Risques de surchauffe pour les pays émergents, selon le FMI

 |   |  279  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le Fonds monétaire international prévient que la réponse des pays émergents aux afflux de capitaux auxquels ils sont confrontés est insuffisante au risque de provoquer un atterrissage en catastrophe de leurs économies. L'organisme déclare à nouveau que, le yuan est "substantiellement sous-évalué".

Dans un document destiné au G20 publié lundi, le FMI écrit que les réponses apportées aux risques de surchauffe provoqués par les afflux de capitaux et l'accélération de l'inflation "ont été insuffisants pour faire face à la montée de ces tensions laissant présager un risque d'atterrissage en catastrophe".

Le FMI souligne que si les flux de capitaux en direction des pays émergents ont été modérés, voire dans certains cas renversés, ils n'en restaient pas moins élevés et volatils. Les économies émergentes ont tenté de ralentir l'arrivée de ces flux par un mélange de mesures macroéconomiques et de contrôle des capitaux, mais elles retardent l'application de mesures plus drastiques telles qu'un relèvement des taux d'intérêt.

En revanche, l'institution estime que la reprise des pays développés progresse trop lentement. Aux Etats-Unis, l'amélioration observée sur le marché immobilier et au niveau de l'emploi reste lente, et à défaut d'une hausse des exportations, la croissance devrait rester limitée.

Le FMI a redit que le yuan chinois était "substantiellement sous-évalué" tandis que la valeur de l'euro et du yen est globalement conforme à leurs fondamentaux.

Le dollar apparaît très bien valorisé au regard de ses fondamentaux, estime en revanche le FMI qui ajoute qu'une dépréciation de la devise américaine par rapport aux monnaies sous-évaluées contribuerait à réduire le déficit de la balance courante américaine.

Enfin, le FMI juge que la probabilité d'un retour prochain des cours du pétrole à leur plus haut historique proche de 150 dollars, atteint à l'été 2008, a "matériellement augmenté".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :