Les conditions de travail d'intérimaires employés par Amazon agitent l'Allemagne

 |   |  307  mots
Capture d'écran du reportage sur Amazon diffusé par la chaîne allemand ARD
Capture d'écran du reportage sur Amazon diffusé par la chaîne allemand ARD (Crédits : DR)
Fausses promesses de rémunération, surveillance confiée à des néo-nazis... le reportage consacré aux intérimaires d'Amazon diffusé le 13 février sur la chaîne allemande ARD fait polémique outre-Rhin. La ministre du Travail dit souhaiter une enquête plus approfondie.

Outre-Rhin, un reportage sur Amazon fait grand bruit. Diffusé sur la chaine de télévision ARD, il dénonce les conditions de travail et de vie des intérimaires employés par le géant du e-commerce en Allemagne. Parmi les images fortes de ce document: des agents de surveillance travaillant dans la région de Hesse en bottes militaires et vêtements prisés des milieux néo-nazis. Employés par l'agence "H.E.S.S. Security" - une référence probable à Rudolf Hess qui fut l'un des plus proches collaborateurs d'Adolf Hitler -, ils ne sont pas employés par Amazon mais sont chargés de la sécurité des hôtels à bas prix dans lesquels logent les intérimaires qui travaillent pour le groupe américain et seraient allés jusqu' à fouiller leurs chambres.

La vidéo (en allemand)

Des intérimaires sous-payés

L'enquête menée pour la chaîne de télévision indique en outre que les intérimaires, souvent des immigrés originaires d'Espagne logés dans des appartements surpeuplés, touchent des salaires inférieurs en moyenne de 10% à ceux qui leur ont été promis. Des chiffres réfutés par le groupe de commerce en ligne qui a diffusé vendredi un communiqué dans lequel il affirme qu'"Amazon ne tolère en aucune manière la discrimination ou l'intimidation et [rejette] tout comportement de ce type".

Berlin prend le sujet au sérieux

Mais les conditions de travail des salariés d'Amazon ont suffisamment ému Berlin pour que la ministre du Travail, Ursula von der Leyen affirme au journal Die Welt am Sonntag que l'exécutif comptait prendre ce dossier au sérieux. "Si l'enquête montre que ces accusations sont vraies, l'agence de placement (qui a embauché les travailleurs) pourrait perdre sa licence" a-t-elle expliqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2013 à 10:25 :
La ministre du travail bien obligée de réagir serait bien inspirée de se pencher aussi sur les conditions de travail des travailleurs pauvres (Minijobs à 450?/mois, pas de salaire minimum...) de plus en plus nombreux en Allemagne.
a écrit le 18/02/2013 à 12:21 :
Le ministère du travail a déclenché une enquête. Si l´abu et l´m escrorie est prouvée il y aura une poursuite. L agence pour l´emploi avait promis un contrat de travail de Amazon.
48 heures avant le derpart en transport organisé, les personnes choisies ont ete informées que le contrat de travail ne serait plus de Amazon mais d´une sté d´interim intermediare á " a peu pres les memes conditions". Une fois arrivés en Allemagne des contrats en allemand à rénumeration nettement moins elevée leur a ete presenté. Si ce n´est pas de l´excroquerie, comment appeler cette méthode.
Ca va couter cher à Amazon !


a écrit le 18/02/2013 à 12:08 :
Vouloir toucher toujours plus voire ce qui avait été envisagé à l'entrée? 1 million d'? mois sur 15 mois c'est pour le patron de Volkswagen faut pas rêver.
a écrit le 18/02/2013 à 11:49 :
Amazon est un fléau..mais personne n'ose faire qq chose!!!
a écrit le 18/02/2013 à 8:31 :
Et oui cette belle Europe qu'on nous avait promis deviendrait-elle un camps d'esclavage et d'extermination des plus faibles?
a écrit le 18/02/2013 à 8:31 :
Et oui cette belle Europe qu'on nous avait promis deviendrait-elle un camps d'esclavage et d'extermination des plus faibles?
a écrit le 17/02/2013 à 23:26 :
Sait-on comment sont les conditions de travail dans les centres logistiques d'amazon en France ?
a écrit le 17/02/2013 à 20:11 :
c ' est bien connu Arbeit macht frei!
Réponse de le 18/02/2013 à 4:47 :
intervention débile
Réponse de le 18/02/2013 à 7:12 :
Ach Mr n ' a pas le sens de l ' humour!! Grosse Problem!!
Réponse de le 18/02/2013 à 8:46 :
sauf que c'est pas drôle jeanne la flèche.
Réponse de le 18/02/2013 à 10:57 :
"des agents de surveillance travaillant dans la région de Hesse en bottes militaires et vêtements prisés des milieux néo-nazis" = non c´est pas drôle mais c´est malheureusement une réalité. Et il n´y a pas que Amazon, vous pouvez rajouter Lidl, Aldi et bien d´autres sociétés allemandes. Il y est beau le modèle allemand!!! La plupart du temps ce sont des immigrés qui sont payés au lance-pierres, naturellement les allemands de souche gagnent plus!!! Deutschland über alles!!
a écrit le 17/02/2013 à 19:49 :
Et alors, au lieu d'aller voir chez le voisin ce qu'ils font, regardons ce que nous nous avons en France? La critique est aisée mais l'art difficile! Parce que vous croyez que nous, travailleurs français ne sommes-nous pas des exploités? C'est aussi de l'esclavagisme ce que l'on nous fait subir, alors que nos dirigeants se remplissent bien les poches sur notre dos!!
a écrit le 17/02/2013 à 18:43 :
Que l'ALLEMAGNE ne joue pas l'effarouché car pour vivre normalement dans ce Pays il faut avoir deux emplois
Réponse de le 18/02/2013 à 15:40 :
Je vis et travaille en Allemagne depuis plus de 10 ans. Ni moi ni aucune personne que je connais n'a deux emplois. Pourtant, nous vivons tous normalement. Bien entendu, une frange de la population vit de petits boulots et peut donc être amenée à les cumuler. Mais cela ne me semble pas moins honorable que de rester chez soi et de vivre au crochet de la société...
Réponse de le 18/02/2013 à 16:16 :
je travaille en Allemagne depuis 10 ans et certains collègues à moi ont un mini-job à 400 euros (20 h par semaine) en plus du temps complet à 35 heures (semaine) dans ma boite.
Vu quíls travaillent en équipe c´est gérable.
a écrit le 17/02/2013 à 18:40 :
si l'entreprise s'appelait muller, mais que le dg s'appelait goering, la presse aurait fait exactement le meme rapprochement pour faire un scoop
Réponse de le 17/02/2013 à 21:56 :
Quatsch !
a écrit le 17/02/2013 à 15:45 :
Après Ikea, Amazon. la bonne question est qui est le donneur d'ordre ? Et comment cela a-t-il pu arriver dans un pays soit disant développé ? Ah oui, on réinvente l'esclavagisme moderne : payer juste de nécessaire pour que les travailleurs survivent, les garder captifs, et en faire ce que l'on veut.... si ce n'est pas de l'esclavagisme....les chinois sont très forts avec ces méthodes. Il y a eu de l'inspiration....
a écrit le 17/02/2013 à 15:37 :
Voila la face cachée de ces multinationales de la high tech: Apple et ses usines chinoises, Amazon et ses entrepôts, les employés en bout de chaîne sont des sous-traitants ou des intérimaires. Dans un autre registre, plus insidieux, Google qui verrouille une grande partie de l'économie numérique. Autre point commun, l'optimisation fiscale et les capitaux exilés dans les paradis fiscaux...
a écrit le 17/02/2013 à 15:05 :
C'est l'avenir, non? Pour concurrencer la Chine, il faut utiliser les mêmes méthodes qu'en Chine (Cf. la vie des jeunes ouvriers travaillant pour le sous-traitant d'Apple). Les salaires sont encore un peu trop élevés chez nous mais n'ayons crainte, je suis certain que ça doit pouvoir s'arranger, avec la bénédiction de la très libérale Commission européenne.
Réponse de le 17/02/2013 à 18:44 :
clair qu'a cuba ou en coree du nord, les salaires sont bcp plus eleves, sans la benediction de l'europe... je suis d'ailleurs pret a vous payer un billet d'avion simple si vous obtenez la nationalite nord coreenne afin que vous puissiez assouvir votre reve de salaire egalitariste hors de portee de ces sa... d'europeens
a écrit le 17/02/2013 à 14:46 :
J´ai vu ce reportage et ressens un profond sentiment de honte. Le traitement des ces pauvres espagnols comme cette mere de famille (infirmiere en chomage) font crier au scandale.
En voyant les scenes avec ces " securitys" Neo.Nazi" (sans aucun doute!) je me croyait dans un K.Z. au 3 eme Reich. Meme l´equipe de journalistes qui a tourné ce reportage en cachette a du être liberé par la police une fois decouverts !
Le drame c´est un reseau où tous les acteurs ont joué un role a commencer par l agence du travail allemande (BA) qui ne veut rien savoir, les sociétés d´interims, les hotels, les villages de vacances vides en hiver, les compagnies de transport bien sûr Amazon en premier,.. Quelle honte ! .
Ce reportage démontre a quel point ces abus organisés ( esclavage moderne) sont réalité dans cette belle UE.
Je suis convaincu que cette affaire aura ses suites et des consequences tres desagrables pour les responsables.


Réponse de le 17/02/2013 à 18:47 :
ca prouve au moins que vous ne savez pas ce qu'est un kz, ni un ' camp de vacances de la gauche plurielle juste et solidaire'....au lieu de dire des conne... vous pourriez un peu respecter les gens qui y ont laisse leur peau, merci pour eux
Réponse de le 17/02/2013 à 19:20 :
Dites Churchchill avez vous vu le documentaire en entier ? En voyant ces images j´ai eu honte et je le redis. Bien evidemment la comparaison avec un KZ est exagérée mais l´esprit est la = exploitation totale de gens dans le désaroi sous surveillenance de neo-nazis digne du meilleur KZ.. Je vis en Allemagne et je maintiens ce que je dis meme si pour considerer mon jugement comme une connn... rie.
J´espere qu entre temps ils sont tous en tole ! Ici il y a des limites a ne pas depasser !
Réponse de le 17/02/2013 à 21:34 :
En même temps c'est ça ou le chômage en Espagne....
a écrit le 17/02/2013 à 14:01 :
Les clients d'amazone ont-ils honte de cette compagnie aux méthodes douteuses ?
Réponse de le 17/02/2013 à 15:12 :
pourquoi ? des mecs sous-payés et exploités c'est bien le principe de base du modèle allemand , non ?
Réponse de le 17/02/2013 à 18:49 :
un ouvrier de chez audi ' exploite et vole sur sun dos social laborieux' gagne certainement plus que vous... en allemagne on est bien paye quand on est competent et bosseur ( oui je sais, le travail ca vous ft mal, hein? l'argen ca vous suffit...)
Réponse de le 17/02/2013 à 19:10 :
pourquoi être si hargneux? on vous a pris quelque chose? un peu de mesure svp !
Réponse de le 17/02/2013 à 19:48 :
est ce qu'il parle de audi la ??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :