La Grande-Bretagne, destination privilégiée des investisseurs américains

Selon le trésor américain, la première destination des investisseurs américains pour les actifs financiers est la grande Bretagne. La France est cinquième...derrière les Iles Caïmans.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les liens tissés depuis plus de 30 ans par les finances britanniques et américaines restent solides. La Grande-Bretagne est en effet la première destination des investisseurs américains pour les actifs financiers, a indiqué vendredi le département du Trésor des États-Unis.
Au total, les investisseurs américains détenaient fin 2012 pour 1.129 milliards de dollars d'actifs financiers en Grande-Bretagne, majoritairement sous la forme d'actions, pour 758 milliards de dollars, et pour le reste sous la forme d'obligations à court et à moyen terme, a précisé le Trésor dans un communiqué.

Les américains préfèrent un paradis fiscal à la France

Cinquième destination préférée des investisseurs financiers américains, la France est devancée par le Canada, deuxième, avec 808 milliards de dollars d'actifs détenus par les Américains, ainsi que par… les Iles Caïmans (784 milliards), un paradis fiscal ou certains grands groupes implantent des filiales afin de réduire leurs impôts.
Le Japon se place en quatrième position avec 521 milliards de dollars d'investissements, selon le Trésor.
Avec 375 milliards d'actifs détenus par des Américains, dont 257 en actions, la France se positionne tout de même assez haut dans le classement, loin devant d'autres grandes puissances comme la Chine (17e) ou la Russie (28e).

Les actifs étrangers détenus par les américains augmentent

Selon le rapport du Trésor, la valeur totale des actifs étrangers détenus par des investisseurs américains a augmenté de 16,9% entre décembre 2011 et décembre 2012 pour atteindre 7.941 milliards de dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 03/09/2013 à 18:12
Signaler
non seulement on a créé la répulsion vis à vis des investisseurs à force de stigmatiser les entreprises, l'esprit d'entreprendre, mais londres est la première destination de nos brillants diplomés et entrepreneurs, start up. le phénomène s'est amplif...

à écrit le 01/09/2013 à 10:27
Signaler
Ce n'est pas un scoop car les Americains preferent faire des operations financieres "border line" a Londres plutot que chez eux, les amendes ne sont pas du meme niveau donc risque minimal en dollars...

à écrit le 01/09/2013 à 9:51
Signaler
Le jugement concernant les Conti ne va pas améliorer la place de la France.

à écrit le 01/09/2013 à 9:47
Signaler
France, tu as tant perdu de ta superbe! Dès que tu vas bien, tu mets tout en ?uvre pour te rendre malade. Tu aimes te plaindre, passer pour une pauvre et renier tes talents... Mais, nom de nom, quand te mettras-tu un bon coup de pied au cul? Ah? Tu n...

à écrit le 31/08/2013 à 20:03
Signaler
Il faut changer la politique industrielle de France. Jusqu'à on peut pas améliorer notre système de syndicalisme on ne peut pas accueillir les investisseur étranger. C'est rigolo de penser que les Américains viennent en France alors qu'ils peuvent al...

le 31/08/2013 à 21:48
Signaler
@ BLUGLUP . Toi y'en a parler Français....j'ai travaillé en mer du Nord sur des plates-forme, les Anglais étaient inexistants, sur l'aspect financier surement mais technique à raz les pâquerettes .

à écrit le 31/08/2013 à 17:38
Signaler
La dame n'a pas changé. Le mur des syndicats est tellement solide qu'ils peuvent inverser n'importe quel situation. Ils peuvent transformer une victime en un accusé. Ils sont tellement ... « solide », qu'ils peuvent arriver à vous faire croire que le...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.