Tout le monde doit payer l'impôt sur le revenu !

Il faut répartir plus équitablement l'impôt sur le revenu, trop concentré sur les classes moyennes et supérieures. Et parvenir à un impôt propotionnel. Par Michel Tudel, président d’Absoluce, groupement de cabinets indépendants d'expertise comptable, d'audit et de conseil.
Michel Tudel
Michel Tudel (Crédits : DR)

Il existe aujourd'hui en France une solidarité sociale, créée à la libération. Mais par ses mécanismes de protection et de redistribution, c'est l'une des premières causes de l'accroissement des dépenses publiques. Or, les cotisations sociales ne peuvent à elles seules absorber ces dépenses et entraînent des conséquences négatives sur l'emploi. Autrement dit, la solidarité sociale doit aussi nécessairement se fondre dans notre fiscalité.

De fait, la solidarité devant l'impôt est inscrite en filigrane dans le droit français. Après la Seconde guerre mondiale, elle est même devenue, en France comme en Allemagne, un des fondements essentiels des fiscalités nationales. Outre-Rhin, le système fiscal reste encore aujourd'hui très solidaire. Ainsi, le taux de l'impôt sur le revenu augmente progressivement et de manière uniforme en fonction du revenu imposable, sans tranches d'imposition comme c'est le cas en France. En outre, l'impôt sur le revenu allemand (comme d'ailleurs l'impôt sur les sociétés) est soumis à une surtaxe de solidarité destinée à soutenir la reconstruction économique dans les Länder de l'ex-RDA.

Les effets négatifs de la suppression de la première tranche d'impôt

En France, nos gouvernants ont oublié que l'impôt sur le revenu unit les citoyens à l'État. Ce dernier a instauré une fiscalité punitive dont la tranche à 75% constitue la caricature, illustrée davantage encore par la suppression de la première tranche du barème de l'impôt sur le revenu.
Certes, cette mesure profite à trois millions de contribuables, mais, pour le reste, elle a au moins trois effets négatifs.
Tout d'abord, du fait de la progressivité de l'impôt, elle concentre encore un peu plus le poids de la fiscalité sur les tranches supérieures. Comme l'a relevé Gilles Carrez : « 2% des contribuables assurent 49% des recettes. Un cas unique au monde ».

Cette politique expose, voire encourage, les délocalisations. 100 ans après sa création, en France, en 1914, l'impôt sur le revenu est devenu un mauvais impôt.

Second effet négatif : avant cette mesure, un foyer fiscal sur deux ne payait pas l'impôt sur le revenu. Ce taux va maintenant monter au-dessus de 55%. « Or, l'impôt sur le revenu est l'héritier de l'impôt féodal, la taille. En payant leur dû, les contribuables d'aujourd'hui s'inscrivent dans cette même tradition », explique l'économiste Jean-Marc Daniel. L'exonération de l'impôt rompt ainsi la relation entre les administrés et l'État.

Un impôt qui ne porte que sur les classes moyennes et supérieures


Troisième effet négatif de la suppression de la première tranche du barème : elle est en inadéquation avec une politique de l'offre telle que voulue aujourd'hui. En effet, c'est une vraie idée fausse de croire qu'en privant certains de revenus, on peut améliorer le sort des autres et donc réduire les inégalités. Il aurait fallu, à l'inverse, augmenter le pouvoir d'achat des ménages en relevant les salaires (exemple : les États-Unis), en encourageant ou en installant la concurrence dans tous les secteurs - y compris dans certains services de l'État , ce qui aurait permis d'élargir l'assiette de l'impôt.

Au total, faire porter l'essentiel du poids de l'impôt sur les classes moyennes et supérieures ne fera qu'aggraver les fractures sociales, et encourager l'individualisme. La solidarité n'existe plus si une seule catégorie de foyers fiscaux supporte tout le poids de l'impôt et si une autre catégorie en est totalement exonérée !
Cette politique fiscale a aussi des effets pervers. Les classes moyennes ou supérieures payant la quasi-totalité de l'impôt, elles se sentent surimposées par rapport aux avantages qu'elles en tirent. Inversement, les contribuables exonérés perdent conscience du coût des avantages dont ils profitent. Et, surtout, l'impôt sur le revenu devient si concentré qu'il dissuade les Français les plus productifs, au détriment de l'emploi et de la croissance.

Un impôt plus équitablement réparti

C'est pourquoi il faut revenir à un impôt plus solidaire, c'est-à-dire plus équitablement réparti, et donc plus juste. Que chaque contribuable paie sa quote-part selon ses facultés contributives : un impôt, même faible, mais payé par tous, voilà comment renforcer la solidarité et la cohésion entre les Français.
Revenons à un impôt sur le revenu proportionnel, universel, équitable. Ainsi, nous pourrions nous acheminer vers un impôt sur le revenu à taux unique où tous participeraient, même de façon symbolique.
A cette condition seulement, le lien fiscal se rétablira entre les Français, et sa fusion avec le lien social pourra constituer le ciment d'une solidarité nationale enfin retrouvée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 93
à écrit le 04/10/2015 à 16:13
Signaler
Si je ne me trompe pas trop dans mes calculs, la somme récoltée en faisant payer les plus pauvres serait l'équivalant du montant que représente la prime chauffage royalement payée aux personnel du Sénat. La TVA de 20 % est la même pour tous sur la b...

à écrit le 01/12/2014 à 17:49
Signaler
ben si... une de mes connaissances. 5 enfants, divorcée, pas de pension alimentaire... 1800€ d'allocations (logement, familiales et parent isolé)....

à écrit le 29/11/2014 à 15:36
Signaler
Certains foyers supportent de moins en moins la pression fiscale. Faut voir les queues interminables dans les centre des impôts. Je ne pense pas qu'il y'ait beaucoup de contribuables à l'ISF qui viennent solliciter un échelonnement. En deca de 14...

à écrit le 25/11/2014 à 20:00
Signaler
je suis assez d'accord et je rajouterai même qu'il est nécessaire de fiscaliser les allocations. pourquoi un couple qui travaille et gagne 2000€ par mois paie des impôts alors qu'un couple qui perçoit 2000€ d'allocations n'est pas imposable. ou est...

le 26/11/2014 à 12:00
Signaler
2000€ d'allocation ??? j'aimerais bien voir ça !!!

à écrit le 25/11/2014 à 18:26
Signaler
"...trop concentré sur les classes moyennes et supérieures" "Revenons à un impôt sur le revenu proportionnel, universel, équitable." Mettre sur un pied d'égalité les classes moyennes et supérieures, fallait oser! Revenons surtout sur les crédits...

le 30/11/2014 à 21:32
Signaler
Les crédits d'impôts faramineux que seules les classes supérieures peuvent "se payer?!! 2% des contribuables assurent 49% des recettes. Un cas unique au monde

à écrit le 25/11/2014 à 8:39
Signaler
Augmenter les impôts ne relancera pas la croissance au contraire, tout comme s'endetter davantage. Comme on ne peut plus dévaluer la monnaie comme sous Mitterrand-Chirac, l'équation est insoluble. Grave Docteur

à écrit le 24/11/2014 à 18:57
Signaler
expulsons les exiles fiscaux qui payent moins d impots que nous !

à écrit le 24/11/2014 à 10:40
Signaler
On fait basculer toutes cotisations et taxes sur l'IRPP. Les pauvres vont êtres ravis, la TVA peut peser jusqu'à 12% de leur dépenses alors que les (très) riches n'y laissent que 4% de leurs revenus. Et puis on double le nombre de fonctionnaires cha...

le 25/11/2014 à 0:22
Signaler
lorsque le très riche achète une Ferrari le montant de la TVA qu 'encaisse l'Etat et généralement supérieur à la TVA payée par le "pauvre" en s'achetant une Dacia et idem lorsqu'il rénove son appart dans le ht de gamme .

le 26/11/2014 à 12:02
Signaler
Pas faux ça ! faudrait donner le moyen au pauvre de n'acheter que des ferraris..

à écrit le 24/11/2014 à 9:27
Signaler
Ha, cet IRPP! Devenu de plus en plus inéquitable au fil du temps. Les plus riches ne paient pas leur dû en optimisant, les plus pauvres de paient rien, et la classe moyenne en supporte la plus grosse partie, ne pouvant pas optimiser, et étant facilem...

le 14/12/2014 à 10:18
Signaler
Attention, votre mesure est trop simple et trop juste. Nos enarques et grands penseurs d'alambic fiscal se retrouveraient au chomage!... Pourquoi faire simple quand on peut faire TRES compliqué, pour acheter des voies aux lobbyistes? Le grand malheur...

à écrit le 24/11/2014 à 8:59
Signaler
memeles chomeursou les assistes qui viennent chez nous doient aider le pays ex usa la bas vous ne rentrez pas comme en FRANCE i faut payer meme en ASUTRALIE ou dans les pays du Nord c'est pire soit vs trailler soit au bout de trois mois vs rentrez c...

à écrit le 24/11/2014 à 8:13
Signaler
D'accord sur le principe, mais il faut d'abord procéder à un lavage de cerveau de tout ceux victimes du discours socialo-débile; Trop de solidarité tue la solidarité.

le 25/11/2014 à 18:28
Signaler
" malpensant a écrit le 24/11/2014 à 8:13 : D'accord sur le principe, mais il faut d'abord procéder à un lavage de cerveau de tout ceux victimes du discours socialo-débile; Trop de solidarité tue la solidarité. " Tu as bien raison : supprimons d...

à écrit le 24/11/2014 à 7:45
Signaler
Les parlementaires profitent ainsi de 5 700 € d’indemnité de base taxable et 5 700 € d’indemnité représentative de frais de mandat, la fameuse IRFM, non taxable. Les membres du gouvernement adoptent une posture similaire : Un traitement mensuel impos...

le 24/11/2014 à 11:19
Signaler
Parce que vous croyez que les députés FN ne bénéficient pas des mêmes faveurs ? (qu'ils ne dénoncent plus maintenant avec autant de vigueur que quand ils n'avaient aucun député)..

à écrit le 23/11/2014 à 22:33
Signaler
Moi, je propose la suppression de l'impot sur le revenu et la suppression de l'état central.

à écrit le 23/11/2014 à 19:00
Signaler
..curieux car le monde ne s'arrête jamais surtout pas le dimanche.

à écrit le 23/11/2014 à 18:50
Signaler
...en France, et sortir tout le black, et arrêter le trafic sur la TVA, faux duty free et le reste. Tout ce qui est gagné en France ou grâce à la France ou aux travailleurs et prestataires indépendants de France doit être déclaré en France. La France...

le 23/11/2014 à 19:06
Signaler
Sans compter que les sportifs représentant la France aux compétitions internationales devraient TOUS résider et payer leurs impôts en France.

le 29/11/2014 à 15:31
Signaler
Les pauvres athlètes ne peuvent pas supporter le climat hexagonal. Ils sont fragiles;c'est pour cela qu'ils s'exilent à Monaco et dans la montagne suisse.

à écrit le 23/11/2014 à 18:12
Signaler
C'est vrai que ce sont les plus modestes qui utilisent les niches fiscales et les comptes à l'étranger.....ah les pauvres....

à écrit le 23/11/2014 à 17:25
Signaler
Je partage ce point de vue, ainsi que le corollaire d'un individualisme exacerbé. D'ailleurs, avec un état qui redistribue autant, je me dis que la générosité a été nationalisée. Depuis je ne fais plus de dons puisque c'est l'état qui s'est accaparé ...

à écrit le 23/11/2014 à 17:05
Signaler
J'espère que les niches fiscales permettant aux plus riches d'échapper a l'impôt seront conservées...

à écrit le 23/11/2014 à 11:07
Signaler
Et (pour les beaux penseurs) le gars qui gagne 800 euros par mois ne paye pas d’impôts ! ERREUR ! la TVA qu'il paye sur tous ses achats fait , qu'en % des revenus il paye autant que le gars de la classe "moyenne"

le 23/11/2014 à 16:17
Signaler
Sauf qu'un ex-rmiste de plus de 65 ans basculé sur le minimum vieillesse (791,99 euros par mois sans se lever) en ayant peu ou pas financé l'état profite des services publics comme tous français. Cela n'est pas encourageant pour l'emploi...

à écrit le 23/11/2014 à 11:02
Signaler
Il suffit d'aller vivre 183 jours au Portugal de Socratès pour ne pas en payer du tout pendant 10 ans et en qualité d'exilé fiscal ni CSG, NI CRDS ni CAPA sur les pensions de retraites. Donc beaucoup de chemin à faire pour faire payer TOUT LE MOBNDE...

le 23/11/2014 à 18:15
Signaler
Si vous allez au Portugal, liquidez TOUT ce que vous avez en France, voire louez un logement pour revenir de temps en temps (ici un appart pas occupé ou rarement paie quand même + 20% bientôt si le coin est tendu), mais ne gardez rien, sinon, le fisc...

à écrit le 23/11/2014 à 10:22
Signaler
tout a fait d'accord plus de niche fiscal tous le monde paie l'impots du plus bas qui pourra comprendre pourquoi il touche des aides des services sociaux au plus haut revenus y compris toute l'administration avec nos deputes senateurs conseiller gene...

à écrit le 23/11/2014 à 9:58
Signaler
Bien sur tous le mondes des parlementaires au RMIs, des revenus du travail, ou des rentes ..... Sans abattement comme les politiques, artiste, et autre..... Cela serais le début de l'égalité ..... Mais bon un vœux pieux...

à écrit le 23/11/2014 à 9:22
Signaler
déclaration de droits de l'homme Art. 13. Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs faculté...

à écrit le 23/11/2014 à 8:59
Signaler
45% des français seulement payent l'impot! Et parmis ces 45% , les plus aisés en paye moins qu'ils devraient a cause de l optimisation fiscale . Toutes ces niches qui font qu'au final , seule une poignée de pigeons ( le célibataire avec un revenu de...

le 23/11/2014 à 17:08
Signaler
100 des français payent la TVA y compris les plus pauvres...

le 25/11/2014 à 0:00
Signaler
oui , en fonction de vos achats !

à écrit le 23/11/2014 à 8:30
Signaler
Tout le système a été dévoyé: créé au départ pour participer à l'administration du royaume, il sert aujourd'hui essentiellement à de la redistribution' . Et celle ci continue encore et encore d'augmenter, et nous avons passé, et de loin, ce qui est ...

à écrit le 23/11/2014 à 7:57
Signaler
Suite: il s'agit d'une réforme fiscale à niveau constant.

à écrit le 23/11/2014 à 7:53
Signaler
Une réforme fiscale semble bien indispensable. Reportez-vous aux travaux de Coe-Rexecode.

à écrit le 23/11/2014 à 7:41
Signaler
Qu'ils réduisent les dépenses et arrêtent de voler

à écrit le 23/11/2014 à 7:07
Signaler
les fins de mois sont trés difficiles pour les bénéficiaires des minimas sociaux,comment pourraient ils payer l irpp,meme à 10%

le 23/11/2014 à 8:47
Signaler
Ils ont tous un iphone, un ordinateur ou une télévision... Les moyens, ils les ont.

à écrit le 23/11/2014 à 1:22
Signaler
tout a fait d'accord avec cet article. tout à fait.

à écrit le 22/11/2014 à 23:12
Signaler
Il serait normal que tous les citoyens soient concernés par l'impôt sur le revenu dans la mesure de leurs moyens. Sans oublier, cependant, que l'impôt sur le revenu, tel qu'il a vu le jour dans les premières décennies du XXe siècle implique la progre...

à écrit le 22/11/2014 à 20:42
Signaler
Très bon article...rare sur La Tribune.

à écrit le 22/11/2014 à 20:29
Signaler
De plus, il faut être naïf pour croire que tout le monde déclare son revenu ! Seuls les salariés sont obligés de le faire...

à écrit le 22/11/2014 à 19:55
Signaler
Allez, avec seulement 45% des foyers fiscaux qui paient l'impôt sur le revenu, on va bientôt pouvoir le supprimer car il n'a plus aucune légitimité. Et on le remplacera par un prélèvement proportionnel de 10% sur tous les revenus, perçu à la source, ...

le 22/11/2014 à 22:28
Signaler
Ce prélèvement existe déjà. Il s'appelle la CSG.

le 23/11/2014 à 11:09
Signaler
et la TVA !

le 23/11/2014 à 12:55
Signaler
La TVA c'est uniquement sur les dépenses, pas sur les revenus.

à écrit le 22/11/2014 à 19:35
Signaler
Il faut supprimer l'IRPP et les cotisations non contributives et augmenter la CSG à plus de 40%. Il faut supprimer la quasi totalité des allocations de solidarité (ASPA, AF, RSA, bourses, API, ASS..) et les remplacer par une allocation universelle un...

à écrit le 22/11/2014 à 19:15
Signaler
Tout le monde doit participer a la hauteur de ses moyens. Les palliers de taux sont la source de cette fausse/vrai? perception d'injustice des classes moyennes. Un impot sur le revenu avec un taux progressif mais avec des palliers tres nombreux est u...

le 22/11/2014 à 19:37
Signaler
Pas besoin de progressivité. Trop compliqué. Une CSG entièrement redistribuée à parts égales entre tous assurerait de fait la progressivité. Par ailleurs ils faut payer les services publics à l'unité d'oeuvre consommée...

le 22/11/2014 à 22:25
Signaler
Inutile de créer n tranches supplémentaires alors qu'une fonction continue est largement accessible à nos 80 % de bacheliers. Les 20 % restant pourront toujours se faire assister par le personnel des impôts pour vérifier le calcul.

le 23/11/2014 à 7:57
Signaler
La fonction peut même être une simple droite (dont la pente est le taux de CSG). Il suffit qu'elle commence pour un revenu primaire nul par un montant négatif et que son intégrale sur la population soit nulle. C'est d'ailleurs plus redistributif qu'u...

le 23/11/2014 à 9:31
Signaler
Trop compliqué, ca me fait rire! Et vous enchainez sur la CSG. ;) La fiscalité française est deja un enfer! La plupart de nos concitoyens ne savent pas ce qu'est la CSG alors... Il faut rendre la fiscalité francaise beaucoup plus claire pour que cha...

à écrit le 22/11/2014 à 18:56
Signaler
Des professions limitent leur temps de travail pour ne pas se faire matraquer par les impôts Professions médicales par exemple

à écrit le 22/11/2014 à 18:15
Signaler
Ce sont ceux qui "s'arrangent" pour ne pas payer qui sont la cause que les autres payent plus.

à écrit le 22/11/2014 à 17:54
Signaler
tout le monde paie la TVA cela suffit ! on ne peut pas demander aux plus bas de l'"échelle sociale, aux handicapés d'en payer ? ce serait absurbe

le 22/11/2014 à 18:52
Signaler
Quand à 50% des foyers en 2014 qui ne payent pas l'impôt sur le revenu il est aberrant d'en faire plus

le 22/11/2014 à 19:02
Signaler
Il me semble bien que les handicapés bénéficient indéniablement de la solidarité nationale alors en quoi il serait injuste qu'ils participent selon leurs revenus comme n'importe quel citoyen français à la contribution nationale? Etre handicapé n'inte...

le 22/11/2014 à 19:41
Signaler
L'impôt direct a vocation à être redistribué au titre de la solidarité. Les services publics eux doivent être payés par des redevances (la TVA est une redevance particulière : coûts de service public liés à l'activité des entreprises et répercutés ve...

à écrit le 22/11/2014 à 17:01
Signaler
L'avis de ce monsieur a un objectif clair : faire croire aux classes moyennes qu'elles sont dans le même monde que les 1% les plus riches. Ce qui est une aberration mais qui donne aux 1% des alliés pour se plaindre !

à écrit le 22/11/2014 à 16:59
Signaler
Il est donc urgent que : le trop perçu de TVA soit remboursé aux personnes qui gagnent le moins, en fonction de leurs revenus, et que la tranche des 1% les plus riches paient réellement l'impôt de façon proportionnelle, alors qu'aujourd'hui, ils en s...

à écrit le 22/11/2014 à 16:55
Signaler
L'impôt proportionnel est la vraie solution, employée dans de nombreux pays. Chacun selon ses revenus, mais tous payent. Et l'on obtient cette solidarité qui n'existe plus.

le 22/11/2014 à 18:25
Signaler
Exactement. Payer l'impôt, même quelques euros, pour que chacun soit acteur de la société. Qu'on aide les Français en difficulté est légitime, mais qu'on donne sans jamais rien demander en retour (et pas forcément financier: ça peut être du temps, qu...

le 22/11/2014 à 18:57
Signaler
Exact. Et le service militaire obligatoire pour tous (riches et moins riches) pour resserrer les rangs de la nation cannibalisée par l'Europe et la mondialisation sans omettre de supprimer au préalable les passeports multiples.

le 22/11/2014 à 19:23
Signaler
Il faut aussi qu'il soit progressif pour etre vraiment redistributeur. Le taux doit augmenter en fonction des revenus gagnés.

le 22/11/2014 à 22:03
Signaler
Quid des niches faites pour que les riches aient des impôts tout doux (pour ne pas les désespérer) ? Quand on paie deux mois de revenus en impôt sur le revenu, si une personne gagne dix fois plus, ça serait inconcevable d'en payer autant (deux mois)...

à écrit le 22/11/2014 à 16:50
Signaler
Que ceux qui détourne l'argent pour ne pas le payer commence par rendre la part qu'ils doivent...

le 22/11/2014 à 17:56
Signaler
bonne idée !! mettons un peu d'éthique parmi nous...

à écrit le 22/11/2014 à 16:34
Signaler
ca va pas moi smicard et avec des allocs je dois payer des impots alors la je rentre dans mon bled attention ceci n est pas une menace de pure forme alors la non de non, Aicha vas faire les valises on rentre au bled avec enfants et parents. Attentio...

à écrit le 22/11/2014 à 15:32
Signaler
Pas mal l'astuce : en imposant davantage les classes infèrieures, l'on récupère d'une main une partie des aides données par l'autre main. Le comptable est fortiche !

le 22/11/2014 à 18:43
Signaler
la partier qui donne une main est recupere par la republique populaire de chine Et voila et on ferme nos usines he he

à écrit le 22/11/2014 à 14:11
Signaler
Mauvaise analyse.Il suffit de plafonner les différentes aides sociales a 1000 euros par foyer pour ceux qui ne travaillent pas

le 22/11/2014 à 18:45
Signaler
c est sur je rentre au bled on ne peut plus vivre dans ce pays!

le 22/11/2014 à 18:47
Signaler
pour sur je me barre dans mon bled on ne peut plus vivre dans ce pays mais on n'en peut plus

à écrit le 22/11/2014 à 13:50
Signaler
Pour ne plus dire que la moitié des gens n'en paient pas, on pourrait demander 100 euros par an. Vu que ça doit coûter 50 de frais de gestion, il en restera un petit quelque chose. La difficulté est surtout que ça n'est que la partie visible de l'ic...

le 22/11/2014 à 18:41
Signaler
y pas photo 1% sur la tva c'est 7 milliards dans la caisse c'est un impot indolore et equitable et durable puis que tout le monde paie meme les touristes asiatiques ou autres C est pour dire ,-)

à écrit le 22/11/2014 à 13:40
Signaler
A l'auteur : c'est bon : vous êtes "mûr" pour partir en Suisse. Et je vous jure que nous ne vous regretterons pas. Par contre, évitez de revenir...

le 22/11/2014 à 15:16
Signaler
Je suppose que vous n'utilisez pas les routes les administrations etc…par contre vous touchez peut être des aides…vous aussi vous pouvez partir le pays se portera mieux.

à écrit le 22/11/2014 à 13:37
Signaler
Tous égaux devant l'impôt ! Y compris ceux qui les votent et se gratifient eux d'indemnités non-imposables.

à écrit le 22/11/2014 à 13:33
Signaler
Il me semblerait normal que toutes les aides variées et diverses soient considérées comme un revenu et soient donc imposables. On est dans une situation où une perosnne qui se décarcasse vit moins bien qu'une personne qui vit des aides !!! Et par con...

le 22/11/2014 à 17:59
Signaler
on peut toucher une aide sociale ou avoir une réduction d'impôt via une niche ou le quotient familial tout simplement ....il faut reconsidérer l'impôt ....

le 23/11/2014 à 8:55
Signaler
Tout à fait d accord avec patrickb Un euro de prestations ou d allocations à la même valeur ou pouuvoir d achat que 1 euro de salaire ou de revenu de capital ou foncier, il faut que tout soit soumis aux impôts

le 23/11/2014 à 16:13
Signaler
Mieux vaut supprimer les aides financières et privilégier les aides en nature (bons alimentaires, logements d'urgence, etc) sous condition (recherche d'un emploi, travaux d'intérêts généraux, etc).

à écrit le 22/11/2014 à 13:21
Signaler
C'est quand même d'un niveau très faible! Le raisonnement est construit sur des croyances,et il oublie que la TVA pèse bien plus que l'IR dans le budget de l'Etat, et que la TVA est une taxe inversement proportionnelle au revenu. Cela signifie...

le 24/11/2014 à 11:44
Signaler
en plus assoir le budget de l'état sur la consommation c'est s'exposer à des dérapages encore moins contrôlés que si on se basait sur les revenus, beaucoup plus constants et prévisibles d'une année sur l'autre.

à écrit le 22/11/2014 à 13:16
Signaler
Toute personne se reconnaissant appartenir a une communauté nationale est tenu d'y participer en fonction de ses moyens mais comment y participer quand on ne se reconnaît pas en celle-ci car étant sous tutelle d'une UE sous ordre de Bruxelles?!

à écrit le 22/11/2014 à 12:43
Signaler
C'est une très bonne analyse Tous = socialisme En plus, les socialistes sont au pouvoir

à écrit le 22/11/2014 à 12:29
Signaler
c est pas vrais , par ce que tout les ans des milliards échappe au fisc c est ce qui c est dit a l émission c la 5 et cela correspond au budget européen , personne ne fait rien , si taper sur le petit par ce qu il doit encore dix euros qu il a omi...

à écrit le 22/11/2014 à 12:22
Signaler
Encore plus d'équité! Pourquoi ne pas pas un impôt ou toute le monde paie le même impôt? Par exemple 4000€ par personne par an. Quel monde merveilleux ce serait, qu'elle belle équité... ;-)) Je fais partie de la tranche supérieure et je peux vous...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.