Le taux de chômage aux États-Unis au plus bas depuis l'élection de Barack Obama

 |   |  242  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Critiqué par le camp républicain pour n'avoir pas su ramener le chômage en dessous des 8%, Barack Obama peut se féliciter d'une bonne nouvelle. Le taux de chômage aux États-Unis était de 7,8% en septembre.

Bonne nouvelle pour Barack Obama qui, à un mois et un jour des élections, peine à se forger une crédibilité sur le plan économique face à son adversaire républicain Mitt Romney. Le taux de chômage aux États-Unis a atteint son plus bas depuis l'accession au pouvoir du président candidat à 7,8% en septembre, selon des statistiques publiées vendredi par Washington.

Sous la barre symbolique des 8%

Au mois d'août il était encore au dessus de la barre des 8% à 8,1%, soit une baisse de 0,3 point en un mois. Le camp républicain se retrouve ainsi privé de son principal leitmotiv, qui était d'accuser Barack Obama de ne pas avoir su ramener le chômage en dessous des 8%. Mitt Romney s'est contenté de répondre que cette baisse du chômage ne constituait pas "une vraie reprise."

Les créations nettes d'emplois en chute libre

D'autant plus que tout n'est pas si rose pour Barack Obama. Et le candidat républicain n'a pas manqué de souligner que dans le même temps, les créations nettes d'emplois ont chuté de 20% sur la même période pour s'établir à 114.000. C'est inférieur à la prévision médiane des analystes (120.000), mais le gouvernement a revu en hausse de 36% son estimation des embauches des deux mois précédents. Par ailleurs, "en 2012, les créations nettes d'emplois ont atteint en moyenne 146.000 postes par mois, contre 153.000 en 2011", indique le département du Travail américain dans son communiqué.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2012 à 1:51 :
Pour les défenseurs mordicus d'Obama, voici la dernière perle sur les stats du chomage: ils ont oublié la Californie qui n'a pas fourni ses chiffres à temps...http://www.breitbart.com/Big-Government/2012/10/11/bls-fail-jobless-claims-number-doesnt-include-california
a écrit le 07/10/2012 à 16:34 :
aux usa tout est bidon le chiffre du chômage est bidon il suffit de regarder la façon de calculer
l'inflation même pb exemple:1paquet de coquillette coute 1$ à detroit à400km 1paquet de nouille coute 0.5$ c'est le paquet de nouille qui est pris en compte, pareil pour le pib des emprunts d'etat rachetés par la fed sont pris en compte ainsi qu'1 taux d'inflation à2% au lieu de 6à8%
a écrit le 07/10/2012 à 10:37 :
Dans un pays ou une grande partie des biens de consommation quotidienne sont importés de Chine il ne faut pas s´etonner du voir le chomage exploser puisqu il y a de moins en moins de production locale. Un exemple thematisé actuellement aux USA par les canditats aux élections : il n´y a pratiquement plus de production de pneus de voitures au US, le marché étant dominé par les fournisseurs chinois ! Et les voitures dites "américaines" qui sont carrement montées au Mexique ?
Allez dans les grandes surfaces: de plus en plus les clients payent aux caisses automaitques avec leur carte de credit . Pompe a essence ? même chose elles sont automatiques, sans personnel , la aussi on paie à la pompe avec sa CC.
Ou voulez vous créer de nouveaux emplois dans un tel pays ?
Je viens juste d´ici passer 3 semaines. D´une autre coté la ou il y a des prestations
"humaines", par exemple restaurants, c´est devenu impayable et inaccessible pour le commun des mortels !
Ce n est pas la production d´armements qui sauvera l´économie americaine et resoudra les problèmes de chomage.


a écrit le 06/10/2012 à 13:46 :
la nouvelle facon de calculer ( on sort les chomeurs des listes) permet de passer sous la barre des 8...Tout le monde attendait ce chiffre ...periode electorale oblige...En France on ne sait plus ou cacher les chomeurs...
a écrit le 06/10/2012 à 10:04 :
Le chômage n'est en rien ou très peu la responsabilité de tel ou tel candidat mais d'une crise économique majeure et donc d'un renouvellement des biens de consommation qui s'essoufle. Le problème est plus la répartition des richesses dans un pays profondément inégalitaire et une population très égocentrique à la limite de l'intégrisme religieux. Tout ceci doublé d'un sentiment de supériorité vis à vis des autres pays du monde, Europe comprise. Pour toute ces raisons, après Bush, un mormon président serait une catastrophe pour le monde.
a écrit le 05/10/2012 à 21:04 :
Les créations d'emploi ont lourdement chuté et les radiations des listes de chômage ont considérablement augmenté!
a écrit le 05/10/2012 à 19:08 :
Invulnérable Amérique, bénie de la Providence. La réussite lui sourit depuis le berceau alors que la vieille et fatiguée Europe s'enfonce de plus en plus dans le déclin de la récession.
God bless America!!
a écrit le 05/10/2012 à 18:23 :
Le chômage baisse: Très bien...mais avec quels types d'emplois?
Certainement pas en CDI ou même CDD, mais de multi-précaires mal payés, spécialité américaine s'il en est.
Réponse de le 05/10/2012 à 19:04 :
Et française! les créations d'emplois en CDD ou en intérim dépassent le nombre de CDI désormais
Réponse de le 05/10/2012 à 19:06 :
Quand on sait pas, on dit pas.
Réponse de le 05/10/2012 à 19:09 :
Non seulement ça, Jb37,2 le matin, mais le nombre d'actifs POTENTIELS est retombé au niveau de 1984... La population ricaine ... diminue. Surprenant, non..?? Certes, il n'y a plus de pubs pour les cartes vertes sur le net, mais soit : 1) ils ont fui le pays, 2) il y a eu un peu trop de fusillades. 3) ils ne se reproduisent plus, comme pour les "semences" OGM. Biffez la mention non proposée.
a écrit le 05/10/2012 à 18:23 :
Le chômage baisse: Très bien...mais avec quels types d'emplois?
Certainement pas en CDI ou même CDD, mais de multi-précaires mal payés, spécialité américaine s'il en est.
a écrit le 05/10/2012 à 18:10 :
Comme par hasard, les statistiques officielles du chômage sont au plus bas juste avant une élection cruciale. Serions-nous dans 1984, ou une minorité s?accommode de changer les réalités à son gré ?
a écrit le 05/10/2012 à 17:07 :
Donc les créations d'emploi sot en chute libre, mais le chômage baisse... hummm
Moi j'aimerai bien pouvoir dire à mon banquier que mes remboursements sont en chute libre, mais que mon découvert baisse... histoire de pouvoir lui clouer le bec et lui retirer son argument (de campagne)! lol
Réponse de le 05/10/2012 à 18:00 :
On voit trop souvent le chômage comme un manque d'offres d'emploi par rapport au nombre de demandeurs. en réalité la situation est plus complexe.

Dans l'ensemble des pays industrialisés, il y a une grande quantité d'offres d'emploi qui sont pas satisfaites ; alors même qu'il y a des millions de chômeurs. Cela provient du fait que le chômage est moins dû à un manque d'emplois créés qu'à une main d'oeuvre qui ne correspond pas aux besoins du marché du travail ( main d'oeuvre pas assez formée ou trop, ou dans des secteurs peu porteurs...).

Ainsi, le chômage peut baisser avec des offres d'emploi qui diminuent, parce que la main d'oeuvre s'est mieux adaptée à l'offre d'emploi.
Réponse de le 05/10/2012 à 19:09 :
+1
Réponse de le 05/10/2012 à 19:11 :
Mat. Vous croyez vraiment à ce que vous écrivez...??
Réponse de le 05/10/2012 à 19:22 :
Merci de votre explication mat. Cela dit, c'était un post plutôt humoristique. La réalité des chiffres est assez claire quand on regarde le détail. En gros, comme ne 2009, gros boost des emplois temporaires (+873k dont 582k), un nombre croissant de personnes hors stats (+386k), une partie continument en expansion d'auto-employés, et de gros lissages (comme par exemple les emplois fédéraux (+934k en données non corrigées, +187k en corrigées). Mais j'y vois personnellement un point évident: +114k alors que l'augmentation naturelle est de +206k. Le taux d'emploi est pour ainsi dire stable, mais sur le plateau bas.
Enfin, deux points intéressants, l'un sérieux, l'autre moins: commençons par le sérieux: l'amélioration dont on parle ici se double sur le même mois d'un nouvel allongement (sur un seul mois!) de la durée de chomage de 3 semaines... La moins sérieuse: certains ont noté avec humour que les chances étaient très faibles d'avoir comme ratio des nombres de personnes retravaillant à temps partiel sur le total de ceux qui retravaillent est de 582/873, soit 0.6666666666.... ;-)
Réponse de le 05/10/2012 à 19:25 :
sources: http://www.bls.gov/news.release/empsit.t01.htm et http://www.bls.gov/news.release/empsit.t08.htm pour les stats officielles, et Karl Denninger (un as) pour l'analyse: http://market-ticker.org/akcs-www?post=212379
a écrit le 05/10/2012 à 17:02 :
c'est le vrai taux ou on a arrangé les statistiques pour sortir des gens du calcul à l'approche des elections ????
a écrit le 05/10/2012 à 17:01 :
Les élections approchant, il est grand temps de manipuler les chiffres ;)
a écrit le 05/10/2012 à 16:53 :
C'est une erreur stratégique de Obama. Le chiffre est faux on le sait et la démonstration pourra être faite avant l'élection. Au surplus il ne permet pas d'affirmer une compétence économique pour autant. Il serait souhaitable pour le bon développement des USA et l'immense crise qui attend le pays que Mitt Romney prenne les choses en main.
Réponse de le 05/10/2012 à 17:29 :
mitt romney serait une catastrophe de meme ampleur que bush pour le monde entier
Réponse de le 05/10/2012 à 19:08 :
De même ampleur qu'Obama, je voulais dire. S'cuzez.
Réponse de le 05/10/2012 à 22:36 :
non que bush; Romney soutiendra la guerre d'israel contre l'iran et il a meme designé la russie comme ennemi principale, si on veut aller tout droit vers la 3 eme guerre mondiale surtout avec cette crise economique qui n'en fini pas, c'est effectivement le bon candidat.
a écrit le 05/10/2012 à 16:24 :
Merci les copains de l'institut statistique de Washington...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :