Guerre des monnaies : la Chine se dit "tout-à-fait prête"

Le vice-gouverneur de la banque centrale chinoise a déclaré que Pékin était "tout-à-fait prête" à une guerre des monnaies. Il a cependant appelé les autres nations à se conformer au consensus atteint lors du G20.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Si cette guerre a lieu, la Chine est ?tout-à-fait prête?. Ce sont par ces mots que le vice-gouverneur de la banque centrale chinoise a mis en garde les autres pays engagé dans des programmes ayant pour objectif d?abbaisser leur taux de change, selon l'agence de presse chinoise Xinhua. Yi Gang a cependant appelé le monde à se conformer au consensus atteint lors du G20 pour éviter la confrontation.

Les ministre des Finances du G20 se sont réunis le mois dernier à Moscou pour chercher à écarter la menace d'une guerre des monnaies. Ces craintes avaient été en grande partie alimentées par la nette dépréciation du yen japonais pour soutenir les exportations du pays.

La politique monétaire : un instrument pour les économies nationales

Yi Gang a affirmé qu'une guerre des monnaies pourrait être évitée si les décideurs des grands pays observaient le consensus atteint lors du récent G20, selon lequel les politiques monétaires devaient avant tout servir d'instrument aux économies nationales. Mais la Chine "est tout-à-fait prête", a-t-il averti.

"En terme à la fois de politique monétaire et autres mécanismes, la Chine prendra complètement en compte les politiques d'assouplissement quantitatif mises en place par les banques centrales des pays étrangers", a-t-il expliqué.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 40
à écrit le 04/03/2013 à 13:05
Signaler
ceux qui ont le pouvoir sur la monnaie et sur le monde sont ceux qui n'ont pas de dettes...et ceux qui ont beaucoup d'habitants.... Contrairement à l'occident les chinois ont le cash ...et le gère finalement d'une main de maitre!!! donc avec nos mon...

à écrit le 04/03/2013 à 12:18
Signaler
Ils ne vont pas se gêner. Avec des milliards de dettes libellés en dollar et de voir les japonais leur principal client prendre le même chemin avec - 25% sur le Yen en un rien de temps ça va réagir fort avant que la rue ne se fasse entendre.

à écrit le 04/03/2013 à 10:05
Signaler
La chine se dévoile chaque jour sous son veritable jour, celui d'une puissance guère portée sur la démocratie et le respect des autres peuples : exploitations en Afrique à leur profit exclusif, rétention de matière à leur seul profit dans les terres ...

le 04/03/2013 à 14:58
Signaler
PAS de sentiments, dans les affaires..", c'est bien connu ; eux, sont bien partis dans ce sens...

à écrit le 04/03/2013 à 9:24
Signaler
La Chine oublie un peu facilement que lorsque nous toussons, elle s'enrhume. Il serait certainement bon de lui rappeler. Et de tousser, pour voir.

à écrit le 04/03/2013 à 1:29
Signaler
Comme nous savons que les dictateurs chinois mentent comme ils respirent, il faut prendre cette déclaration pour ce qu'elle est : un signe de panique intense. Le peuple chinois lui-même, dès qu'il le peut malgré les interdits et les sanctions, préfèr...

à écrit le 03/03/2013 à 18:28
Signaler
On commence à comprendre pourquoi les américains veulent se rapprocher de l'Europe et négocier un contrat de libre-échange. Ils commencent à considérer que la Chine devient trop dangereuse et ils cherchent à l'affaiblir en se renforçant chez nous. Et...

le 03/03/2013 à 21:38
Signaler
Je complète: on fait sauter l'UE en plus pour éviter un joueur de poids sur l'échiquier.

le 04/03/2013 à 15:16
Signaler
@Jacques999 : comme ca nous devenont une poussiere insignifiante sur l'echiquier et nous subirons le jeux des grands USA et chine en tete... Moi je prefere jouer le jeu moi-meme en se servant de l'europe pour beneficier de la mondialisation....

à écrit le 03/03/2013 à 18:28
Signaler
On commence à comprendre pourquoi les américains veulent se rapprocher de l'Europe et négocier un contrat de libre-échange. Ils commencent à considérer que la Chine devient trop dangereuse et ils cherchent à l'affaiblir en se renforçant chez nous. Et...

à écrit le 03/03/2013 à 9:45
Signaler
Bonjour, la Chine à le plus à perde dans cette histoire, car si le monde ne lui achète plus s'est produit manufacture cela risque de lui pousser un vrai problème.... Les USA devrons un jours payer leur dette colossal ou se la jouer à la soviétique (n...

le 03/03/2013 à 11:30
Signaler
Halala, cette vieille rengaine qui revient. Evoluez ! La guerre c'est pour les petits d'en bas. Les banksters prendront le thé ensembles pendant que vous vous décomposerez dans le fond d'un fossé chinois. Ces mêmes qui proposent une solution par la p...

le 03/03/2013 à 15:00
Signaler
Z1z1. Vous vous trompez largement. Les Chinois sont assoiffés de fric car 1) ils n'ont AUCUNE protection. Soit, pauvre, tu meures. 2) ils ont une culture du radinisme bien supérieure à celle des pays "développés"/colonialistes, soit, ils achètent de ...

le 03/03/2013 à 15:02
Signaler
Par comparaison, pourquoi croyez-vous que les simples indignés hirsutes aux US ont été autant réprimés..??

à écrit le 03/03/2013 à 8:26
Signaler
en fait il y a une erreur de traduction, les chinois n'ont pas dit "tout à fait prête " , ils ont voulu dire "prête à tout "

à écrit le 02/03/2013 à 19:20
Signaler
dans la guerre des monnaies ceux qui disent que nous europeens sommes les dindons de la farce et a la merci d un euro-Mark fort je rajouterai une chose Mr draghi est un ex de chez goldman sach (et quand on etre a goldman on en sort reellement jamai...

à écrit le 02/03/2013 à 16:55
Signaler
La chine a raison, c'est nous Européens qui avons tort. Ils ne veulent pas se retrouver avec des bons du trésor dont la valeur réelle diminue tous les jours à force de "quantitative easing" des US.Effectivement, les US veulent payer leurs dettes en d...

le 04/03/2013 à 6:45
Signaler
En dehors de toute polemique, il est bon de rappeler que le role unique de la bce est de garantir la stabilite des prix.

à écrit le 02/03/2013 à 16:04
Signaler
Avec ce genre de "déclaration", la Chine rejoint le Japon et les US (en moins visible) dans le mise en oeuvre progressive d'une politique qui va nous amener doucement à celles suivies en 1929 : guerre des monnaies (ce dont "on parle")--protectionnism...

le 03/03/2013 à 18:39
Signaler
La mondialisation, la financiarisation de l'économie, une économie basée sur les transports, le dumping social, fiscal etc.. Tout cela ne peut que mal finir. Seule, la raréfaction de l'énergie, particulièrement le pétrole peut nous amener vers des te...

le 03/03/2013 à 18:39
Signaler
La mondialisation, la financiarisation de l'économie, une économie basée sur les transports, le dumping social, fiscal etc.. Tout cela ne peut que mal finir. Seule, la raréfaction de l'énergie, particulièrement le pétrole peut nous amener vers des te...

le 03/03/2013 à 22:35
Signaler
Obliger l'Etat à emprunter sur le marché des capitaux au lieu, comme avant 1973, d'ordonner à la Banque de France aux ordres, d'imprimer autant de monnaie qu'il en fallait pour combler le budget, était une réforme absolument indispensable au commerce...

à écrit le 02/03/2013 à 15:55
Signaler
CELUI QUI CRITIQUAIT LES CHINOIS ET LE YUAN EN L'OCCURRENCE L'ONCLE SAM 'C'EST A DIRE LA TRILOGIE - OBAMA - GEITHER EX DIRECTEUR DU TRESOR ET ENVOYE DE GS - BERNANKE EST DECOUVERT D'AUTANT PLUS QU'IL VIENT, CONTRAINT ET FORCE DE LACHER BEAUCOUP DE LE...

le 02/03/2013 à 18:22
Signaler
OK : il ne fallait pas en France vivre au-dessus de nos moyens en empruntant des milliers d'euros ! nous aurions pu être aussi forts que l'Allemagne

le 03/03/2013 à 18:17
Signaler
Il ne fallait pas emprunter des milliards d'?uros aux BANQUIERS PRIVES. Il ne fallait pas leur donner cette possibilité de prêter aux Etats. Merci Pompidou, la Banque Rotschild et la sinistre année 1973. N.B: Un peuple ne vit jamais au-dessus de ses...

le 03/03/2013 à 18:17
Signaler
Il ne fallait pas emprunter des milliards d'?uros aux BANQUIERS PRIVES. Il ne fallait pas leur donner cette possibilité de prêter aux Etats. Merci Pompidou, la Banque Rotschild et la sinistre année 1973. N.B: Un peuple ne vit jamais au-dessus de ses...

le 03/03/2013 à 18:39
Signaler
C la France qui a impose l euro aux allemands. Nos politiques N ont pas voulus ecouter les economistes au sujet des divergences economiques. Dans une union monetaire c l economie dominante qui se developpe le plus, c mecanique, les allemands n y s...

à écrit le 02/03/2013 à 15:13
Signaler
Ya qu'eux pour "en avoir...", dans la cohérence. Depuis déjà longtemps, ils fixent et suivent une trajectoire durable de moyen et long terme. Ils se sont adaptés à l'Hégémonie Américaine en la soutenant par la barbichette. Ils ont collé leur monnaie ...

à écrit le 02/03/2013 à 14:26
Signaler
On aime bien les chinois et leur façon de se ficher du monde : leur monnaie est déjà, et depuis longtemps, la plus sous-évaluée. Et ils n'ont de toutes façons rien à faire sur les marchés, puisque les changes sont contrôlés.

le 02/03/2013 à 14:39
Signaler
ils sont prêts , sous-entendu : ils sont déjà en train de se débarrasser de nos monnaies pourries en achetant de l'or ou nos entreprises ... autant d'actifs qu'ils nous paient avec nos propres monnaies. Bilan : ils auront les actifs réels et nous , ...

le 02/03/2013 à 15:35
Signaler
@Asimon: sous-évaluée par rapport à quoi ? On en est au 3e assouplissement quantitatif aux US. Ce qui veut dire que les Américains ont mis sur le marché des instruments financiers à parité et qu'ils veulent rembourser 5 cents du dollar. Je crois au c...

le 02/03/2013 à 18:26
Signaler
à Patrickb : le dollar US a perdu 97 % de sa valeur en 100 ans ! à force de faire payer aux autres leurs émissions de papiers ! avec les chinois ça peut se retourner contre les USA.

le 03/03/2013 à 10:29
Signaler
Le dollar a perdu 20 % en cinq ans contre le RMB, de plus les couts salariaux et des matières premières ont doublé pendant ce temps en Chine. Dès que les chinois prendront acte d'une guerre monétaire, il dévalueront pour préserver leurs exportateurs....

le 03/03/2013 à 11:34
Signaler
La force des chinois : ils sont maîtres chez eux. Ici, en Europe, personne n'est maître.

le 05/03/2013 à 0:33
Signaler
Si....les banquiers...

à écrit le 02/03/2013 à 14:04
Signaler
Ca lui va bien de dire ça, alors que tout le monde sait que le yuan est sous-évalué. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais !!!

à écrit le 02/03/2013 à 13:48
Signaler
C'est aussi en étudiant la guerre monétaire - et commerciale - menée par les financiers de la zone dollar contre la zone euro que l'on peut comprendre l'origine de la crise européenne.

le 02/03/2013 à 18:27
Signaler
Personne, même pas Goldman sachs, n'a obligé la France à s'endetter !

le 02/03/2013 à 18:43
Signaler
Quoique ? Pompidou ? Rotschild ? GS ?

à écrit le 02/03/2013 à 13:30
Signaler
Ça ressemble à du Draghi en plus flippant. L'un dit qu'il fera tout ce qu'il faut (pour sauver l'euro), l'autre qu'il est déjà prêt. Tout est dans la nuance.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.