Shutdown : une crise prolongée affaiblirait les Etats-Unis, prévient Kerry

 |   |  288  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au cinquième jour de la paralysie des services fédéraux faute d'accord sur le budget avec le Congrès, le secrétaire d'Etat américain met en garde contre les risques d'affaiblissement du pays sur la scène internationale.

Remplaçant Barack Obama, qui a dû annuler son déplacement en Asie, en raison de la fermeture partielle des services fédéraux américains ("shutdown"), le secrétaire d'Etat américain John Kerry a mis en garde contre les risques d'affaiblissement du pays sur la scène internationale, samedi, à quelques heures de l'ouverture du sommet de l'Apec (Asie-Pacifique) sur l'île de Bali. « Si cela venait à se prolonger, ou à se répéter, la population pourrait commencer à mettre en doute la volonté des Etats-Unis à maintenir le cap ainsi que son aptitude à le faire. Mais ce n'est pas le cas et je ne pense que cela le sera » a déclaré John Kerry lors d'une conférence de presse.

 

La Chine a le champ libre

La crise budgétaire à Washington, qui provoque depuis mardi la paralysie partielle des services fédéraux, entre samedi dans son cinquième jour et ne semble pas sur le point de se résoudre. Le bras de fer entre l'administration Obama et le parti Républicain sur le relèvement du plafond de la dette et la réforme du système d'assurance santé a conduit le président américain à annuler au dernier moment sa visite en Asie qui devait initialement durer une semaine. Dans un communiqué, la Maison blanche avait déploré un « shutdown complètement évitable qui réduit notre capacité à créer des emplois via la promotion des exportations américaines et à défendre le leadership et les intérêts américains dans la plus vaste région émergente du monde. » Cette absence laisse le champ libre à la Chine : le président chinois Xi Jinping effectue d'ailleurs actuellement une importante tournée en Asie du Sud-Est.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2013 à 13:43 :
Oui mais l'important c'est d'afaiblir les democrates qui ruinent le pays.
a écrit le 06/10/2013 à 8:43 :
"notre capacité à créer des emplois" hahhahah trop fort il veut dire des fonctionnaires, ce ne sont pas des emplois c'est de la dette. Evidement si les Ricains se mettent au socialisme ce sera surement très sympa mais ça ne marche pas, le capitalisme allait se réguler en 2008 mais voilà tout le monde a flipper car évidement on allait perdre beaucoup, le capitalisme c'est pourtant ça, donc l'Etat soit, le Socialisme est intervenu et on connait le résultat aujourd'hui
Réponse de le 07/10/2013 à 8:24 :
Exact c'est un compliment
a écrit le 05/10/2013 à 15:15 :
Nos ingénieurs d Etat sont en non emplois, on nous publie génération Tanguy, ce qui est une avanie, on doit dire génération exclue sur la non croissance et la ZMO. Tout le monde a le droit de choisir son travail, seulement s il virtuel comme le Mittelstand après les études, c est moins commode. Les profs nous disent d aller dans les entreprises alors que la recherche d Etat n est pas financée, les pôles sont non compétitifs, seulement il n existe pas d emploi correspondant, on nous fait mettre des chiffres dans des cases en emploi de cdd avec un master classé. On n est pas bombardé au sommet des entreprises puisqu on est pas entrepreneur d Etat ni administrateur d Etat, ni riche, mais on a un diplôme en emploi sous qualifié. Si on manifeste pour avoir un emploi on manifeste aussi son désaccord pour travailler le dimanche. Dans la rubrique NECROPHILE nous avons les faillites du sud européen avec suppression d emplois publics ! C est bête pourtant y a du chômage et un lourd déficit à régler? c est la règle d or. Sait-on compter vu l illettrisme ? Si on s indigne que certain n aient plus droit au salaire, en Europe Sud les jeunes n ont pas droit au travail, c est moral ça ? Et les bubulle ? Il en existe sur les copies, ou dans l air qu on va taxer ? Bac+5 = Œ temps cdd 4 mois sans contrat 1400 brut officielle-ment éducateur spécialisé en sciences selon l étude pisa pas de pizza !
a écrit le 05/10/2013 à 14:49 :
Quand le président américain décide d attaquer la Syrie, donne-t-il un ordre au président français de le suivre, ce qui nous pose la question de l indépendance nationale au sein de l Europe et de l accord libre-échange alors qu on a fusionné la bourse américaine. Dit-on vol street ou bien wall street? on s emplafonne dans le mur de la dette et les fonctionnaires sont renvoyés ou bien le riche paye le déficit ce qui ne change rien au problème du chômage et des droits non appliqués, pas de ressources avant 25 ans ? Pourtant les américains nous ont sortis de la dépendance nationale alors que nous partions en guerre sans armes et que la république est sanguinaire en 14. Sans financer la croissance mais le tas de parasites du travail. Les français se sont déterminés pour la sortie de l Europe, on observe une montée de la popularité de la présidente fn, il y aurait mutinerie de la population. Et en Grèce on en est à la faillite de l Etat, 50% de jeunes au chômage, suppression des services publics. La croissance c est pour quand ? On fait théodule et Lisbonne qui ne sont pas appliqués. L innovation insuffisante et la basse valeur ajoutée industrielle. Libéral social ça veut dire quoi, on l apprend pas à l école. Seulement le diplômés est toujours sur le carreau, qu est-ce qui est juste ? Seulement on parle de robolution, est-ce une révolution qui va faire des massacres alors que l Etat français avait financé la liberté américaine et n était pas capable de se réformer alors que Turgot disait laissez passer, laissez faire et appliquez les impôts même aux évadés. Mais là c est la grande vadrouille sur le chômage des jeunes parfois à vie. Luther King se battait pour les droits, le droit au travail n est pas appliqué et les standards sociaux sont mauvais et la situation empire. Et les français se battent pour la liberté du travail contre les institutions. Une Révolution qui conduit à la perte de la position économique nationale n est pas d utilité comme on rétablit l esclavage du salarié précaire sur la sécurité du fonctionnaire contre l assentiment général. On fait dans le nini, ni emploi public, ni emploi d entreprise, ni croissance ni excédents ! Pinard party!
a écrit le 05/10/2013 à 14:36 :
obama ?! nul.les usa c'est do or die.lui c'est un socialiste.c'est le contraire de l?esprit américain.
a écrit le 05/10/2013 à 14:10 :
Un shutdown qui pourrait se transformer en shut up pour Obama.
a écrit le 05/10/2013 à 13:39 :
Teay Party et Républicains....faîtes vous peur maintenant ! (Les économies subiront la sanction par les marchés, et vous-mêmes, par vos électeurs) - http://www.marketwatch.com/story/the-debt-ceiling-issue-and-markets-in-6-charts-2013-10-04
a écrit le 05/10/2013 à 13:02 :
Si la c....nnerie était prise en considération dans ce cas, tous les républicains pourraient devenir chefs d'escadrille !!
a écrit le 05/10/2013 à 12:30 :
pour épater la galerie 3-4 jours de blocage admettons... mais là .... ça dépasse les bornes ... soit Obama s'en va ... soit le congres gagne ! Mais laisser un pays entier sur le flan ce n'est pas admissible !
a écrit le 05/10/2013 à 12:28 :
Je pense que c´est surtout le cout d´Obamacare qui va affaiblir les USA. La bagatelle de 1700 milliards d´USD d´ici 2020, ce que represente ce cout, ne va pas laisser les finances des americains intactes. Enfin, le socialisme produit toujours le meme resultat: appauvrissement et l´irresponsabilisation des peuples.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :