"S'il faut allonger la durée de cotisation, nous le ferons", a déclaré François Rebsamen

 |   |  444  mots
François Rebsamen est prêt à allonger la durée de cotisation des retraites si cela est nécessaire.
François Rebsamen est prêt à allonger la durée de cotisation des retraites si cela est nécessaire. (Crédits : reuters.com)
Alors que plusieurs rapports étalent de nouvelles projections sur le système des retraites, le ministre du Travail s'est prononcé sur la question d'un allongement de la durée de cotisation, mais de manière progressive...

Le ministre du Travail François Rebsamen a assuré mardi que le gouvernement allongerait si nécessaire la durée de cotisation requise pour toucher une retraite à taux plein, proposition mise en avant par la Cour des comptes pour sauver les retraites complémentaires.

S'"il faut, progressivement, c'est d'ailleurs prévu dans la loi Ayrault, allonger la durée de cotisation, eh bien, nous le ferons puisqu'il est normal que, quand l'espérance de vie s'allonge, on allonge proportionnellement les durées de cotisation", a déclaré sur France 3 le ministre.

Les retraites reviennent au centre des débats

Cette déclaration survient au moment où deux rapports très attendus fuitent dans la presse. D'un côté, le Conseil d'orientation des retraites (COR) a publié son rapport. Celui-ci a révisé ses projections avec des perspectives plus optimistes en estimant que le système de retraite français pourrait repasser dans le vert à horizon 2020. De son côté, le rapport de la Cour des Comptes attendu jeudi - mais qui a déjà fuité - recommande de faire évoluer l'âge légal de la retraite à 64 ans afin de sauver le système des retraites complémentaires.

Le Roux et Touraine répliquent

Ces propos du ministre du Travail ont semé le trouble dans les rangs de la majorité. Le chef de file des députés socialistes Bruno Le Roux a répondu mardi qu'il n'était "en aucun cas envisagé" de reporter l'âge de départ en retraite "dans les deux prochaines années" et que "toute l'énergie" doit se concentrer sur "plus de croissance et moins de chômage".

La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a assuré que le gouvernement n'envisageait, en matière de durée de cotisation pour la retraite, rien de plus que ce qui est déjà dans la réforme votée l'an dernier.

"La situation aujourd'hui est simple: une réforme des retraites a été menée, qui porte ses fruits," a-t-elle indiqué. "Pour ce qui est des régimes complémentaires, des négociations sont en cours. L'allongement de la durée des cotisations décidée pour les régimes de base s'appliquera aussi pour les régimes complémentaires, mais il n'y a rien d'autre de prévu."

Interrogé dans les couloirs de l'Assemblée nationale sur ses propos du matin, François Rebsamen a lui-même précisé:

"La loi qui a été votée prévoit un allongement de la durée de cotisation à 43 ans à partir de 2035. Je n'ai rien ajouté d'autre. J'ai dit que la durée de cotisation s'allongera progressivement, passera à 43 ans à l'horizon 2035".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2014 à 16:50 :
qu'il commence par aligner les retraites on subventionne tout le monde où personne base de la Republique l'EGALITE
a écrit le 17/12/2014 à 16:27 :
Ils sont marrants les socialistes ! Les mains dans le cambouis, ils ont un discours carrément opposé à celui tenu lorsqu'ils comptaient les points et péroraient à l'Assemblée...mais c'est cela aussi la politique: savoir évoluer comme le fait notre Président avec une attitude qui s'éloigne du socialisme dogmatique et destructeur pour aller vers une sociale démocratie à la Blair ou la Schroder...à suivre
a écrit le 17/12/2014 à 15:41 :
Savez vous qu'un fonctionnaire n'est pas qu'un gratte papier assis le cul sur sa chaise, à répondre au téléphone quand il en a envie... Ceux qui font des contrôles sur le terrain ont aussi un bureau avec leur nom sur leur porte. Pour faire son rapport dans son bureau il doit en sortir pour voir si la compta des entreprises n'est pas pipeautée, si le gymnase est aux normes, si les maîtres nageurs sont bien tous diplômés et en nombre suffisant, sans oublier les fonctionnaires de la DDPP (nouveau nom de la répression des fraudes). Même lorsque leurs bureaux sont fermés ou vide travaillent. Et moi qui travaille au support utilisateur en informatique lorsque je suis avec un collègue dans son bureau je fais quoi à votre avis ? Lorsque je suis en formation ou que j'en anime une je ne suis pas dans mon bureau et pourtant je travaille. Alors oui sur ce point le reportage de M6 était orienté. D'ailleurs la journaliste pendant qu'elle était dans le couloir de Bercy et en se faisant embaucher dans une autre boite "en immersion" elle n'était pas dans son bureau doit-on en déduire que pendant ce temps elle ne travaillait pas ? A vous lire les fonctionnaires sont des emmerdeurs, tatillons, fainéants et plus puisque affinité. D'accord privatisons toutes les missions de la fonction publique, c'est déjà fait en partie d'ailleurs. C'est explicité dans le 2ème volet du même reportage de M6. La journaliste s'est faite embaucher dans une plateforme téléphonique sous-traitant le standard du RSI (régime social des indépendants). La demande de l'employeur était de répondre au téléphone en moins de 3 minutes. Quels propos sont tenus à la cafétéria par des collègues plus anciens ? Pour répondre en moins de 3 minutes il faut répondre "j'envoie un mail à votre gestionnaire du compte", il était également affirmé que certains collègues étaient incompétents. La journaliste c'est rendu compte que son voisin se trompait de colonne en répondant au téléphone et donnait des réponses erronées depuis le matin !
La privatisation comme solution, je n'y crois pas. Il y a un autre exemple : les autoroutes,
a écrit le 17/12/2014 à 13:18 :
Alignement des retraites du public sur celles du privé point barre !!!!!! Et bien sur annulation des privilèges du public. Ce ne doit pas être toujours le privé qui cotise pour les retraites du public. Un reportage sur M6 nous montrait les portes des bureaux fermées les après midi à partir de 15 h ... une honte !!
a écrit le 17/12/2014 à 12:54 :
Mettre sur la table toutes les caisses de retraites aux vues des citoyens , car ceci est caché depuis fort longtemps et l'on sait pourquoi .C'est de cette façon que l'on pourra modifier et assainir les comptes des diverse caisses . Remontons dans le passé pour mieux assurer l'avenir
a écrit le 17/12/2014 à 12:14 :
ISTOIRE // ALBERT ESTEIN A DIT POUR CHANGER LE MONDE SUR LE SOCIAL /IL FAUT 1// DIMINUE LE TEMPT DE TRAVAIL 2// ET METRE LES GENS A LA RETRAITE PLUS TOT? ? ? 9MILLIARDS D INDIVIDUES SUR TERRE EN 2050??????????
a écrit le 17/12/2014 à 10:04 :
L'âge de la retraite complémentaire des cadres est toujours fixé à 65 ans. Lors de la réforme de tonton Mitterrand , des mesures provisoires, qui durent encore, ont permis de verser cette cette retraite avec anticipation. Ces mesures transitoires sont reportées et conservées d'année en année pour que le départ coïncide avec l'âge de la retraite de la sécu. Une simple mesure de non-report permettra de rétablir ce versement à partir de 65 ans. Sans rien changer à l'âge officiel de départ qui est resté à 65 ans.
a écrit le 17/12/2014 à 8:51 :
M Rebsamen n'a même pas besoin d'être remplacé par un robot car il ne sert à rien et nous coûte très très cher.
a écrit le 17/12/2014 à 8:06 :
il faut que tous fassent un effort, donc baisser les pensions actuels,
Réponse de le 17/12/2014 à 12:00 :
ou recuperez les grosses retraites , par l inposition c est ce que devrais faire le gouvernement,? ??
a écrit le 17/12/2014 à 7:46 :
Ce n'est pas parceque l'espérance de vie à augmenter de 15 ans depuis 1945 que l'on peut demander à un travailleur de 65 ans de faire le même boulot qu'un travailleur de 55 ans' il y a 15 ans. Empécher des classes d'ages d'accéder au bénéfice de la retraite est une injustice. Le seule solution équitable, c'est diminuer les pensions pour revenir à l'équilibre des retraites.
Réponse de le 17/12/2014 à 8:13 :
Oui, il faut baisser les pensions et les compléter par un prélèvement sur la consommation: la TVA sociale ou mieux l'impot sur l'énergie.
a écrit le 17/12/2014 à 7:46 :
Ce sont les salariés qui cotisent, ceux qui travaillent qui cotisent, et Rebsamen ministre du travail et de l'emploi est inutile à son poste.
Valls a une fois de plus fait un mauvais casting en le nommant au gouvernement.
Rebsamen à rien du tout, c'est un bavard ou une pipelette, comme vous voulez. Il est incapable de créer quoi que ce soit et encore moins de créer du travail, il est purement inutile à la société française et ses émoluments sont constitutifs d'abus de fonds publics.
Réponse de le 17/12/2014 à 8:16 :
Ce sont en fait les entreprises qui cotisent. Il faut basculer le financement des retraites sur une fiscalité énergétique. Merci.
Réponse de le 17/12/2014 à 18:01 :
@gépé
"Ce sont les entreprises qui cotisent", la bonne blague je vous conseille de regarder votre fiche de paie de plus pres et vous verrez que le salarié cotise sécurité sociale, cotisation chomage, retraite + retraite complémentaire.
a écrit le 17/12/2014 à 7:34 :
Et si vous commenciez par provisionner la retraite des fonctionnaires en activités au lieu de volet les salaries du prive...
a écrit le 17/12/2014 à 5:34 :
Le plus dur pour le gouvernement ce sera de passer aux actes comme d'habitude
a écrit le 16/12/2014 à 21:38 :
Apres les attaques contre les chômeurs voila un nouveau tabou

Ils sont pitoyables

Je me demande comment il peut encore y avoir 15% de pro hollande
a écrit le 16/12/2014 à 20:42 :
il devrait rajouter :"sauf pour les fonctionnaires et regimes speciaux"
Réponse de le 16/12/2014 à 23:26 :
Non seulement les fonctionnaires ne sont pas épargnés par l'allongement de le durée de cotisation à 43 ans, mais ils sont aussi les seuls à devoir attendre attendre d'avoir l'age légal pour cesser de travailler.
A la différence du privé, il n'y a pas de rupture conventionnelle avec chômage payé durant 3 ans dans la fonction publique !
Réponse de le 17/12/2014 à 9:09 :
Vite, un mouchoir .. Je pleure...
a écrit le 16/12/2014 à 20:28 :
Bon sang, on l'a échappé belle !
a écrit le 16/12/2014 à 20:26 :
s'il vous plait les socialistes, arrêtez de mentir aux Français, vous allez vraiment tuer ce pays
a écrit le 16/12/2014 à 19:13 :
Quand auront ils le courage de voir la réalité en face plutôt que de continuer à mentir. Cela nous coûtera très très cher plus tard.
a écrit le 16/12/2014 à 19:06 :
Tous les ministres doivent revoir la vidéo du discours au bourget du candidat f.h
Réponse de le 16/12/2014 à 21:40 :
Comme tous les politiciens

il n'écrit pas ces discours
Sarko est pareil c'est du marketing

J'espère qu'un jour on refusera de voter pour ces clowns
a écrit le 16/12/2014 à 18:56 :
Les progrès technologiques, le travail acharnés des ouvriers, les luttes des entreprises contre la concurrence ont créés des gains de production IMMENSES. Ou ont ils été claqués M. Rebsamen.
a écrit le 16/12/2014 à 18:53 :
D'accord Rebsamen, d'accord mais en même temps tu fais pareil pour toi même et tes coreligionnaires, si non grrrrrrrrrrr.
a écrit le 16/12/2014 à 18:40 :
POURQUOI ne pas revenir au 39 heures qui permettrait de gommer tout les problèmes liés au 35 heures . Et poser la question aux jeunes voulez travailler au maximum pendant votre jeunesse ou alors reporter la charge sur vos vieux jours . Bien sur cela n'est pas très électoral et permet pas de faire sa vie ne politique .
Réponse de le 16/12/2014 à 18:53 :
"Et poser la question aux jeunes voulez travailler au maximum pendant votre jeunesse ou alors reporter la charge sur vos vieux jours" : On veut surtout arrêter de payer des niveaux de pension supérieur à nos salaires. On veut que les efforts ne concernent pas uniquement ceux qui sont nés après 1974 car le reste de la population représente un électorat intouchable.
Réponse de le 17/12/2014 à 12:15 :
Beaucoup de passion mais peu de raison... certes, quelques retraités actuels ont bénéficié de bonne conditions... Mais leur pension est de toute façon inférieure à la moyenne de leurs revenus... (calcul sur les 10 puis 25 meilleures années...) Sauf certains fonctionnaires ( calcul sur les 6 derniers mois, puis sur les 10 meilleures années). Voilà déjà une première injustice, compensées par les prélèvements sur l'ensemble des cotisations... Cherchez l'erreur. Bien entendu, les personnes concernées vont pousser des cris d'orfraie à ce commentaire, mais cela ne change rien au problème. Au lieu de se regarder le nombril et de pleurnicher sur la future baisses des pensions, ils feraient bien de regarder ce qui se passe ailleurs... u 42 ans de cotisations ne vous donne parfois droit qu'à des pensions à peine au niveau du SMIC, et de toute façons inférieures de près de 45 % aux derniers revenus. Parfois même de 33 § (exemple vu pour un ancien cadre...).

Alors à tous ceux qui préconisent une baisse des pensions pour ne pas à avoir à cotiser plus longtemps, je dis: vous ne viendrais pas vous plaindre au moment de votre départ en retraite d'avoir des pensions ridicules, parce que c'est vous qui l'aurez voulu...
Réponse de le 17/12/2014 à 12:48 :
donc j'en déduit que les 35 heures sont à votre mesure avec des vacances RTT et que vous n'avez aucune vision d'avenir . J'espère que vous prendrez la carte au PS.
Réponse de le 17/12/2014 à 13:54 :
Les jeunes, on veut pouvoir sortir du système de répartition de ponzi qui nous est imposé. On veut toucher la totalité de notre salaire et nous débrouiller avec les assurances (santé, vieillesse et compagnie). Au lieu de celà, on va encore nous enfumer en simplifiant la fiche de paye. La bonne blague, on veut choisir son nombre d'heure travaillée et pas qu'on nous impose des 35h, mi-temps et autre.
a écrit le 16/12/2014 à 18:37 :
Oui ! Ce gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir pour ne jamais taxer les transactions financières !
a écrit le 16/12/2014 à 18:36 :
6 millions de chômeurs voirs 9 millions.
Le plein emploi remplirait les caisses et si
les grosses entreprises payaient leur du.

encore une mesure de la gauche caviar.

Ce ministre est déjà bon pour la retraite, mais bon
il n'a jamais bossé en usine.

a+

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :