La Chine exceptionnellement en déficit commercial en mars

 |   |  310  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La balance commerciale chinoise est bien déficitaire de plus de 5 milliards d'euros en mars. Une première depuis avril 2004.

Comme Pékin l'avait prévu il y a quelques semaines, la balance commerciale chinoise est bien déficitaire de 7,24 milliards de dollars (5,36 milliards d'euros) en mars, une première depuis avril 2004, annonce l'Administration générale des douanes. Les exportations chinoises ont augmenté de 24,3% sur un an en mars à 112,11 milliards de dollars, mais les importations ont bondi de 66% à 119,35 milliards sur la même période, précise l'agence, qui parle d'un phénomène ponctuel.

"Sur le long terme, la Chine restera un pays d'excédent commercial. Mais avec un plus fort accroissement des importations que des exportations, l'excédent pourrait baisser", a dit le responsables des statistiques de l'administration, Zheng Yuesheng, à la télévision officielle. Les économistes avaient anticipé un déficit commercial exceptionnel mais tablaient sur un montant de 390 millions de dollars, avec une hausse des exportations de 27,0% sur un an et de 59,0% pour les importations.

L'excédent commercial que la Chine enregistrait depuis six ans sans interruption s'est réduit au cours des quatre derniers mois. Les importations ont été soutenues par une forte demande intérieure, tandis que les exportations ont subi la lenteur de la reprise mondiale. Ce déficit ne semble pas susceptible d'alarmer la Chine, comme en témoignait fin mars les déclarations du Premier ministre Wen Jiabao, se disant "content" de ces chiffres. Il évoquait alors un déficit autour de huit milliards de dollars.

Cette balance déficitaire pourrait fournir à Pékin un argument pour reporter le débat sur l'appréciation du yuan, que les Etats-Unis et des pays européens jugent sous-évalué de façon artificielle, jusqu'à 40% en deçà de sa valeur réelle selon certains élus du Congrès américain.

Sur une base mensuelle, les exportations ont crû de 18,6% par rapport à février et les importations de 37,3% sur cette même période

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2010 à 20:40 :
Déficit attendu, voulu et stratégique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :