Le FESF va lever 3 milliards d'euros pour aider l'Irlande

 |   |  210  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Fonds européen de stabilité financière (FESF) a annoncé ce lundi son intention de lever 3 milliards d'euros, via une émission d'obligations à dix ans, pour aider l'Irlande.

L'opération annoncée ce lundi par le FESF sera lancée "sous peu, en fonction des conditions de marchés", a indiqué le FESF dans un communiqué, sans donner plus de précisions. Cette nouvelle émission - la quatrième depuis les débuts du Fonds - doit servir à financer une partie de l'aide à l'Irlande, qui bénéficie comme la Grèce et le Portugal d'un programme de sauvetage.

Les banques qui mèneront l'opération sont Barclays, Crédit Agricole CIB et JP Morgan, précise le FESF.

Le Fonds avait réalisé sa première émission obligataire en janvier 2011, plaçant à l'époque 5 milliards d'euros d'obligations pour financer l'aide à l'Irlande. Deux opérations pour aider le Portugal avaient suivi en juin.

Depuis, le FESF a été renforcé et peut notamment intervenir en achetant de la dette publique sur le marché secondaire (où s'échangent les titres en circulation). Il dispose en outre d'une capacité effective de prêt de 440 milliards d'euros et de 780 milliards d'euros de garanties.

Malgré ces modifications qui viennent d'être entérinées, le FESF conserve la meilleure note possible auprès des trois grandes agences de notation (Standard and Poor's, Moody's et Fitch), qui viennent de confirmer sa note "triple A".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2011 à 9:23 :
heresie! que l'Irlande mette l'impot sur les societes au niveau de la France d'abord!!!
a écrit le 02/11/2011 à 8:47 :
C'est plus nécessaire puisqu'ils ont retrouvé une erreur d'un montant presque équivalent.
a écrit le 01/11/2011 à 20:08 :
Je croyais que l'Irlande allait très bien, et qu'elle n'avait "que" 10% de déficit ? (contre 32%...). 10% de déficit ne serait-il pas un si bon chiffre que ce la ?
a écrit le 01/11/2011 à 10:53 :
Tournee generale....meme pour le paradis fiscal et hop qui pretent...les banques qui payent le contribuable...
Elle est pas belle la vie?????
a écrit le 31/10/2011 à 19:15 :
Après avoir reçu 85 milliards d'euros d'aide pour ses banques privées qui ont spéculé et fait faillite (1er contributeur l'Allemagne, 2ème la France), l'Irlande va recevoir 3 milliards supplémentaires d'euros et continuer à être le passager clandestin de l'Europe en pratiquant le dumping fiscal à l'intérieur de l'Europe, imposition fiscale à 12 % des sièges sociaux des sociétés étrangères alors qu'en France les sociétés sont imposées à 33 % : assez de cette" Europe là" qui pratique la concurrence déloyale à l'intérieur de l'europe et à l'extérieur.
Réponse de le 01/11/2011 à 7:41 :
Et oui Viva l'Europe des technocrates. L'Europe est un projet virtuel que les technocrates bornés ont trouvé pour se gaver personnellement. En effet, en Mars 2011, les eurodéputés de tout bord se sont votés une augmentation de leur salaire de 1500 euros par MOIS ! Voila a quoi sert l'Europe, a entretenir le gavage pour un petit nombre d'elus
Réponse de le 01/11/2011 à 7:45 :
je suis tout a fait d accord avec ce message. on ne devrait pas les aider.il faut déjà qu il se mette dans le rang en augmentant leur impot sur les sociétés
Réponse de le 01/11/2011 à 8:12 :
100 % d'accord. Qu'on arrete de demander aux pays du "coeur" de l'Europe de payer pour les pays fraudeurs. Le pire c'est qu'avec l'élargissement, on accueille de plus en plus de pays de ce type.
Réponse de le 01/11/2011 à 9:13 :
les aider certes a condition de revoir le 'corporate tax rate'

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :