Croissance très modérée de la zone euro en 2010, prévoit la BCE

 |  | 270 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'économie de la zone euro va croître à un rythme très modéré cette année, et la croissance reste soumise à de nombreux risques, a estimé la Banque centrale européenne dans son rapport mensuel publié ce jeudi.

Dans son dernier rapport mensuel publié ce jeudi, la Banque centrale européenne (BCE) prévoit une hausse d'à peine 0,8% du PIB (produit intérieur brut) en zone euro. "L'économie de la zone euro va progresser à un rythme modéré en 2010, dans un environnement incertain", écrit la BCE , confirmant une estimation antérieure.

Jusqu'à présent, les seize pays de l'euro ont essentiellement profité d'une reprise de la demande mondiale, tirée par les pays émergents, notamment la Chine, qui a affiché une spectaculaire croissance de 11,9% au premier trimestre 2010.

Le FMI tablait début avril sur une croissance de 0,8% également pour la zone euro. L'Europe "sort de la récession plus lentement que d'autres régions", a jugé le FMI, soulignant que certains éléments comme la crise budgétaire grecque freinent la reprise. La première économie du Vieux continent, l'Allemagne, devrait quant à elle bénéficier d'une croissance de 1,2% de son PIB en 2010, selon le FMI, et de 1,5% selon les prévisions des grands instituts d'études éonomiques allemands. Quant à la France, le gouvernement prévoit une hausse du PIB de 1,4% seulement pour 2010.

La croissance reste soumise à de nombreux risques, a cependant prévenu la BCE ce jeudi, citant entre autres une nouvelle flambée potentielle des prix des matières premières ou une "correction désordonnée" des grands déséquilibres mondiaux. Pour la BCE, il revient à chaque pays de contribuer à faire disparaître ces grands déséquilibres, dans le cadre d'une action globale devant être pilotée au niveau du G20, qui rassemble les Etats industrialisés et les grands pays émergents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/05/2010 à 9:21 :
Croissance, toujours croissance! Toujours le même mot ! Combien de temps encore les médias aux ordres continueront-ils à nous rabâcher les oreilles avec ce même slogan devenu obsolète? Ce mot qui n'a plus de sens que pour ceux dont la raison d'être n'a toujours été que productivité, compétitivité, rendement, finance etc, l'appât du gain, le profit et l'enrichissement personnel. Que de qualificatifs malsains et esclavagisants d'une grande majorité de l'humanité au profit d'une minorité qui font travailler hommes et argent à leur place! Ce monde de la finance et de l'industrie, qui justement n'a rien appris de cette crise, puisqu'il continue le même language.
La crise elle a bon dos, elle n'est pas arrivée comme çà toute seule, mais elle a été provoquée par les oligarques de la finance internationale par une volonté d'instaurer leur nouvel ordre mondial, tout comme précédemment la crise pétrolière de 1973 et la débâcle financière de 1930 et les 2 guerres mondiales.
A l'heure d'aujourd'hui, c'est en termes de "DéCROISSANCE", de déconsumérisme, de déproduction que le monde doit réfléchir, agir, finalement vivre et faire les choses de manière à éviter une implosion planétaire, où quand il serait trop tard la plupart diront par remord de conscience, "Ah! si on avait écouté notre petite voix à l'intérieur"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :