Le taux de chômage aux États-Unis au plus bas depuis l'élection de Barack Obama

Critiqué par le camp républicain pour n'avoir pas su ramener le chômage en dessous des 8%, Barack Obama peut se féliciter d'une bonne nouvelle. Le taux de chômage aux États-Unis était de 7,8% en septembre.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Bonne nouvelle pour Barack Obama qui, à un mois et un jour des élections, peine à se forger une crédibilité sur le plan économique face à son adversaire républicain Mitt Romney. Le taux de chômage aux États-Unis a atteint son plus bas depuis l'accession au pouvoir du président candidat à 7,8% en septembre, selon des statistiques publiées vendredi par Washington.

Sous la barre symbolique des 8%

Au mois d'août il était encore au dessus de la barre des 8% à 8,1%, soit une baisse de 0,3 point en un mois. Le camp républicain se retrouve ainsi privé de son principal leitmotiv, qui était d'accuser Barack Obama de ne pas avoir su ramener le chômage en dessous des 8%. Mitt Romney s'est contenté de répondre que cette baisse du chômage ne constituait pas "une vraie reprise."

Les créations nettes d'emplois en chute libre

D'autant plus que tout n'est pas si rose pour Barack Obama. Et le candidat républicain n'a pas manqué de souligner que dans le même temps, les créations nettes d'emplois ont chuté de 20% sur la même période pour s'établir à 114.000. C'est inférieur à la prévision médiane des analystes (120.000), mais le gouvernement a revu en hausse de 36% son estimation des embauches des deux mois précédents. Par ailleurs, "en 2012, les créations nettes d'emplois ont atteint en moyenne 146.000 postes par mois, contre 153.000 en 2011", indique le département du Travail américain dans son communiqué.
 

1 mn