rien et d autres avec des qualifications qu on empêche de travailler. On se demande bien pourquoi ?
a écrit le 11/06/2013 à 12:12 :
Le constat est simple : l'état donc les Français n'ont plus les moyens de financer des régimes spéciaux et un règime public différent du régime privé.
Si l'égalité, la fraternité inscrits dans notre devise nationale ont un encore sens, nous avons à adopter un seul régime le plus tôt possible.
Réponse de le 11/06/2013 à 12:49 :
Ok ça me va, filez moi tous mes week-end le mois d'août, noël et jour de l'an. Pour plus d'égalité. Merci
Réponse de le 11/06/2013 à 12:59 :
ils pleureront car ils n'auront plus de transports pour se deplacer
Réponse de le 11/06/2013 à 13:09 :
Et on peut connaître le nombre de jours de "récup" pour ces actes de bravoure qui n'interviennent que ponctuellement?
Réponse de le 11/06/2013 à 13:15 :
Oh si il y en aura... Le minimum toute l'année, le strict minimum...
Mais je suis d'accord. Egalité parfaite. Donc plus de négo de salaire non plus dans le privé; le Smic pour tous, pour la cohésion nationale hein...
Réponse de le 11/06/2013 à 13:20 :
Zut,
c'est vrai qu'ils sont les seuls à travailler en décalé, les weekend et jour fériés.
Réponse de le 11/06/2013 à 13:38 :
Tof, la litanie vient avec les mouchoirs? Parce que là, on va pleurer. C'est du Dickens ou du Hugo, au choix. Ils sont tous au SMIC les pauvres petits agents. Non mais faut pas non plus nous prendre pour des idiots. Et la méthode la plus simple pour tout harmoniser, ce n'est pas de tout nationaliser, mais de tout privatiser. CQFD. ah, la bonne petite pensée unique étatiste.
Réponse de le 11/06/2013 à 13:56 :
@Tof : d'accord pour vous filer comme l'écrivez si joliment ous mes week-end, noël et le jour de l'an.
Et en échange vous me donnez vos jours de vacances au-delà de 10jours ? Je prends 10j par an en tant qu'indépendant, et je n'en fait pas un motif de plainte.
Il s'agit de rétablir une situation d'inégalité entre tous les Français.
Votre priorité de compenser par votre régime de retraite vos contraintes de week end me semble une position partisane !
Réponse de le 11/06/2013 à 14:04 :
Et il ne mentionne pas que lui a la sécurité de l'emploi... Ce qui, en soi, devrait déjà compenser pas mal de "désagréments" (parce que nous, dans le privé, c'est bien connu, des "désagréments", hein, on en a pas!). On peut parler aussi du parc de logement de la SNCF et de la RATP, proposés à des prix imbattables aux agents... Enfin de plein de petites autres choses comme cela...
Réponse de le 11/06/2013 à 15:22 :
"le nombre de jours de récup" ?
Précisez... Je connais ce terme. Mais je suis honnête alors voici
104 repos annuels (placés dans un grille de roulement pour couvrir tous les jours hebdomadaires) ce qui pour 52 semaines reviens à un week end comme beaucoup.
17 jours sont rendus au agents et sont la résultante de l'accord sur l'ARTT de 2000. Comme la couverture de service dépend de l'offre demandée par les instances on rend les jours ou on les paies.
Si c'est de ça que vous parlez, sachez qu'ils sont financés par les agents eux mêmes.
C'est un des rares accord syndicaux intelligent à mon sens puisqu'ils a permis entre 2000 et 2005 d'embaucher 3600 personnes. Qui du coup ne sont pas au chômage...
Les horaires des agents étant directement lié à l'offre ( exemple si un bus fait son premier départ à 5:00 il faut qu'un agent commence à cette heure puis 5:07 et 5:14 etc...) on les paies sur une moyenne de travail mensuelle de 152.60h. Certains mois ils font moins (petits services) d'autres ils font plus. Au minimum on ne peut les faire travailler moins de 2 jours entre les repos (règlement européen) et maximum 6 jours d'affilé ( 7 avant 2005, encore règlement européen) la durée maxi autorisée hebdo est de 48h00. La durée max d'une vacation sur voiture est de 7:30 en une fois et de 8:15 en deux fois. Elle est de 9:45 pour ceux qui assurent la continuité en cas d'absence non prévue (retard prise de service)
posez vos questions, il y a beaucoup a dire. La transparence me va très bien.
a écrit le 11/06/2013 à 12:08 :

Les retraites, ça concerne tout le monde ! Rappelons les engagements hors bilan du public, donc non financé, 1200 milliards en euros. Il n existe pas de fonds suffisants. Et la fonction publique, corporatiste, manifeste contre la réforme du calcul. Pour les salariés qui n ont pas de compensation pour la précarité ou le chômage ne manifesteraient pas ? Si on dit qu en la matière, on va dans le mur, c est un euphémisme. On parle de retraites madoff? c est quoi ? Et il faudrait que les jeunes générations travaillent jusqu à 70 ans pour payer la retraite des boomers à 55 ans ? Encore une que comme la cherté des logements. Il faut aussi parler croissance économique, pas l économie de la dette. Le déficit, c est l impôt, on n a pas fini de payer. La croissance c est l emploi. Et la question des statuts et des emplois non pourvus. Les conditions ne sont pas satisfaisantes? Le remboursement de la dette pour retrouver la croissance, ça risque de coûter cher.
Réponse de le 11/06/2013 à 15:05 :
J'en ai marre d'expliquer alors on va faire court.
regardez donc la part de l'emprunt Giscard dans la dette. Et faites vous une idée
a écrit le 11/06/2013 à 12:01 :
Décidément, cet article m'inspire. Nos ténors syndicalistes, s'apprêtent à mettre des bâtons dans les roues à notre cher François. Ils vont vociférer leurs slogans d'un autre temps et laisser aux autres le soin de régler l'ardoise de leur illusions, de leurs prérogatives, de leur péremption, pire de leurs certitudes. Plus que la classe politique, les syndicats et leurs bastions me dégoûtent. Non pas tant par leurs idées, chacun ses chimères, mais leur aveuglement et leurs méthodes. Leurs membres sont tellement idéologiquement pétris de certitudes qu'ils sont obscurantistes, et leurs agissements du même acabit que les terroristes musulmans (ils sont à la mode depuis 40 ans). Leurs dirigeants des manipulateurs éhontés. Oui c'est le pouvoir de nuisance de cette minorité qui exaspère, alors je le dis, je suis prêt à la pire des confrontations. Que François le normal, se thatcherise dans son comportement et ses décisions. Oui c'est ce que je souhaite. je ne veux plus payer pour un contrôleur aux cheveux gras sans ambitions, pour un contrôleur aérien qui se repose à longueur de temps, pour un professeur en attente de vacances et d'arrêts maladies. je ne veux plus payer pour ces clichés aux regards sans espoir et sans illusion. Si je dois être tondu que ce soit pour un renouveau, une remise à plat du système. j'ai le droit d'y croire comme tout ceux qui sont morts sur les champs de batailles au nom de la patrie de la liberté et de ce qu'ils voulaient après tout. Mais François, si ton gouvernement me tond sans remettre à plat le système, si tu lme saigne sans équité, alors je te promets que je ne serais plus un citoyen normal, car j'ai un gros défaut, je ne meurs pas sur les champs de batailles.. Tu vas devoir être courageux au delà du normal pour que des citoyens sans histoire n'en crée pas une qui tourne au cauchemar.
Réponse de le 11/06/2013 à 12:34 :
Hallucinant...
Complètement hallucinant de lire un truc pareil. Mon pauvre vous devez être dans un état de frustration pour nourrir des idées pareilles...
Parler de champs de batailles. Allez donc faire un tour du côté du plateau du Val d'Argenteuil ou de la cité des Indes, voir les coutilles ou le Luth... Voyez donc pourquoi on laisse à ces gens quelques compensations au regard de ce qu'on leur demande...
Sortir de la petite ceinture et de vos rues trop bien gardées par les flics vous remettrait peut être dans le contexte. Observez l'Esperance de vie des conducteurs de métro qui eux respirent bien plus que les particules de gasoil.
Vous êtes prêt à la pire des confrontations ? Rassurez vous elle va avoir lieu. Bien orchestrées par les médias qui feront un montage digne d'Hollywood pour montrer les Français se déchirer. Les Français... Comme j'ai honte.... Des grandes "bouches" et pas de cou... Combien se sont déplacés pour voter ? Combien s'élèvent contre les fermetures d'usines ? Combien ? A chaque fois c'est pareil. On se défoule sur le net mais personne pour bouger son cul et défendre quoi que ce soit. Parce que ça les concernent pas. Les mêmes qui trouvent honteux que PSA ferment une usine préfère rouler Audi et par derrière tiennent un discours patriotique. J'en aurai presque une larme. Au lieu de vous prendre pour Jean Moulin du net, sortez donc de chez vous. Faites donc ne serait-ce qu'un tour complet d'une ligne de bus dont l'indice de ligne a plus de deux chiffres. Je sais que vous savez de quoi je parle, puisque même ces ignares de machinistes le savent eux.
Réponse de le 11/06/2013 à 12:44 :
les machinistes se font agresser journellement !!!!!!!!
Réponse de le 11/06/2013 à 13:10 :
Faut arrêter la caféine et tout autre produit stupéfiant ! Faut surtout arrêter de glandouiller sur le net au bureau en traitant de feignants des catégories entières de personnel ...
Réponse de le 11/06/2013 à 13:12 :
Une réponse s'impose:
8 ans opérateur (machiniste)
Journellement non, heureusement...
Mais certaines fois on a plus de mal a s'en remettre. Quand trois cagoulés montent ne vous arrosant d'essence et vous enjoignent à sortir du bus parce que vous avez l'outrecuidance de passer dans SA cité après une heure déjà convenue avec les forces de l'ordre. Et qu'on vous demande ensuite pourquoi vous n'avez pas percuté l'extincteur qui est à bord, je vous promet que ça laisse des traces.
Vous entendez parler de suicides à FT mais je n'ai jamais entendu relater les 6 que j'ai vu pendant ma courte carrière de machiniste. Et j'en vois d'autres depuis, mais je ne conduis plus. Vivre dans la peur d'aller taffer c'est pas génial. Et nous on est pas armés, même si je pense que c'est très dur aussi pour les flics.
Réponse de le 11/06/2013 à 13:42 :
+1 Tof ... On est tous avec toi :-)
Réponse de le 11/06/2013 à 13:43 :
Rarement lu un post aussi nul...
Continuez à voter UMPS / Front de gauche en méprisant ceux qui ont bien raison de s'abstenir mais ne vous plaignez pas des conséquences après. Conséquence sur la délinquance, les fermetures d'usine et compagnie.
Réponse de le 11/06/2013 à 15:31 :
primo je suis pas au bureau, j'ai autre chose à foutre quand je travail que d'essayer de dialoguer. Ce qui semble impossible compte tenu du raisonnement de certain.
Il arrive que l'on soit décalés dans la semaine pour nos repos...
Si je prend le temps de répondre ici, c'est parce qu'il me semble important de répondre. Ce que je fait de ma journée de repos ne regarde que moi. En revanche, venir cracher ici son venin puis ne plus rien dire ensuite me semble moins constructif.
Réponse de le 11/06/2013 à 15:39 :
manque de bol je m'astiens aussi...
Je me plaint de rien moi, c'est l'inverse, je viens dire ce que nous avons et que beaucoup devraient avoir. Et au moins je ne me cache pas derrière l'écran. Mon pseudo reste le même et je répond aux propos parfois à côté de la plaque. Ceci étant je n'en veux pas aux gens qui nous voient comme ça, mais je leur en veux de pas poser de question et de répondre aux miennes...
Je ne juge pas du travail des autres quand je ne l'ai pas fait. J'ai toujours fait ainsi. Par contre je crache pas sur une corporation même si j'en connais les conditions de travail.
Et j'attend les courageux qui voudrons bien décliner leur catégorie et leur branche d'activité. Que l'on observe un peu ... Car je suis sûr que les plus à plaindre ne sont pas ici...
a écrit le 11/06/2013 à 11:59 :
Niveler tout le monde par le bas oblige a s'attaquer au plus privilégier en premier afin de descendre par palier jusqu'à celui qui est le moins! Il faut mettre les cotisations a la proportionnelle et les pensions au forfait, et pas le contraire, pour 40 ans de travail effectif et annuler l'âge de mise en retraite.
Réponse de le 11/06/2013 à 12:36 :
M'ennuie un peu votre système... Votre modèle de cotisations a la proportionnelle et de pensions au forfait est simplement une nouvelle tranche fiscale d'imposition, planquée sous le tapis. N'y en a-t-il pas assez comme cela ? Que l'impôt serve a équilibrer les inégalités, c'est logique, mais si vous créez encore une autre méthode d'égalisation, il serait préférable de la loger dans ce qui existe déjà, cela évitera les conflits ultérieurs. Un tel modèle reviendrait donc a attribuer un smic-retraite a tout le monde, qui aurait été collecté sur l?impôt, proportionnellement... Autre forme de RSA en somme...
a écrit le 11/06/2013 à 11:59 :
Je proprement outré par vôtre article aussi dirigé que fallacieux.
Vous omettez sciemment de dire que ce "déficit" est lui même organisé par le fonctionnement imposé par l'état aux entreprise ne question.
1) le déséquilibre démographique et inéluctable quand on ne remplace pas un départ en retraitre. Surtout si celui ci ne s'étale pas dans le temps.
2) Malgré un prix de ventre fixé par les instances (et ne me dites pas que le STIF c'est pas l'état ils sont 24 sur 28 sièges) qui ne couvre pas le prix réel du transport, la RATP a réalisé 4.3 miliard de chiffre d'affaire et 830000 milions de bénéfices. Vous sortez une pluie de chiffres tous plus faux les uns que les autres. Le rapport de la cour des compte est en libre consultation. Le lire plus attentivement permettrai de mieux le comprendre.
Vous ne mentez pas, vous oubliez simplement de dire les causes de ces déséquilibres.
La RAPT reverse son excedant à la sécu depuis des années. Pour tenter de combler le trou abyssale de la sécu, alors qu'a la RATP il y a beaucoup, je dis bien beaucoup moins d'absentéisme que dans d'autres entreprise. D'ailleurs TOUTES les entreprises de transport urbain de voyageurs sont subventionnées. Même Veolia abandonne la branche transport et pas par hasard. Les dés sont pipés et y'en a franchement ras le bol d'être taxés de "nantis".
Le choix faire par les agents d'être au service du publique s'est fait aussi parce qu'il y a des compensations. Regardez donc les échelles de salaires de plus près ! Combien de dimanche, de samedi, travaillez vous ? Atteignez vous 48h00 hebdo pour conduire au mois d'août quand on crève de chaud ? Sortez vous de la petite ceinture pour allez rouler dans les cités autour de paris...
Ces compensations, sont justes. De plus elle ne concernent pas tous les employés. Le tableau B représente moins de 15000 agents sur 46000. De plus calculer une retraite sur les 6 dernier mois, c'est une proportionnelle et sans complémentaire ! Il faut réunir deux conditions pour y prétendre 25 ans de service mini et 50 ans d'âge auxquelles se rajoute la décote instaurée en 2005.
Dans les faits, la moyenne des départs est de 56.5 ans. Pour avoir des horaires que peux acceptent de faire. Demandez donc à un machiniste s'il fêteras noel cette année et faites vos statistiques...
Expliquez donc aux lecteurs, comment la SNCF et RFF fonctionnent. EDF et RFF, Orange et FT. A chaque fois on a séparé la production du réseau. Comme ca on fabrique des entreprises privées qui gagnent du pognon sur le dos des contribuables, puisque par ailleurs RFF, ERDF que représentent les réseaux restent à nôtre charge. Oui à "nôtre" charge puisque les agents ne sont pas exonérés d'impôts ! contrairement à ce qu'on lit ça et là.
Il y a tant à dire que je vais en rester là. Mais au lieu de taper sur ceux qu'on vous livre en pâture pour calmer vos frustrations vous devriez plutôt vous demander quand est ce qu'on arrêtera de vous prendre pour des c..
Puisque certains attendent avec impatience de "mettre au pas" ces terribles privilégiés, je préfère les prévenir. Non seulement ça ne changera rien aux finances publiques, mais par contre préparez vous a connaitre le service minimum toute l'année au nom de la loi du marché.
Réponse de le 11/06/2013 à 12:21 :
Ce qui est hallucinant dans votre propos, c'est que vous paraissez sincère en pensant qu'il n'y a que votre catégorie qui a des horaires infernaux, bosse les jours fériés et doit faire des semaines surchargées en cas de bourre. Décidément, vos syndicats vous ont vraiment lobotomisé au delà du raisonnable. Ouvrez les yeux cher fonctionnaire, les autres branches aussi ont leurs fardeaux a porter...
Réponse de le 11/06/2013 à 12:47 :
des semaines surchargees mais ils savent aussi qu'il y a d'autres professions semblables
Réponse de le 11/06/2013 à 12:48 :
C'est d'autant plus dommage, que je suis anti syndicat. C'est précisément à cause d'eux qu'on a cette image de merde.
Maintenant, je suis tout disposé a vous expliquer les conditions de travail à la RATP, j'en suis le garant par ma fonction. Les autres branches comme vous dites sont aussi subventionnées pour la plupart, mais vous semblez l'ignorer. Le coût du transport étant imposé par l'état, il subvient à ce qui manque pour financer le reste. Et ça marche aussi pour TOUS les transports publics Veolia abandonne la branche transport pour de bonnes raisons que vous ignorez sans doute aussi.
Un fonctionnaire touche un traitement, la RATP est une EPIC depuis 1990. Le fait que certains donnent une image aussi pourrie m'énèrve au moins autant que vous. J'ai bien conscience que d'autres ont des horaires décalés. Et pour cause comme je vous l'ai dit je travail à cela. Comparer ce qui se fait m'est très aisé. Aussi je puis vous fournir toutes les réponses à vos questions.
La façon dont la RATP traite ses employés est honnête, et devrait plutôt être citée en exemple au lieu d'accepter de jouer les martyres.
Pour info: en 2012 la RATP à réalisé 4.3 milliard de chiffre d'affaire et 830000 millions d'? qui ont été réinvesti aussitôt. Le compte retraite est toujours au c?ur des débats car l'entreprise et l'état refusent de se mettre d'accord. L'état impose le prix de ticket et une grande partie de de prix est payée par les patrons via le versement transport ( pour toutes les entreprise de transport....) Alors ? qui paie ? Tous le monde.
Réponse de le 11/06/2013 à 13:14 :
Les pauvres petits... Leur situation est tellement dure au regard de celles des autres travailleurs de ce pays. Une solution pour vous sauver de cette infernale situation : on privatise totalement, et puis voilou. Dix ans de panade pour les usagers jusqu'à ce que les exploitants privés calent leur offre, et on entend plus parler de "grèves", de "régimes spéciaux" et autre! Et, puisque c'est si difficile, vous le vivrez sans doute mieux ainsi!
Réponse de le 11/06/2013 à 13:58 :
Si ce travail est si dur, démissionné ! il y a beaucoup de gens qui attendent derriere la porte de la RATP/SNCF
Réponse de le 11/06/2013 à 17:15 :
@pff

On embauche...

36 Rue Belliard 75017 Paris
Réponse de le 20/06/2013 à 19:23 :
Que les privés calent leur offre ?

Ok
En France il reste 1) Kéolis (SNCF & aptr & adatrif etc)
2) GroupeRATP (RATP & RATPdev)

Et.... c'est tout... Veolia lâche l'affaire, et même les chinois n'en veulent pas... On se demande bien pourquoi...

Un élément de réponse ? Allez regarder du côté du coût réel du transport, et par la même occasion de la façon dont on finance les transports...

a écrit le 11/06/2013 à 11:42 :
L'opacité et la complexité de tous ces régimes bananiers spéciaux expliquent leur pérennité ! Pour combien de temps encore ?
Réponse de le 11/06/2013 à 12:12 :
La complexité est liée au règles qui s'imposent au transport urbain.
"Les régimes bananiers" comme vous dites ont leurs portes grandes ouvertes. Venez donc aux journées du patrimoine pour vous faire une idée de comment on organise le travail dans un centre bus par exemple...
Peut-on savoir quel est le vôtre de régime ?
Un très grand nombre de secteurs sont "subventionnés" ne serait-ce que pour leur assurer un revenu.
C'est tellement facile de déblatérer... Vous ne savez rien de ces régimes et vous en parlez parce qu'on vous présente ça comme étant la cause de tous vos maux.
a écrit le 11/06/2013 à 11:31 :
Je suis retraitée du notariat et donc je fais partie du régime des clercs de notaire. Je voudrais préciser que ce régime "spécial" est alimenté par les notaires eux-mêmes. En effet une cotisation obligatoire est prévue sur les honoraires de ces derniers afin que les employés puissent avoir un régime de sécurité sociale. Je pense donc que ce régime des employés de notaire n'est en rien dans le déficit prévu.
Réponse de le 11/06/2013 à 11:40 :
C'est quoi la différence qui justifie ce régime "spécial" ? Parce que les autres régimes ne sont pas alimentés par les employés eux même ? Vous tendez le fouet pour vous faire frapper là ;-)
Réponse de le 11/06/2013 à 12:57 :
Et non...
Preuve que vous ignorez comment vos retraites sont payées...
La "répartition" vous en avez zentendu parler ? Certains sont dans l'incapacité fonctionnelle d'alimenter leur compte retraite. Celui-ci est donc alimenté par d'autres qui gagnent assez pour payer un peu plus pour les autres. C'est au nom de ce principe qu'on essaie de maintenir une égalité. Mais vous avez raison. Cotisons chacun de nôtre côté auprès de nos chères banques. Pourquoi croyez vous que Me Merckel refusent de voir une banque faire faillite ? Regardez donc comment sont financée les retraite Allemandes
a écrit le 11/06/2013 à 11:06 :
Le processus est simple pour avancer : 1 - On verse immédiatement les 600 a 700000 parasites de la représentation nationale dans le régime général. 2 - Une fois a bord, ils seront bien obligés de traiter le problème sérieusement, parce que cela les concernera enfin. 3 - Une fois nettoyé le régime général, on fusionne tranquillement les régimes spéciaux dedans, histoire de faire cesser cette zizanie organisée par les politiques entre les diverses parties de la population pour assoir leur pouvoir...
a écrit le 11/06/2013 à 10:58 :
N'oublions pas la forte capacité de nuisance des bénéficiaires des régimes spéciaux...
Donc, je parie : "réformette" pour les régimes spéciaux, et coup de massue pour les autres.
Réponse de le 11/06/2013 à 12:01 :
Exactement ça !
a écrit le 11/06/2013 à 10:58 :
à l'auteur de l'article : depuis 2 jours, nous entendons parler de la grève des contrôleurs de la navigation aérienne qui sont aussi des fonctionnaires (les mieux payés et de très loin dans la fonction publique) ; il est très étonnant que les articles sur les retraites des régimes spéciaux parlent rarement des retraites des contrôleurs aériens : car pour eux, c'est le jackpot qui laisse très loin derrière les régimes spéciaux de la SNCF, EDF et la RATP.
Réponse de le 11/06/2013 à 12:59 :
Ben oui mais les agents RATP et SNCF ils ont les cheveux gras en plus...
Réponse de le 11/06/2013 à 13:35 :
Lol Tof :-)
a écrit le 11/06/2013 à 10:51 :
petites questions?
le contribuable paie une subvention d'équilibre de près de 4 milliards d'euro pour éponger les déficits des caisses de retraites de la SNCF et RATP sur l'année 2012.
pensionnés bénéficiaires :328000 personnes.
pourquoi le gouvernement ne propose t-il pas que le contribuable paie également la subvention d'équilibre du déficit de la caisse du régime général (CNAV) qui n'est que de 4,8 milliards d'euro en 2012 pour près de 16,5 millions de pensionnés ?
Y aurait-il une discrimination officiellement reconnue entre citoyens employés dans des services publics et citoyens travaillant dans le privé ?
Le champion de la justice façon socialiste -le Président Hollande- va sans doute répondre.
Réponse de le 11/06/2013 à 13:26 :
Parce que l'absentéisme y est moindre précisément que dans le privé. Et Sachez que depuis 1990 la RATP reversait son excédant (puisqu'elle était son propre assureur social et que seul les agents la finançait) au régime général. Depuis qu'elle y est adossée (2007) plus de raison de dire que vous payez pour la RATP. Les moyens sont devenus fongible et pas forcément à l'avantage des agents...
A propos de couverture maladie. Savez combien coûte l'Aide Médicale d'Etat ?????
J'accepterai toutes les réformes sans broncher quand TOUT absolument TOUT ce genre de dévoiement des ressources publiques aura cessé !
Réponse de le 11/06/2013 à 17:32 :
Ami TOF vous dites n'importe quoi.
absentéisme dans le secteur public moins élevé que dans le privé: faux;
excédant du régime de retraite de la RATP: faux. déficit de 552 millions d'euro en 2012, estimé à 614,6 millions d'euro en 2013 .
AME n'a rien à voir avec le sujet retraites ; pour votre info le coût de l'AME en 2011 a été de 588 millions d'euro .
Soit vous êtes mal informé par votre syndicat favori, soit vous ne voulez pas que la vérité sur la situation financière des régimes spéciaux soit dévoilée .
a écrit le 11/06/2013 à 10:27 :
cadre bancaire, depuis plus de 25 ans, mon salaire actuel net sans prime ni 13 ème mois est de 300 euros, je vais percevoir 2300 euros net avec à un article 83 de 150 euros par mois. j'ai 61 ans, je ne peux pas partir car je dois assumer 1800 euros par mois pour ma belle mère alzheimer, nous n'avons aucune aide, nous sommes des vaches à lait. pendant ce temps nos chers fonctionnaires et élus, se gavent. on va vers la révolution et le départ de nos jeunes à l'étranger. bravo la justice sociale annoncé par le président haut et fort !!don est bien loin du dscand
Réponse de le 11/06/2013 à 11:00 :
Meme situation, salaire net mensuel 320e avec un enfant à charge.Les gens confondent "traiders" et "employés de banque".A 23ans je n'imagine meme pas avoir une retraite un jour vu la situation catastrophique de notre pays.
Nous n'avons pas choisi la bonne carrière.
a écrit le 11/06/2013 à 10:12 :
Pourquoi un tel traitement de faveur?
Je vois sans cesse parler des "banquiers" à tort, beaucoup de mensonges.
En tant qu'employé de banque nous n'avons pas ces avantages là !
Etre guichetier à la SNCF n'est pas usant par rapport aux ouvriers en usines alors pourquoi tout le monde n'est pas logé à la meme enseigne?
a écrit le 11/06/2013 à 9:58 :
Est-ce que la retraite allouée aux étrangers n'ayant jamais ni travaillé, ni cotisé en France, ni habité en France sera reconsidérée ?
Ces info peuvent être consultées dans le livret d'accueil "VIVRE en FRANCE" délivré par le Ministère de l'IMMIGRATION, en page 54 sous le titre "VIEILLIR en France
Réponse de le 11/06/2013 à 11:16 :
+ 1 pas de cotisations, pas de retraite,pas de CMU,pas de RSA, RIEN, NIB, QUE DALLE.
a écrit le 11/06/2013 à 9:45 :
Tant que le politique, quel que soit son appartenance, privilégiera sa réélection par rapport aux problèmes qu'il doit résoudre, rien ne progressera de façon significative. Les grands discours sur la justice sociale; l'équité, les équilibres des régimes sociaux français si enviés autrefois par d'autres pays - mais pas aujourdhui vu la débacle- ne sont que des discours qui ne devraient plus être entendus par les électeurs: Tous doivent être conscients des problèmes financiers de nos régimes sociaux, problèmes qui ont été cachés depuis des années, à coups d'emprunts nationaux dont on connait aujourd'hui le coût; et qu'on ne dise pas c'est la faute à l'autre ( celui d'avant) car c'est un fusil à 1 coup seulement, et on va remonter loin!! Il est temps de purger tout cela, et chacun devra mettre la main au portefeuille, à commencer par nos élus qui doivent montrer l'exemple, mais aussi ceux dont la condition en retraite ne peut plus être honorée comme dans le passé. Et qu'on ne dise pas comme le font certains syndicats, que l'on choisit EDF, SNCF ou autres sociétés à cause des conditions prévisibles de la retraite!! C'est vraiment prendre les gens pour ce qu'ils ne sont pas. Mais tout cechangement doit se faire, avec les clarifications nécessaires et pas de discours politique idéologique (on a un VRAI problème qui ne peut se résoudre par discours idéologique), avec sérénité et progressivité, on ne peut pas tout bouleverser en un jour. De toutes façons, ça fera mal.
a écrit le 11/06/2013 à 9:32 :
Je remarque une véhémence de la part de lecteurs cheminots ou autres, qui reflète un désarroi, une injustice ? Ils mettent en avant une certaine pénibilité et dénoncent d'autres régimes spéciaux moins pénibles à leurs yeux et cela afin de justifier leurs avantages.
Le problème n'est pas de dénoncer les régimes spéciaux de la RATP et de la SNCF, mais tous les régimes spéciaux ! De revenir à une rémunération plus claire et transparente en phase avec la société. Dans un état en faillite, il est évident que tout doit et sera regardé à la loupe, et que le courage implique une remise en question des modes de fonctionnements, sinon ce sera l'explosion sociale. la division public, privée est réelle et le nier est une bévue monumentale. Les uns se dresseront contre les autres et ce n'est pas notre gouvernement qui empêchera cela car la cassure est réelle il ne reste qu'à la consommer.
Oui il y aura des perdants, des générations sacrifiées.oui il y aura de la jalousie et de la dénonciation, de la ranc?ur et de l'amertume. Mais 40 ans d'incurie nous aura conduit les et lesz autres à vivre au dessus de nos moyens. Et devinez quoi, je trouve justifie le fait d'en payer le prix au lieu de laisser une ardoise trop salée aux générations futures. Alors oui, je dis à tous les forts en gueule prêts à justifier leurs avantages en arguant de leur vie professionnelle passée misérable et leur retraite à venir peu joyeuse, que vous le vouliez ou non, vous aussi avez vécu au dessus de vos moyens, vous aussi avez cru aux syndicats qui nous ont enfumé avec leur dogmes, et si vos vies ne vous ont pas réjoui il fallait en changer. Aujourd'hui il faut passer à la caisse et sur l'autel du sacrifice.
Réponse de le 15/06/2013 à 20:29 :
"LES" avantages ?
Pouvez vous m'éclairer ?
Après 4 réformes successives, 2003, 2005, 2007, 2009 il reste, le mode de calcul. Pour le reste quels "avantages" pouvez vous m'énoncer que je comprenne bien le sens du mot avantage...
Si le fait que l'on paies les femmes strcitement la même chose qu'un homme est un avantage, je ne partage pas cet avis.
Si le fait d'être trop payé selon certains est un avantage, sachez que la RATP arrive ne 34e position en France pour ses machinistes, derrière nombre d'entreprise "soi-disant privées" (puisqu'elles aussi sont subventionnées par les collectivités)
http://www.salairemoyen.com/salaire-metier-5821-Conducteurs_de_vehicule_routier_de_transport_en_commun.html#.Ubyvv_dOJhE
Contrairement aux idées reçues, le fait de travailler le dimanche n'est pas, à la RATP un jour "ouvrable", mais "ouvré" et donc ne déclenche pas de primes. Sauf au bout de 12 dans l'année qui en déclenche une. puis une seconde à 24.
Les transports, ne sont pas gratuit pour les familles d'agents, le tarif réduit s'applique aux enfants, comme pour les autres, mais les conjoints paies leur transport comme les autres.
La RATP dans son infinie bonté à trouvé normal de ne pas demander aux conducteurs, de s'en acquitter. (idem police, pompier....)
Puisque l'on considère que l'emploi est sûr, certain parlent de "sécurité de l'emploi". C'est valable pour presque tous les transporteurs urbain de voyageurs, et c'est même les plus grands recruteurs. La RATP est d'ailleurs le premier recruteur d'ile de France. (23 rue Belliard 75017 Paris).
Les médias, pour la plupart dispensent l'information sans forcément tout comprendre, car il est vrai que c'est parfois complexe comme mécanisme.
En revanche, sachez aussi que cette méchante RATP s'est permise l'outrecuidance de proposer un emploi aux salariés de PSA Aulnay.
Une dernière chose avant d'oublier:
Un agent à temps partiel (80% par exemple) ne se voit pas valider ses trimestres comme je l'entend dire parfois. A 80%, il en valide 80%.... et ainsi de suite.
Et qu'on ne vienne pas me sortir que c'est pareil dans le régime général...
a écrit le 11/06/2013 à 9:12 :
Les avantages de cette nomenklatura sont extravagants et honteux; je ne connais pas de grandes villes en Europe où les services de transports sont aussi pourris qu'en ile de France.
Ce doit être dû au fait que les avantages et revenus de cette caste doit être inversement proportionnel au service rendu.
Réponse de le 11/06/2013 à 10:13 :
Ils sont toujours en greve en plus...Pas trop fatigués pour une superbe retraite par la suite.Scandaleux.
a écrit le 11/06/2013 à 8:48 :
152000 CHEMINOTS ACTIFS, 272000 RETRAITES !!! CE REGIME EST DEFICITAIRE !AH BON
rien ne vous interpelle, ne serait ce pas du a un effet démographique, alors l 'état verse plus de 3 milliards pour l 'équilibre, mais la caisse de prévoyance (sécurité sociale) est elle beneficiaire a hauteur de 500 millions d 'euros qu 'elle donne a l 'état.
la précédente réforme a repoussé le depart de l age de départ mini a 57 et demi (pour 92 % des cheminots, oui car on montre tjs l 'exemple du conducteur de tgv)
Je suis rentré a la sncf a 21 ans et si je ve partir a 57 ans et demi , je pourrais pretendre a 1250 euros de pensions apres 36 ans de 3x8 et d avoir eu au cours de ma carriere un week end sur deux, mais de ce fait nous serons obligé de continuer jusqu a 60 ans car avec 2 ans et demi de cotis en plus je pourrais pretendre a une retraite de 1620 euros !!!!!
juste pour rétablir qqes verites !!!
UN NANTI
Réponse de le 11/06/2013 à 9:06 :
SNCF ET RATP ET L'ENSEMBLE DES 35 RETRAITES SPÉCIFIQUES A REFORMER D'URGENCE. LE PRIVE NE VEUT PLUS PAYER POUR CETTE CASTE DE NABABS DIGNE D'UNE RÉPUBLIQUE BANANIÈRE DES CAMARADES !!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 11/06/2013 à 9:12 :
dans la fonction publique ce n'est jamais leur faute mais celle des autres idem pour la vérité c'est les autres qui disent faux. Suffit de lire les différents rapports sur les retraites pour se rendre compte que c'est le secteur marchand qui finance les retraites des agents publics et territoriaux dont leurs caisses sont vide par manque d'actifs...... il faut basculer la retraite des fonctionnaires et entreprises publiques sur celle du privé.................
Réponse de le 11/06/2013 à 9:35 :
vous etes tous ds la critique, mais n y a t il rien d autres qui vous offusque !!!
Réponse de le 11/06/2013 à 9:48 :
Le problème est justement le financement de ces régimes dits spéciaux qui sont pour certains déficitaires ,dans :le but de les mettre dans le régime général et de faire payer les autres!
Je crois donc qu'il vaudrait mieux d'abord les obliger à commencer de rééquilibrer leurs comptes eux mêmes ,au prix de surcotisation (par exemple) ,puis après quelques améliorations les remettre dans le régime général .
On pensait que le gouvernement précédent avait fait des réformes ;mais apparemment,il n'en est rien.
Réponse de le 11/06/2013 à 10:31 :
@ TROP DE DEMAGOGIE !!!: de quoi vous plaignez vous ? Si vous travaillez 2,5 ans de plus vous aurez 30% de retraite en plus ! On croit rêver...
Réponse de le 11/06/2013 à 11:39 :
C est vrai que 39 ans de cotisation, 39 ans à me taper a bosser dimanche et fetes, a me lever un coup a 3H, un coup a me coucher a 5H, du 3X8 quoi !!! je mérite bien cette grosse retraite de 1620 euros! nous devrions pas nous plaindre, fermer nos gueules car nous on a un taf !! et puis continuons a tout tirer vers le bas!!
la vie ce n 'est pas le travail !! tout le monde doit faire effort , je suis ok, mais regarde bien il y a 20 ans un jeune avec un petit boulot pouvait acceder à la propriété, se construire un avenir, désormais on laissera quoi a nos enfants, ils rentrent tous dans la vie active de plus en plus tardivement pour acceder a de petits salaires, ce qui ne leur laisse plus que le choix de rester chez papa maman, et j en passe, alors tu appelles ca l ère du progres social !!!
bel avenir en perspective
Réponse de le 11/06/2013 à 12:51 :
ce n'est pas le privé qui paie
a écrit le 11/06/2013 à 8:07 :
1000 CHEMINOTS ACTIFS POUR 1800 CHEMINOTS RETRAITES AVEC UNE CAISSE DÉFICITAIRE LA SNCF COMME LA RATP SE PERMETTENT D'ALLER PIOCHER DANS LES CAISSES DU PRIVE. INAMISSIBLE ET SCANDALEUX; A REFORMER D'URGENCE SANS CONTRE PARTIE AVEC ALIGNEMENT SUR LE PRIVE !!!! Et la SNCF va perdre son monopole avec bientôt de nouvelles compagnies ferroviaires privés, quel bonheur pour les usagers. CHAMPAGNE CHEF DE GARE !
a écrit le 11/06/2013 à 8:00 :
Qui sait que le contribuable paie 50 milliards de surcoût pour financer les régimes de la fonction publique (surcotisation patronale!) et les régimes spéciaux? Ceci se répartit en 30 milliards pour les fonctionnaires d'Etat pour qui la contribution "patronale" est de 74% et 10 milliards pour les agents des collectivités locales et hospitaliers pour qui la cotisation patronale est de35% (mais la démographie plus favorable!) et 10 milliards pour les régimes spéciaux. Ces "déficits" représentent 50% du déficit 2012 de l'etat et 25% de la dette française! Vous avez dit justice et équité???
Une chose est sur : il y a 4 fois plus de personnes au régime général qu'à ces régimes privilégiés et ils sauront descendre dans la rue pour exiger un alignement de ces régimes avant toute nouvelle réforme du régime général!
a écrit le 11/06/2013 à 1:17 :
Diviser pour mieux régner
Et le régime des sénateurs, ministres, président, journalistes, le cac 40 ,les paradis fiscaux... , on en parle quand ?
bla bla bla ! Au fait vous tous pourquoi ne pas avoir choisie ce métier comme machiniste receveur (conducteur de bus) vous auriez pu tenir de vous levez des jours a 3h30 du matin et d'autres jours finir votre journée de travail a 2h00 du matin ? travailler des weekend des jours fériés renter dans des cités que même les pompiers et les policiers hésite a y rentrer.Vous faire insultez reprocher voir cracher dessus pour partir en retraite a 52 ans ! moi je vous dit il faut être fort psychologiquement pour ne pas craquer ! Et en plus lire vos reproches de jalousie la totale ! essayé d'abord d'essayer un instant de vous mettre dans la place des autres .Au fait vous vous faite quoi comme métier ? votre vie de famille avec vos weekend ! lol.
Réponse de le 11/06/2013 à 5:54 :
@francky "rentrer dans les cités pour se faire cracher dessus ..." mais c'est le vivre ensemble francky ! Que du bonheur ! Quant aux régime des sénateurs, ministres, etc. on n'y touche pas. Qu'on se le dise.
Réponse de le 11/06/2013 à 7:04 :
Vous n'êtes pas le seul a travailler la nuit, les fériés.
Réponse de le 11/06/2013 à 8:22 :
Vous faites rire les salariés du privé qui travaillent en 3X8 4X8 5X8 dans des conditions de productivité l'une des meilleures au monde pour la France. On produit aujourd'hui plus en 35 heures que sur 39h. Excepté la fonction publique et territoriales et entreprises publiques champions des semaines à moins de 30 heures (un cheminot c'est 6 heures de conduite par jour) de l'absentéisme, faible productivité etc. C'est sur il y a des métiers difficiles mais surement pas dans les services publiques !!!
Réponse de le 11/06/2013 à 11:19 :
Vous voyez ce que réussissent a faire nos chers parasites politiques ? On se fout tous sur la gueule alors qu'on est tous dans le même merdier. Il y a des métiers durs des deux cotés de la barrière c'est une évidence. Ces métiers durs ont évolué au fils des temps, c'est un grand classique. Acceptons donc qu'il faille fusionner les systèmes, cela nous rendra plus forts pour aller demander des comptes de manière soudée aux 650.000 représentants qui se sont retranché dans leur donjon doré pour ne pas traiter les problèmes de la nation. Aujourd'hui, on se disperse, on se tape dessus, et les autres rigolent...
Réponse de le 11/06/2013 à 11:51 :
Et on nous fait chier avec la manif contre le mariage homo alors qu'il y a des choses bien plus importantes comme notre retraite qui comme pour moi (j'ai 23ans) je ne pense jamais avoir.
Descendons dans la rue pour des causes louables et importantes !
a écrit le 11/06/2013 à 1:11 :
Bonjour je suis moi meme cheminot alors au lieu de tirer sur les regime speciaux des fonctionnaire et assimillé regardez dabord ce que l etat ce met dans les poche sur notre cul regardez les depensses que font nos elus . Perso je veu bien contribuer a l effort sur nos retraite mais commencons par nos elus qui en cumulant les mandats il cumul de facto les penssions de retraite commencons par ceux qui parlent qu ils nous montre l exemple ensuite je me plierais avec plaisir pour augmenter nosduree de cotisations et puis pour finir quelqu un qui macon infirmier pompier en 3x8 etc..devraient partir plus tot en retraite que quelqu un qui a passé sa vie son cul rivé sur une chaise du lundi au vendredi avec des horraires fixe pour info l esperance de vie d une personne en horraire decalé est de 67 ans a bon entendendeur
Réponse de le 11/06/2013 à 10:36 :
je suis comme vous dites si bien assise sur mon c... depuis maintenant 43 ans, je ne peux pas partir car je n'ai droit à rien pour payer les 1800 euros que réclame la résidence alzheimer de ma belle mère. eh bien Monsieur, bien qu'assise sur mon derrière, je travaille entre 60 et 70 heures par mois, 60000 kms par an, pour m'entendre dire que les régimes spéciaux ne doivent pas être touches car ils vont aller dans la rue !!! quelle honte !!, elus superprivilégies et fonction publique qui touche des primes sans payer de cotisatiosn et qui réclament encore plus. la france et dans le mur, le système social est exangue, je regrette d'avoir mis au monde mes 2 enfants. rassurez vous je connais le système dont vous dépendez, un de mes proches y a fait sa carrière
a écrit le 11/06/2013 à 0:56 :
Et que dire des 11 nouveaux députés représentant les expatriés à travers le monde (dont les expatriés n'ont rien à faire !) et qui percevront une retraite après seulement 5 ans de mandat ? Rappelons que ces nouveaux députés ne servent à rien puisque les expatriés à Mexico, Caracas, Madrid, Viennes ou ailleurs sont tous soumis aux lois du pays d'accueil !
a écrit le 11/06/2013 à 0:17 :
Je croyais naivement que N Sarkozy avait supprimmé les régimes spéciaux ! Je m'aperçois qu'il reste la SNCF,la RATP,les Clers de Notaires,les Sénateurs,les Militaires,les potasses d'Alsace,les dockers,les douaniers, etc etc .Je me demande donc ce que à grand cri N sarkozy et son accolyte Fillon ont fait dans ce domaine ;Poudre aux yeux ou ,y a t il eu une petite avancée sur le thème de "la retraite pour tous" !!!
Réponse de le 11/06/2013 à 11:16 :
Ils sont tous pareils, seule leur méthode d'enfumage change. Hollande ne semble rien savoir faire, c'est probable. Mais finalement, on lui reproche exactement la même chose qu'on a constaté de Sarko qui n'a pas fait le boulot non plus, mais a mieux emballé la sauce... Ils sont définitivement tous pareils, parce qu'ils ne sont pas dans le même système. Quand tous ces guignols se verront ENFIN supprimer tous les privilèges monarchiques et spéciaux en tous genre, alors ils traiteront peut-être le problème global, parce qu'ils seront dans le même bourbier que nous...
a écrit le 10/06/2013 à 23:47 :
48 ans, trois enfants, suis, au chomage pour la 3ieme fois, pourtant ingenieur. Ai déménagé pour trouver travail, mais aujourd hui je dois quitter ma maison car trop chere et pas droit au hlm. Mes enfants ne veulent pas faire comme leur pere, ils veulent etre fonctionnaire car plus sur, plus stable......et puis je suis tres inquiet pour ma retraite...

a écrit le 10/06/2013 à 23:29 :
Leur puissance de nuisance en foutant le bordel plusieurs fois par an leur a permis d'avoir des avantages scandaleux. Il est d'urgence de rétablir une EGALITE de traitement de tous ses régimes spéciaux avec le privé pour qui on calcule la retraite sur la moyenne des 25 ans contre 6 mois du dernier plus haut. A quand une Thatcher qui saura résister à tous ces fouteurs de merdes ?
Sinon quand la coupe est pleine, la France qui trime va se rebiffer et on aura un nouveau mai 68.
a écrit le 10/06/2013 à 23:21 :
Ce n' est plus le rôle de l' Etat de faire fonctionner les transports en commun, donc comme dans d' autres pays ou les trains roulent, les métros roulent et les avions volent : la seule solution est la PRIVATISATION URGENTE !!!
Les contribuables français en ont assez de payer les retraites en or de ces régimes spéciaux du public.
Réponse de le 10/06/2013 à 23:51 :
Attention a ne pas tout mélanger. Privatiser le service, aucun problème... au contraire. Par contre il faudra veiller a ce que l'infrastructure passive reste notre bien collectif... sinon cela deviendrai un verrou de service de la part d'un pur parasite financier.
Réponse de le 11/06/2013 à 13:06 :
Exactement @Coupez!
L'infrastructure est déjà à nôtre charge ! RFF et ERDF sont financées par l'état. EDF et SNCF sont des entreprises privées fabriquées avec de l'argent public. Comme pour d'autres rien ne changera....
Réponse de le 11/06/2013 à 13:56 :
nous ne voulons plus payer pour les règimes spèciaux l'état fait cosette et nous le privé nous allons encore payer pour maintenir les PRIVILEGESZ alors vous n'avez cas privatisé les transports et le privé va remettre de l'ordre qui n'ont qu'un slogan AVANTAGES ++++ OU BLOCAGE DU PAYS...
a écrit le 10/06/2013 à 22:59 :
Si les régimes spéciaux ne font pas parti de la réforme qui sera faite dans la (soi-disante) justice, alors nous aussi, salarié du privé, unissons-nous et allons dans la rue montrer notre mécontentement. Encore une fois, je veux bien faire des efforts, mais de manière équitable !
a écrit le 10/06/2013 à 22:41 :
4 milliards par an.... La pénibilité, blablabla.... On vit vraiment dans un pays de fous pour laisser passer des choses pareilles.... Hollande, tu te réveilles ?
a écrit le 10/06/2013 à 22:40 :
Il suffit de ces gesticulations. Si les régimes spéciaux sont équivalent au régime général comme le prétend Sapin, alors il n'y a aucun problème a les accueillir a bord pour une simple formalité de gestion. Si les régimes spéciaux sont moins favorables, alors ayons bon coeur, et accueillons les a bord de la collectivité ! Si par le plus grand des malentendus, ils étaient plus favorables, alors rappelons que 1789 a aboli les privilèges dans notre beau pays, et accueillons donc avec générosité et abnégation nos brebis égarées dans la grande communauté française unie... Tout le reste, c'est du bullshit de parasites résistant aux antibiotiques ....
a écrit le 10/06/2013 à 22:04 :
En prenant l'exemple des cadres, on ferait presque prendre les vessies pour des lanternes.
Cela ne représente que 20% maximum des employés. Avec une moyenne de 3500? brute mensuelle; leur pension s?élèverait à 75% sous condition pour 38 années de cotisations soit 2625? Brut, soit 31000 ? par an. D'ou sortent ces chiffres???
Hélas, le salaire médian à la SNCF est de 2700?, je vous laisse compter.
Les cheminots ne partent plus à 55 ans, ils amortissent la décote en restant jusqu'au 57,5. Cela a un cout!
Réponse de le 10/06/2013 à 22:54 :
et d'où sortent les 75% dont vous parlez? Déjà tous les cadres ne commence pas à 3800 euros brut/mois! le calcul de leur retraite se faisant sur les 25 dernières années vous comprendrez que un cadre qui débute à 1800 euros brut par mois n'aura pas une retraite mirobolante. Et pour cela ce petit cadre travaillera 10(!) ans de plus qu'un roulant de la sncf, avec des cotisations qui tout au long de sa carrière seront plus importantes, que l'employé de la sncf. Un cadre par à la retraite avec 35% de son dernier salaire contrairement aux employés des regimes spéciaux, ou des fonctionnaires.
Réponse de le 10/06/2013 à 23:05 :
Le départ a la retraite anticipé des régimes spéciaux n'a plus aucune justification. Il est le vestige de l'espérance de vie médiocre des cheminots roulant lorsque les trains roulaient au charbon...Vestige qui persiste à cause des syndicats de cheminots qui veille à l'absence de progrés et de réforme. Les caisses de régime spéciaux (datant du debut 20ième siecle pour la plupart) n'ont plus lieu d'être puisqu'ils devaient être supprimés lors de la création de la sécu sociale en 1945,mais dans un effort d'appaisement d'après guerre cela n'avait pas été fait. Plutard c'est le manque de courage qui manqua à tous les politiques qui ont eu le dossier entre les mains, pour supprimer ces couteux régimes spéciaux, et apporter plus d'égalité et de justice entre les travailleurs français.
a écrit le 10/06/2013 à 22:04 :
Et le régime des sénateurs, ministres, président, journalistes, ... , on en parle quand ?
a écrit le 10/06/2013 à 21:59 :
Jamais l'état ne changera la méthode de calcul de la retraite des fonctionnaires, le discours ambiant n'est que du "show", quand on supprime la journée de carence maladie des fonctionnaire, la seule qu'ils avaient alors que le privé en a 3 ... c'est bien qu'on à pas du tout envie que ça change. Les seuls qui payeront seront les salariés du privés (comme toujours) et peut etre les militaires (qui ne peuvent pas faire greve).
Réponse de le 11/06/2013 à 7:08 :
Je pense comme vous, il n'y a rien à attendre du gouvernement. Le privé doit s'organiser pour défendre ses intérêts. La question est comment ?
Réponse de le 11/06/2013 à 8:52 :
pour une journée de carence ont avaient des absences de 5 voir huit jours de maladie
sans carence ont peux espérer des absences moins longues (on a le droit d'y croire)
a écrit le 10/06/2013 à 20:36 :
On a des millions de chômeurs, des entreprises qui ferment, des jeunes sans retraite, des fonctionnaires payés sur le déficit, un quart d?ingénieurs exclus et il faut payer pour des syndicats terroristes qui soumettent le pays au pillage, pour des privilèges d?Etat, comme celui de ne pas travailler, 60 000 gnans gnans sans élèves ? Qui cautionne un tel système qui conduit l?humanité à la perdition ? Voila qui est pour le moins fulligineux !
a écrit le 10/06/2013 à 20:35 :
La machine devait alléger le travail de l'homme, au lieu de çà on va demander de travailler plus longtemps soi-disant qu'il n'y a plus de pognon dans les caisses et pourtant on en trouve toujours pour les guerres , c'est à n'y plus rien comprendre . Depuis la nuit des temps, c'est le pauvre ouvrier qui finira dans le cercueil avant de pouvoir profiter de sa retraite, pendant que les très riches se dorent la pilule au soleil . Arrêtez les reportages qui montrent toujours des caricatures de gens qui travaillent après 70 ans , soi-disant que leurs métiers leur plaisent . Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne : question amour du métier ! santé ! chance !
Réponse de le 10/06/2013 à 21:26 :
Les très riches c'est qui? Des sportif:? Tsonga, Prost, Forget. Si non peut-être des chanteurs ? :Aznavour, Patricia Kass ou alors des acteurs comme Auteuil ou Beart, peut-être Delon? La France n'attire plus et depuis longtemps; les riches partent. Sportifs, chanteurs, acteurs, (bien sûr, il reste Patrick Sébastien..mais bon), chefs d 'entreprise. Nous sommes mort de trop d'impôt et Hollande est notre épitaphe.
a écrit le 10/06/2013 à 20:24 :
Diviser pour mieux régner, là est la devise ; on prend toujours ce qu'il y a de plus pourri pour l'aligner dans la "norme" , comme c'est bizarre ... il n'y a plus d'argent , demandons aux émirats arabes ! les fonds souverains c'est pas mal non .
a écrit le 10/06/2013 à 20:20 :
Notre grande force a nous les Boomers, c'est de continuer à faire croire aux jeunes qu'ils cotisent pour leurs droits à la retraite. Ainsi nous faisons passer très facilement l'idée d'augmenter leurs cotisations régulièrement pour payer nos trains de vie en croissance ! On est vraiment une génération de winners !!
Réponse de le 10/06/2013 à 21:15 :
+++
Réponse de le 10/06/2013 à 22:03 :
Boomer looser
Réponse de le 10/06/2013 à 22:41 :
Pathétique! Beaucoup de cette génération (agriculteurs, artisans, employés...) ne touchent pas l'équivalent du smic en retraite. D'autres ont investi et économisé peu de vacances, pas de "oh mon dieu le dernier iphone sort demain!" ou de mini dans le garage, de manière à financer les études de leurs enfants (la plupart des boomers n'ont pas pu avoir cette chance), et pour se constituer un patrimoine transmissible (souvent en mettant à la pâte pour la construction de la maison). Je vais être grossier: ils ont "travaillé"...
Réponse de le 10/06/2013 à 23:33 :
On va pleurer tiens ! Un soixanthuitard qui met les "petites retraites" en avant pour justifier sa grosse galette ! Les barricades à 20 ans pour "jouir sans entraves", quelques années de glandouille en fac, un bon petit job peinard avec des repas d'affaires de deux heures comme pic de la journée moyenne, une bonne petite rente immobilière défiscalisée, un départ à 55 ans après une fin de carrière aux 35 heures et ça vient nous parler de "travail" ! La génération des feignasses qui fait l'apologie de ce qu'elle n'a jamais pratiqué : on rêve !
Réponse de le 11/06/2013 à 14:19 :
entierement d'accord
a écrit le 10/06/2013 à 20:15 :
Il y a environ 160.000 cheminots ... QUI PERÇOIVENT UNE PRIME DE CHARBON !!!!!!!
Réponse de le 10/06/2013 à 20:23 :
Rigoles pas, ca pourrait bien revenir :-)
Réponse de le 10/06/2013 à 20:32 :
Encore un qui croit tout ce qui circule sur le net....
Cette prime n'EXISTE PAS,pas plus que la prime pour absence de prime....
Réponse de le 10/06/2013 à 20:33 :
Vous oubliez aussi que les SENATEURS et leurs "divers" assistants et fonctionnaires perçoivent 1 prime de chauffage !
Réponse de le 10/06/2013 à 21:21 :
et certains jardiniers à l'Élysée une prime de nuit de jardinage !!!
Réponse de le 13/06/2013 à 23:18 :
Et voilà, encore un qui s'informe que sur Facebook...

La "prime de charbon" (le nom avait perduré pour faire plaisir aux anciens) ETAIT une prime versée à l'entrée de l'hiver pour se chauffer. Rien à voir avec la manipulation du charbon, qui par ailleurs, avait cessée bien longtemps avant la création de la SNCF qui, comble du modernisme, roulait déjà à l'électricité ou au gasoil.
Décidément tout est bon dans la rumeur. on a l'impression en la lançant d'être brillamment informé. le problème avec ce qui brille:
"c'est parce que la lumière va plus vite que le son qu'on a l'air brillant avant d'avoir l'air c.."

Je sais, je sais c'est prétentieux et pédant comme commentaire, pour ne pas dire injurieux.
Mais franchement, y'en a marre des gens qui balancent des légendes urbaines et pire, ceux qui boivent leur parole sans faire preuve de discernement.
On croirai une cour d'école... ça se défoule. J'espère qu'on moins après ça vous vous sentez un peu mieux...
a écrit le 10/06/2013 à 20:13 :
On engraisse la RATP et la SNCF (ils ne sont pas les seuls) afin qu'ils nous empêchent de travailler par leurs grèves, les régimes spéciaux sont la plaie des travailleur du privé
Réponse de le 10/06/2013 à 20:23 :
Ce site est votre exutoire demo. Vous prenez un malin plaisir à raler après tout ce qui bouge pour justifier votre propre vie. Une petite consultation de temps en temps ne devrait pas vous faire de mal.
Réponse de le 10/06/2013 à 20:50 :
@demo
Tout à fait de votre avis
D'ailleurs dans le privé, une entreprise de transport appelle les personnes qu'elle transporte ses "clients".
Dans le public, nos bons serviteurs dans les transports appelle les personnes transportées des "usagers".
Réponse de le 10/06/2013 à 20:51 :
Sérieux, il a raison. Vous pourrissez la vie du privé avec vos gréves incessantes. Quand tu fais gréve, moi je me lève une heure plus tôt et je rentre une heure plus tard (et en plus j'ai des réflexions du patron quand j 'arrive pas à l'heure) . J'ai bien conscience que tu n'en a rien à foutre de me pourrir la vie mais si tu veux moi c'est un peu pareil. Tu as du me faire perdre plusieurs mois de ma vie dans les embouteillages pour conserver tes avantages sociaux. Sincèrement, que veux tu que je pense de toi...J'espère juste que cela sera ton tour de morfler et si tu dois bosser jusqu'à 90 ans dans une mine de soufre sache que je ne trouverai pas ça totalement incohérent.
Réponse de le 10/06/2013 à 22:09 :
Oui à la SNCF les voyageurs sont des usagers car les clients sont les région, c'est elle qui paye en grande partie pour que leurs villes soit desservies.
Réponse de le 11/06/2013 à 7:11 :
Et le pass Navigo, il est gratuit ?
Réponse de le 11/06/2013 à 7:14 :
La SNCF/RATP est responsable du burn-out de combien de salarié en Ile De France ? Pourquoi croyez-vous que tant de franciliens se plaignent ? Juste pour justifier leur propre vie (allez comprendre) ? L'état des transports en commun est scandaleux mais il faut le vivre pour comprendre.
Réponse de le 11/06/2013 à 10:13 :
Le passe navigo représente une partie infime du coup réel du transport c'est d'ailleurs le STIF qui en fixe le prix et c'est lui qui mène la politique des transport de la région île de France
Si les transport vont mal faut voire cela avec lui
a écrit le 10/06/2013 à 20:11 :
Un référendum .... ben "non " on va se priver de notre électorat !!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 10/06/2013 à 20:07 :
vivement un référendum ... que l'on puisse mettre les choses au point entre public et privé !!!!
a écrit le 10/06/2013 à 20:01 :
Il faut bien savoir que les régimes spéciaux ont été crée après la 2eme guerre lorsque ces entreprises étaient florissantes et largement bénéficiaires. Leur richesse ne devaient pas profiter au reste du contribuable. Aujourd'hui ils sont bien contents que ce même con-tribuable renfloue leur caisse tout en préservant leurs privilèges. Fonctionnaire et agent du public : les sangsues de la République, le beurre, l'argent du beurre et la crémière...
a écrit le 10/06/2013 à 20:01 :
Bon, prévision pour les semaines à venir ... pas de train ni avion .... par prudence je prends jamais Air France !... Je n'ai pas oublié l'autre tartufe de CORBET !
a écrit le 10/06/2013 à 19:53 :
C'est incroyable, compte-tenu de la documentation qui existe sur le sujet, qu'on puisse encore écrire des articles aussi superficiels sur un sujet comme les retraites et les régimes spéciaux.
Taux de cotisation: pourquoi ne parler que de la part salariale ? Part salariale ET patronale, un agent SNCF génère près de 42% de cotisation retraite. Combien dans le privé ? à peine la moitié !
Age de départ: c'est bien de nous servir le cas des roulants, mais ils ne représentent que 10% de la population cheminote.
Le système de décote est tellement dissuasif que seule une poignée de personnes peuvent raisonnablement partir à ces âges de 52 et 57 ans. Les décotes s'annulent vers un âge dit pivot qui est plus près de 59-60ans
On pourrait aussi rappeler que le personnel des entreprises publics cotisent généralement sans aucune interruption durant leur carrière. Ce n'est pas toujours le cas dans le privé et le système de calcul des trimestres de cotisation est particulièrement favorable (avec 6 mois d'activité, on peut valider 4 trimestres )
Les primes et autres indemnités n'entrent pas dans la base de calcul de la retraite. Dans le privé, si !!
Comparer des valeurs de pension moyenne entre public et privé est d'une réelle stupidité. Une telle comparaison n'a de valeur qu'à qualification égale.
Par contre, le taux de conversion dernier salaire/ montant de la pension serait plus intéressant à comparer, sauf que celui-ci est justement plus favorable..... dans le privé !!
Bref, vous l'aurez compris, pas grand chose de nouveau dans cet article sauf quelques clichés qui mériteraient enfin un vrai travail journalistique....
Réponse de le 10/06/2013 à 20:21 :
C'est pourquoi il faut mettre en place le même système à points pour tout le monde (sachant qu'on comptera alors les primes du public et que lorsque qu'un travail est pénible comme la conduite, on peut lui afficher une espérance de vie plus faible ce qui donne mécaniquement plus de points selon les abaques viagers). On verra alors que ce n'est pas cette seule harmonisation qui réglera le problème global du financement des retraites si on continue à ne vouloir ponctionner que des salaires (quels qu'ils soient)...
Réponse de le 10/06/2013 à 20:27 :
+1000 . Excellent commentaire.
Réponse de le 10/06/2013 à 20:34 :
Je suis à deux doigts de verser une larme... La vrai justice sociale, c'est le même régime pour tous. Que les fonctionnaires le veulent ou non, il est grand temps d'y venir !
Réponse de le 10/06/2013 à 21:33 :
Les fonctionnaires sont un électorat à part entière. Social clientélisme quand tu nous tiens....Si jamais ils sont touchés cela sera à minima.
Réponse de le 10/06/2013 à 22:44 :
@superficiel : Appliquons donc la retraite à points à tout le monde, sans distinction de pénibilité, de sexe ou d'employeur.
Ainsi, le problème sera règlé!!
a écrit le 10/06/2013 à 19:23 :
les fonctionnaires ont déjà subi une réforme des retraites alors que les agents d'EDF, RATP et SNCF ont été épargnés par SARKO qui avait peur de manifestations du type juppé en 1995 ! sans compter que ces 3 entreprises gardent leurs avantages à la retraite : trains gratuits, électricité gratuite.......
perso je n'ai jamais pu cotiser sur mes primes et perds une retraite sur 30 pour cent de mes revenus d'activité...
dans le privé on cotise avec l'employeur sur les primes - dans la fonction publique l'état s'en gardait bien...
les retraites des employés cadre c ( secrétaires et agents de service) sont très basses ! alors augmentons la retraite minimale plutôt que de ramener la pension à la moyenne des 10 dernières années ....
Réponse de le 10/06/2013 à 22:55 :
n'ont pas les memes avantages : trains gratuits non electricite gratuite non , faut e renseigner mimosa desolée !
Réponse de le 11/06/2013 à 10:20 :
@les 3 entreprises : eh si ! Quand vous payez 10% du prix appliqué aux autres, vous appelez ça comment ? Certe, formellement, ce n'est pas la gratuité... Mais si vous payez 50 euros par an pour votre chauffage électrique intégral ou recourrez à quelques voyages payés 10% de leur prix au delà des 12 voyages gratuits dont vous disposez forfaitairement chaque année, reconnaissez que la structure de votre budget vacances change, non ?
Réponse de le 11/06/2013 à 12:57 :
a1039 nous payons nos voyages desolée (meme avec trois enfants aucune reduction si pour les seniors comme vous tous )
a écrit le 10/06/2013 à 19:05 :
Oui, il n'y a pas de petites ?nomies, supprimons les d?quilibres reformons les pans de l'?nomie non comp?tive avant que cela soit irr?rsible !
a écrit le 10/06/2013 à 18:57 :
La retraite à 55 ans pour certains et 70 pour les jeunes, de quelle justice parle-t-on ? De la même manière on fait des faux profs avec un niveau en sciences classé 28ème. On croit rêver, c?est un pays qui va effectivement au tapis. On embrigade la population par l?idéologie mortifère. C?est un régime de petits nazis de l?Etat !
a écrit le 10/06/2013 à 18:52 :

Les retraités du privé sont spoliés par les fonctionnaires, c?est une évidence pour tous. 75% de la population est contre l?occupant de l?Elysée. C?est un système anti social et contre performant. Contre l?effondrement de notre économie manifestons. C?est qui plus est un système madoff !
Réponse de le 10/06/2013 à 19:26 :
commençons par réformer les retraites des hauts fonctionnaires de l'état et même bruxelles qui peuvent supporter une décote de solidarité !
sachez qu'un agent de service ou une secrétaire dans le public reçoit autour de 1000 à 1300 euros mensuels pour une durée normale de cotisations ! pas de quoi être jaloux ....
Réponse de le 10/06/2013 à 20:13 :
Pas de chance, ce sont justement les hauts fonctionnaires de l'état qui sont spoliés pour leurs retraites puisque les primes visant à rapprocher leurs revenus de ceux du privé ne sont pas intégrées (mais il est vrai que des hauts fonctionnaires il n'y en a plus beaucoup puisque la plupart ont pantouflé).
a écrit le 10/06/2013 à 18:45 :
C?est un système parfaitement immoral des boomers : par les charges excessives on crée du chômage, 6 millions et les jeunes n?ont droit ni au travail, ni à la retraite. De quelle justice on parle ? Exactement, les dingues du gouvernement sont entrain d?euthanasier le pays !
Réponse de le 10/06/2013 à 21:34 :
Ben on les avait pas élu pour ça?
a écrit le 10/06/2013 à 18:39 :
Bureaucratieland, la manie des papiers, les apparatchicks d?Etat, ça peut pas aller bien loin. Le système des retraites est un scandale qui révolte la société pour la question du privé et du public. On se prend pour des seigneurs sur le dos de la population. C?est cher payé le travail de cochon ! Les entreprises publiques laissent 150 milliards de dettes non déclarées ! C?est du corporatisme dévoyé, de la prébende et de la paresse ! On nous sert de l?auto destruction. On contre l?intérêt général et on n?applique même pas le droit au travail.
a écrit le 10/06/2013 à 18:36 :
A la lecture de l'article , je suis heureux d'apprendre que je vais touché plus à la retraite qu 'en activité !! ils les ont pris où leurs chiffre !! Ils se foutent de nous tous , public ou privé !!
a écrit le 10/06/2013 à 18:26 :
Allez tout ce monde au régime sec , il n'y a pas que le privé qui doit payer sa retraite et celle des régimes spéciaux
Réponse de le 10/06/2013 à 18:35 :
Ce gouvernement monte les français les uns contre les autres : "diviser pour mieux régner" il est incapable de diriger la France , virez-le !
Réponse de le 10/06/2013 à 18:46 :
commençons en 2014! allez !! ALLEZ !!
Réponse de le 10/06/2013 à 18:59 :
régimes spéciaux, privilèges des nantis
Réponse de le 10/06/2013 à 19:02 :
les tranchées !!
Réponse de le 10/06/2013 à 21:43 :
les fondements de la nation sont poreux en très mauvais état l'éboulement ne vas pas tarder vous en êtes responsable vous avez trop tire sur la corde résultat FAILLITE
a écrit le 10/06/2013 à 18:22 :
ce gouvernement veut euthanasier le pays!les régimes spéciaux sont un acquis historique du front populaire!on s'attaque aux fondements de la nation!
Réponse de le 10/06/2013 à 18:40 :
est incompétent
Réponse de le 10/06/2013 à 18:44 :
Ce ne sont pas les fondements de la nation, ce sont des avantages honteux donnés à ceux qui les méritent le moins !
Réponse de le 10/06/2013 à 19:06 :
vos week-end , jours feriés eux non
Réponse de le 10/06/2013 à 19:12 :
c'est encore a voir , va chez eux y faire un tit tour lol
Réponse de le 10/06/2013 à 19:50 :
Les régimes spéciaux sont des acquis sociaux. Nous les avons hérité des Romains.
Réponse de le 10/06/2013 à 20:32 :
Idem
Réponse de le 10/06/2013 à 20:43 :
@Autre retraité RATP
Tout à fait!, je me souviens de Ben Hur Marcel, qui monte les marches du palais avec une foule derrière lui pour revendiquer auprès de César assis sur son trône.
Réponse de le 10/06/2013 à 21:54 :
moi aussi ... la revolte prive public est inevitable jamais .....je ne defilerai avec des syndicats de fonctionnaires
a écrit le 10/06/2013 à 18:08 :
Je n'ai jamais défilé de ma vie, mais si jamais les syndicats descendent pour protéger ces systèmes spéciaux mafieux, alors je descend dans la première contre-manifestation pour leur foutre sur la gueule. Ca commence a bien faire ces organismes de défense des micro niches parasitaires... Les syndicats sont déj) payés par l'Etat, pour défendre les systèmes parasitaires des niches de l'Etat... Tout ca c'est notre fric dans les deux parties concernées...
Réponse de le 10/06/2013 à 18:33 :
ils n'y sont pour rien ; ils sont sortis des ecoles et ont passés les concours - ils travaillent meme week-end et jours fériés et la nuit pour certains - je ne vois vraiment pourquoi il faudrait s'en prendre à eux : mon petit gars il fallait suivre le meme parcours - mets ton courroux sur nos gouvernants -
Réponse de le 10/06/2013 à 18:47 :
Tu va nous faire pleurer.. Il faut beaucoup de mauvaises fois pour défendre ces régimes de retraites, vraiment beaucoup..
Réponse de le 10/06/2013 à 18:49 :
+ UN !!!
Réponse de le 10/06/2013 à 19:11 :
dans la fonction publique et dans le privé et autant bosse d'un cote comme de l'autre , excepté mieux paye dans le privé !!! Ce n'est pas de notre faute si ce jour les emplois manquent mais de la faute des politiques;
Réponse de le 10/06/2013 à 19:15 :
avec des paroles et non avec des gestes -
Réponse de le 10/06/2013 à 20:30 :
@nous avons traville.... Je n'ai pas un dit un seul instant que cela était de la faute des gens qui pédalent. Ce que vous appelez "les politiques" de nos jours inclut également les syndicats, qui ne sont pas plus les représentants des vrais travailleurs que les politiques ne sont les représentants de la population. C'est un système mafieux qui est financé par nos impôts et qu'il convient de stopper par tous les moyens que permet la voie normale de la démocratie de nos jours.
Réponse de le 10/06/2013 à 20:34 :
J'arrête pas de gesticuler là, tu vois pas !
Réponse de le 10/06/2013 à 21:14 :
Alors je suis rassuré ;-)
Réponse de le 10/06/2013 à 21:35 :
beaucoup de mauvais fois pour défendre... aller je vous invite à bosser sur un chalutier classique pas un beau pêche arrière ( trop 4 étoiles ) pendant 10 mois mais en hiver et direction l'Irlande et même le golfe de Gascogne et du boulot jour et nuit donc environ 14/16h Jour sous les paquets de mer avec danses qui swinguent a la clé et dans tout les sens ( pas de W.-E, de nuit bien au chaud avec bobonne et j'en passe et des meilleurs. Noël et premier de l'an l'été n'en parlons même pas etc.. ça vous tente et bien avec quelques uns de mes amis marins on vous y amène bon voyage chez les vrais manants parias de la mer. pôvres petits travailleurs ' excepté les mineurs égoutiers et quelques autres que beaucoup de vous fuiraient comme la peste.
Réponse de le 10/06/2013 à 22:05 :
@piedsgris : j'ai mariné sur un dragueur au départ de brest... je sais ce que tu veux dire. même si ce que je pêchais avait une autre tête ;-)
a écrit le 10/06/2013 à 18:03 :
Cherchez l'erreur :
1) DEPUTE 5 ans 1500 euros de retraite net mensuel CUMULABLE à partir de 55 ans -
2) TRAVAILLEUR au SMIC pendant 45 ans 620 euros net mensuel - !
Attaquez-vous aux retraites de TOUS nos ELUS politiques, plutôt que Public/Privé ?
Réponse de le 10/06/2013 à 18:37 :
la seule solution ; qu'ils se sentent responsables ces messieurs
Réponse de le 10/06/2013 à 19:27 :
vous avez raison ! que les politiques montrent l'exemple et qu'ils se réforment eux mêmes à quand une réforme de solidarité des députés, sénateurs, hauts fonctionnaires ????
Réponse de le 11/06/2013 à 11:47 :
alors là vous pouvez vous brosser, avant qu'ils baissent leurs petits avantages une seule solution.. Eradication de tous ces politicards véreux en commençant par le haut !!! maintenant vous savez LA SOLUTION
a écrit le 10/06/2013 à 18:02 :
Pour commencer, et afin de montrer l'exemple a suivre, tous nos 650 000 élus représentant la nation (enfin.. il parait) vont abandonner leurs régimes ultra privilégiés pour le régime général. Comme çà, on sera surs qu'ils oeuvreront dans le sens du bien collectif, puisqu'ils seront enfin concernés par leurs conneries habituelles...
Réponse de le 10/06/2013 à 19:04 :
nous vous approuvons !
a écrit le 10/06/2013 à 17:51 :
Tout le monde au même régime!, marre de cette nomenklatura de fonctionnaires et de ces apparatchicks indétrônable d'un autre temps!.
Réponse de le 10/06/2013 à 18:50 :
+++ 1
Réponse de le 10/06/2013 à 20:27 :
Il est clair que les gens en ont marre de payer pour les largesses de l'état vis à vis de se employés. Que les fonctionnaires fassent ce qu'ils veulent, mais dans ce cas, qu'ils le fassent sans piocher allègrement dans cotisations des autres, car ça, ce n'est pas de la solidarité, c'est du vol !!! Egalité pour tous !
Réponse de le 10/06/2013 à 20:45 :
La devise à Coluche s'il avait élu président de la république, " liberté, égalité, couscous".
Réponse de le 10/06/2013 à 21:49 :
PAS DE CHOMAGE POUR LES FONCTIONNAIRES emploie a vie salaires a vie 75 % DES JEUNES Y POSTULENT tous fonctionnaires
Réponse de le 11/06/2013 à 1:46 :
c'est vrai pas de chomage pour les fonctionnaire !!! mais ils cotisent quand meme ! cherchez l'erreur ! ;-)
Réponse de le 11/06/2013 à 10:25 :
Peut être que ça s'apelle la solidarité qui compense tous les avantages de la classe.
a écrit le 10/06/2013 à 17:50 :
1000 CHEMINOTS ACTIFS POUR 1800 CHEMINOTS RETRAITES AVEC UNE CAISSE DÉFICITAIRE LA SNCF COMME LA RATP SE PERMETTENT D'ALLER PIOCHER DANS LES CAISSES DU PRIVE. INAMISSIBLE ET SCANDALEUX; A REFORMER D'URGENCE SANS CONTRE PARTIE AVEC ALIGNEMENT SUR LE PRIVE !!!!
Réponse de le 10/06/2013 à 19:29 :
VOUS OUBLIEZ RENAULT QUI DANS UN PASSE RECENT NE PAYAIT PAS LES COTISATIONS ET CHARGES DE
SON PERSONNEL ....
Réponse de le 10/06/2013 à 20:36 :
VOUS OUBLIEZ ÉGALEMENT LE PRIVE QUI ABUSE HONTEUSEMENT DU CHÔMAGE ALORS QUE LES FONCTIONNAIRES COTISENT ET N'y ONT PAS DROIT;
Réponse de le 10/06/2013 à 21:36 :
Pô compris ce quel dit la madame
a écrit le 10/06/2013 à 17:49 :
En résumé, ces régimes spéciaux sont une honte. Combien de temps cela va-t-il encore perdurer?
Réponse de le 10/06/2013 à 18:23 :
vous avez fait le choix de travailler dans le privé pour etre paye davantage ; assumer le !
Réponse de le 10/06/2013 à 18:29 :
pas choisi d'entrer à la SNCF puisque tu en es jour ?
Réponse de le 10/06/2013 à 18:38 :
jaloux
Réponse de le 10/06/2013 à 18:51 :
+ 1000
Réponse de le 10/06/2013 à 20:41 :
Pas facile d'entrer à la SNCF, il faut des relations en interne. Étant donné, la faible charge de travail, les avantages sociaux, si tout le monde pouvait y entrer le système privé s'écroulerait. Personne ne rêve de mieux. Une jour de travail, un jour de gréve...trop beau!!!
Réponse de le 10/06/2013 à 21:58 :
Vous oubliez le jour de repos. Tous ces jours de grèves en région parisienne, ça épuise...
Réponse de le 11/06/2013 à 10:15 :
et pas qu'en région parisienne ! 50jours de greve par an ça use LOL
a écrit le 10/06/2013 à 17:48 :
Ces subventions d'équilibre sont le résultat d'un choix des gouvernements depuis 30 ans. supprimer des emplois à marche forcée. Le problème devient le même pour le régime général: Une explosion du chômage égal moins de cotisations et moins de ressources pour payer les retraites.
Réponse de le 10/06/2013 à 19:17 :
Machin 22
a écrit le 10/06/2013 à 17:44 :
abolition des privileges ...pas de travailleurs speciaux .....
Réponse de le 13/06/2013 à 5:53 :
Meme privatisée j'aimerai bien y travailler ça doit etre interressant comme boulot,meme pour 2000 euros je prend je suis actuellement chez eurovia avec 3200 euros mais l'ambiance de travail devient assez pourrie

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :