Le FMI tablerait désormais sur un recul de la croissance de 0,5% en zone euro

 |  | 181 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le Fonds monétaire international ( FMI ) prévoit que le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro va se contracter de 0,5% en 2012 et met en garde contre la menace que représente la crise de la dette pour la croissance mondiale, rapporte ce jeudi l'agence italienne Ansa.

Citant une version non définitive du rapport sur les Perspectives économiques mondiales (PEM) du FMI, Ansa écrit que le nouveau niveau de la croissance retenu par le fonds (-0,5% en 2012) est inférieur de 1,6 point de pourcentage par rapport à la précédente prévision de l'institution de Washington, en septembre. Le rapport doit être publié la semaine prochaine.

Le Fonds a également abaissé sa prévision de croissance mondiale à 3,3% en 2012 et 4% en 2013, précise Ansa.

Pour l'Allemagne, le FMI anticipe une croissance de seulement 0,3% cette année, avant 1,5% l'an prochain, tandis qu'en France, le PIB devrait croître de 0,2% en 2012 et 1% en 2013, selon l'agence.

Quant à l'Italie et l'Espagne, elles devraient connaître deux années consécutive de croissance négative, avec une contraction de 2,2% pour l'économie italienne cette année et de 1,7% pour l'activité espagnole.

La zone euro est "au bord" de la récession économique, a de son côté estimé mercredi soir le chef de file des ministres des Finances de l'Union monétaire, Jean-Claude Juncker, en appelant à trouver les moyens de soutenir la croissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2012 à 14:24 :
J'aime bien l'oxymore, "croissance négative". Certains de ces hautes sphères devraient peut-être plutôt se mettre à l'écriture plutôt qu'à l'économie ou la finance...
a écrit le 20/01/2012 à 9:33 :
0.5 % en Europe ne veut rien dire, l'Europe n'est pas un pays; ce qui fait peur, c'est le -2.2 % Italien et le 1.7% Espagnol.Mieux vaut ne pas penser aux chiffres Grecs ou Portugais. La situation de ces pays, deja catastrophique, va encore empirer et, si Mme la Chancelliere, maintient ses positions, ca va etre l'hallali.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :