Le gouvernement fait le bilan de la conférence sociale en publiant une "feuille de route sociale"

 |   |  511  mots
Copyright gouvernement
Copyright gouvernement (Crédits : Portail du gouvernement)
A l'issue de la conférence sociale pour l'emploi qui a eu lieu ces 20 et 21 juin à Paris, l'exécutif publie un document dans lequel il exprime ses priorités sur le front de la politique sociale pour une durée d'un an. Bien que l'emploi ait été l'une des thématiques clés de ces deux jours de concertation, aucun consensus précis n'en est ressorti sur ce dossier.

Comme il y a un an, le gouvernement a organisé une grande conférence sociale sur les questions de politique sociale cette semaine. Comme il y a un, il tente de fixer un cap en publiant à l'issue de ce grand rendez-vous une "feuille de route sociale". Le document, long de 44 pages, est consultable sur le portail Internet du gouvernement. Bilan des discussions, il rapelle quelles ont été les sujets abordés avec les représentants des partenaires sociaux et les constats et remarques qui en sont ressortis. Ce récapitulatif constitue un base pour l'action du gouvernement en matière de politique sociale pour un an, soit la période qui va s'écouler d'ici à la prochaine grande conférence sociale.

En tête  des priorités de l'an II de cette politique: l'emploi. Trois des six tables rondes organisées ces deux derniers jours par les membres du gouvernement tournaient directement autour de ce thème. Michel Sapin en a animé une intitulée "Mobiliser pour l'emploi et la formation professionnelle", Najat Vallaud Belkacem et Alain Vidalies une autre nommée "Améliorer les conditions de travail, prévenir les risques et améliorer la santé des salariés" et Arnaud Montebourg s'est concentré sur un troisième sujet : "Développer les filières et anticiper les emplois de demain".

Cap sur la formation de 30.000 chômeurs supplémentaires d'ici novembre

De son côté, Marisol Touraine a animé une table ronde portant sur l'avenir des retraites et de la protection sociale, avec l'aide de Yannick Moreau, qui a présidé la Commission pour l'avenir des retraites et rendu son rapport au gouvernement début juin. Enfin, Marylise Lebranchu a orienté les discussions sur la  modernisation de l'action publique "pour conforter notre modèle de service public" et Thierry Repentin sur le thème "Donner un nouveau souffle à l'Europe sociale".

Au final, pour relancer l'emploi, la feuille de route fixe l'objectif d'une entrée en formation de 30.000 demandeurs d'emploi supplémentaires "en quatre mois" pour que les emplois non pourvus trouvent preneurs. Le gouvernement a annoncé que des aides à la mobilité de Pôle emploi évolueront à partir du 1er janvier 2014 avec des critères simplifiés.

Pas d'avancée sur le dossier "chaud" des retraites

Une réforme de la formation professionnelle est également lancée. Par contre, le document ne fixe pase encore de cap sur les mesures à adopter pour réussir à combler le déficit de la branche vieillesse. La concertation sur ce sujet doivent débuter le 4 juillet. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault  a déclaré vendredi 21 juin qu'un projet de loi réformant le système des retraites serait présenté en septembre. Sur le fond, pas de réelles avancées puisqu'il n'y a pas eu de  rapprochement des positions du patronat et des syndicats sur ce dossier épineux.

>> Réforme des retraites : pas de vacances pour les négociateurs

Enfin, à propos des conditions de travail, un groupe de travail État-partenaires sociaux sera mis en place en octobre et devra avancer des propositions.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2013 à 17:00 :
Ohé les jeunes, je vous plains, vous êtes pas sortis de l'auberge avec les zozos qui nous gouvernent.
a écrit le 24/06/2013 à 0:11 :
Si on joue à la tulipe, il ne reste plus que la tulipe noire. Premier résultat : échec pour le gouvernément. Si certains on pris une grolle dans la gueule, certains méritent une saboulée. Faut-il faire des dettes ou bien du pib monsieur le dictateur d Etat en pantoufles.
a écrit le 23/06/2013 à 23:07 :
Finance-t-on au niveau des syndicats, des caisses noires, comme les emplois fictifs. Nous avons en face des millions de chômeurs dont un quart d ingénieurs chez les jeunes diplômés.
Réponse de le 23/06/2013 à 23:43 :
Vous oubliez les subventions aux saltimbanques! Genre les fortunés du théâtre! Pinocchio!
a écrit le 23/06/2013 à 18:02 :
Une conférence sociale de plus pour l'emploi ou comment éviter d'affronter les réalités et la faillite en se rassurant..!
a écrit le 23/06/2013 à 14:41 :
Dans la feuille de route du projet, on aborde la transparence des comptes pour les CE, mais pas celle des syndicats et en particulier les aspects montants et origine de leurs subventions.
En ce qui concerne la formation pour les demandeurs d?emploi, 30.000 formations supplémentaires seront mises en place à partir de septembre. Ce qui signifie en clair que 0.6% des chômeurs seront concernés !! Un laïus imposant sur l?accompagnement des demandeurs d?emplois, mais aucune mesure significative ne s?en détache et aucun chiffre de financement ne les accompagne.
Puis vient un constat de plus sur la déliquescence de notre système de retraite, avec « des pistes à explorer », pour un projet qui sera présenté en septembre ou comme d?habitude, rien ne bougera sur le fond, en dehors des prélèvements supplémentaires que nous aurons à supporter. Une prise de conscience sur la vétusté de nos systèmes d?orientation, pour les actifs, qui ne sont plus en ligne depuis longtemps avec les réalités du monde du travail. Mais la encore, ce sont majoritairement les entreprises sont sollicitées, mais pas l?once d?une réforme concernant les rouages de l?éducation nationale en matière d?orientation professionnelle n?est envisagée, pour ceux qui arriverons demain sur le marché de l?emploi.
Bref, beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Tout ça pour ça, diront certains et ils n?auront pas tort.
Et plus les mois passent, plus l'absence de compétences et l'incapacité de ce gouvernement à gérer quoi que ce soit se font sentir. Ils paupérisent ce qui reste de la France au travail, nous plonge dans la récession, augmentent les taxes les impôts, les dettes, la courbe du chômage, l'insécurité et les inégalités et réduisent en parallèle notre pouvoir d'achat et le montant de nos retraites. Quel talent. Ce qu'ils n'avaient pas réussi à faire il y a 20 ans , ils le font maintenant. Et comble du bonheur ce n'est pas fini. Est-il utile de dire que la rentrée sera chaude ? Le tout est de savoir pour qui.
a écrit le 23/06/2013 à 13:20 :
Des ânes bâté alias onagres atrabilaires de la politique. Feuille de route ou de déroute ? On entend dire qu un fils de député aurait fait du trafic de drogue. Certains ont fait croire à la population qu il y avait une retraite, voila que la population déchante. Il se trouve qu on n a pas fait de fonds suffisant, on se demande bien pourquoi. De la même manière on n a pas fait la compétitivité ni l innovation. On fait dans l archaïsme bureaucratique. Ainsi la France ne peut consommer d automobiles, la production se réduit de 50%. Le droit au travail n existe pas, pas plus que l avenir de ce pays. On croit rêver ! On fait dans la dictature du bête qui raconte n importe quoi. Direction l Espagne, ad patrès l humanité avec 50% de jeunes sans travail plus le déficit. Politique de progrès économique et social ? Nous avons la néantisation de la société ! C est un Etat Moloch qui a financé dans le monde des ong trafic d enfant ! On fait semblant de donner du travail et du pouoir d achat, on réalité on démolit avec rage et passion le travail de la population. Dans le genre bourreau de l humanité, c est pas mal. Pour exemple notre ami Papandréou du psoe et ses 500 millions. On apprend qu en France près de 100 000 peines ne sont pas exécutées, ainsi le pouvoir fait de l incitation à la violence. Tu parles d une politique sociale, on ne fait que dérembourser les médicaments et augmenter les taxes. Le droit au travail pour les jeunes n existe pas, pas plus qu ils n ont droit à la retraite qui s annonce à 70 ans ! L égoïsme des boomers dans toute sa splendeur ! Spécificité nationale, on fait dans le suicide collectif et même sur lieu de travail ! C est un goulag dans lequel on persécute la population ! Seul un tiers des salariés qui ont plus que trimé arrivent à la retraite en étant actifs, les fonctionnaires qui ont paressé, ont une retraite pleine. Combien encore d usines le gouvernement va-t-il fermer et supprimer d emplois publics ? Combien de ravages sur la société l administration totalisante et fonctionnarisée va-t-elle encore faire ? Il n y a ni politique de croissance, ni progrès, ce système est une aberration sur la Terre ! A quoi sert la recherche si les pôles ne produisent rien ? On ne fait pas du PIB, mais des dettes, l Etat étouffe l activité au lieu de développer le pays. Le droit au logement n existe pas, sur la cherté on a fait une pénurie. Voila du travail de bourreau d enfant ! On parle d emplois non pourvus, peut-être devons-nous examiner les conditions de travail et de précarité. C est un Etat esclavagiste dont le but est de buter l humanité : social vers le bas, chômage en hausse et déficit ! On nie le déclin et les lois les plus élémentaires de l économie ! L école mal classée au niveau international fabrique de l illettrisme? dans les dernier en sciences. Les institutions internationales parlent de l effondrement économique de la France, c est de la balle ! Quel est le but ? Le progrès à l envers, la fabrique de pauvres tourne à plein régime sur les mensonges et le chômage dissimulé, on exclut nos diplômés, on n est pas prêts de faire de la croissance ! Faut-il déglinguer la société ou bien la développer ? Quand demain est pire qu aujourd hui on se révolte !
a écrit le 23/06/2013 à 13:06 :
C' est surtout Hollande et son gouvernement qui aurait besoin d' une feuille de route : plus d' un an qu' il gouverne et rien de clair dans ce qu' il raconte, aucun projet, aucune réforme, aucune baisse des effectifs dans la fonction publique, aucune économie dans le train de vie de l'Etat. Du vent, des paroles, du pipeau...et beaucoup trop d' incompétence chez ces 43 ministres très médiocres dans leurs domaines respectifs : c' est l' heure de vérité maintenant !!!!!
a écrit le 23/06/2013 à 11:58 :
pas étonnant qu' il y ait tant d' embouteillages !! les feuilles de route pleuvent !! attention aux radars !!!!
a écrit le 23/06/2013 à 11:21 :
Ce gouvernement et les socialistes sont empêtrés dans leurs contradictions et ne trouvent rien d'autre à faire que de se gargariser dans l'immobilisme en organisant ce genre de table ronde où personne ne trouve son compte. Le thème "Donner un nouveau souffle à l'Europe sociale" est très significatif de cette inanité de l'action gouvernementale car s'il suggère que tout se joue désormais au niveau européen (eh oui, les manettes du pouvoir ne sont plus à Paris mais à Bruxelles et à Francfort), l'Europe sociale (oxymore éclairant de la pensée socialiste) n'a jamais vu le jour que dans les discours politiques français et ça, c'est une réalité bien difficile à cacher par les temps qui courent.
a écrit le 23/06/2013 à 11:10 :
Je pense qu'il faut encore plus d'aide pour les" emplois aidés" et encore plus d'aide pour la mobilité. Plus de personnel aux " pôle emploie " plus de formation pour les recruteur, et plus d?embauches pour les demandeurs d'emplois. Plus de taxes et plus de fonctionnaires. Plus de taxes sur les riches qui est la seule catégorie qui ne demande rien et tend a disparaître
Réponse de le 23/06/2013 à 12:40 :
Vous avez l'air d'avoir les moyens. N'hésitez pas à faire don de votre salaire directement au fisc.
a écrit le 23/06/2013 à 10:25 :
vu l'audience du président sur m6 nous voyons que les francais n'ont plus confiance dans les discours là ils vont nous pondre des mesures et peut etre dans quinze jours ils changeront de gouvernement en disant le contraire
Réponse de le 23/06/2013 à 11:12 :
President? Avez-vous dit President? un President digne de ce nom aurait renonce il y a bien longtemps ou au moins convoque un gouvernement de cohabitation, un President digne de ce nom n'aurait jamais permi la destruction systematique des bases sociales et economiques de son propre pays et je pourrais continuer avec la liste mais ca me pourri le dimanche.
Réponse de le 23/06/2013 à 12:47 :
...et ne vendrait pas son pays à qui lui apporte du pognon ! le "baissage du pantalon", y en a MARRE !!
a écrit le 23/06/2013 à 10:03 :
C'est tellement vide que l'on peut tout mélanger sans aucune importance:300.000 et 30.000
a écrit le 23/06/2013 à 9:39 :
On la connaît leur feuille de route : protéger les fonctionnaires et les politiques. Les autres, débrouillez-vous?après avoir payé une avalanche d'impôts !
Réponse de le 23/06/2013 à 12:42 :
Bravo. Commentaire élu le plus idiot de l'année.
Réponse de le 23/06/2013 à 21:34 :
@les nominés : Ce commentaire "le plus idiot de l'année" est pourtant conforme à la réalité : Les politiques ont botté en touche concernant leur participation à l'effort national et le gouvernement a déjà annoncé qu'il ne toucherait pas aux régime de la fonction publique pour ce qui concerne les retraites, ou à la marge (donc une fausse réforme des retraites de la FP). Les seules chose idiotes ici, ce sont les faits... et votre commentaire.
Réponse de le 24/06/2013 à 7:04 :
N'essaies pas de te rattraper en changeant de pseudo. Les fonctionnaires ne sont pas responsables d'exister et paient comme les autres "une avalanche d'impôts". Vu de l'intérieur, les fonctionnaires ne sont pas si protégés que vous supposez le penser. Leur salaire vont être gelés pour la 4ème année, les promotions sont plus qu'à la baisse, leurs missions disparaissent à mesure des transferts de compétence. Certains se voient mutés dans les départements voisins ou sont mis à disposition d'office de collectivités...Tout n'est pas aussi rose et aussi simpliste que votre commentaire.
a écrit le 23/06/2013 à 8:54 :
finalement c'est vrai que le top en France c'est d'avoir eu des parents professeurs qui vous ont permis de passer quelques concours, de devenir fonctionnaire , et d'attendre que ça se passe tranquille en s'assurant de ne pas perdre les elections et de tenir les "ultra liberaux2 a distance . Que les autres crèvent à petit feu est une autre consideration car , sur le radeau de la Meduse chacun s'occupe de soi d'abord , et les socialistes, ce sont des fonctionnaires pour les fonctionnaires... .
Réponse de le 23/06/2013 à 9:16 :
Et les ultra libéraux font la même chose avec les ultra riches. Qu'il est bon de naitre dans une famille d'ultra riche (je ne parle pas des riches à 4000 Euros par mois) de passer les bons diplômes et de rentrer dans les bons cercles pour avoir un poste intéressant dans l'une des quelques pompes a pognon française. Même Xavier Niel le dit, notre élite est focalisée sur un vieux système (il n 'y a que de très vieilles boites au CAC40) dont la lutte des classes contre les socialo-collectiviste ou les fonctionnaires est le paravent pour expliquer des résultats minables même après 10 ans de droite. Il y a beaucoup de fonctionnaires qui votent a droite et voir même qui sont députés et qui ont été ministres. Sont ils plus efficace quand il sont au pourvoir ou lorsqu'ils officient dans leur administration ces hauts fonctionnaires de droite? Ni au pouvoir, ni dans leur administration. Ils ne sont bons qu'à répéter les dogmes qui plaisent aux "ultra-riches".
Réponse de le 23/06/2013 à 10:50 :
Comme vous le dites très justement, les fonctionnaires sont de droite et de gauche . Quel que soit les résultats des élections , ils sont toujours au pouvoir . Ils ont donc réussi à prendre le contrôle de la démocratie et à détourner l'intérêt public à l'avantage exclusif de leur caste. Aujourd'hui, alors que le peuple n'en peut plus, ils refusent la moindre modification de leurs privilèges. Comme en 1788.
Ils réussissent même à convaincre quelques gogos que leurs malheurs sont causés par "le capitalisme financier" , " l'ultra liberalisme ", "la finance mondialisée sans visage", etc... Dans le reste du monde qui va faire 3,5% de croissance cette année , ce que l'on peut appeler un boum, il sont aussi ces trois plaies et pourtant ils vont bien. C'est bizzare non ? Et si l'on nous mentait ?
a écrit le 23/06/2013 à 8:38 :
Il faut croire que les choses ont bien changé depuis le temps ou je doutais déjà de la réelle valeur des représentants syndicaux et des fonctionnaires en général ! Les sondages notamment sur la cote de " popularité" de FH et de ceux qui pronostiquent encore son succès "politique " (pour plus tard ) me prouvent pourtant le contraire !Pas surprenant qu'en l'état actuel de mon pays , je ne croie plus à ceux qui sont censés nous diriger et à l'europe , qui nous ruine
a écrit le 23/06/2013 à 8:05 :
Moi Président, je prendrai un gouvernement d'incompétents (il ne faut qu'ils soient mieux que moi...)
Moi président, je ferais de la France le pays le plus taxe au monde
Moi président, je tirerai la croissance vers le bas et je lisserai les inégalités sociales vers le bas car je ne veux que gens de plus en plus pauvres en France
Moi président, j'utiliserai les fonds publics pour impressionner ma copine dans les voyages même si je n ai pas le droit
Moi président, je prendrais mes 287000 euros par mois que je mettrai sur un compte offshore
Moi président j augmenterai le nombre de fonctionnaires (+10%) en 18 mois
Moi président je supprimerai tout ce qu a mis en place la droite puis je le remettrais en puissance 10
Moi président je donnerai la Cmu, le RSA, des logements,... Aux immigrés en France avant d aider mon peuple pauvre
Moi président je mettrais en place ma dictature socialiste
Moi président je ferais en sorte que le pays soit encorelus appauvri, encore plus moqué par l'allemagne et par d'autres grandes puissances
Moi président... Juste parce que j ai envie en fait... Et le reste je m en fous...
Et après on se demande pourquoi les gens veulent le retour de Sarko pour remettre de l'ordre? Ou pire, pourquoi les gens votent fn? Moi je le sais... Et vous?
Réponse de le 23/06/2013 à 8:37 :
Avec un peu d'humour vous avez décrit la situation. En conclusion notre cher président est nul. Je n'étais pas sûr mais maintenant je suis servi.
Réponse de le 23/06/2013 à 9:00 :
L'on pourrait ajouter : Moi Président, je démolirai soigneusement la France, son industrie, ses services, son armée, sa police, sa justice. Moi Président, je serai, avec mes sbires détestés des Français qui ne supportent plus la politique. Moi Président, j'ai encore de beaux jours devant moi car, compte tenu de la bêtise des Français, je suis certain qu'ils continueront à voter pour l'UMPS de façon à ne surtout rien changer.
a écrit le 23/06/2013 à 6:27 :
1. On ne cree pas de l'emploi par decret.
2. Les seuls capables de creer des emplois reels ce sont les entrepreneurs.
3. Pour qu'ils le fassent il faut que les entrepreneurs soient motives.
4. Or, Hollande et compagnie n'ont rien fait d'autre que demotiver les entrepreneurs.
5. Conclusion : chomage en hausse.
Le gouvernement peut faire toutes les feuilles de route qu'il veut, toutes les grandes conferences sociales et tout ce que l'on puisse imaginer mais sans entrepreneurs rien ne va changer, rien de rien (comme la vieille chanson).
Réponse de le 23/06/2013 à 9:37 :
+ 1 !
Réponse de le 23/06/2013 à 12:42 :
- 1 !
Réponse de le 23/06/2013 à 17:06 :
on peut creer des emplois par decrets, le probleme est de creer la valeur ajoutee permettant de les payer. Dans l ex URSS les citoyens l avaient bien compris en disant que le gouvernement fait semblant de les payer alors ils font semblant de travailler ( c un excellent resume du socialisme)
a écrit le 23/06/2013 à 0:51 :
Quelle credibilité accorder à ce gouvernement réponse : aucune M. HOLLANDE les françaises et les français ne croit plus en votre capacité à les sortir de la crise. Vous appliquez une politique ultra libéral
a écrit le 22/06/2013 à 23:54 :
Le bilan a déjà été fait dans les médias par l'ensemble des autres personnes autour de la table : Personne n'était satisfait. GG le gouvernement. Sinon, ça coûte combien une conférence comme ça ? Juste curieux...
a écrit le 22/06/2013 à 23:46 :
"formation de 300.000 chômeurs supplémentaires d'ici novembre" : voila comment Hollande veut inverser la courbe du chomage en ne comptant plus dans la catégorie A les chomeurs en formation ... Déjà qu'en Avril on a eu 39 000 chomeurs de plus et que personne (dans les médias) n'a relevé le fait qu'il y a eu 285 000 radiations pour le meme mois ... Ces 285 000 radiés ne sont plus officiellement chomeurs ... Mais ils n'ont pas de boulot pour autant ...
a écrit le 22/06/2013 à 23:39 :
L'arnaque des retraites complémentaires. Elles sont en générale souscrites pour 30 ans. Supposons un salarié de 35 ans qui souscrit au 1 juillet 2013 une retraite complémentaire en versant 100 euros par mois au terme de son contrat, mai 2043 il aura versé 36000 ? ( 100x12x30 ) ce qui lui garantira une rente mensuelle d?environ 200 ? ( ce sont mes chiffres de la prefon-corem, dont on a des spots à la télé ) soit 2400 ?/ an, au bout de 15 ans soit 2058 il aura récupéré à l?euro près les 36 000 ? qu?il aura versé à sa mutuelle, il aura alors 80 ans, les premiers 100 euros versés le 01 07 2013 durant ces 45 ans auront rapporté du 5%, 8 % ou un pourcentage à 2 chiffres à la mutuelle qui aura à sa tête un président directeur général au salaire de 100 000 euros par mois voir 1 millions d?euros par mois, une retraite chapeau de 35, 50, 100 millions, autant de bonus... alors que, quand les caisses de retraites sont gérées par des fonctionnaires, les plus élevés salaires sont de l?ordre de 25 000- 30 000 euros par mois ! CHERCHER L? ERREUR !
Et le patronat quand il veut des abaissements des charges, c?est pour amener le remboursement de la sécu à 50% voir 30 % pour que les personnes prennent des mutuelles complémentaires qui obéiront à ce que je viens de décrire pour les retraites. Pour les « redoutables velociraptors ? du capitalisme, retraites et sécurité sociale sont des gisements sur lesquels ils vont pouvoir se gaver, le problème c?est qu?ils ne meurent jamais d?apoplexie !
a écrit le 22/06/2013 à 23:30 :
Il ferait mieux de nous publier la liste des 15 noms. Nous n'en entendons plus parler pourtant elle est d'intérêt national.
Réponse de le 23/06/2013 à 10:28 :
Entièrement d'accord avec vous. On veut la liste. + 1000
Réponse de le 23/06/2013 à 12:43 :
Ouaips ! Quand est ce prévu pour ?
a écrit le 22/06/2013 à 22:40 :
quand sarkozy proposait une feuille de route, l'opposition poussait de grands cris contre l'intolerance de droite et son ingerance dans les relations paritaires!! certains ont la memoire tres courte, quand ils arrivent au pouvoir!
a écrit le 22/06/2013 à 20:30 :
je n arrive a ne plus l ecouter cet homme l autre jour il nous dit qu on est en recession depuis 3 ans alors que pendant sa campagne il disait que la crise avait bon dos mais pour ne pas citer une fois de plus mr Sarkozy alors que sous mr Sarkozy nous n etions pas en recession c est toujours de la faute des autres avec le ps aucune dignite ils commencent a prendre des deculottes dans les petites circonscriptions et tant mieux ce n est pas fini
Réponse de le 22/06/2013 à 22:44 :
pendnat sa campagne il a dit qu'il n'y avait PAS de crise... la nuance est de taille ( ca veut dire en clair ' les pbs sont arrives en juinb 2012, avant tt allait bien').... au moins ca devient drole, les francais commencent a payer la note
a écrit le 22/06/2013 à 20:24 :
il touchera pas aux retraites des fonctionnaires il a trop peur de les voir dans la rue il prefere s en prendre aux petits salaries du prive on a rien a attendre de moi president pas plus que de son gouvernement d incapables il s entete a nous faire croire que le chomage va baisser fin 2013 et pour cause déjà prevu 8000 fonctionnaires pour les ecoles a la rentree de septembre alors que le conseil constitutionnel lui dit qu il y a assez de personnes dans ce domaine et qu il faut mieux les repartir et c est un homme du ps qui lui dit mais son seul objectif c est toujours plus de fonctionnaires arrivera un moment ou il pourra plus les payer le peuple va se revolter a force de faire payer toujours plus d impots pour payer ces messieurs dames qui ont 5 mois de vacances et qui travaille a peine 20 h par semaine
Réponse de le 22/06/2013 à 20:35 :
Tu sais ce qu'il te dise les fonctionnaires ?
Réponse de le 22/06/2013 à 20:54 :
je n en pense pas moins de vous il n y a que la verite qui blesse
Réponse de le 23/06/2013 à 7:51 :
Fonctionnaire = privilégié
Réponse de le 23/06/2013 à 8:10 :
Il en faut des fonctionnaires... Mais je pense que les gens censés, y compris fonctionnaires car j en ai beaucoup dans mon entourage, savent qu il faut rationaliser tout cela. Pourquoi 3 ou 4 agences en France qui font la même chose? Ou plutôt ne font rien ?
Les estimations faites par la cour des comptes montrent l incohérence en France sur plus de 150000 fonctionnaires. Et la on parle des doublons? Pas de ceux qui ne travaillent pas....
Réponse de le 23/06/2013 à 10:37 :
Entièrement d'accord avec "Fonctionnaire". C'est quoi tous ces donneurs de leçon, dont probablement certains sont déjà à la retraite. Les fonctionnaires participent à la vie économique. Ils paient des impôts, taxes, ils consomment, font également vivre les entreprises par leurs achats. S'il y a des effectifs en trop, c'est bien que les français demandent toujours plus à l'Etat et Collectivités Locales sans en tirer les conséquences. Vous votez pour ces mêmes élus qui embauchent ces fonctionnaires. Arrêtez de porter la cause du déficit uniquement sur le service public. Combien de milliards sont donnés aux entreprises du privés sans contrôle ?
a écrit le 22/06/2013 à 20:21 :
Savez vous qu'en rajoutant une lettre à "feuille de route", on obtient "feuille de proute" ?
Réponse de le 22/06/2013 à 22:44 :
si vous rajoutez ' bi', ca fait ' feuille de biroute' ;-)
Réponse de le 22/06/2013 à 23:36 :
@churchill : Et en replaçant "bi" par "dé" ?
Réponse de le 23/06/2013 à 12:45 :
Pas mieux
a écrit le 22/06/2013 à 19:56 :
M'en fous de ce qu'ils racontent, je vois pis c'est tout.
a écrit le 22/06/2013 à 19:55 :
On se fiche de sa feuille de route, les français ne vivent pas d'intentions, on veut des résultats et non pas anticiper les chômeurs de demain. Si vous étiez dans une société commerciale, il y a belle lurette Messieurs du gouvernement, droite, gauche confondues, que vous auriez été fichus dehors pour absence de résultats...
a écrit le 22/06/2013 à 19:55 :
On se fiche de sa feuille de route, les français ne vivent pas d'intentions, on veut des résultats et non pas anticiper les chômeurs de demain. Si vous étiez dans une société commerciale, il y a belle lurette Messieurs du gouvernement, droite, gauche confondues, que vous auriez été fichus dehors pour absence de résultats...
a écrit le 22/06/2013 à 19:38 :
Mr Ayrault c'est constitué un véritable "patrimoine retraite", c'est-à-dire le cumul de droits à pension acquis, qu'il touchera l'âge venu.

- ancien maire de Saint-Herblain et de Nantes.

- ancien président du district de l?agglomération Nantaise puis de la communauté urbaine Nantes Métropole

- ancien président de la société d'économie mixte la SAMOA

- ancien conseiller général

- ancien député

- ancien président de groupe

- ancien prof d'Allemand

-Comme ancien Premier Ministre, de ce statut particulier, ce dernier bénéficiera tout de même de certains avantages à vie, notamment d'une voiture, d'un officier de sécurité et d'une secrétaire.

A cela, le relevé de carrière n'étant pas exhaustif, peut être s'ajoute des retraites inconnues.

Les retraites seront « cumulées ».

Qui dit cumul des mandats ou des fonctions dit cumul des pensions de retraite.


Réponse de le 22/06/2013 à 22:29 :
Il pourra s acheter un combi volkswagen plus récent
Réponse de le 23/06/2013 à 8:52 :
En fin de compte il s'est bien servi, alors le combi il l'a gardé pour faire "peuple". Il est malin quand c'est pour sa poche.
Réponse de le 23/06/2013 à 12:20 :
eh oui, en attendant cela va bien lui faire 20000 e de retraite par mois, alors vous pensez, il peut réduire les retraites de 1300e.
a écrit le 22/06/2013 à 19:08 :
Elle est très simple : massacrer les salariés du privé, augmenter les taxes, préserver les fonctionnaires et les régimes spéciaux.
Réponse de le 22/06/2013 à 20:36 :
Elle me convient votre feuille de route.
Réponse de le 22/06/2013 à 23:40 :
@Fonctionnaire: Et vous vous étonnez du désamour des Français pour ce que vous représentez ?
Réponse de le 23/06/2013 à 8:11 :
Demandez à un fonctionnaire de travailler plus de 5 min dans une journée et ils font grève générale.... Voix le côté extrême absolu de la réponse ci dessus.
Réponse de le 23/06/2013 à 12:46 :
Idem. Demandez à un ouvrier de rester travailler 5 mn de plus...
a écrit le 22/06/2013 à 18:31 :
Les contrats aidés, c'est du pipeau pour améliorer les statistiques. Le chômage, en revanche n'est pas prêt de baisser. 2014, il n'y aura pas de croissance et la politique fiscale des socialistes va pénaliser la consommation. Autre nuage qui s'annonce, la hausse des taux longs et les secousses prévisibles sur l'Euro.
a écrit le 22/06/2013 à 17:20 :
Ne pas aligner le public sur le : CQFD, ils savent que s'ils font ça, ils ont 5 millions de fonctionnaires dans la rue en septembre.
Par contre, tondre le privé, ça oui, puisque ce sont de petites entreprises en majorité, les syndicats ne sont pas représentés, et que les gens savent très bien que quelques jours de grève pourrait tout bonnement couler la boîte, vont pas scier la branche... alors que les fonctionnaires, eux ils sotn assis sur une branche incoupable, il suffit au gouvernement de puiser dans les caisses de retraite du privé pour renflouer le public et dire ensuite que il y a du déficit et qu'il faut donc réformer.
Sur le fond, je suis d'accord, il faut réformer, mais commençons par mettre tout le monde au même plan, ça va faire tiède à certains, mais faut aussi penser à nos enfants...
Réponse de le 22/06/2013 à 19:21 :
Les entreprises privées en Allemagne connaissent un taux de syndicalisation double de celui de la France et cela ne les coule pas pour autant.
Réponse de le 22/06/2013 à 19:52 :
Sauf que les syndicats Allemand ne sont pas stalinien comme les syndicats Français
Il faudrait interdire la CGT !!!!
Réponse de le 22/06/2013 à 21:48 :
Deux des 5 syndicats historiques sont de droite ; que marine le Pen fait son meilleur score a FO et prend plus de voix que F Hollande, et que les sympathisants des syndicats n'accordent aux NPA et au front de gauche jamais plus de 8% , sauf sud (48%), la Cgt (41%), FO (21%, soit la branche dite trotkiste, minoritaire),
La culture française est celle d'un affrontement entre syndicats de salariés et syndicats patronaux, et ne s'explique pas par un côté. " stalinien" de ces syndicats. C'est l'ensemble des français qui a une culture de lutte pour obtenir ce qu'ils veulent plutôt qu'une culture de coopération.
a écrit le 22/06/2013 à 17:17 :
Dans le domaine des retraites et de la protection sociale,on continue à faire une erreur en envisageant la répartition des seuls salaires;il s'agit de répartir l'ensemble de la production de richesses,c'est à dire les salaires,les amortissements(le capital)et l'énergie qui en fait remplace le travail pour améliorer la productivité grace au progrès technique.Qui va lever cette ambiguité sur la notion de répartition?Cela permettrait d'étendre le financement des retraites à une contribution de l'énergie;d'ou une réponse au chomage,à la compétitivité et au climat.
Réponse de le 22/06/2013 à 23:04 :
on dirait que vous n'avez pas vu les cris de singes des francais quand suez ou edf veut augmenter ses tarifs ' conformement a la formule actee par le gouvernement'..... on va bien rire quand le diesel va etre aligne dans la justice pour tous sur le prix de l'essence ;-)))))))
Réponse de le 23/06/2013 à 7:03 :
C'est bien la le problème.Il faut un leader pour convaincre l'opinion publique,et les syndicats comme le gouvernement ne font rien et ont même "une politique non désirable" .
Réponse de le 24/06/2013 à 10:08 :
La productivité,c'est l'art de remplacer le travail par de l'énergie:associons travail et énergie pour financer nos retraites.Il y aurait encore beaucoup à dire!
a écrit le 22/06/2013 à 17:15 :
Enorme.
Je viens de comprendre comment hollande veut inverser la corube du chomage :
_en les passant en formation, histoire de les sortir des "demandeur d'emploi" officiels.
ainsi on aura effectivement, pour le mois de décembre, une inversion factice de la courbe du chomage.

AHAH
Réponse de le 22/06/2013 à 23:44 :
Plaisanterie mise à par Tgaud, ce que vous décrivez "passer les chômeurs en formation" est exactement ce que présentent la plupart des économistes quand à la stratégie (impossible) d'inverser le chômage d'ici la fin de l'année (un chômeur en formation n'étant effectivement plus compté le temps de celle-ci). Préparez vous tous au poisson d'Avril en Décembre quand il annoncera fièrement "j'ai tenu ma promesse" puis tout le monde pleurera quelques mois plus tard quand ces chômeurs reprendront leurs places dans les stats. Tout ceci est de la mise en scène.
a écrit le 22/06/2013 à 16:59 :
Encore une grande conférence où il est question du pouvoir des fonctionnaires et des organisations syndicales .... que du blabla
cela ne créera que très peu d'emplois
Qui crée des emplois : le pme et tpe,
Que fait-on pour eux : on leur ajoute des contraintes, des suivis et autres mouche à m... qui s'occupent de qui ne les regardent pas
Quand fera-t-on une conférence sociale sur ces entreprises, simplification de la paperasse, découverts ou encours bancaires, lois sur l'emploi compréhensibles ...
pour 1 salarié il faut 1/10e de comptable et le chef d'entreprise est responsable de ce quil ne connait pas et n'a pas envie d'apprendre.
Il faudra bien un jour expliquer que la plupart des chefs d'entreprise sont des professionnels de leur métier et non de l'administratif. ils font leur travail et la paperasse en plus les soirs et les we. Simplifiez leur la vie cela ira déjà mieux

Réponse de le 22/06/2013 à 17:26 :
bravo
a écrit le 22/06/2013 à 16:40 :
Cinquante deux pour cent de nos compatriotes se sont trompés (sic). Maintenant j'attend la démission du gouvernement et que l'on repasse aux urnes et vite.
Réponse de le 22/06/2013 à 17:03 :
et quelle est cette perle le rare que tu proposes a la place
Tous les memes regardes les casseroles qu'ils trainent tous sont a que pour une chose s'en mettre plein les poches de droite comme de gauche


Réponse de le 22/06/2013 à 19:56 :
Oui tu as raison, sauf que Sarko à quand même sauvé la France lors de la crise de 2008
A défaut de grive on mange du merle, le soucis c'est qu'aujourd'hui on mange des algues!!!!
a écrit le 22/06/2013 à 16:30 :
Il faudra bien envisager une réforme "systémique" des retraites
1-assurer le financement de l'augmentation des prestations de retraites(5G? de plus chaque année)
2-permettre la baisse du cout du travail pour relancer l'emploi,avec 20 ou 30G? sous forme de choc de compétitivité
3-revoir la forme des pestations,avec une prime récupérée sur l'IR et une part liée aux salaires,par points ou par répartition.
Qu'en pensent les syndicats et le MEDEF?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :