Nouveau niveau record des embauches en CDD

 |   |  229  mots
Le communiqué du ministère du Travail précise en outre que le taux de sortie augmente lui aussi. Il augmente ainsi de 0,3 point pour s'établir à 14,6%, essentiellement sous la hausse des sorties pour fin de CDD (+ 0,3 point).
Le communiqué du ministère du Travail précise en outre que le taux de sortie augmente lui aussi. Il augmente ainsi de 0,3 point pour s'établir à 14,6%, essentiellement sous la hausse des sorties pour fin de CDD (+ 0,3 point). (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au 2e trimestre, 84,2% des embauches, hors intérim, se sont faites en contrat à durée déterminée, selon des données du ministère du Travail publiées vendredi. La proportion de CDD est en progression quasi continue depuis la mi-2011.

Elle semble loin l'époque ou 70% des embauches se faisaient en CDD. C'était au premier semestre 2008. Le ministère du Travail a annoncé vendredi 21 novembre que les contrats à durée déterminée représentaient 84,2% des embauches hors intérim, au 2e trimestre 2014, soit une hausse de 0,1 point par rapport au 1er trimestre. C'est un nouveau record. La proportion de CDD est en progression quasi continue depuis la mi-2011.

Hausse du taux d'entrée et du taux de sortie

La situation diffère selon les secteurs. Les embauches en CDD baissent dans la construction (-1,0 point), stagnent dans le tertiaire (-0,1 point), mais croissent dans l'industrie (+1,4 point). Sur un an, en revanche, tous les secteurs enregistrent une hausse: +2,4 points dans l'industrie, +1,6 point dans la construction et +1,1 point dans le tertiaire.

Le communiqué du ministère du Travail précise en outre que le taux de sortie augmente lui aussi. Il augmente ainsi de 0,3 point pour s'établir à 14,6%, essentiellement sous la hausse des sorties pour fin de CDD (+ 0,3 point).

Depuis juillet 2013, le coût de certains CDD (en particulier ceux de très courte durée) a été surenchéri pour les employeurs par une majoration des cotisations chômage, et ce dans le cadre de la loi sur la sécurisation de l'emploi. Mais cela n'a pas suffi à enrayer la progression des embauches avec ce type de contrat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2014 à 7:16 :
Les carnets de commande sont au minima, les besoins sont ponctuels, il est extrêmement difficile de se séparer d'un collaborateur en CDI et une fois sur deux cela se termine face à des magistrats prudhommaux hostiles envers les patrons et endoctrinés. Qui s'étonne de cette info?
a écrit le 23/11/2014 à 17:39 :
les entreprises ont-elles des désavantages d embaucher des employés avec CDD?
. participations chomages plus importantes?
- salaires plus élevés?
- retraites chapeau?
- licenciements avec parachutes dorés?
Si non, alors ils vont continuer. Le marché du travail ne peut pas se réguler tout seul, les politiques doivent intervenir pour contrer l esclavage.
Réponse de le 23/11/2014 à 18:18 :
Votre remarque est symptomatique de la méconnaissance de l'économie de la gauche française (prenez donc des cours d'économie AVANT de devenir ministre de l'économie svp !!!) :
Vous cherchez à tout prix à inventer des désavantages pour ceux qui ne créent pas des CDI, plutôt que de comprendre que ce sont bien des emplois créés !
Et si ce ne sont pas des CDI, c'est peut être parce qu'il y a des raisons dissuasives, notamment a quasi-impossibilité de mettre fin à un CDI !!
Rendez donc un peu de liberté à celui qui ose, celui qui entreprant, celui qui crée des emplois, au lieu de créer de nouvelles contraintes, de nouvelles taxes, de nouveaux "désavantages" !!! Merci.
a écrit le 23/11/2014 à 16:59 :
Est oui la précarité est en augmentation dans notre pays, est l'état socialiste fait quoi, rien comme toujours..... Vraiment la gauche se tape sur le ventre, ils nous regarde crève la bouche ouverte, est tous vas bien.... Nous serons nous souvenir d'eux pour les prochaine année....
Réponse de le 23/11/2014 à 22:41 :
Si la précarité augmente, c'est parce que le rapport coûts/avantages du CDD/intérim est bien meilleur que celui des CDI pour les sociétés. Point.
Vous dîtes que la gauche ne vous protège pas, mais le seul moyen de ne plus avoir que des embauches en CDD c'est de flexibiliser un peu les CDI.
Sans quoi comme aujourd'hui, ce sont les jeunes, les plus de 50 ans et ceux avec le niveau de qualification plus faibles qui payent le prix de la surprotection des autres.
a écrit le 23/11/2014 à 15:57 :
Ce n'est pas étonnant vu qu'il n'y a pas de visibilité fiscale, ainsi qu'une impossibilité de se séparer des CDI sur protégés...
a écrit le 23/11/2014 à 14:21 :
Tous ceux qui se plaignent des CDD n'ont qu'à refuser ceux-ci (et rester au chômage) ou créer leur propre emploi. Ah, moins facile d'un coup hein...
a écrit le 21/11/2014 à 19:25 :
Aucune statistique sur la durée médiane de ces contrats précaires?
a écrit le 21/11/2014 à 18:35 :
Merci pour ce blog qui nous confirme qu'il y a de moins en moins d'embauche en CDI et de plus en plus d'embauche en CDD de courte durée. Et de ce fait que les Français sont de plus en plus en situation de précarité...
a écrit le 21/11/2014 à 14:22 :
Triste et revelateur
a écrit le 21/11/2014 à 13:16 :
"Nous allons créer UN MILLION d'emploi avec plus de flexibilité. Nous les entrepreneurs, nous avons peur d'embaucher. Si seulement il y avait plus de flexibilité, je vous promet UN MILLION d'emploi"

-Yvon Gattaz, président du MEDEF, fortune estimée a 100 millions d'euros
______________________

"Nous allons créer UN MILLION d'emploi avec plus de flexibilité. Nous les entrepreneurs, nous avons peur d'embaucher. Si seulement il y avait plus de flexibilité, je vous promet UN MILLION d'emploi"

-Pierre Gattaz, fils de Yvon Gattaz, président du MEDEF (aussi), fortune estimée a plus de 100 millions d'euros

_______________________

Cherchez l'erreur. La vie est une comédie. Une comédie humaine.
Réponse de le 21/11/2014 à 13:23 :
Ok, ces deux personnes n'ont aucune crédibilité. Après dans la vraie vie, ne pensez vous pas que ce chiffre très élevé de 84.7% n'est pas révélateur d'un problème de surprotection des personnes en CDI ?
Mais ça n'est pas grave hein, ce sont les jeunes, les plus de 50 ans et les moins qualifiés qui subissent cette précarité... Après si ça pête, il ne faudrait pas chercher trop loin pourquoi.
Réponse de le 23/11/2014 à 15:30 :
ça pètera jamais car y a la télé, le rsa, et les boucs emissaires, les immigrés...
a écrit le 21/11/2014 à 12:43 :
NON ! la voila notre soi-disante réussite française : précarité à tous les étages dans le privé.
Et dans la fonction publique pas mieux.. 30% de CDD dans certains domaines. Merci aux planqués.
Réponse de le 21/11/2014 à 14:02 :
Oui mais en moyenne sur tous les secteurs, 85% des employés sont CDI. Rien d'alarmant donc.
Réponse de le 21/11/2014 à 18:39 :
Bien au contraire si vous prenez le publique, ceux qui sont principalement virés sont les vieux en les "incitant" a partir plus jeune et si ils choisissent de rester on les passent pas au grade ou niveau supérieur; comme ça ils sont virer dû aux limites d'âge et on leur paye une petite retraite sans qu'ils ne puissent retrouver un emploi de part leur âge... Quand au privé, c'est pas mieux!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :