Aurélie Filippetti exhorte Amazon à payer ses impôts en France

 |   |  282  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La ministre de la Culture Aurélie Filippetti estime que le géant américain Amazon ne paie pas assez d'impôts par rapport au chiffre d'affaires qu'il réalise sur le sol français.

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a appelé ce dimanche Amazon à "payer ses impôts" en France, estimant dans un entretien au Républicain Lorrain que l'ensemble du chiffre d'affaires réalisé sur le territoire national par le site de vente en ligne ne correspondait pas à l'impôt qu'il y payait.
"Déjà, il faut qu'ils appliquent la législation qui existe, en matière fiscale: il faut qu'ils payent leurs impôts", a estimé Mme Filippetti dans l'entretien vidéo publié sur le site du Républicain Lorrain. "Aujourd'hui, ils nous disent: 'ah mais nous on respecte la loi'. Sauf qu'aujourd'hui on voit bien que l'ensemble du chiffre d'affaires réalisé par Amazon sur le sol français ne correspond pas à l'impôt sur les sociétés qu'ils payent" en France, a-t-elle ajouté.

Pas la première accusation de la ministre envers Amazon

Et ce n'est pas tout, au Luxembourg aussi, "il payent un impôt sur les sociétés qui est dérisoire par rapport à l'importance du commerce qu'ils génèrent", a affirmé la ministre.
La ministre, qui avait déjà accusé Amazon début juin de faire du dumping, rappelle son intention d'élaborer "de nouvelles règles pour les acteurs du numérique, notamment Amazon".
Début juin, elle avait précisé réfléchir à l'interdiction de cumuler des frais de port gratuits et la réduction de 5% sur le prix des livres.
"Je ne cesserai jamais de m'insurger contre ces pratiques parce qu'elles sont destructrices d'emploi, destructrices de culture, destructrices de lien social, parce que faire mourir les petites librairies dans les centres-villes, c'est une catastrophe", a-t-elle confié au Républicain Lorrain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2014 à 21:12 :
des grosses sociétés styles Amazon qui ne payent pratiquement pas d'impôts ,
la volonté ne pas réduire le nombre de sénateurs , de ne pas rèduire les frais de fonctionnement concernant les départements et les régions, présidents et vices présidents et tous les abus trop nombreux au frais de la collectivité ,
et le fait de ne pas défendre les intèrets de la france devant l'europe (dumping etc)
les banque ne pr^tent plus d'argent et paralysent le pays

tout ça ce gouvernement va le payer cash les élections sont trés proches un camouflet assuré
a écrit le 31/10/2013 à 14:44 :
I think a visualized display can be better after simply a effortless text,whether information are defined in sketches one can effortlessly be familiar with these.
isabel marant sneakers http://popularisabelmarantsneakers.com/
a écrit le 02/07/2013 à 11:24 :
Ils doivent avoir drôlement peur chez Amazon personnellement j'aurais ajouté "c'est pas bien" histoire de leur mettre davantage la pression
a écrit le 01/07/2013 à 17:50 :
Amazon ou la loi de la jungle fiscale !
a écrit le 01/07/2013 à 16:40 :
Soit ils ne respectent pas le cadre légal, et ils faut les poursuivre, soit ils la respectent, et il faut la changer, mais se borner à exhorter une personne morale à respecter la loi sans rien faire d'autre, vraiment, ça fait pitié...
Voilà qui ne va pas arranger l'image de nos chers politiques. Meme si au fond, ca ne fait que confirmer ce que beaucoup d'entre nous soupçonnent depuis longtemps : plus on est gros et puissant, plus facilement on peut s'assoir sur la loi et ecraser les petits. Etonnez-vous, après ça, que le cynisme gagne du terrain et que les gens ne se déplacent pour pour voter - ou qu'ils votent pour des racistes ultra-libéraux superficiellement repentis...
a écrit le 01/07/2013 à 13:15 :
Sacré MONTEBOURG, avec l'affaire Amazone cela fait couler beaucoup d'encre, peut-être le prochain sur la liste !

PETIT RECAPITULATIF DES MISES EN EXAMEN
ET CONDAMNATIONS DIVERSES, VIVE L'UMPS...



Jean-Christophe Lagarde - député-maire de Drancy, centriste, cité à comparaître par le parquet de Paris dans le cadre d'un dossier de marché public. Déjà condamné fin décembre 2012 par le tribunal correctionnel de Paris à 5000 euros d'amende pour "attribution illégale de marché public", dans le cadre confidentiel d?une procédure de plaider-coupable.

Jérôme Cahuzac - ex-ministre du budget, ex-député-maire de Villeneuve-sur-Lot, socialiste, mis en examen pour blanchiment de fraude fiscal le 02 avril 2013. Condamné en octobre 2007 par la 31ème chambre correctionnelle du TGI de Paris pour le délit "d'emploi dissimulé d'un étranger sans titre" dans le cadre de l'emploi illégal d'une femme de ménage philippine sans papier de juillet 2003 à novembre 2004 et rémunérée en liquide ! Aucune peine et aucune inscription au casier judiciaire n'étant assortie à la condamnation !

Nicolas Sarkozy - ancien président de la République, mis en examen pour "abus de faiblesse" ...
Jacques Chirac - condamné à deux ans de prison avec sursis, en 2011, pour une vingtaine d?emplois fictifs à la ville de Paris, dans les années 1990, quand il en était maire. Premier ancien président de la République condamné en correctionnelle, il est déclaré coupable de "détournement de fonds publics", "abus de confiance" et "prise illégale d'intérêt".

Jean Tiberi - ex-député Ump, maire du 5ème arrondissement de Paris, condamné le 12 mars 2013 par la cour d'appel de Paris à 10 mois de prison avec sursis, 10 000 euros d'amende et 3 ans d'inéligibilité pour "atteintes à la sincérité d'un scrutin par des manoeuvres frauduleuses". Pourvoi en cassation le 13 mars.

Jean-David Ciot - socialiste, maire du Puy Ste Réparade, député des Bouches-Du-Rhônes, vice-président de la communauté de communes du Pays d'Aix, mis en examen le 05 mars 2013 pour "détournement de fonds publics".

Jean-Noel Guérini- sénateur socialiste des Bouches-Du-Rhônes, président du Conseil général des Bouches-Du-Rhônes, mis en examen le 05 mars 2013 pour "détournement de fonds publics". Déjà mis en examen le 8 septembre 2011 pour " association de malfaiteurs ".

Eric Vannier - maire dvd du Mont St Michel, également patron du groupe alimentaire et touristique Mère Poulard, a été condamné ce mercredi 27 février à 30.000 euros d'amende, dont 20.000 avec sursis, par le TGI de Coutances pour "prise illégale d'intérêts". De la prison avec sursis avait été requise par le parquet. Mais non... 10 000 euros et hop ! On peut parier qu'il ne fera pas appel de cette décision !

Gaston Flosse - sénateur Ump de Polynésie, condamné par la cour d'appel de Papeete le 07 février 2013 à 4 ans de prison avec sursis, 125 000 euros d'amende et 3 ans de privation des droits civiques (inéligibilité) pour " détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts " . Le tribunal l'avait condamné le 4 octobre 2011 à 4 ans de prison ferme ! Il va se pourvoir en cassation (le pourvoi est suspensif, ce qui va lui permettre de se présenter aux élections territoriales d'avril prochain). Dans une autre affaire, le 15 janvier 2013, le tribunal correctionnel de Papeete le condamne à cinq ans de prison ferme, à une amende de 83 800 euros, à 5 ans d'inéligibilité et au remboursement de la partie civile pour "trafic d'influence passif et corruption active". Il a fait appel de ce jugement ! On l'appelle "imperméable"... (il passe depuis toujours entre les gouttes !)

André Santini - député-maire Ump d'Issy-les-Moulineaux, condamné le 21 janvier 2013 par le tribunal correctionnel de Versailles à 2 ans de prison avec sursis pour "détournement de fonds". Il écope également de 5 ans d'inéligibilité et 200 000 euros d'amende. Il a fait appel.

Charles Pasqua - sénateur apparenté Ump de Seine-St-Denis (jusqu'au 30 septembre 2011), ex-député, ex-ministre, condamné le 30 avril 2010 par la Cour de justice de la République à 1 an de prison avec sursis pour "complicité d'abus de biens sociaux et complicité de recel". Condamné le 21 janvier 2013 par le tribunal correctionnel de Versailles, à 2 ans de prison avec sursis, 2 ans d'inéligibilité et 150 000 euros d'amende. Il a fait appel.

Guy Jolly - maire d?Apremont, condamné le 10 janvier 2013 par le tribunal des Sables-d'Olonne à 3000 euros d?amende dont 1500 avec sursis pour "prise illégale d?intérêts".

Joseph Letorey - Maire de Varaville , condamné le 18 décembre 2012 par le tribunal correctionnel de Caen à 3 000 ? d'amende avec sursis pour "prise illégale d'intérêts".

Yannick Paternotte - maire de Sannois, ex-député Ump du Val-d'Oise, président de la "commission nationale des recours" de l'UMP, condamné le 13 décembre 2012 par le tribunal correctionnel de Nanterre, à 15 mois de prison avec sursis et 2 ans d'inéligibilité pour "abus de faiblesse" (affaire Lucienne Kielar, donation suspecte).

Robert Navarro - sénateur socialiste de l'Hérault, vice-président du Conseil Régional de Languedoc-Roussillon, mis en examen le 11 décembre 2012, pour "abus de confiance" suite à la plainte de la fédération socialiste de l'Hérault. Une caution de 30 000 euros lui a été demandée.

Roxane Decorte - Conseillère municipale UMP du XVIIIème arr. de Paris, condamnée en décembre dernier (procédure CRPC) à 4 mois de prison avec sursis et 6 000 ? d'amende, pour "abus de confiance" dans le cadre du détournement de fonds d'une association - ARA18 - dont elle était la présidente bénévole...

Jean-Michel Tobie - Maire d'Ancenis, condamné le 15 novembre 2012 par le TGI de Nantes à 3000 ? d'amende pour "prise illégale d'intérêts".

Augustin Bonrepaux - socialiste, président du conseil général de l'Ariège, adjoint au maire d' Ax-les-Thermes, ex-député, mis en examen le 24 octobre 2012 pour "attribution illégale de marché public".

René Marratier - maire de La Faute-sur-mer , condamné le 18 octobre 2012 à 10 000 euros d?amende pour "prise illégale d?intérêts". Il est par ailleurs mis en examen en avril 2011 pour "homicide involontaire" et "mise en danger de la vie d?autrui". L?enquête a été ouverte pour "homicides involontaires", "mise en danger de la vie d?autrui", "abstention de combattre un sinistre" et "prise illégale d?intérêts".

Florence Lamblin - Maire-adjointe EELV du XIII ème arrondissement de Paris, mise en examen le 12 octobre 2012, pour "blanchiment en bande organisée et association de malfaiteurs" dans le cadre d'une très grosse affaire de blanchiment d'argent de la drogue.

François Grosdidier - Sénateur UMP de Moselle, Maire de Woippy, mis en examen le 26 juillet 2012, pour "détournement de biens publics".

Michel Fontaine - Sénateur-maire UMP de Saint Pierre (La Réunion), condamné le 28 juin 2012 par la Cour d'appel de la Réunion à 4 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende pour "détournement de bien et favoritisme" dans le cadre de marché public.

Arnaud Montebourg - Ministre du Redressement Productif, président du Conseil Général de Saône-et-Loire, condamné le 23 mai 2012 par le tribunal de grande instance de Paris à 1 euro de dommages et intérêts à verser à chacun des cinq demandeurs et 3000 euros au titre des frais de justice pour "injure publique". Il a fait appel de ce jugement.

Olivier Zaragoza - Maire de Tignes, condamné le 26 mars 2012 par le tribunal d'Albertville à 8 mois de prison avec sursis, 60 000 euros d'amende et 3 ans d'inéligibilité pour "prise illégale d'intérêt". Il a bien entendu fait appel de ce jugement (effet suspensif).

Dominique Strauss-Kahn - ex-Maire socialiste de Sarcelles, ex président de la communauté d'agglomération Val de France, ex conseiller régional d'Ile de France, ex député de Haute Savoie et du Val d'Oise, ex ministre de l'économie, ex directeur du FMI, mis en examen le 26 mars 2012 pour "proxénétisme aggravé en bande organisée".

Christian Bourquin - Sénateur socialiste Tdes Pyrénées Orientales, président du Conseil Régional Langudoc-Roussillon, condamné le 12 janvier 2012 par le TC de Bordeaux pour " favoritisme dans l'attribution de marché public ". Condamné le 1er novembre 2010 par la Cour d'appel d'Aix en Provence à 5000 ? d'amende pour "minoration de compte de campagne".

Jean-François Noyes - conseiller général socialiste des Bouches du Rhônes, ancien directeur de cabinet de Jean-Noel Guérini, ancien président de Treize Habitat, bailleur social du CG13, mis en examen le 11 janvier 2012 pour "association de malfaiteurs en vue de trafic d'influence et recel de trafic d'influence".

Lyne Cohen-Solal - socialiste, adjointe au maire de Paris, conseillère de Paris. Condamnée le 15 décembre 2011 par la Cour d'appel de Douai au remboursement de 19 654 euros + intérêts à la Communauté urbaine de Lille pour recel d'abus de confiance, avec le bénéfice d'une amnistie au pénal, dans l'affaire de son emploi fictif datant de 1992.

Pierre Mauroy - ex-président socialiste de la communauté urbaine de Lille. Condamné le 15 décembre 2011 par la Cour d'appel de Douai pour recel d'abus de confiance, avec le bénéfice d'une amnistie au pénal, dans l'affaire de l'emploi fictif de Lyne Cohen-Solal.

Serge Andreoni - sénateur socialiste des Bouches-Du-Rhônes, maire de Berre-l'Etang, mis en examen le 17 octobre 2011 pour "complicité de trafic d'influence dans une affaire de marché public présumé frauduleux".

Bernard Granié socialiste, adjoint au maire de Fos-sur-Mer, président du syndicat d'agglomération nouvelle Ouest-Provence, condamné le 7 septembre 2011 par la Cour d'appel d'Aix à 2 ans de prison ferme, 100 000 euros d'amende et 5 ans d'inéligibilité pour "corruption dans le cadre d'un marché public".

Patrick Sève - Maire socialiste de l'Haÿ-les-Roses, vice-président de la communauté d'agglomération du Val de Bièvre, ex-député, ex-conseiller général, mis en examen le 7 septembre 2011 pour "octroi d'avantages injustifiés" et "soustraction de fonds publics".

Georges Tron - député UMP et maire de Draveil, mis en examen le 22 juin 2011 pour "viol en réunion" et placé sous contrôle judiciare. Son ancienne attachée parlementaire dépose une plainte le 7 octobre 2011 pour harcèlement moral en vue d'obtenir des déclarations concordantes dans l'affaire pour laquelle Tron est mis en examen.

Claude Biwer ex-sénateur nouveau Centre de la Meuse (jusqu'au 30 septembre 2011), maire de Marville, président de la communauté de communes du Pays de Montmédy. Condamné le 25 février 2011 par la Cour d'appel de Nancy à 6 mois de prison avec sursis, 5 ans d'inéligibilité et 10 000 euros d'amende pour " prise illégale d'intérêt " il s'est pourvu en cassation. Condamné en mai 2008 par la Cour d'appel de Nancy à 10 000 euros d'amende pour " escroquerie, faux en écriture, détournement de fonds publics et complicité de travail dissimulé ".

Pascal Buchet - maire socialiste de Fontenay-aux-Roses, condamné le 27 juin 2011 par le TC de Nanterre, à 8000 euros d'amende et 15 000 euros de dommages et intérêts, pour "harcèlement moral" après le suicide de sa directrice de communication. Il a fait appel de ce jugement.

Denis Jacquat - député UMP de Moselle. Il est condamné en 2011 à 10 000 euros d'amende par le TC de Reims pour "abus de confiance" et "infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales".

René Teulade - sénateur socialiste de Corrèze, maire d'Argentat, est condamné par le TC de Paris à 18 mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende pour "abus de confiance" dans le cadre de l'affaire de la Mutuelle de retraite de la fonction publique (MRFP).

Manuel Aeschlimann - député Ump des Hauts-de-Seine, condamné le 21 janvier 2011 par la Cour d'appel de Versailles à 18 mois de prison avec sursis 20 000 euros d'amende et 1 an d'inéligibilité pour " favoritisme dans l'attribution de marché public ". Il s'est pourvu en cassation (effet suspensif).

Sylvie Andrieux - députée socialiste des Bouches-du-Rhônes, conseillère municipale de Marseille, conseillère de la communauté urbaine de Marseille, ex-vice-présidente du Conseil Régional (démissionnaire) actionnaire de la Socoma. Mise en examen le 8 juillet 2010 pour " complicité de tentative d'escroquerie et détournement de fonds publics ". Jugée début avril, le tribunal rendra sa décision le 22 mai 2013. Voir article de presse

Jean-Pierre Kucheida - député socialiste du Nord, maire de Liévin, président de l'Epinorpa, de la Soginorpa, de l'Adévia. La DNIF et la PJ de Lille enquêterait dans une affaire d'abus de biens sociaux et de corruption dans laquelle serait impliqué Kucheida. Le PS a déjà averti le député que sa circonscription sera réservé à un autre socialiste ...Depuis, Kucheida est mis en examen pour abus de biens sociaux. La comparution au tribunal correctionnel de Douai s'est déroulée le 8 avril 2013. Le tribunal rendra son jugement le 21 mai 2013.

Elie Puigmal - Conseiller général socialiste des Pyrénées Orientales, condamné le 1 novembre 2010 par la Cour d'appel d'Aix-en-Provence à 2 000 euros d'amende pour "faux" dans l'affaire de minoration des comptes de campagne de Christian Bourquin.

Monique Delessard - maire socialiste de Pontault-Combault, vive-présidente de la communauté d'agglomération La Brie Francilienne, vice-présidente du Conseil général de Seine et Marne. Comdamnée en mai 2010 par la Cour d'appel de Paris, à 15 mois de prison avec sursis et 3 ans de privation de droits civiques donc d'inéligibilité, pour "faux en écriture publique". Elle se pourvoit en cassation (suspensif).

Guy Granger - ex-maire UMP de Monistol-sur-Loire, conseiller général, condamné le 12 janvier 2010 par le TGI du Puy en Velay à 10 000 ? d'amende dont 5 000 avec sursis pour "prise illégale d'intérêts".

Jean-Michel Baylet- sénateur radical de gauche et président du Conseil général de Tarn-et-Garonne, président de la communauté de communes des Deux-Rives. Mis en examen en 2009 pour "favoritisme dans l'attribution de marché public". Condamné par la Cour d'appel de Toulouse en 2003 à 6 mois de prison avec sursis et 30000 euros d'amende pour "abus de biens sociaux, recel d'abus de biens sociaux, faux et usage de faux". Condamné par le TC de Toulouse en 2007 pour "abus de bien sociaux". Cela ne l'a pas empêché de se présenter à la primaire socialiste !

Jacques Mahéas- sénateur socialiste de Seine-St-Denis (jusqu'au 30 septembre 2011), ex-député de Seine-St-Denis, Maire de Neuilly-sur-Marne, condamné par la Cour d'appel de Paris à 15 000 euros d'amende et 35 000 euros de dommages et intérêts pour "attouchements sexuels et baisés forcés" sur la personne d'une employée municipale.

Gérard Dalongeville - ex maire socialiste de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) et conseiller communautaire, mis en examen le 9 avril 2009 pour "corruption, détournement de fonds publics, faux en écriture privée et usage de faux, favoritisme et recel de favoritisme" dans une affaire de fausses factures et marchés truqués. Il a été mis en détention provisoire durant 8 mois et vient de publier un livre relatant ses ennuis judiciaires, intitulé "ROSE MAFIA" que l'on vous recommande ...(voir plus haut Jean-Pierre Kucheida).

Pierre Bédier - ex député UMP des Yvelines, ex président du Conseil général des Yvelines et ex maire de Mantes-la-Jolie, condamné le 16 mai 2008 par la Cour d'appel de Paris à 18 mois de prison avec sursis, 6 ans d'inéligibilité, 25 000 euros d'amende, pour "corruption passive et recel d'abus de biens sociaux" dans l'affaire Delfau-Ainett et pour des faits datant de la période 1998-2001. Suite à cette condamnation, démis de ses fonctions au Conseil général par décision de la préfète des Yvelines. Démissionnaire de l'Assemblée nationale pour une mission parlementaire temporaire à la demande du 1er ministre (un petit arrangement entre amis pour éviter des élections partielles). Bédier avait déjà été mis en examen en 2000 pour "atteinte à l'égalité des candidats dans les marchés publics" et "favoritisme" en tant que président de l'office HLM des Yvelines. Il bénéficia d'un non-lieu en 2002.

Jacques Masdeu-Arus - ex député UMP des Yvelines et maire de Poissy, condamné le 16 mai 2008 par la Cour d'appel de Paris à 2 ans de prison avec sursis, 10 ans d'inéligibilité, 75 000 euros d'amende, pour "corruption passive et recel d'abus de biens sociaux" dans l'affaire Delfau-Ainett et pour des faits datant de la période 1998-2001.

Gilles Forray - ex conseiller général UMP des Yvelines et ex adjoint au maire de Poissy, condamné le 16 mai 2008 par la Cour d'appel de Paris à 3 ans de prison avec sursis, 10 ans d'inéligibilité, 75 000 euros d'amende, pour "corruption passive et recel d'abus de biens sociaux" dans l'affaire Delfau-Ainett et pour des faits datant de la période 1998-2001.

Jean-Paul Huchon - président socialiste du Conseil régional d' Ile-de-France, condamné le 20 février 2007 par le TC de Paris pour "prise illégale d'intérêts dans des marchés publics", à 6 mois de prison avec sursis, 60 000 euros d'amende et un an d'inégibilité, puis la peine est confirmée en appel le 21 novembre 2008, hormis l'inéligibilité.

Philippe Plisson - socialiste, député, maire de St Caprais de Blaye, président de la communauté de communes de l'Estuaire, conseiller général de Gironde, président du syndicat intercommunal à vocation multiple du canton de St Ciers sur Gironde, condamné le 24 janvier 2006 par la cour d'appel de Bordeaux pour "faux en écriture publique et usage de faux" à 6 mois de prison avec sursis. La peine d'inéligibilité écopée en première instance a été balayée malgré la requête du Parquet !

Alain Juppé - Ministre Ump des Affaires étrangères, maire de Bordeaux, vice-président de la communauté urbaine de Bordeaux. Condamné le 1er décembre 2004 par la Cour d'appel de Paris à 14 mois de prison avec sursis et 1 an d'inéligibilité pour " abus de confiance, recel d'abus de biens sociaux et prise illégale d'intérêt ".

Harlem Désir - député européen, socialiste, n°2 du PS, condamné le 17 décembre 1998 à 18 de prison avec sursis et 30000 francs d'amende, pour "recel d'abus de biens sociaux" dans l'affaire de son emploi fictif à l'Association régionale pour la formation et l'éducation des migrants .

Henri Emmanuelli - Député socialiste, président du conseil général des Landes, condamné le 16 décembre 1997 à 18 mois de prison avec sursis et 2 ans de privation de ses droits civiques, pour "complicité de trafic d'influences", dans l'affaire Urba.

Jean-Marc Ayrault - Député socialiste, Maire de Nantes, président de la communauté urbaine de Nantes Métropole, condamné le 19 décembre 1997 à 6 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende, pour "délit de favoritisme dans l'attribution d'un marché public".

Patrick Balkany - Maire Ump de Levallois-Perret, député des Hauts de Seine, condamné le 30 janvier 97 (cour d'appel) à 15 mois de prison avec sursis, 200 000 francs d'amende et 2 ans d'inéligibilité pour "prise illégale d'intérêt". En juillet 99, la Cour régionale des comptes d'IdF condamne Balkany à rembourser à la ville de Levallois-Perret, 524 000 euros pour le préjudice lié à sa condamnation de 97.

Isabelle Balkany, conseillère municipale de la même ville et vice-présidente du Conseil général, est contrainte de rembourser cette somme solidairement avec son mari. En dernière instance, le Conseil d'Etat confirme la condamnation le 27 juillet 2005. Les Balkany sont contraints de rembourser aussi les intérêts qui courent depuis 1995 d'un montant de 230 865 euros. En février 2007, le ministre de l'économie Thiery Breton est saisi d'une demande de recours gracieux concernant cette somme, recours pour lequel le conseil municipal de Levallois donne son approbation ! À ce jour on ne connait pas la suite donnée à ce recouvrement d'argent public... Le 31 mars 2004, Balkany est condamné par la Cour d'appel de Versailles à 2500 euros d'amende pour "diffamation et injures" envers une élue.

Serge Dassault - sénateur Ump de l'Essonne, ex-maire de Corbeil, condamné en 1998 en Belgique à 2 ans de prison avec sursis pour " corruption " dans l'affaire Agusta.

Et nous en avons probablement oubliés...

Source : expression-libre.info
Réponse de le 01/07/2013 à 16:24 :
Tssss..la prochaine fois, soyez un peu plus malin, évitez de mettre un mot-clé lepéniste dans les trois premieres lignes de votre pavé, vous aurez (un tout petit peu) plus de chances que quelqu'un le lise
Réponse de le 01/07/2013 à 17:35 :
Pardon par courtoisie, petit rectificatif Arnaud Montebourg a déjà été condamné, il est vrai pour une peccadille, j'ai mis 1 euro de côté pour le soulager, par solidarité (Sarkozy avait fait la même).
Arnaud Montebourg - Ministre du Redressement Productif, président du Conseil Général de Saône-et-Loire, condamné le 23 mai 2012 par le tribunal de grande instance de Paris à 1 euro de dommages et intérêts à verser à chacun des cinq demandeurs et 3000 euros au titre des frais de justice pour "injure publique". Il a fait appel de ce jugement.
Je passe sur 600 000 hauts fonctionnaires dont les salaires varies de 10 000 à 20 000 euros émoluments confondus, petits cadeaux, caisse noir (pardon cela n?existe plus, parait-il !), avantage en nature, etc, qui pèse 72 à 144 milliards d'euros par an à la collectivité (mille milliards de francs lourd par an, une somme colossal), (Travaillez ! travailleurs et travailleuses..) sans parler des retraites de hauts fonctionnaires avec cumul de retraites, privé, public (chut, je n'ai rien dis).
Sinon à part cela anti-propagande, la Marquise se porte bien, ainsi que Gérard DEPARDIEU !
Amicalement votre compatriote Français.
Réponse de le 01/07/2013 à 21:31 :
Juste pour vous aide cher compatriote à donner l'heure exacte, vous devriez aller voir sur le net qui est à l'origine du financement du FN, juste par souci d'objectivité, c'est factuel, ça aide la la compréhension que c'est encore pire par là que UMPS...
a écrit le 01/07/2013 à 10:10 :
Après les avoir insulté, elle leur demande un effort. Vraiment pas futée celle là...
Réponse de le 01/07/2013 à 11:24 :
Elle est socialiste : ça explique tout...
a écrit le 01/07/2013 à 10:06 :
Montebourg applaudis quand amazon installe des dépôts dans sa région, 1 an après, la ministre éructe pour que amazon paye...
C marrant non??
On passe pour des rigolos
Réponse de le 01/07/2013 à 18:05 :
@ Je me marre quand une société vient s'implanter en France, on devrais être content car elle va être génératrice d'emploi, et bien nous les gaulois quand une société s'en va à l'étranger et laisse des milliers de chômeurs on crie au scandal et à la grêve c'est qui les couillons de l'histoire c'est l'état et les syndiqués qui crie son dégoût et vous avez bien raison on passe pour des rigolos.
a écrit le 01/07/2013 à 9:57 :
On est MORT DE RIRE, elle exhorte, et moi elle m'exhorte pour payer des impôts, non elle m'envoie les huissiers, la justice, la police, tous des rigolos ces politiques, qui font leur salaires sur le dos des travailleurs, que Aurélie Filippetti aille travailler chez Amazone créateur d'emplois parait-il !
a écrit le 01/07/2013 à 1:59 :
aveu d impuissance
a écrit le 01/07/2013 à 0:36 :
non mais les libraires n'ont qu'à s'adapter, si les gens achètent des livres sur Amazon et pas chez le libraire c'est qu'il y a peut être une raison.
Réponse de le 01/07/2013 à 1:01 :
Les gens achètent là où c'est le moins cher. Quand des états pratiquent le dumping fiscal, ils aspirent les revenus des investissements des états voisins. Applaudissez mais dites vous bien un truc : Un jour, ce sont vos clients qui perdront leurs jobs en faisant face à une concurrence déloyale qui parvient à ne pas mettre la main à la poche pour les investissements collectifs. Sans fibre optique, sans centrale électrique, sans réseau routier pour les livraisons : Ils gagneraient de l'argent comment vos protégés? Yaka dire à nos entrepreneurs larguent plus de 6 mois de taxes et cotisations de s'adapter ou on cesse de jouer les bisounours avec des règles qui ne profitent qu'à des personnes qui travaillent moins que leur argent?
Réponse de le 01/07/2013 à 8:03 :
Les gens achètent là où il trouve.... Chez Amazon pour le moment on trouve.

C'est un problème de modèle économique.

Dans une librairie il y a le tout venant... chez Amazon il y a presque tout... Sans bouger livrer à domicile.

Le rêve... Plus besoin de se taper 3 heures de queue
Réponse de le 01/07/2013 à 8:56 :
Au final le gain est de 20cts allons disons un euro mais par contre combien d emplois détruits ?
Réfléchissez si vous pouvez enore!
a écrit le 30/06/2013 à 22:29 :
Suite à cette menace Lundi l'action Amazon va perdre 10%.
Réponse de le 30/06/2013 à 22:55 :
Non, elle va prendre 10%, rien que pour le plaisir de mettre un suppo a la bestiole qui agite les bras au bout du couloir :-)
a écrit le 30/06/2013 à 22:28 :
Elle est grave
a écrit le 30/06/2013 à 22:19 :
Ellle est dans son rôle et n'a pas tort sur le fait qu'Amazon se livre à de l?optimisation fiscale grâce à un paradis fiscal qui s'appelle Grand Duché de Luxembourg. Une fois le constat réalisé, c'est au gouvernement dont elle est membre de prendre les dispositions qui rendront impossible la prolongation de cet état de fait. Aurélie, On attend....
Réponse de le 30/06/2013 à 22:36 :
Illusion, illusion...La situation serait la même avec l'Irlande, la Grand Bretagne ou l'Allemagne. L'IS français est environ 10 points plus cher que l'IS moyen en Europe. Pour l'impôt de ses résidents, le Luxembourg est dans la norme. (demandez aux frontaliers qui y payent l'IR). Le vrai problème est que la France est un repoussoir fiscal, il serait temps de revenir sur terre et de cesser de rêver.
Réponse de le 30/06/2013 à 23:22 :
A Vx fiscailisteretraité : La taxe sur les transactions financières était aussi une illusion, comme la coopération fiscale avec la suisse ou le mariage pour tous. L'école laique, les congés payés, les 40h, la sécurité sociale et l'abolition de la peine de mort étaient tous des illusions en leur temps.
Réponse de le 01/07/2013 à 0:39 :
L'IS francçais n'est pas du tout 10 points au dessus de la moyenne européenne... Dans tous les pays il est d'environ 30% sauf exception pour l'Irlande et le Luxembourg.
Ensuite il ne faut pas s'arrêter à un taux d'imposition, il faut surtout regarder ce qu'on peut déduire et toutes les réduction ou crédit d'impôt qui existe.
Réponse de le 01/07/2013 à 8:03 :
Cher AAA, hélàs !! Vous êtes en retard, on a assisté en Europe a une baisse générales des taux d'IS. En France 33,33 mais avec les surtaxes on est à 35, En GB on est à 23, Pays Bas 25, Irlande 12,5, Allemagne :29,5 , Luxembourg 28,8, Pologne 19, Danemark 25, République Tchèque 19, Portugal 25., Autriche 25. Finlande 24.5, Suède 22 (à 30 ou un peu au dessus, mais moins que la France: Espagne, Italie et Belgique) Quant à la base, la France avec les dernières inventions socialistes en matière de déductibilité des frais financiers (une aberration compte tenu des limitations déjà existantes), est maintenant bien mal placée malgré le crédit d'impôt recherche. Concernant votre remarque "il faut regarder ce qu'on peu déduire"; sachez qu'en matière d'IS, la règle la plus commune en Europe est le résultat comptable où justement on DOIT tout déduire, les exceptions fiscales devant rester marginales.
a écrit le 30/06/2013 à 22:01 :
On ne sait s'il faut s'attendrir de la naïveté de la Ministre ou pleurer sur son incompétence. Oui, Amazone ne paie pas beaucoup en France, pas plus que telle entreprise de vente par correspondance allemande pour ces ventes de Lingerie ou d'articles de cuisine par correspondance. Ainsi le veulent les principes de territorialité de l'OCDE que la France a ratifiés en ratifiant les conventions fiscales avec ses voisins. Si cette ministre veut se rendre utile qu'elle prenne partie dans le cadre des travaux actuels de l'OCDE sur "profit shifting and base erosion" ou qu'elle aille à Bruxelles à la DG21 pour voir où ils en sont sur la territorialité en matière de TVA (en principe c'est réglé), ou si elle se sent incompétente qu'elle demande à M. Moscovici d'envoyer quelqu'un, mas dans tous les cas qu'elle cesse de dire des c... qui font passer la France pour un pays au mieux de bisounours, au pire de crétins.
Réponse de le 01/07/2013 à 11:28 :
flanby nous a annoncé qu'il voulait lutter contre le chômage des incompétents : il s'y emploie à plein avec son gouvernement. C'est tout à son honneur, n'est ce pas ?
a écrit le 30/06/2013 à 21:41 :
Qu'y a t il de surprenant a demander a Amazon d'etre respecter comme les libraires fancais??Vous croyez que LVMH beneficie d'un regime de faveur aux US ou en Chine.
Réponse de le 30/06/2013 à 22:28 :
Cher DRRW, que voulez vous dire? Respectés ou taxés ? Même si cela vous surprend, vos impôts ne sont pas les mêmes si depuis l'étranger (Bruxelles, Luxembourg, Londres, Dublin ou Milan...ou ailleurs) où vous avez votre établissement principal, vous vendez par correspondance (dans ce cas vous payez l'impôt là où est le dit établissement, pas là où vous expédiez) que ceux du gentil libraire de Mezy les Pognes qui vend en France depuis son établissement de la France profonde et qui est soumis au matraquage fiscal de la douce France (socialiste). Pour le reste, sachez que ces principes sont les mêmes dans le monde entier que ce soit aux US ou en Chine, il n'y a aucune faveur là dedans (mais ces 2 pays se rattrapent avec les droits de douane, ce que la France ne peut faire en EU)
a écrit le 30/06/2013 à 21:32 :
...exhorte la "ministre" à se documenter dans la rubrique "sciences économiques" de son sîte avant d'ouvrir le bec et de sortir des conneries "marxisto-franco-mmunistes"...
Pitoyable...pitoyable... Heureusement que les étrangers font la différence entre les Français & le "gouvernement" français!!!
a écrit le 30/06/2013 à 21:29 :
Le gouvernement cherche désespérément des impôts pour ne pas avoir à réformer, pathétique.
a écrit le 30/06/2013 à 21:07 :
@Aurélie Je suis à sec.... Je vend à crédit Aurélie snifff... Je suis sympa vous paye le resto mes chutttt ne le dis pas au patron lol.....

Ah oui le bosse n'est pas marié vais lui demander la main ptdr
a écrit le 30/06/2013 à 20:58 :
Amazon,n comme toutes les grandes multinationales, même françaises, respecte les règles et fait de l'optimisation fiscale ". Ce n'est pas amazon qui doit changer, mais les règles fiscales européennes. Et çà, ce n'est pas simple. Faire supprimer le dumping fiscal du Luxembourg et de l'Irlande, çà ce serait un beau combat !
a écrit le 30/06/2013 à 20:51 :
aurélie, vous êtes vraiment charmante, vraiment, mais commençons par nos concitoyens pour les impôts, les étrangers on verra plus tard
a écrit le 30/06/2013 à 20:27 :
Elle peut aussi les supplier, faire des incantations voire meme acheter une poupee vaudoo, bref voila une exceptionnelle ministre, comme toujours c'est le cas en France. Hop elle met une paire de lunettes avec verres transparents et tout de suite elle pense qu'elle sera prise au serieux
a écrit le 30/06/2013 à 20:14 :
Les Français ont ce qu'ils méritent.. Aurélie...!!!
Réponse de le 30/06/2013 à 20:32 :
celle la a rien compris .....................................................Amazon paie ses impots point barre ......................... par contre Amazon porte tort aux independants qui eux paient beaucoup d'impots ................................
a écrit le 30/06/2013 à 19:58 :
Une multinationale crée plusieurs milliers d'emplois en France, localisés pour beaucoup dans des petites villes de province ravagées par le chômage et notre championne du monde va réussir à les faire dégager. Ils n'iront pas bien loin, ils installeront leurs sites logistiques en Allemagne et en Italie juste de l'autre côté de la frontière... Où ils seront accueillis comme des rois.
Réponse de le 30/06/2013 à 20:12 :
C'est l'histoire racontee aux enfants votre RMq. Un libraire d'une ville moyenne ne cree t il pas des emplois et a t-il le choix de payer ses impots aux Luxembourg??? Si le business se fait en France Amazon doit payer ses impots en france .
Réponse de le 30/06/2013 à 20:28 :
Comme expliqué plus bas par une personne sensée, les clients qui achètent dans les librairies des centre villes (principalement Paris) n'achètent pas sur amazon. Ils se rendent dans leur librairie de quartier pour farfouiller, discuter, échanger... Ceux qui achètent sur amazon sont ceux qui fréquentent le rayon culture des supermarchés. Je ne crois pas que ceux-ci soient particulièrement menacés. Au lieu de déclarations fracassantes et populistes, notre ministre n'a quand sollicité les enquêteurs de Bercy pour dénicher d'éventuelles fraudes fiscales.
Réponse de le 30/06/2013 à 20:47 :
Je suis parisien et n'achète pas mes livres dans les supermarchés simplement parce que les titres qu'ils proposent ne sont pas toujours ceux qui me séduisent. En revanche j'achète sur Amazon pour le choix et la disponibilité. Sans pour autant bouder les librairies quand je suis dans les quartiers où elles ne sont pas des maisons de la presse seulement.
Réponse de le 30/06/2013 à 21:39 :
Quel est le rapport avec le fait qu'AMAZON ne paye pas ses impots en France?
Réponse de le 01/07/2013 à 7:35 :
DDRW: vous vivez sur quelle planète? Total, Loreal, Vinci, Cap gemini et bien d'autres sont des entreprises françaises qui payent très peu d'impôts... En France. Le CA n'a rien à voir avec l'imposition. Les investissements d'Amazon en France représente des millions d'euros, ils ont des avocats qui vont tous faire pour explorer les particularités fiscales françaises pour abaisser ce taux. Si vous avez droit à un crédit d'impôt pour changer votre chaudière, allez vous y renoncer ? Bien sûr que non.
Réponse de le 01/07/2013 à 10:19 :
@ Amarante : La force d'Amazon tient sur deux piliers: un site web qui permet d'accéder aux réfrences de millions de bouquins dans des dizaines de langues et une logistique impeccable. Je ne les vois pas délocaliser leurs plate formes à l'étranger parce que ca remettrait en cause le temps de livraison qui est leur force principale. Les libraires pourraient lutter efficacement contre amazon en créant un site de recherche équivalent et en indiquant facilement le libraire le plus proche. La librairie de quartier c'est bien joli mais je suis sûr de ne jamais y trouver les ouvrages dont j'ai besoin. Après avoir eu des déconvenues avec des libraires qui commandaient des livres à ma demande (en demandant une avance), mais qui ne vérifaient pas que ceux ci étaient disponibles et me faisaient lanterner 6 mois sans nouvelles avant de me rendre l'argent sans un mot d'excuse, j'ai fini par aller sur Amazon.C'est pas plus cher, si un ouvrage est indisponible c'est indiqué, si jamais il devient indisponible vous êtes remboursé dans la journé, et c'est rapide. Aller flaner dans les librairies, c'est un passe temps d'oisifs.
a écrit le 30/06/2013 à 19:42 :
Quel amateurisme! En premier lieu, on ne paye pas son impôt sur le chiffre d'affaires mais sur son bénéfice. Bon OK, faudrait vérifier les règles de détermination du bénéfice, mais les contrôleurs fiscaux sont là pour ça. Soit tout est bon, et la ministre doit démissionner, soit c'est l'inverse et Amazon se prend un redressement. Soit les contrôleurs sont des incompétents et se font enfumer... hypothèse crédible, soit dit en passant. En second lieu, elle croit vraiment faire peur à Amazon? Elle les fait rire, oui! Soit ils ne bougent pas, soit ils déplacent tout leur business à l'étranger. La ministre n'aura plus qu'à tenter de modifier les règles de territorialité de l'impôt au niveau international...
Réponse de le 30/06/2013 à 20:05 :
Avec Amazon, le business est déjà à l'étranger et ce sont les contrôleurs des impôts luxembourgeois selon les règles luxembourgeoises qui sont compétents mais pas les français.
a écrit le 30/06/2013 à 19:32 :
Il suffit de leur couper le robinet du .fr
Réponse de le 30/06/2013 à 20:00 :
Pour qu'ils le remplacent par .lu ?
a écrit le 30/06/2013 à 19:27 :
Et son copain Cahuzac, il a payé tous ses impôts en France ? Et les autres ministres qui auraient également des comptes en Suisse, ils payent des impôts en France ? Et la famille Fabius avec leur investissement dans les oeuvres d'arts non imposées, elle paye des impôts sur ses sommes non fiscalisées ? Ils nous prennent vraiment pour des c..s ces socialistes !!!!!
a écrit le 30/06/2013 à 19:13 :
Voici la déclaration de patrimoine officielle de Filippetti - http://www.declarations-patrimoine.gouvernement.fr/pdf/declaration-patrimoine-filippetti.pdf . J'aime beaucoup le point XI où l'on constate qu'elle rembourse pour 4000 euros par mois deux emprunts immobiliers. Madame est pétée de fric, et à vocation a continuer à le rester. Les taxes, c'est pas un problème pour elle, surtout qu'elle est payée avec de l'argent public. Elle sait où elle ira pantoufler ensuite ?
a écrit le 30/06/2013 à 18:55 :
Pourquoi elle et ses copains veulent dépenser plus ?
a écrit le 30/06/2013 à 18:50 :
Tu dors ?
a écrit le 30/06/2013 à 18:48 :
Sur qu ils sont terrorisés chez Amazon d' être ainsi exhortés ! On en dit encore
a écrit le 30/06/2013 à 18:42 :
Ce que fait Aurélie,c est facile, pas cher et ça ne coute pas de pain. De 2 choses l'une , soit elle y croit (?) et alors là je me dis que l on a les ministres les plus niais de l'univers, soit elle n' y croit pas et ce sont ceux qui la croient qui sont niais.
a écrit le 30/06/2013 à 18:40 :
et çà se dit ministre ! Quelle honte !!
Réponse de le 30/06/2013 à 18:57 :
Sous peu on parlera encore d Amazon mais plus de notre ministre
a écrit le 30/06/2013 à 18:38 :
Elle veut probablement qu'ils arretent d'embaucher en France. S'il faut commander chez Amazon.de ou Amazon.uk, ça ne me pose aucun problème.
Réponse de le 30/06/2013 à 19:15 :
elle a raison mais se trompe de moyen, il suffirait d'introduire une Taxe de X% du Chiffre d'Affaire réalisé en France et déductible de l?impôt, cela pénaliserait les acteurs du WEB qui se localisent hors de nos frontières , CQFD
Réponse de le 30/06/2013 à 21:25 :
On peut aussi élever une rangée de barbelés à nos frontières comme entre les deux Corées afin d'éviter tout commerce...
Réponse de le 01/07/2013 à 0:39 :
"Elle veut probablement qu'ils arretent d'embaucher en France." : Encore un qui croit qu'on l'embauche par altruisme ou pour faire plaisir au gouvernement... Ils baissent allègrement leurs frocs et accusent des politiques qui ne laissent pas les petites entreprises seules face à l'impôt quand leurs grandes cons?urs en sont exemptés grâce à un accès à l'optimisation fiscale... Défendez bien ces pratiques déloyales en comparant ça à la Corée du nord : Ne venez pas pleurnicher si vos impôts augmentent pour que des financiers s'en mettent un peu plus dans les fouilles : Vous payerez seuls la fibre qui leur permettra de vendre leurs produits, vous verrez nos entreprises fermer boutique et j'imagine qu'ils se payeront allègrement nos tronches. Si vous croyez que les frontières sont grandes ouvertes, dites vous bien que nos fromages sont plus toxique que des crevettes nourries aux chutes de cuirs!
a écrit le 30/06/2013 à 18:20 :
Pourquoi un même produit est il plus cher de 20% sur Amazon France par rapport à Amazon Allemagne ?

Mme Filippetti pourrait elle répondre à cette question qui intéresse le consommateur français, électeur potentiel ?

Réponse de le 30/06/2013 à 18:43 :
Commandes en Allemagne comme tout le monde (sans TVA) et tout ira bien !
Réponse de le 30/06/2013 à 20:49 :
Pourquoi ce perfide"sans TVA" alors que bien sûr où qu'on achète en Europe on la paie.
>C'est gratuit et pas particulièrement intelligent.
a écrit le 30/06/2013 à 17:57 :
HALLUCINANT Pour mémoire les sociétés payent un impôt sur les BÉNÉFICES et non pas sur le chiffre d'affaire. C'est vrai que l'on peux changer les règles . pour les socialo tout est possible, surtout faire sauver les entrepreneurs.
Réponse de le 30/06/2013 à 19:50 :
Un ministre socialiste ne connait pas la différence, c'est trop haut niveau pour eux.
a écrit le 30/06/2013 à 17:29 :
Ouh la la; maintenant ils sont prévenu, ils ont très peur, et pas d'image pour ce trimestre voilà ce qu'ils ont gagné ces garnements !
La maîtresse est très fâchée......

C'est certain le PDG a déjà sont chéquier a la main............
a écrit le 30/06/2013 à 17:04 :
C est pas au ministre du budget de voir si azon paye ces impôts C est du cinéma pour petit gauchiste de centre ville lol
a écrit le 30/06/2013 à 16:19 :
Faites un procés à Amazon,s'il n'est pas les clous,qu'en pensent les éditeurs ?,qu'attendons nous pour faire la même chose en France.Tiens cela me rappel Manufrance, ha la Manu !!! ho putain ils se sont réincarner sur internet ( vlan dans le rétro satanas) vous vous souvenez vous les petits vieux,la pauvre petite Filipetti elle a encore beaucoup a apprendre.Rien n'est simple dans ce bas monde.
a écrit le 30/06/2013 à 16:03 :
je suis tres interrogatif ,a la pensée de mes amis étrangers SUR LA FRANCE,ils me citent souvent notre passivités suite a un passé glorieux,je les comprends.......???????WAIT AND SEE, BUT AFTER I GO TO BACK !!!!!!!!!
a écrit le 30/06/2013 à 16:03 :
Bien sûr les habitants de la Creuse ou de Lozère iront acheter des livres chez le libraire du coin. Amazon fait vivre des milliers de personnes (éditeurs, emballage, livraison etc.) ce n'est pas Montebourg qui dira le contraire lui qui a accueilli le géant US sur ses terres.
a écrit le 30/06/2013 à 15:59 :
On l'aime bien au village cette petite naïve.
a écrit le 30/06/2013 à 15:47 :
Mme Filipetti a ses lubies et comme d'habitude elle compte les faire assumer par les consommateurs. Les disquaires ont disparu avant même qu'Amazon existe et les libraires n'en sont pas non plus les victimes. Amazon pratique les mêmes prix que la Fnac par ex mais sa grande force c'est son efficacité, la qualité de ses services. Le scénario est imparable acheté et livré en 48 heures au plus contre se rendre à la boutique ev; en voiture , payer le parking ou un PV, faire la queue, constater 3 fois sur 4 que l'ouvrage n'est pas disponible, le commander et retourner le chercher dans les mêmes conditions. Pourquoi faire? Mme Filipetti cherche encore un moyen de plus de desservir les consommateurs et affute ses taxes et ses interdictions qui viendront s'ajouter à ses contributions réputées indolores dans d'autres secteurs. Mme Filipetti est riche et ses soucis sont ceux de nantis coupés de la vraie vie. Amazon a généré des emplois en France dans des régions où l'on ne rappelle même pas de quand l'état en a créé un pour la dernière fois.L'état français ne pense européen que quand çà lui rapporte.
a écrit le 30/06/2013 à 15:12 :
qui en a marre d'amazon a part notre ministre?
certainement pas moi, a qui cela permet d'acheter et de lire quantite de livres que je n'aurais pas pu acheter autrement, n'ayant pas le temps necessaire, au bon moment, pour aller feuilleter et fouiner dans les librairies de quartier..
grace a amazon, j'ai renoue avec la lecture et j'achete plus de 50 livres par an. merci de nous garder cette possibilite de nous cultiver, mme la Ministre.
a écrit le 30/06/2013 à 14:45 :
Qu'elle demande d'abord à M. Edouard Rothschild de payer ses impôts en France et non en Israël. On verra ensuite.
a écrit le 30/06/2013 à 14:16 :
Sur les factures d'Amazon apparait une TVA de 19,6%.... donc taux français (et non luxembourgeois)....
Donc si Amazon fait payer aux consommateurs une TVA au taux français... il devrait le reverser à l'état français.... non.....
Réponse de le 30/06/2013 à 14:28 :
La TVA est bien reversée au fisc français. C'est l'impôt sur les sociétés qui est payé au Luxembourg.
a écrit le 30/06/2013 à 14:08 :
L'avant dernière fois qu'elle a parlé d'Amazon, c'était pour dire que tout le monde en avait marre d'eux !
Réponse de le 30/06/2013 à 18:41 :
Alors que tout le monde en a marre d'elle. En direct de la Saone et Loire où Amazon crée des emplois par centaines !!
a écrit le 30/06/2013 à 14:06 :
Dans ce cas, GDF Suez devrait payer une grosse partie de ses impôts en Belgique. C'est en effet la société belge ELECTRABEL qui est la vache à lait du groupe... Or GDF transfert tous les bénéfices en France. C'est typiquement politicien de dénoncer des pratiques quand ça ne les arrange pas tout en passant sous silence les mêmes pratiques lorsque c'est à leur bénéfice...
a écrit le 30/06/2013 à 14:00 :
Je ne sais si France tout le monde en a assez de Filippetti, mais en ce qui me concerne elle me tape sur le système.
Réponse de le 30/06/2013 à 15:22 :
Moi aussi mais ce n'est pas la seule, l'ensembles des membres de ce gouvernement de nul aisi que leur cher président. D'ailleurs pour éviter qu'ils m'énervent chez moi dès qu'ils passent à la télé je zappe ça me soulage et ils ne rentrent plus chez moi.
Réponse de le 30/06/2013 à 18:10 :
Je reconnais que pour la première fois de ma vie je change immédiatement de chaîne lorsque je vois apparaître les Hollande, Belkacem, Désir et Cie. Même à l'époque Mitterrandienne je regardais et écoutais les membres du gouvernement de l'époque.
Je ne suis pas le seul à croire à un mauvais rêve.
a écrit le 30/06/2013 à 13:53 :
Vaut mieux ce statut quo. Si Amazon allait complètement s'installer au Luxembourg comme le lui permet le marché unique européen, ça ferait pas mal de chômeurs en plus en France.
Réponse de le 30/06/2013 à 15:26 :
Pour moi c est la prévention qu il faut quitter cette Europe pourri de technocrate qui nous conduit a la ruine et pas faire comme si c était une obligation de se faire piquet les IS ar nos soi disant partenaire
a écrit le 30/06/2013 à 13:50 :
Tant que ce qu'ils font n'est pas illégal les amazon, google, starbucks et autres n'ont pas besoin de changer quoi que ce soit à leur mode opératoire. Si il existe des trous béants dans la loi fiscale (écrite bien avant que internet ne soit même un rêve de sience-fiction) dont ces entreprises profitent, c'est aux ministres de les combler de leur coté et avec nos partenaires internationaux de l'autre. On peut "exhorter" tant qu'on veut, ça ne changera rien.
a écrit le 30/06/2013 à 13:49 :
Il n'y a un tout plein de conflits qui ne pourront se résoudre que par la disparition des "Etats" et par l'acceptation dune loi universelle.. la mondialisation:

Voici quelques exemples :

Les Fleuves : L"Ethiopie et l?Égypte sont en conflit au sujet du Nil et du projet de la construction d'un barrage qui assécherait l'Egypte.Idem pour le Mékong et les pays qu'il traverse.
Les îles : actuellement La Chine et le Japon ( et d'autres états) se disputent la souveraineté d?îles qui seraient entourées de gisements pétroliers
Le commerce international : Amazon, et les autres comme baidu(chine)
les paradis Fiscaux... vous les connaissez tous comme moi...!

Donc sans une législation universelle ces conflits perdureront et s'amplifieront

J'aurais plein d'autres exemples a vous donner...

Bien a vous tous

Barzhouf
Réponse de le 30/06/2013 à 21:02 :
Bien joué Barzhouf ! Et pour en rajouter une couche, il ne faut pas oublier le problème de la monnaie unique, universelle qui résoudrait aussi ce type de "finesse financière"...
a écrit le 30/06/2013 à 13:47 :
Quelle hypocrisie! Cela s'appelle se faire mousser... c'est son collègue M. Montebourg qui a favorisé l?implantation d'Amazone chez lui, en Saône-et-Loire(http://www.rue89.com/rue89-eco/2012/06/25/amazon-entre-lemploi-et-le-fisc-montebourg-choisi-233303). Quant aux petits commerces de centre ville, c'est bien la dernière préoccupation des politiques de droite comme de gauche d'ailleurs!
a écrit le 30/06/2013 à 13:43 :
Mdr Fillipetti qui se veut défenseuse des libraires. Si déjà son gouvernement arretait d'augmenter toutes les taxes existentes et d'en créer de nouvelles, ca ferait plus de bien aux libraire que la future taxe Amazon qui ne changera rien au quotidien des libraires car ils ne toucheront pas un centime de la taxe !
a écrit le 30/06/2013 à 13:15 :
Il est amusant de voir tous ces pseudos ministres qui n'ont jamais créé un seul emploi et qui vivent très grassement à nos frais vouloir être les gendarmes du monde économique.
Ils n'aiment ni Google, ni Amazon, critiquent Apple, balancent sur dailymotion et les autres, mais les utilisent à longueur de journée dans les ministères ou rue de Solférino?
Que Filipetti s'occupent déjà du scandale de la rente de certains intermittens du spectacle !!
Réponse de le 30/06/2013 à 13:43 :
Yes, dans le mille !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 30/06/2013 à 13:13 :
Elle en a encore plein la bouche !!!
a écrit le 30/06/2013 à 13:11 :
Il y a des lois et Amazon les respecte. Les état d?âme de la ministre et ses opinions, on devrait s'en foutre, sauf qu'elle a trop de pouvoir, hélas pour nuire aux uns et favoriser les autres, ceux qui quémandent.
Réponse de le 30/06/2013 à 13:26 :
La France n'est pas une dictature et on doit y appliquer la Loi pas un pouvoir personnel sans fondement juridique.
a écrit le 30/06/2013 à 13:06 :
tout est dans le titre
Réponse de le 30/06/2013 à 13:42 :
Cette pauvre ministre .. Elle s'en tient une couche.. comme si Amazon allait l'écouter. Nos gouvernants ont créé un système qui fait fuir ceux qui prennent des risques. L'on a que ce que l'on mérite, des bolchéviques.
a écrit le 30/06/2013 à 13:01 :
Ils sont quand même mauvais dans ce gouvernement.
J'ai l'impression de lire des mots quand Georges marchais était vivant... 80's???
Réponse de le 01/07/2013 à 6:51 :
c qu ils n ont pas evolues, c la gauche la plus archaique au monde !
a écrit le 30/06/2013 à 12:58 :
Ce n'est pas à Amazon qu'il faut dire ça. Il faut soit compléter les traités qui régissent le marché unique européen par un volet harmonisation fiscale, soit rétablir des frontières en sortant dudit marché unique.
a écrit le 30/06/2013 à 12:56 :
C est toute la fiscalité de l Europe qu il faut revoir avant que les français choisissent de revenir au. Franc
Réponse de le 30/06/2013 à 13:16 :
+1000
Réponse de le 30/06/2013 à 14:48 :
Ils vont y revenir, je veux le croire ET JE MILITE TOUS LES JOURS POUR CELA.
Réponse de le 30/06/2013 à 17:34 :
Comment peut-on imaginer revenir au Franc? Avez-vous la moindre idée de ce que cela couterait. Bien évidemment que non. Au lieu de vociférer, essayez de faire fonctionner vos neurones. Effectivement amazon paye ses impôts au Luxembourg, mais en parallèle, combien de français en sont salariés? Tuer les libraires en centre ville? Il y a longtemps qu'ils se sont tués tous seuls. de toute façon, les centre villes sont devenus inaccessibles. Le libraire fait travailler combien de salariés déjà, allez-y rappelez le moi
a écrit le 30/06/2013 à 12:50 :
Préférerait-on voir les employés Français d'Amazon augmenter le nombre de chômeurs de notre pays ? qu'elle la ferme un peu et laisse les entreprises travailler sans les emmerder...
Réponse de le 30/06/2013 à 13:04 :
Ce qu'amazon ne paye pas , c'est vous qui le payez ! Ces gens passent par de multiples paradis fiscaux pour ne payer les infrastructures qu'ils utilisent ! En plus créé une forte concurrence déloyable vis vis a des entreprises sur notre sol. Il faut réfléchir un peu. Ces gens sont des des pirates, au même titre qu'apple et starbuck.
Réponse de le 30/06/2013 à 13:28 :
cOMBIEN aMAZONE est responsable de la faillite d'entreprises comme Virgin ? et peut-être
d'autres. Quelle entreprise pourrait résister en France, face à Amazone, qui ne paie pas
(ou presque pas) d'impot en France ? AUCUNE; eT en plus Amazone a reçu plus d'un
millions d'euros d'aides à la création d'emplois dans le fiel de Monsioeur de Montebourg ?
C'est exact ce que Amazone ne paie pas c'est nous et les entreprises étranglées par le
fisc déposent le bilan.
Réponse de le 30/06/2013 à 14:30 :
... ce sont les travailleurs qui payent.

Si amazon payait plus d'impot, nous en payerons peut-etre moins directement mais nous les payerons quand même mais de manière plus indirecte donc avec plus de perte. Si amazon voit ses impôts augmenter, les tarifs pratiqué par le site va aussi augmenter et donc au final, c'est l'acheteur qui va payer.

Et le raisonnement est valable pour tout :
- TVA, Impot sur les sociétés, charge salariale, charge patronale, cotisation fonciere des entreprises, cotisation chomage, csg, crds ... => payé par le travail des salariés.
Sans salariés, ces entreprises ne rapporteraient aucun impots, taxes et cotisations.

Quand à s'inquieter du nombre de salarié licencié dans les entreprises concurrente, c'est oublier le fait que les emplois détruit d'un coté son recréer chez le concurrent quand il récupere la part de marché.

Le probleme, c'est que l'on cherche à atteindre le plein emploi à plein temps (et si possible a 35 voir 39h) pour tous alors que la productivité augmente et fait régulierement baisser le nombre total d'heure travaillé en France car la production fini par etre bien superieur à la consommation.
Réponse de le 30/06/2013 à 15:31 :
Votre commentaire sur les impôts arrangent nos politiques qui pourront se mettre un Max dans leurs poches. Si vous imposez à tout va c'est vous qui payez, attaquer de grandes marques comme vous le faites ne tient pas debout. On peut toujours utiliser des téléphones des années 60 et boire un café dans les bistrots de nos grand parents. La seule chose que nous gardons en France ce sont nos représentants politique qui en tiennent une sacrée couche et qui ont toujours les mêmes mots, c'est la faute aux autres, je ne cautionne pas de tels propos.
a écrit le 30/06/2013 à 12:41 :
Dans mon entreprise, c'est la patron qui achète le journal et on se le passe les uns aux autres. C'est toujours ça de gagné.
a écrit le 30/06/2013 à 12:40 :
Moi j'achète des bouquins d'occasion sur les broquantes 10 fois moins cher qu'en librairie et 6 fois moins que chez Amazone. Et pour la plupart, ce sont des bouquins récents.
Réponse de le 30/06/2013 à 15:52 :
Pour que çà marche, il faut quand même bien que quelqu'un les achète d'abord au prix régulier, non? Alors que voulez-vous démontrer Que ceux qui vous les cèdent à petits prix sont des imbéciles?
a écrit le 30/06/2013 à 12:36 :
Il me semble que Madame la Ministre oublie un principe fondamental: la mondialisation. Si cette notion avait été depuis l'origine de sa mise en place, bien comprise, il n'y aurait pas de problème de territorialité en matière d'impôt. Malheureusement, depuis 1989, on a fait n'importe quoi car nos politiciens de toutes tendances confondues et de tous les pays dits industrialisés ont laissé filer, complètement dépassés qu'ils étaient avec ce qui touche au monde économique et financier. Amazon n'y est pour rien, il profite simplement d'un système qui n'a jamais été contrôlé par tous ceux qui nous dirigent. A chacun ses responsabilités.
a écrit le 30/06/2013 à 12:36 :
Discours rétrograde. Ce qui tue le commerce de centre ville et sa diversité c'est la fiscalité sur les TPE... on finit avec uniquement certains types de commerce qui sont les seuls à pouvoir être rentable.
Même si Amazon paie ses impôts en France, les librairies disparaîtront. Elles n'apportent aucun service en plus par rapport à un site internet, moins de choix etc.
Réponse de le 30/06/2013 à 13:53 :
"Elles n'apportent aucun service"... ouai ok, si on ne parle du service clientèle, du conseil, ou même du simple rapport humain. Pathétique génération d'assistés 2.0, rivé à son écran d'ordinateur, un coca XXL à la main.
On n'est pas obligé d'apprécier les librairies, les petits commerces ; on n'est pas non plus obligé de les soutenir, voir on peut même apprécier se faire doucement sodomiser à sec par des géants du commerce qui traitent les salariés comme des esclaves et qui en plus ne payent pas. Après tout, on est libre de penser ce que l'on veut, mais SVP, évitez juste de sortir des conneries digne de ploucards consanguins.
a écrit le 30/06/2013 à 12:28 :
Bientôt Filipetti inventera les impôts sur le chiffre d'affaire!
Elle devrait commencer par être entrepreneuse plutôt que de couter un salaire au contribuable français et savoir que les lois fiscales ne sont pas de son ressort!
Critiquer Amazon revient à critiquer le plus gros employeur du ecommerce en France soit plus de 8000 pers !
Réponse de le 30/06/2013 à 12:42 :
l'impot sur le ca s'appelle taxe sur la valeur ajoutee!
a écrit le 30/06/2013 à 12:26 :
Le monde est ouvert, l' Europe c' est la libre circulation des biens, des capitaux et des personnes et le Luxembourg est en Europe. Le gouvernement socialiste n' a qu' à baisser le niveau d' impôts sur les sociétés et celles-ci paieront leurs impôts en France. Pour réduire les impôts il faut baisser les dépenses publiques et sociales au niveau de ce qui se fait de plus bas en Europe et là les entreprises et les riches contribuables resteront en France et créeront des emplois en France. Ce n' est tout de même pas difficile à comprendre...sauf pour un socialiste qui en est resté aux années 1970 comme Hollande !!!
a écrit le 30/06/2013 à 12:26 :
à encore frappée ( quelle commence par payer un peu plus d'impôts avec les passe-droits qu'ont tous ces politicards lors de leurs déclarations de petit imposables ) aucune honte...
a écrit le 30/06/2013 à 12:26 :
Elle n'a pas tord sur la forme mais se trompe complètement sur le fond (elle est aussi compétente à la culture que Duflot au logement). Les lecteurs qui fréquentent les librairies de quartier n'achètent pas sur amazon car ils sont à la recherche de livres autant que d'une ambiance (discuter avec le commerçant ou avec d'autres lecteurs, fouiner, découvrir...). Ceux qui achètent sur amazon sont ceux qui commandaient ou achetaient dans les espaces culturels des supermarchés (dont l'activité économique n'est pas menacée). Plus que de sauver les commerçants indépendants (dont ce gouvernement se fout en général), elle est plus préoccupée par faire rentrer de l'argent frais pour payer ses petits copains artistes qui vivent dans les beaux quartiers des arrondissement parisiens à un chiffre, à l'instar de sa "taxe indolore" sur les smart phones...
Réponse de le 30/06/2013 à 12:37 :
Elle a tort...Ce qui tue le petit commerce c'est la fiscalité, pas Amazon.

Elle a une vision très parisienne de la chose, en dehors des grandes villes, les petits libraires n'existent pas, donc c'est soit Amazon soit Leclerc...Et la culture est bien mieux défendue par Amazon !

a écrit le 30/06/2013 à 12:09 :
Aurélie ne devrait pas exhorter mais EXIGER !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :