Vers un ralentissement de la croissance française au 4e trimestre

 |   |  222  mots
La banque centrale se base pour cette deuxième estimation sur son enquête mensuelle auprès des entreprises.
La banque centrale se base pour cette deuxième estimation sur son enquête mensuelle auprès des entreprises. (Crédits : AFP)
La croissance devrait être de 0,1%, selon l'enquête mensuelle de la Banque de France. Les entreprises prévoient en décembre un repli de l'activité dans l'industrie. Seuls les services devraient progresser.

Prévision confirmée. Après une hausse de 0,3% au troisième trimestre, la Banque de France (BdF) a maintenu son estimation d'une croissance limitée à 0,1% du produit intérieur brut (PIB) français au quatrième trimestre, dans un communiqué publié lundi 8 décembre.

La banque centrale se base pour cette deuxième estimation sur son enquête mensuelle auprès des entreprises. Celles-ci prévoient en décembre un repli de l'activité dans l'industrie, une légère diminution dans le bâtiment et une progression dans les services.

Contraction des prix dans l'industrie

En novembre, la production industrielle a progressé dans la plupart des secteurs et les carnets de commandes et les stocks sont jugés "corrects" mais les effectifs baissent légèrement et les prix se contractent à nouveau, a détaillé la Banque de France. Elle ajoute que l'activité dans les services est restée quasiment stable "le dynamisme des services informatiques compensant la baisse" de l'intérim.

     | Lire La France a encore perdu 34.000 emplois au troisième trimestre

Quant au bâtiment, l'activité y recule à nouveau, dans le gros œuvre comme dans le second œuvre. Les carnets de commandes sont toujours insuffisamment garnis et les effectifs sont en légère baisse. En outre,  les prix des devis poursuivent leur repli, a souligné la banque centrale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2014 à 16:13 :
On engraisse des idiots qui sèment le chaos... sommes-nous suicidaires? Pouvez-vous commenter le suicide français?
comme métier d'avenir: ingénieur limeur de quai, conservateur de musée de l'industrie.
Réponse de le 12/12/2014 à 15:55 :
D 'après ce que j ai compris une des différences entre nous et Allemagne en terme de compétitivité est du au fait que l 'allemagne sous paye exploite le secteur des service . En France industrie finance service ...sont au même niveau salarial en fonction des catégorie.
a écrit le 09/12/2014 à 16:06 :
La croissance ralentit on fait une politique ridicule à 200 000 emplois!
a écrit le 09/12/2014 à 15:50 :
On parle de croissance ou des fonctionnaires hitlériens antisémites qui doivent payer des indemnités pour tortures sur le genre humain. .. on se plaint des conditions de travail, le but n’est pas de torturer au travail, mais de soulager la peine de l’homme. Et la sous technologie, c’est du bon travail ? hitler a eu un complot contre lui… On critique les bulles qu’on a gonflé par pénurie, on oublie de critiquer les pets de relance électoraux… On réduit la population active, on dit qu’on fait de la croissance, c’est du foutage de gueule. On aurait 9/10 contre la politique chômagiste… voila du potentiel de révolte ! Pourquoi ne pas faire une pétition ? On raconte des boniments !
a écrit le 09/12/2014 à 15:27 :
Peut-on expliquer la croissance? Ces dernières années la France faisant le boulet de l'Europe, la croissance est ailleurs, en Allemagne. On désindustrialise, on fait des dettes et du chômage. C'est absurde! Pourquoi ne fait-on pas du développement économique?
De la même manière comment expliquer les écoles françaises qui sont moins bien classées au FT...
Sus aux boulets et sorcières!
a écrit le 09/12/2014 à 14:51 :
Quelle est la définition pour croissance ? L’impôt et le déficit pendant encore combien de temps, le chômage c’est des foyers détruits… à quand la revanche électorale ? Des impôts, un déficit qui augmente, aucune croissance, on fonctionnarise à tour de bras, aucune réforme du 1000 feuilles, on distribue des prébendes, on relance l’import, on dézingue l’industrie, on tire sur le travail des français, on fait du travail gratuit à la maison pour 70%, on incite à la paresse dans la fonction publique… aucun Etat dans la crise n’a augmenté les ponctions sur l’activité. C’est une politique Ganelon… on fait des emplois non pourvus alors que la société a pour préoccupation première le traitement de l’emploi. Que font les fonctionnaires ? On enseigne la cr... à l'école française. On augmente les fonctionnaires et on réduit les taxis, c'est un scandale! C'est un régime parfaitement foireux... et arbitraire!
a écrit le 09/12/2014 à 13:19 :
On parle des retraites ou du chômage de masse ? Pourquoi ne pas faire 5,7 millions de retraités ? A quand l’application de Maastricht et le remboursement des dettes et on verra notre niveau… A quand le paiement du déficit par un doublement d’impôts ? A quand l’évaluation des actifs toxiques bancaires ? Les retraités ponctionnent les revenus des jeunes, c’est injuste ! Les boomers sont des égoïstes ! On entend dire taxe aux cyclistes… on tire sur la société et on défiscalise les riches ! La consommation baisse et on augmente edf… on appelle cela consommation, on se fout du monde. C’est la bétise inflationniste ! On n’enseigne pas les héros nationaux… c’est parce qu’on veut détruire la société et par haine du peuple français. C’est de la trahison ! voila un taux de chômage scandaleux ! Y aura-t-il des indemnités pour le vieillissement prématuré alors qu’on reconnait le burn-out. Comme pour Obama, si le parlement repasse, la volonté générale s’exprime et risque d’être détournée par la clique fonctionnaire des groupuscules terroristes subventionnés par l’Etat qui prônent la violence sociale. C’est une logique de haine, de guerre sociale, de destruction économique ! Et demain est pire avec l'austérité vu la croissance nulle et la fausse relance et le déficit!
a écrit le 09/12/2014 à 12:57 :
La politique industrielle, c’est du bavardage, à quand la révolution ? Nous avons des fonctionnaires de type néron qui se livrent à la déprédation, voyez comme on tire sur les livrets. On fait dans la relance CAF : collabo anti France sous compétitif en zone de monnaie forte. Pourquoi des millions de chômeurs seraient victimes de quelques bureaucrates feignants ? En Allemagne, en Angleterre, aux USA on a réduit la taille de l’Etat. Le sud européen s’illustre par son incurie administrative, son laxisme et son chômage !
Parler de la croissance c'est du bavardage, on fait dans l'emploi non pourvu et la sous qualification pour les diplômés.
a écrit le 09/12/2014 à 12:37 :
La croissance ralentit : on a sabordé 265 sites de production… on appelle cela du PIB… on se fout du monde ! Les fonctionnaires font du pib, c’est comme les poulardes qui ont peur du monde… la croissance quand les poules auront des dents !
On parle des retraites, on entend dire 64 ans au Sénat, on oublie la croissance qu’on trouvera sur le plug et les faux chiffres du COR : l’Etat ment sur les retraites, les chiffres sont faux, on escroque les citoyens comme il existe des fonctionnaires corrompus dans l’affaire de la viande pourrie ! Les politiciens font manger du rat aux français ! Les fonctionnaires sont des profiteurs de l’Etat qui exploitent les salariés précaires. On a un sondage à 500 députés et une élection dans l’Aube, le printemps tarde… alors qu’on tue la société ! On entend dire virage, voila un pieux mensonge. Qu’il n’en reste pas un qui raconte des bétises statolâtres ! Alors on achève le socialisme alors qu’on parle baisses d’impôts et simplifications des normes crétines de l’Etat ! contre le crétinisme social : un bain iodé à Yeu ou à Cayenne ?
a écrit le 08/12/2014 à 21:34 :
Juste le chômage de masse, plus de taxes et de contributions et des promesses politiques qui ne valent rien.
a écrit le 08/12/2014 à 19:45 :
vu la structure de notre économie,on ne s'en sortira qu'avec une relance de la BCE et l'augmentation de l'immigration.
a écrit le 08/12/2014 à 17:37 :
Tous ces chiffres de croissance sont tellement faibles et soumis à caution qu'ils n'ont aucune signification
a écrit le 08/12/2014 à 16:29 :
tic taac... on attend la croissance et les élections. C'est le gouvernement CAF, ils ne savent pas de quoi ils parlent. C'est le royaume du cancre! Sortez-les!
a écrit le 08/12/2014 à 16:17 :
de la croissance,pourquoi ? Je ne m'étais pas aperçu que de croissance il y' avait....!
a écrit le 08/12/2014 à 15:40 :
Hollande nous avait dit à la télévision " la croissance elle est là ........." super-menteur comme Chirac, et la courbe du chômage qui s' inverse c' est aussi ce cancre payé en 2007 à la retraite 36 000 euros : merci qui ? merci aux 51% de français ayant voté flanby !
Réponse de le 08/12/2014 à 20:26 :
vu la part d'abstention, les 51% ne sont que 35 ! Nuance...
a écrit le 08/12/2014 à 13:18 :
Faisait longtemps qu'on avait pas parlé de croissance. Ca me manquait, tiens... Sinon, quand tu vois que les US, en "super" forme, ne remontent pas leurs taux et ne le feront sans doute jamais, ta croissance, hormis se la tailler...
a écrit le 08/12/2014 à 13:17 :
Le ralentissement de la croissance doit être lu comme aggravation de la décroissance
a écrit le 08/12/2014 à 12:49 :
La croissance ralentit, on attend au mieux un demi point: c'est la trahison de la France, le dézingage industriel, la piraterie sociale et la démolition européenne. Les boomers se livrent à la dévastation économique: on annonce une acocalypse financière par le subprime des banques d'Etat. C'est un complot contre la population et l'intérêt général afin de rendre les français esclaves de la finance international. Contre le crétinisme un séjour iodé à Yeu ou à Cayenne?
Qu'a-t-on dans la presse? Le burn-out serait reconnu comme maladie professionnelle, l'Etat doit cesser de donner des ordres d'oppression au travail sur les salariés précaires alors que 60% sont contre les lois paresse des 35h de la fonction publique. L'Etat c'est le vol, l'oppression politique, l'Etat Loubianka, l'Etat Ferguson anti jeune et anti croissance... On dézingue le bâtiment, on construit dans des déserts, on subventionne des autoroutes vides... l'Etat c'est le dysfonctionnement.
On annonce des sondages édifiants: 90% de la population contre la politique chômagiste du gouvernement. Mme Merkel demande plus de réforme, la population aussi... voila la dictature bureaucratique et funeste des tyrans qui piratent la société. On vend la bourse et les obligations à l'étrangers, on pousse les français hors de leur pays et on ne donne pas de droits aux jeunes français. On démolit l'école en n'enseignant pas les héros nationaux, comme par exemple Napoléon qui est admiré dans le monde entier. Ni Saint Louis, ni de Gaulle, ni Louis 14, ni Clovis, ni Jeanne d'Arc, ni l'ingénieur qu'est Léonard de Vinci, ni Bayard... c'est la haine destructrice du peuple français.
200 ans de déclin 40 ans de croissance sous la moyenne, on appelle cela un modèle? Il faut le dire vite, le PNB est inférieur à tous nos voisins. On invente de gros mensonges du type l'Europe c'est la croissance et l'emploi, c'est les traitres de la demande: plein chômage en France, zéro productivité, plein emploi en Allemagne. A quand la révolution des contrats uniques?
A quand le respect des droits fondamentaux, c'est sur le papier mais pas dans la réalité. On nous sert le grand bond en avant Européen et le crétinisme à l'école en recul dans le classement du Financial Times... à la française, la définition, comme pour libéral social à 57%... quand on est mauvais on dit qu'on est bons?
Et le parlement européen qui fait truquer les comptes publics de certains Etats, c'est de la démocratie ou de la démocrotie?
A quand la limogation des paresseux? A quand l'apocalypse financier comme en Suède dans les années 90? On annonce des amendes pour les cyclistes... voila les taxetout à l'œuvre et le diésel... qu'ils roulent à vélo!
si les petits patrons excédés sifflent le gouvernement pour l'usine à gaz administrative, quid des 50% de diplômés en exclusion alors qu'on est incapables de faire de la croissance, que l'Etat ne relance rien et qu'on fait dans l'humanisme de grosse commission! En France, plus y a de fonctionnaires, plus y a de pib, à l'inverse de tous les pays du monde! Plus le PMI baisse et plus on truque les données du PIB, on fait même dans le vice dans certains pays, on devrait dire sous zone.
Il existe des politiciens européeistes du type Rastignac qui ne payent pas leurs impôts ou bien qui détruisent l'emploi à s'enrichir personnellement en centaines de millions de comptes à l'étranger... ou des fausses déclarations de patrimoine, et on prône 7$ debt, 1$ growth...
On entend parler de dépensite maladive... alors à quand la charge du peuple français contre l'administration con? Prenons les prévisions du COR en 2020... on annonce 50 milliards de déficit, à quoi sert le conseil économique et social alors que les chiffres sont faux!
Un sondage annonce 500 députés ump, c'est pour des vraies fausses baisses d'impôts, des dépenses, une vraie fausse réforme des excès du 1000 feuilles? On entend dire trop d'impôts tuent l'impôt... sommes-nous suicidaires? Le Sud européen en proie au laxisme funeste rivalise de chômage!
L'Etat détruit la société, c'est un Etat Moloch!
Réponse de le 08/12/2014 à 13:19 :
Bizarre, comme raisonnement. Lorsque l'on sait que les états sont tenus en otages (comme nous) par les banques, un truc me gène...
Réponse de le 08/12/2014 à 13:32 :
Quelqu'un lit-il ce genre de message en integralité?
Réponse de le 08/12/2014 à 13:47 :
Bien dit +++++
Réponse de le 08/12/2014 à 16:35 :
Vous préférez les grafitis sur les murs? Nous avons affaires à des petits casseurs d'Etat...
a écrit le 08/12/2014 à 12:17 :
Et ce gouvernement va s'étonner, puis va accuser l'Allemagne, l'Europe, l'UMP, les Américains, les extra-terrestres, la Suisse, les phases de la lune, la Chine, les paradis fiscaux, la canicule, le mouvement des marées, la pollution, le diesel, le patronat, les entreprises, la Russie, les catholiques, la pluie etc...
Dans l'ordre que vous voudrez, et je dois en oublier. Mais ce ne sera jamais de sa faute !
Réponse de le 08/12/2014 à 13:35 :
Mais vous avez oublié l'âge du capitaine, et les 7 dimanche travaillés par an...
Réponse de le 08/12/2014 à 17:40 :
et Sarko ??
a écrit le 08/12/2014 à 12:14 :
Pas étonnant de voir la croissance s'effondrer sous les coups de buttoir de la fiscalité racket, des contraintes administratives exorbitantes, des Lois paralysantes, des contrôles incessants, et des mesures aussi stupides que contradictoires. Cela s'appelle le socialisme.
Réponse de le 08/12/2014 à 14:19 :
citation : "Cela s'appelle le socialisme." : Même pas car la droite fait la même chose que le PS. C'est tout simplement la mondialisation avec un nivellement par le bas pour les travailleurs, et par le haut pour les rentiers. Aucun commentaire du PS sur les 600 milliards de dette supplémentaire que nous a coûté la droite pendant la crise, étrange non ?
a écrit le 08/12/2014 à 12:04 :
Ben oui il faut bien avoir quelques cases en moins pour ne pas se rendre compte de la situation de stagflation que notre bande de lumières nous prépare ,et surtout ne croyez pas que la Menhir ou le tabouret de bar galant vont résoudre la situation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :