Les médias anglo-saxons à l'affût des "pigeons" français

 |   |  333  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
Deux médias, l'un britannique et l'autre américain, ont commenté ce mardi la grogne des entrepreneurs français auto-proclamés "pigeons". Avec un ton plutôt critique envers le gouvernement. Revue de presse.

Les plumes n'ont pas tardé à s'aiguiser dans les médias anglo-saxons pour commenter le phénomène "pigeons". Depuis deux jours, ce mouvement d'entrepreneurs et investisseurs français fait du tapage sur la toile. Ces "Pigeons" s'offusquent du projet du gouvernement d'alignement de la taxation des revenus du capital sur ceux du travail et de hausses de cotisations pour les entrepreneurs. Un bruit qui n'a pas échappé aux médias britanniques et américains.

Le Financial Times décrit "une révolte fiscale en ligne"

Le quotidien financier donne la parole à Jérémy Benmoussa, bloggeur, qui fait partie des initiateurs de la page Facebook du mouvement. "Nous sommes différents des grands patrons [en français dans le texte NDLR] et leur gros salaires. Nous travaillons 24 heures par jour et nous avons besoin d'aide. Nous avons besoin d'investisseurs", clame le jeune entrepreneur après du "FT".  Jean-David Chamboredon, patron du fonds des entrepreneurs internet ISAI auteur d'un texte publié par la Tribune le 28 septembre, y est également cité. L'entrepreneur craint que le taux d'imposition augmentera jusqu'à 63% pour les investisseurs et les chefs d'entreprise qui vendent leur société.

L'auteur de l'article, Hugh Carnegie, directeur du bureau du Financial Times à Paris, explique que "paradoxalement, le gouvernement a inclu dans son projet de budget un certain nombre de mesures pour aider les petites entreprises". Il souligne en outre que la majorité soupçonne les meneurs des "Pigeons" d'être proches de l'UMP.

Pour faire bonne mesure, Fleur Pellerin est également citée. Selon la ministre de l'Economie numérique, l'équipe Ayrault "travaille sur des mesures qui encouragent l'investissement dans le capital productif, à l'opposé du capital dormant". 

La source: Financial Times

Business Insider: Hollande "essore" les riches

Le site Business Insider, a lui, aussi repris l'information, citant surtout l'article du Financial Times. Pour l'auteur de cet article, le budget proposé par François Hollande "essore les riches". Notamment avec son projet de taxation à 75% pour les personnes les plus aisées.

La source: Business Insider

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2012 à 20:01 :
qui sont les pigeons?
Ce sont les entrepreneurs et auto-entrepreneurs qui se pretent à cette mascarade lancé par des individus dont les interets sont trés différents de la grande masse des entrepreneurs.
Vous n'etes pas les pigeons de l'état mais les pigeons de cette minorité à la base cette operation sur les reseaux sociaux
Je vous invite de lire ce texte d'un de vos collègue entrepreneur. J'y souscrit totalement bien que n'étant pas entrepreneur
http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20121002trib000722487/pourquoi-je-veux-pas-etre-un-pigeon.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20121003
Réponse de le 03/10/2012 à 22:26 :
@gerard71 et à tous ceux et toutes celles qui pensent que le mouvement est dirigé par l'ump: ils se trompent. Je vous invite à prendre une journée et passer cette journée dans une TPE ou PME ou start-up: les obstacles réels de la machine administrative existe. Il n'y a pas nécessairement une intention mauvaise de la structure administrative de tomber sur l'entrepreneur, seulement une ignorance de comment une entreprise fonctionne. Combien de nos penseurs hauts fonctionnaires savent comment fonctionne une entreprise au jour le jour?

L'entreprise fonctionne avec des clients qu'il faut aller chercher chaque jour. Certains de vos clients ne paient pas ou mettent du temps à payer et cela peut avoir un impact dramatique pour la vie d'une société.

Allez demander de nos jours un pret à votre banque: elle va commencer par vous demander si vous vous prêter garant du prêt. Vous lui expliquez votre situation, elle va regarder les chiffres de son analyse de scoring et va vous dire qu'elle peut vous proposer un pret consommation personnelle pour prêter de l'argent à votre société (du vécu).

L'entrepreneur n'a pas de chomage (il existe des assurances privées - chères et contraignantes)

Fond propre? est-ce que l'Etat est prêt à renforcer les fonds propres de entreprise? oui pour les grands groupes et les ETI, mais que faire des PME et des TPE?

En revanche, lorsqu'il s'agit de payer les URSSAF et toutes les obligations envers l'Etat, vous n'avez pas beaucoup de marge de manoeuvre.

Lorsque votre trésorerie descend très vite, vous vous faites peur et vous vous posez des questions sur la survie de votre société. Vous commencez à vous dire qu'il va falloir trouver un job qui vous paie tous les mois.

Le gouvernement devrait envoyer des signaux positifs et *réel* envers les entrepreneurs et SURTOUT, que le gouvernement simplifie la vie des entrepreneurs.

Oui, le mouvement DefensePigeons est simplificateur, cependant il y a une réalité derrière ce mouvement et s'il prend si vite et avec tel ampleur c'est aussi qu'il y a qlq chose de spontané.

Plutot que de penser qu'il y a un complot derrière ce mouvement, il serait bon de chercher à comprendre comment fonctionne les petites entreprises, les start-up et l'innovation qui créé des emplois
Réponse de le 16/10/2012 à 19:15 :
@jojo Je crois que vous tu n'avez pas bien compris la nature de cette fronde. Il s'agit de fond d'investissement qui achète des entreprises, les pressure puis les revendent au bout de quelques années.
IL me semble que ce n'est pas le but poursuivi par l'ensemble des entrepreneurs. Ils veulent surtout faire vivre leur entreprise et a en vivre eux meme. Ce qui est tout a fait normal et si ils en vient bien tant mieux, ce n'est pas démérité. Ils n'envisagent la vente de leur entreprise qu'un moment de leur retraite ou pour passer le flambeau à un descendant Et Cette loi prévoit une taxation plus faible
a écrit le 03/10/2012 à 18:19 :
Créer une entreprise en France, revient à avoir un partenaire dormant sans apport en rien qui prend un call à 60% sur votre activité. Il exercera à son bon plaisir, sans jamais rien faire pour vous, si vous perdez, vous plongez tout seul. c'est la Loi de la double peine. Partir ou mourrir il faut choisir.
Réponse de le 03/10/2012 à 20:11 :
Il y a des decotes (retraites, après 10/12 ans) .. donc a moins d'être un affairiste monteur de boite et vendeur au bout de 3 ans sur un coup de com tu ne paieras pas 60% ... et si tu es un véritable entrepreneur il te faudra largement plus de 3 ans pour monter une vrai boite viable ...
Réponse de le 03/10/2012 à 22:31 :
@pas bien renseigné pour un entrepreneur - vous n'avez pas du monter de société bien souvent.
Effectivement, monter une boite peut prendre jusqu'à 10 ans ou plus. Cependant, pendant la vie de cette société il peut être dans l'intérêt de cette société d'être rachetée ou bien d'acheter une autre société sans que cela soit fait après 10 ou 12 ans. Le monde des sociétés est fait d'acquisition et de rachat.

Un entrepreneur est par définition quelqu'un qui fait (ou essaye de faire) des affaires: il est donc affairiste.
C'est *mal* de faire des affaires, nous devrions tous être fonctionnaire et comme cela l'économie serait plus productive et efficace...
Réponse de le 06/10/2012 à 14:17 :
Je connais des entrepreneurs et non ils ne pensent pas a revendre leur boite au bout de 3 ans pour faire la culbute ... Revendre des subprimes, ou des entreprises à la découpe , après les avoir poussé a se racheter les unes avec les autres , oui ces affairistes doivent être taxés plus que les autres et je vais même aller plus loin ... plus que les travailleurs ...
a écrit le 03/10/2012 à 16:03 :
Vous avez en partie raison paul7. Pour certaines startups qui sont en vérité de vraies entreprises innovantes et pas des futurs châteaux de cartes (type site de rencontre en ligne ou encore communautaires). Mais justement la loi de finance prévoit toujours des exonérations si elles rentrent dans la case "innovation" créé il y a des années. Alors vous me direz qu'il s'agit encore de niches fiscales mais qui risquent de durer à vie au final :-) C'est ce que font tous les gouvernements successifs de gauche ou de droite : un peu de comm et de poudre fiscale pour faire plaisir mais on laisse structurellement à l'identique.

Alors en fait, vous savez ce qui ne va pas ? Ce n'est pas les faux arguments des "pigeons" (ce mouvement qui assimile soit disant des chefs d'entreprise avec des autoentrepreneurs qui ne sont concernés par aucun de ces mécanismes fiscaux) et quelques points de prélèvements supplémentaires. Ce qui est ne fonctionne pas en France, c'est de demander aux gérants de PME qui représentent 70% de la valeur et de l'emploi de supporter une fiscalité proportionnellement 10 à 20 fois plus importante (pour l'IS beaucoup plus) qu'Orange, Total ou encore Peugeot. L'IS et les cotisations patronales sont les impôts les plus injustes de France et peu le savent et ne le disent au journal télévisé. Imaginez qu'on reproduise le même système pour les particuliers : les plus bas salaires seraient imposés à 50% et les plus hauts salaires à 4 ou 5%. Je n'imagine même pas le taulé chez les électeurs de gauche comme de droite !

Donc pigeons de tous bords, si vous êtes de vrais entrepreneurs et pas des lobbyistes ou des communiquants (et donc sans véritable expérience d'entrepreneur), si vous voulez vous ériger contre la fiscalité d'entreprise ou le gouvernement, parlez de ce qui fâche vraiment, et pas des artifices politiques qui n'intéressent pas les gérants d'entreprises. Nous avons beaucoup mieux à faire que d'écouter votre bruit populiste diffusé sur les réseaux sociaux sans aucun fondement technique véridique. Faire du bruit, ça prends du temps, utilisez-le à bon escient :-)
a écrit le 03/10/2012 à 15:20 :
Si l'angleterre c'est si génial que ça, pourquoi ce pays est entrée récession....ah peut être que les " pigeons" ont la réponse ?

Bien sur, en angl terre, les aides à la création d'entreprise, il y en a moins...qu'ils restent la bas....
Réponse de le 03/10/2012 à 21:14 :
Ahhh l'Angleterre, son charme , son brouillard, sa soif de pognon, sa récession ... et faites attention a bien payer vos impôts si vous ne voulez pas retrouver votre trombine sur le site des fraudeurs du fisc ...
a écrit le 03/10/2012 à 15:17 :
Le PIB de l?Angleterre est passé derrière celui du brésil en 2011, en terme de puissance mondiale, le brésil est désormais la 6eme puissance du monde, le vieux royaume est relégué au septième rang.....

Que les journalistes anglais s'occupent des affaires d'amours de la cour

Ils ne sont pas forcément en bonne position pour critiquer les évolution de la structure juridique du tissu économique français...c'est un niveau au dessus faut dire
a écrit le 03/10/2012 à 15:10 :
Ca se comprend. Personnellement, j'ai créé ma boite à 23 ans en démarrant dans la vie active. Ca a plutôt bien marché (revenus bruts élevés etc.) même si les impôts à payer étaient énormes.
4 ans plus tard, j'ai fait le point, considérant ce que j'avais appris, ce que j'avais gagné par rapport aux risques que j'avais pris, ce que j'aurais pu gagner avec une carrière dans le privé...
Et puis je suis devenu fonctionnaire.
a écrit le 03/10/2012 à 14:40 :
Paul7 j ai bcp aime votre metaphore sur l enarque qui s il avait du renoncer a son ambition plus jeune, aurait sans doute fait un autre choix de carriere. J espere que notre president lira votre billet et peut etre s y reconnaissant, changera d avis sur ses mesures demagogues et ideologiques qui briseront les ambitions de milliers de gens en france, entrepreneurs, petits et grands, cadres, etc...
Réponse de le 03/10/2012 à 15:06 :
Mon Dieu, nous autres pauvres entrepreneurs à l'ambition tuée a priori par la possibilité de peut-être payer, un jour si notre entreprise se développe très bien (et donc pour laquelle nous nous serons versés des émoluments de gérant ou des dividendes ouvrant à des crédits d'impôts), 10% de contributions supplémentaires sur la plus-value...Vous êtes l'incarnation de ceux que je critique en permanence : les salariés du public ou du privé conservateurs de droite ou de gauche qui se plaignent de payer 20% de prélèvements sur leur paie, et, oh grand dieu, 8 à 14% d'impôt sur leur revenu pour profiter (normalement je précise) des services publics pour leurs enfants, leurs parents retraités...quand un créateur d'entreprise paie entre 70 et 90% de taxes pour un revenu équivalent et en connaissance de cause ! Donc je vous rassure, notre ambition d'entreprendre ne sera pas tuée par quelques % d'impôts supplémentaires...ou si cela y suffit, alors renoncez à devenir chef d'entreprise et restez salarié, ce n'est pas une tare non plus :-) Nous payons cher notre statut mais c'est un choix consenti et qui permet d'avoir une belle vie quand notre PME fonctionne...et si je revend ma société dans 10 ans, peu m'importe de payer 10 points de plus sur la plus-value, j'en ai déjà tiré des bénéfices financiers et moraux largement suffisants en créant des emplois et de la valeur et en étant mon patron. A bon entendeur !
Réponse de le 03/10/2012 à 19:47 :
Rom75, Vous délirez, pour les petits entrepreneurs cotisant au RSI, les charges sociales sont de 46,5% de la rem, c est loin de 20%.
Quant à l augmentation de la plus value sur cession, cela peut aller jusqu à 30 points de plus. Soit au total plus de 60% de la plus value.
Croyez vous que l on trouvera des gens qui investiront dans les PME, ce qui est dejà trés risqué si l impot sur son eventuel gain dépasse 60% ? autant jouer au loto...
a écrit le 03/10/2012 à 12:48 :
Il faut pas se raconter des histoires. Quand quelqu'un de 30 ans, dynamique, intelligent, bref capable, décide de quitter son job, et de monter sa société, c'est avec l'espoir de créer quelque chose qui va faire un carton, et qui le rendra riche. N'en déplaise aux jaloux, l'espoir d'une réussite sociale et financière supérieure est le moteur de tout le monde et de ces gens-là aussi. Les épreuves de la vie font que seuls quelques uns y parviendront. D'autres échoueront et recommenceront ou pas. Certains réussiront à faire une société de taille petite ou moyenne peut-être très différente de celle qu'ils avaient en tête au départ. Mais tout ça n'a pu arriver que parce qu'ils ont pris la décision à moment donné de se jeter à l'eau. Et ils se sont jeté à l'eau parce qu'ils avaient cet espoir. Si d'entrée de jeu, tu sais qu'on va te prendre les deux tiers de ce que tu vas peut-être bâtir au prix d'efforts et de risques considérables, qu'est-ce que tu fais ? Si quand tu construis une maison, tu sais qu'à la revente on va te prendre 64%, et bien tu restes locataire. Si quand tu sors en boîte tu sais que de toute façon toutes les nanas sont préemptées par le gérant, et bien tu vas plus draguer pour te prendre des râteaux. Le problème, ici, c'est que la société dans son ensemble a besoin de ces gens-là. Donc celui qui veut ouvrir un kebab, celui-là, il va sans doute continuer. Mais quid des projets plus ambitieux ? On arrête pas de nous bassiner en disant que les technologies sont notre bouée de sauvetage dans la mondialisation. Qu'il faut créer des champions français sans se faire distancer, former les gens, etc... Mais les gens à même de les monter sont polyglottes, diplômés, mobiles. Ils vont déjà bosser par monts et par vaux pour bâtir leur expérience. C'est de la folie pure ! Tous ceux qui sont porteurs de vrais projets ambitieux iront le faire ailleurs si on leur confisque l'essentiel. Ce n'est pas une question de justice ou de morale, car chacun peut avoir une vue différente là-dessus. C'est une question de logique toute simple. Messieurs les politiques, si quand vous avez commencé à coller des affiches pour un parti, à la sortie de l'ENA, on vous avait fait signer un papier dans lequel vous renonciez à devenir ministre ou président, vous seriez-vous levé à 5h du mat avec votre pot de colle et votre balais ?
Réponse de le 03/10/2012 à 13:45 :
C'est incroyable de lire des clichés aussi vieille France...Pourtant votre intervention commençait bien : "quelqu'un de 30 ans, dynamique...etc". Et bien justement, quand on est entrepreneur dans l'âme, et qu'on se prive de tout pendant des années pour mener à bien un projet, je vais vous dire qu'heureusement, on ne prend pas en compte le calcul microéconomique du rapport de rentabilité sur la plus-value de cession de sa future entreprise (en fonction de son futur statut marital par ailleurs) pour avoir envie ou pas de créer son entreprise. Et si vous en faites partie, vous n'êtes pas un entrepreneur au sens libéral du terme et vous irez droit dans le mur si vous le faites pour de l'argent sachant qu'une partie infime des entreprises se retrouve un jour rachetée en partie ou en totalité, surtout quand elle a très bien réussi. Ce sont des clichés hérités de la net économie qui n'ont eu de réalité qu'entre 2000 et 2005 à peu près. Et quand bien même vous ne seriez animé que par la volonté de gagner de l'argent sur la revente de vos parts en créant votre entreprise, la loi actuelle prévoit de nombreuses niches fiscales si vous ne cédez pas votre entreprise dans les 4 première années. Les 60% ou plus de prélèvements sont une invention de 2 ou 3 communicants poujadistes qui n'ont aucun rapport avec des entrepreneurs. Alors renseignez-vous un peu avant de faire l'apologie d'un mouvement qui n'a aucun rapport avec la réalité des créateurs d'entreprises innovantes ou pas.
Réponse de le 03/10/2012 à 14:46 :
Pas trop sûr du côté vieille France, mais bon si vous le dites... Je peux vous dire que depuis 2005, il y a beaucoup de startups qui se sont montées, dans certaines desquelles j'ai investi d'ailleurs, et pour lesquelles les valorisations probables vont bien au-delà du million. Regardez les portefeuilles de Isai, Jaina ou Kima pour ne citer que ces fonds sans parler des business angels encore très actifs. S'il faut compter sur des niches fiscales (dont on nous répète à longueur de temps qu'elle vont être une à une supprimées), ça ne me semble pas très rassurant. Quand à la taxation du capital à 64%, y compris pour les parts d'entreprise, si c'est une rumeur lancée par quelques gugus, eh bien je fais mon mea culpa, je suis tombé dans le panneau. C'est vrai que c'était tellement débile et contre-productif que j'aurais du m'en douter :)
Réponse de le 03/10/2012 à 15:56 :
J'ai posté plus haut une réponse ! Cordialement
Réponse de le 03/10/2012 à 16:10 :
Et je tiens juste à rajouter que vous avez raison sur certains investissements dans ces entreprises innovantes...qui sont justement des investissements et pas du casino en bourse à tenter d'acheter des parts de startups en espérant les revendre en quelques mois ou années comme la mine d'or d'un autre temps. Un investisseur est normalement sur du long terme, et la loi en question (même si je ne suis pas d'accord à elle) prévoit une exonération quasi-totale après 10/12 ans des cessions. Il faut encourager l'investissement (ce que ne prévoit pas cette loi certes) mais le vrai investissement sur les moyen et long termes, pas la niche fiscale de plus qui ne sert que les shortistes et les gros investisseurs qui sont tout sauf des entrepreneurs ou des investisseurs.
Réponse de le 03/10/2012 à 22:56 :
rom75: vous n'êtes pas sans ignorer que les sociétés de capital risque lève de l'argent (souvent auprès de fond - qui peuvent être par exemple de fond de pension) et ont des horizons de placement de 5 ans environs. Au bout de cette période ils restituent ce qu'ils ont réussi à placer. Par ailleurs l'industrie du capital risque n'est pas une industrie rentable (http://techcrunch.com/2012/09/30/why-angel-investors-dont-make-money-and-advice-for-people-who-are-going-to-become-angels-anyway/ ) contrairement à ce que l'on peut penser.

Sur 10 investissement, uniquement une très petite partie (10%) peut très bien fonctionner et souvent, rien ne casse la barque.

Imposer une plus-value qui peut aller jusqu'à 60% sur des horizons de 5 ans, c'est confiscatoire et donc, il est déjà difficile de trouver du cash lorsque vous etes entrepreneurs, donc le capital risque français va simplement disparaitre.

Lorsque vous investissez votre propre argent, êtes vous prêt à attendre 10 ou 12 ans?
Beaucoup apprécie les livrets A ou formules à capital garantie (sans risque) et très liquide.
Ici on va rendre l'investissement dans les start-up encore moins liquide
a écrit le 03/10/2012 à 12:31 :
Pourquoi prendre des risques en France quand on voit comment sont remerciés les entrepreneurs ?

Ce n'est pas avec des fonctionnaires ou des associations que l'économie fonctionne. Pourquoi ne pas s'attaquer aux trop nombreux fonctionnaires et aux salariés payés avec de l'argent public ?

Trop d'impôt tue l'impôt: http://tinyurl.com/8vp5o26
a écrit le 03/10/2012 à 12:16 :
autoroutes, chaines TNT attribués gratuitement, parking dans notre grandes agglomérations, autolib (alors que nos constructeurs sont en peines).. tout cela est détenu par 2 personnes physiques !!!

je suis capitaliste.. mais là .. on est vraiment pigeons de père en fils
a écrit le 03/10/2012 à 12:14 :
entrepreneur depuis 4 ans.. mes parts dans ma SARL m'ont coûté 3000 ? à l'époque..
si je les revends donc à terme 100 000 ?, je n'aurai que 35 000 ? en poche.. donc 4 ans d'insomnies (au moins 4 ans car ce n'est pas fini).. pour même pas un an de salaire..

cher gouvernement, vous voulez créer une fraude fiscale record ?

bon vent
Réponse de le 03/10/2012 à 16:41 :
J'aime bien le que 35000 en poche en 4 ans (sacrées poches et sacré long terme !)
Réponse de le 03/10/2012 à 17:21 :
Et en plus "entrepreneur..29ans", pour un chef d'entreprise, révise tes maths : il s'agit d'un impôt sur les plus-value. Ce qui veut dire que ton investissement initial de 30K? n'est pas imposé car il n'y a pas plus-value dessus, seuls les 70 000 le seront. En fonction de la durée de conservation des parts (en effet 4 ans pour une entreprise, c'est comme vouloir en enfant main seulement de 0 à 5 ans :-)) et de ton statut (marié, enfants...etc), tu pourras éventuellement payer dans le pire des cas presque 45%. Donc final, tes 30K? auront généré quand même 35K? de plus-value en 4 ans...Et si ta boîte vaut le triple en 4 ans, c'est que tu auras suffisamment généré de CA pour te rémunérer en tant que gérant plus des dividendes après la 2ème ou 3ème année. Tu vois, tout va bien au final ! En tous les cas, j'achète des parts dans ta boîte quand tu veux avec 30% de rentabilité par an !!!!
Réponse de le 11/10/2012 à 5:26 :
Hey Rom75, avant de t'exciter et de t'enflammer, tu ferais bien de commencer par lire ce qui est écrit et ensuite ce serait à toi de réviser tes maths.
Réponse de le 11/10/2012 à 8:34 :
Merci pour cette intervention qui fait vraiment avancer le débat :-) De quoi parles-tu exactement afin que je puisse comprendre ?
a écrit le 03/10/2012 à 10:11 :
je ne suis pas un entrepreneur au sens de l'article, je travaille pour un grand groupe industriel français, mais de part mes fonctions je passe les trois quart de mon temps dans les pays étrangers (asie et europe principalement et un peu l'amérique du nord). et par rapport à la masse des commentaires ci-dessous me viennent spontanément deux remarques : primo beaucoup vantent les mérites de s'installer hors de France, mais dans mes activités pro je n'en vois pas beaucoup des entrepreuneurs français à l'etranger. secundo il y a beaucoup de pleureuses sur l'horrible France qui assassine ses géniales créateurs, alors messieurs au lieu de vous plaindre appliquez vous vos bonnes recettes, d'ailleurs nous serions ravis d'avoir des partenaires français des nos opérations mondiales.
Réponse de le 03/10/2012 à 11:52 :
Une seule réponse : la dépense publique représentera cette année 56% du PIB de la France. Trouvez vos cela normal ? C'est plus que la Suède avec des services publics pas du tout du même niveau. Education, Santé, Emploi... qui est satisfait des services fournis ! Pour que l'économie se développe, il nous faut moins de taxes et pas plus, car nous comptons déjà parmi les pays les plus taxés au monde. Tout le reste, ça n'est que du blabla...
Réponse de le 03/10/2012 à 12:20 :
Encore une fois, on ne peut pas comparer un pays de 10 millions d'habitants avec la France. Une bonne partie de la population suédoise se concentre sur le centre-est. Après vous allez vous plaindre car votre hôpital de proximité à fermé, vous n'avez plus d'école, moins de policiers ...
a écrit le 03/10/2012 à 10:04 :
Je demande au gouvernement de supprimer l'accord avec dassaut!!
si dassaut n'a pas de contrat....c'est nos impôts qui lui sont versés comme salaire!!

Un comble!!!!

Je demande au gouvernement: une sécurité sociale pour toute la france. Fini les sécu de l'est ...des fonctionnaires etc...

a écrit le 03/10/2012 à 8:51 :
Apres avoir lu tous ces commentaires, j'ai le sentiment que dans moins de 2 ans la France sera ruinée ( elle recule dans tous les classements économiques) il faudra demander la dissolution de l'assemblée nationale ( grandes manifestations! ) pour "virer" les énarques et les petits profs qui
Nous gouvernent et n'ont jamais crée la moindre entreprise( facile de dépenser l' argent des autres)
Un dirigeant PME 10 personnes 70h / semaine
Réponse de le 03/10/2012 à 9:46 :
Cessez de toujours vous plaindre!!
Val Dirigeante d'entreprise (pour info: l'entreprise que je dirige...moi je l'ai créée!! je n'en ai pas hérité de Papa...)
Réponse de le 03/10/2012 à 9:49 :
Les énarques, cette classe des élites, ne sont que des sangsues politiquement correctes.
Tout comme ces dirigeants syndicaux et corporations professionelles ou de bienfaisance.
Leur sens de l interet general s arrete là où leurs interets personnels sont menacés.
Pauvre démocratie qui croit que l'Etat est tout puissant et que les si nombreuses collectivités territoriales francaises sont le fruit d une République épanouie.
parti socialiste : 200 000 adherents dont un tiers sont des élus indemnisés (70 000) les deux autres tiers sont leurs employés, payés par nous tous travailleurs du privé.
Rien à rajouter à ce fait.
Réponse de le 03/10/2012 à 20:08 :
"Leur sens de l interet general s arrete là où leurs interets personnels sont menacés." ... ah ça tu as raison ... mais pour tous les français , entrepreneurs compris ... et les pigeons en première ligne ...
Réponse de le 03/10/2012 à 20:15 :
lodeb tu n'as qu'a te lancer dans la politique ... mais avec ton état d'esprit négatif et revanchard vis a vis des fonctionnaires et des salariés (j'espère que tu n'en as pas comme clients ...) tu risques de n'avoir pas beaucoup d'électeurs ... à part quelques pigeons ...
a écrit le 03/10/2012 à 8:40 :
pour memoire : aucun ministre n'a l'experience d'un travail en entreprise !!!
Réponse de le 03/10/2012 à 9:48 :
Et vous n'avez pas non plus d'expérience en création de boite!!
le régime d'autoentreprise existait déjà = microentreprise....

Il faut choisir: soit faire de la politique...soit diriger une boite...
Réponse de le 03/10/2012 à 10:01 :
Cette histoire d'autoentreprise a bien été une arnaque depuis le début!! effectivement ump avait rien inventé...c'était une reprise et de la microentreprise...qui existe depuis des lustres!!

Avec autoentreprise, le gvernement voulait diminuer le nbre des chômeurs inscrits...
====> je répète, c'ést une anarque politicienne cette histoire d'autoentreprise
a écrit le 03/10/2012 à 7:54 :
Si l'UMP avait été pour les entrepreneurs ça se saurait, vu que ce parti a été au pouvoir pendant 10 ans où la situation économique n'a cessé de se détériorer. Bouger une taxation de 1 ou 2% pour l'état c'est peut-être beaucoup vu sa lourdeur mais du point de vue citoyen et entrepreneur ce n'est rien, il voit juste que les réformes n'avancent pas.
Réponse de le 03/10/2012 à 11:57 :
Vous n'avez pas tort. Le mouvement étatiste et anti-entreprise est transversal et une majorité des membres de l'UMP en fait partie. Ceci étant, le PS, c'est le niveau encore au dessus en la matière ! Comment Hollande peut-il croire que c'est en taxant plus dans un pays qui compte déjà parmi les plus taxés au monde que l'on va remonter la pente ?
Réponse de le 03/10/2012 à 16:43 :
Je pense que le problème vient de ses conseillers car Hollande n'a pas une idée à lui...
Réponse de le 03/10/2012 à 20:21 :
Il faut payer ... et les réduction de dépenses en Irlande, Espagne, Grèce ont montré leur limites ... au lieu de créer de la croissance elles ont créé de la récession et donc d'autres dépenses !!! Vaut mieux tenir que courir !! et faire payer
Réponse de le 03/10/2012 à 23:04 :
c'est bien le drame de notre pays. Ni l'ump ni le PS ne connaissent l'entreprise et la création d'entreprise. Cependant, il faut rendre à César... Sarkozy, le diable incarné a malgré tout fait des efforts pour la création d'entreprise et le statut d'auto-entrepreneur permet de donner envie de créer sa société, ce n'est pas révolutionnaire, cependant c'est un début.

Combien d'élu PS sont des créateurs d'entreprises et travaillent dans une société privé? quid de l'ump?
Les Enarques et hauts fonctionnaires - par ailleurs très intelligents - ne savent pas comment fonctionne une entreprise - je les invite chez moi autant qu'ils le souhaitent.

Le problème de fond est qu'il est tellement plus facile d'augmenter les impôts que de baisser les dépenses.
Baisser les dépenses c'est faire un effort de restructurer et de repenser la manière avec laquelle l'état fonctionne: est-ce optimal? est-ce possible d'automatiser? de réduire des postes de fonctionnaire pour le même service rendu ou pour un service rendu de meilleur qualité?

Le fait même de parler de réduction de la dépense de l'état est tabou. Alors que l'état, c'est nous, c'est nos impots et pourtant on a un peu l'impression que nous, citoyens nous n'avons plus la maitrise de ce qui est sensé nous appartenir...
Réponse de le 06/10/2012 à 14:25 :
le régime de la microentreprise existait avant les autoentrepreneurs ??? effectivement rien de révolutionnaire ...
a écrit le 03/10/2012 à 7:40 :
Nul doute que les pigeons retrouvent leurs racines de "voyageurs"; les tapis rouges tendus ici et là pour les accueillir n'auront pas été déroulés pour rien.
a écrit le 03/10/2012 à 6:35 :
Tous ces gens ont bénéficié de taux d'intérêts anormalement bas pendant des années, de clients subventionnés par le déficit public,quand ce ne sont pas de subventions eux-mêmes, est-ce aux pauvres de payer la casse maintenant? Tout le monde ne peut pas avoir une population soumise, comme dans les pays anglo-saxons.
Réponse de le 03/10/2012 à 10:56 :
"Tout le monde ne peut pas avoir une population soumise, comme dans les pays anglo-saxons." commentaire risible et parfaitement à côté de la plaque. il vous faut apprendre des rudiments d'économie avant d'émettre un avis ....

"
a écrit le 03/10/2012 à 6:21 :
au moins les francais commencent a comprendre qu'il est vain de faire quoi que ce soit dans ce pays....mieux vaut aller monter sa boite ailleurs, ou ne pas monter de boite si on ne peut pas s'expatrier
Réponse de le 03/10/2012 à 20:25 :
Contrairement aux Anglais , Allemands , Italiens , etc les français ne sont pas assez à l'étranger ...Bizarrement la France est un des rare pays a ne pas avoir de diaspora. De plus c'est très bien de monter sa boite à l'étranger ... donc allez y ...
Réponse de le 03/10/2012 à 22:48 :
j'ai recu le contrôle du fisc de ma TPE: la raison, j'exporte et donc je facture hors TVA: louche, louche. comment est-ce possible qu'une TPE fasse du business à l'export, cela doit surement être une arnaque à la TVA. Le fisc est venu et a éplucher mes comptes (assez simple) et n'a rien trouvé, pas une excuse, pas un conseil comment je pourrai mieux developper ma société et continuer à exporter... cependant je suis passé un temps pour un fraudeur potentiel, voila comment l'état nous aide à exporter!!!
a écrit le 03/10/2012 à 2:55 :
Vous n'avez pas compris ou quoi ? C'est MAL d'avoir de l'argent, vous n'avez pas le droit d'être riche ! Heureusement nous avons la chance, en tant que Français, de pouvoir compter sur notre cher président Mr Hollande, qui sera toujours là pour nous dispenser de cette infamie qu'est l'argent : alors MERCI Mr Hollande, grâce à toi nous sommes des pauvres décomplexés :)
a écrit le 03/10/2012 à 2:34 :
Je suis un tout petit auto-entrepreneur, je gagne moins qu'un employé au smic, Hollande va augmenter mes cotisations de 14 à 17 %, dois-je dire merci ????? Je sollicite auprès du gouvernement, une place dans une commission qu'il va créer, n'importe laquelle, je n'ai aucune compétence, comme ceux qui siègent déjà à celles créées, sauf qu'eux ont leur carte au PS, au moins je gagnerais 4 à 5000 euro à rien foutre, au moins, je verrais la couleur des impôts........
Réponse de le 03/10/2012 à 6:22 :
marrant votre commentaire, j'allais justementt poster que pas mal d'entrepreneurs gagnent bcp moins que des syndicalistes misereux a 3 briques, et que nombre de medecins commencent... en dessous du smic
Réponse de le 03/10/2012 à 6:49 :
il est temps que les entrepreneurs prennent toute leur part dans la solidarité nationale,comme l'ont fait les fonctionnaires ces dernières années.la solidarité n'est plus un mot indigne en france!
Réponse de le 03/10/2012 à 7:03 :
Désolé, Ce n'est pas de la solidarité. Notre dette est une escroquerie gigantesque. Nos élus, de tous partis ont été incapables de peserv
Réponse de le 03/10/2012 à 7:29 :
Désolé, Ce n'est pas de la solidarité. Notre dette est une escroquerie gigantesque. Nos élus, de tous partis, ont été incapables de préserver les intérêts des français. Je vous donne une idée : supprimez le Ministère des Finances (belles économies) et mettez le RIB de Goldman Sachs dans les feuilles d'impôts, on fera le virement directement. Ne vous inquiétez pas pour le recouvrement, ils savent faire ...
L'impôt sur le revenu=les intérêts de la dette (uniquement les intérêts)= 50 milliards d'E.
Chers élus, sortez de vos terriers, ouvrez les yeux et regardez le vrai monde.
Dépéchez-vous car vous êtes les prochains sur la liste, vous serez essorés comme les autres !
Réponse de le 03/10/2012 à 11:30 :
le mot solidarité est à l instart du mot environnement devenu un mot clé politique qu on place pour tout et surtout n importe quoi La solidatité avec les vrais nécéssiteux qui n ont pas de choix les retraités sans le sous ,les handicapés , pas de soucis Mais pour les autres niet être au chomage ce n est pas une honte c est malheureusement des choses qui arrivent et ceux qui cherchent vraiment du taf auront toujours mon respect et mon soutien mais tous les autres les faignants , les parasites les cumulards d aides en tout genre qui connaissent et pompent le systeme sans vergogne ceux là aucune pitiée et ils sont trés trés nombreux ne parlons pas des rentes à vie de nos chéres (oui l orthographe est bonne) politiques Qu ils montrent déja l exemple on parlera du reste aprés
Réponse de le 03/10/2012 à 11:49 :
A Mr. élu ps : Sauf que les entrepreneurs n'ont pas de salaire garanti qui tombe tous les mois, que ces mêmes entrepreneurs vivent des richesses qu'ils produisent alors que les fonctionnaires sont les premiers bénéficiaires des taxes et impôts.
a écrit le 03/10/2012 à 2:10 :
j'ai 56 ans, je suis chef d'entreprise, je voudrais changer de nationalité et partir. Est ce que quelqu'un peut me conseiller un pays ?
Réponse de le 03/10/2012 à 2:31 :
Singapour, fiscalite basse, taux d'infrastructure meilleur que la france. Fonctionnaire plus efficasse et systeme de sante meilleur.
Réponse de le 03/10/2012 à 2:36 :
La Hollande.........
Réponse de le 03/10/2012 à 2:57 :
Le paradis des Entrepreneurs. Fiscalité avantageuse et tout fonctionne très bien y compris la sante. Prendre une assurance privée coute moins cher que la SS et la couverture est bien meilleure.
Réponse de le 03/10/2012 à 3:02 :
Personnellement je vous recommanderai le Canada : là-bas les gens ont une mentalité un peu particulière : ils soutiennent la libre entreprise économique...bizarre hein ?
Réponse de le 03/10/2012 à 3:19 :
le Canada , peut etre , mais surtout pas le Quebec ......pour se faire plumer y'a pas mieux
j'en sais quelque chose ....je rentre en France , c'est "moins pire " comme ils disent ici
Réponse de le 03/10/2012 à 3:33 :
La France aurait-elle à ce point conservé de l'influence au Québec...?
Réponse de le 03/10/2012 à 3:44 :
Le Canada, seulement dans la province de l'alberta.... J'y suisntres bien!

Au plaisir!
Réponse de le 03/10/2012 à 6:24 :
ce depend de ce que vous parlez comme langue etrangere, de quels sont vos projets professionnels et de.... madame ! les femmes ont bizarrement bcp plus le mal du pays que les hommes ( et si elle reste en france vous etes considere commme resident fiscal francais....
Réponse de le 03/10/2012 à 6:50 :
Les 2 pays les plus recherchés actuellement sont Hong Kong et Dubaï. Hong Kong est adaptée pour les entreprises ayant une activité à l'internationale, Dubaï plutôt pour ceux qui cherchent à s'expatrier.
Réponse de le 03/10/2012 à 6:55 :
Chypre !
C'est en Europe et en euro.
Libre circulation des biens, des personnes et du capital. C'est notre droit, et je dirais même, c'est notre devoir maintenant.
Droit des affaires anglais, impôts société: 10%, pas de taxe sur les plus values de revente.
Puis on reviendra investir dans notre pauvre France quand ils auront fini leur conneries.
Réponse de le 03/10/2012 à 13:55 :
Partez vivre en Angleterre, si vous parlez anglais, et vous n'avez pas besoin de changer de nationalite (desole pour l'orthographe, j'utilise un clavier anglais sans caracteres accentues).
Une fois que vous trouvez un endroit ou habiter, vous vous inscrivez au council (c'est comme une mairie) et ensuite vous ouvrez un compte en banque personel, puis vous pouvez creer votre boite pour avec zero capital (il y a des entreprises qui montent le dossier pour une modique somme de 30 a 90 euros, cherchez "company formation london" sur google ou yahoo, c'est aussi possible de le faire en ligne).

En 2 ou 3 jours vous recevez les details de votre entreprise (limited company) et vous pouvez ouvrir un compte en banque business.
Contrairement a la France vous n'aurez pas besoin de faire un long et fastidieux statut juridique et c'est infiniment plus simple, par ex. "vente de services aux entreprises".
Il est conseille de prendre un comptable (chartered accountant de preference) qui connais bien la loi et saura vous conseiller judicieusement.
Comptez en moyenne environ £500 a £2000 par an en fonction de ce que vous souhaitez faire (vous pouvez aussi negocier une facturation sur resultats).
L'autre avantage c'est qu'en Angleterre vous ne serez jamais culpabilise de gagner de l'argent parce-que ca fait partie integrante de la culture.

Il est conseille de contacter le fisc anglais (HMRC) pour participer a des seances d'information gratuites sur les regles et devoirs, ainsi que les pieges a eviter.

Réponse de le 03/10/2012 à 20:42 :
Hong Kong (paradis fiscal, en Europe vou pouvez tenter aussi Luxembourg, Andorre, iles anglo normandes ... efficace mais pas très moral, réservé au cupides ), Canada très bien mais comme indiqué par certains attention à certains endroits comme au Quebec il y a beau y avoir le plein emploi et de la croissance c'est presque autant taxé qu'en France ( encore un dogme libéral a deux balles qui tombe ... on peut taxer et réussir ...) , Dubaï (gorgée de petro dollars ... super , mais n'oubliez pas le voile pour votre compagne, enfin sauf dans les centres commerciaux , quand il s'agit de dépenser du pognon tout est autorisé) , Chypre (super ... pour préparer la retraite , au moins vous serez tranquilles) et enfin l'Angleterre (son charme , son brouillard, sa soif de pognon, sa récession ... et faites attention a bien payer vos impôts si vous ne voulez pas retrouver votre trombine sur le site des fraudeurs du fisc ) ...
a écrit le 02/10/2012 à 23:38 :
Vous avez de l'argent ? Achetez des tableaux ou des lingots et mettez les au coffre ! Ne mettez pas d'argent dans les entreprises !
Avec hollande et son gouvernement, la récession c'est maintenant ! Et si on s'y prend bien, la dépression suit derrière.
Pas mal comme trajectoire de quinquennat : la fin de l'Europe et peut être de la cinquième république.
Réponse de le 03/10/2012 à 0:00 :
La Grèce a réduit le nombre de ses fonctionnaires, réduit les salaires des salariés drastiquement et ce depuis 4 ans ... bref ton rêves , ton idéal ... bizarrement ce n'est pas la croissance qu'ils ont eu mais double ration de récession ... Alors tu comprendras que l'on ne veuille pas les imiter pour te faire plaisir ....
Réponse de le 03/10/2012 à 0:29 :
la grèce a avant tout un problème avec la fiscalité en général ... et accessoirement, pendant qu'il négociait des mesures d'économie avec la Troika, le PASOK créait des postes de fonctionnaires en plus !!! En Grèce, un poste de fonctionnaire = 1 voix aux prochaines élections !
Réponse de le 03/10/2012 à 6:27 :
les grecs n'ont pas reduit le nombre de fonctionnaires, vu que quand la troiaka leur a demande de leur faire ... papandreou en a embauche 70.000 de plus ( essentiellement dans le medical); ft se renseigner avant de dire des co....)... la grece va aller au tas ca ne fera pleurer personne ( pas plus que la france, d'ailleurs)
Réponse de le 03/10/2012 à 7:46 :
Le problème de la Grèce (et bientôt le nôtre) vient de la dette abyssale contractée. Cela fait bientôt quarante ans que nous vivons à crédit! Quel que soit notre bord politique il faut baisser les dépenses de l'état. Un couple qui gagne 6500 euros et en dépense 7000 doit s'attendre tôt ou tard à avoir des soucis de financement.,.
Réponse de le 03/10/2012 à 12:02 :
@mouai. Votre comparatif avec la Grèce n'a aucun sens. L'un des gros problème de la Grèce était le manque de recettes de l'Etat. La France est l'une des championnes du monde en la matière. Ce qui nous tue, c'est de payer trop d'impôts, de taxes, de charges sociales ! La dépense publique française équivaut aujourd'hui à 56% du PIB ! Plus que la Suède, sans pour autant avoir la qualité de leurs services publics.
Réponse de le 03/10/2012 à 20:58 :
Je maintiens !! et oui la Grèce c'est le manque de recette: pas de cadastre, pas d'impôts locaux pas d'impôts pour les riches , pas d'impôts tout court ... oui je maintiens c'est votre paradis ... et en parallèle la majorité de la population qui voulait des services publiques comme ailleurs (personne ne veut du mode de vie du Chinois moyen que voulez vous ...) La Grèce c'est juste une anticipation de ce que vous voulez pour la France , car je ne vous entend pas défendre un Candidat qui explique aux français que pour que vous puissiez ne pas payer d'impôts il faudra avec le même salaire qu'actuellement se soigner avec des assurances privées (indiquez aux français sur le prix d'un cancer privé aux US et vous allez faire tousser dans les chaumières , ce n'est pas gratos du tout contrairement aux conneries que l'on peut entendre , annoncez aux français qu'ils devront payer de 10 000 à 30 000 Euros par ans pour éduquer leur marmots comme aux US, et la aussi vous aller faire tousser dans les chaumières) ... non non cela vous ne le ferez pas , vous vous contenterez de faire croire qu'avec un peu d'efficacité de fonctionnaires on pourra réduire les dépenses drastiquement sans douleurs pour les français et sans dépenses supplémentaires de leur part pour compenser les services publiques auxquels la majorité des plus riche ne veut pas participer ... Vous êtes dans le déni , vous vous contentez de prendre les fonctionnaires comme boucs émissaires ... elle est belle la France ....
a écrit le 02/10/2012 à 23:36 :
Voila ce qui arrive quand on met au pouvoir des "Sala-Fisc" ...
a écrit le 02/10/2012 à 23:17 :
les propos simplistes s'accumulent ici, sans compter les a priori et les raccourcis. entrepreneur = riches= stock options. Il faudrait faire preuve d'un minimum de lucidité pour certains, ça ne représente en aucun cas l'entreprenariat en France, juste un toute petit minorité.
Réponse de le 02/10/2012 à 23:45 :
D'habitudes c'est Salariés et fonctionnaires = faignassses (bon sauf quand ce sont aussi vos clients)
a écrit le 02/10/2012 à 23:12 :
C est du grand n importe quoi notre gouvernement actuel. Mais la ou c est carrement scandaleux c est qu ils ne sont pas betes, et savent tres bien que leurs mesures fiscales confiscatoires auront des consequences nefastes sur l investissement en france, qu il provienne de grands groupe comme unilever ou de pme ou start up, et donc des repercussions sur l emploi. Mais qu en depis de cela, par pure demagogie, et sens politique, pour faire remonter les sondages, ils persistent et signent avec des mesures que je qualifierais de fondamentalement stupides, qui n existent nulle part ailleurs, ni meme dans les qq pays d inspiration communistes qui subsistent. Et c est cela qui est inexcusable de la part de politiques, a savoir hypothequer l avenir d un pays par pur opportunisme politique (je ne crois pas une minute que moscovici, hollande ou cahuzac ne pense pas que leurs mesures vont etre tres negatives economiquement sur le moyen terme)
A vous degouter de la politique et vous deprimer.....
a écrit le 02/10/2012 à 23:07 :
Ils travaillent 24h par jour ..... ridicule ... Quand je me rase avant d'aller au boulot je peut le compter en temps de travail ? Pas sur que mon patron accepte les critères de comptage d'heures de ces pigeons volants ... ou voleurs ...
Réponse de le 02/10/2012 à 23:18 :
C'est la particularité de certains ... considérer que certaines règles s'appliquent a eux (compter le temps de dodo, pipi, caca, rasage, habillage , golf entre amis de travail ,repas a parler de boulot comme temps de travail) et surtout surtout ne pas considérer que ce mode de calcul puisse être utilisé par d'autres ????
Réponse de le 02/10/2012 à 23:21 :
Tu te trompes. C'est la pie qui est voleuse. Le pigeon est bien voyageur, lui.
Réponse de le 02/10/2012 à 23:38 :
Il n' y a pas assez de français à l'étranger ( on a même pas de diaspora française aux US) comparativement aux Allemands, Anglais , Italiens ... etc ... donc c'est très bien que certains aillent faire fortune à l'étranger ... très bien ... Mais je doute que ces zozos et leurs arguments du genre "je travaille 24h par jour" ne soient pris au sérieux ...., j'ai travaillé à l'étranger et les français ont déjà mauvaise réputation mais avec un argument pareil , normalement tu es ridicule . ... bon sauf pour les tabloïd Anglais pour rigoler ... mais pour bosser il faudra être un peu plus sérieux sur l'argumentation ... En tout cas ce genre d'argument est nullissime en terme de communication ... raté pour de pseudos "cadors" ....
a écrit le 02/10/2012 à 22:58 :
Mes amis. Un pigeon a ça de pratique : si l'arbre sur lequel il se trouve brûle, il s'envole et va nicher plus loin.
Réponse de le 02/10/2012 à 23:04 :
C'est bien ... va apprendre le mandarin ... ou l'Allemand .. il y a plein de vieux labas et ils cherchent du monde , c'est facile c'est pas loin ...
Réponse de le 02/10/2012 à 23:27 :
enfin attention quand même pour faire des affaires en Chine , outre apprendre le mandarin , il faut aussi ... adhérer au parti communiste ... Et pour les autres pays occidentaux (autres que paradis fiscaux) il n'est pas sûr que leur administration soit beaucoup plus "accueillante" ... même si elle sera surement un peu plus accueillante ...
Réponse de le 02/10/2012 à 23:28 :
Malheureusement, je crois que c'est toi qui va apprendre le mandarin. J'en suis désolé, mais j'ai fais mon maximum. Moi, je vais rester à l'anglais.
Réponse de le 02/10/2012 à 23:40 :
Payes bien tes impôts quand même ... il serait dommage que ta trombine se retrouve sur le net avec celle des fraudeurs Anglais ...
Réponse de le 02/10/2012 à 23:44 :
Moi je veux bien commencer par essayer les mandarines :-)
Réponse de le 03/10/2012 à 2:53 :
Avant de parler de la Chine, venez y travailler après vous pourrez causer un peu. J'y suis depuis plus d'un an ayant anticipe ce qu'il se passe en France et très franchement je ne regrette rien, je travaille pour moi et plus pour les autres.
a écrit le 02/10/2012 à 22:50 :
Quand on est entrepreneur, on l'est, on le vit 24 heures par jour et 7 j/7. Et non pas 35 heures par semaine.
C'est comme ça que je lis le manifeste des pigeons.
Et de toute façon, aujourd'hui, il n'est pas même pas nécessaire d'être entrepreneur dans l'hexagone pour se faire plumer. Il suffit d'avoir juste envie de travailler.
A contrario, en France, l'entrepreneur a paradoxalement quelques chances de réussir, puisque ses concurrents potentiels préfèrent s'investir ailleurs...
Réponse de le 02/10/2012 à 23:03 :
Si tu étais vraiment entrepreneur tu connaitrais le forfait jour qui permet a certains cadres de travailler 50 ou 60h payés 35h .. qui eux aussi sont motivés sont ambitieux et travaillent fort pour montrer ce qu'ils peuvent faire ... eux aussi parfois dorment mal et pensent à leur job la nuit , le week end et le week end souvent ils ne font pas qu'y penser au travail quand ils sont sur leur PC portable du boulot pour lire des doc et réfléchir sereinement ce qu'ils n'ont pas le temps de faire dans la semaine ... Bref eux aussi vivent leur boulot 24h par jour 7j/7 selon tes critères . Et pourtant ce sont eux qui payent le plus lourd fardeau en terme de cotisations et impôts car il leur est difficile de faire de l'optimisation fiscale avec leur salaire clairement déclaré ... Mais c'est la crise ... la dette doit être remboursée et il faut payer .. tous ...
Réponse de le 03/10/2012 à 9:57 :
Tout à fait d'accord avec ce qui est dit sur le forfait cadre!!!
Ce monde se fout de nous tous!!
a écrit le 02/10/2012 à 22:30 :
La gauche tue l'economie et cree du chomage
Réponse de le 02/10/2012 à 22:50 :
Oui bah après 10 ans de droite c'est pas glorieux ... pas glorieux du tout .... du tout du tout ...
Réponse de le 03/10/2012 à 0:30 :
à force de jouer au plus con, ils vont faire match nul !!!
Réponse de le 03/10/2012 à 3:51 :
A Lyon 69

Oui ils sont Aussi oppotunistes les un ques les autre.... Et TOUS plain aux as et exoneres d'impots!
a écrit le 02/10/2012 à 22:20 :
"A supposer que le produit de la cession d'actifs dépasse le seuil de 150 000 euros, l'impôt est éligible à d'importants abattements si les titres en question ont été conservés pendant un certain temps avant leur vente : 5% entre deux et quatre ans de détention, 10% de quatre à six ans, puis cinq points supplémentaires par année, jusqu'à 40% la douzième année. Un entrepreneur ayant développé son entreprise pendant dix ans, par exemple, pourra donc déduire 30% de la valeur des actifs qu'il souhaite céder. Par ailleurs, le projet ne concerne ni les patrons vendant leurs titres à l'occasion d'un départ en retraite, ni ceux qui réinvestiront au moins 80% de leur plus-value dans une autre société. Enfin, le passage au barème progressif ne fera pas que des perdants : selon le gouvernement, 73 400 contribuables verraient leur imposition majorée du fait du passage au barême, tandis que 57 200 contribuables, les plus modestes bénéficieraient d'un allégement de leur imposition.Les pigeons ne sont pas de véritables "entrepreneurs" , ce sont des affairistes cupides spécialistes de la vente à la découpe rapide et juteuse !!!!
Réponse de le 03/10/2012 à 7:49 :
Ce divorce consommé citoyen / fiscalité ne serait-il pas déjà partiellement réduit si cette dernière était plus stable, moins complexe, conforme à ce que les parlementaires votent et non pas révisitée par la législation fiscale ?
a écrit le 02/10/2012 à 22:14 :
Titre racoleur, article creux, c'est nul on apprend rien.
a écrit le 02/10/2012 à 22:01 :
Les pigeons s'aperçoivent enfin que, dans la petite URSS française, contrairement à ce que tout le monde répète aveuglément, on socialise les profits et on privatise les pertes. Ils auraient pu se réveiller plus tôt au lieu de copiner avec les divers pouvoirs et téter goulûment les subventions étatiques. Enfin, il n'est jamais trop tard pour ouvrir les yeux, comprendre le monde réel et lutter pour retrouver la liberté.
Réponse de le 02/10/2012 à 22:28 :
Là il y a du gros , du très gros ... c'est le contraire Lapin !! Le plan Paulson après les subrimes , c'était combien ?? 1 800 MILLIARDS !! le plan Européen c'était combien ?? 800 MILLIARDS ... et tout cela ça été pris où ? sous le matelas à Sarko ? non dans la dette qui est passée de 60% du PIB en 2007 à 90% en 2012 !! Ce qui s'appelle socialiser les pertes après avoir bien privatisé les 15% de rentes annuelles des subprimes avant qu'elles ne s'écroulent !!! Et maintenant il faut payer ... tous ...
Réponse de le 02/10/2012 à 22:43 :
On socialise les profits et on privatise les pertes ? C'est une blague ou c'est sérieux?
Généralement c'est le contraire qui se passe...
Il suffit de voir les banques en grandes difficultés
Réponse de le 03/10/2012 à 0:03 :
Il est la le problème c 'est que les gens comme toi ( Surement socialiste ) entrepreneur = banquier
Mais entrepreneur =Boulanger,plombier garagiste,vendeur de pizza etc....
Ces gens investissent leurs argents perso ( Déjà soumis à l?impôt ) dans leurs sociétés, et si ils coulent leurs boites l 'état ne viendra pas éponger 60 % des dettes !!!
a écrit le 02/10/2012 à 21:48 :

Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au riche. Tout ce qu'un individu reçoit sans rien faire pour l'obtenir, un autre individu a dû travailler pour le produire sans en tirer profit.
Tout Pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu'il a préalablement confisqué à d'autres. Quand la moitié d'un peuple croit qu'il ne sert à rien de faire des efforts car l'autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu'il ne sert à rien d'en faire car ils bénéficieront à d'autres, cela mes amis, s'appelle le déclin et la fin d'une nation. On n'accroît pas les biens en les divisant.
Dr. Adrian Rogers, 1931
Réponse de le 02/10/2012 à 22:25 :
Oui oui c'est comme le dogme libéral qui dit 1% de dépense publique en moins c'est 1% de croissance en plus ... La réalité est différente , cette théorie fumeuse essayée en Grece en Irlande et en Espagne montre que pour 1% de dépense publique en moins c'est 2% de Récession (et non croissance) ,ça c'est la vérité vraie ... Pour rappel , le Brésil des années 80 c'était des ultra riches (pas de taxes) exploitants des ultra pauvres (pas de droit du travail, pas de services publiques, le summum de la flexibilité) ET C'ETAIT UN PAYS PAUVRE !!! Depuis la gauche est arrivée , une classe moyenne s'est crée et LE PAYS DECOLLE ECONOMIQUEMENT ... Bizarre que la réalité contredise vos théories foireuses ....
Réponse de le 02/10/2012 à 22:26 :
"On n'accroît pas les biens en les divisant" : jolie phrase certes... mais quand vous dites que "la moitié d'un peuple croit qu'il ne sert à rien de faire des efforts car l'autre moitié les fera pour elle", je pense que vous allez trop loin. Beaucoup trop loin. Les salariés aussi créent de la richesse car leur boîte ne tournerait pas sans eux. Et la plupart d'entre eux n'ont ni stocks options, ni bonus ni même parfois d'augmentations depuis des années (ben oui, c'est la crise). Les ouvriers aux 3/8 aussi créent de la richesse, de même que la femme de ménage qui vient nettoyer votre bureau à 6h du mat pour que vous trouviez en arrivant votre poubelle de bureau vide des cafés qui vous avez bu la veille... Les fonctionnaires, dans leur ensemble, créent aussi de la richesse, en vous soignant, en éduquant vos enfants, en rendant la justice ou en - eh oui eux aussi - récoltant les impôts. Pour reprendre une expression célèbre, le "cancer" de la société française, c'est sa division. Il serait temps que tous nous nous rendions compte que nous vivons une situation difficile et qu'il faut tous nous souder et accepter des efforts au lieu de défendre nos petits "biens" et nos avantages... La vraie question est celle-là : en sommes-nous encore capables à force d'opposer les chômeurs aux travailleurs (et j'en connais des chômeurs qui ont fait une dépression à force de ne pas retrouver de travail), les retraités aux jeunes, les entrepreneurs aux salariés, les salariés aux fonctionnaires ? Arretons et relevons nos manches ensemble !
Réponse de le 03/10/2012 à 6:47 :
Oui, mais tout le monde doit se serrer la ceinture, politiques en premier.
a écrit le 02/10/2012 à 21:30 :
renouation
a écrit le 02/10/2012 à 21:27 :
C'est assez dramatique de lire ces beaux commentaires démagogiques à l'encontre de personnes qui prennent tous les risques en créant une entreprise. La chasse aux sorcières initiée par un gouvernemement composé de fonctionnaires payés par les impots qui épinglent des entrepreneurs qui eux memes créent de l'emploi en france est consternante. Quand plus personne n'entreprendra il restera le RMI et vos belles proses gauchistes à tendance communistes.
Réponse de le 02/10/2012 à 21:41 :
et la chasse aux sorcières "fonctionnaires" majoritaire sur ce site et à laquelle tu participes ... ce n'est pas un peu simpliste ?
Réponse de le 02/10/2012 à 21:49 :
votre pseudo est parfaitement choisi, rien à ajouter :)
Réponse de le 02/10/2012 à 22:01 :
Il n'y a pas de patrons sans ouvriers et il n'y a pas d'ouvriers sans patrons
il faut arrêter de toujours opposés les uns aux autres les impôts payés par une société sont le fruit du travail de toute une équipe payée un impôt juste c'est tout à fait normal mais quand cela devient confiscatoire vous couper l'élan des entrepreneurs et les ouvriers en subissent les conséquences
Réponse de le 02/10/2012 à 22:10 :
sauf que simpliste a raison sur un point : la richesse est créée par les entrepreneurs dont une partie est confisquée par l'impôt, et les fonctionnaires vivent de ces prélèvements sur les entreprises et sur les ménages !!!
Réponse de le 02/10/2012 à 22:10 :
sauf que simpliste a raison sur un point : la richesse est créée par les entrepreneurs dont une partie est confisquée par l'impôt, et les fonctionnaires vivent de ces prélèvements sur les entreprises et sur les ménages !!!
Réponse de le 02/10/2012 à 22:41 :
Ehhhh , qu'est ce que cela apporte à la société si les créateurs de richesse se la garde pour eux tout en profitant des services publiques ??? En remarque c'est ce que Bush voulait faire ... exempter les riches d'impôts et de cotisations et faire payer l'essentiel des services publiques (dont les riches profitent aussi) par les pauvres ... Et ne me baratines pas sur le réinvestissement ... les riches ont montré que seule la spéculation sur les matières premières , les subprimes , les terres rares , etc les intéressent ... l'économies réelle , l'industrie ne les intéressent pas , pas assez juteux ...
Réponse de le 02/10/2012 à 22:55 :
Lyon69 ...expliques nous ... Comme tu as créé des emplois tu doit être exonéré d'impôts et de cotisations ?? c'est cela ??? Un salarié cotisations et impôts compris paye environ 50% de son salaire (plus si on prend les cotisations patronales prises sur son salaire) ... mais toi parce que tu as créé un ou des emplois tu devrais être exonéré ??? mais pourquoi ??? Sous quel principes ??? peut être devrions nous revenir au moyen âge et te payer a toi nos impôts ... pourquoi pas ....
Réponse de le 03/10/2012 à 0:04 :
Petite mise au point sur Les fonctionnaires :
Quand on parle fonctionnaire, il faut parler, santé, voirie, assainissement, résidus urbain, école, logement, cadre de vie, sécurité du territoire, sécurité incendie, défense nationale, justice, et j'en oublie certainement...
Sans compter tout ce qui a été privatisé mais payer avec nos impôts, comme les réseaux ferrés, télécom, eau, électricité, gaz etc...Ou on trouve encore des fonctionnaires ou assimilés.

Ils paient aussi des impôts et des charges. Ils consomment, et donc participent également à la richesse.
Les fonctionnaires ne vivent pas de prélèvements sur les ménages, ils font eux aussi partis des ménages.
Il ne profite pas plus que les ménages des prélèvements sur les entreprises, puisqu'en retour, il offre un service public qui serait payé nettement plus cher que si ce même service était effectué par le privé.

Seriez vous prêt à payer, par exemple comme aux USA, plusieurs dizaines de milliers d'euros, voire plus, pour payer les frais de scolarités de vos enfants?

La solidarité nationale, les taxes, les impôts, ca sert à tout ca. Cela permet d'avoir une certaine cohésion de notre société.
Et puis, il n'y a pas que le pognon qui compte. La douceur de vivre est à mon sens bien plus importante.

Alors au lieu de passer votre temps à tirer sur une catégorie ou une autre, essayez d'être constructif. C'est ensemble qu'il faut agir. Actif, retraité, privé, fonctionnaire...
La division nous entrainera à notre perte.
Réponse de le 03/10/2012 à 0:26 :
@??? j'ai rien compris à ta diatribe ! Oui j'ai créé des emplois et non je ne suis exonéré ni d'impôt ni de cotisation ! Les cotisations des salariés, c'est l'employeur qui les paient en réalité, puisque lorsque mes salariés touchent leur salaire, eux ne voient que le montant sur le chèque, et se foutent royalement de ce que j'ai pu payer par ailleurs !!! Quand à ma remarque précédente, c'était juste pour rappeler que un foncionnaire de plus oblige à augmenter les impôts, alors qu'une entreprise deplus pemet soit de mieux répartir, soit d'augmenter les recettes fiscales... mais tant qu'on préfèrera que les entrepreneurs aillent créer leurs emplois ailleurs ...
Réponse de le 03/10/2012 à 0:44 :
@fonctionnaires - mises au point : Individuellement, il y a certainement du bon et du mauvais partout ! Mais le système fait que dans la fonction publique, quand tu glande, tu n'est pas viré, statut oblige ! Quand on transfert un service d'une administration à une autre (par exemple d'une commune à une communauté d'agglo, de l'état au conseil général, etc) les fonctionnaires de la 1ere administration reste à nombre constant tandis que les fonctionnaires de la 2e administration voient leur nombre augmenter en fonction de la surcharge de travail. Perso mon conjoint a travaillé en CDD aux assedic : reproche fait par , conjointement le chef de service et le délégué syndical : tu bosse trop et ça va faire remarquer la différence de rythme avec les autres : bosses plutôt au ralenti pour qu'on obtienne une création de poste ou 2 ! (c'est du réel il y a 10 ans env)
Quand à votre comparaison avec les USA, très bien mais comment se fait-il que les profs allemands sont payés 35% de plus individuellement, mais ils sont proportionnellement moins nombreux et cela au final pour un coût moindre à la collectivité et obtiennent de meilleurs résultats sur tous les comparatifs internationaux ? C'est un problème de productivité ! Comment se fait-il que le régime général de retraite s'applique à TOUS les ménages sauf à une poignée d'irréductibles fonctionnaires qui se réservent un régime particulier nettement plus avantageux ??
Réponse de le 03/10/2012 à 16:43 :
je perçois beaucoup d'humeur dans les commentaires anti-fonctionnaires!
personne ne conteste l'utilité de l'administration.
il s'agit de la mauvaise qualité des services rendus.
et j'ai quelques d'exemples où j'ai pu constater le côté amorphe des collaborateurs de l'administration, lenteur, ignorance, rejet de responsabilité sur la hiérarchie.
ah! une administration exemplaire dans sa régularité: le fisc.
grâce à l'informatique, je le dis sans humour. mais pourquoi cette administration a encore autant de gens à son service?
je me répète, aucun collaborateur de l'état ne devrait être embauché s'il n'a pas fait dix ans dans le privé réel, et pas dans une association plus ou moins subventionné.
une question: comment se débarrasser des collaborateurs en surnombre sans en faire des chômeurs. mais en dégraissant les postes obsolètes peut-être que ceux qui restent travailleraient mieux.
Ceci ne résout pas tous les problèmes évidemment.
Réponse de le 03/10/2012 à 19:29 :
Quand vous dites qu'un syndicaliste ou un chef de service te dit que tu bosses trop etc...
Oui, des couillons, il y en a partout... Et sans doute également dans certaine grandes entreprises privés.
Ceux sont eux qui font une mauvaise image, mais ca change. J'en suis le témoin, et j'en suis très heureux. Je suis le premier à pester contre ce genre d?énergumène. Mais Il ne faut pas faire une généralité.
Quand vous dites qu?une poignée d'irréductibles fonctionnaires se réservent un régime particulier nettement plus avantageux pour la retraite, vous pensez à qui ?
Pour rappel, dans la fonction public, en retraite, on a 75% du brut indiciaire, plus une faible partie indexée sur les primes qui pourtant, et pour beaucoup de fonctionnaire, représentant une partie non négligeable du salaire.
Dans le privé, c?est 50% du brut plus la retraite complémentaire.
Résultat, à salaire net comparable, le montant de la retraite nette est comparable.
Pourquoi ? Les 25% supplémentaires correspondent à peu près, en proportion du salaire brut, à la retraite complémentaire du privé.
J?ai pu vérifier cela en comparant le salaire de mon épouse qui est dans le privé et moi-même (c?est vrai à quelques euros près)
Maintenant, il n?est pas dérangeant d?être soumis au même régime de retraite, mais cela doit s?accompagner du même régime niveau complémentaire.
Mais sincèrement quel est l?intérêt si c?est pour arriver au même résultat?
a écrit le 02/10/2012 à 21:27 :
La probablilite de reussite quand on demarre une affaire est faible. Ca l a toujours ete. Dorenavant, quand ca perd c est pour l entrepreneur, quand ca gagne c est pour l Etat. La position symetrique de celle du Trader donc. Choquant pour les memes motifs, non ?
a écrit le 02/10/2012 à 21:25 :
Clair que l'individualisme a le vent en poupe : la preuve : il est responsable de la crise actuelle. Et ça continue de plus belle.
Réponse de le 02/10/2012 à 21:46 :
Et si le chef d entreprise cool sa
Boite l état éponge 60 % dettes ?
Réponse de le 02/10/2012 à 22:14 :
@ kyrious : S'il se met en faillite perso comme Bernard Tapie, de fait oui, les créanciers attendent... Et si en plus le contribuable lui rend des millions de dommages, il peut même vivre la belle vie hors de nos frontières...
Réponse de le 02/10/2012 à 23:55 :
Mélanger l?artisan et le patron du CAC 40 c?est très petit !
Surtout que les patrons du CAC 40 ne vivent plus en France.
L?affaire les sommes sont énormes mais le mec c?est fais escroqué par une banque qui était à
L?époque sous actionnariat de l?état, bref ce n?est pas le sujet ?.
Simplement pour dire que :
J?ai monté mon entreprise il y a 3 ans, j?ai crée 6 emplois depuis ...
Si ces lois stupides existaient, je n?aurais jamais monté ma boite, donc 6 emplois en moins ....
Entrepreneurs découragés = moins d'emplois !
Est ce difficile à comprendre ????
a écrit le 02/10/2012 à 20:56 :
Entreprendre en France devient un sacerdoce.
Le message est bien passé et il ne faudra pas pleurer ensuite du manque d'entrepreneurs.
Un pays pauvre c'est un pays où il y a des pauvres, un pays riche c'est un pays où il y a des riches.
Devenir un pays pauvre c'est très facile, mais l'inverse .......
Les pigeons s'envoleront vers des cieux plus cléments !
Réponse de le 02/10/2012 à 21:17 :
24 heures par jour , a ça c'est sûr c'est un sacerdoce !!!
Réponse de le 02/10/2012 à 21:29 :
Je crois que c'est un tout petit peu plus compliqué. Un pays riche est un pays où la richesse n'est pas outrancière et où les plus pauvres ont de quoi subvenir à leurs besoins. Une répartition harmonieuse est nécessaire au développement et à une économis florissante. Il existe des pays extrèmement pauvres où il y des gens extrèmement riches...
Réponse de le 02/10/2012 à 21:30 :
Ségo, si vous ne vous êtes pas rendu compte que les pays colonialistes sont en train de couler, il est difficile de faire quelque chose pour vous... D'autres arrivent. Et ils sacrifient leur population pour simplement vaincre.
Réponse de le 14/04/2014 à 9:06 :
les taux durablement bas ont fait que la France n'a jamais entamé de réformes pour faire baisser ses déficits. Une remontée des taux à des niveaux raisonnables ferait prendre conscience aux politiques qu'il faut agir, rationaliser les dépenses, ramènerait les investisseurs vers les entreprises (taux de rendement attendu en hausse plutôt que d'espérer un faible rendement des oat), débloquerait le marché de l'immobilier et donc celui de la construction, etc.
Réponse de le 14/04/2014 à 10:38 :
le niveau durablement bas des taux n'a pas incité nos politiques à faire les réformes nécessaires permettant de réduire les déficits français. Augmenter les taux permettrait cette prise de conscience qu'il faut faire qq chose, amenerait un retour des investisseurs vers autre chose que la dette en augmentant les taux de retour sur investissements attendus, debloquerait le marché de l'immobilier et donc celui de la construction, générerait de l'inflation (et une hausse des salaires ?) ...
a écrit le 02/10/2012 à 20:52 :
Bravo vous venez de vous faire pigeonner par une agence de comm ...
a écrit le 02/10/2012 à 20:51 :
Ils ont besoin d'aide alors qu'ils travaillent 24 h/j ? mais comment est ce possible ???? Alors qu'est ce que cela doit être pour des chômeurs qui travaillent 0h par jour de façon non volontaire. Pour tordre le coup aux idées simplistes du genre chômeurs = fainéants , demander a ceux qui vocifèrent ces idées stupides d'aller le faire à la sortie de l'usine PSA d'Aulnay ... et qu'ils nous appellent que l'on vienne voir et que l'on rigole ....
Réponse de le 02/10/2012 à 22:17 :
... sauf que tu oubli simplement un détail minime : c'est QUI qui crée les emplois ???quand à dire que les entrepreneurs, ils ne demandent pas des aides, ce ne sont pas des assistés ..; simplement ils prennent des risques y compris sur leur biens personnels, et si ils se plantent, ils perdent tout (y compris pas d'allocation chômage) et par contre pour ceux qui réussissent, on les écrasent de taxes diverses et variées .. Mais on peut suivre la même logique si tu veux : tu joue 50? sur euromillions: si tu perds, je serais désolé pour toi, et si tu gagnes je te prends juste 60% !!! estimes toi heureux puisqu'il y en a qui n'ont pas gagné !!! (nb c'est le discours que tu tiens aux entrepreneurs au cas où tu ne t'en serais pas rendu compte !!)
Réponse de le 02/10/2012 à 23:15 :
Quand tu joues au loto ... tu payes 50 % d'impôts ! et oui ! , sauf que tu ne le vois pas (visiblement c'est le principal pour toi) car seul 50% des mises participent au lots ... les autres 50% sont payées à l'état ... Alors raté ton argument ... Et ce ne sont pas que les gagnants qui payent ... c'est tous les joueurs !!!! donc le taux de 50% est aussi payés par les joueurs du loto ... comme les 50% des salariés (cotisations + impôts) ... mais toi tu ne veux pas (si tu as bien lu et si tu es un véritable entrepreneur tu as une décote qui peut aller jusqu'à 40 % après 12 ans ... le joueur de loto et le salarié eux ne l'ont pas ...
Réponse de le 03/10/2012 à 0:51 :
... et les perdants sont donc taxés à 100% !! Merci pour la précision : l'état est un escroc !
Les cotisations ne sont pas payés par les salariés mais par l'employeur : lui, quand on lui donne son salaire, il regarde le net ! la différence, c'est l'entreprise qu'on prélève (et ce n'est pas une appelation 'de solidarité', 'patronale ou salariale' etc, qui changer aquelque chose : qu'on laisse les employeurs payer les salariés le coût réel et qu'on prélève l'argent directement sur le salarié : on verra vite la révolution !
a écrit le 02/10/2012 à 20:49 :
En 2013 la france sera composée uniquement de fonctionnaire. Pauvre france
Réponse de le 02/10/2012 à 21:54 :
Pas possible. 80% de la richesse nationale est produite par les entrepreneurs privés qui eux même permettent aux fonctionnaires d'être rémunérés. Plus d'entrepreneurs, plus de fonctionnaires. Beaucoup ont du mal à le comprendre et surtout à l'admettre mais ce sont les méchants chefs d'entreprises qui font tourner la boutique France et permettent aux gentils fonctionnaires de percevoir un salaire.
Réponse de le 02/10/2012 à 23:43 :
D'où il sort ton 80% ?
a écrit le 02/10/2012 à 20:47 :
Du bruit pour rien;quand les entrepreneurs ne ce font pas entendre pourquoi faut il crier au loup maintenant. Il y a bien belle lurette qu ils auraient du ce reveiller lever votre tete du guidon et faites vous entendre au bon moment.
a écrit le 02/10/2012 à 20:46 :
24 heures de travail par jour ... même quand ils sont sur maman pour lui faire sa petite affaire ... ils bossent encore .... ça c'est du sacerdoce ....
a écrit le 02/10/2012 à 20:44 :
24 heures de travail par jour ?????? ils n'abuseraient pas sucre glace (enfin vous voyez ce que je veux dire ...) ?????
Réponse de le 02/10/2012 à 21:49 :
21h40, je suis au taf depuis 7 heure ce matin, j'ai du déjeuner avec un client ce midi, j'en ai encore pour une petite 1/2 h a finir de répondre a mes mails, j'ai mangé mon sandwich triangulaire au gout douteux en rentrant sur l'autoroute et faut remettre ça demain...
C'est sur je bosse pas 24 h, mais cette nuit ça va encore occuper une bonne partie de mon esprit.
Le mois dernier quand la tréso était pas au mieux, la variable d'ajustement ça été mon salaire. si le mois prochain c'est pas mieux on avisera, si la boite dépose le bilan j'aurais perdu pas mal de fric dans l'affaire et faudra que j'imagine une solution. Pas de problème je suis un salaud de nanti de patron de TTPE. Mais je suis pour la solidarité, j'exige les 35 h, le chôm quand j'aurais plus de boulôt, la retrait a 60 ans, les tickets restos ...
A force de casser les pattes a ceux qui ont l'inconscience d'entreprendre, ils vont arrêter.
Mais j'ai confiance le peuple trouvera bientôt d'autres boucs émissaires, les retraités n'ont qu'a commencer a se méfier....
Réponse de le 02/10/2012 à 22:47 :
Certes certains travaillent beaucoup (j'en connais ne t'inquiètes pas , mais je sais qu'ils savent a certains moment profiter de la vie aussi) ... Moi aussi il m'arrive de déjeuner avec de fournisseurs ... mais ce n'est pas compté en temps de travail par mon employeur .... J'aimerais aussi faire du golf avec mes petits camarades de sociétés ... mais je répugne a compter cela en temps de travail ... sinon il va falloir payer le temps de travail des salariés qui discutent de leur boulot à la cantine ... Par contre je suis désolé mais l'argument du "je travaille 24h par jour Moaaa" est juste HORRIBLE ... et d'un niveau encore plus bas qu'un syndicaliste très très moyen ....
a écrit le 02/10/2012 à 20:42 :
Désolé je n'ai pas lu jusqu'au bout !!!!! Je me suis arrêté à : "Nous travaillons 24 heures par jour" ... Quand des gens manquent totalement d'humilité et d'honnêteté au point de ne même pas retirer une demi heure de sommeil par jour à leur temps de travail , c'est honteux !!! Je rappelle que dans ma société il m'est retiré 15 minutes par jour de mon temps de travail pour pose pipi ... mais eux non !! même quand ils font caca c'est du travail !!! Mais comment peut on accorder la moindre crédibilité a de tels individus ????????
Réponse de le 02/10/2012 à 21:07 :
@????: c'est peut-être une entreprise ultra-moderne avec lunette téléscopique dans le fauteuil, torcheuse intérimaire, nourriture à la petite cuillère par une mémé du quartier, système de lecture de la pensée quand il ferme les yeux, sexe virutel bien entendu, etc.:-) c'est beau le progrès, non :-)
Réponse de le 03/10/2012 à 2:07 :
Ne pas oublier la différence du non stop d'un entrepreneur et celui d'un salarié. L'entrepreneur mise et prend des risques, il pilote, est sans cesse sur la sellette, au premier plan et responsable de devoir pouvoir payer tt le monde à la fin du mois. Ce n'est pas le même niveau de savoir faire et de compétences, de prise de risque et de responsabilité. Une entrepreneur meme modeste comme mon épicier gÚre tout de A à Z. Pas de répit, beaucoup d'attention, d'analyse de rigueur, de remise en question, dont les répercussions sont à échelle XXL quand celles du salarié restent cadrées à son champ d'action taille unique. Et les entrepreneurs qui jouent au golf ou au tennis c'est pas ceux qui gueulent aujourd'hui, parce il y n'ya pas que des patrons du CAC sur terre, mais les artisans, les free lance, les commerçants...merci de réfléchir et de respecter ceux qui tentent de se débrouiller par eux- mêmes pour travailler. Faites la même chose et nous en reparlerons.
a écrit le 02/10/2012 à 20:30 :
Nadine Morano a donné un coup de main en communication aux "pigeons" , les pauvres seront plumés si ils veulent devenir rentiers c'est honteux (les 63% c'est seulement si ils ne veulent plus être entrepreneurs et qu'ils veulent vendre leur boite pour devenir rentiers) ... Elle ferait mieux de s'occuper de sa spécialité ... de l'écaillage ... de limandes ...
Réponse de le 02/10/2012 à 20:57 :
effectivement c'est une honte qu'un petit entrepreneur qui à sacrifié sa vie pour sa boutique sans compter ses heures puisse avoir l'outrecuidance d'espérer profiter un tant soit peu du fruit de son travail une fois arrivé l'age de la retraite.
Ironie mise à part, la très grande majorité des entrepreneurs concernés ne sont pas à l'isf, n'ont pas de compte en suisse et ne sont pas patron d'une entreprise du CAC40. Les entrepreneurs ce sont aussi des boulangers, des charpentiers, des épiciers, bref ceux qui font vivre l'économie locale. Et ces gens là ont peu de chance de devenir rentiers en vendant leur boutique. Il serait temps en France d?arrêter cet amalgame entre entrepreneurs et grands patrons, car souvent les grands patrons n'ont rien entrepris.
Réponse de le 02/10/2012 à 21:08 :
Ces "entrepreneurs du web" assimilent le fait que, leurs serveurs tournant 24h sur 24, ils "travailleraient" de fait autant... Allégation plutôt fumeuse. Dire que des machines bossent pour eux "H24" serait plus exact, non?
Réponse de le 02/10/2012 à 21:20 :
et si ils fermer tous la porte?
Réponse de le 02/10/2012 à 21:25 :
est si ils fermé tou la porte on va ou?
Réponse de le 02/10/2012 à 21:40 :
ne t'inquietes pas midufe (tu es très inquiet vu ton niveau de français) ... avec 67 millions de français "clients" ... il restera toujours du monde pour venir offrir produits et services aux français ....
Réponse de le 02/10/2012 à 21:52 :
@ Jean , dans certains articles sur le sujet on peut lire "un abattement proportionnel sur l'impôt calculé sur la durée de détention des titres - 40% pour la 12e année a également été prévu." Donc ce ne sont pas les petits commerçants et artisans qui bien souvent gardent leur boutique longtemps , jusqu'à la retraite comme tu dis , qui sont visés ... mais ceux qui montent une boite et veulent se faire un maximum d'argent en la revendant rapidement ....
Réponse de le 03/10/2012 à 1:56 :
Vous avez raison Ahbon ! Tout cela c'est du buzz de spéculateurs ou d'ignorants qui n'ont pas lu le texte de loi.Je rajouterais que les fonctionnaires ne sont pas indignes comme ces arrogants le pensent. Ils travaillent souvent bien plus de 35 h pour de petits salaires. De mon côté je suis travailleur handicapé et je me motive tous les matins pour travailler et ne pas dépendere des aides publiques;J'ai un salaire modeste et ce n'est pas l'argent qui me motive ou me démotive ! Les entrepreneurs ont une fâcheurse tendance à croire qu'ils sont les seuls à prendre des risques et à travailler ! C'est toalement faux !
Les statupeurs ne peuvent pas se prétendre les représentants des autoentrepreneurs c'est une escroquerie intellectuelle et virtuelle !
Oui, vous n'êtes pas de grands patrons du CAC 40 mais des petits qui aspirent à le devenir. Pourquoi pas si vous en avez le talent mais pas sur notre dos ! PAYEZ VOS IMPOTS SI VOUS AIMEZ VOTRE PAYS ! Sinon comme disait SARKOZY votre maître à tous : LA FRANCE ON L'AIME OU ON LA QUITTE.
Réponse de le 03/10/2012 à 3:03 :
bonne idee, je quitte
Réponse de le 03/10/2012 à 21:09 :
C'est bien quitte ... il n'y a pas assez de français à l'étranger ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :