Pour lutter contre la corruption, les fonctionnaires russes devront désormais surveiller leur langage

 |   |  267  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le ministère russe du Travail a listé des phrases-types jugées équivoques et qui sous-entendent que le fonctionnaire serait prêt à accepter un "pot-de-vin". Ces phrases sont désormais interdites. La Russie pointe à la 133e place mondiale sur l'échelle de perception de la corruption établie par Transparency International.

Le gouvernement russe ne renonce pas à son combat contre la corruption. Pour sensibiliser les fonctionnaires à cette lutte, le ministère russe du Travail a dressé une liste de phrases désormais interdites dans leurs échanges avec les usagers. Ces phrases sont considérées comme instillant l'idée qu'un "arrangement" est possible à l'occasion de procédures administratives.

Ainsi, les fonctionnaires russes ne doivent plus dire "alors qu'est ce qu'on fait ? ", ou "on peut s'entendre", propos trop équivoques d'après le ministère. Ils ont également interdiction de demander "des arguments plus convaincants". Il n'est pas non plus de bon ton d'évoquer les traitements trop bas réservés aux fonctionnaires, de parler "d'un projet de voyage touristique", ou encore de "l'intention de faire inscrire un proche dans un établissement scolaire".

L'échec de Dmitri Medvedev

Pour le ministère, "aborder de tels sujets avec les représentants d'organisations ou des citoyens dont l'intérêt dépend de leur décision, peut être perçu comme une allusion à un pot-de-vin". Dmitri Medvedev, ancien président de la fédération russe (2008-2012), aujourd'hui premier ministre, avait placé son mandat sous le signe de la lutte contre la corruption. Il a, depuis, reconnu avoir échoué. La Russie souffre d'une corruption à grande échelle. Toutes les administrations sont touchées : police, hôpitaux, éducation nationale, justice, armée...  D'après le rapport 2012 de Transparency International, la Russie se place au 133e rang mondial sur 174, avec un indice de perception de la corruption de 28 (90 pour le Danemark, la Finlande et la Nouvelle-Zélande placés en première position ex-aequo).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2013 à 13:08 :
Ne sera plus toléré le pot-de-vodka ! Le pot-de-vin est encore apprécié officieusement mais inutile de venir avec un vignoble comme Depardieu ! A quand un classement de la perception de l'hypocrisie internationale ?
a écrit le 12/03/2013 à 11:26 :
Tout cela n'est que du vent, de la poudre aux yeux et l'auteur de l'article le sait parfaitement. Cela fait combien d'années que les autorités annoncent qu'elles vont lutter contre la corruption et que rien ne change. Les électeurs ne sont pas dupes, les hommes d'affaires non plus. Si vous ne versez pas les fameux "?????" (dessous de table), point de salut pour vous !!! Et dire qu'il y a des lecteurs qui s'imaginent connaître le pays et qui écrivent le contraire !!!
a écrit le 12/03/2013 à 9:17 :
C'est pas nouveau, et à tous les échelons. Mais plus vous montez dans la hiérarchie et la taille des administrations ou des entreprises d'Etat, plus les phrases se font implicites. " Il faut résoudre le problème" ou encore " Nous devons discuter davantage" Mieux vaut le savoir avant de commencer à négocier...
Réponse de le 12/03/2013 à 11:30 :
Ravi de vous lire, mon cher thx1138 ! Voilà quelqu'un qui sait de quoi il parle et qui ne répète pas des contre-vérités. Dommage qu'il n'y en ait pas plus comme vous ! ??????!
a écrit le 11/03/2013 à 22:44 :
Ah ces organismes occidentaux :-) Pas pour dire que la corruption n'existe pas en Russie, mais pour insister qu'elle est toute aussi forte en France, mais qu'on la dénomme "démocratie" :-)
Réponse de le 12/03/2013 à 11:58 :
@Patrickb: La démocratie est une forme de corruption?
Réponse de le 12/03/2013 à 13:51 :
@arcesilas: notre système favorise la corruption et on en voit les résultats tous les jours. Maintenant, qu'on l'appelle "démocratie" ou autre chose ne change rien au problème. Mais qu'on ne crtitique pas les autres quand nous faisons exactement la même chose.
Réponse de le 12/03/2013 à 14:20 :
@arcesilas

la pire.
a écrit le 11/03/2013 à 22:36 :
Voilà ce qui arrive quand on paie trop mal ses fonctionnaires : pour vivre, ils se lancent dans la corruption... Mieux vaut payer ses fonctionnaires correctement.
Réponse de le 12/03/2013 à 14:31 :
Et quand on les paye correctement on a une bande d'hystérico-jaloux qui s'enflamme.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:33 :
Je ne suis pas si sur que "danger" que les fonctionnaires français soient mal payés, surtout si on rapporte à l'heure travaillée.
Je ne pense pas non plus que la corruption soit un phénomène important en France, sans doute pas plus que racket ...
Quant à dire comme Patrickb et Yann que la démocratie est une forme de corruption, qu'elle ineptie !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :