Le soutien intéressé de la Chine aux Européens

 |   |  424  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Pékin aide financièrement les maillons faibles de la zone euro au nom de ses intérêts et de la stabilité de l'économie mondiale, les Européens étant devenus de plus en plus "sino-dépendants". Les Chinois sont très inquiets de la capacité des membres de la zone euro à reprendre le contrôle de la situation sur le front monétaire.

"Besoin d'aide ? Nous sommes là !" Les dirigeants chinois n'y vont plus par quatre chemins pour signifier aux Européens qu'ils ont besoin d'eux. Le mini-sommet qui se déroulait ce mardi à Pékin leur en a fourni une nouvelle occasion. La Chine "a pris des mesures concrètes pour aider certains pays de l'Union européenne à contrer la crise de la dette souveraine", a assuré le vice-Premier ministre Wang Qishan, cité par Reuters.

Il s'exprimait en ouverture de la troisième édition du "Dialogue économique à haut niveau" où l'Union européenne était représentée par la troïka des trois commissaires au Commerce, à la Concurrence et aux Affaires économiques et monétaires, qui avaient séché pour l'occasion la dernière réunion du collège de l'année. Le ministre des Finances portugais Fernando Teixeira dos Santos est revenu de sa récente visite dans l'Empire du milieu avec la promesse d'une manne de 4 à 5 milliards d'euros, selon un quotidien portugais. Lisbonne, qui doit lever quelque 19 milliards d'euros au premier semestre 2011, craint de perdre l'accès aux marchés mais répugne à frapper à la porte du fonds de stabilisation européen.

Pékin suit avec un certain embarras le feuilleton des conseils européens qui tentent depuis début 2010 de ramener le calme sur les marchés. En allusion à la pérennisation du plan de soutien à l'euro décidée la semaine dernière à Bruxelles, Wang a ajouté : "nous espérons que ces mesures produiront bientôt des résultats et mèneront à une relance soutenue des économies européennes". Quelques heures plus tôt, le ministre du Commerce Chen Deming s'était dit "très inquiet" de la capacité des Européens à reprendre le contrôle de la situation sur le front monétaire.

A Bruxelles, la diplomatie chinoise entonne le refrain de l'interdépendance. Lors de sa deuxième intervention devant le parlement européen en deux ans, l'ambassadeur Song Zhe a récemment rappelé tout le profit que les groupes européens tiraient de la prospérité de son pays. Le rendement des investissements européens en Chine s'est élevé à 10,1% entre 2004 et 2008 contre 6% dans les pays de l'OCDE, a-t-il rappelé. "La Chine est devenue le principal soutien des multinationales pour rester dans le vert ou simplement survivre", a-t-il dit aux députés, rappelant que Volkswagen réalisait 14% de ses ventes sur le marché chinois mais en tirait 80% de ses profits. En 2009, pour un euro d'exportations chinoises vers l'Europe, les entreprises européennes réalisaient en Chine 1,4 euro de revenu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2010 à 17:30 :
Hier, dans un commentaire lié à la Russie et les fameux vents Mistral, je mentionnais le BRIC qui veut changer la gouvernance mondiale et inviter d'autres nations à joindre. Aujourd'hui dans un autre média (Orange) j'ai lu que les chinois invitaient déjà l'Afrique du Sud à les rejoindre dans cette union. Je pense qu'à plus ou moins longue échéance, le Vénézuéla, l'Argentine et mêmel'Allemagne qui a d'énormes intérêts, ne serait-ce qu'avec la Russie, joindront le BRIC.
L'artisan de cette union est Vladimir Poutine et personne n'ignore les bons rapports qu'a le Premier Ministre russe avec les allemands.
Vous devrez admettre que je suis mieux informé que vous et que je ne fais pas cela dans mon intérêt propre...En Europe, on a intérêt à se remuer le "train-train" et fédéraliser cette Union-Européenne qui risque d'imploser sous peu.
PS: Ce que j'ai écrit hier à ce sujet n'a jamais été publié. Si vous croyez m'offenser, vous vous tromper. Je dis seulement: Merci les "fossoyeurs"; vous rendrez des comptes aux générations futures.
Joyeux Noël...Jean-Claude Meslin
a écrit le 24/12/2010 à 7:15 :
Bonjour,
Regardez cet interview d'un professeur d'économie Chinois.
http://www.dailymotion.com/video/xdjehx_cours-d-economie-du-venerable-profe_webcam#from=embed

C'est assez réaliste.
a écrit le 23/12/2010 à 10:28 :
Encore une décennie et les français seront heureux de recevoir des sacs de riz marqués "Don de la République Populaire de Chine"..

Réponse de le 23/12/2010 à 14:58 :
@ 0Michel P: cela ne devrait pas poser de problème puisque les Français marchent déjà à la baguette :-) Ce qui est à craindre, c'est que les Chinois, devenus hyper capitalistes, ne fassent aussi payer le riz :-)
a écrit le 23/12/2010 à 6:21 :
C'est reparti comme avant 14 avec les fantasmes de la "presse" de l'époque sur le péril jaune et ses menaces. cessez de taper sur un pays qui se "réveille" et sur une culture trop souvent ignorée.Révisez votre histoire et vos cours de terminale!
Réponse de le 23/12/2010 à 14:49 :
@ périljaune: le problème pour beaucoup, c'est que la terminale c'est le CM2 :-)
a écrit le 23/12/2010 à 2:15 :
qu'on on veut ou pas , les chinois vont prendre leurs places dans le monde, leader en économie et politique, et on y peut rien faire à cela , puisque ce pays était un pays durant des siècles, plus fort que les européens, et je ne vois pas qu'est ce qui pourrait les arrêter, le reste dites ce que ce que vous voulez, mais ce la ne changera à rien, dans vingt ans , l'europe sera beucoup plus dépendant de la chine qu'aujourd'hui.
a écrit le 22/12/2010 à 20:26 :
On a vendu notre âme à la chine avec une philosophie d'alcoolique.....demain j'arrête la dette.
Réponse de le 22/12/2010 à 21:50 :
@ super poulet: stp, envoies la recette pour arrêter la dette à Sarko et Obama :-)
a écrit le 22/12/2010 à 16:14 :
Il est quand même ahurissant de constater l'ignorance des commentateurs liée à la médiocrité de l'article.
Lors de la réforme des retraites, j'avais mis en cause l'absence d'argent productif (celui que l'on gagne en exportant des produits de qualité comme le fait l'Allemagne). J'ai été censuré dans tous les sens.
Hors vous devriez savoir que les donneurs d'ordres pour exploiter la main d'oeuvre chinoise peu coûteuse sont nos patrons qui, avec leurs financiers et leurs actionnaires gagnent beaucoup (souvent même sans payer d'impôts en France. Exemples flagrants: La chaine de montage des Airbus en Chine tourne à plein rendement. Peugeot a ouvert une usine qui en 2011 produira 860000 véhicules que l'on retrouvera certainement dans l'hexagone et en Europe. Ceux sont deux cas parmi tant d'autres...Il est évident que dans cette économie mondialisée, quelques chinois s'enrichissent pour devenir des capitalistes aussi cyniques que les nôtres. A qui la faute !
Lisez la presse anglophone et vous serez mieux informés.
Amicalement...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 26/12/2010 à 15:00 :
j'aime!
a écrit le 22/12/2010 à 15:20 :
Cantona a lancé un mot d'ordre contre les banques, il aurait mieux valu je pense lancé un mot d'ordre contre les produits chinois ! Il faut jouer la low-consommation. Faites durer vos produits ! Empêcher vos femmes de faire du shopping !!!
Réponse de le 22/12/2010 à 15:58 :
Pas necessairement mon ami. Mais tant que les consommateurs (et les electeurs) laisseront faire, ils n'auront que ce qu'ils meritent.
Réponse de le 22/12/2010 à 21:53 :
"Il n'y a de tyrant que là où il y a des esclaves" disait en gros Jose Rizal. Mais au stade de vassalisation où nous en sommes et compte tenu du dynamisme des jeunes, le combat va être très très dur !
a écrit le 22/12/2010 à 14:52 :
la Chine défend ses intérêts. A nous de défendre les notres. Nous lui avons offert la corde pour nous pendre, ne lui donnons pas la possibilité de donner le coup de pied dans la chaise qui nous "tient" encore en vie. Qui joue avec la spéculation ? Posons nous cette question, et avec le même sourire sachons dire à nos amis chinois, "oui au commerce, oui aux échanges mais pas à sens unique".
a écrit le 22/12/2010 à 12:26 :
apres avoir vendu la france aux banque priver , ( loi dite rotchild 1973) , maintenant la chine , prochainement l inde ,,,,,pauvre france
a écrit le 22/12/2010 à 11:43 :
Il faudrait que je reprenne mes livres d'histoire et que j'essaye de comprendre comment la monarchie et toute la noblesse se sont effondrees. Car il me semble qu'il y a des paralleles interessants avec ce qui se passe de nos jours. Faible contribution economique, (sur)endettement. Finalement les banquiers et marchands ont pris le dessus. Malheureusement, l'histoire risque de se repeter.
Réponse de le 22/12/2010 à 12:05 :
La monarchie et la noblesse et se sont effondrées suite à plusieurs causes et notamment un avachissement général de la classe dirigeante ainsi que des dépenses somptuaires et des fêtes, des allocations de rentes importantes à la noblesse qui ont vidées les caisses et menées au déficit. Le parallèle est en effet saisissant entre la chute de l'ancien régime avec la chute de l'UMPS en 2012 ! Mêmes causes, mêmes effets !
Réponse de le 22/12/2010 à 14:42 :
Il me semble peu approprié de comparer monarchie et noblesses, avec la situation actuelle. Une suppression totale de ces dépenses somptuaires, par quelques élites, même remboursées depuis 40 ans, ne résorberait pas le probleme de la dette, qui est un faux probleme.
Réponse de le 22/12/2010 à 15:55 :
Dans les deux cas, on constate une incapacite a prevoir les consequences et a prendre les mesures de sauvegarde necessaires. Comme s'il fallait que tout se termine en tragedie. Le consommateur se comporte comme une souris toute pressee de manger son bout de fromage sans voir la tapette qui va lui tomber dessus. Bonjour l'instinct de survie!
a écrit le 22/12/2010 à 10:33 :
Les Chinois vont prêter à l'Union Européenne, feront monter les taux, puis exigerons le remboursement. Ce sera la faillite de toute la zone euro, et la Chine deviendra propriétaire a peu de frais des biens industriels, financiers et autres de la zone euro. Elle exploitera la main d'?uvre Européenne qui n'aura plus le droit de rien dire pour pouvoir survivre. Merci à nos gouvernants de tous poils.
Réponse de le 22/12/2010 à 11:03 :
La Chine a en effet des arrière -pensées qui sont loin d'être philanthropiques et il faut dresser une muraille sanitaire anti-Chine autour de la France, d'autant plus que tous les produits chinois sont soit mauvais, soit dangereux, soit inutiles, soit polluants.
Réponse de le 22/12/2010 à 11:05 :
Erreur de perspective, je crois. Les nouveaux prêts aident à la baisse des taux. Et de toute façon la Chine est déjà le créancier no. 1 des USA. Elle a commencé depuis plusieurs années ses achats multiples dans les pays avancés. Cela rappelle vraiment le Japon des années 80, qui s'était offert le Rockefeller Center à New York. Au bout du compte, cela leur avait coûté très très cher!
Réponse de le 22/12/2010 à 11:42 :
@ Mercure : Nos gouvernements, de droite comme de gauche, n'y peuvent rien et l'ont prouvé, depuis trente ans, par leurs gesticulations sans résultat. Le vrai problème, ce sont ceux qui, nourris d'illusions par un parti socialiste tournant le dos aux réalités, excités par des syndicats irresponsables, passent trop de temps à brailler dans les rues, bloquer les ports, aéroports, transports, dépôts pétroliers, centres de logistique etc. etc. etc. Il faudrait tout de même voir les choses en face.
a écrit le 22/12/2010 à 10:06 :
« La Chine exige ». Super ! On était sous le contrôle de la commission européenne, puis de la commission européenne et du FMI, voici à présent que nous sommes sous le contrôle de la commission européenne, du FMI et de la Chine !
Réponse de le 22/12/2010 à 11:18 :
Ben oui. C'est comme ça. Si on n'est pas content, on n'a qu'à travailler plus, ne pas faire la grève etc.
Réponse de le 22/12/2010 à 11:44 :
C'est ça!!!!
on va travailler plus??? qui????
pour les: Bolloré, Betancourt,et autre Bouygue où Lagardére et.... j'en passe!!!!
On en a Assez!!!
ça va Faire MAL!!!!
je le souhaite, je Languis et je l'Espére!!!!
Vive la Révolution CITOYENNE!!!!
Réponse de le 22/12/2010 à 12:32 :
@ dd : Si vous réussissez, vous finirez dans un monde qui ressemblera à l'empire soviétique, dont les idéaux étaient les mêmes. Bonne chance.
Réponse de le 22/12/2010 à 19:11 :
@dd, hélas travailler plus pour gagner moins et avoir moins de prestation sociales ! C'est bien ce qui nous attends ! J'ai lu que : " le monde il est pas beau, le monde il est pas gentil, le monde il est capitaliste! "
Il n'y a qu'une chose à faire, c'est l'accepter ! les anglais disent : " Like it or not " c'est comme ça que le monde marche !
Réponse de le 26/12/2010 à 14:52 :
Ouvrir un livre, lire un journal, partager les connaissance et poursuivre la pente ascendante de l'évolution culturelle par nos enfants. C'est en cela que l'on doit travailler plus.
Les chinois se sacrifies pour les générations futurs, c'est intégré a leur culture. Inspirons nous, peuples occidentaux, de ce schema et enrichissons le de ce qui "fut un temps" notre moteur, la recherche, la passion pour le savoir et la vérité. La difficulté, fait peur et donne lieu à des dérives, l'affronter c'est, noble en l'action et source d'évolution.
a écrit le 22/12/2010 à 8:25 :
La Chine devra finir par comprendre qu'elle ne peut pas détruire toute la production industrielle des autres pays du monde et qu'elle devra prendre ses responsabilités et réévaluer progressivement sa monnaie
lLes produits qui ne produisent plus rien ne pourront ni consommer , ni réduire leur déficit budgétaire
Ainsi va l'histoire , on ne gagne jamais tout seul
Michel ROCHET
Réponse de le 22/12/2010 à 9:08 :
Mais alors que dire de l' excédent permanent de la balance commerciale allemande, en majeure partie au dépens des autres pays Européen? Alors que nous sommes sensés être dans la même union! Comme la Chine l' Allemagne ne fait rien pour le réduire, bien au contraire.
Réponse de le 22/12/2010 à 11:46 :
@ Arminius : Cette vision revient à dire qu'il faut égaliser par la base. Les Allemands auraient le droit de répondre, suivant un penseur français du 19ème, que "l'égalité est la revanche de la paresse et de l'ignorance sur l'esprit d'entreprise et le travail. Ils n'auraient pas tort.
Réponse de le 22/12/2010 à 13:34 :
@Kipo,
il ne s' agit pas d' égaliser, mais d' éviter la loi du plus fort, si chère aux Allemands quand ils sont les plus forts. Mai je devine que vous êtes Allemand, peu d' espoir donc que vous compreniez.
Réponse de le 22/12/2010 à 14:03 :
Je suis né en France de parents français. Je n'en constate pas moins que la France, lorsqu'elle se faisait encore des illusions, ne se comportait pas différemment de l'Allemagne aujourd'hui, dans les instances européennes. Essayons d'être objectifs et de ne pas accuser les autres (l'Allemagne, en l'occurrence) de ce qui est devenu notre indéniable retard.
a écrit le 22/12/2010 à 8:11 :
Si les Chinois veulent nous aider, qu'ils réévaluent leur monnaie! Ce dumping monétaire nous fait déjà beaucoup de mal!
Réponse de le 22/12/2010 à 9:06 :
Aide-toi et le "Ciel" t'aidera... Un taux de change, c'est par définition deux pays (ou groupes de pays). Lorsque les Chinois refusent de réévaluer, l'autre bord peut dévaluer - ce que les Américains ont déjà amorcé. Si les Chinois glissent en même temps, alors ils importent de l'inflation et se fabriquent une bulle financière (ce qui est en train de se passer; c'est aussi le précédent USA-Japon des années 80)...
Réponse de le 22/12/2010 à 9:08 :
Mais alors que dire de l' excédent permanent de la balance commerciale allemande, en majeure partie au dépens des autres pays Européen? Alors que nous sommes sensés être dans la même union! Comme la Chine, l' Allemagne ne fait rien pour le réduire, bien au contraire.
Réponse de le 22/12/2010 à 10:27 :
Dans toute famille, il existe des cigales et des fourmis. L'épargne des Allemands est plutôt une vertu, tandis que la gabegie des Grecs n'est sûrement pas recommandable. Ce qu'il nous faut, c'est une BCE plus pro-active (et non pas une Bundesbank déguisée) qui ne mette pas l'objectif de stabilité des prix au-dessus de l'impératif de stabilité économique et financière dans l'ensemble de l'union. Cela veut dire que la BCE aurait dû être moins laxiste vers 2002-2006 et qu'elle doit maintenant aider à la dépréciation de l'euro (ce qu'elle semble presque prête à faire)...
Réponse de le 22/12/2010 à 11:13 :
"L'épargne des Allemands est plutôt une vertu"... une vertu toute relative. L'Allemagne c'est quand même un dette de 73 % du PIB... contre 53 % pour l'Espagne qui est pourtant attaquée de toute part... Ceci étant, je suis assez d'accord avec vous sur le reste de votre commentaire.
Réponse de le 22/12/2010 à 11:56 :
J'en profite pour rendre un hommage appuye a Maurice Allais. Un homme lucide et clairvoyant que le pouvoir et les medias ont denigre.
Réponse de le 22/12/2010 à 14:19 :
@ Aloysius : On ne peut pas faire ces reproches à la BCE. Le traité qui l'a créée la rend responsable de l'évolution des prix, mais non pas de la tenue de l'économie (à la différence de la FED, par exemple) . Si elle le faisait, elle outrepasserait ses droits. Elle le fait déjà un peu, d'ailleurs. Il faudrait commencer par changer le traité. Je nous souhaite bien du plaisir !
a écrit le 22/12/2010 à 6:51 :
Comment s'y prendre pour arreter le declin de l'Occident? Voila la question qu'il faudrait poser au concours d'entree a l'ENA. Au lieu de cela, je me demande sur quelles questions les candidats doivent plancher.
Réponse de le 22/12/2010 à 7:30 :
Le déclin de l'Occident n'est pas généralisé dans ses effets mais les causes structurelles potentielles sont là. Si on ne prend pas les mesures nécessaires, il sera effectif d'ici 20 à 30 ans. Mesures à prendre : supprimer l'assistanat avec les aides diverses et variées ainsi que les structures débilitantes comme les HLM's. Rétablir la combativité des citoyens avec des valeurs nobles comme l'effort. Et surtout, changer les leaders politiques actuels par de nouveaux leaders avec des idées neuves. L'élection de Marine Le Pen entraînerait un sursaut salutaire à une France qui sombre, lentement mais sûrement vers une idiocratie !
Réponse de le 22/12/2010 à 8:26 :
Parce-que vous pensez que les idées véhiculées par Marine Le Pen sont neuves? Evidemment, du temps du maréchal, les valeurs de la France, c'était quand même autre chose...
Plaisanteries mises à part, croyez-vous vraiment que c'est avec ces cochonneries du passé que les choses changeront?
Réponse de le 22/12/2010 à 8:49 :
Biensûr que Marine Le Pen a des idées neuves et adaptées à notre situation actuelle. Votre conception de la politique est particulière figée, un peu comme si l'UMP reprenait en 2010 le programme du général De Gaulle. Marine Le Pen n'en a que foutre de votre maréchal !
Réponse de le 22/12/2010 à 11:43 :
Il faut arrêter de dire que l'Occident est en déclin, c'est totalement faux. Depuis les années 70 nos économies ont globalement continué à croitre mais de manière plus lente qu'auparavant. C'est le taux de croissance du PIB qui est en baisse, pas le PIB ! (Cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Croissance_pib_habitant_france.png). La réalité c'est que c'est l'Asie se développe plus vite et que nous devons nous adapter pour faire face à cette nouvelle donne. L'idée de déclinisme défendue par le FN sous-entend en fait que les chinois n'auraient pas droit aux mêmes aspirations que les occidentaux... au final, cela revient à une thèse clairement raciste. La vision du monde idéal selon le FN, c'est des occidentaux riches qui dominent le monde seuls avec l'Asie et l'Afrique qui bossent pour eux ! Voilà pourquoi les thèses de Marine Le Pen sont passéistes. C'est juste un remake de l'époque coloniale.
Réponse de le 22/12/2010 à 13:31 :
Pascal, je suis désolé mais le passéiste, c'est vous et ce que vous énoncez est faux ! De plus, vous savez très bien que la course à l'occidentalisation est vouée à l'échec suite à un épuisement de la planète qui est en cours et qui verra une dégradation mortifère des conditions de vie. Pour la première fois, les statistiques aux USA montrent une inversion de la courbe de longévité. Cette tendance a été annoncé pa rles écologues qui ont toujours dit que les générations actuelles qui deviennent centenaires sont les générations qui ont mangé des produits relativement sains et qu'avec les pesticides à forte dose et autres agréments, ce sera fini. Exit le problème des retraitres !
Réponse de le 22/12/2010 à 15:53 :
Les chiffres sont là, je n'y peux rien ! Inutile de passer à un autre sujet comme vous le faite. On parlait de croissance économique, pas de longévité de la population américaine... Vous passez du coq à l'âne ! C'est ce que l'on fait lorsque l'on est à cours d'argument. Il est tout de même incroyable de ne pas faire la différence entre PIB et taux de PIB quand on lit la Tribune !
Réponse de le 23/12/2010 à 8:44 :
Du tout, du tout, admettons que que le taux de croissance du PIB soit en baisse mais toujours bon. Dans ce cas, il ne signifie pas que le BIP, le bonheur intérieur brut soit significatif et bien orienté.
Réponse de le 23/12/2010 à 10:29 :
Houlala, le BIP est un autre sujet ! En tous cas, ça n'est certainement pas en véhiculant de fausses idées sur un déclin supposé de l'Occident qu'il risque de remonter !
Réponse de le 24/12/2010 à 10:55 :
Le déclin de l'Occident est l'endettement des Etats pour financer non pas des investissments mais des frais de fonctionnement. Il faut chasser les dirigeants actuels qui nous font vivre à crédit, à tel enseigne que même Pékin commence à s'inquiéter de nos dérives budgétaires colossales. Sarkozy emprunte 188 milliards en 2011 et c'est cel le déclin. Si Marine passe en 2012, il devra rendre des comptes !
a écrit le 22/12/2010 à 6:40 :
Je vis en Allemagne depuis 40 ans et je peux vous garantir que le nationalisme s' est de nouveau emparé d' une majorité des Allemands, à un point jamais atteint depuis la réunification et même depuis 1945.
Selon moi l'Allemagne n'est pas mure pour un' intégration Européenne, il serait peut-être plus judicieux et dans l'intérêt de L' Europe si l'Allemagne quittait seule l'UE, ne serait-ce que provisoirement, afin de donner aux Allemands le temps de revenir à des idées plus modérées.
La force économique de l'Allemagne, mais surtout son manque d'identification européenne, pourraient facilement conduire a un éclatement de la zone Euro. Je pense que le Nationalisme en Allemagne est aussi encouragé par une partie des industriels et de la classe politique, dans le but de provoquer une scission de la Zone Euro et enfin pouvoir réaliser le vieux rêve Allemand d' une Europe Centrale dominée non seulement économiquement par l'Allemagne mai aussi politiquement.
(Deutsche Interessenzone )
Il est donc important d'être très vigilant, d'autant plus que les Allemands considèrent l' idee de dominance Allemande comme tout a fait légitime et en accord avec le principe de la loi du plus fort.
Réponse de le 22/12/2010 à 7:50 :
Je ne vis pas en Allemagne mais je m'y rend souvent dans le cadre de mon travail et j'ai constaté la même tendance depuis quelques années. Je partage votre opinion mais en même temps, je ne suis pas certain de la persistance du dynamisme économique allemand à moyen terme. Si le pays a très bien fonctionné cette année, notamment grâce à de courageuses réformes menées début 2000, il sort tout de même du récession extrêmement forte, après 10 années d'une croissance qui a été 2 fois moins forte qu'en France ! Et la France n'est déjà pas vraiment une référence. Dès l'année prochaine la croissance attendue en Allemagne ne se situe plus qu'à quelques dixièmes de points au dessus de celle de la France... Sans compter le problème du faible niveau de natalité qui demandera plusieurs dizaines années pour revenir à un niveau décent. Par ailleurs, quoique l'on dise, dans les fait, la dette allemande compte toujours parmi les plus élevées d'Europe à 73% contre 77% en France. Une performance qui reste donc très moyenne...
Réponse de le 22/12/2010 à 8:18 :
Le point est intéressant (sinon quelque peu hors de propos). Mais, il ne faut pas l'oublier, historiquement la diversité a fait la force de l'Europe, qu'une véritable union communautaire risquerait de gommer. Christophe Colomb offre l'exemple canonique: son idée folle a été rejetée un peu partout avant d'être appuyée par la couronne espagnole. Un peu auparavant, une révolution de palais avait mis fin définitivement aux voyages de Zheng He!
Réponse de le 22/12/2010 à 9:24 :
Les temps ont changé, des puissances économique nouvelles ont pris les rennes. L' époque des héros solitaire ou des même des découvertes scientifiques dues à des individus est révolue. Nous devons changer nôtre tactique si nous voulons survivre. Seule un' Europe unie est en mesure de le faire. Mai allez faire comprendre ça à des Allemands qui, depuis la réunification ne cessent pas de se regarder dans le miroir et se prennent pour les bienfaiteurs de l' Europe et qui, par conséquent leur doit tout.
Réponse de le 22/12/2010 à 10:16 :
@ Arminius : La preuve est ainsi faite que De Gaulle, avec son "Europe des patries" aura, au bout du compte, non seulement tué toute vraie union européenne, mais aura encore légitimé l?état d?esprit allemand actuel. Car cet état d?esprit animait personnellement De Gaulle et ses suiveurs l?ont imité, sans même que la France possède, relativement aux autres pays, les moyens de l?Allemagne actuelle. Ainsi, avec les chimères gaullistes, auront finalement été enterrées les petites nations querelleuses et obsolètes dont nous faisons partie. Les chimères propres à Marine Le Pen n?y changeront rien, elles vont vers la même illusion. Quelqu?un a dit, je crois, que l?histoire commence en tragédie et se répète sous forme de farce. Et voilà ! comme disent les Américains en parlant de nous.
a écrit le 22/12/2010 à 5:58 :
Le manque d'unité et d'intégration des pays de la zone Euro nous rendent dépendants de la Chine, qui elle a su faire et aussi préserver son unité. Il est difficile de prévoir les conséquences de cette faiblesse et de cette dépendance à moyen et long terme.
Espérons pour le mieux, puisque nous n'avons pas le choix. L'égoïsme national des pays européens les plus influents nous y oblige.
a écrit le 21/12/2010 à 23:54 :
et quand on pense que nous autres occidentaux depuis des siècles nous avons établi avec la Chine - à l'époque où elle ne pouvait que faire ce que nous lui ordonnions - des relations commerciales purement platoniques et désintéressées, au point d'y avoir imposé la consommation d'opium pour que les britanniques puissent écouler leur production afghane de l'époque (ah ben oui, c'est intéressant l'Histoire..). Et maintenant, ils osent pratiquer avec nous des relations commerciales "intéressées" ... au fait, qui leur a appris, puisque c'est pas les occidentaux ? les Vénusiens ?
Réponse de le 22/12/2010 à 8:10 :
Je confirme le point historique et j'ajoute qu'il n'est pas necessaire de remonté si loin que cela dans le temps !! Vous parlez de l'epoque de Clive ! Moi je dirais, que rien qu'en 1900, les européen, français en tete avait des conséssions en chine et controlaient 13 des 18 provinces chinoises !
Juste retour historique !!!!
a écrit le 21/12/2010 à 21:47 :
" La Chine est devenue le principale soutien des multinationales pour rester dans le vert ou simplement survivre"
Leçon de capitalisme d'un pays communiste?
a écrit le 21/12/2010 à 20:08 :
C'est un proverbe tunisien qui dit "la main qui donne est au dessus de celle qui reçoit". Mais Confucius connaissait cela voilà 2500 ans! Les Chinois ne poursuivent pas leur intérêt au sens superficiel du terme; ils ont besoin de ressentir leur supériorité, reconnue par tous. Comme le disait Ying Xiong, «tous sous le ciel»...
a écrit le 21/12/2010 à 19:28 :
Ah : les chinois achetent l'europe ! Bene !
Les pragmatiques vont enfin prendre le pas sur les démagogues, idéologues, et autres dogmatiques ! On va peu être prende une bonne fois pour toute le taureau par les cornes et faire les réformes necessaires !
Oui, ami chinois : Achete la France : Elle en a grand besoin !
a écrit le 21/12/2010 à 19:12 :
Comme eux qui ont besoin de nous :
1) Assurer leur exportation, leur excédent commercial et leur croissance à 10 %/an
2) Assurer leur liquidités estimées à 2500 milliards $ USD. L'europe est une terre d'investissement potentiel. Si le dollar s'effondre, leur excédent ne vaudra pas plus que de la monnaie de singe.
3) Notre technologie et notre savoir-faire.

Nous sommes donc interdépendants. Effondrement économique de l'Europe et même de l'Occident = effondrement économique de la Chine et de l'économie mondiale. Il est donc dans l'intérêt de personne de voir les économies occidentales s'effondrer.
a écrit le 21/12/2010 à 19:08 :
1) Je trouve normal que les Chinois se préoccupent de leurs intérêts et je souhaiterais même que Sarko fasse de même plutôt que de s'aligner béatement sur les US. 2) Les Chinois ne sont pas idiots et investissent habilement leurs confettis (dollars américains).
Réponse de le 22/12/2010 à 4:52 :
Bonjour,

Je reprends ce que dit une personne consciente ici: Je trouve donc aussi normal que les Chinois se préoccupent de leurs intérêts et je souhaiterais même que Sarko fasse de même plutôt que de s'aligner béatement sur les US...

Cependant, en y réfléchissant bien, qui gagne plus... ceux qui partent en Chine et qui y vont pour se remplir les poches (comme Wolswagen, Loreal, Danone ou Channel par exemple) ou bien les Chinois qui déversent leurs argent en investissant en Europe ?

La France devrait cesser de jouer la "jeune effarouchée" et l'Hypocrite de service... mais plutôt se tourner vers celle qui l'aide vraiment et non vers ceux qui le prétendent sans rien apporter. A moins que tout cela ne soit déjà réglé et que nous assistions au déclin programmé et voulu (par les chefs d'États européens -les marionnettes- eux-mêmes) de l'Europe.
a écrit le 21/12/2010 à 18:27 :
- "Le soutien intéressé de la Chine aux Européens"? Pourquoi, le soutien de l'USA à la France et et l'Europe continental ne l'a pas été ? Il est évident que depuis le plan Marchal les USA tiennent la politique de la France et de l'europe par le nez. Pire encore, je ne vois aucune indépendance de la France vis a vis de la politique des USA. L'histoire que l'europe est divisé ou que les français s'opposent à la guerre en Irak ce n'est que du théatre.
Réponse de le 21/12/2010 à 21:29 :
Marshall , George de son prénom

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :