50.000 réseaux espionnés par la NSA : Snowden dégaine à nouveau

Selon un document révélé par Edward Snowden, la NSA aurait piraté les données de plus de 50.000 réseaux informatiques à travers le monde.

2 mn

Edward Snowden aurait fait fuiter un nouveau document top secret de la NSA selon le média néerlandais NRC.
Edward Snowden aurait fait fuiter un nouveau document "top secret" de la NSA selon le média néerlandais NRC. (Crédits : reuters.com)

Edward Snowden a encore frappé. Selon un nouveau document, -une diapositive de présentation (cf. ci-dessous) qu'il aurait confiée au quotidien néerlandais NRC et reprise par ZdNet-, la NSA aurait infecté quelque 50.000 réseaux informatiques dans le monde grâce à un logiciel malveillant.

Un malware conçu pour voler des données sensibles

Cette diapositive date de 2012 et montre une mappemonde sur laquelle figurent les différents points d'accès pour "l'exploitation des réseaux informatiques" (Computer Network Exploitation - CNE).

Pour le journal NRC, le logiciel malveillant a été "conçu pour permettre le vol d'informations sensibles", poursuit le site. Celui-ci note également qu'une page de la NSA fait référence à la CNE comme étant un "ensemble de techniques permettant 'la collecte de renseignements et des actions via les réseaux informatiques qui exploitent les données récupérées depuis une cible ou des systèmes d'information ennemis'".

CNE ou GNE ?

Selon ZdNet, cette révélation "met sous une lumière différente l'article du Washington Post, en août dernier, qui relatait l'existence d'une équipe de hackers de haut vol au sein de la NSA. On y parlait de TAO, le nom de l'équipe (Tailored Access Operations), et d'un certain "GNE".

L'équipe de TAO aurait ainsi perpétré "plus de 54 000 opérations d'exploitation des réseaux globaux [Global Network Exploitation - GNE] en soutien aux besoins des agences nationales de renseignement". Une lettre seulement change, mais le plus probable reste que CNE soit l'appellation correcte, puisqu'elle est présente sur le site de la NSA, conclut le site.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 26/11/2013 à 10:59
Signaler
La toile d'araignée de la NSA veille sur nous tous....heureusement que la Russie veille sur Snowden....

à écrit le 26/11/2013 à 9:55
Signaler
Et dire que l'UE va signer des accords de libre échange avec cette ploutocratie . C'est vrai que l'on a des dirigeants qui confondent lobbying et coopération .

à écrit le 25/11/2013 à 22:27
Signaler
Il est bien ce Snowden... il faut espérer que le mensuel Time le classe "Homme de l'Année" !

le 26/11/2013 à 8:03
Signaler
J'aime pas les traitres en ce qui me concerne, et j'aime pas non plus ceux qui lisent mes courriers..

le 26/11/2013 à 8:40
Signaler
Vous employez le mot traître c'est un peu fort, il est normal de dénoncer une infraction qualifiée crime. Pour vos courriers on s'en tape, il faudrait que vous les classifiez Secret Défense, vous pourrez dormir tranquille et il faudrait savoir ce que...

le 26/11/2013 à 9:31
Signaler
Les résistants aussi furent qualifiés de traitres par les collabos voici quelques décennies... Heureusement que ces traitres étaient là...

à écrit le 25/11/2013 à 20:45
Signaler
Notre plus grand ennemi : Les USA! qui volent nos entreprises sous prétexte de lutter contre le terrorisme. En réalité, le pire ennemi du monde libre!

le 26/11/2013 à 9:06
Signaler
En fait, il y a encore pire : nos propres dirigeants qui ont vendu leur ame au diable et bradent notre liberté pour quelques poignées de (faux) dollars planqués dans les paradis fiscaux. A force de penser que nous avons besoin de rois, les grenouille...

le 26/11/2013 à 9:37
Signaler
C'est pour cela que l'on assiste à des migrations de population des USA vers les pays où la liberté d'expression est inscrite dans les gènes comme la Chine, la Corée du Nord, la Russie, l'Égypte, le Pakistan, l'Iran et autres pays qui font preuve d'u...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.