Seules huit banques n'ont pas réussi les tests de résistance européens

 |   |  515  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Huit banques sur quatre-vingt dix - dont cinq espagnoles - ne passent pas les "stress tests" dont l'Autorité bancaire européenne rendait ce vendredi les résultats très attendus. Les établissements italiens, portugais, français et allemands ayant participé ont tous réussi l'examen.

La période d'attente fébrile prend fin. Les résultats des "stress tests" européens viennent de tomber et ils devraient rassurer : seules huit banques ont échoué. Elles devront lever 2,5 milliards d'euros de capital pour se mettre en conformité avec les exigences de l'Autorité bancaire européenne (ABE).

A l'annonce de ces résultats, la Banque centrale européenne "salue les recommendations" de l'organisme de contrôle et "encourage les gouvernements à intégralement mettre en oeuvre les engagements qu'ils ont pris afin de garantir que les mesures nécessaires soient mises en oeuvre", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Du côté de la Commission européenne, le soulagement se fait aussi sentir. Pour Bruxelles "les résultats des stress tests montrent que les banques européennes sont plus fortes et mieux à même de résister aux chocs" que lors de la dernière session, en 2010.

Les pronostics tablaient plutôt sur dix à quinze échecs, ce sont finalement cinq banques espagnoles, deux grecques et une autrichienne qui ont raté l'examen de l'ABE.

Cinq échecs espagnols

Les établissements espagnols sont les plus nombreux à avoir été testés avec 25 entités passés au crible. Les caisses d'épargne Caja Mediterraneo (CAM), CatalunyaCaixa, Unnim et CajaTres, ainsi qu'une banque, la Banco Pastor ont été recalées.

En Grèce, deux banques sur six n'ont pas résisté aux scénarios envisagés. Il s'agit d'Ate, une banque agricole, et d'Eurobank. L'établissement le plus important du pays, la Banque nationale de Grèce (BNG) a, en revanche, réussi le test.

Pour l'Autriche, c'est la Volksbank qui a raté ces tests de résistance. Deux autres banques l'ont réussi.

Résister à une récession sur deux ans

Pour être reçues à l'examen, les établissements financiers devaient pouvoir résister à deux scénarios. Le pire prévoyait  une récession sur deux ans avec une baisse du PIB de 0,5% dans l'Union européenne, mais aussi une chute de 15% des valeurs boursières ou encore un taux de chômage à plus de 10,5%.

Pour passer les tests, il fallait conserver un ratio de fonds propres "durs", rapidement disponible, supérieur à 5%. Proches de cette limite, seize banques devront améliorer leur situation, prévient aussi l'ABE. L'exposition aux dettes publiques des pays en difficultés faisaient aussi partie des critères pris en compte par l'Autorité bancaire européenne. Toutefois, un éventuel défaut de paiement de la Grèce ne faisait pas partie des hypothèses envisagées.

Résultats contestés

Helaba, une banque allemande régionale, avait dès mercredi annoncé son échec. Mais la banque conteste certaines conditions et a décidé de ne pas participer aux tests.

Pour la France, BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et BPCE notamment ont passé les tests "avec succès", selon l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP). Leur ratio de fonds propres dépasse les 7,5%.

L'Italie, le Portugal et l'Irlande, très observés alors que le règlement de leur dette souveraine inquiète toujours les marchés européens, s'en sortent bien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2011 à 20:26 :
allez voir ce blog vous allez rire http://leblogecodunbanquierdem.blogspot.com/
a écrit le 08/10/2011 à 20:26 :
http://leblogecodunbanquierdem.blogspot.com/
a écrit le 18/07/2011 à 9:44 :
Moi je pense me rendre à ma banque, afin de récupérer toute mon argent, vu ce que cela rapporte, je préfère mettre tous les sous dans une boite à chaussure! et si jamais tout s 'écroule au moins il me restera un peu d'argent ! certain vont tomber de haut!!!!!
Réponse de le 18/07/2011 à 12:18 :
@roger, tu as raison Roger , je suis un petit ouvrier, les quelques sous que j'ai à la banque , je pense les retirer! après tout,ils nous prennent pour des cons, nous payons les vacances a ces gens là, et nous ne pouvons même pas nous y rendre nous même,je vais en parler à mes collègues, très bonne initiative Roger!!!!!!!!
Réponse de le 18/07/2011 à 13:40 :
Si tout le monde fait comme toi, les banques ne pourront assumer, et tu pourras te chauffer avec tes billets qui ne vaudront plus rien !
a écrit le 16/07/2011 à 16:26 :
et les Compagnies d'Assurance Vie ?? Quels sont les encours prêtés sur les marchés à des Banques ou Etats ?? On aimerait bien connaître le détails des encours prêtés aux Banques, Etablissements financiers ou Etats ...!!!
a écrit le 16/07/2011 à 15:12 :
CE N'est pas LONDRES QUI STATUE SUR CES FAMEUX TESTS.?.comment peut
t'on assimiler les fonds propres d'une banque mi capitaliste et mi
mutualiste ?. je veux parler du CREDIT AGRICOLE cotée au CAC 40, mais
qui "appartient" aux caisses régionales qui sont des banques régionales coopératives, basées sur les parts sociales. Mais pourquoi
13 caisses régionales (sur 39) font t'elles aussi appel au MARCHE
alors que les "épargnants" n'ont aucun droit de vote. CURIEUX, et
j'aimerai avoir des avis sur ce point !.
Réponse de le 16/07/2011 à 20:50 :
le credit agricole a changé ! sûr le capital de credit agricole sa est bloqué par les caisses régionales qui ont la majorité du capital : on parle du véhicule côté permettant au groupe de faire des acquisitions dans le cadre de la mondialisation -
pour avoir un droit de vote il vous faut acheter des actions sur le marché - casa est côtée au cac 40 depuis 2001...
a écrit le 16/07/2011 à 11:21 :
Affirmer que seules 8 banques ont échoué est trompeur. En réalité, 24 banques sont pressées de lever du capital, si on compte les 16 qui sont limites; c'est d'ailleurs ce chiffre de 24, supérieur aux attentes, que retient le site financier de référence Bloomberg en gros titre.
a écrit le 16/07/2011 à 9:55 :
la solution qui va assainir tout le systéme a été trouvé par moi, il reste juste a préparé l'opignion pour la mise en oeuvre . on autorise exeptionnellement tout les états a faire marcher la planche a billets pour rembourser leurs créances et l'on repart sur des bases saines. tant pis pour ceux qui on des economies en liquides, car elles vaudront plus grand chose
Réponse de le 16/07/2011 à 10:34 :
Y a pas que l'épargne qui serait ruinée dans ce cas, très grand plongeon de l'immobilier, fin des retraites qu'elles soient par capi ou par distribution avec un taux de chômage réel dépassant les 40 ou les 50%.
Réponse de le 16/07/2011 à 11:26 :
O cher Picsou, i lmse semble que tu es dans l'erreur. Si l'on suit tes conseils, l'eargent va, comme tu le prédis, perdre de sa valeur. Il en résultera donc une inflation énorme, donc une forte baisse de pouvoir d'achat des salariés (sans oublier les retraités, dont les fonds de pension seront liquidés). De cela, viendront de forts troubles sociaux, comme en Allemagne dans les années 30, ce qui a conduit à la seconde guerre mondiale... Ne pas jouer avec le feu, les conséquences, imprévisibles, sont bien trop dangereuses. Les troubles sociaux ont déjà commencé, cf Espagne, Grèce, Tunisie, Egypte.
Réponse de le 17/07/2011 à 22:39 :
@geo trouvetout : mais qu'elle est la solution alors ?? taxer les riches non surtout pas !! réduire les prestations sociales et donc demander au citoyens de payer en remplacement des assurances privées oui !!! mais pour se les payer (car bien entendu les impôts/prélèvements ne baisseront pas d'autant puisqu'il faut rembourser la dette énorme) cela ne pas être une FORTE BAISSE DU POUVOIR D'ACHAT ?? et bien sûr que si !!! mais que pour les pauvres et des classes moyennes ....
a écrit le 16/07/2011 à 9:38 :
Est-ce que la Tribune est devenu la porte parole du Gouvernement? Tout le monde sait que les tests ne valent rien parce-que ils n'ont pas pris en compte la possibilité d'un défaut d'un ou de plusieurs pays en Europe (ce qui est de plus en plus probable).
Réponse de le 16/07/2011 à 21:55 :
Et seulement 4 banques françaises ont participé (25 en Espagne ..) pourquoi ? ... et les scénarios qui nous intéressent maintenant (Grèce Irlande) n'ont même pas été pris en compte . On nous annonce qu'il y a besoin de seulement 2,5 milliards de recapitalisation pour certaines banques alors que les banques Irlandaises ont eu besoin de 85 milliards il y a 3 mois , on nous dit que maintenant elles vont très bien mais rien ne dit que dans 6 mois elles n'aient pas besoin comme pour la Grece d'un deuxième plan en Dizaines de milliards et non pour les deux pôv milliards annoncés .... Bref tout cela est incohérent !!!! la Finance continue de nous enf.......
a écrit le 16/07/2011 à 8:52 :
Encore de l'esbroufe, après les fausses menaces des agences de notation concernant la dégradation de la note des USA, les stress test des banques européennes, l'ineptie et l'hypocrisie ou la manipulation sont dans les deux camps. Un partout la balle au centre, et puis même si ces fameuses agences de m...font n'importe quoi, finalement elles sont bien utiles, pour les populistes de gauche et de droite, ça permet de détricoter les acquis à toute vitesse, sans problème sans résistance. Mais les stress tests, deuxième série, sont toujours aussi peu crédibles que les premiers réalisés en 2010, car si vraiment on prenait de scenarii qui tiennent compte des risques actuels, il ne faudrait pas 5% de fonds propres durs (vraiment durs ce qui n'est pas encore le cas puisqu'on accepte des obligations convertibles semble t il dans le ratio de fonds propres) mais 12 à 15% minimum. Là on verrait qu'elles sont les banques qui passent, c'est à dire presque aucune. C'est ça la réalité messieurs les technocrates et politiques soi disant décideurs et de quoi? Dépassés, totalement dépassés par les conséquences de leur irresponsabilité et de celle de leurs prédécesseurs..
a écrit le 16/07/2011 à 7:47 :
Je vais vous faire rire une petite minute.
Il me semble que le simple fait de se poser la question de savoir si les banques européennes sont solides prouve de facto qu'elles ne le sont pas. En effet, la survie d'une banque ne tient qu'à la confiance de ses clients...
Et que fait-on pour rassurer tout notre petit monde ?
Ben on pond un test totalement bidon et on dit fièrement que tout va bien !
Faut de l'assurance quand-même...mais si on joue bien la comédie devant les caméras et que les journalistes relayent bien l'info ça peut passer...mieux...CA PASSE !!!
Alors on peut remettre en action nos perfusions, se laisser à nouveau bercer par la petite chanson...dormez bien les petiiiiits !
a écrit le 16/07/2011 à 7:44 :
Si les banques sont finalement solides, je propose qu'on annule à présent la dette de la Grèce au lieu de la faire payer aux pauvres gens en leur demandant de se serrer la ceinture et de travailler plus longtemps . Les banques doivent pouvoir assumer ce risque , elles qui adorent le libéralisme et rejettent l'etat providence !!!
Réponse de le 16/07/2011 à 11:30 :
Exactement. Mais ne comptez pas sur les autorités pour prendre ces conclusions cohérentes; ils nous prennent bien trop pour des idiots pour être cohérents; le ridicule de leurs stress tests nous le prouve.
a écrit le 16/07/2011 à 6:57 :
il est noté "notemment" de ce fait on peut y comprendre que les pricipale on été noté et non que seule 4 banque ont participé au test.
a écrit le 16/07/2011 à 6:33 :
J'ai connu des entreprises performantes ,les bureaux étaient changés, peintures , moquettes neuves et le reste! Six mois plus tard , dépôt de bilan, licenciement du personnel ! tout va bien Madame la Marquise! le bateau coule, mais doucement! ils prennent vraiment les gens pour des idiots! nous sommes à deux doigts de la banqueroute !!!!!!!!!!!! Ils ont peur que les FRANCAIS retirent l'argent des banques ?
a écrit le 16/07/2011 à 6:33 :
Remplacez le mot Banque par centrale nucléaire et Stress test par tsunami ou tremblement de terre... Fuckushima était solide jusqu'à 7,5 (richter) et ses digues pour des vagues de .... pas rassurant tout ça, je trouve que cela ne fait pas sérieux ces test, d'autant que les banques s'y attendent et doivent bien préparer le coup !
a écrit le 15/07/2011 à 20:45 :
1) Les tests de l'an dernier étaient vraiment ridicules : les banques Irlandaises les avaient réussi, et ont dues être sauvées de la faillite quelques semaines plus tard !!! Ce qui prouve le manque total de fiabilité de ces tests. Cette année c'est encore pire : 2,5 milliards de recapitalisation sont demandés, contre 3,5 l'an dernier. 2) SI vraiment les banques sont si solides qu'on veut nous le faire croire, on peut accepter un défaut de paiement de la Grèce sans aucun problème, plutôt que de faire payer les contribuables européens pour éviter des pertes aux banque, parait-il si solides. Un peu de cohérence serait la bienvenue !
a écrit le 15/07/2011 à 18:51 :
Les resultats des tests devraient rassurer ? On a le sens de l'humour a la Tribune. Rassurer qui ? Les institutions Europeennes et les politiciens Europeens peut-etre mais surement pas le monde Financier qui ont deja fait savoir que ces tests n'etaient pas assez severes et n eprenaient pas en compte les dettes souveraines. Il y a deja quelques mois, presques toutes les banques avaient reussi les tests dont les banques Irlandaises. On a vu les resultats.
Réponse de le 15/07/2011 à 20:14 :
Pardon, le monde financier qui a deja fait savoir en lieu et plce de ont deja fait savoir
Réponse de le 15/07/2011 à 20:16 :
pardon,mais surement pas le monde financier qui a deja fait savoir et non qui ont deja fait savoir
a écrit le 15/07/2011 à 18:13 :
Je m'étonne que 25 banques hispaniques soient testées et seulement 4 banques françaises . Y-a-t-il une sélection spécifique et qui décide des banques devant se plier au stress-test. Que Banco Pastor ait échoué parait surprenant, mais pourquoi pas? Circulant assez souvent en Espagne, je ne connais aucune des Caixa susnommées.Je me demande pourquoi tester des banques aussi peu valorisées et quelle est vraiment l'utilité d'un tel test pour ces banques ou caisses d'épargne....Pourquoi, alors, n'avons pas testé la Banque Pouyanne. Où alors, n'avons nous que des banques ,filiales jusqu'à 100% d'un grand groupe.
a écrit le 15/07/2011 à 18:09 :
Mouahahahaha... Sachant que TOUTES les banques ont transféré leurs actifs pourris sur des consortiums de réalisation pour que ceux-ci n'apparaissent pas au bilan, ce truc bidon ne peut que rassurer les crédules, pour ne pas dire plus.
a écrit le 15/07/2011 à 18:05 :
Heureusement qu'on dispose de ces pantalonnades pour anesthésier les néophytes. Mais bon, si après ça la bourse continue à baisser, pas de soucis, on à des tours de passe-passe à la pelle grâce à nos cadors politiques eurocomics
a écrit le 15/07/2011 à 18:02 :
ce que je ne comprend pas , c'est Pourquoi les banques qui ont réussis les tests, n'on pas vu la "soit disante CRISE " arriver ! Si elles sont si fiables ,nous devrions "péter " dans la soie depuis longtemps ,n'est ce pas ???
a écrit le 15/07/2011 à 17:47 :
De la branlette intellectuelle.
a écrit le 15/07/2011 à 17:31 :
bidon , pour rappel ces stress test ne prennent pas en compte l exposition des banques aux dettes souveraine....
a écrit le 15/07/2011 à 17:18 :
C'est des foutaises ces tests. Si il y en a si peu qui ne les ont pas reussi, pourquoi les autres ne veulent pas entendre parler de restructuration des dettes grecques?
Réponse de le 15/07/2011 à 18:14 :
ce sont les banques qui sont testees ici, pas les etats!
faudrait voir a pas tout melanger quand meme...
Réponse de le 15/07/2011 à 20:49 :
Oui najbar_ajo, vous avez entièrement raison : si nos banques sont si solides, on peut se permettre de laisser la Grèce faire défaut, les banques sauront absorber le choc toutes seules comme des grandes, sans avoir besoin une fois de plus du soutien des contribuables. Par contre yann vous n'avez visiblement pas compris le message que vous critiquez : on veut éviter un défaut à l'état grec pour éviter des pertes aux banques, ce qui n'a pas de sens si celles-ci sont solides.
Réponse de le 17/07/2011 à 5:59 :
Bientôt plus de sou? sou?, pourtant la FRANCE ne risque jamais rien ! tous les pays vont s'effondrer , sauf nous!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :