Allemagne : le coût du travail atteint des records

 |  | 217 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En Allemagne, hausses de salaires et primes ont fait grimper le coût du travail. Celui-ci n'a jamais été aussi élevé depuis 15 ans, selon l'Office national de la statistique qui publiait ces chiffres ce vendredi.

En 2011, le travail n'avait pas coûté aussi cher depuis 15 ans ans outre-Rhin. Le coût horaire du travail y a grimpé de 3,2% en 2011 par rapport à 2010 (en données corrigées des variations saisonnières), rapporte l'Office des statistiques. Il s'agit de la plus forte hausse annuelle enregistrée depuis la création de cet indice en 1997. De fortes hausses de salaires, prévues en partie lors d'accords avec les partenaires sociaux en 2010, ainsi que les primes versées par les entreprises expliquent cette augmentation.

Hausse de 4,3% dans l'industrie

Les salariés ont ainsi profité, dans de nombreux secteurs, de la bonne santé des entreprises allemandes, notamment dans le secteur automobile. Plus largement, c'est dans l'industrie que le coût du travail a le plus augmenté (+4,3%), tandis que le secteur des transports (+0,2%) et l'éducation (+1,4%) affichent les progressions les plus modérées.

Les charges salariales, prises en compte dans le calcul du coût du travail au même titre que les salaires, ont également grimpé l'an dernier, du fait d'une légère augmentation des contributions des employeurs à l'assurance-chômage et à l'assurance-maladie au 1er janvier, et surtout d'une hausse du nombre de jours de maladie. En Allemagne, les jours de maladie sont payés par les employeurs, mais ne comptent pas comme heures travaillées.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2012 à 10:41 :
Les primes au mérite sont plus efficaces que les augmentations de salaire ça stimule
au travail et c'est normal et ça devrait être comme ça partout et limiter les dividendes
a écrit le 09/03/2012 à 17:22 :
Globalement, le coût du travail reste à peu près le même en Allemagne et en France, mais dans un cas, c'est pour faire des BMW et dans l'autre des Renault...
a écrit le 09/03/2012 à 17:11 :
On est en train de tout mélanger : charges salariales et coût du travail. La différence des charges salariales permet de servir des salaires plus conséquents en Allemagne qu'en France.
Réponse de le 09/03/2012 à 18:00 :
vous avez tout à fait raison et c'est pour cela les les politiques nous enfument.Je travaille à l'export avec l'Allemagne ,l'écart est presque de 20 %.Le reste est du baratin.Je suis disposé à lasser la manche à Bayrou et aux autres aussi d'ailleurs !.
a écrit le 09/03/2012 à 15:08 :
Et notre président veut encore nous faire croire que le coût du travail est moins élevé en Allemagne que en France !!!!!
Réponse de le 09/03/2012 à 17:10 :
dbh - Vous confondez charges salariales et coût du travail.
Réponse de le 10/03/2012 à 10:46 :
Un salarié a du mal à comprendre le coût des charges sur le travail tout confondu
pour une année. Il croit que c'est seulement ce qui est mentionné sur la feuille de paye.C'est bien plus que ça et n?oubliez pas les congés payés et autres.
Réponse de le 11/03/2012 à 18:30 :
@leo vous pensez que les salariés sont des abrutis qui ne savent pas lite une fiche de paie où est inscrit dans une colonne les charges du salarié et dans l'autre celles de l'employeur. il faut que vous révisiez votre jugement qui reste dans le XIX siècle allez un peu de connaissance sur la vie d'une entreprise car bien souvent dans les TPE et PME l'employeur explique à ses salariés le "prix" des charges patronales et dans les grandes et celles du CAC 40 cela fait parti de la culture de l'entreprise. Les congés payèss hors bâtiment sont partis intégrantes d'une fiche de paie ainsi que les primes assujetties aux charges ainsi que l'intéressement et la participation car lorsque vous retirez votre du il est expliqué que les charges, dans bien cas sociales augmentées de 8,5 pour cent depuis 2009, sont retenues etc etc.
a écrit le 09/03/2012 à 13:20 :
Et la, le model allemand va être pris en compte en France pour augmenter les salaires?
Réponse de le 09/03/2012 à 13:56 :
Si les entreprises allemandes arrivent à augmenter les salaires c est parce qu elles ne subissent pas la contrainte compétitivité prix rien d autres! Si on augmente les salaires en France (hormis dans le luxe et la technologie...) on tue l emploi! Il faut s orienter vers la qualité!!!!!!!
Réponse de le 09/03/2012 à 13:57 :
A tout le moins, cette information donne raison à Bayrou qui explique que le travail n'est pas assez payé en France. RAISON de plus pour comprendre que le MEDEF est une troupe de menteurs.
Réponse de le 09/03/2012 à 15:19 :
Il faut faire attention de ne pas confondre "qualité" et "Valeur ajoutée". Ce qui manque aux produits français, c'est de la VALEUR AJOUTEE, PLUS de VALEUR AJOUTEE. C'est le modèle économique Renault DACIA aux très très faibles valeurs ajoutées qui plombe l'économie, qu tir tout vers la bas, qui tire tout dans les caniveaux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :