Le déficit budgétaire américain poursuit sa baisse grâce aux recettes

 |   |  350  mots
La période de déclaration d'impôts, qui débute en février aux Etats-Unis, donne lieu à des remboursements de trop perçu au Trésor.
La période de déclaration d'impôts, qui débute en février aux Etats-Unis, donne lieu à des remboursements de "trop perçu" au Trésor. (Crédits : reuters.com)
Le déficit budgétaire américain a diminué de 5% en février par rapport au même mois l'an passé. La Maison Blanche table sur la poursuite de sa réduction tout au long de l'année.

Bonne nouvelle sur le front des finances publiques à Washington. Les États-Unis ont enregistré en février un déficit budgétaire de 194 milliards de dollars, mois traditionnellement dans le rouge du fait des remboursements d'impôts, selon les chiffres du Trésor publiés jeudi.

Augmentation des recettes

Un chiffre conforme aux prévisions des analystes - qui tablaient sur un déficit de 195 milliards de dollars - et en baisse de 5% par rapport à celui d'un an plus tôt sur la même période.

Cette réduction du déficit en février a résulté d'une hausse des recettes de 18% à 144 milliards de dollars tandis que les dépenses ont progressé moins vite (+4%) à 338 milliards de dollars. La raison ? La période qui court de février à mi-avril est celle de la déclaration d'impôts aux Etats-Unis. C'est donc à cette époque que le trop perçu par les citoyens, prélevés à la source, est remboursé par le Trésor.

Un nouveau plus bas en 2014 ?

Sur les cinq premiers mois de l'année fiscale, débutée en octobre, le budget américain accuse un déficit de 377 milliards de dollars, soit un recul de 24% par rapport à la même période de l'année dernière. En données cumulées depuis octobre, les recettes (1.105 milliards de dollars) ont progressé de 9% tandis que les dépenses sont en retrait de 1% (1.482 milliards).

Selon les prévisions du Bureau du budget du Congrès (CBO) publiées début février, le déficit budgétaire américain pour l'année fiscale 2014 qui se termine fin septembre, devrait s'établir à 514 milliards de dollars, soit 3% du Produit Intérieur Brut (PIB).

La prévision de la Maison Blanche, publiée début mars, table quant à elle sur un chiffre un peu supérieur à 649 milliards de dollars, soit une baisse de 4,6% par rapport à 2013, où il s'était élevé à 680,3 milliards de dollars. L'année 2013 était déjà un plus bas depuis la crise financière et la récession où le déficit budgétaire avait atteint un pic de 1.400 milliards en 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2014 à 9:47 :
http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110909trib000648177/cette-autre-dette-qui-plombe-l-economie-americaine.html

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :