Les premières pistes explosives de la réforme des retraites version Hollande

 |   |  435  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le rapport Moreau sur la réforme des retraites que le gouvernement doit recevoir la semaine prochaine contient des éléments de nature à rendre les négociations entre les partenaires sociaux pour le moins tendues. Il préconise en effet à la fois de durcir les conditions de versement des retraites (allongement de la durée de cotisation, révision du mode de calcul pour les fonctionnaires...) et d'alourdir les prélèvements obligatoires finançant les pensions: hausse de la CSG pour les retraités aisés, mais aussi augmentation des cotisations patronales. On confirmait d'ailleurs hier soir dans l'entourage de François Hollande que le mode de calcul des retraites des fonctionnaires "sera dans le débat". Explosif.

"Pour sauver les principes solidaires du régime par répartition, il nous faut en réduire les injustices, et consolider le financement. C'est la discussion que le gouvernement ouvrira avec les partenaires sociaux avant l'été" lançait Jean-Marc Ayrault dès le mois de mars.

En effet, le rapport qu'il avait commandé à Yannick Moreau sera présenté au gouvernement la semaine prochaine. Mais déjà, des pistes ont filtré. LeFigaro.fr en expose quelques unes ce mardi à la mi-journée, citant des sources syndicales. Selon le site du quotidien, la commission sur l'avenir des retraites pencherait en faveur d'un allongement de la durée légale de cotisation.

Revoir le calcul des pensions des anciens fonctionnaires

Les retraités les plus aisés, eux, pourraient voir aligné leur taux de CSG sur celui des actifs, ainsi que se voir supprimée l'exonération d'impôt de 10% pour frais professionnels dont ils bénéficient de manière injustifiée, selon LeFigaro.fr. "Aujourd'hui le taux de CSG sur les retraités assujettis à l'impôt sur le revenu est de 6,6 % contre 7,5 % pour les actifs. Cette mesure rapporterait environ 1,2 milliard d'euros" indique l'économiste Philippe Creevel. Quant à l'exonération d'impôts pour frais professionnels, cela pourrait rapporter 2,7 milliards d'euros, toujours selon Philippe Crevel. Il s'agirait également de revoir les règles de calcul des pensions des fonctionnaires et de majorer de 10% la fiscalisation des pensions pour les parents ayant trois enfants et plus.

De leur côté, les patrons pourraient voir les cotisations patronales déplafonnées augmentées de 0,3% ; quand les employés, pour leur part, pourraient subir une sous-indexation de leurs salaires (portés au compte) pour le calcul de leur retraite. Enfin, dans l'objectif de réduire les inégalités homme femme, le rapport Moreau préconise de réformer les avantages familiaux liés au nombre d'enfants.

"Cela va être chaud"

Les informations du Figaro ont été confirmées à l'AFP par des sources syndicales. "Tout cela, c'est la boîte à outils, mais le gouvernement devra choisir et prendre ses responsabilités (...). Cela va être chaud", a commenté un syndicaliste. De son côté, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a assuré devant l'Assemblée nationale que la future réforme des retraites serait "guidée" par les mêmes principes de "justice" et de "solidarité" que celle de la politique familale, présentée le 3 juin.

Bref, le rapport préconise à la fois de durcir les règles d'indemnisations, et d'alourdir les prélèvements obligatoires en vue de financer les retraites. A cet égard, tout dépendra des curseurs retenus. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2013 à 9:34 :
JE CROIS QUE IL VAS FALLOIR TROUVES D AUTRE SOURCES DE FINANCEMENT POUR LES RETRAITES car dans 30 ans ils risque davoir 1 actif pour 1 retraite Est L IMPOT est la chasse au fraudeurs peuvent etre les solutions????
a écrit le 13/06/2013 à 16:26 :
L'impérative réforme des retraites en France. Équation économique "simple" mais dilemme politique insoluble

http://www.leconomiste.eu/decryptage-economie/27-l-imperative-reforme-des-retraites-en-france.html
a écrit le 11/06/2013 à 13:15 :
la fonction publique gruge sans scrupule la France laborieuse. Ils représentent les intermittents du boulot et les champions de l' avantage non pas acquis mais usurpé .
Réponse de le 11/06/2013 à 13:38 :
votre pseudo est en opposition avec votre analyse , vous n'êtes vraiment pas lucide, vous jalousez les fonctionnaires , mais les salaires des politiques là personne n'en parle, leur retraite ! cela ne vous choque pas , le nombre de politiques non plus, ils coûtent aux contribuables une fortune. Posez vous les bonnes questions, cela sera plus utile que la critique.
a écrit le 10/06/2013 à 4:37 :
Et dire que cette même équipe d'incapable défilaient sous SARKO pour critiquer sa réforme en promettant la retraite à 60 ans - Ils vont augmenter les impôts sur les plus petits et massacrer les Français au nom de la !!!!!!!! justice -
Réponse de le 11/06/2013 à 11:57 :
ce sont les grandes ecoles.les palmes dont je vois leur tete si couverte semble porter ecrit le destin de notre perte.?
a écrit le 09/06/2013 à 18:45 :
Modifier en priorité les avantages restants des députes et sénateurs, quand on sait: Qu'un député est encore assuré de toucher une pension de près de 1.200 euros après un premier mandat de cinq ans.... Soit un montant quasi équivalent à celui de la pension médiane touchée par les Français (environ 1.300 euros) après une carrière complète. les députés peuvent cotiser 1,5 fois sur les deux premiers mandats, 1,33 sur le suivant, puis 1,25 sur ceux d'après. Et qu'Un mandat de sénateur de six ans offre une pension mensuelle de 1.932 euros ; deux mandats, 3.096 euro.La pension mensuelle moyenne nette de retraite d'un Sénateur, hors majoration pour enfants, est au 1er avril 2013 de... 4.382 ?. Ces personnes ont un devoir d'exemplarité.
a écrit le 09/06/2013 à 18:13 :

Inutile de monter les générations les unes contre les autres à chacun son tour, les problèmes : les politiques de tous bords , supprimer les privilèges après les mandats, les régimes publics et privés, durée égalitaire pour la retraite à taux plein. Les étrangers devront au sens propre du terme travaillé et cotisé un minimum 10 ans par exemple ,
pour prétendre aux droits.
.

Réponse de le 09/06/2013 à 18:54 :
Tout à fait d'accord sur ce principe.
a écrit le 09/06/2013 à 16:01 :
Reformer les retraites OK mais que cela se fasse dans la justice, toutes les catégories sociales ainsi que celles qui ont étés oubliées la dernière fois sans oublier les parlementaires, la sncf et autres et par pitié arrêtez de parler de l'allongement de la durée de la vie dans quel état !!
a écrit le 08/06/2013 à 18:37 :
Pourquoi avoir permis aux instits ayant trois enfants de prendre leur retraite alors agés de 48 ans Cette decision est passée sous silence et par la droite naturellement puisque M. Sarkozy l'a applique, mais silence de tous les syndicats. La retraite devrait etre calculée pour tout le monde pareil 4Oans.de cotisation.pour tout le monde............
a écrit le 06/06/2013 à 20:55 :
Se renseigner sur le site de "Sauvegarde retraites" , équité ? Rien de moins sûr!
a écrit le 06/06/2013 à 13:49 :
6 JUIN 1944......merci aux anciens . Respect .
a écrit le 06/06/2013 à 10:56 :
Ce que les politiques omettent de vous dire, c'est que les retraites pour être confortables et bien financées avec les 35 heures et les RTT , il faudrait la prendre à 75 ans pas avant, ce qui ferait moins retraités à financer et moins longtemps. Bien sur vous allez trouver que j'exagère, mais pourtant les chiffres sont là avec le niveau de prélèvement pour la retraite pas moyen de faire mieux, les autres prélèvement dans la CSG sont pour ceux qui ne bossent pas ( en voyage culturellement toute l'année et faut qu'ils se soignent bien sur et les chers touristes qui rentrent tous les ans , ( appelés ainsi par un ancien Ministre de l'intérieur .)
a écrit le 06/06/2013 à 9:53 :
La réforme des retraites doit commencer par supprimer les avantages des fonctionnaires. Quand vous avez des fonctionnaires qui passent leurs temps de travail à lire, à goutter et à boire leur petit thé, café à 16 heures, en astreinte chez eux ; est-ce que dans les fonderies, l'agriculture les maçons prennent le thé et la pause lecture pendant leurs temps de travail. Autre chose il serait grand temps de réunir les 33 caisses de retraite principales en une seule. Quand certains fonctionnaires peuvent partir à la retraite à 50 ans alors que des travailleurs manuels (pénibilité) doivent attendre 62 ans, et même si vous avez travaillé à 18 ans il est extrêmement difficile de partir avant l'âge, (vous avez plus de chance de gagner le gros lot au Loto). Des fonctionnaires de 81 voir 83 ans en pleines formes c'est courant, des travailleurs d'usines dépassant les 67 ans, ils sont rares, après on vient vous parler des valeurs de la République sur l'Egalité, la Fraternité on se moque des Citoyens
Réponse de le 09/06/2013 à 17:19 :
Des enseignants aussi à 81, 83 ans, devant des classes de 35 élèves, de plus en plus fatigants à gérer...
a écrit le 05/06/2013 à 21:57 :
et vous messieurs dames les elus de tous bords n allez vous pas mettre un terme a tous vos avantages colossaux de retraite d indemnites etc etc etc ..c est honteusx de vous voir dire il faut baisser les revenus taxer taxer ....et vous continuer a vous en mettre plein les grandes poches que vous avez
Réponse de le 09/06/2013 à 10:53 :
bravo !!!!!!!!!!!!!! la réforme devrait commencée par là
Réponse de le 12/06/2013 à 8:15 :
je confirme mille fois;
Y en a marre de ces politiques qui se moquent royalement de nous
Je ne comprends pas que les français se laissent saigner comme cela par des incapables comme on a.
C'est dommage mais je crois qu'il faudrait un coup d'état pour remettre toutes les pendules à l'heure.
a écrit le 05/06/2013 à 17:58 :
je 'ai jamais dit qu'il ne fallait rien changer bien au contraire. Mais reconnaissons que notre système actuel est inégal et qu'il favorise en plus les cigales au détriment des fourmis. Trop de personnes profitent de la manne qu'elles n'ont jamais abondée. M^me si vous n'avez jamais travaille ni cotisé, vous bénéficier automatiquement des vos 65 ans de 800euros par mois, alors que d'autres qui ont travaillé une bonne partie de leur vie, peine à réunir les trimestres qui leur permettraient de percevoir la même chose. Lorsque les bénéficiaires partent à l'étranger pour s'y installer ou repartent dans leur pays d'origine, ces montants sont ensuite versés sans aucun contrôle et peuvent continuer d'être versés bien après le décès du bénéficiaire. Avons-nous encore les moyens de faire cette politique là ? Il faut également aligner tous les régimes de retraites du régime général sur le privé, qu'ils soient public ou que ce soit les régime spéciaux, leur mode de calcul ainsi que la durée de cotisation et l'âge de épart déséquilibre fortement nos caisses. Quand on part plus tôt, que l'on bénéficie de la retraite plus longtemps et qu'en plus le mode de calcul crée des différence importante à rémunération égale, c'est discriminatoire. Il faut également réformer les caisses complémentaires et en réduire le nombre pour économiser des couts de gestion qui sont loin d'être neutre et aussi pour rapprocher les pensions complémentaires les une des autres. Je suis conscient qu'il faudra cotiser plus longtemps, mais il faut aussi que le système soit plus justement répartis qu'il ne l'est aujourd'hui. Enfin, taper sur les retraités parce que l'on n'a pas été capables de faire ce qui était nécessaire au bon moment est un peu facile. Sachant qu'ils représentent une partie non négligeable de la consommation et qu'en consommant, ils permettent à la machine de tourner, ne vous trompez pas une nouvelle fois de cible. Les entreprises ont besoin de la consommation, comme les travailleurs ont besoins de leur salaire, et l'état des taxes et impôts et cotisations y afférent. Ce que l'on gagne d'un côté on peut très vire le reperdre de l'autre. L'un ne va pas sans l'autre.
Réponse de le 05/06/2013 à 18:25 :
+ que 800 euros pensez aux aides vieillesses
Réponse de le 05/06/2013 à 18:46 :
Très bonne analyse .
Réponse de le 05/06/2013 à 22:01 :
bravo et si tu rajoutes les retraites de tous les ministres deputes conseillers regionaux generaux ....!!!!! ils n y touchent pas tous ces avares a leurs avantages ...et pourtant il y a des milliards a recuperer la sans forcer ....tous ces ministres et politiques qui sont deja millionnaires et en plus touchent des 10 20 30 40 000 euros par mois et ne parlent pas de diminuer tout ça ...ils me degoutent !!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 05/06/2013 à 14:55 :
Pour l'actuel Président de la République, faire accepter une harmonisation des conditions des droits à la retraite c'est une obligation, car la justice c'est ausssi cela. Par ailleurs il va probablement satisfaire une requête légitime de longue date des salariés du privé et des professions libérales est ainsi gagner sur ce point leur reconnaissance. (16 millions de salariés du privés contre 5 milllions de fonctionnaires).
Réponse de le 05/06/2013 à 17:56 :
Et Bruxelles l'y engage précisément pour rappeler la justice fiscale.
Quant à voter pour lui , c'est une autre histoire .
a écrit le 05/06/2013 à 14:43 :
les effets sur la retraite des lois Weil (Simone), ne se font pas encore sentir complètement!
ce qui veut dire qu'on va ajouter de la baisse à la baisse! oui j'ai laissé les 2 s!
ce qui est important c'est la création de valeur.
ce que font les retraités, n'et pas comptabilisé dans le PIB, combien de présidents, bénévoles, d'associations sportive ou culturelles? qui font aussi tourner l'économie, sport, voyage, locations diverses, etc, etc,?
ce qu'il faudrait c'est que les retraités fonctionnaires plutôt que de réduire leur retraite, continue de fournir un peu de travail à la collectivité. pourquoi certaine administrations mettent des semaines à traiter un dossier? avec l'aide de quelques uns, les retards pourraient être comblés et le travail des autres plus efficaces, plus intéressant et moins stressant, c'est juste un problème d'organisation et de mentalité et peut être d'assurances au travail pendant la retraite!
contrairement aux idées reçus bon ombre de fonctionnaires travail pour le bien de l'état
a écrit le 05/06/2013 à 13:15 :
Avant de parler du déficit en lui-même regardons la politique mené ces 20 dernières années. L'augmentation permanente des taxes et des impôts a eu certes un impact sur les rentrés fiscales à courts termes, mais ont détruits par ailleurs le monde du travail et obéré certains projets d'avenir. Quand on taxe sans bien mesurer ce que l'on fait et en particulier dans les PMI/PME considérées à juste titre comme le premier employeur de France, cela a une incidence sur les salaires à l'embauche. Qui dit moins de salaire et donc de pouvoir d'achats, dit moins de cotisations sociales, moins d'IRPP, moins de consommation, donc moins de TVA, moins d?impôts sur les sociétés,etc.. Si il y a moins de consommation il y a moins de production et si il y a mévente ou baisse importante du chiffre d'affaires, il y a mécaniquement, augmentation du chômage, avec encore moins de cotisations et ainsi de suite. C'est donc bien nos gouvernants, qui sont responsables par leurs politiques successives et irréfléchies, du déficit chronique de nos cotisations. Et puis il y a l'autre partie.
Autant sur le régime de répartition l'état peut avoir certaines exigeances, autant les points de retraites complémentaires acquis et payés individuellement par les cotisants, en regard des efforts consentis durant leur vie professionnelle, devraient comme une capitalisation être garantis. Or que constatons-nous. Depuis plus de 40 ans la valeur des points augmentant bien plus vite que les salaires surtout dans le privé, le nombre des points acquis à salaire égal a baissé de 50 %. J'ai occupé le même poste que l'un de mes collègues qui est parti en 2000 après 37,5 années de cotisations et 70.000 points AGIRC. J'ai cotisé 44 ans à raison d'un cinquantaine d'heures par semaine et suis parti en 2010 avec 29000 points. Je n'ai pas l'impression d'avoir volé qui que ce soit et d'avoir droit à une retraire décente enregard des cotisations que j'ai versé. Et il semble que malgré celà ce ne soit pas encore assez, puisque l'on parle de raboter encore nos retraites et leur réévaluation annuelle. Tpout le monde est-il logé à la même enseigne je ne le crois pas.il existe en effet des disparités profondes dans les méthodologies déjà énoncées et en particulier celles concernant, les fonctions publiques d'une part et les régimes spéciaux d'autre part. Une réforme en profndeur est donc nécessaire afin de remettre sur pied d'égalité l'ensemble des régimes.
Réponse de le 05/06/2013 à 13:50 :
Le problème est pourtant simple : Ceux qui profitent en ce moment d'une retraite pendant une vingtaine d'années (de 60 a 80 pour simplifier) ont cotisé durant 37 ans. Ils prélèvent leur retraite sur ceux qui cotisent maintenant 42 ans. Pour verser l'équivalent d'un smic a chaque retraité, il faut collecter un demi smic sur deux fois plus de smicards. Mes chiffres sont un peu grossiers, le ratio étant un peu plus faible que ces 50%, mais cela montre bien que cela ne peut pas tenir. Donc soit on décide du taux de cotisations retraites, et on réparti ce qui rentre, et les retraités vont gueuler, soit on garanti la retraite, et on pressure les travailleurs, qui vont gueuler... Le système ne marche pas. Désolé.
Réponse de le 05/06/2013 à 14:02 :
JPM, regardez un peu le pourcentage de vos salaires que vous avez payé en cotisations retraites, et demandez-vous pourquoi aujourd'hui nous payons le double...
Réponse de le 05/06/2013 à 14:05 :
@jpmultimed, c'est bien ce que vous dites mais pour votre secteur professionnel ! La réalité est toute autre dans cette jungle des prélèvements sociaux et des rendus (répartition de la richesse) on y vois tout et son contraire. Quand on dit réforme chez nous c'est tout le temps pour déshabiller Jacques pour Paul.
Réponse de le 05/06/2013 à 19:07 :
RepartiTor a répondu le 05/06/2013 à 13:50:

Le problème est pourtant simple : Ceux qui profitent en ce moment d'une retraite pendant une vingtaine d'années (de 60 a 80 pour simplifier) ont cotisé durant 37 ans.

Ah bon ! j'en connais plein qui ont commencé à bosser à 18 ans, pour partir en retraite à 65 puis 60 ans......Faites donc le compte .
a écrit le 05/06/2013 à 13:06 :
Comme d'habitude, les jeunes générations paieront.
Par les salaires minables d'une part, par la rente immobilière versée aux baby-boomers cigales d'autre part.
Tout change pour que rien ne change.
Réponse de le 05/06/2013 à 15:07 :
propos délirants sans rapport et haineux
Réponse de le 05/06/2013 à 15:09 :
je crois rêvé lorsque je lis de tels propos irréfléchis !
Réponse de le 05/06/2013 à 15:26 :
Irréfléchis ?

Contestez-vous que les inactifs soient plus riches que les actifs ? Contestez-vous que les pensions versées soient sans commune mesure avec les montants cotisés durant la carrière des baby-boomers ? Contestez-vous que les loyers et les prix à l'achat ont très largement augmenté, en tout état de cause largement plus rapidement que les salaires et que ces mêmes biens soient majoritairement détenus par les boomers ? GENERATION D'EGOISTES !!!
Réponse de le 05/06/2013 à 15:46 :
@ Père Horus: +1, @ nana: revoyez les règles de conjugaison !
Réponse de le 05/06/2013 à 16:02 :
sachez que beaucoup de retraités de nos jours n'ont pas eu les facilités et ont trimé et se sont privés pour obtenir le peu qu'ils ont actuellement et que tout le monde leur reproche !
Réponse de le 05/06/2013 à 16:25 :
Combien ? Sourcez au lieu de répéter des antiennes du PMU.
Mes sources sont l'INSEE et la CNAV, quelles sont les vôtres ?
Quant à parler de "trimé", même en remontant à 1950, les semaines n'ont jamais dépassé 45~46h pour les boomers. Et on ne parle pas de la productivité et des cotisations versées, ce serait indécent...
Réponse de le 05/06/2013 à 17:50 :
Une génération qui ne respecte même plus ses aînés se promet un bel avenir avec sa propre progéniture .
Réponse de le 14/08/2013 à 9:58 :
Parce qu'une generation qui ne respecte pas ses enfants, a fortiori les jeunes "delinquants, feignant....." et qui les volent depuis 40 ans c est un bel exemple???? On recolte ce que l on seme, c est vous qui avez elevé et eduqué cette jeunesse en lui montrant les pires exemples
a écrit le 05/06/2013 à 12:46 :
Vous avez une vue très abstraite du haut de votre gouvernement !!

Les charmantes nouvelles de chaque jour accompagnées du sentiment très net d'une monstrueuse injustice sont autant d'incitations A CONSOMMER D'AVANTAGE et relancer ainsi la machine ?????

Vous pensez sincèrement avoir raison ????
a écrit le 05/06/2013 à 12:28 :
Le gibier passe, les chiens aboient!!! En vouloir à hollande, c'est trahir une confiance aveugle à son prédécesseur qui ne pensait qu'aux copains (comme la chanson...les copains d'abord)...Voir l'actualité très récente sur un certain B.T....mais hollande fait exactement pareil que ce que faisait l'homme remercié par les électeurs le 06 mai 2012; à savoir qu'il blesse les petits gens sans s'attaquer aux priviléges collossaux des politiciens qui font le galant en trompant localement les électeurs afin de décrocher le "bénitié"des intouchables privilèges payés par les contribuables!!! Donc ps---ump, bonnet blanc et blanc bonnet!!
Réponse de le 05/06/2013 à 14:27 :
Pourquoi en vouloir à Hollande. Il est clair que son programme était iréalisable. Il faut plutot en vouloir à soi-meme, de ne pas le comprendre.
Réponse de le 05/06/2013 à 15:35 :
vous vous en apercevez maintenant, que la droite et la gauche, c'est "bonnet blanc et blanc bonnet?? faut VOTER AUTRE CHOSE, mais là, peu ose le faire ...& pourtant... !!
a écrit le 05/06/2013 à 11:56 :
Réforme des retraites est une trahison de la démocratie ! On veut la peau de la peau des français!
Réponse de le 05/06/2013 à 14:25 :
euh !!! comment vous dire que équilibrer les comptes est une nécessité.... et une responsabilité du chef de l'état...

Je ne vois pas bien de quel deni de démocratie vous parlez.
a écrit le 05/06/2013 à 11:46 :
En réponse à "La cigale et la fourmi": "C'est au pied du mur qu'on voit le maçon".A ce niveau de la politique, Messieurs Hollande, Ayrault, Valls, Montebourg, etc et avec tout le respect qu'on leur doit étaient des "puceaux" puisqu'ils n'avait jamais gouverné ou eu un poste minitériel. Dans une opposition, il est effectivement facile d'allumer, d'invectiver de polémiquer, de peindre un futur merveilleux. Eh bien vous ajoutez un peu beaucoup de cambouis sur les mains, une "légère perte de mémoire" et vous avez ces gens que le pouvoir métamorphose
a écrit le 05/06/2013 à 11:24 :
mariage homosexuel=égalité pour tous
public et privé=égalité pour tous
Pourquoi certains seraient à la retraite à 55 ans et d'autres à 70 ans, sans compter tous les avantages.....
Réponse de le 05/06/2013 à 12:16 :
@ Adam vous avez raison, 55 ans pour tout le monde n'est pas une utopie, tout dépend de quelle façon on organise.
Réponse de le 05/06/2013 à 13:52 :
Il va falloir sérieusement changer le niveau de revenus a la retraite si vous voulez la donner a 55 ans...
Réponse de le 05/06/2013 à 14:18 :
@ève vous trouvez que les revenus de 75% des retraités sont élevés , ils sont en dessous de 1250 euros/mois pour 50% du budget Retraite.
Réponse de le 05/06/2013 à 14:49 :
Retraite à 55 ans? Finalement, ce système ressemble beaucoup à celui de la Grèce
Réponse de le 05/06/2013 à 15:05 :
Oui nous arrivons loin derrière comme qui dirait en tenaille !
Réponse de le 05/06/2013 à 19:14 :
Au cas où !
a écrit le 05/06/2013 à 11:16 :
Que chacun comprenne qu'il n'y a pas le choix ! La logique de cette indispensable démarche impose de s'"attaquer", attaquer au sens noble et positif, aux régimes "spéciaux" : calcul du montant des fonctionnaires sur les six derniers mois de traitement, EDF, RATP, SNCF, ministres et parlementaires, etc.... JUS-TICE SO-CIALE
Réponse de le 05/06/2013 à 11:34 :
que ce ne sera pas équitable, c'est tellement évident !
a écrit le 05/06/2013 à 10:58 :
Cela m' étonnerait beaucoup que Hollande réforme et aligne les régimes spéciaux de retraite des ministres, députés, sénateurs, élus et hauts fonctionnaires, comme des simples fonctionnaires sur celui du privé !!!!
a écrit le 05/06/2013 à 10:34 :
En 2011, chaque salarié peut déduire 10 % de son revenu imposable, avec un plafond de 14157 euros, soit 28314 euros pour un couple dont les deux conjoints sont salariés, au titre de la « déduction forfaitaire pour frais professionnels ».
Les retraités pour leur part bénéficient d?un « abattement spécial de 10 % » du revenu imposable plafonné à 3660 euros par foyer fiscal. Leur possibilité de déduction est donc 8 fois inférieure à celle d?un couple de salariés.
Cette différence de traitement est discriminatoire.
Discussion :
L?abattement spécial pour les retraités a été introduit sous le gouvernement de Raymond Barre en 1978. Il a été maintenu par la suite et a reçu le soutien de Laurent Fabius, lorsqu?il était président du groupe socialiste à l?Assemblée nationale et qu?il s?opposait à la volonté du gouvernement d?y porter atteinte.
Les 10 % pour frais professionnels des actifs ne correspondent à aucune réalité :
les entreprises les remboursent déjà.
Thomas Piketty co-auteur du livre « pour une révolution fiscale », se référant à la pratique des autres pays, affirme que la réalité des frais professionnels n?excède pas 2 à 3 % du revenu.
L?administration fiscale indique ce que, d?après elle, ce forfait de 10 % est censé couvrir. Le site des Impôts cite :
les frais de déplacements du domicile au lieu de travail
les frais de restauration sur le lieu de travail
l?achat de documentation non fournie par votre l?employeur
Réponse de le 05/06/2013 à 12:26 :
les retraites on un plafond plus faible mais n ont pas de frais professionnel, il est donc logique de leur supprimer cette deduction
Réponse de le 05/06/2013 à 17:32 :
ça semble jubilatoire pour certains de voir les retraités payer plus d'impôts....comme si cet impôt leur servirait à quelque chose .
Ce sera moins de pouvoir d'achat et zéro relance de la consommation, point barre .
Réponse de le 05/06/2013 à 17:54 :
Pour mémoire la déduction fiscale de 10% est appliquée à tous les foyers fiscaux .
Donc y compris à ceux qui ne travaillent pas encore , ou qui restent au foyer sans pour autant être retraité .
Finalement autant la supprimer pour tous , puisqu'il faut trouver de l'argent à gaspiller encore et toujours .
Réponse de le 05/06/2013 à 19:16 :
veut on que les impôts supplémentaires tuent le peu de la consommation qui est en berne ! des impôts en plus et c'est un voyage, un séjour en france en moins tant pis pour le tourisme !tant pis pour les artistes si nombre ne peuvent plus aller au spectacle etcc....
a écrit le 05/06/2013 à 10:29 :
Devant la levée de boucliers de la CGT, Hollande ne va retenir du Rapport Moreau que ce qui frappe les retraités et les salariés du Privé; les fonctionnaires peuvent dormir sur leurs deux oreilles car ON ne touchera pas à leurs avantages. Quant aux députés, sénateurs, leurs avantages ubuesques en matière de retraites, leurs frais payés et tous leurs avantages, ils les garderont, car ON ne va toucher à ces pauvres malheureux!
Réponse de le 05/06/2013 à 11:21 :
apparemment votre seule satisfaction serait d'appauvrir les fonctionnaires du bas de l'échelle qui souvent gagnent moins que vous mais ont un parcours plus sécurisé. C'est ceux-là, la grande masse des fonctionnaires. Mais bien sur comme partout il y un petit pourcentage encarté qui eux méritent vos propos. Mais ceux-là ne risquent absolument rien. Je le répète si la seule satisfaction est d'appauvrir tout le monde au lieu de monter aux créneaux pour défendre sa condition, vous faites des heureux dans le lieu de la finance et des gouvernants.
Réponse de le 05/06/2013 à 12:13 :
J'imagine que les fonctionnaires du bas de l'échelle ne paient pas plus d'impots que les salariés du privé du bas de l'échelle. Vous oubliez qu'un français sur deux ne paient pas d'impots. Ne nous faites pas croire que les fonctionnaires du bas de l'échelle paient plus d'impots que ceux du privé
Réponse de le 05/06/2013 à 12:48 :
@ rapport Moreau : eh bien que les fonctionnaires fassent grève, cela allégera le budjet de l'état (car naïvement j'espère que les grévistes ne sont pas payés) et cela ne changera pas leur charge de travail...
@ Rémi : si j'ai bien compris les fonctionnaires du "bas de l'échelle" sont les jeunes débutants, qui, sauf erreur de ma part, ne font pas encore partie des prêts à partir en retraite, donc d'ici là, ils ne seront plus en bs de l'échelle.
Désolée, cela n'apporte rien au débat, mais bof je ne suis pas la seule à parler pour ne rien dire...
Réponse de le 05/06/2013 à 14:43 :
@Queenie vous devriez adhérer à la CFDT cela complèterait vos réflexions personnelles sur les dispositions des nouvelles retraites en espérant que soyez inclus dans le nouveau dispositif.
Réponse de le 05/06/2013 à 15:33 :
Non gouiny nous ne sommes pas payés si grévistes, arrêtez avec vos rumeurs débiles !
a écrit le 05/06/2013 à 10:15 :
Réponse à Leviager : Bien sur que non, il faut payer un supplément. Je fais avec celui du voisin qui est plus riche que moi. Vous plaisantez, mais cela va etre dramatique pour un très grand nombre d'entre nous. Mr Hollande à fait l'ENA et il n'y a appris qu'a augmenter les impots.
Réponse de le 05/06/2013 à 10:32 :
Je connais bien les tarifs des maisons de retraite et notamment les frais annexes non compris dans le séjour de base, comme la TV et l'entretien du linge. Vous avez raison, l'addition sera de plus en plus lourde pour les pensionnaires et leurs enfants. Bon surf...
a écrit le 05/06/2013 à 9:54 :
Vous oubliez les RETRAITES des ELUS politiques : ILS RESTENT DISCRETS pour MAINTENIR leurs REGIMES si AVANTAGEUX avec des RETRAITES CUMULEES jusqu'à leurs indemnités
Réponse de le 05/06/2013 à 13:44 :
tout a fait raison ..le FRANCAIS ..c est pour justifier une armee de prof...
a écrit le 05/06/2013 à 9:41 :
MONSIEUR HOLLANDE VOUS DEVEZ REFORMER LES 35 RETRAITES SPÉCIFIQUES (SNCF, RATP; EDF, ENSEIGNANTS PUBLIQUES, NOTAIRES, DÉPUTES, SÉNATEURS ETC) AVEC CALCUL SUR LES 25 DERNIÈRES ANNÉES ET MÊME NOMBRE D?ANNUITÉ QUE LE PRIVE. VOUS AVEZ DIT BAISSE DES INÉGALITÉS ET JUSTICE POUR TOUS LES FRANÇAIS. LA SOCIÉTÉ CIVILE ATTEND TOUJOURS LES REFORMES DANS LE PUBLIC QUI CRÉE UNE FRANCE TRÈS INÉGALITAIRE AVEC LE PRIVE. REFORME LA FONCTION PUBLIQUE ET TERRITORIALES !!!
Réponse de le 05/06/2013 à 10:01 :
L'égalité ne se limite pas a la seule retraite, il est anormal qu'un élu non reconduit a son poste puisse continuer a percevoir les bienfaits de la nation, sa non réélection est assimilable a mise a la porte dans la société privé
Réponse de le 05/06/2013 à 10:50 :
Monsieur, votre copier-coller reporté inlassablement dès qu'il est question de retraite, présente toujours les mêmes fautes grossières qu'il conviendrait de corriger pour être crédible ! (achetez-vous un précis orthographique et grammatical)
Réponse de le 05/06/2013 à 11:07 :
... et évitez SVP l'abus de majuscules. Les textes en majuscules se lisent plus difficilement et ne respectent pas la net-éthique.
Réponse de le 05/06/2013 à 11:27 :
l'orthographe est le résultat calamiteux de notre enseignement publique. les classement européens et internationaux le confirme par des notations au fond des classements. il serait temps de remettre les enseignants publics au travail par des évaluations, objectifs et résultats...
Réponse de le 05/06/2013 à 13:10 :
Une phrase commence par une majuscule et se termine par un point. "Public" à "enseignement public" s'écrit avec un "c" à la fin."Classement" prend un "s" au pluriel. Les enseignants ont déjà des objectifs. J'en passe et des pires. Au plaisir (PS : je suis bachelier de 2004).
a écrit le 05/06/2013 à 9:10 :
Diminuer les pensions de retraite et augmenter les impots payés par les retraités, félicitations Mr Hollande, voler les retraités de 95 ans c'est très courageux. Vous n'aurez pas de problème pour payer une maison de retraite vous, moi oui, je paye 2400e tout compris avec une pension de 1300e.J'ai vendu ma maison pour pouvoir payer, je me suis privé toute ma vie pour me l'acheter.Lorsqu'il ne me restera plus rien, me prendrez-vous chez vous ? Regardez un peu plu près le malheur que vous etes entrain d'instaurer, honte à vous! Mais bien sur, cela ne peut pas arriver à votre père qui est riche, alors vous vous en foutez, il vous restera toujours un héritage, à mon fils, il ne lui restera rien .
Réponse de le 05/06/2013 à 9:27 :
L'abonnement Internet est compris dans les 2400 euros ?
Réponse de le 05/06/2013 à 9:37 :
Beaucoup de jeunes retraités pensent comme vous ! Nos retraites ont augmenté de 1 % le 1er avril 2013, alors que les maisons de retraites municipales de Montpellier (par ex) ont augmenté de 2,6 % pour leurs pensionnaires.
Je ne sais si nos enfants imaginent qu'à nos vieux jours, nous n'aurons pas d'autres choix qu'aller finir nos vieux jours chez eux, car nous ne pourrons ni eux, ni nous payer 1 maison de retraite !
Réponse de le 05/06/2013 à 9:56 :
@ çasuffit

L'héritage ce n'est pas que la pierre ou un compte bancaire bien rempli. C'est avant tout l'éducation! Si votre fils n'a manqué de rien jusqu'à sa majorité il devrait s'estimer heureux car d'autres n'ont pas eu cette chance.

@ Réponse à "çasuffit"

Si vous n'avez pas été déchu de votre autorité parentale, la loi vous garantira l'assistance de vos enfants même s'ils sont ingrats comme bon nombre d'enfants. Cependant le problème reste entier si vos enfants sont au chômage et ceci implique aussi votre responsabilité d'avoir engendré des chômeurs tandis que le marché du travail est saturé depuis plus de 30 ans. Le progrès technologique à l'origine d'une augmentation significative de la productivité ne peut se détacher d'une baisse de la natalité sauf à vouloir à tout prix engendrer de fait des chômeurs.
Réponse de le 05/06/2013 à 10:07 :
C'est bien cela la nouvelle économie, ceux qui n'auront pas vendu leurs biens pour payer la maison de retraite, et bien, ce sera gagé sur les successions. Résultat: création d'emploi non délocalisable et restitution au kolkhoze des bien que l'on croyait détenir, avec pour corolaire l'euthanasie des successions et donc de la rente.
Réponse de le 05/06/2013 à 10:10 :
Avec l'allongement de la vie, il était impossible d'abaisser l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans. Or, aucun quinqua n'a jamais manifesté pour relever l'âge légal à 65 pour défendre l'équilibre du régime général. La moyenne des pensions est de 1500 euros. 12 mois par an, sur 5 ans : 12*5*1500=90.000 euros de pensions totalement indues. A quoi il faut ajouter un traitement fiscal digne d'un paradis fiscal... Par contre pour se dire victime du système que ces mêmes retraités ont tué, là il n'y a pas de problème.
Réponse de le 05/06/2013 à 10:11 :
@ Réponse à "çasuffit": les Allemands que nous prenons tant en exemple, ont trouvé la solution en envoyant leurs vieux en maison de retraite dans les pays de l'Est (Hongrie, Roumanie,...). Pourquoi pas délocaliser au Maroc ?
Réponse de le 05/06/2013 à 10:26 :
il me semble, si j'ai bien compris, que çasuffit aurait un age avancé, et que donc son fils ne serait donc plus très jeune pour le soutenir, donc du temps de 30 glorieuses. Votre raisonnement de seconde partie serait donc caduque.
Réponse de le 05/06/2013 à 12:29 :
la probabilite que quelqu un de 95 ans laisse un message ici est aussi forte que celle de gagner le gros lot au loto. c est encore un retraite bien plus jeune (je suppose que si son pere a 95 ans, il doit en avoir environ 65 ) qui veut sauver son heritage et faire payer les jeunes a ca place: ...
Réponse de le 05/06/2013 à 12:44 :
ma beldoche à 92 ans et toujours chez elle sans aide-ménagère.
Réponse de le 05/06/2013 à 12:56 :
Et encore le garnement de 95 ans ! vous ne savez pas tout. Son père l'avait puni en lui interdisant de toucher à l'ordinateur et tout ça parce qu'il avait tiré la langue à son grand-père
Réponse de le 05/06/2013 à 16:11 :
....et pourquoi pas les envoyer au goulag, tant qu'on y est !non, mais quel irrespect !
a écrit le 05/06/2013 à 8:43 :
Ce rapport a le mérite de poser le sujet clairement.

1- ce sera douloureux
2- il faut faire un grand pas vers plus d'équité
3- rien n'est sanctuarisé

Et c'est au pied du mur que l'on va voir qui a l'étoffe pour gouverner...

==> hollande fera t il mieux que Sarko, qui aura acheté les syndicats en octroyant une significative et bien stupide augmentation des pensions aux régimes spéciaux... ?
Faire mieux, c'est faire faire des efforts à tous, et plus à certains tres éloignés du cadre

==> Hollande aura t il le cran de faire l'unanimité contre lui...
Faire mieux, c'est faire comprendre au français, que les efforts sont nécessaires et ne concernent pas que les autres...

==> les medias et politique continueront ils à alimenter les peurs et les fantasmes de leurs électorats/lecteurs ?
Faire mieux, c'est des médias qui bossent leurs sujets, sans langue de bois, sans cécité sélective .... c'est pas dur de progresser
Faire mieux, c'est des politiques qui établissent et martèlent l'impossibilité de maintenir le système Ponzi tel quel... se réjouissent tous que les autres rejoignent le constat... et proposent leurs solutions à eux... c'est pas dur de progresser

==> les citoyens seront ils capables de faire mieux ?
- admettre que 10% d'exonération pour frais professionnels pour des retraités, c'est cocasse
- admettre que les fonctionnaires doivent partir comme les autres, et sur les bases de 25 ans, AVEC les primes... leurs couplets sur leur engagement initial devient lassant eux qui ne connaissent pas l'angoisse du chomage.
- admettre que l'important c'est la durée de cotisation... pas l'age
- admettre que l'on peut changer les regles en cours de jeu, à effet immédiat et pour tous, y compris les actuels pensionnés, les fonctionnaires de plus de 50 ans, etc...


a écrit le 05/06/2013 à 8:27 :
En France on n'a que le mot solidarité à la bouche, c'est un prétexte pour augmenter sans cesse les impôts. En matière de solidarité ( puisqu'on y tient) ce serait solidaire de faire cotiser les fonctionnaires à l'assedic. Si l'abattement pour frais professionnels n'est plus justifié pour les retraités, il ne l'est pas non plus pour beaucoup de salariés, je ne parle même pas des exonérations nombreuses dont bénéficient les élus.
Réponse de le 05/06/2013 à 8:44 :
Depuis une dizaine d'années, les fonctionnaires cotisent pour le chômage via la Contribution exceptionnelle de solidarité avec un prélèvement de 1%. Pour être bienpensant, allez faire un tour sur http://vosdroits.service-public.fr/F468.xhtm
Réponse de le 05/06/2013 à 9:42 :
Je rappellerai que les salariés, tout comme les retraités, bénéficient encore à ce jour d'1 abattement de 10 % pour frais professionnels, via leur déclaration d'impôt, MAIS EGALEMENT d'une prise en compte par leur Employeur d'une prime de transport.
Donc justice, justice, .........;
Réponse de le 05/06/2013 à 9:51 :
c'est un taux d'ami
Réponse de le 05/06/2013 à 10:38 :
Tout ce que touche Flamby est voué à l'échec. Je suis actif et mais parents touchent une faible retraite comme la plupart des français. Ceux qui tapent sur les retraités n'on rien compris notre cher président joue le conflit des générations comme sur celui des fonctionnaires au privé et ça marche car les vaux que nous sommes on galope comme des imbéciles. Nous devrions nous défendre ensemble contre cette bande d'incapables qui coulent notre pays mais chacun mange dans sa gamelle les restes qu'on lui laisse.
a écrit le 05/06/2013 à 8:23 :
Et les régimes spéciaux les plus favorisés et leurs caisses en déficit ont les oublient quelle injustice .Il est vrai c'est nous le privé qui renfloueront leurs caisses
Réponse de le 05/06/2013 à 8:53 :
Non, pas dans le futur et pas le privé, l'ensemble des contribuables continueront à renflouer leurs caisses. C'est joué d'avance, les syndicats sont fermement opposés à l'alignement des régimes spéciaux sur le régime du secteur public, nettement moins favorable !
Réponse de le 05/06/2013 à 9:09 :
a vous lire la FRANCE EST SOUS CONTROLE DES SYNDICATS......ou sous le pouvoir des syndicats de nombreux FRANCAIS ont ete trahis dans leurs vote
Réponse de le 05/06/2013 à 9:29 :
@09:09 Non, je n'ai pas dit ou laissé entendre que la France est sous contrôle des syndicats, mais ils défendront les régimes spéciaux, même aux dépens des autres fonctions du secteur public, s'il le faut. Consultez la liste des régimes spéciaux de retraite en France et vous comprendrez le sens exact de mes propos.
a écrit le 05/06/2013 à 8:16 :
a lire votre article cela va faire mal , très mal et peu vont y échapper , de toutes manières il faut dire qu'on paie la facture du baby boom , on y est , voilà le papy boom et les résultats sont calamiteux et seule consolation aucun pays meme la chine n'échappe a cette règle , la vie augmente et nous avons a présent jusqu'à : arrière arrière grand mère , soit presque 5 générations en meme temps sur terre , du jamais vu dans l'histoire humaine , quand a faire plus d'enfants pour payer les retraites quelle ineptie , cela veut dire qu'avec plus de jeunes sur un marché de l'emploi qui se réduit comme peau de chagrin , des salaires qui se réduisent , des cotisations qui augmentent sur les salaires les plus elevés c'est logique car des salaires pauvres n'enrichit pas l'état ou meme avec des mutuelles ou des assurances c'est pareil d'ailleurs , répartition ou pas il y a quand meme une casse individuelle , moins de jeunes alors ? cela provoque une pénurie comme en allemagne ou au japon , ou les jeunes qui en veulent peuvent avoir de très bons salaires ( je n'oublie pas la pauvreté dans ces pays , 12% en allemagne ) dire qu'il faudrait faire des enfants pour payer les retraites est donc dangereux car il nous renvoie tôt ou tard a la situation actuelle , il faut être lucide , cette erreur nous la payons tous d'une manière catastrophique , certes il y'a le régime des fonctionnaires ? ah tiens les fonctionnaires retraités seraient aussi impacté ? rétroactif ? le privé rigole ? ben rigolez pas trop vous serez peut-être aussi les prochaines victimes de cette rétro-activitée , en suede on propose l'âge de la retraite a 75 ans , ils ne veulent pas d'immigrés , la population baisse aussi , le noeud est gordien et il se resserre , de plus en plus de pays passent au dessus des 70 ans pour toucher une retraite ( quand on a la santé cela ira , mais les autres ? , les malades et ceux cassés par le travail ? ) les solutions deviennent radicales mais aussi il faudrait repenser la fiscalitée des grands groupes internationaux qui se font des rentes , certaines entreprises sont plus riches que des états grâce a l'optimisation fiscale , hors on sent les états frileux a combattre ce fléau , ne rêvez pas de la chine comme modèle , eux aussi s'aperçoivent que la génération papy boom va leur couter bien plus cher qu'ils ne l'imaginaient , le parti dénonce aussi régulièrement l'individualisme des jeunes envers leurs ainés délaissés dans des maisons de retraites ou a la charge d'autres personnes , toutes les sociétés humaines passent aujourd'hui un sale moment , la tache sera rude et les démagogues , les experts de tous poils vont se déchaîner pour dire qu'ils ont la solution , elle sera pas simple mais pas a recommencer non plus on arrive a voir plus clair des conséquences d'un baby boom intensif , bonjour l'addition 60 ans apres
Réponse de le 05/06/2013 à 11:23 :
C'est du Zola votre texte...
Réponse de le 05/06/2013 à 16:14 :
Les pauvres pappy booms", ont bon dos,franchement ! c'est sidérant ce que l'on peut entendre comme c..neries à ce sujet.....faut prendre de la part de "qui ça vient".....
a écrit le 05/06/2013 à 8:11 :
l'alignement de tous les régimes y compris celui des élus doit étre fait en premier sinon comme dab il ne sera jamais fait .c'est la que l'on verra si les syndicats représentent tous les francais ou seulement les fonctionnaires dans ce cas ils ne doivent plus avoir de pouvoir dans les enteprises où ils ne représentent que quelques %
a écrit le 05/06/2013 à 8:09 :
Ben les gars faut assumer vos votes... Vous l avez voulu...
Vous l avez. Et ne dites pas que vous avez pas vote pour lui car il est passe a plus de 52 %.
Et ben moi je vous remercie pas les gars.
Réponse de le 05/06/2013 à 8:38 :
@klakos C'est trop facile d'imputer ainsi la responsabilité aux électeurs ! Cela ne vous a pas échappé qu'il avait moins de 30 % des suffrages exprimés au premier tour. C'est le système inique à deux tours qui garantit une majorité au second tour et donne une légitimité de façade.
Réponse de le 05/06/2013 à 8:40 :
Quelles sont vos propositions ? Avec des chiffres si possible.
Réponse de le 05/06/2013 à 9:08 :
@ klakos: 51,4 < 52 %, le nombre de bulletins nuls et blancs a triplé au second tour avec 2,1 millions, chiffre bien supérieur à l'écart de voix Hollande/Sarkozy qui était de 1,1 million. Les bulletins blancs (bleu marine en fait) ont fait passer FH...
Réponse de le 05/06/2013 à 9:10 :
Il suffit de comparer avec les pays voisins authentiquement démocratiques.
a écrit le 05/06/2013 à 7:50 :
FH ne réforme pas. Sous prétexte d'équilibrer, il augmente les prélèvements, mais l'économie, cet être vivant saigné à blanc, dépérit et ne peut plus courir. Il choisit le chemin le plus facile de la politique sans imagination et sans risque qui protège les syndicats et les fonctionnaires. FH ruine la France, ruine l'Europe, en diminuant le pouvoir d'achat, les capacités d'investissements, la compétitivité de la France. Il ne se bat pas avec les français qui sont sur le front économique des marchés. Il les abandonne, il doit démissionner et laisser la place à un Clémenceau.
a écrit le 05/06/2013 à 7:46 :
Courage monsieur le président et n oubliez on veut une réforme juste n oubliez pas les fonctionnaires et les régimes speciaux
Réponse de le 05/06/2013 à 8:18 :
@Carlier La réforme sera "juste" c'est sûr, toutes les mesures de ce gouvernement sont affublées de l'adjectif "juste", mais je crains que votre définition de ce mot ne corresponde pas à celle du gouvernement.
Réponse de le 05/06/2013 à 8:46 :
A priori les régimes spéciaux ne seront pas touchés , tout au plus et à la marge les fonctionnaires le seront. Lorsque le pouvoir en place parle de réforme il pense essentiellement pour ne pas dire exclusivement aux salariés et retraités du privé . Vous avez vu comment a été réglé le problème des retraites complémentaires . Des mesures douloureuses seront prises car c'est une injonction de Bruxelles .Par contre Bruxelles ne dit pas laissez les régimes spéciaux car trop difficile de supprimer des droits acquis , les fonctionnaires pour amuser la galerie vous faites semblant de les toucher , par contre le privé vous pouvez vous en donner à coeur joie. Si nous voulons inverser le cours des choses il faudra se battre . DESCENDRE DANS LA RUE
Réponse de le 05/06/2013 à 9:15 :
@ Carlier: obnubilé par le clivage public/privé, vous oubliez une catégorie "les élus". Droite et gauche restent discrets pour maintenir ces régimes si avantageux avec des retraites cumulées > aux indemnités.
a écrit le 05/06/2013 à 7:29 :
Ce rapport finira comme dans les autres : à la poubelle et on finira par taxer via un impôt...
Réponse de le 05/06/2013 à 7:56 :
C'est dans la rapport, l'impôt est la contribution sociale généralisée progressive. La CSG d'origine devait être une flat taxe payée par tous. Elle est maintenant une usine à gaz avec ses niches fiscales comme l'impôt sur le revenu. Elle fait double emploi.
a écrit le 05/06/2013 à 7:13 :
Etant donné la façon dont Hollande réforme le pays, on peut être inquiet. Virer les riches, augmenter massivement les impots sur les classes dites zaizées en fait les classes moyennes salariées. Les dépenses ont augmenté, le deficit ne diminue pas et le chomage explose. Il va falloir augmenter encore plus massivement les impots sur les zaizés.
Réponse de le 05/06/2013 à 8:32 :
+1
Réponse de le 05/06/2013 à 9:10 :
Après les zinzins, les zaizés...mais on est tous des zozos pour le PS !
Réponse de le 05/06/2013 à 9:28 :
+1, j'en parlerai à mon copain Zaza !
a écrit le 05/06/2013 à 7:10 :
Toujours cette même logique chez cette bande de pieds nickelés. Taxer, taxer et taxer encore. Sous prétexte d'un soi-disante justice, taxer les retraités les plus aisés, c'est à dire ceux qui touchent plus de 2000 euros. Comme d'habitude ce gouvernement joue sur le clivage en opposant les moins pauvres aux pauvres pour faire passer la pillule. Mais où est la justice, sachant que ceux qui dans le privé touchent par exemple 2000 euros de retraite, devaient au minimum gagner 3500 euros, car on est très loin des 75% du salaire des 6 derniers mois pour les fonctionnaires, voire des 85% chez EDF(agent ayant travaillé dans une centrale nucléaire). et sur ces 3500 euros gagnés, combien de milliers d'euros laissés en terme de cotisations tout genre, impôts, pour équilibrer ce système à l'agonie, qui fait la part belle à l'assistanat, où le travail est un gros mot et la réussite, une faute.
Réponse de le 05/06/2013 à 9:10 :
Comme vous dites pour le pouvoir en place le travail est un gros mot et la réussite une faute .Par contre l'assistanat est une valeur sure .Cette évolution de la société est dramatique . Quelles valeurs pour les générations suivantes ?!!
a écrit le 05/06/2013 à 7:06 :
Trop d'injustice dans le systhème. D'abord faites une étude sur les retraites des politiques,vous verrez qui est privilégié. Interdisons tous les cumuls et regardons les revenus par couple.Privé et fonction publique doivent être sur un pied d'égalité.Justice pour tous
a écrit le 05/06/2013 à 6:36 :
Au vu de ce qui nous attend, je vais m'employer à réduire encore un plus mes dépenses pour compenser, la retraite venue, le déficit prévisible. Ce qui est sûr, ce que c'est pas ça qui va faire redémarrer l'économie.
a écrit le 05/06/2013 à 6:12 :
«Le fraudeur fiscal est un contribuable qui s?obstine à vouloir garder un peu d?argent pour son propre usage»
a écrit le 05/06/2013 à 5:59 :
Heureusement que j'ai eu la présence d'esprit d'épargner 10 % de mon salaire dès que j'ai eu l'age de travailler. Règle auquel je n'ai pas dérogé jusqu'à maintenant. Ils peuvent toujours aller se faire voir. Mon capital me permettra de partir à 60 ans et de m'installer au Maroc. Les mesures qui vont être annoncés dans quelques jours vont faire mal, très mal, tant pour les actifs que pour les retraités...Bien le bonjour chez vous.
a écrit le 05/06/2013 à 5:21 :
A revenus egaux, cotisations et impots egaux.
Les 10% d'abattement pour "frais professionnels" que ce soit pour les acifs ou non actifs sont une superbe hypocrisie. Appelons le "abattement global " ou supprimons le.
Réponse de le 05/06/2013 à 8:22 :
vous avez raison , le trésor a crée une niche pour retraités , l'abattement , ce qui est incroyable c'est que ce système ne permet plus de récolter l'impôt , ainsi un actif passe a la première tranche d'impôt sur le revenu , le retraité lui se voit non imposable au meme niveau , mieux vaut être un retraité qu'un actif , là encore cette niche sociale a contribué a diminuer les recettes fiscales et flatter un électorat aux cheveux gris pour qu'ils votent pour des conservatismes et surtout gare a leur colère dans le vote , les 14 millions de retraités cela fait du monde et tous les partis politiques ont peur d'eux , cela vaut'il des privilèges dans une societée de droits ? , supprimer cet abattement serait logique , bien sur il y'a des retraités qui sont en location avec de faibles pensions , on pourrait ajuster pour ne pas impacter sur les retraités les plus pauvres aussi . je pense aussi a des commerçants pauvres retraités car cela existe vu le RSI
Réponse de le 05/06/2013 à 8:39 :
Ce que je dis c'est soit tout le monde a droit a l'abattement, soit personne. La notion de "frais professionnels" est une galejade y compris pour les actifs. ca correspond a quoi ? C'est un concept obsolete. Un individu lambda qui gagne 100 en etant actif ou en etant retraite doit tout simplement payer le meme impot. Donc si l'actif a droit a un abattement, et bien le retraite aussi. Dans le meme esprit si la CSG est de 7 pour un actif pas de raison qu'elle soit inferieure pour un retraite.
a écrit le 05/06/2013 à 0:11 :
Bref, l?été sera morose et l?automne sera chaud, à en croire la pythie des partenaires sociaux. La France s?engage dans des réformes lourdes qui demandent des efforts énormes aux Français sans leur offrir la moindre contrepartie. C?est moi ou ça ne présage rien de bon pour la rentrée ? http://bit.ly/15FgmQO
Réponse de le 05/06/2013 à 4:40 :
Vous posez tres bien le probleme: pas de visibilite sur les contreparties ? Pas de perspective sur une amelioration apres l'effort. La reforme il faut la faire, elle n'a que trop tarde. Puisque tout le monde sans exception va devoir contribuer, au bout du compte, 1 point de TVA sociale n'aurait-il pas produit les memes effets mais avec moins de difficultes, du moins pour le financement, donnant ainsi le temps de bien organiser les reformes perennes ? Simple question.
a écrit le 05/06/2013 à 0:07 :
Encore des prélèvements supplémentaires et pas de réduction des dépenses, comme pour la pseudo réforme de la pseudo "politique familiale" qui se résumerait au quotient familial. 1. Pas d'amélioration dans le fonctionnement des CAF et leur coût de gestion. Pas plus d'amélioration dans la gestion des caisses de retraite dont les frais de fonctionnement représentent entre 5% et 8% des fonds distribués. 2. Augmenter le racket : Prendre plus sur les entreprises et le pouvoir d'achat des salariés, distribuer autant aux retraités et reprendre par l'impôt et peut être rendre aux entreprises par le CICE. Chaque intermédiaire sur les flux financiers se sert au passage y compris les banques et BPI qui escomptent le CICE. 3. Préserver les inégalités. Harmoniser les retraites, c'est donner le même rendement sur les cotisations à tous les retraités. Ce qui n'est pas le cas actuellement, les retraités ayant des carrières courtes sont pénalisés et ainsi que les cotisants au RSI. 4. Impossibilité pour les cotisants de suivre l'évolution de leurs droits de retraite au cours de leur carrière.
Non il n'y a au menu que des mesures superficielles qui reflètent l'ignorance et la paresse du gouvernement.
a écrit le 05/06/2013 à 0:03 :
Est-ce que quelqu'un peut me dire où sont passés les 33 milliards bloqués pour les retraites de 2020
Réponse de le 05/06/2013 à 6:00 :
Yé ché pas...
Réponse de le 05/06/2013 à 6:14 :
Non
Réponse de le 05/06/2013 à 6:15 :
«Le fraudeur fiscal est un contribuable qui s?obstine à vouloir garder un peu d'argent pour son propre usage»
Réponse de le 05/06/2013 à 14:35 :
Vos propos nauséabonds ne font pas avancer la .....chose !
Réponse de le 05/06/2013 à 20:58 :
Allez ! en poussant un peu...
a écrit le 04/06/2013 à 23:40 :
N?est-ce pas sordide de parler retraites alors qu?on détruit la vie entière de nombre de jeunes, même diplômés, dans ce pays.
Réponse de le 05/06/2013 à 0:11 :
Pourquoi vont-ils faire psycho, par exemple, alors que c'est bouché ? parce que (sans doute) c'est la licence la plus facile à obtenir ???!
a écrit le 04/06/2013 à 23:31 :
La fonction publique tape dans les caisses des salariés sans compensation pour la précarité et quoi ils n?auraient une égalité de temps de travail que de 2 ou 3 ans ? C'est quoi ce système! SALARIES DES ENTREPRISES DEFENDEZ VOUS!
Réponse de le 05/06/2013 à 0:09 :
Vous qui en voulez tant aux fonctionnaires, dont la retraite est payée par l'Etat, je vous invite à vous rendre sur le site du MINISTERE de l'IMMIGRATION consulter les INFO (page 54) du livret d'accueil pour les RESSORTISSANTS ETRANGERS ARRIVANT en FRANCE. Vous y apprendrez comment "VIEILLIR en FRANCE" c'est le pied car même si vous n'avez JAMAIS TRAVAILLE en FRANCE, ni JAMAIS COTISE le moindre centime DANS NOTRE PAYS vous pouvez toucher 1 retraite garantie (pour les étrangers) de 890 euros par mois.
Et ces retraites-là, c'est vous les salariés des entreprises qui les payez !
Et j'ajouterai que ce qui est "scandaleux" c'est que leur retraite est supérieure à celle des épouses des agriculteurs français !
Je précise tout de même que je ne suis ni FN, ni pas raciste, mais quelque part il est temps qu'on arrête tout ça ! on ne peut plus se le permettre.
Réponse de le 05/06/2013 à 6:03 :
Le "ni pas raciste" est révélaleur...
Réponse de le 05/06/2013 à 9:16 :
Il faut croire qu'en France, plus on paye et plus on est content !
Réponse de le 05/06/2013 à 9:30 :
Cocus mais contents !
a écrit le 04/06/2013 à 23:07 :
Sachez que les FONCTIONNAIRES n'ont pas DROIT A RETRAITE COMPLEMENTAIRE (et pourtant ils cotisent depuis 2003 et la Caisse appelée la RAFP est pourtant très excédentaire !)
Parlez plutôt des RETRAITES des ELUS POLITIQUES, qui pour 1 euro cotisé reçoivent 6 euros, alors que pour nous 1 euro = 1 euro reçu. Et ces mêmes ELUS POLITIQUES ont après un seul mandat de 6 ans (par ex) une retraite de 3600 euros !
Ce sont des donneurs de leçons pour nous ! Mais pour eux ????
Réponse de le 04/06/2013 à 23:42 :
Une bonne solution ! devenez élu...
Réponse de le 05/06/2013 à 1:24 :
@Hérault : les fonctionnaires ont droit depuis fin des années 60 à la PREFON, rente viagère dont les montants sont déductibles du revenu. Ce n'est peut-être l'idéal mais au moins cela existe. Encore heureux que la RAFP soit excédentaire, il y a plus de cotisant que de bénéficiaires.
a écrit le 04/06/2013 à 22:45 :
JMA a dit que la modification des retraites suivra les mêmes principes de justice que les modifications de la politique familiale : cela fait peur.
Réponse de le 04/06/2013 à 23:20 :
Je suis 1 jeune retraitée. J'ai eu 1 % d'augmentation le 1er avril 2013 et si l'on continue à nous ponctionner de la sorte (alors que j'ai travaillé 42 ans car avant le 1er avril 1972 l'employeur n'avait aucune obligation de cotiser à la retraite, sur nos salaires) qu'allons-nous devenir dans quelques années ? Avec nos retraites actuelles, on ne peut déjà pas se payer 1 maison de retraite.
Déjà beaucoup d'entre nous disent qu'on va devoir aller finir notre vie chez nos enfants ! Je ne sais si nos enfants pensent à cela ?! Mais où est le progrès social ?
Réponse de le 04/06/2013 à 23:42 :
@Réponse...: si tu lis ou relis George Orwell, tu vas finir en pot de colle comme Malabar :-)
a écrit le 04/06/2013 à 22:13 :
inégalités hommes-femmes:
tant qon y est, pourquoi ne pas prendre en compte l'espérance de vie...
Réponse de le 05/06/2013 à 8:29 :
vous avez raison , mais l'espérance de vie est du coté des femmes , elles vivent en moyenne 25 ans de plus qu'un homme , c'est un fait , les reversions sont a 90% pour des femmes ( sauf des cas rares pour les hommes ) , là encore cela pourrait être une sacrée facture la retraite pour les femmes qui pourraient être lésées , on y vient peu a peu mais on y vient
Réponse de le 05/06/2013 à 11:10 :
@ gigi: +1 !
a écrit le 04/06/2013 à 21:52 :
Commençont par mettre la retraite au meme niveau pour tout le monde.Ceux qui critiquent les retraités 68 art ,eux ils ont cotisés pendant 40ans en moyenne,travaillés en moyenne 50h
par semaine.Aujourd'ui doivent assurer le revenu de leurs petits enfants,car beaucoup sont au chomage.TROUVEZ VOUS CELA NORMAL? moi oui.C'est facile de critiquer quand vous n'etes pas devant le faite accompli
POUR les retraites supprimons les REGIMES SPECIAUX.
Le fh crie partout EGALITE mettons le au pied du mur CHICHE.MOI je n'ycrois pas .DEMANDE aux SYNDICATS ce qu'il pensent du mot EGALITE surtout ceux des fonctionnaires
Réponse de le 04/06/2013 à 22:15 :
Mais oui camarade, essaye de supprimer les régimes spéciaux tel celui dont je bénéficie..la R.A.T.P. comme ex conducteur de métro...après de nombreuses années à respirer le bon oxygène des souterrains parisiens, j'ai enfin réussi à passer la ligne d'arrivée et suis très heureux de m'être mis au vert et au soleil!!! Si vous ne s'avez pas ce que droit de grève signifie, vous pourrez y prendre plaisir avec une grève générale illimitée des métros et autobus!!!
Réponse de le 04/06/2013 à 22:28 :
Se foutre des clients est une specialite des regimes speciaux.
Réponse de le 04/06/2013 à 22:40 :
votre droit de nuire vous autorise a tout ....profitez bien .....avant une grande revolte y en marre des intouchables
Réponse de le 04/06/2013 à 22:44 :
On va bientôt rigoler ,10 ans de référence de salaire au lieu de 6 mois pour le calcul de la retraite,ce n'est que justice ,et on sera encore loin du compte par rapport au privé
Réponse de le 05/06/2013 à 0:23 :
à ligne 4,il est ahurissant d'avoir le droit de greve quand on profite de tels avantages.....
c'est vraiment un non sens en 2013 avec notre pays qui cumule autant de deficits.on n'est plus dans les années 70 et il est plus que temps de remettre beaucoup de choses a plat ce que n'a pas su ou voulut faire le gouvernement sarkosy avec ses simples mesurettes qui l'on rendu tout de meme impopulaire !!!
Réponse de le 05/06/2013 à 6:07 :
Sauf que dix ans ne change strictement rien compte qu'un agent peut très bien plafonner au sommet de son grande pendant 20 ans.
Réponse de le 05/06/2013 à 17:38 :
A@ligne 4

Venez dans le privé et essayez de faire grève comme dans le public.................................votre employeur vous montrera la porte!!!!!
a écrit le 04/06/2013 à 21:47 :
Il n'y aura que la fin de triste avec toute ces injustices bien Françaises!.
a écrit le 04/06/2013 à 21:43 :
Le système de répartition mis en place après la guerre était indolore et ne coutait presque rien aux entreprises et aux salariés actifs puisque le rapport devait être approximativement de 7 ou 8 actifs pour 1 retraité.
Aujourd'hui la carte démographique a radicalement changé puisqu'il n'y a plus que 2 ou 3 actifs pour un retraité, le système est devenu ingérable, avec un chômage de masse ou 8 ou 9 millions de personnes en âge de travailler n'ont pas d'emploi, ce sont évidemment autant de cotisations qui ne rentrent pas dans les caisses.
Le système par répartition est devenu obsolète par la force des choses et va s'écrouler de lui-même, qu'on le veuille ou non!, l'avenir est dans le système de retraite par capitalisation.
Réponse de le 04/06/2013 à 22:05 :
"L'avenir est dans le système de retraite par capitalisation" dites vous? OUI MAIS quelle avenir ??? 2017? ça m'étonnerait; alors 2022 au mieux!!!
a écrit le 04/06/2013 à 21:34 :
Une piste, Les retraités qui touchent des rentes foncières doivent être mis eà contribution, question d'équité envers les jeunes générations qui doivent payer les dettes de leurs ainés.
Réponse de le 04/06/2013 à 21:48 :
@Eleonore: c'est pas une piste. Il est évident que ceux qui tirent des revenus d'une activité commerciale paient des impôts comme tout le monde. Quant à payer les "dettes" des autres, il faudrait déjà que les jeunes commencent par bosser pour contribuer à la société en général et pour assurer leur propre avenir en particulier :-)
Réponse de le 04/06/2013 à 22:18 :
@Patrickb, vivez vous au pays des bisounours? pour ignorer que les jeunes sont les premières victimes du chômage . Si les gouvernements successifs n'avaient pas détourné l'épargne en faveur du patrimoine des générations soixante-huitardes , au lieu d'encourager l'investissement dans l'entreprise, la France ne serait pas en déclin.Dites vous bien que vous êtes tributaire et redevable envers cette génération que vous dénigrez; C'est eux qui doivent payer votre retraite, vos médicaments et la dette qui ne cesse d'augmenter,. ne vous en déplaise!
Réponse de le 05/06/2013 à 4:49 :
Eleonore, faudra quand meme un jour sortir de ce discours simpliste et reducteur. Assumez vos problemes et vos frustrations, prenez vous en charge et arretez de faire porter a d'autres la responsabilite de vos incapacites.
Réponse de le 05/06/2013 à 17:51 :
A Eleonore

Désolée, les jeunes sont des victimes mais les "seniors" 'tant décriés) également . Ils ont du mal à retrouver du travail après 50 ans et ceux en activité, sont poussés dehors.
Alors, augmenter la durée des cotisations et a fortiori l'âge de la retraite, comment voulez-vous cotiser sans avoir un emploi ???
Commençons par augmenter la durée du travail, 38h au lieu de 35h, supprimer les RTT, etc ........

Les générations soixante-huitardes soit dit en passant ont cotisé pour leur retraite et ne travaillaient pas 35h !!!!!
a écrit le 04/06/2013 à 21:28 :
Que l'on commence par faire le ménage, il y a 21 régimes de base. Quel sera le coût de la réforme des fonctionnaires? Pour mémoire la réforme Fillion n'a engendré aucune économie, il a cédé aux syndicats ont obtenu des avantages, pour les régimes spéciaux et les fonctionnaires, créations d'échelons supplémentaires avec augmentation de salaires, annuités gratuites, primes, pension de réversion non soumise à des conditions de revenus. Le déficit est abyssal. Le système de retraites Français est discriminant.
a écrit le 04/06/2013 à 21:25 :
D "Challenges" : Selon l?Insee, aujourd?hui, le revenu médian annuel par ménage des retraités français s? établit autour de 18.370 euros soit à peine plus de 1.500 euros par mois.
Le Gouvernement prévoit-il un appauvrissement d'une partie de la population, et croit-il que cela va passer sans conflit ?
Réponse de le 05/06/2013 à 9:18 :
@ ligne 4.

Normal, à ta place je tiendrais probablement les mêmes propos. Cependant, rien (les avantages) n'est inscrit dans la pierre. Pour t'en convaincre je t'invite à revoir ce qui s'est passé au Royaume Uni avec l'arrivée de la dame de fer. 1 an de grève et à la fin... je te laisse découvrir. Aujourd'hui, et ce n'est pas moi qui le dit, la France est dans un pire état que le UK avant l'arrivée de la droite libérale. Ceux qui décident ce ne sont plus les politiques comme ils aiment le laisser croire mais ceux qui prêtent à la France et ceux là veulent des réformes et vite.
Certains disent que l'on peut s'asseoir dessus mais ils sont dans l'erreur car même si nous faisions défaut sur 100% de notre stock de dettes, notre structure budgétaire (déficit primaire) fait que nos aurions quand même besoin d'emprunter pour assurer notre modèle de société. Donc d'une manière ou d'une autre c'est la fin des vache grasses. Si malgré tout tu venais à avoir des doutes je t'invite a regarder les différents exemples que l'histoire nous fournit quand les créanciers prennent le pouvoir: l'Argentine au debut des années 2000, l'Asie du Sud Est à la fin des années 90, la Grèce, l'Espagne, le Portugal, l'Irlande. Refuser des réformes douloureuses aujourd'hui c'est être certain que cela sera encore plus insupportable après. Toujours pas convaincu ? regarde le problème des retraites cela fait 30 ans qu'il nous revient dans la figure un peu plus fort à chaque fois.

allez bon courage malgré tout et surtout garde en mémoire que l'état s'endette pour payer ta retraite. Si plus aucun investisseur ne veut lui prêter... tu as compris?
a écrit le 04/06/2013 à 21:23 :
Les réformes de retraite, il est vraiment urgent de le commencer et de l'achever. Cela ne semble pourtant pas très facile. Le système de retraite se situe très loin des fonctionnaires et des privés. Il est pourtant nécessaire d'approcher à quelque chose de semblable. Par rapport aux fonctionnaires, les privés cotisent beaucoup plus. S'ils ont un même salaire, les fonctionnaires ont plus de pouvoir d'achat, par rapport aux privés qui en ont moins. Il risque certes d'y avoir une grande pagaille à l'Assemblée Nationale, mais il faut le faire.
a écrit le 04/06/2013 à 21:15 :
Et revoir la retraite des élus ??? Tout ces carriéristes cumulards ??? C'est pour quand le changement ???
a écrit le 04/06/2013 à 20:54 :
A la fin le privé paiera pour les autres et on en reparle dans quelques mois.
a écrit le 04/06/2013 à 20:40 :
il y a les niches fiscales tant décriées... il y a aussi les niches "retraitales" !!! Ce sont toutes les exceptions et traitements particuliers qui sont scandaleux et injustifiés : Effectivement, comment justifier des frais professionnels...pour ceux qui ne travaillent pas ??? Quand aux cas particuliers des fonctionnaires, comment justifier la prise en compte des 6 derniers mois de salaires, contre ...les 25 dernières années pour le cas général ??? et cette histoire de primes non prises en compte, c'est le cas aussi des autres salariés la non prise en compte des primes, non ??? Et ça à aussi d'autres avantages lorsqu'on les touches, les primes, en terme fiscal, etc !!! Alors qu'on commence par supprimer ces exceptions injustifiables et qu'on aligne les cas particuliers sur le régime général !!!
Réponse de le 04/06/2013 à 21:08 :
Ah bon il n'y a que les retraités qui ne travaillent pas ??? les assistés, les longues maladies, les congés parentaux, ou même les chômeurs indemnisés, ils travaillent pour l'abattement des frais professionnels ?????
Réponse de le 04/06/2013 à 21:11 :
@Lyon69 : Non, pour les salariés, les primes, dès l'instant ou elles sont "chargées" sont imposables et donc font partie intégrante du net imposable. Mes primes ont toujours été imposables.
Si elles ne le sont pas, c'est qu'elles doivent bénéficier d'avantages fiscaux comme les heures supplémentaires.
Et encore sur ce point, je ne suis pas sûr! si quelqu'un peut préciser, merci.
Réponse de le 04/06/2013 à 21:28 :
Dans la fonction publique, les agents sont obligés de suivre une grille indiciaire. Celle-ci commence en bas et finit plus haut, contrairement au privé où vous pouvez négocier votre salaire et avoir une carrière avec des années plus haut ou plus basse.
C'est la raison qui a justifié les 6 derniers mois à l'origine. Maintenant si vous acceptez par exemple, à une infirmière de démarrer sa carrière du public de percevoir un salaire selon l'offre et la demande, ok. Mais bon, je ne suis pas certain que l'état y gagne sur une carrière dans la mesure où les grilles commencent à 1260 euros net avec un bac +4.
L'exemple est valable pour beaucoup de professions. C'est un choix..
Réponse de le 04/06/2013 à 21:32 :
@moonmartre: les heures sup défiscalisées subissaient les cotisations sociales comme tout autre brut. Le tout était simplement compensé par des abattements, censés être payes sur le budget de l'Etat à l'Urssaf. Bref, une usine à gaz comme on sait si bien les faire...
Réponse de le 04/06/2013 à 21:46 :
à @Lyon69 (assumez un pseudo, ça simplifiera !) : Je pense que tous ceux que vous citez ne devraient bénéfcier d'AUCUN abattement !! (mais le sujet de départ, c'était la reforme des retraites, ...pas des revenus sociaux !!)
Réponse de le 04/06/2013 à 21:56 :
Le matin en partant au travail je mets le thermostat à 16 et le soir je remonte celui ci à 20 et pourtant quand je fais ma déclaration d'impôts je ne déclare pas un quelconque avantage en nature il n'y a pas de ligne : chauffer par mon entreprise 10 heures par jour.
Il est vrai que le terme "frais professionnel" n'est pas le meilleur.
a écrit le 04/06/2013 à 20:32 :
C'est limpide. Le premier ministre indique que la future réforme des retraites suivra les mêmes principes de "justice" et de "solidarité" que celle de la politique familiale. Tout est dit.
a écrit le 04/06/2013 à 20:22 :
mais pensez vous pas que ce monsieur nommé mr Hollande , président de la république , est un dangereux personnage à la tété de l'etat , je pense qu'il est 50 fois pire que mr Mitterand
a écrit le 04/06/2013 à 20:18 :
1)l passer d'un système retributif à un système contributif, i.e au lieu de faire le calcul sur le salaire perçu, le calcul se fait sur les cotisations effectivement versées. Normalement on récupère ce qu'on a versé avec des ajustements possibles (inflation...)
2) passer à une retraite par points comme pour la complémentaire , où la valeur du point varie suivant la situation économique (lier la retraite à l'état de santé de l'économie nationale).
3) que la retraite de base soit versée par l'état et laisser les gens le choix pour le reste de leur cotisation (capitalisation, immobilier, investissement divers et variés) => cotisation libre (taux minimal) ou en tous cas modifiable dans le temps.

Avec les points précédemment cités :abolir l'âge minimal de départ à la retraite et même une durée minimale de cotisation (le taux plein n'existe plus) puisque ce que l'on récupère à la retraite est directement lié à ce qu'on a versé. Ainsi le système est forcément à l'équilibre structurellement.
En considérant age de départ à la retraite A connaissant l?espérance de vie E et le montant cotisé X (actualisé): la retraite annuelle sera de X/(E-A)

Système applicable à tout le monde sans exceptions

Si on veut garder des allocations vieillesse ou autre élément de solidarité il est à financer par un impôt/taxe spécifique (TVA ou autre) et pas sur les cotisations.


Réponse de le 05/06/2013 à 13:19 :
C'est absolument ca. Cela s'appelle la REPARTITION :-) Sauf que ca n?intéresse pas tous nos parasites en chef de faire un système qui marche, vu que cela ne les concerne pas. Le leur va très bien, sur le dos des autres...
a écrit le 04/06/2013 à 19:46 :
Aux armes retraités ! Formez vos bataillons...!
Réponse de le 05/06/2013 à 14:51 :
euuuh ... ne serait-ce pas plutôt aux armes cotiseurs?
a écrit le 04/06/2013 à 19:45 :
Quand on aura compris, dans ce pays, que le principe de la répartition n'est plus soutenable, on aura enfin progressé. En attendant, on s'enfonce, on s'enfonce...
Réponse de le 04/06/2013 à 21:12 :
Ce principe est impossible à revoir pour les socialistes et le Président que les Français ont élu, fera tout pour préserver les socialistes et le socialisme avant l'intêret de la France. Chaque décision prise nous en apporte hélas la preuve.
a écrit le 04/06/2013 à 19:42 :
Alignement public-privé.
Même mode de calcul pour tous.
Réponse de le 04/06/2013 à 21:05 :
Vous avez bien raison, mais on en prend pas le chemin.
Calcul sur les 10 dernières années pour les fonctionnaires, 25 pour les autres seraient proposés. INADMISSIBLE! Si c'est ça leur égalité pour tous...
a écrit le 04/06/2013 à 19:26 :
Est t'il normal que Vauzelles et Delebarre ex ministre de Mitterrand ,nommé par cleui ci préfet mais n'ont jamais excercés cette fonction puisse toucher la retraite de préfet et ils ne doivent pas être les seuls. Est t'il normal que la copine de notre fille puisse a 39 ans toucher une demi retraite de l'armée et ce trouvant actuellement aide soignante a plein temps en milieu hospitalier aprés une formation payée par l'armée
Réponse de le 04/06/2013 à 19:52 :
Que les militaires touchent une retraite jeunes, ça ne me choque pas. Travailler dans l'armée, c'est forcement plus à risque que d'être vendeuse ou boulanger : quelqu'un qui s'y engage n'est pas sûr, en cas de guerre, de mourir vieux. Il faut bien qu'il y ait des compensations.
Réponse de le 04/06/2013 à 20:48 :
@Honneursauxsoldats : Une vendeuse ou un boulanger travaille toute sa vie professionnelle, tandis qu'un militaire (hors gendarme) ne travaille qu'à s'entretenir sportivement, etc.. et je ne parle pas des postes administratifs (pilotes de drones comme comptable !!). Personnellement, j'assimile les militaires à des parapluies qui espèrent passer à travers les gouttes... mais s'ils doivent semouiller, il faut bien qu'ils acceptent les contraintes du poste, non !!! C'est comme si un cuisinier demandait à avoir des avantages en terme de retraite parce qu'il travaille toujours aux heures de repas, ou un patissier parce qu'il se lève tot le matin !!! Tout emploi (pour les militaires, on ne peut pas parler de travail, puisqu'en dehors des OPEX,...ils ne travaillent pas, mais se préparent à travailler et être opérationnels !!!
Réponse de le 04/06/2013 à 20:51 :
précision : je ne conteste le départ tôt à la retraite (les militaires d'active opérationnels à 60 ans, c'est pas les plus efficaces !!) ... Je conteste le droit de travailler en parrallèle de la retraite : leur retraite devrait alors être suspendue au moins partiellement !
Réponse de le 05/06/2013 à 9:39 :
@sauros

Le problème n'est pas de toucher une retraite jeune ou vieux. C'est plutôt sa répartition, soit le niveau de la rente perçue pour conserver une caisse à l'équilibre budgétaire. Au lieu d'augmenter les prélèvements des jeunes actifs moins nombreux que les générations précédentes, il faudrait plutôt diminuer le niveau des pensions retraites, càd indexer le calcul des pensions retraites sur les recettes générées par les actifs, le nombre de pensionnaires et de trimestres acquis à un âge donné. Je n'invente rien c'est simplement du bon sens!
a écrit le 04/06/2013 à 19:26 :
retraite obligatoire pout tout le monde à 55 ans et plus aucun chômeur. Si vous faites les comptes de ce combien cela coûte , on s'y retrouve largement avec une société en expansion. C'est plus facile à gérer que les 35 heures que nous devrons abandonner de fait ! Je ne suis ni UMP ni SOCIALISTE mais bougrement visionnaire.
Réponse de le 04/06/2013 à 21:15 :
tout à fait d'accord. Retraite à 55ans ==> La jeunesse avec des salaires = coàpnsommation
Réponse de le 04/06/2013 à 21:21 :
@sommairement/intelligent: votre idée suppose que tous les départ à la retraite soient compensée par l'embauche d'autres de moins de 55 ans. Dans la pratique, cela ne s'est jamais vérifié (notamment l'automobile).
Et puis surtout financer la retraite de ceux qui partent plus tôt à la retraite suppose la contrepartie de versement de cotisations vieillesses au moins équivalent, ce qui veut dire 3 actifs pour 1 retraité, nous en sommes à 1,6.

Votre idée consiste à faire exploser le déficit de la CNAV
Réponse de le 04/06/2013 à 23:59 :
@moonmartre, La CNAV est un mauvais récipient, cherchez à comprendre avant d'avancer des chiffres.
Réponse de le 05/06/2013 à 1:28 :
@pasduppe : mauvais récipent? Ok très bien alors développez plutôt que de balancer des phrases du genre "cherchez à comprendre".
Moi aime bien comprendre.
a écrit le 04/06/2013 à 19:13 :
la seule réforme qui vaille et qui soit équitable , c'est celle de la sphère publique , toute la sphère publique de haut en bas , l'injustice a assez duré !!
Réponse de le 05/06/2013 à 8:37 :
@ Enjoy: vous faîtes comment pour déterminer la base et le sommet d''une sphère ?
a écrit le 04/06/2013 à 19:13 :
Le problème de ce Gouvernement c'est que ce sont des "paniers percés" ou des flambeurs" si vous préférez donc on sait déjà qu'avec la réforme des retraites, ils vont nous pondre de nouvelles dépenses pour les retraités sans doute une augmentation du minimum vieillesse ou autre. C'est ça qui est bon pour le moral, on sait qu'on nous demande des efforts pour remplir le tonneau des Danaïdes.
a écrit le 04/06/2013 à 19:11 :
Vive la solidarité à sens unique! Les jeunes devront se saigner plus et plus longtemps avec une incertitude économique planant au dessus de leur tête en permanence.
a écrit le 04/06/2013 à 19:08 :
Vous connaissez la Contribution Tarifaire d'Acheminement payée sur les factures d'électricité ?
Taxe d'acheminement ? Pas du tout ! mais "Financement des droits spécifiques relatifs à l'assurance vieillesse des personnels..." On paie une partie des charges sociales de ces privilégiés !
J'ai aussi entendu dire du ministre concerné que la dernière augmentation des tarifs postaux permettait de préserver le modèle social de la poste !
Réponse de le 04/06/2013 à 19:40 :
Idem incroyable mais vrai
a écrit le 04/06/2013 à 19:05 :
Bof, de toute façon la fin du monopole des régimes dits "obligatoires" est déjà inscrite dans le Droit français depuis longtemps, et des milliers de Français chaque mois sont en ce moment même en train de quitter ces régimes qui nous mènent à la ruine généralisée (retraite et assurance maladie). Ces lois sont européennes, ont été transposées dans le Droit français en 2001 sur injonction des autorités européennes, et sont totalement applicables depuis, même si on se garde bien de dire la vérité aux Français à ce sujet. Du coup, les mesures de moi-président ne feront que convaincre à franchir le pas ceux qui hésitent encore à se barrer de cette pyramide de Ponzi qui est la plus grande escroquerie organisée de tous les temps. On va bien rigoler quand il n'y aura plus de cotisants-moutons pour financer les divers régimes "spéciaux" et les retraites totalement surévaluées par rapport aux cotisations payées par le passé, qui étaient ridicules compte tenu du faible nombre de retraités à l'époque... Et oui, les gagnants d'un système de Ponzi sont toujours les premiers entrants, mais seulement jusqu'à ce que ça s'effondre. La génération 68 va donc enfin payer pour les dettes et les gabegies hallucinantes qu'elle a données en héritage aux jeunes d'aujourd'hui sous couvert de "solidarité" ("solidarité" en langage socialoïde, ça veut dire que les autres et les "riches" payent pour moi, et c'est encore mieux s'ils ne sont pas encore nés). Tout cela ne sera finalement que justice.
Réponse de le 05/06/2013 à 12:27 :
ne confondez vous pas la génération 48 avec la génération 68, qui, elle n'a actuellement que 45 ans et devra cotiser jusqu'à.....
a écrit le 04/06/2013 à 19:02 :
C?est une société de privilèges et de passe-droits que les fonctionnaires obtiennent par subreption sur le travail des salariés. A quand la révolution ?
Réponse de le 04/06/2013 à 19:52 :
JAMAIS ...ceux que vous avez élus sont ceux qui profitent a MAX ...et pour longtemps .
Réponse de le 05/06/2013 à 5:17 :
Vous délirez. Mais avez vous lu au moins une publication sérieuse sur la retraites des fonctionnaires?

Il serait bien de connaitre combien touchent les retraités du public et du privé en % de leurs dernier salaire.

Cela s'appelle le taux de remplacement et vous serez surpris!


a écrit le 04/06/2013 à 18:59 :
Il faut une convention républicaine afin que le processus démocratique fonctionne au lieu que la société civile soit écrasée par le public, ce qu?on a vue jusqu?à présent. On gouverne sur l injustice, la société est clairement révoltée. Pour mémoire, 75% des citoyens français ne font pas confiance au gouvernement. Qu?on fasse entendre la voix des salariés qui n a pas de représentants ! Pour l?instant le système, c?est le despotisme de la pantoufle !
a écrit le 04/06/2013 à 18:52 :
Avant toute discussion on aligne le régime de la fonction publique , les régimes spéciaux , celui des intermittents et des élus sur celui du privé . Armons nous et partez , on a déjà trop cotisé . Bruxelles a donné ses instructions à notre Président : réduire votre déficit PUBLIC . Il est prié de s 'exécuter !
Réponse de le 04/06/2013 à 19:07 :
Mouais ! Les gouvernements hésitent toujours quelle que soit leur couleur politique, à s'attaquer aux retraités qui représentent 25% du corps électoral et qui votent massivement ...
Réponse de le 04/06/2013 à 19:28 :
est ce que "nanti" vous parle des retraités, ou des régimes spéciaux, des élus, fonction publique etc.....? commencez par lire correctement, les retraités à part quelques uns, sont loin d'être des nantis! regardez autour de vous, famille, connaissances.....à moins, qu'autour de vous ne se trouvent que de véritables "NANTIS " !
a écrit le 04/06/2013 à 18:51 :
Un dossier beaucoup plus explosif qu'on ne le dit.
Et le problème est un vice dans l'essence même des retraites par répartition. Ce système n'est pas viable.
Facile à l'époque de verser des retraites à ceux qui n'avaient jamais cotisé au nom de la répartition.
Mais maintenant, c'est plus le cas. Et si ça continue, on aura un retraité pour deux cotisants !
Il y a un bon dicton "vaut mieux prévenir que guérir". Nos gouvernants tant de droite que de gauche l'ignorent !
a écrit le 04/06/2013 à 18:51 :
Arrêtons avant tout de payer des retraites aux étrangers qui n'ont jamais travaillés en France mais profitent du système.
Réponse de le 04/06/2013 à 19:05 :
oui
Réponse de le 04/06/2013 à 19:06 :
tout le monde est bien d'accord car ils ne dépensent pas en France et repartent chez eux
Réponse de le 04/06/2013 à 19:20 :
Exact! pas cotisés, et lis touchent autant que nos agriculteurs ou les retraités modestes, c'est scandaleux, commencez par ça !!!
Réponse de le 04/06/2013 à 20:45 :
ce ne serait pas JUSTE et pas SOLIDAIRE de les exclure
Réponse de le 04/06/2013 à 21:16 :
Vous avez raison. Donnons leur plus !
a écrit le 04/06/2013 à 18:50 :
Le système des retraites est injuste, premièrement pour la faillite du système, faute de fonds, ce qui doit se justifier. Il existe une injustice privé public pour la question de la durée. De plus, les salariés du privés sont pénalisés pour la question des périodes de chômage. Enfin, seul 1 sénior sur 3 est en activité au moment de la retraite. Alors rallongée arbitrairement la durée pose un problème pour ceux dont les pension vont se réduire du fait qu?ils ne sont plus acifs. C?est aussi un problème de société par rapport à tous les jeunes qu?on a exclus, 2 millions dans les moins de 25 ans et tout le reste. On refuse de faire de la croissance et de donner une existence à tous ces chômeurs. C?est ignoble. On prétend faire travailler les jeunes générations jusqu?à 70 ans alors que les boomers se sont payés une retraite à 55 ans pour un bon nombre. La belle moralité que voila. Ne parlons pas des polypentionnés qui ont exercés plusieurs métiers et dont ne tient pas compte. C?est surtout une spoliation des jeunes générations puisque 45% des charges sociales qui pénalisent l?emploi, c?est les retraites. Il n?y a ni justice, ni solidarité, mais bien du cynisme, du corporatisme et de l?égoïsme de la part des boomers. C?est l?étouffoir de l?activité qui fonctionne très bien ! Les employeurs n'en ont pas...
a écrit le 04/06/2013 à 18:49 :
Apres avoir cotise 15 ans comme un malade avec un salaire de 100k euros annuel , soit grosso modo la meme chose en cotisations ( sans les impots ), soit 1.5 millions d euros, arco, agirc etc, je sais qu il ne me restera rien a la retraite.
Depuis un an aux USA, j ai pu x5 mes revenus, soit 600k $ annuel. Je capitalise ( cash ou investissements ) 400k$ annuel en lieu et place des prelevements francais... Ce qui, sur 20 ans, fait dans les 10 millions de $... Y a pas photo ! Je suis heureux d etre parti et de ne plus supporter la mediocrité bas de gamme de l esprit assisté Francais.. Il y a un moment ou il faut etre egoiste ou cela met en danger la securité et l avenir des enfants et de sa vie en temp que senior. Des regrets ? Pas le moindre....
Réponse de le 04/06/2013 à 19:07 :
La solidarité, ce n'est pas nouveau, cela avantage les pauvres, pas les riches. En effet, soit les riches sont partageurs et ça marche, soit ils sont égoïstes et on ne peut organiser une redistribution. Vous en êtes l'exemple parfait. Reste à savoir, ce que vous diriez ou ferez si vous ou l'un des membres de votre famille se retrouvait avec une vraie maladie bien chère à soigner...
Réponse de le 05/06/2013 à 7:05 :
il utiliserait une partie de son epargne pour l'aider. Avec $10M il peut soigner un paquet de monde... mais il veut choisir qui.
Réponse de le 05/06/2013 à 12:48 :
Payer des impôts pour assurer un partage équitable ne suffit pas. Faut-il encore que l'administration soit suffisamment bien organisée pour ne pas tout dépenser en frais de fonctionnement. Il se trouve justement que l'administration française est l'une des moins productive d'Europe. Près de 57 % du PIB est voué à la dépense publique, contre 45 % en Allemagne où les services publics ne sont pas moins bons. Quant au fond, à la philosophie de ce système de redistribution, il est indéniable que la manière de faire "française" a engendré des millions d'assistés qui ne vivent que sous perfusion de l'Etat et cela concerne autant des citoyens de base que des entreprises, voire des pans entiers de l'économie comme la presse par exemple.
a écrit le 04/06/2013 à 18:44 :
on commence a pleurer la periode de vichy
Réponse de le 04/06/2013 à 19:17 :
Ben... Vous ne croyez pas si bien dire. Les retraites par répartition sont une invention de Vichy (1943), reprise à la Libération comme une invention du programme de la Résistance, comme les assurances sociales, le numéro de sécu, les CRS (ex-GMR de Bousquet), le plan comptable et bien d'autres choses (Au delà des affrontements politiques, il y a continuité technocratique entre le Front populaire, Vichy, et le gouvernement de la Libération...c'est d'ailleurs assez hallucinant).
Réponse de le 04/06/2013 à 20:17 :
on revient
Réponse de le 05/06/2013 à 9:58 :
+1 !
a écrit le 04/06/2013 à 18:44 :
bizarre le rapport moreau ne parle pas de la reforme des retraites de hauts fonctionnaires de deputes, senateurs ,maire ,ministres et toute la clique de l'etat, mais croyez moi la france ne bougera pas ,elle devenu une prairie a moutons que se font tondrent a tout va ,meme les syndicats font semblants ,j'attends les elections de 2014 et 2017 pour que les français mettent tout ces menteurs dehors!!
Réponse de le 05/06/2013 à 10:08 :
@ roro: vous pensez qu'un changement de majorité en 2017 alignera le régime ultra généreux des élus sur ceux des communs des mortels ? De Mélenchon à Le Pen, ils se gavent tous et restent épargnés en faisant jouer les clivages privé/public, jeunes/vieux, actifs/retraités auprès des Français qui se défoulent en faisant jouer l'alternance !
a écrit le 04/06/2013 à 18:35 :
travailler 40 ans........ retraite de 27 ans ;...... pour ceux qui pratiquent les % il faut 36 % du salaire de départ (fonction publique ) pour une retraite à 75% ... IL SUFFIT DE COMPTER CORRECTEMENT ..!!!! pour réformer..
Réponse de le 04/06/2013 à 21:20 :
On peut aussi choisir une autre voie, comme celle de la SNCF : travailler 27 ans avec une retraite de 40 ans, aux frais de la princesse... du privé je veux dire.
a écrit le 04/06/2013 à 18:27 :
Tiens tiens, rien sur la retraite des parlementaires et des régimes spéciaux ...vous avez dit bizarre !
Réponse de le 05/06/2013 à 18:26 :
Les députés devraient être divisés par 5, une centaine suffirait (vu le nombre d'absents à chaque séance!!!!!)- Les Sénateurs devraient également être divisé et être un titre honorifique (juste le remboursement de leurs frais sur justificatifs).
Plus de cumuls, chacun sont travail, un maire s'occupe de sa commune, un député de sa circonscription, etc...
Ensuite imposés sur tous leurs revenus quels qu'ils soient.
Supprimés tous les avantages liés à leur fonction une fois en retraite de la dite fonction.

Cela ferait déjà un peu d'économie !!!!
a écrit le 04/06/2013 à 18:20 :
Que nous dit le COR, en 2013, c est 715000 retraités. On aurait 13 millions de retraités pour 27 millions d?actifs dont 6 millions de chômeurs et à peine 50 d actifs. Va-t-on mettre ces 20 milliards comme le déficit sur le dos de l entreprise ou des actifs ? La masse des retraites, c est 200 milliards. Si on regarde la pyramide des âges, on voit que le flux reste constant. Sur 5 ans, ça 3,5 millions. Rapporté à 13 millions, c est pour ceux qui ont appris à compter à l école, ça donne 27%... soit plus de 50 milliards de trou tous les 5 ans. On n a jamais fait de développement, c est une économie bidon, certains disent gabegie.
Réponse de le 04/06/2013 à 18:50 :
s'ils savaient compter, nous aurions la REVOLUTION DES CHRYSANTHEMES ....!!!!!!

a écrit le 04/06/2013 à 18:11 :
Tout ce que sait faire ce gouvernement, c'est prélever et taxer. Donc moins de pouvoir d'achat, mévente des voitures et de l'immobilier. Les retraités sont une source facile à taxer, mais il y a beaucoup de petits retraités faisant face avec difficultés à toutes les hausses déjà actées (0,3 % dépendance, hausse des mutuelles, réduction des remboursements santé,...). Il faut enfin réduire toutes les dépenses improductives (millefeuille administratif, comités théodule en trop grand nombre) et supprimer toutes le dépenses de prestige des élus et des administrations.
a écrit le 04/06/2013 à 18:11 :
Ce sont les classes moyennes qui vont se serrer la ceinture pour préserver les privilèges des fonctionnaires !
Le changement c'est maintenant !
Réponse de le 04/06/2013 à 18:37 :
Perdu! Ils vous ont pris de court car ils ont du remarquer que nos braves retraités se balançaient la patate chaude pour ne pas voir la vérité en face... Après, on peut les comprendre : Ils préféreraient pour beaucoup piquer la moitié du revenu d'un jeune actif sous forme de cotisation et le tiers de ce qu'il reste pour une retraite complémentaire sous forme de rente immobilière quand le dit actif à besoin de se loger. "Le changement c'est maintenant !" : Si on cesse de protéger les anciens et les fonctionnaires pour conserver leur vote à coup de dette (de 900 milliards à 1800 milliards), c'est effectivement maintenant!
Réponse de le 04/06/2013 à 18:45 :
Simple: diminuer les dépenses, ça consiste aussi à diminuer le niveau des prestations... On aimerait que le gouvernement s'attaque à l'empilement des collectivités territoriales, ou des économies doivent être possibles, augmenter le contrôle dans l'attribution des prestations sociales (forfait santé pour les illégaux, RSA, CMU,.....), et diminution drastique des privilèges scandaleux de tous les élus. C'est le minimum....
Réponse de le 04/06/2013 à 18:55 :
Les braves retraités comme vous dites ont plutôt travaillé des semaines de 35 h X 2 soit 70h, ils n'ont pas eu la chance de trainer sur les "bancs de l'école" jusqu'à 25 ou 30 ans et ont commencé à travailler tôt. Pour eux, à l'époque pas d'allocation logement, pas de tiers payant, pas de congés maladie abusifs, pas de bourses, pas de RSA? etc....Si vous regardiez du coté des prestations versées à ceux qui n'ont jamais rien cotisé pour la France et qui percoivent un max ou même, quelques retraités ayant droit sans conditions au minimum vieillesse et pour certains, centenaires grâce au "bon air" de l'autre côté de la mer.....
Réponse de le 04/06/2013 à 19:22 :
Ce qui est amusant c'est que lorsque l'on parle de réduire les avantages fiscaux pour les retraités les plus riches, il y a toujours des commentateurs pour nous parler des retraités les plus pauvres. C'est un peu comme si pour défendre le salaire de Carlos Ghosn on nous parlais du salaire des intérimaires à Renault Douai....
C'est peut être dur à admettre pour certains, mais une partie des retraités profitent d'avantages fiscaux et de niveau de retraites qui ferait palir d'envie bien des salariés. Ce n'est pas parce que l'on est retraité que l'on doit s'affranchir des efforts de solidarité nationale.
PS: dans les années 50 la durée effective du temps de travail était de 45-46 heures, donc vos retraités qui ont fait 70h devraient travailler au black ou alors ils s'agit de gens qui travaillaient avant le front populaire (des jeunots d'au moins 90 ans donc)
Réponse de le 04/06/2013 à 19:29 :
"Les braves retraités comme vous dites ont plutôt travaillé des semaines de 35 h X 2 soit 70h, ils n'ont pas eu la chance de trainer sur les "bancs de l'école" jusqu'à 25 ou 30 ans et ont commencé à travailler tôt." : Ceci vaut pour les retraités de plus de 70/75 ans. Nos jeunes retraités ont pour beaucoup passé le plus clair de leur carrière à 40h.
Réponse de le 04/06/2013 à 19:49 :
Tout le monde n'est pas salarié ou fonctionnaire, votre monde est un peu étriqué, ce qui explique votre vision.....
Réponse de le 04/06/2013 à 19:53 :
Nota : les retraités les plus "riches" ont payé aussi de "riches" cotisations vous permettant d'avoir une vie beaucoup plus facile qu'eu grâce au modèle "social" qu'ils vous ont financé.
Réponse de le 05/06/2013 à 12:44 :
TOTALEMENT FAUX !! Les taux de cotisations dans les 60's, 70's et 80's sont sans commune mesure avec les taux actuels et, en tout état de cause, sans rapport aucun avec les prestations qui en ont été tirées.
Comme d'habitude, un bon petit babyboomer rentier pour qui tout est dû...
a écrit le 04/06/2013 à 18:05 :
REFORMEZ LES 35 RETRAITES SPÉCIFIQUES Y COMPRIS SÉNATEURS, DÉPUTES, ETC. HOLLANDE A DIT JUSTICE POUR TOUS LES FRANÇAIS PENDANT LA PRÉSIDENTIELLE, ON ATTEND TOUJOURS !!!
a écrit le 04/06/2013 à 17:58 :
Ils choisiront la voie de la facilité comme pour les allocations familiales... Pas touche aux avantages des 33 régimes de retraites spécifiques EDF SNCF parlementaires etc etc seul les retraités du privé passeront à la caisse avec la complicité des organisations syndicales ....les municipales approchent attention au retour de manivelle les anciens votent!!!!

a écrit le 04/06/2013 à 17:58 :
pourquoi ne pas leur rendre directement notre pension en début de mois , ils pourraient se servir dedans allegrement , qu'en pensez vous
a écrit le 04/06/2013 à 17:51 :
Un élément d'importance, c'est que plus la pression fiscale (= taxes = prèlèvements ) devient intenable, moins les recettes rentrent, elles s'"évaporent" (personne n'a envie 'd'être tondu comme un mouton, surtout pour toujours plus de dépenses).. Actuellement c'est le cas , environ 50 % des rentrées ne se font pas comme prévu, vous le voyez le problème avec M. Hollande. Il faut qu'il s'attaque aux DEPENSES, soit son électorat = fonctionnaires, = culture, = assistanat, = banlieues, en aura il la volonté ? certainement pas, le chaos et la disqualification de la France c'est maintenant et pour longtemps....
Réponse de le 04/06/2013 à 19:05 :
Trop d'impôts tue l'impôt, c'est pour les Actifs. Par définition, les retraités ne peuvent recevoir leur retraite "au noir". Donc pas de soucis, on peut augmenter la fiscalité sur les grosses retraites, le tout est de laisser assez pour les invalides pour le règlement de la maison de retraite et leur argent de poche.
Réponse de le 05/06/2013 à 8:51 :
messieurs , vos critiques sont quand meme limites , vous avez voulu l'euro ? , vous avez voulu cette europe allemande ? , vous avez voulu dans vos grandes surfaces le moins cher que moins cher chinois ? et vous vous étonnez que nos droits sociaux sont remis au pilon ? , plus les cadeaux niches sociales , fiscales a tous pour quelques bonnes raisons que ce soit , vous vous étonnez encore , enfin dresser les gens les uns contre les autres c'est archaïque , il faut un courage pour dire qu'une utopie a echoué , n'est pas gorbatchef qui veut , a peine élu hop a bruxelles , on rechigne , on râle et on plie , n'est pas degaulle qui veut , on a le résultat de ce qu'on vote aussi , quand aux impôts c'est la logique de cadeaux qu'on fait a une catégorie par rapport aux autres , cadeaux aux particuliers , cadeaux aux entreprises , subventions a tous les etages , plus la démographie qui s'y rajoute vous avez un cassoulet immangeable
a écrit le 04/06/2013 à 17:46 :
je suis retraité et je perçois une retraite médiane. Donc je devrais participé tôt ou tard. Que faire pas grand chose, car je ne suis pas à plaindre par rapport à ceux qui perçoivent des retraites petites comme les artisans et les agriculteurs. Mais c'est l'idée de taxer encore les gros, les grosses retraites. Si quelqu'un a une grosse retraite c'est qu'il a du cotiser un amx et il n'aura rien au bout bizarre. Aujourd'hui un député du PS exemple provocateur a au bourt de deux mandats 3000 euros de retraite et cerise sur le gâteau un énarque qui fait de la politique et donc n'exerce pas son métier, aura une retraited'énarque pleine et une retraite d'élu. Elle est pas belle la vie ?
Réponse de le 04/06/2013 à 18:28 :
"Que faire pas grand chose, car je ne suis pas à plaindre par rapport à ceux qui perçoivent des retraites petites comme les artisans et les agriculteurs. " : Vous n'êtes surtout pas à plaindre par rapport aux jeunes qui cotisent pour vos pensions, gagnent dans les 1000 euros pour 50h payées 35 et en larguent le tiers sous forme de retraite complémentaire pour se loger.
Réponse de le 04/06/2013 à 19:20 :
un certain nombre de jeunes a parfaitement compris l'arnaque et se débrouille en travaillant en tout ou partie au noir , donc pas de cotisations, pas d'impôts et ils attendent tranquillement que le système s"'effondre. La seule façon de réformer le système est d'abord de l'affamer.
Réponse de le 04/06/2013 à 20:17 :
ben oui, de plus en plus d'après ce que je constate.
Réponse de le 05/06/2013 à 18:35 :
"""Vous n'êtes surtout pas à plaindre par rapport aux jeunes qui cotisent pour vos pensions, gagnent dans les 1000 euros pour 50h payées 35 et en larguent le tiers sous forme de retraite complémentaire pour se loger.""""

Les jeunes qui travaillent 50h ??? payées 35H ?
Pourriez-vous développer ?
a écrit le 04/06/2013 à 17:44 :
Public/Privé : les 10 différences (sources l'IFRAP). La présentation est sous forme de tableau donc facilité de lecture.
http://www.ifrap.org/Public-prive-les-10-differences,12636.html
Réponse de le 06/06/2013 à 8:21 :
Très intéressant .
a écrit le 04/06/2013 à 17:37 :
Une petite video sur le régime spécial des retraites des élus...
http://www.dailymotion.com/video/x329rf_elus-le-regime-special_news
Réponse de le 04/06/2013 à 17:56 :
fulgurant , pensez vous que nos elus vont se priver de cela , il ne merite plus notre confiance , c'est lamentable
Réponse de le 04/06/2013 à 18:12 :
Merci l'ami.
Réponse de le 04/06/2013 à 18:52 :
une honte,nos politiques n'en ont jamais assez!
a écrit le 04/06/2013 à 17:16 :
au PS ils étaient tous contre les précédentes réformes qui allaient dans le même sens (relisez vos classiques), ils étaient mêmes dans la rue à coté du PCF et consorts LCR.
Maintenant qu'ils sont au pouvoir devant la réalité et la vérité des comptes et il faut passer à l'action et là c'est pas la faute à Sarko, c'est la faute à Miterrand qui a fait une retraite à 60 ans au lieu de 65 ans non financée et payée à crédit par l'emprunt depuis 1981 !!
a écrit le 04/06/2013 à 17:12 :
NS nous avait martelé que les retraites étaient financées, or il en n'est rien...20 milliards de déficits en 2020...durant 10 ans, la droite a dynamité la cohésion sociale..des déficits massifs partout et c'est hollande qui se fait vilipender...on croit rêver...
Réponse de le 04/06/2013 à 17:53 :
Il y a de moins en moins de cotisants. Ils sont au chômage. Sarkosy ne pouvait laisser venir un tel désastre pour la France.
Réponse de le 04/06/2013 à 18:21 :
"Sarkosy ne pouvait laisser venir un tel désastre pour la France." : Et pourtant, la courbe du chômage monte en flèche depuis longtemps déjà... Soit dit en passant, c'est fou que tout le monde ne se soit pas rué dans l'investissement dans les entreprises quand Sarkozy protégeait une bulle immobilière à coup de Scellier et PTZ.
a écrit le 04/06/2013 à 17:06 :
La première chose à faire est de rendre public tous les chiffres de l'ensemble des régimes de retraite sur l'année 2012 ,et projections 2014 et 2018 .
A partir de là, il sera aisé de comprendre la situation de chacun des régimes , leur nécessité de réforme éventuelle, et de donner au Parlement la responsabilité de définir par la loi les réformes à réaliser .
La commission mise en place par le Gouvernement n'a aucune légitimité pour traiter un sujet majeur du pacte social engageant tous les français .
Il faut exiger une transparence totale sur tous les régimes existants et donner au Parlement la prérogative de conduite d'une réforme globale de l'ensemble du système .
a écrit le 04/06/2013 à 17:00 :
Encore un rapport qui finira à la poubelle sans être pris en compte par un gouvernement.
a écrit le 04/06/2013 à 16:56 :
ceux qui ont fait les reformes avant ils ont emboité le pas car conscient des difficultés , mais le PS a craché sur les reformes de NS en provoquant des gréves pendant 1 mois , maintenant que FH est au pouvoir a t il assez de c......s pour aligner les retraites du public sur le privé , j 'en doute bien car incompétent...
Réponse de le 04/06/2013 à 17:56 :
Les grèves sont pour septembre quand les contribuables vont recevoir leur feuille d'impôt.
Réponse de le 04/06/2013 à 18:25 :
Selon la PLF, l?impôt passe de 50 à 75 milliards, mais il est indexée sur une croissance de 1%. Et c?est pas fini !
Réponse de le 04/06/2013 à 19:11 :
Certains ont déjà eu la curiosité de profiter du site internet pour se préparer à la douloureuse. Parce que quand on est économe, on sait qu'il faut prévoir pour mettre de côté des moyens pour faire face à une augmentation d'impôt qui en général tourne autour de 20 à 40 % de plus par rapport à l'an passé. (Certains ont des enfants par exemple qui sont partis du nid cette année et cela fait double effet...).
a écrit le 04/06/2013 à 16:51 :
Les retraites des cadres edf, c?est 1 euro de cotisé pour 3 euros de pension alors qu?un cadre normal touche 1 pour 1. Même chose pour les régimes qui sont à charge de la société, pourquoi eux et pas les autres ?
a écrit le 04/06/2013 à 16:43 :
L?affaire des retraites concerne tous les français. Il se trouve qu?elles ne sont pas financées, on se demande bien pourquoi. Dans tous les pays il existe des fonds, sauf en France. Est-ce parce qu?on refuse que la population ait une retraite ? C?est la même question que la sous-compétitivité qui fait fermer nombre d?usines et d?entreprises. C?est la question du déni de déclin. Les retraites font partie des engagements non comptés de l?Etat. Pourquoi les jaunes n?auraient pas droit à une retraite, à une vie active et des revenus en progression par rapport à la génération précédente, à des logements à prix abordables ? Nous avons là un problème moral alors qu?on exclut nombre de jeunes, même des ingénieurs. C?est une spoliation des jeunes générations et c?est à l?échelle de toute l?Europe sur le désastre économique que l?on nous fait ! On voudrait détruire l?humanité, qu?on ne ferait pas mieux ! Il existe une inéquité privé publique sur la durée des retraites absolument scandaleuse qui soulève la société. Les salariés n?ont pas de compensation pour la sécurité d?emploi des fonctionnaires. Voila un régime féodal? à quand la fin des privilèges ? Rappelons que les salariés ne sont pas représentés. Reste à organiser une défense parce que jusqu?à présent c?est l?arnaque. On fonctionne contre la société ! Avec la question pendante du déficit et de la situation économique, se pose celle de savoir si la moitié des jeunes va quitter le pays ou pas? puisqu?il n?y a pas d?avenir, autant partir. Faire des dettes sans développement et les mettre sur le dos des jeunes, est-ce moral ? Mobilisons !
a écrit le 04/06/2013 à 16:41 :
c est désespérant , tout ces politiques eux qui ont des fortunes de nababes et qui ce permettent de nous sabrés alors que eux se servent dans la caisse
a écrit le 04/06/2013 à 16:34 :
Pourquoi ne pas dire que l'abattement de 10%, pour soi disant frais professionnels mais en réalité maintenu pour frais de santé augmentés (puisque les cotisations mutuelles sont plus élevés en fonction de l'âge et ne sont pas prises en charge par l'entreprise ou déductibles du salaire) et que les retraités n'ont pas de profil de carrière, est déjà raboté depuis les revenus de 2011 par le plafonnement instauré par la géniale équipe FILLON. De toute façon ce que les retraités ne percevront pas, leur descendance le paieront par l'obligation alimentaire. Seuls, alors, s'en sortiront ceux qui auront des parents morts les autres traîneront leurs boulets et ce sera une nouvelle inégalité qu'il faudra peut être régler par le biais de l'euthanasie, ce qui sans doute se profile.
a écrit le 04/06/2013 à 16:34 :
VOUS DEVEZ REFORMEZ LES 35 RETRAITES SPÉCIFIQUES Y COMPRIS SÉNATEURS, DÉPUTES, ETC. HOLLANDE A DIT JUSTICE POUR TOUS LES FRANÇAIS PENDANT LES PRÉSIDENTIELLES, ON ATTEND TOUJOURS !!!
Réponse de le 04/06/2013 à 17:04 :
y compris sncf, ratp, edf, gdf, les enseignants publiques, notaire, etc avec calcul sur les 25 dernières années y compris les annuités ainsi que le départ à l'age de la retraite alignés sur le privé il faut mettre fin à cette injustice qui a assez durée
a écrit le 04/06/2013 à 16:23 :
Retraite calculé sur nos 4X années de cotisatons pour tous. Plus de régimes spéciaux, fonctionnaires, agriculteurs ... Plafonner les plus grosses retraires, interdire les retraites chapeau, ou les taxer à 200% (qui irait dans les caisses), plus de minimum vieillesse, par contre au mimimum le SMIC pour le taux plein. Celà va enfin favoriser enfin ceux qui travaille au détriment des glandeurs.
Réponse de le 04/06/2013 à 16:45 :
@gazza: généralement d'accord, mais si on plafonne les prestations, il faudra aussi plafonner les cotisations, parce qu'on ne peut pas demander à quelqu'un de cotiser plus pour toucher pareil. L'impôt est déjà là pour le faire payer globalement plus que les autres.
Réponse de le 04/06/2013 à 16:48 :
Vu la politique actuelle de ce gouvernement, l'objectif n'est clairement pas de favoriser ceux qui travaillent. Les glandeurs sont par contre autant d'électeurs potentiels pour la gauche, puisqu'assistés et donc dépendants de l'Etat.
Réponse de le 04/06/2013 à 16:58 :
Vous croyez vraiment que ce gouvernement cherche à favoriser ceux qui travaillent alors qu'il fait le contraire ?
Réponse de le 04/06/2013 à 17:22 :
soyez lucides une seconde, si durant 10 ans tout n'avait pas été détruit, est-ce que des sacrifices aussi durs seraient exigés aujourd'hui?
les vrais coupables sont identifiés...hollande est sans croissance et fait comme il peut..
seule erreur n'avoir pas commencé avec la réduction des dépenses et les vraies réformes structurelles (retraites, marché du travail, formation pro)...trop de temps perdu à défaire ce que NS avait fait, il fallait être intelligent et faire un tri sélectif...
par exemple, tant que la formation pro ne sera pas revue en profondeur pour l'adosser à l'employabilité, le chomage va galoper...tout faire pour rendre incitatif le retour à l'emploi en fiscalisant les revenus d'assistance et en rendant dégressives les indemnités chomage...avec un chomage de masse, le système de répartition est intenable (pas assez d'actifs pour financer les retraites,etc).il faut penser autre chose que la fiscalisation à gogo...les salariés sont trop matraqués, car leurs revenus sont connus..il faut mettre en place une vraie lutte en croisant les fichiers contre les fraudes fiscaux et sociaux et en sécurisant le recouvrement des sommes demandées.je maintiens que la réduction du chomage est hautement politique...500000 emplois non pourvus, pourquoi ne pas mettre en face des formations rapides et dédiées..en cas de refus, suppression des allocations et radiation de la liste des chomeurs..
Réponse de le 04/06/2013 à 18:56 :
Lire ce genre de commentaires après des années d'une politique de droite ayant contribué à permettre aux retraités de faire les poches aux jeunes en subventionnant l'immobilier, c'est juste à mourir de rire... C'est sous la droite que la capitale est devenue la chasse gardée des anciens et de leurs héritiers quand on en expulsait les jeunes cadres et les jeunes patrons. Une droite qui favorise le travail, l'investissement dans les entreprises, nous n'en avons pas en France. La nôtre subventionne la rente stérile dans la pierre et jette la jeunesse en pâture à son coeur électoral qui s'en sert de retraite complémentaire. Bon, elle fait des choses bien aussi... Une fois que la jeunesse crame tout son pognon dans le logement, elle aide les anciens à acheter des voitures neuves...
Réponse de le 05/06/2013 à 18:51 :
le chômage soit dit en passant se déclare et soumis à l'impôt !!
a écrit le 04/06/2013 à 16:19 :
Je prends le pari que les cotisations patronales seront augmentées et que la CSG sera alourdie pour les riches retraités (à définir mais je dirais ceux qui ont plus que le salaire médian) par mesure de justice sociale et de solidarité sociale. Les fonctionnaires ne seront pas touchés.
Réponse de le 04/06/2013 à 16:34 :
Bravo, vous avez compris le système FH. Faites passer le mot. Merci
a écrit le 04/06/2013 à 16:09 :
Augmenter les charges et les cotisations, ce gouvernement ne sait rien faire d'autre ! Nous avons pourtant une dépense publique qui dépasse aujourd'hui celle de la Suède, le plus socialiste des pays européens... On a pourtant pas l'impression que les Services Publics soit au même niveau. La politique du PS commence a devenir terriblement inquiétante, car ils n'ont strictement aucune conscience des dégâts économiques qu'ils sont en train de provoquer.
Réponse de le 04/06/2013 à 17:13 :
Je suis tout à fait d'accord avec vous. Mais, surtout ne pas faire le poisson rouge, parce que le précédent gouvernement a plus que participé pour nous foutre dans la m...e en augmentant de 500 milliards en 5 ans la dette de l'état (record absolu - passant de 1200 à 1700 milliards).
Réponse de le 04/06/2013 à 18:59 :
"La politique du PS commence a devenir terriblement inquiétante, car ils n'ont strictement aucune conscience des dégâts économiques qu'ils sont en train de provoquer" : Et la belle bubulle immobilière défendue par la droite, vous croyez qu'elle est sans impact sur l'économie? Pourquoi croyez vous que les retraités découvrent la crise seulement maintenant qu'ils n'ont plus l'UMP pour concentrer les effets de la crise sur les jeunes actifs?
Réponse de le 04/06/2013 à 22:50 :
" Et la belle bubulle immobilière défendue par la droite" ???
Réponse de le 04/06/2013 à 22:52 :
Précisez en quoi la bulle immobilière est défendue par la doite svp. ça nous permettra de mieux comprendre votre raisonnement. merci ! Pour ce qui est du gouvernement précédent c'est tout à fait exact, mais n'oublions pas qui a empêché les réformes...
a écrit le 04/06/2013 à 16:05 :
Augmentation des cotisations patronales ? Quelle bonne idée ! C'est vrai qu'en France les charges pesant sur le travail sont tellement faibles, qu'on peut carrément se le permettre. Autant dire que le Pôle Emploi va rapidement devenir le principal "employeur" du pays. Hollande est un gros nul entouré de nuls. C'est affligeant !
a écrit le 04/06/2013 à 16:00 :
Ce qui est particulièrement marrant , ceux qui veulent réduire les retraites, sont ceux qui ont les plus belles pensions de l'état payées par la caisse des dépôts.
a écrit le 04/06/2013 à 15:59 :
En matière de retraites,nous faisons des erreurs de raisonnement,c'est impossible d'envisager une solution.Il faut faire intervenir la notion de gain de productivité qui est liée à la consommation d'énergie(l'énergie remplace le travail et doit prendre en charge les cotisations affectées au travail qu'elle remplace).C'est trop compliqué!La TVA sociale était assez proche d'une solution,mais insuffisante.Cette solution est inscrite dans un rapport déposé sur le bureau du 1er Ministre(note N°6 du CAE,page 12).
a écrit le 04/06/2013 à 15:56 :
De toute manière, vu le courage et la notion de justice de F. Hollande, il n'y a rien de bon à attendre.
Réponse de le 04/06/2013 à 16:26 :
Quand on voit ce qui a été fait du rapport Gallois sur la compétitivité (c'est à dire rien), on se dit qu'on est bien mal barré avec les retraites.
a écrit le 04/06/2013 à 15:55 :
Commentaires affligeant! Avant de critiquer FH et les quelques fuites citées...Critiquez deja ceux qui nous on fait croire que leur précédente réforme était financée jusqu'en 2018-2022. Et on parie que ces même gens vont venir crier au scandale sur les choix retenus!!!
Réponse de le 04/06/2013 à 16:52 :
Euhh, vous voulez rire ? Vu votre commentaire, on se doute que vous avez du faire preuve de la même bienveillance à l'égard du gouvernement précédent. C'est pas grave, ça arrive a tout le monde d'élire le pire président président de la Ve République...
Réponse de le 04/06/2013 à 17:01 :
Pourtant le précédent gouvernement avait reçu un satisfecit du Président socialiste de la Cour des comptes, M. MIgaud, ce n'est pas le cas pour le gouvernement actuel. On nous ment peut-être ? pas possible !!!!
Réponse de le 04/06/2013 à 17:15 :
au PS ils étaient tous contre les précédentes réformes qui allaient dans le même sens (relisez vos classiques), ils étaient mêmes dans la rue à coté du PCF et consorts LCR.
Maintenant qu'ils sont au pouvoir devant la réalité et la vérité des comptes il faut passer à l'action et là c'est pas la faute à Sarko, c'est la faute à Miterrand qui a fait une retraite à 60 ans au lieu de 65 ans non financée et payée à crédit par l'emprunt depuis 1981 !!
Réponse de le 04/06/2013 à 17:23 :
ceux qui critique l'ancienne réforme pour ne pas être aller assez loin sont les mêmes qui défilaient pour dire qu'elle allait trop loin. amusant.
Réponse de le 05/06/2013 à 11:28 :
Les socialistes n'ont pas voté et se sont abstenu lors de la précédente réforme de Sarko car ils trouvaient ça scandaleux. Aujourd'hui, retournement de veste de leur part et ça critique la droite! Cest beau les trous de mémoires. Dans tous les cas, il faut faire une grosse réforme et aussi faire participer les retraités les plus riches car les actifs ne peuvent plus supporter le poids des dépenses sociales (d'ailleur pour ça qu'on a une si belle dette).
a écrit le 04/06/2013 à 15:49 :
vaudrait mieux venir d'un autre pays avec une autre nationalité à 65 ans ,votre futur retraite sera garantie par l'UE
Réponse de le 04/06/2013 à 16:44 :
et sans avoir travaillé du tout ! on connait...
a écrit le 04/06/2013 à 15:46 :
Ne touchez pas a la durée de cotisation mais supprimez l'âge de mise a la retraite. Faites des prélèvements proportionnel pour les cotisations et des versements forfaitaires pour les pensions et non le contraire et nous serons,ainsi, tous a égalité face a la déchéance humaine
a écrit le 04/06/2013 à 15:44 :
Dans dix ans, les progrès de la médecine sont tels que les français vivront jusqu'à 110 ans ! 30 Ans de carrière professionnelle et 50 ans de retraite, 60 pour la sncf et la ratp !
Réponse de le 04/06/2013 à 16:50 :
Un de ces êtres qui s'imagine plus intelligent que tout le monde et qui est avant tout un expert des présentations excel et powerpoint......

Un de ces nombreux " fonctionnaire du privé " qui portent bien plus la responsabilité des difficultés des entreprises que tous les gouvernements réunis.
Réponse de le 05/06/2013 à 8:59 :
a magic du 56 , vous oubliez une chose , 110 ans sans fumer c'est idéal non ? , car les fumeurs eux décèdent bien avant et donc coutent moins cher en retraites ceci est vrai helàs , hors avec cette prohibition du tabac on encourage donc a avoir des tonnes de retraités avec de l'alzeihmer aussi là bonjour le cout , alors toujours anti-fumeur ? ..
a écrit le 04/06/2013 à 15:39 :
"Les impôts nouveaux, c'est fini" sauf que le menteur-président en rajoute toujours des couches supplémentaires. C'est une politique stupide que celle qu'il mène. Imposer plus, c'est dépenser moins. C'est casser la machine économique qui entraînant la paupérisation provoquera la diminution de l'impôt perçu. Il faudra donc en rajouter une nouvelle couche pour tuer définitivement ceux qui ne seraient pas morts. Et avec ça, il pense faire rapatrier les capitaux des exilés fiscaux ? Je rêve ! Dis donc Président, quand vas-tu entamer une politique sérieuse d'économies du train de vie de l'état ? Quand vas-tu cesser d'épargner tes copains prétendument "au service de la France" mais qui se servent sans vergogne dans la France ? Tu nous donne des leçons de patriotisme, l'exemple commençant par le haut, à toi l'honneur de nous montrer pour qui tu travailles !
a écrit le 04/06/2013 à 15:30 :
Hollande a tout faux!Une simple hausse de 2% de la csg sur le cout du travail suffirait a sauver le système pendant 10 ans.Quel manque de courage politique!
Réponse de le 04/06/2013 à 16:10 :
Attention,c'est tous les ans qu'il faut trouver 5Mrds d'euros supplémentaires,ce qui représente 150Mrds d'ici 2035.Cela fait beaucoup!
Réponse de le 04/06/2013 à 16:47 :
Gépé001. Les 2% sont pérennes et rapportent chaque année la somme qu'il manque voire plus..
a écrit le 04/06/2013 à 15:26 :
Tout ça pour éviter d'avoir à faire les réformes indispensables d'économie dans le train de vie de l'état, à commencer par la déstratification administrative, la suppression des agences d'état inutiles, la division par deux des assemblées pléthoriques de parlementaires, la suppression immédiate des régimes spéciaux, etc.. C'est la politique des "copains d'abord".
a écrit le 04/06/2013 à 15:24 :
Pistes explosives

On s'en fout que ce soit explosif la question est osera t on enfin prendre le taureau par les cornes et construire un modèle pérenne sans céder aux lobbys
a écrit le 04/06/2013 à 15:12 :
Entre diminuer les dépenses ou augmenter les prélèvements, FH choisit toujours la seconde solution au nom de la justice. Les jeux sont déjà faits. Il n'y a pas de politique réfléchie, il n'y a que des apparences cachant la paresse et la peur des syndicats.
a écrit le 04/06/2013 à 15:10 :
Justice sociale , Combien l'Etat verse-t-il pour maintenir le niveau des retraites de la SNCF ,par exemple ?
Réponse de le 04/06/2013 à 17:22 :
il me semble 60%. A la sortie de la seconde guerre mondiale, l'état a proposé aux chemineaux de faire partie du régime général. Ils n'ont pas voulu, parce qu' à l'époque la SNCF était une entreprise riche. Aujourd'hui grâce au départ tôt à la retraite, il y a plus de retraité que d'actif, l'état (donc nous) doit donc participer a payer les retraites SNCF : c'est pourquoi c'est un régime spécial.
a écrit le 04/06/2013 à 15:09 :
J'ai oublié de vous préciser que l'abattement spécial sur les retraites que vous nommez "abattement professionnels", c'est abattement spécial est plafonné à 3660 ?. Merci de vous renseigner avant de publier vos articles.
Réponse de le 04/06/2013 à 15:52 :
Abattement "special" ? Quel est la justification de cet abattement meme plafonne ?
Réponse de le 04/06/2013 à 17:10 :
Il s'agit sans doute de la même justification que celle qui justifie les privilèges exorbitants des journalistes et de quelques autres ...
a écrit le 04/06/2013 à 15:08 :
Avec une mise à niveau de la CSG, la suppression de l'abattement pour frais professionnels et les abattements de 1200 et 2400 euros pour les retraites < 1950/1200 euros, c'est plus de 10 milliards d'euros / an qui rentrent dans les caisses. Voir le site de l'IFRAP qui détaille bien les cadeaux fiscaux des retraités...
a écrit le 04/06/2013 à 15:04 :
On connait le résultat, tout le monde va payer à l?exception des fonctionnaires , c?ur de l'électorat socialiste. Pour les retraités, on va continuer de les paupériser.
a écrit le 04/06/2013 à 15:03 :
Il y a erreur concernant l'abattement sur les retraites : c'est un abattement spécial et non un abattement pour frais professionnels. Messieurs les journalistes vértifiez vous même sur une feuille d'impôt sur le revenu afin de donner une bonne information.
a écrit le 04/06/2013 à 14:57 :
Je propose de baisser de 10 à 20% les retraites les plus aisées jusqu'à un certain seuil (on ne peut pas demander 10% de baisse pour celui qui touche 600?). Les retraités actuels ont bien profités des années 70, 80, 90, 2000 et n'ont pas assé cotisé pour ce qu'ils gagent. On imaginait une courbe des ages toujours en croissance avec du plein emploi lors de la mise en place du système. Voyant que cela ne marche plus dans les années 70, ils attendent 40 ans avant de réformer (parce qu'on ne va bientôt plus pouvoir empreinter et augmenter notre dette pour payer ce système) et c'est encore notre génération de sacrifié qui va devoir fournir l'effort complet. Me reste plusqu'à choisir entre le Canada ou l'australie, ce pays à moyen terme est foutu.
Réponse de le 04/06/2013 à 15:13 :
Bon vent et merci de quitter ce pays.
Réponse de le 04/06/2013 à 15:38 :
bien qu'il faut protéger les seniors, ce que calimero exprime est réel. Il faut de la solidarité générationnel vers les plus jeunes aussi. On va avoir des carrières moins stables, avec moins de cotisations et sans argent pour nos retraites...
Réponse de le 04/06/2013 à 15:59 :
Très constructif votre commentaire. Merci JEUNE, vous avez compris où je voulais en venir.