Après la note de l'Italie, S&P dégrade celle de 34 banques italiennes

 |   |  239  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'agence de notation Standard & Poors a abaissé vendredi les notes de trente-quatre banques italiennes dans la foulée de la dégradation de deux crans de la note souveraine de l'Italie en janvier.

Standard & Poor's a annoncé vendredi avoir abaissé la note de crédit de 34 banques italiennes, dont celles d'UniCredit et d'Intesa Sanpaolo, citant de moindres capacités de refinancement de leur dette de gros et la perspective d'une faible rentabilité.

Ce déclassement vient de la foulée de l'abaissement de la note de la dette souveraine de l'Italie, à "BBB+", annoncé le 14 janvier par l'agence de notation, qui avait ce même jour dégradé neuf pays de la zone euro, dont la France.

 

Les principales institutions financières du pays sont ainsi dégradées par l'agence de notation, dont les banques UniCredit, Intesa Sanpaolo, Banca Nazionale del Lavoro et Mediobanca, qui sont dégradées à BBB+ avec perspective négative.

S&P avait abaissé le 13 janvier à BBB+ la note de l'Italie en raison du poids de la dette du pays, de l'ordre de 120% du PIB.

Le chef du gouvernement italien Mario Monti a pris une série de mesures pour relancer l'économie et réduire la dette qui permettent à la péninsule de bénéficier d'une forte détente de ses taux d'emprunt sur les marchés, désormais autour de 6% à dix ans alors qu'ils s'inscrivaient encore fin 2011 autour de 7%, un niveau jugé insoutenable sur la durée.

L'Italie, qui ploie sous une dette colossale de 1.900 milliards d'euros compte émettre au total cette année près de 450 milliards d'euros d'obligations à diverses échéances.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2012 à 5:47 :
pour les pro Sarko il n'ya que en france que tout va bien,mis a part les chomage qui augmente sans cesse les SDF qui augmentent ,lesgens qui vont au restos du coeur de plus en plus nombreux,a part ça tout va bien pour lui et ses acolytes qui continuent a se gaver.mais tout a une fin!!!!!!!
a écrit le 12/02/2012 à 9:57 :
Pour les antiSarko, il n'y a qu'en France que tout va mal!
a écrit le 11/02/2012 à 15:03 :
Si l'Italie rapatriait les sommes détournées par la mafia et des sociétés comme Parmalat (plus de 10 Mrd d'Euros), placees dans des zones offshore , grace au principe européen de la libre circulation des capitaux , elle pourrait rembourser sa dette
a écrit le 11/02/2012 à 9:06 :
L'asservissement a son apogee, les agences de notations dirigent le monde occidental. Les peuples vont en baver, les elites vont se regaler
Réponse de le 11/02/2012 à 10:31 :
L'asservissement est de vouloir aveuglément s'endetter, par démagogie. On lance des slogans à l'opposé du bon sens élémentaire. On fait mine de croire que les créanciers vont d'enrichir de cette situation, mais on ne regardera pas les comptes des banques et les pertes colossales qu'elles ont déjà enregistré sur 2011. seulement. On ne regardera pas les créances rachetées par la BCE, que le contribuable français supporte à 22%, et on continuera à faire comme d'habitude ; maudire les prêteurs et payer nos charges courantes par de l'emprunt.
a écrit le 11/02/2012 à 8:41 :
C'est intéressant de voir la réaction des gens face à tout ce qui se passe actuellement. La théorie du complot est scandée à bout de champs, face aux méchants banquier, aux vilains marchés et autres agences de notations. On entend ici et là "avant, on entendait jamais parler du triple A, des agences de notations, c'est la dictature des marchés" etc...
Certes, c'est l'impression que cela peut donner. Mais soyons honnête, le monde n'est pas binaire, très rares sont les situations qui peuvent se résumer une solution "gentils vs méchants". La finance prends la place qu'on lui a donné. Les agences de notation ont l'importance qu'on leur accorde. Tiens, le marché parisien ne cesse de monter depuis qu'on a perdu le triple A et les taux des obligations françaises se sont détendues ! Incroyable, les médias auraient t'ils sur-joués sur un sujet qui les dépasse ? Durant des décennies, nos économies occidentales se sont enrichis en vivant à crédit, grâce au marchés et aux créanciers qui ont bien voulu nous prêter. Nous représentons un très faible pourcentage de la population mondiale et nous avons caper la grosse majorités des richesses. Un rééquilibrage progressif est inévitable. Un moment, tout se paye, en particulier les dettes. C'est trop simple d'accuser la finance et les marchés (de plus la grosse majorité des gens ne comprennent pas du tout leurs utilités ni leurs fonctionnements). Ils nous ont prêté, on a bien profité, maintenant on paye. A l'échelle individuelle, personne ne contesterait une dette qu'il a souscrit en son âme et conscience. C'est la même chose pour les Etats, ils doivent rembourser ce qu'ils doivent.
Réponse de le 11/02/2012 à 9:25 :
Vous avez raison. J'ajouterais les effets pervers de notre democratie , une democratie dont les respnsables se comportent en irresponsables pour se faire elire par des electeurs qui font semblant de croire au Pere Noel. Les Grecs et nous bientot viennent de realiser que le pere Noel est une ordure ou si l'on veut etre plus nuance qu'il n'existe pas.
Réponse de le 11/02/2012 à 17:03 :
On pourrait attendre mieux de la lumière du soleil.
a écrit le 11/02/2012 à 7:49 :
Avant cette europe maudite,les pays ne subissaient pas ça,maintenant les pays et les plus faibles revenus subissent l'euro et l'europe,les politiques et les grands groupe eux s'enrichisent,un jour je ne sais pas quand mais ça pétera dans toute l'europe,et si ça se trouve cela ne viendra méme pas des européens forçaient à adhérer àcette europe qui fait de plus en plus de pauvre en france,en 2012 sauvons la france des griffes de cette europe.
Réponse de le 11/02/2012 à 8:59 :
Voter Marine. C'est notre dernier espoir !
a écrit le 10/02/2012 à 22:18 :
Prenons tout cela avec le sourire.J'ai entendu hier, a la television Anglaise , un haut responable Allemand illumine qui expliquait tres serieusement que suite a l'accord Grec ( qui est aujourdhui deja un desaccord) , il etait convaincu que le monde financier allait desormais faire confiance a l'Europe. La reponse aura ete cinglante et rapide Croyez vous que ce gentil incapable dont j'ai deja oublie le nom va demissioner ? Pas du tout, il doit etre deja en train de distiller son incompetence sur d'autres chaines.
Réponse de le 11/02/2012 à 4:28 :
Le système est fait de façon, que les salaires soient réduits , et que les financiers se graissent encore plus!!!!!!!!!!!!!! sur le dos des pauvres gens.
a écrit le 10/02/2012 à 21:50 :
Si ce n'est que 34, il en reste 7500 en Amérique à dégrader. Il reste de la "marge"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :