Crise de la zone euro : Paris et Berlin avancent de concert

 |   |  274  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La France et l'Allemagne ont formalisé leur accord sur les moyens de résoudre la crise de la dette dans la zone euro, a déclaré ce vendredi le ministre français de l'Economie François Baroin, après une rencontre avec son homologue allemand, Wolfgang Schäuble, et Nicolas Sarkozy.

"Nous allons au cours des jours prochains poursuivre nos discussions mais nous avons déjà contractualisé des accords qui seront très importants", a annoncé ce vendredi François Baroin, ministre de l'Economie, en parlant de la stabilisation de la zone euro, de la recapitalisation des banques européennes et de la "maximisation" du Fonds européen de stabilité financière (FESF).

Wolfgang Schäuble a assuré que les deux pays avaient une "position commune" et s'est dit convaincu qu'ils sauraient "protéger la zone euro".

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel s'étaient engagés dimanche dernier à Berlin à apporter une réponse "durable et globale" à la crise de la zone euro pour le sommet du G20 de Cannes prévu début novembre, qui passera notamment par une recapitalisation des banques européennes.

Le président français avait alors assuré que le compromis entre les deux pays sur les modalités et la finalité du processus envisagé était "complet", démentant ainsi les informations faisant état de divergences sur le recours au FESF, désormais ratifié par tous les Etats membres de la zone, pour apporter les fonds nécessaires.

Alors que les besoins en capital des banques européennes ont été estimés entre 100 et 200 milliards de dollars par le FMI, Angela Merkel avait indiqué que la nouvelle autorité bancaire européenne et le Fonds monétaire international seraient sollicités pour s'assurer que ce qui est proposé est "durable et solide".

Nicolas Sarkozy avait annoncé d'autre part que la France et l'Allemagne préparaient un certain nombre d'adaptations des traités européens pour renforcer l'intégration de la zone euro.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :